Principal / Nez qui coule

Si un mal de gorge ne va pas longtemps

Nez qui coule

Beaucoup de gens savent ce qu’il ya un mal de gorge, et certains n’ont même pas la chance de le rencontrer. La plupart des cas sont accompagnés d'une guérison complète, mais il existe également des situations où, malgré le traitement, l'inflammation des amygdales persiste. Quelle est la raison de cela et comment pouvez-vous surmonter le flux obstiné de l'angine de poitrine, considérez ci-dessous.

Causes et mécanismes

Ceux qui n'ont pas mal à la gorge ont hâte de savoir pourquoi cela s'est passé et ce qu'il faut faire pour se rétablir. Il est nécessaire de comprendre que le deuxième aspect est une suite logique du premier. Tout processus pathologique ou dysfonctionnement du corps a son origine et son identification est un élément essentiel des soins médicaux. Vous ne pouvez pas espérer un traitement de haute qualité sans comprendre la cause d'un phénomène particulier. Et la source de problèmes liés à une angine de poitrine prolongée peut se cacher.

Dans la grande majorité des cas, l'inflammation des amygdales est causée par le streptocoque bêta-hémolytique du groupe A. Toutefois, des microbes complètement différents peuvent agir en tant qu'agent causal de l'amygdalite:

  • Virus (adéno, entéro-, herpès, rougeole).
  • Fuzobakterii.
  • Spirochètes
  • Champignons

On dit que la cause des modifications des amygdales est parfois cachée dans une pathologie hématologique (leucémie, agranulocytose) ou associée à des déficits immunitaires (y compris une infection par le VIH). Et la prise d'antibiotiques n'est pas toujours requise. Dans nombre de ces situations, elles seront généralement inefficaces et leur réception ne fera que retarder et compliquer le processus. Par conséquent, la première condition pour le traitement de l'angine de poitrine - une explication sans équivoque de la cause - doit toujours être remplie. Sinon, la maladie peut persister jusqu'à un mois.

La découverte de la cause de l'inflammation des amygdales est un aspect essentiel de la prise en charge médicale de l'angine de poitrine, qui détermine toutes les mesures à prendre.

Les symptômes

Le diagnostic correct est la base des activités futures. Et c'est la moitié des données de l'examen clinique. Par conséquent, la recherche de la cause de l'inefficacité du traitement de l'angor commence par un examen médical répété. Une longue inflammation doit alerter le patient et le faire venir pour une consultation extraordinaire. Comme pour le traitement initial, le spécialiste établira des plaintes et des symptômes objectifs, mais le fera avec une attention accrue.

Au cours de l'enquête, le médecin a attiré l'attention sur la façon dont les symptômes ont changé depuis la dernière visite, ils sont devenus moins prononcés ou au contraire aggravés. Il est nécessaire de réévaluer tous les mêmes signes d'inflammation aiguë:

  • Maux de gorge.
  • Raids sur les amygdales.
  • La fièvre
  • Etat général

Si un mal de gorge ne disparaît pas pendant une longue période, nous pouvons alors supposer qu'il passe au stade chronique - l'amygdalite. Cela contribue à une infection paresseuse du nez et de l'oropharynx (sinusite, pharyngite, carie) avec violation de l'immunité locale. Ensuite, parmi les signes locaux d'inflammation seront présents tels:

  • Pus ou congestion dans les vides.
  • La modification des arcs palatins (rougeur persistante, gonflement, épaississement en forme de rouleau).
  • La cohésion des amygdales avec les bras.

Dans l'amygdalite chronique, des symptômes d'allergie du corps apparaissent, associés aux effets toxiques d'antigènes microbiens. Ceux-ci incluent les douleurs articulaires, les douleurs cardiaques, les douleurs dans le bas du dos. Les violations générales peuvent être enregistrées et exacerbées.

Mais en plus du passage à la forme chronique, il existe une autre option lorsque les symptômes persistent non seulement, mais s'aggravent également. Nous parlons de complications de l'angine. Ceux-ci comprennent:

  • Paratonsillite.
  • Abcès (paratonaire, proche et pharyngé).
  • Lymphadénite cervicale.

Le plus souvent, il y a une inflammation des tissus entourant l'amygdale. Le processus est généralement unilatéral. Dans le contexte du traitement ou déjà pendant la période de récupération, des douleurs à la gorge se manifestent à nouveau, mais elles sont unilatérales et beaucoup plus intenses, elles sont données à l'oreille et au cou et peuvent être aggravées en tournant la tête (en raison d'une atteinte musculaire). Une ouverture incomplète de la bouche (trisisme) est caractéristique, la température corporelle augmente, l'état général est relativement sévère. Un abcès est alors formé.

Lorsque l’inflammation des amygdales n’a pas disparu après le traitement prescrit, les signes locaux et l’état général du patient doivent être réévalués pour éviter les complications et le passage à la forme chronique.

Diagnostics supplémentaires

Les patients qui n'ont pas mal à la gorge depuis longtemps ont besoin d'un examen supplémentaire. Il est nécessaire de réévaluer la nature de l'inflammation et d'identifier l'agent pathogène qui en est devenu la source. Pour ce faire, le médecin référera le patient aux procédures de diagnostic:

  • Analyse générale du sang et de l'urine.
  • Biochimie sanguine (marqueurs d'inflammation, immunogramme).
  • Frottis du pharynx et du nez (microscopie, culture, PCR).
  • Détermination de la sensibilité des agents pathogènes aux antibiotiques.
  • Tests sérologiques (anticorps contre les infections).
  • Pharyngoscopie.

Il est nécessaire de rappeler une nouvelle fois l’importance de la vérification en laboratoire des microbes responsables de l’inflammation des amygdales. Ce n'est qu'après avoir obtenu le résultat que l'on peut comprendre sur quel agent pathogène agir. Sans cela, il est difficile d’espérer que la thérapie soit couronnée de succès.

Traitement

La prochaine étape est le traitement. Et dans ce cas, des erreurs sont possibles, conduisant au fait qu'un mal de gorge peut persister même un mois après sa survenue. Ils sont observés à la fois par le patient et le médecin. Si vous doutez par avance de la compétence d'un spécialiste, vous devez suivre ses recommandations dans tous les domaines et ne pas vous écarter du schéma de traitement prescrit. On sait que l'inflammation aiguë des amygdales doit être traitée avec des agents antimicrobiens pendant au moins 10 jours. Et certains patients font ainsi que, seulement quand ils constatent une amélioration de leur état, ils cessent de prendre les médicaments. Voici le mal de gorge après les antibiotiques.

Mais la durée excessive du traitement antimicrobien comporte également des risques de problèmes. Il convient de rappeler qu’avec les bactéries pathogènes, des représentants de la flore normale de l’oropharynx meurent également, ce qui entraîne une candidose. Les amygdales rougissent à nouveau et se couvrent de fleurs blanches, elles peuvent revenir et avoir mal à la gorge. Ensuite, vous devez vous battre avec une infection fongique et restaurer la biocénose naturelle du corps.

L'une des raisons de l'inefficacité du traitement peut être appelée le fait que les résultats de l'examen bactériologique doivent attendre assez longtemps (5-7 jours). Mais pendant cette période, le patient ne doit pas être laissé sans traitement. Même selon les protocoles cliniques, les médecins prescrivent d’abord des médicaments à large spectre. Mais personne dans ce cas, personne ne confirmera la sensibilité des microbes à eux. Et si nous prenons en compte la probabilité de maux de gorge viraux, le traitement risque de ne pas donner le résultat attendu.

L'efficacité du traitement de l'angine dépend de plusieurs facteurs: la sélection des médicaments, le respect du dosage et la durée de leur admission.

Conservateur

Ainsi, l’angine thérapeutique doit répondre à plusieurs critères: rapidité, adéquation et complétude. Nomination de certains médicaments prédéterminés par les résultats du diagnostic et est effectuée que par un médecin. Et aucun auto-traitement n'est autorisé. Compte tenu de la source de l'inflammation et des mécanismes de développement de l'angine de poitrine, de tels médicaments peuvent être utilisés dans des traitements complexes:

  • Antibiotiques (Augmentin, Sumamed).
  • Antiviral (Laferon, Zovirax, immunoglobulines).
  • Antifongique (Fucis, nystatine).
  • Anti-inflammatoire non stéroïdien (Ibuprom).
  • Immunomodulateurs (T-activine, Polyoxidonium, Immudon, Derinat).
  • Vitamines (C, E, B, K).

Dans le traitement de l'amygdalite chronique, une combinaison de thérapie de renforcement locale et générale est d'une grande importance. Parmi les méthodes conservatrices, le lavage des lacunes des amygdales et leur lubrification ultérieure avec la solution de Lugol sont souvent utilisés. Parmi les méthodes non pharmacologiques, on utilise la physiothérapie (thérapie UHF, irradiation ultraviolette, aérosols à ultrasons).

Chirurgical

Dans certains cas, vous devez même recourir à un traitement chirurgical. Si un mal de gorge ne disparaît pas pendant une longue période en raison du développement de complications, il faut éliminer le foyer de l'inflammation purulente. Et faire cela sans intervention chirurgicale n'est pas possible. Même dans le contexte d'une antibiothérapie systémique, un abcès devrait être ouvert.

Avec des exacerbations fréquentes d'amygdalite chronique, il existe également des indications pour la chirurgie. Elle peut être réalisée par une technologie économe - cryothérapie (gel de la couche superficielle des amygdales) - ou méthode radicale (amygdalectomie). Mais le médecin déterminera ce qui convient le mieux à un patient particulier.

Ainsi, pour assurer l'efficacité du traitement de l'angine de poitrine, il est nécessaire de suivre strictement les règles de soins médicaux à toutes les étapes. L'établissement du seul diagnostic correct avec l'identification de l'agent pathogène et la détermination de sa sensibilité aux agents antimicrobiens, un traitement opportun et adéquat sont les principaux facteurs garantissant le succès et le rétablissement du patient.

Il n'y a pas de mal de gorge: que devraient faire les adultes?

Après les antibiotiques, l'angine ne disparaît pas ou ne se reproduit que lorsque certaines conditions sont réunies.

Par exemple, la résistance peut être développée dans un agent pathogène à un médicament. Ce phénomène est assez typique des médicaments antibactériens à base de pénicilline. Mais pour les macrolides et les céphalosporines, ce n’est pas du tout typique.

Ainsi, lorsqu'un agent pathogène est utilisé pour les toxicomanes, un mal de gorge ne peut pas passer du tout et le patient ne ressent aucun soulagement du traitement.

Une autre situation - le diagnostic est incorrect, et le médecin pris pour une exacerbation d'une amygdalite chronique comme un mal de gorge. Souvent, les patients eux-mêmes s'appellent amygdalite amygdalite.

Le médecin commet une autre erreur s’il commence à traiter des pharyngites, amygdalites d’origine virale ou fongique avec des médicaments antibactériens. Le fait est que les antibiotiques n’affectent ni les virus ni les champignons. Par conséquent, ces deux maladies dans le traitement des antibiotiques ne passeront pas.

L'angine ne disparaît pas, même si le patient est indiscipliné et cesse de prendre les médicaments dès qu'il ressent un soulagement significatif. Toute thérapie a son propre parcours spécifique, qui doit être complété complètement.

Sinon, quelques semaines ou un mois après l’arrêt du traitement aux antibiotiques, l’angine peut revenir. Si le traitement était complètement maintenu, une récurrence rapide de la maladie est pratiquement exclue.

Que faire si, après traitement, la température se maintient longtemps?

Le patient doit garder à l'esprit qu'après la prise d'antibiotiques, la température d'un mal de gorge peut rester assez longtemps. Cependant, si l'état général du patient est normalisé, rien ne doit être fait.

Dans de nombreux cas, la température corporelle reste élevée, non pas en raison de l'activité de l'agent pathogène, mais en raison de la présence de quantités excessives de substances toxiques et de résidus de cellules bactériennes dans le sang et les tissus.

Par conséquent, si pendant la semaine après la prise d’antibiotiques, la température reste élevée - c’est tout à fait normal, mais:

  1. sa performance devrait encore tomber à subfebrile;
  2. l'état général du patient devrait être normalisé;
  3. le patient n'a plus mal à la gorge.

Si ces changements ne sont pas observés, cela signifie que les antibiotiques n'ont pas exercé leur effet thérapeutique.

Ce que vous devez savoir dans le traitement de l'angine de poitrine

  • Le patient déjà après 2-3 jours constate une amélioration significative.
  • Inutile de penser que la maladie passera quelques heures après la prise d'antibiotiques.
  • Si vous suivez les règles de la prise de drogue, les situations dans lesquelles le traitement ne vous aide pas ne devraient pas survenir.
  • Le traitement sera inefficace si le médecin prescrit des médicaments au patient sans déterminer la nature de l'agent pathogène et sa résistance à certains médicaments.
  • Le traitement ne fonctionnera pas si le diagnostic est erroné.
  • Lorsque le staphylocoque est la cause d'un mal de gorge, c'est lui qui est le principal agent responsable du mal de gorge - les antibiotiques de la pénicilline peuvent ne pas aider, car cette bactérie leur est résistante.

Que faire pour déterminer les causes d'échec du traitement?

Caractéristiques du traitement de l'angine de poitrine avec des antibiotiques

Deux facteurs indiquent la stabilité de la microflore pathogène:

  1. Après un traitement aux antibiotiques, la maladie ne disparaît pas.
  2. La maladie recule, mais se manifeste très vite à nouveau.

Un mal de gorge ne peut être chronique, il est donc clair que l'exacerbation primaire est terminée, mais dans le contexte d'une faible immunité, une maladie répétée apparaît très rapidement.

Mais le plus souvent, la résistance de la microflore pathogène se manifeste par l'absence totale de l'effet des antibiotiques.

Quelle est la raison de cette immunité? Les staphylocoques sont entourés de produits métaboliques, notamment des enzymes qui décomposent et désactivent les pénicillines.

Voici une liste d'antibiotiques du groupe de la pénicilline qui, en cas d'angine de poitrine, tentent de ne pas prescrire:

  • Bicilline
  • La pénicilline.
  • Phénoxyméthylpénicilline.
  • Ampicilline
  • Amoxicilline.
  • Céphalexine.
  • Cefadroxil.
  • Josamycine
  • Azithromycine.
  • Érythromycine.

Dans la liste, les médicaments sont rangés à mesure que leur effet thérapeutique augmente, c’est-à-dire que les premiers n’aident pas du tout et que ceux qui sont inférieurs, selon la situation.

Pendant ce temps, il n’ya pas de cas de résistance aux agents pathogènes dans le traitement avec des agents protégés par un inhibiteur:

Si le traitement avec ces médicaments ne fonctionne pas, cela signifie que le patient enfreint le régime ou que le médecin a posé un mauvais diagnostic.

Causes de la résistance des agents pathogènes à l'antibiotique:

  • La résistance initiale de la souche de bactérie qui frappe le corps.
  • Utilisation inappropriée du médicament (instillation de médicament systémique dans le nez ou utilisation pour se gargariser).
  • Prescrire des médicaments qui se sont révélés inefficaces chez ce patient.

La dernière violation du traitement, parfois tolérée par les médecins, est flagrante et sans excuse. Dans la pratique médicale, il existe des cas où un médecin prescrit des injections de pénicilline à l'ancienne, bien que sur une carte de consultation externe, il semble que ce patient ait déjà été traité avec des pénicillines et ne l'a pas aidé.

Comment déterminer la présence de résistance?

Que faire pour déterminer la dépendance aux bactéries? Tout d'abord, cela se révèle par l'absence de dynamique positive dans l'état du patient et parfois par sa détérioration.

On considère qu'en l'absence de changement significatif de l'état de santé du patient au cours des deux premiers jours suivant le début du traitement, l'antibiotique doit être remplacé. Cependant, il peut être nécessaire de vérifier à nouveau le diagnostic.

Le sel de sodium de la benzylpénicilline est un antibiotique plutôt ancien, inefficace dans 25% des cas.

Que doit faire le patient dans ce cas? Tout d'abord, il devrait aller chez le médecin. Si le médecin demande au patient d'attendre au lieu de prélever un écouvillon dans la gorge pour déterminer la sensibilité des microbes à l'antibiotique, il est nécessaire de changer de médecin.

Après le changement de médicament et la prescription d'un traitement adéquat par le patient (en ce qui concerne le schéma thérapeutique), la discipline est requise.

Erreur de diagnostic

Dans l'amygdalite chronique, après un traitement aux antibiotiques, des exacerbations répétées se produisent souvent au bout d'un mois ou deux. Par symptômes, ils ressemblent beaucoup aux manifestations et symptômes de l'angine de poitrine, mais un médecin expérimenté sera toujours capable de distinguer une maladie d'une autre.

Les rechutes d'amygdalite chronique se déroulent généralement plus rapidement et plus facilement que l'angine de poitrine. Par conséquent, un tel patient sous n'importe quelle thérapie antibiotique ressent un soulagement relativement rapidement.

Bien que l’on traite également l’amygdalite chronique avec des antibiotiques, cette maladie nécessite en outre:

  1. Immunité renforcée.
  2. Laver les lacunes des amygdales.
  3. Élimination des facteurs contribuant à l'exacerbation de la maladie.

Pourquoi même les médecins font parfois des erreurs dans le diagnostic? Il peut y avoir trois raisons:

  • Le plus souvent, il s'agit de la similitude des symptômes de l'angine de poitrine et de l'amygdalite chronique.
  • Le patient ne communique pas au médecin les données de ses antécédents.
  • Le médecin ne veut tout simplement pas comprendre le problème.

Comment distinguer l'angine de poitrine de l'amygdalite

  1. Habituellement, si, après l’antibiothérapie, des maux de gorge récurrents apparaissent à intervalles rapprochés (une semaine, deux semaines, un mois), il n’ya pas de doute, il s’agit d’une amygdalite chronique.
  2. Un autre signe est la présence constante de congestion jaune sur les amygdales du patient, qui sont souvent confondues avec les follicules purulents caractéristiques de l’amygdalite folliculaire.
  3. Les amygdales elles-mêmes sont constamment élargies, ce qui indique également une pathologie chronique.
  4. Les bouchons d’amande se transforment en tumeurs solides.

Si le traitement antibiotique de l’angine chronique est prescrit par un médecin qui a confondu la maladie avec un mal de gorge, vous devez contacter un autre médecin. Sinon, la lutte contre la maladie peut prendre plusieurs années. En fin de compte, le patient aura besoin d'une intervention chirurgicale pour enlever les amygdales, et de tels cas ne sont pas rares.

Les personnes qui préfèrent se soigner elles-mêmes avec des soins médicaux adéquats sont vivement conseillées: cessez de vous considérer comme un médecin et rendez-vous dans une bonne clinique! Sinon, non seulement ces patients risquent de perdre des amygdales, mais ils contractent également une maladie rénale chronique et des malformations cardiaques graves.

La vidéo de cet article vous expliquera comment traiter l'angine de poitrine.

Pourquoi l'angine ne passe pas après le traitement et que faire

  • la résistance initiale de la bactérie à l'origine de la maladie;
  • mauvaise utilisation des antibiotiques, tels que les gargariser ou les mettre dans le nez;
  • prescription par un médecin de médicaments qui ont déjà traité un patient souffrant de mal de gorge, mais ils n'ont pas donné de résultats positifs.

La deuxième raison pour laquelle quinsy après les antibiotiques ne dure pas longtemps est leur utilisation déraisonnable. De nombreux patients pensent que la fièvre et les maux de gorge sont les premiers signes d’une amygdalite bactérienne, bien qu’elle puisse être causée par un virus ou un champignon. Les antibiotiques ici non seulement ne vont pas aider, mais aggraveront même la situation. Par conséquent, si un mal de gorge ne dure pas un mois, vous ne devriez pas vous lancer dans un autodiagnostic ni un traitement.

Les signes suivants aideront à distinguer l’amygdalite bactérienne virale et fongique:

  • nez qui coule - c'est un compagnon d'ARVI, mais pas un mal de gorge, bien que dans de rares cas, il y ait des exceptions;
  • taches blanches non seulement sur les amygdales, mais sur la base de la langue et des bras du palais mou - signe d'infection fongique de la gorge (dans l'angine de poitrine, des bouchons purulents ne se forment qu'à la surface des glandes et des lacunes).

Et la troisième raison pour laquelle un mal de gorge ne disparaît pas après l'administration d'antibiotiques est considérée comme une violation des règles du traitement prescrit. Par exemple, lorsqu'un patient annule volontairement le médicament après la disparition des symptômes de la maladie (après 5 à 6 jours, au lieu du traitement prescrit de 10 à 14).

En outre, le patient peut remplacer le médicament à usage interne par des bonbons antibactériens, en supposant que l'effet soit le même, mais ne se produit pas lorsqu'il absorbe de tels moyens d'influence sur l'agent infectieux.

Un autre cas de violation des règles est un médicament irrégulier lorsque le patient boit des comprimés deux fois par jour au lieu de trois, ou à la place du médicament injecté, il le remplace par un analogue pour administration interne. Par exemple, les bicillines doivent être administrées par voie intramusculaire. Si l’azithromycine est pris par voie orale avec des aliments, son absorption en sera grandement affectée.

Que faire

Pourquoi un mal de gorge ne peut pas aller pendant une longue période - maintenant, il est clair, il reste à savoir quoi faire pour un rétablissement complet. Il y a plusieurs options d'action:

  1. Aller à nouveau chez le médecin pour identifier le type d'agent pathogène et déterminer la sensibilité des bactéries au médicament prescrit.
  2. Après avoir changé le médicament, suivez scrupuleusement les instructions pour le recevoir, ne remplacez pas le médicament par d'autres et ne violez pas les règles d'utilisation.
  3. Ne commencez pas l’auto-traitement en vous fiant uniquement à votre connaissance de l’angor - les symptômes peuvent indiquer une pharyngite, une amygdalite chronique, une infection virale ou fongique, et il est inutile de les traiter avec des antibiotiques.
  4. Augmenter l'immunité afin d'éviter les cas d'infection répétés.
  5. Rappelez-vous que la clé du succès du traitement réside dans une approche intégrée: gargarismes réguliers et réguliers (4 à 5 fois par jour), consommation de boissons chaudes (eau, thé vert, jus de fruits frais, lait avec sodas) et application de compresses.

Le traitement obligatoire chez un médecin pour ne pas avoir subi d'angine de poitrine est la condition principale d'un traitement efficace et sûr. L'automédication prolongée peut entraîner une perte d'amygdale, une maladie cardiaque grave et une maladie rénale chronique.

Si le patient respecte scrupuleusement les prescriptions, ne contrevient pas aux règles régissant la prise de médicaments, ne se soigne pas lui-même et si les symptômes apparaissent encore et encore, et le médecin insiste sur l'amygdalite et ne souhaite pas procéder à un examen détaillé - vous devez changer de médecin. Après tout, l'utilisation à long terme d'antibiotiques pour un diagnostic non spécifié provoque une candidose de la muqueuse, une dysbiose et d'autres complications, et la cause réelle des problèmes de gorge réguliers reste mal connue.

Pourquoi un mal de gorge ne disparaît pas, nous en déterminons la cause

L'angine est considérée comme une maladie infectieuse, car elle est causée par divers virus et bactéries. En moyenne, la durée de la maladie varie de cinq à dix jours en fonction de la forme de sa manifestation. Mais que faire quand un mal de gorge échoue?

Maux de gorge et ganglions lymphatiques

L'angine est une maladie indépendante. Et caractérisé par plusieurs symptômes.

  • Maux de gorge sévères. Dans le même temps, ils sont améliorés lors de la conversation et de la déglutition.
  • Rougeur des amygdales et des tissus environnants.
  • L'apparition de pustules et de plaque.
  • Une forte augmentation de la température à quarante degrés.
  • La détérioration de l'état général.
  • L'apparence de faiblesse et de courbatures.
  • Gonflement des ganglions lymphatiques et leur sensibilité.

En cas de maux de gorge, l'inflammation des ganglions lymphatiques est inévitable. Lorsque les microbes pénètrent dans la cavité buccale, ils se déposent immédiatement sur les amygdales. Mais le développement ultérieur du processus dépend de la fonction immunitaire. Si elle est affaiblie, le processus inflammatoire commence à se propager aux ganglions lymphatiques les plus proches. Ils sont situés directement à côté du pharynx sous la mâchoire inférieure.

Lymphokukla avec l'angine est beaucoup plus grande et quand ils sont palpés, la douleur est forte.

Élimination de l'inflammation des ganglions lymphatiques dans le mal de gorge

Lorsque l'angine de poitrine commence à enflammer un ganglion lymphatique, l'infection se propage ensuite vers le second côté. Pour réduire l'inflammation des ganglions lymphatiques, il est nécessaire d'éliminer l'infection. Par conséquent, le traitement comprend plusieurs recommandations importantes.

  1. Détermination de la forme de l'angine. Il est de plusieurs types: bactérien, viral et fongique. Si l'amygdalite est de nature bactérienne, le patient doit prendre un antibiotique à large spectre. La durée du traitement est de cinq à dix jours. Les agents antiviraux sont recommandés pour les maux de gorge viraux. Ils doivent prendre jusqu'à sept jours. Si un mal de gorge a une forme fongique, des médicaments antimycotiques aideront à guérir la maladie. Quelle que soit la forme d'amygdalite, vous devez consulter un médecin. L'automédication peut mettre la vie du patient en danger.
  2. Élimination des symptômes Pour éliminer la douleur dans la gorge, le gonflement des amygdales et des ganglions lymphatiques, il est nécessaire d'effectuer un traitement local. Il comprend:
    se gargariser six à dix fois par jour. Pour la procédure en utilisant des solutions de furatsilina, soda et sel, décoction d'herbes.
    utilisation de pilules résorbables ayant des propriétés antiseptiques. Ceux-ci incluent Faringosept, Lizobakt, Grammidin.
    irrigation de la gorge avec des antiseptiques sous forme de Miramistina, Hexoral, Tantum Verde.

Si le patient a de la fièvre, des frissons, de la fièvre et des douleurs à la tête, vous devez prendre des médicaments contre la douleur et des antipyrétiques. Ceux-ci incluent le paracétamol, l'aspirine, l'ibuprofène, l'ibuklin.

  • Respect du régime. Pour éviter les effets indésirables et s’améliorer rapidement, vous devez adhérer à un régime particulier. Il comprend:
    repos au lit pendant cinq jours;
    l'utilisation de grandes quantités de fluide;
    nutrition équilibrée riche en vitamines;
    un repas moelleux qui n'irrite pas la gorge.
  • Il est strictement interdit de chauffer les ganglions lymphatiques dans le mal de gorge et de les toucher pendant la période aiguë de la maladie. Cette méthode de traitement sera non seulement inefficace, mais également dangereuse. Lors de l'échauffement, la circulation sanguine s'améliore, ce qui permet à l'infection de pénétrer dans le flux sanguin et de se propager dans tout le corps.

    Pourquoi un mal de gorge ne passe-t-il pas longtemps?

    De nombreux patients se plaignent des raisons pour lesquelles un mal de gorge ne disparaît pas. Il y a plusieurs raisons à ce processus. Ceux-ci incluent.

    • Immunité de l'agent pathogène aux antibiotiques. Cette situation est souvent observée lors de la prise de fonds appartenant au groupe de la pénicilline. Le patient peut ressentir une aggravation.
    • Mauvais diagnostic. Très souvent, on prend un mal de gorge pour une amygdalite chronique. En outre, la maladie peut être confuse et dans la forme. Si le traitement antibiotique a été effectué avec un mal de gorge fongique ou viral, alors ils seront inutiles.
    • Violation d'antibiotiques. Beaucoup de patients s’améliorent, puis cessent de boire un antibiotique le deuxième ou le troisième jour. Un tel processus conduit à la stabilité des bactéries et à leur plus grande reproduction. Ensuite, dans ce contexte, le patient présente un mal de gorge récurrent. Manifestation possible de complications.
    • Non-respect des recommandations du médecin. Le processus de traitement comprend non seulement des antibiotiques, mais également un traitement local de la gorge. Si le patient ignore les recommandations, les améliorations ne seront pas perceptibles.

    Il convient de noter que si le traitement est inefficace, le patient a:

    • la température ne baissera pas;
    • la douleur dans la gorge ne disparaîtra pas;
    • les ganglions lymphatiques seront grandement élargis;
    • l'état va empirer de façon marquée.

    Mauvais diagnostic et traitement de la maladie

    Si l'angine ne disparaît pas après l'augmentation des antibiotiques et que les symptômes augmentent, vous devez alors consulter un médecin et reprendre l'examen.
    Les patients confondent souvent une amygdalite chronique et des maux de gorge. Si des rechutes récurrentes surviennent après un mal de gorge, cela indique une évolution chronique de la maladie. Les symptômes de ces deux maladies sont similaires, mais l’amygdalite chronique est beaucoup plus facile et les signes moins prononcés. Il est à noter que dans la forme chronique, la gorge n'est pas aussi rouge et les ganglions lymphatiques ne grossissent pas beaucoup.

    Avec le traitement antibiotique, le rétablissement est rapide, mais l’amygdalite chronique nécessite un traitement supplémentaire.

    • Renforcement de la fonction immunitaire à l'aide de complexes vitaminiques ou d'immunostimulants.
    • Laver les lacunes des amygdales. Dans ce cas, il est recommandé d'effectuer la procédure même après la récupération afin d'éviter les récidives.
    • Éliminer les causes de l'exacerbation de la maladie.

    Alors la question se pose, pourquoi une erreur se produit pendant le diagnostic? Il y a trois raisons principales.

    1. La similitude des symptômes de l'évolution chronique et aiguë de la maladie.
    2. Information insuffisante du patient sur les signes qui l'accompagnent.
    3. La réticence du médecin plus globalement à comprendre le problème.

    Il arrive aussi qu'une personne se diagnostique elle-même et prescrive des antibiotiques. Et ça le fait pour rien. L'auto-traitement entraîne des complications. Dans le contexte d'un mal de gorge, non seulement une amygdalite chronique peut apparaître, mais des anomalies cardiaques et rénales peuvent également survenir.

    Si le patient a cessé de prendre des antibiotiques le troisième jour, il n’a plus de sens de les prendre à nouveau. Ensuite, vous devez rendre visite à un spécialiste et lui remettre un tampon de la cavité buccale à l'agent pathogène et à sa résistance aux antibiotiques. Après l'examen, le médecin vous prescrira un autre médicament. La principale recommandation est de prendre des médicaments pendant au moins sept jours. Les antibiotiques doivent être utilisés conformément aux instructions.

    En outre, la durée de l'angine dépend du respect du régime. Les patients pensent qu'avec la normalisation de la température, il est déjà possible d'aller au travail ou dans la rue. Mais faire ceci est strictement interdit. Toute amélioration peut être remplacée par une détérioration. La même chose peut être dite à propos de l'utilisation de fluide. Il doit être bu non seulement pendant la température élevée, mais également pendant toute la période de récupération. À température, l'eau aide à prévenir la déshydratation et, lors de la rééducation, à éliminer toutes les substances nocives et les microbes du corps.

    Prévention nécessaire de l'angine

    Dès que le patient a récupéré, plusieurs règles importantes doivent être suivies pour éviter les récidives.

    1. Respect des mesures d'hygiène. Vous devez vous laver constamment les mains et le visage avec du savon. Si une personne a souvent mal à la gorge, vous devriez alors acheter un agent antibactérien spécial.
    2. Évitez le contact avec des personnes infectées. L'angine a deux modes de transmission principaux:
      en suspension dans l'air pendant la conversation, la toux et les éternuements;
      contact-ménage à travers les jouets, la vaisselle, les vêtements et même le toucher
    3. Renforcement de la fonction immunitaire. Quel que soit l'âge du patient, il est nécessaire de procéder à des procédures de revenu. Cela pourrait inclure une douche de contraste, marcher pieds nus sur des nattes mouillées, essuyer. En été, les médecins recommandent de marcher pieds nus sur l'herbe, le sable et les cailloux.
      Aussi sur le renforcement de la fonction des médicaments affectent, qui comprennent les vitamines et les minéraux. Ils ont besoin de boire pendant les cours pour faire une pause en été.
    4. Maintenir un mode de vie sain. Les adultes devraient renoncer à de mauvaises habitudes, comme fumer. Et aussi besoin de faire des activités de plein air et des sports.
    5. Nutrition équilibrée. Il est nécessaire d'abandonner les fast-foods et les plats préparés. Cette nourriture est considérée comme nuisible. La préférence devrait être donnée aux céréales, aux légumes, aux fruits, aux produits laitiers et aux produits laitiers, ainsi qu'au poisson et à la viande.
    6. Promenades quotidiennes dans la rue.

    Vous n'avez pas besoin de soigner vous-même un mal de gorge. Le processus médical doit avoir lieu sous le contrôle strict du médecin.

    Premier docteur

    Amygdalite chronique ne passe pas.

    Bonjour, chers visiteurs de notre site! Beaucoup de gens souffrent d'amygdalite chronique qui, jusqu'à un certain temps, ne se fait presque pas sentir. Mais alors commence l'aggravation, qui peut durer plusieurs mois. En même temps, il n’ya pas de température, mais la gorge est douloureuse et douloureuse. Beaucoup n'essayent même pas d'identifier la cause et pensent que tout passera de lui-même. Mais au bout d'un mois, la situation ne peut que s'aggraver et vous devez vous rendre chez le médecin ORL, qui diagnostique finalement «une amygdalite chronique». Et alors commence un long traitement, et les patients sauront où se trouvent les glandes et comment les protéger. Notre site Web a été créé pour mettre en lumière, dans la mesure du possible, la question de savoir quel type de maladie est «l'amygdalite», comment la prévenir et comment la traiter.

    Qu'est-ce que l'amygdalite?

    La maladie désagréable avec un beau nom - "amygdalite" - est familier à beaucoup. Souvent, ayant été malade avec eux, une personne ne peut pas s'en débarrasser pendant des années. De quel type de maladie s'agit-il, quelles sont ses causes et peut-il être guéri?

    L'amygdalite est une inflammation des amygdales (glandes). Amygdalite aiguë et chronique. Amygdalite aiguë, ou chez le commun des mortels, le mal de gorge est une maladie familière de l'enfance, caractérisée par une forte fièvre et une gorge très douloureuse. Parmi les symptômes de l'amygdalite aiguë, on trouve également des amygdales palatines élargies d'un rouge éclatant, pouvant être ulcérées, recouvertes d'abcès et de pellicule. Quand j'étais enfant, j'avais plusieurs fois mal à la gorge, ce qui était probablement le passage de l'amygdalite à la forme chronique.

    L'amygdalite chronique se manifeste sous une forme moins sévère et ne se fait souvent pas sentir pratiquement, à l'exception de plusieurs fois par an et, dans mon cas, beaucoup plus longtemps. Les symptômes lors de l'exacerbation d'une amygdalite chronique sont moins prononcés, cela peut faire mal et sa gorge est douloureuse, mais la température ne l'est pas. Dans mon cas, les symptômes ont parfois été aggravés par des maux de gorge et une sécheresse très sévère et des picotements, en particulier lors de la respiration dans l'air froid de l'hiver.

    Amygdalite chronique

    Les médecins parlent d’amygdalite chronique lorsque les amygdales sont constamment enflammées. Deux options s’offrent à vous: la première est que l’amygdalite semble disparaître complètement, mais si vous refroidissez trop, ses symptômes réapparaissent immédiatement; la seconde, l'inflammation ne disparaît pratiquement pas, elle ne fait que disparaître et le patient se sent satisfait, mais le médecin constate que l'amygdalite n'a pas disparu nulle part, mais est passée au stade subaigu. Dans les deux cas, il est nécessaire de prendre des mesures pour obtenir une rémission à long terme (de préférence plusieurs années).

    En langage médical, il s'agit d'une forme d'amygdalite chronique compensée et décompensée. Si vous n’avez que des symptômes locaux d’amygdalite chronique - une légère inflammation des amygdales, un mal de gorge et aucune manifestation de l’état général du corps, vous avez alors une forme d’amygdalite compensée, c’est-à-dire les glandes compensent et égalisent l'état d'inflammation et font plus ou moins face à leurs fonctions.

    Si vous présentez une inflammation fréquente des amygdales, celle-ci s'accompagne non seulement de maux de gorge, mais également de diverses amygdalites aiguës, de peritonsillites (inflammation autour des amygdales) et de maladies d'autres organes qui semblent ne pas être liées à cette affection. Il s'agit alors d'une amygdalite décompensée.

    Dans mon cas, l'amygdalite se présente sous une forme compensée qui se prête au traitement conservateur et à la prévention. Et maintenant, je me suis rendu compte que les glandes sont un organe très important du système immunitaire et que cette maladie ne peut pas être déclenchée. J'ai aussi appris que, malheureusement, l'amygdalite chronique ne peut pas être guérie pour toujours, mais il est possible de vivre avec si on prend constamment des mesures préventives.

    Causes de l'amygdalite chronique

    Les médecins ORL disent souvent que 100% de la population souffre d'une amygdalite chronique. En un sens, c’est vrai: un grand nombre de bactéries «vivent» constamment sur les amygdales, tout simplement des amygdales en bonne santé qui s’adaptent facilement aux agents pathogènes, et les personnes malades n’en ont pas assez. La transition de la maladie au stade chronique a plusieurs raisons. Le plus souvent, les médecins parlent de ce qui suit:

    1. La principale cause de l’amygdalite chronique est le mal de gorge guéri. Rappelez-vous: dès que le terrible mal de gorge et la fièvre disparaissent, vous finissez de prendre des antibiotiques (et vous ne pouvez jamais le faire) et vous courez au travail en pensant que la maladie est disparue. Oui, elle s'est retirée, mais très probablement pas pour longtemps: après un mal de gorge, vous devez vous rincer quelques jours de plus, boire des vitamines (et un traitement complet à base d'antibiotiques sont obligatoires, sinon tout traitement à la queue du chat), et renforcer le système immunitaire, sinon une amygdalite chronique votre compagnon pour longtemps.

    2. La deuxième raison est la pharyngite fréquente, à laquelle généralement ni les médecins ni les patients ne portent l’attention voulue. Eh bien, un mal de gorge quelques jours - et tout est allé. Vous n'aurez même pas à prendre une liste de maladie: la pharyngite disparaît souvent avec peu ou pas de traitement en 3-5 jours. Mais le processus pathologique, qui n’a pas été arrêté à temps, ira certainement plus loin - il suffit du moindre affaiblissement de l’immunité ou du surmenage de la personne pour que la bactérie commence à se multiplier de manière incontrôlable, capturant tous les nouveaux territoires.

    Toute pharyngite aiguë doit être traitée jusqu'au bout! Après tout, il est beaucoup plus facile de traiter ce problème que de traiter une amygdalite chronique et les conséquences peuvent être moins désagréables.

    3. Il est nécessaire de surveiller de près l’hygiène dentaire et l’état parodontal. Si vous êtes fatigué des amygdalites, consultez votre dentiste et soignez vos dents, essayez de prévenir les maladies des gencives. Le fait est qu’une infection qui s’est installée dans la cavité buccale a toutes les chances de «passer» plus loin, jusqu’aux amygdales.

    4. Curieusement, mais les causes de l’amygdalite chronique peuvent se cacher dans un endroit complètement inattendu: vous pouvez par exemple être tourmenté par une rhinite chronique ou même par une aggravation de la rhinite allergique - et les médecins commencent maintenant à parler du développement d’une amygdalite chronique.

    Au revoir amygdalite!

    L'une des principales causes d'amygdalite chronique est la diminution de l'immunité. Il est très difficile de faire face à une amygdalite chronique sans renforcer le système immunitaire. Par conséquent, tout d'abord, il est nécessaire de soutenir votre corps afin qu'il ait la force de combattre la maladie. Ici l'homéopathie et le durcissement se sont avérés excellents. En outre, vous pouvez contacter un immunologiste, il vous aidera à comprendre pourquoi votre corps perd de sa force et vous prescrira les médicaments nécessaires. Vous devrez peut-être subir un cycle de lavage des amygdales.

    L'amygdalite chronique ne peut pas simplement être «abandonnée»! Elle a tendance à être prolongée et persistante et l'infection peut se propager davantage - des complications peuvent survenir au niveau du cœur, des reins et d'autres organes vitaux. Dans ce cas, on parle de la forme décompensée de l’amygdalite, qui nécessite l’ablation des amygdales (amygdalectomie). Et il vaut mieux ne pas le permettre, car ils sont la porte qui ferme la voie à de nombreuses maladies.

    Ne désespérez pas! Tout est réparable. Si certains types de traitement n’aident pas, d’autres aideront. Vous avez juste besoin de vous lancer dans une longue lutte et de croire en la victoire sur la maladie - elle se retirera définitivement!

    Traitement de l'amygdalite chronique: quelles méthodes utiliser?

    Le traitement des amygdalites chroniques sous une forme compensée simple suffit pour tenir en place: gargariser avec diverses solutions et herbes (furatsiline, sauge, camomille, etc.), utiliser des sprays différents (par exemple, Tantum Verde). De plus, le médecin ORL m'a prescrit une ordonnance sous le nom de "Tonsilgon", il est alcoolique, il est plutôt désagréable de la boire, mais ils disent qu'il est assez efficace et qu'il a quand même contribué au traitement de mon angine.

    Lavage des lacunes des amygdales dans l'amygdalite chronique

    Toujours dans le traitement de l'amygdalite chronique est prescrit le lavage des lacunes des amygdales. Cette procédure consiste à laver la gorge, à éliminer les bouchons purulents infectés des amygdales (avec une forte exacerbation). Les conditions de l'hôpital garantissent que la procédure est effectuée - un puissant jet de solution antibactérienne ou désinfectante est envoyé de la grande seringue sous pression aux lacunes. Vous pouvez utiliser des fluides immunostimulants ou antifongiques.

    En règle générale, une solution de furatsilin est utilisée pour le lavage des amygdales, ainsi que des bactériophages Miramistin, Chlorhexidine, streptocoque et staphylocoque.

    Dans de nombreuses cliniques, il existe un équipement spécial à l'aide duquel le contenu des lacunes peut non seulement être lavé, mais également sucé. Par exemple, vous pouvez laver les amygdales sur l’appareil Tonsilor. Avec cette procédure, vous pouvez réduire le nombre de rechutes, améliorer l'état et réduire la taille des amygdales, ainsi que soulager l'inflammation des tissus.

    Méthodes physiothérapeutiques

    Le traitement physiothérapeutique des amygdalites chroniques peut agir efficacement pendant les rémissions - la thérapie au laser est reconnue comme étant très efficace en raison de son effet antibactérien et anti-inflammatoire en raison de son effet direct sur les amygdales. Utilisez également les rayons UV à ondes courtes de la gorge et de la bouche.

    Il existe des méthodes d’effet des ultrasons sur les amygdales, qui agissent sur la source de la maladie elle-même, détruisant la structure du caillé formé. En utilisant des ultrasons, vous pouvez également irriguer les amygdales avec des solutions antiseptiques.

    Les moyens efficaces sont l'inhalation de vapeur humide. Mais il y a une contre-indication - la température élevée, il faut donc d'abord abaisser la température et ensuite procéder à l'inhalation. L'inhalation peut être utilisée avec diverses herbes médicinales - camomille, calendula, etc., une solution de chlorhexidine. Vous pouvez simplement respirer par-dessus des pommes de terre. Vous ne devez pas respirer profondément pendant l'inhalation, car en cas d'amygdalite, seules les amygdales enflammées doivent être affectées.

    Un traitement antihistaminique peut être utilisé pour soulager l'œdème du pharynx. Ce processus est très long, mais il entraîne une diminution des amygdales. Dans ce cas, vous pouvez prendre des médicaments tels que Suprastin, Tavegil, Loratadin.

    Un traitement complet est généralement utilisé, et ce traitement est effectué au moins deux fois par an.

    Enlèvement des amygdales palatines

    Le traitement chirurgical de l'amygdalite chronique (amygdalectomie) est pratiqué dans les cas où l'exacerbation de la maladie survient très souvent - 2 à 4 fois par an ou plus (avec une amygdalite chronique décompensée), en cas d'inflammation atteignant le tissu de l'amygdale (paratonsillite), lorsqu'une infection générale se produit sang (sepsis), ainsi que lorsqu’il ya des signes de dommages à d’autres organes (cœur, rein).

    Dans le cas du traitement chirurgical des amygdales sont complètement supprimés, ou leur taille est réduite en raison de l'excision partielle des tissus envahis (amygdalectomie souvent effectuée dans l'enfance). Dans ce cas, le nombre d'exacerbations de processus chroniques peut être considérablement réduit.

    Cependant, il n’est pas nécessaire de s’y dépêcher, car après l’élimination complète des amygdales, de graves complications peuvent survenir. Il est donc préférable d’essayer d’abord tous les traitements conservateurs. En même temps, un agent pathogène spécifique est identifié et, sur la base des informations reçues, il est prescrit un traitement qui est accompagné de l'administration de préparations immunostimulantes et réparatrices, ainsi que d'une physiothérapie active, le tout sous une forme intensive et répétée si nécessaire.

    Dans tous les cas, personne ne conseille de se traiter soi-même, car plaisanter avec une amygdalite coûte plus cher. Par conséquent, si les symptômes persistent longtemps, il est impératif de contacter un spécialiste en ORL qui examinera le mal de gorge et, sur cette base, vous prescrira un médicament approprié. cas de traitement.

    En cas d'inflammation grave et d'élargissement des amygdales, le traitement par injection peut être prescrit. Les antibiotiques sont injectés directement dans le tissu amygdalien, ce qui supprime l'activité vitale de la bactérie pathogène.

    Pour renforcer l’immunité locale des tissus, il convient de rincer les amygdales avec des solutions antiseptiques et de les lubrifier avec différentes compositions. En outre, cela réduira les poches et les exacerbations.

    Prévention de l'amygdalite chronique

    Pour un traitement efficace de l’amygdalite chronique, il est nécessaire de stimuler constamment le corps avec des médicaments appropriés. Comme prophylaxie des exacerbations de l'amygdalite, il est possible de conseiller le durcissement, la prise d'agents renforçant l'immunité (Immunal, Imudon), l'exercice modéré et le maintien d'un mode de vie sain.

    Aussi, si vous soupçonnez au moins les plus légers signes d’exacerbation de l’angine, ne commencez pas, commencez immédiatement à vous gargariser. De nombreux patients ont essayé l'efficacité de la solution de furatsilina: il suffit de se gargariser 3 à 5 fois par jour et, en quelques jours, vous pouvez prévenir le développement de la maladie.

    Ici, en général, nous avons brièvement parlé d'une maladie telle que l'amygdalite. Bien sûr, vous pouvez en dire beaucoup plus, mais comme cela ne tient pas sur une page, nous avons divisé tout le site en sections thématiques afin que vous puissiez lire plus facilement tous les documents présentés.

    Attention! Tous les articles sur le site sont purement informatifs. Nous vous recommandons de faire appel à un spécialiste et de prendre rendez-vous.

    L'amygdalite chronique est une affection des amygdales dans laquelle, dans le contexte d'une diminution des fonctions de protection naturelles locales, se produit une inflammation périodique. Par conséquent, les amygdales (glandes) deviennent une source permanente d’infection, avec allergisation chronique et intoxication du corps. Les symptômes de l'amygdalite chronique se manifestent de manière frappante pendant les périodes de rechute, lorsque la température corporelle augmente pendant l'exacerbation, lorsque les ganglions lymphatiques augmentent, que la douleur, le mal de gorge, la douleur en avalant et les odeurs désagréables de la bouche apparaissent.

    Dans le contexte d'une immunité réduite et en présence d'un foyer d'infection chronique, les patients atteints d'une amygdalite chronique peuvent ultérieurement souffrir de maladies telles que rhumatisme, pyélonéphrite, annexite (voir inflammation de l'utérus, symptômes et traitement), prostatite, etc. Amygdalite chronique, sinusite, sinusite - ce sont des maladies sociales d'un habitant moderne d'une mégapole, car la situation écologique défavorable dans les villes, les aliments monotones et chimiquement transformés, le stress, le surmenage, l'abondance d'informations agressives et négatives sont un poids Cela a un effet négatif sur le système immunitaire de la population.

    Pourquoi une amygdalite chronique survient-elle?

    La fonction principale des amygdales et des autres tissus lymphoïdes du pharynx humain est de protéger le corps contre les micro-organismes pathogènes qui pénètrent dans le nasopharynx avec des aliments, de l'air et de l'eau. Des substances protectrices telles que l'interféron, les lymphocytes et la gamma globuline sont produites dans ces tissus. Dans l'état normal du système immunitaire sur la membrane muqueuse et dans la profondeur des amygdales, dans les interstices et les cryptes, la microflore non pathogène et conditionnellement pathogène est toujours présente, à des concentrations naturelles correctes, sans provoquer de processus inflammatoires.

    Dès que des bactéries externes ou des bactéries pathogènes conditionnelles se développent pour empêcher la prolifération bactérienne, les amygdales palatines détruisent et éliminent l'infection, ce qui conduit à une normalisation de la maladie - et tout cela ne se passe pas inaperçu pour l'homme. S'il existe un déséquilibre dans la microflore pour diverses raisons, décrites ci-dessous, une forte croissance de bactéries peut provoquer un angor, une inflammation aiguë pouvant survenir sous la forme d'une amygdalite lacunaire ou d'un angor folliculaire.

    Si de telles inflammations se prolongent, se reproduisent souvent et sont difficiles à traiter, le processus de résistance aux infections des amygdales s'affaiblit, elles ne peuvent plus assumer leurs fonctions de défense, perdent la capacité de s'auto-purifier et deviennent elles-mêmes une source d'infection, puis la forme chronique - l'amygdalite se développe. Dans de rares cas, environ 3%, l'amygdalite peut se développer sans processus aigu préalable, c'est-à-dire qu'elle n'est pas précédée d'un mal de gorge.

    Au cours des analyses bactériennes, près de 30 bactéries pathogènes sont libérées dans les amygdales des patients atteints d’amygdalite chronique, mais les streptocoques et les staphylocoques sont considérés comme les plus nombreux dans les lacunes.

    Avant de commencer le traitement, il est très important de rechercher la flore bactérienne en établissant une sensibilité aux antibiotiques, car les microorganismes pathogènes sont très diversifiés et chacun d’eux peut être résistant à certains agents antibactériens. En prescrivant des antibiotiques au hasard, avec une résistance bactérienne, le traitement sera inefficace ou pas du tout efficace, ce qui entraînera une augmentation de la période de récupération et le passage de l'angine de poitrine à une amygdalite chronique.

    Maladies provoquant le développement d'une amygdalite chronique:

    Violation de la respiration nasale dans les polypes (polypes dans le nez, traitement), les adénoïdes (traitement des adénoïdes chez les enfants), la sinusite purulente, la sinusite (traitement de l'antrite avec des antibiotiques), la courbure de la cloison nasale et les caries dentaires - peuvent provoquer une inflammation de la palatine. immunité en cas de maladies infectieuses - rougeole (voir symptômes de la rougeole chez l'adulte), scarlatine, tuberculose, etc., en particulier en cas de traitement grave et inadéquat, médicaments mal choisis pour le traitement. Prédisposition héréditaire - si dans les antécédents familiaux, il existe une amygdalite chronique chez les parents proches.

    Facteurs indésirables provoquant l'exacerbation d'une amygdalite chronique:

    Une petite quantité de liquide consommée par jour. Une personne doit boire au moins 2 litres de liquide par jour, ainsi que de l'eau de mauvaise qualité consommée quotidiennement (utiliser uniquement de l'eau purifiée pour la cuisson, filtres à eau spéciaux). Fort ou excessif refroidissement du corps. Fortes situations stressantes, surmenage psycho-émotionnel constant, manque de sommeil et repos, dépression, syndrome de fatigue chronique Travail dans des industries dangereuses, formation de poussière, pollution des locaux en milieu de travail par le gaz dans le lieu de résidence - entreprises industrielles, abondance de véhicules, production de produits chimiques, augmentation du fond radioactif, abondance dans le salon de produits ménagers de mauvaise qualité émettant des substances nocives dans l’air - appareils ménagers bon marché, produits de moquette et meubles fabriqués à partir de produits toxiques, utilisation active du ménage chimie (agents contenant du chlore, détergents pour la lessive et détergents pour la vaisselle avec une concentration élevée en tensioactifs, etc.) Abus d'alcool et tabagisme Alimentation inadéquate, abondance de glucides et protéines, consommation limitée de céréales, légumes, fruits.

    Lorsque le processus commence à acquérir une forme chronique dans les amygdales, le tissu lymphoïde de l'appelant devient de plus en plus dense, remplaçant le tissu conjonctif, des cicatrices recouvrant les lacunes apparaissent. Cela conduit à l'apparition de bouchons lacunaires - des foyers purulents fermés, dans lesquels s'accumulent des particules alimentaires, du goudron de tabac, du pus, des microbes, vivants et morts, des cellules cutanées mortes de la membrane muqueuse des lacunes.

    Au figuré, au sens figuré, dans les poches où le pus s'accumule, des conditions très favorables sont créées pour la préservation et la reproduction de microorganismes pathogènes, dont les produits toxiques se propagent dans le corps, affectant presque tous les organes internes et entraînant une intoxication chronique du corps. Ce processus est lent, les mécanismes généraux du système immunitaire disparaissent et le corps peut commencer à réagir de manière inadéquate à une infection permanente, provoquant des allergies. Et les bactéries elles-mêmes (streptocoques) provoquent des complications graves.

    Symptômes et complications de l'amygdalite

    L'amygdalite chronique dans la nature et la sévérité de l'inflammation est divisée en plusieurs types:

    Une forme simple et récurrente, souvent associée à une amygdalite, une forme prolongée simple est une inflammation lente et prolongée des amygdales palatines, une forme simple compensée, c'est-à-dire des récidives d'amygdalite et d'angine de poitrine. Une forme toxico-allergique pouvant être de 2 types

    Avec une simple forme d'amygdalite chronique, les symptômes sont rares, limités seulement par des signes locaux: pus dans les lacunes, bouchons purulents, gonflement des bords des arcades, augmentation du nombre de ganglions lymphatiques, sensation de corps étranger, sensation de malaise à la déglutition, bouche sèche et odeur de bouche. Pendant les périodes de rémission, les symptômes sont absents et, pendant les exacerbations, jusqu'à 3 fois par an, il existe des angines qui s'accompagnent de fièvre, de maux de tête, de malaises généraux, de faiblesses et d'une longue période de rétablissement.

    1 forme allergo-toxique - en plus des réactions inflammatoires locales, des symptômes généraux d'intoxication et d'allergie au corps s'ajoutent aux symptômes de l'amygdalite - augmentation de la température corporelle, douleur au coeur avec ECG normal, douleurs articulaires et fatigue accrue. Le patient souffre plus que la grippe, orvi, la récupération après le retard de la maladie.

    2 forme allergique toxique - avec cette forme de maladie, les amygdales deviennent une source constante d’infection et le risque de propagation dans l’organisme est élevé. Par conséquent, en plus des symptômes ci-dessus, il existe des troubles aux articulations, au foie, aux reins, des troubles fonctionnels du cœur, détectés par un électrocardiogramme, le rythme cardiaque est perturbé, des anomalies cardiaques acquises peuvent se produire, des rhumatismes, de l'arthrite et des maladies du système génital urinaire. Une personne ressent constamment de la faiblesse, de la fatigue et une fièvre légère.

    Traitement local conservateur de l'amygdalite chronique

    Le traitement de l'amygdalite chronique peut être chirurgical et conservateur. Naturellement, la chirurgie est une mesure extrême pouvant causer des dommages irréparables au système immunitaire et aux fonctions protectrices de l'organisme. L'ablation chirurgicale des amygdales est possible lorsque, dans le cas d'une inflammation prolongée, le tissu lymphoïde est remplacé par du tissu conjonctif. Et dans les cas où l'abcès paratonsillar se présente sous la forme 2 allergique toxique, sa dissection est montrée.

    Indications pour l'enlèvement des amygdales:

    Un amygdale élargie empêche la respiration nasale normale ou l'avale. Plus de 4 maux de gorge par an. Abcès péri-mmillaire Traitement conservateur sans effet pendant plus d'un an: épisode de rhumatisme articulaire aigu ou maladie rhumatismale chronique, complications rénales.

    Les amygdales palatines jouent un rôle important dans la création d'une barrière infectieuse et inhibent le processus inflammatoire. Elles sont l'une des composantes du soutien et de l'immunité locale et générale. Par conséquent, les oto-rhino-laryngologistes tentent de les préserver, sans recourir à une intervention chirurgicale, dans le but de restaurer les fonctions des amygdales palatines par diverses méthodes et procédures.

    Le traitement conservateur de l'exacerbation du processus chronique doit être effectué dans le centre ORL, avec un spécialiste qualifié, qui vous prescrira un traitement complexe et adapté en fonction de la forme et du stade de la maladie. Les méthodes modernes de traitement de l'amygdalite se déroulent en plusieurs étapes:

    Il existe deux façons de laver les lacunes des amygdales - l'une avec une seringue, l'autre avec la buse de l'appareil Tonsilor. La première méthode est maintenant considérée comme obsolète, car elle n’est pas suffisamment efficace, la pression créée par la seringue est insuffisante pour un lavage en profondeur et la procédure est traumatique et par contact, provoquant souvent un réflexe émétique chez les patients. L'effet le plus important est obtenu si le médecin utilise la tête Tonsilor. Il est utilisé à la fois pour le lavage et pour l'administration de solutions médicamenteuses. Tout d'abord, le médecin va laver les lacunes avec une solution antiseptique, tout en se voyant bien nettoyé des amygdales.

    Irrigation médicinale par ultrasons, traitement au Lugol

    Après avoir élucidé le secret pathologique, la pointe doit être remplacée par une pointe à ultrasons qui, en raison de l'effet ultrasonore de la cavitation, crée une suspension de médicament et délivre la solution de médicament à la couche sous-muqueuse des amygdales avec effort. En tant que médicament, ils utilisent généralement une solution à 0,01% de Miramistin, cet agent est un antiseptique qui, sous l'action de l'échographie, ne perd pas ses propriétés. Ensuite, après cette procédure, le médecin peut traiter les amygdales avec une solution de Lugol (voir Lugol avec angine de poitrine).

    La séance de thérapie au laser a également un effet bénéfique, réduit le gonflement et l’inflammation des tissus et de la membrane muqueuse des amygdales. Pour obtenir de meilleurs résultats, la source de rayonnement laser est placée dans la cavité buccale, plus près des amygdales et de la paroi pharyngienne postérieure.

    Sessions effets vibroacoustiques, UV

    Ces séances sont faites pour normaliser la microcirculation, améliorer la nutrition dans les tissus des amygdales. Les rayons UV-UV sont utilisés pour réorganiser la microflore. Cette méthode éprouvée n’a pas perdu de sa pertinence et est considérée comme très efficace.

    Toutes les méthodes décrites doivent être des cours dont le nombre et la fréquence sont déterminés individuellement dans chaque cas clinique spécifique. Cinq à dix procédures de lavage sont nécessaires pour obtenir un effet maximal, jusqu'à ce que de l'eau de lavage propre apparaisse. Ce traitement permet de restaurer la capacité des amygdales à s'autoépurer et la période de rémission est considérablement allongée, les rechutes deviennent moins fréquentes.

    Pour éviter l'enlèvement des amygdales et le traitement a eu un résultat durable, il est souhaitable d'effectuer ce traitement efficace 2 à 4 fois par an et d'effectuer un traitement prophylactique complémentaire à domicile, gargariser (voir toutes les solutions pour se gargariser avec un angor).

    Des chercheurs récents ont conclu que, dans les sinusites chroniques, l'amygdalite joue un rôle important dans le déséquilibre de la microflore de la muqueuse nasale du pharynx et que les micro-organismes opportunistes commencent à se multiplier lorsque la quantité de flore bénéfique inhibant la croissance des bactéries pathogènes est insuffisante. (Voir. Les causes de la sinusite sont dysbactériose des sinus)

    L'une des options de traitement prophylactique et de soutien de l'amygdalite peut être de se gargariser avec des préparations contenant des cultures vivantes de bactéries lactiques acidophiles - Narine (concentré liquide 150 roubles), Trilakt (1000 roubles), Normoflorin (160-200 roubles). Cela normalise l'équilibre de la microflore nasopharyngée, contribue à une guérison plus naturelle et à une rémission plus longue.

    Traitement médicamenteux efficace

    Ce n’est qu’après l’établissement d’un diagnostic précis, du tableau clinique, du degré et de la forme de l’amygdalite chronique, que le médecin détermine la tactique de prise en charge du patient, prescrit un traitement par médicament et des procédures locales. La pharmacothérapie consiste à utiliser les types de médicaments suivants:

    Antibiotiques pour l'amygdalite

    Le médecin prescrit ce groupe de médicaments uniquement en cas d'exacerbation d'une amygdalite chronique. Le traitement antibiotique est de préférence effectué sur la base de données d'ensemencement bactériennes. Les médicaments prescrits en aveugle peuvent ne pas avoir l'effet souhaité, entraîner une perte de temps et une détérioration. En fonction de la gravité du processus inflammatoire, le médecin peut vous prescrire des antibiotiques pour le mal de gorge, ce qui constitue un traitement rapide et simple, ainsi qu'un traitement plus long avec des médicaments plus puissants nécessitant des probiotiques (voir également Sumamed pour le mal de gorge). Le traitement antimicrobien n’est pas indiqué en cas d’amygdalite latente, car il viole en outre la microflore, le tube digestif et la cavité buccale, et supprime le système immunitaire (voir les 11 règles pour prendre correctement les antibiotiques).

    Lors de l’administration d’antibiotiques à large spectre agressifs, ainsi que lors de maladies gastro-intestinales concomitantes (gastrite, colite, reflux, etc.), il est nécessaire de prendre des médicaments probiotiques résistants aux antibiotiques - Acipol, Rela Life, Narine, Primadofilus, Gastrofarm, Normoflorin simultanément au début du traitement. (Voir la liste complète des probiotiques -BAD et analogues de Linex)

    Dans les cas de syndrome douloureux sévère, l'ibuprofène ou le nurofen est le traitement optimal; ils sont utilisés en tant que traitement symptomatique et en cas de douleur mineure, leur utilisation est déconseillée (voir la liste complète et les prix des médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens dans l'article intitulé Douleurs au dos).

    Pour réduire l'œdème de la membrane muqueuse, l'œdème des amygdales, la paroi postérieure du pharynx, il est nécessaire de prendre des médicaments désensibilisants, ainsi que d'absorber plus efficacement d'autres médicaments. Parmi ce groupe, il est préférable d'utiliser les médicaments de la dernière génération, ils ont une action plus longue et prolongée, n'ont pas d'effet sédatif, sont plus forts et plus sûrs. Parmi les antihistaminiques, on distingue les meilleurs - Tsetrin, Parlazin, Zyrtek, Letizen, Zodak, ainsi que Telfast, Feksadin, Fexofast (voir la liste de tous les médicaments pour le traitement des allergies). Dans le cas où un patient ayant une utilisation à long terme est bien aidé par l'un de ces médicaments, vous ne devriez pas le changer pour un autre.

    Traitement topique antiseptique

    Une condition importante pour un traitement efficace est le gargarisme. Pour cela, vous pouvez utiliser différentes solutions telles que des sprays prêts à l'emploi et diluer vous-même des solutions spéciales. Il est plus pratique d'utiliser Miramistin (250 roubles), vendu avec un spray contenant une solution à 0,01%, Octenisept (230-370 roubles), dilué dans de l'eau 1/5 et avec Dioxidin (solution à 1% 200 roubles 10 ampoules) 1. ampli dilué dans 100 ml d'eau tiède (voir la liste de tous les sprays pour la gorge). L'aromathérapie peut également avoir un effet positif si vous vous gargarisez ou par inhalation avec des huiles essentielles - lavande, arbre à thé, eucalyptus, cèdre.

    Parmi les médicaments pouvant être utilisés pour stimuler l’immunité locale dans la cavité buccale, seul Imudon est indiqué, le traitement dure 10 jours (table de résorption, 4 p / jour). Parmi les moyens d'origine naturelle pour augmenter l'immunité, vous pouvez utiliser la propolis, la pantokrine, le ginseng, la camomille.

    Traitement homéopathique et remèdes populaires

    Un homéopathe expérimenté peut choisir le traitement homéopathique optimal et, sous réserve de ses recommandations, prolonger au maximum la rémission après avoir éliminé le processus inflammatoire aigu avec les méthodes de traitement traditionnelles. Et pour vous gargariser, vous pouvez utiliser les plantes médicinales suivantes: une série, sauge, camomille, feuilles d'eucalyptus, bourgeons de saule, mousse islandaise, écorce de tremble, peuplier, ainsi que racines de brûlage, devyasila, gingembre.

    Du processus inflammatoire et de la prise de certains médicaments, bouche sèche, chatouillement, maux de gorge, il est dans ce cas très efficace et sans danger d’utiliser de l’abricot, de la pêche, de l’argousier, en tenant compte de la tolérance individuelle à ces agents (l’absence de réactions allergiques). Pour bien assouplir le nasopharynx, vous devriez enterrer quelques gouttes de ces huiles dans le nez le matin et le soir, lorsque vous enterrez la tête, il faut le jeter en arrière. Une autre façon de ramollir la gorge consiste à utiliser du peroxyde d'hydrogène à 3%, c'est-à-dire que les solutions à 9% et à 6% doivent être diluées et rincées à la gorge le plus longtemps possible, puis à l'eau tiède.

    La diététique fait partie intégrante d’un traitement efficace: tout aliment coriace, dur, épicé, frit, acide, salé, fumé, très froid ou chaud, riche en exhausteurs de goût et en additifs artificiels, l’alcool aggrave considérablement l’état du patient.

    En Savoir Plus Sur Les Maux De Gorge

    Quel est le remède contre la gorge pendant la grossesse?

    Nez qui coule

    La grossesse est un état du corps de la femme lorsqu'elle est responsable non seulement de sa santé, mais également de celle de l'enfant à naître.

    Gouttes auriculaires efficaces pour les enfants et les adultes

    Laryngite

    Un remède local pour éliminer les maux d’oreille et la congestion chez les adultes et les enfants est le collyre pour soigner les oreilles.