Principal / Angine de poitrine

Staphylocoque dans le nez: symptômes, traitement, prévention

Angine de poitrine

Le staphylocoque est une bactérie sous condition pathogène qui, avec une diminution de l'immunité, peut entraîner un certain nombre de maladies graves. Tant qu'une personne est en bonne santé, le staphylocoque n'est pas dangereux pour elle et il se peut même qu'il ne soupçonne pas qu'il est porteur de cette bactérie. Mais avec l'exacerbation de maladies chroniques, de rhumes, de blessures et d'opérations, le staphylocoque commence à se manifester activement. Par conséquent, il est important de connaître les symptômes du staphylocoque dans le nez afin de le détecter à temps et de prendre des mesures pour l'éliminer rapidement.

Contenu de l'article

Facteurs de risque

Tout le monde peut être infecté par le staphylocoque. Il suffit de toucher la surface sur laquelle se trouve la bactérie, avec vos mains, puis toute zone de peau dégagée. Avec non moins de facilité, il se propage à travers des gouttelettes aéroportées. Par conséquent, il est presque impossible de se débarrasser de cette bactérie. Elle habite en permanence dans la restauration, les toilettes, les hôpitaux et les crèches.

Le risque de contracter une infection augmente considérablement avec:

  • non-respect des règles d'hygiène de base;
  • immunité affaiblie;
  • l'avitaminose et une quantité insuffisante de minéraux et d'oligo-éléments;
  • maladies respiratoires fréquentes ou chroniques;
  • utilisation à long terme de gouttes nasales vasoconstricteurs;
  • longue expérience du tabagisme;
  • utilisation déraisonnable d'antibiotiques;
  • le relâchement ou l'inflammation des muqueuses du nez;
  • égratignures, blessures et autres dommages cutanés.

Il y a une forte probabilité d'infection pendant les procédures médicales et les manipulations avec une stérilité altérée ou des mains sales. Il est particulièrement facile pour les enfants d'être infectés par le staphylocoque car leur immunité n'est pas encore suffisamment développée pour résister aux bactéries et que leur peau et leurs muqueuses sont très sensibles et sensibles.

Symptômes principaux

Le moyen le plus simple de staphylocoque dans la cavité nasale. Vous pouvez le mettre dedans avec les mains non lavées, juste aspirer la salive d'une personne qui éternue ou tousse à côté, etc. La muqueuse des voies nasales est très délicate et constamment hydratée, ce qui crée des conditions presque idéales pour la reproduction active de bactéries.

Le staphylocoque se développe habituellement dans le nez avec les symptômes suivants:

  • rougeur, inflammation et parfois gonflement de la membrane muqueuse;
  • fièvre légère persistante;
  • augmentation de la sécrétion de mucus par le nez, rhinite souvent purulente;
  • faiblesse, vertiges, nausées et autres signes d'intoxication;
  • multiples petites éruptions pustuleuses sur la muqueuse et la peau du nez.

Avec la défaite du nasopharynx peut rapidement développer une amygdalite purulente, ce qui donnera une forte augmentation de la température, des maux de gorge, une toux sévère. En cas de contact avec les sinus nasaux, une antrite, une sinusite et une otite moyenne sont associées au tableau général.

Parfois, les premiers symptômes de staphylocoque dans la cavité nasale sont légers et faciles à manquer. Et la maladie n'est détectée que lorsque les symptômes respiratoires apparus depuis un certain temps ne peuvent pas être traités par un traitement conventionnel. Cela peut compliquer la situation, car pendant ce temps, le nombre de staphylocoques augmente activement et se propage davantage.

Complications possibles

Le principal danger est qu’après stagnation et développement actif, le staphylocoque ne se limite pas à la cavité interne. Il se propage plus loin le long de la membrane muqueuse, affecte le nasopharynx, le larynx et atteint les organes internes. Par conséquent, en cas de non traitement ou d'utilisation des mauvais médicaments, des complications très graves peuvent survenir:

  1. Troubles gastro-intestinaux. Accompagné de selles molles (entraînant une dysbiose et une déshydratation), manque complet d'appétit, vomissements fréquents, nausées constantes, douleurs abdominales fréquentes et fréquentes.
  2. Affections de la peau: inflammations des follicules pileux, dermatite, eczéma. L'acné purulente, les furoncles, les anthrax apparaissent sur les zones touchées de la peau, et pas seuls, mais en groupes entiers.
  3. Pneumonie. Heureusement, il se développe rarement, plus souvent chez les bébés ou affaibli après une intervention chirurgicale ou a déjà souffert de maladies graves chez l'adulte. Si vous ne remarquez pas à temps, une pneumonie purulente et un syndrome obstructif sont possibles.
  4. Maladies ORL. Un staphylocoque dans les sinus nasaux ou la trompe d'Eustache peut provoquer une sinusite purulente, une sinusite frontale, une rhinite chronique, une otite. Dans le même temps, il existe une forte inflammation et un gonflement des muqueuses du nez.
  5. Endocardite à staphylocoques. Maladie cardiaque grave pouvant entraîner des lésions cardiaques et cérébrales très graves, voire la mort.
  6. Maladie de Ritter. Ces complications sont également plus courantes chez les enfants, car leur peau est plus fine et plus fine, facilement affectée par les bactéries. La maladie se manifeste par l'apparition de taches rouges clairement délimitées sur le corps.
  7. Choc toxique Il ne survient que chez les patients dont l'immunité est sévèrement affaiblie en raison de l'intoxication de tout l'organisme par les toxines produites par le staphylocoque doré. Cela ressemble à un très fort empoisonnement: une forte augmentation de la température, de graves vomissements, une faiblesse, une perte de conscience, une baisse de la pression artérielle.

Il est beaucoup plus difficile de guérir de telles complications que de neutraliser le staphylocoque à un stade précoce. La situation est aggravée par le fait que des lésions graves aux organes internes et des processus inflammatoires puissants réduisent l'immunité, ce qui contribue à la reproduction des staphylocoques.

Par conséquent, si l'on soupçonne au moins la présence de cette bactérie dans le corps, il est nécessaire de passer immédiatement les tests et de commencer le traitement actif.

Méthodes de diagnostic

Le staphylocoque n'est pas un diagnostic qui peut être posé "à l'œil". Le seul moyen de le détecter consiste à effectuer un test de laboratoire sur l'analyse du mucus nasal. L'échantillon dans des conditions stériles est placé dans un milieu nutritif propre, où il crée des conditions idéales pour une reproduction sans obstruction. Cette étude s'appelle la culture bactérienne.

Environ un jour plus tard, l'échantillon est soigneusement étudié au microscope et le spécialiste peut déterminer: le type de staphylocoque, le taux de croissance de la colonie, l'étendue de la lésion et également tester la résistance de cette souche à divers médicaments antibactériens. Sur la base de cette analyse, le médecin choisira le traitement le plus efficace.

Malheureusement, le staphylocoque dans le nez ne présente souvent pas de symptômes typiques, mais il affecte toujours les organes internes et provoque le développement de maladies. Identifier dans ce cas ne peut être que accidentel ou lorsque la maladie associée pendant une longue période ne peut pas être traitée, et le médecin décide de vérifier le patient pour le staphylocoque.

Dans certains cas, une analyse de sang dans laquelle un certain type d'anticorps peut être détecté permet d'identifier un staphylocoque. Il est possible de suspecter sa présence si la numération globulaire complète indique une immunité considérablement réduite et que des éruptions cutanées purulentes apparaissent sur la peau et dans le nez.

Méthodes de traitement

Les principales méthodes de traitement du staphylocoque deux sont une antibiothérapie ou un bactériophage staphylococcique. Lequel d'entre eux est le plus efficace dans ce cas ne peut être décidé par le médecin qu'en fonction des résultats de l'examen. Les antibiotiques peuvent provoquer une réaction allergique et avoir un certain nombre de contre-indications, mais ils sont garantis pour faire face à la bactérie.

Bactériophage staphylococcique - en fait, un vaccin temporaire contre le staphylocoque. C'est un liquide dans lequel sont présents des microorganismes hostiles aux bactéries. Ils détruisent les bactéries pathogènes tout en se faisant mourir. Il n'y a pas de contre-indications à ce remède. Mais cela peut pendant quelque temps exacerber les symptômes d’une intoxication générale.

Dans le même temps, des fonds pour le renforcement de l'immunité sont nécessairement nécessaires. Il peut s'agir d'extraits de plantes: échinacée, éleuthérocoque, ginseng ou préparations spéciales: Immunal, Immunex, etc. L'avitaminose peut ralentir considérablement le processus de guérison. Il est donc souhaitable de boire en même temps un bon complexe multivitaminique.

Les manifestations externes du staphylocoque doivent également être combattues afin d’empêcher sa propagation à d’autres parties de la peau et des muqueuses. Il est insensible aux solutions alcooliques et au peroxyde d'hydrogène. Mais chlorophyllipt s'en sort bien, à la fois à base d'huile et d'alcool.

Le deuxième pire ennemi du staphylocoque est le vert brillant ordinaire, qui doit être lubrifié 2 à 3 fois par jour pour lubrifier les zones touchées. Elle sèche rapidement les pustules et empêche la maladie de continuer.

Il est très important de terminer le traitement. Cela signifie que les prescriptions du médecin doivent être remplies jusqu'à ce qu'une analyse répétée montre que le problème a été complètement éliminé. Sinon, les microorganismes restants s'adapteront aux médicaments utilisés et cesseront de réagir. Et avec la prochaine aggravation, il sera beaucoup plus difficile de les combattre.

Mesures préventives

Aucune prophylaxie ne garantit que vous ne serez pas infecté par un type de staphylocoque. Comme nous l’avons déjà mentionné, cette bactérie est très tenace et il est irréaliste de créer des conditions proches de la stérilité dans la vie ordinaire. C’est inutile, car de nombreux micro-organismes utiles habitent également notre peau et nos muqueuses.

Par conséquent, les mesures préventives doivent viser, en premier lieu, non pas à éviter les infections, mais à renforcer le corps et à lui permettre de limiter de manière indépendante la reproduction de la microflore pathogène. Et cela signifie - toutes les forces devraient être dirigées vers:

  • Renforcement de l'immunité. Bien sûr, pas au stade de l'exacerbation de staphylocoques ou de maladies chroniques. Un mode de vie actif, des activités sportives, des techniques de revenu, une douche, la natation peuvent y contribuer.
  • Guérir des maladies chroniques. Toute maladie chronique affaiblit considérablement les défenses immunitaires du corps, ce qui signifie que toute infection est plus facile à nuire au corps. Par conséquent, non seulement le staphylocoque peut provoquer une maladie chronique, mais la maladie peut également créer des conditions propices à la reproduction du staphylocoque.
  • Utilisation appropriée des produits chimiques ménagers. Maintenant, beaucoup sont dépendants des puissants produits chimiques ménagers. Bien sûr, ils facilitent grandement le processus de nettoyage de la pièce, mais en même temps, ils éliminent non seulement les microorganismes pathogènes, mais aussi les microorganismes bénéfiques, ce qui affaiblit la protection naturelle de la peau. Par conséquent, il est nécessaire de travailler avec eux dans des gants et d'utiliser modérément.
  • Règles d'hygiène. Il est toujours nécessaire de se laver les mains avant de manger et après avoir utilisé les toilettes, et pas seulement dans les lieux publics. Il est conseillé de toujours avoir avec soi des lingettes humides antibactériennes ou un flacon poche avec un antiseptique et de les appliquer si nécessaire.
  • Stockage et manipulation appropriés des produits. Les staphylocoques provenant de la surface de fruits et de légumes non lavés peuvent non seulement pénétrer dans l’estomac, mais aussi se retrouver tout d’abord sur les mains, puis dans le nez, la bouche et la gorge. Par conséquent, à la saison chaude, il est souhaitable non seulement de les laver, mais également de verser de l'eau bouillante dans laquelle les bactéries meurent instantanément.
  • Traitement en temps opportun chez le médecin. Vous devriez consulter un médecin dès que vous découvrez des signes vous permettant de suspecter la présence de bactéries pathogènes, mais pas lorsque vous avez déjà essayé de les traiter vous-même et que vous avez subi un fiasco. En dernier recours, indiquez immédiatement au médecin comment vous avez agi afin qu'il sache lequel des traitements sera déjà inefficace.
  • Rejet des mauvaises habitudes. Le tabagisme, l'alcoolisme, l'usage de stupéfiants empoisonnent systématiquement le corps, affaiblissent le système immunitaire. Et le fait de fumer détend et affine les muqueuses du nez, facilitant ainsi la pénétration des agents pathogènes.

Rappelez-vous que le staphylocoque dans le nez vit chez 9 adultes sur 10. Il s’agit d’une bactérie sous condition pathogène qui ne nuit pas vraiment à une personne en bonne santé. Par conséquent, un mode de vie sain et une forte immunité - la meilleure protection contre le staphylocoque et ses complications.

Causes de Staphylococcus aureus dans le nez et son traitement

Le staphylocoque est un groupe de bactéries que l'on trouve partout. Ils présentent une bonne stabilité dans diverses conditions environnementales: ils tolèrent le gel, le séchage, ne meurent pas en l'absence d'air.

Staphylococcus aureus vit dans la faune, chez nous, dans des institutions, sur notre peau et sur la fourrure de nos animaux domestiques. Il est possible de guérir le staphylocoque du nez, mais son habitat omniprésent rend la période staphylococcique très courte.

Parmi tous les staphylocoques, la variante dorée (Staphylococcus aureus) est la plus «malveillante». Staphylocoque dans le nez - qu'est-ce que c'est?

Causes de Staphylococcus aureus dans le nez

L'interaction de l'organisme et de l'environnement au niveau microbiologique est contrôlée par notre immunité. L'immunité réagit à la pénétration des menaces microbiologiques uniquement, déclenchant un complexe de réactions défensives. Pour d'autres, cela reste passif.

Dans le premier cas, ils disent que les microbes sont pathogènes. Dans le second cas, pathogène conditionnellement, c’est-à-dire ne causant la maladie que sous certaines conditions.

Malheureusement, pour une personne dans la vie ordinaire, il est impossible de créer des conditions complètement stériles. Nous sommes en contact permanent avec des dizaines et des centaines de bactéries opportunistes. Parmi eux, Staphylococcus aureus est l’un des plus courants.

L’immunité est individuelle, déterminée par les gènes, le mode de vie, «l’expérience de la communication» avec les microbes:

  • Staphylococcus aureus présente un habitat permanent ou épisodique dans le nez chez 80% des personnes;
  • seulement 20% possèdent une telle immunité, ce qui ne lui permet pas de s’installer sur la muqueuse nasale.

Dans le même temps, 100% des personnes ont un staphylocoque sur la peau.

Est-il possible de contracter une infection à staphylocoques?

Staphylocoque dans le nez - est-il contagieux? La question n'est pas tout à fait correcte, car 8 personnes sur 10 ont déjà cette «infection» sous une forme inactive et les 2 autres personnes y résistent. Nous avons des staphylocoques de différentes manières, parmi lesquelles les plus fréquentes sont:

  • Inhalation d'air avec des particules de poussière, y compris la poussière domestique;
  • touches, câlins, bisous - les bactéries vivent sur la peau du visage, des mains;
  • relations sexuelles orales (dans un rôle actif) - Staphylococcus aureus aime beaucoup la région inguinale;
  • l'utilisation d'aliments non transformés thermiquement (l'ébullition tue le staphylocoque).

Ainsi, obtenir un staphylocoque n'est pas difficile. Ne vous inquiétez pas à propos de ce sujet. Pour éviter "l'infection" est impossible. Le statut pathogène conditionnel de la bactérie ne la rend pas dangereuse pour les habitants permanents de notre nez.

Plus pertinente est une autre question:

Pourquoi le staphylocoque, constamment ou occasionnellement "vivant" dans le nez, passe-t-il parfois subitement à la phase pathogène avec le développement d'un processus infectieux à part entière?

Il n'y a qu'une seule raison - la condition immunodéprimée apparaissant dans le contexte d'une infection virale.

Une caractéristique de tous les virus, y compris ce qu'on appelle un «rhume», est leur capacité à supprimer l'immunité en bloquant la production d'interféron par les cellules immunitaires. Ils le font afin de pouvoir pénétrer dans les cellules saines du corps et de commencer le processus d'auto-réplication dans celles-ci. Les bactéries, y compris Staphylococcus aureus, bénéficient de l'état d'immunité opprimé. Ils pénètrent plus profondément dans les muqueuses, plus en aval des voies respiratoires, voire dans l'oreille moyenne.

En cas de localisation du processus d'infection dans le nez, les virus suivants sont à blâmer:

  • Tous les virus respiratoires (SRAS, grippe, etc.);
  • virus de l'herpès comme l'un des plus immunodéprimants;
  • virus de l'immunodéficience.
au contenu ↑

Quel est le taux de Staphylococcus aureus dans le nez?

Le contenu normal de Staphylococcus aureus dans le nez dans la culture bactérienne prise: 10 * 2 degrés; -10 * 3 degrés; UFC / ml.

En parlant du taux de Staphylococcus aureus dans le nez, il faut comprendre que sa présence dans n'importe quelle quantité ne veut rien dire.

Symptômes principaux

L'inflammation purulente est le signe principal de l'activité du Staphylococcus aureus dans le nez, ainsi que de nombreuses autres bactéries.

Infection à Staphylococcus aureus dans le nez de l'enfant

Staphylococcus aureus, qui vit dans le nez lorsqu’il passe à l’état pathogène, provoque les symptômes suivants:

  • Température élevée (jusqu'à 39 ° C et plus);
  • nez qui coule;
  • congestion nasale;
  • écoulement muqueux purulent du nez;
  • accumulation de pus dans les sinus paranasaux;
  • douleur dans les sinus frontaux et maxillaires;
  • mal de tête;
  • intoxication générale.

L'infection peut se propager davantage - à la membrane muqueuse du pharynx, à travers la trompe d'Eustache dans la cavité de l'oreille moyenne. Les processus purulents sont localisés, respectivement.

Infection de Staphylococcus aureus dans le nez chez l'adulte

Les symptômes du staphylocoque dans le nez chez l'adulte (sous la forme d'un processus infectieux) sont similaires à ceux observés chez l'enfant.

En général, l’immunité d’un sujet adulte à un mode de vie sain et l’absence de pathologies sont plus parfaites et «entraînées» que chez les enfants. Par conséquent, même si une infection à staphylocoques se développe, les symptômes généraux d'intoxication (fièvre, douleur, faiblesse) seront moins prononcés. En présence d'une antrite chronique, le staphylocoque provoquera une exacerbation de la maladie.

Méthodes de diagnostic

En termes de manifestations cliniques, l’infection à staphylocoques est similaire à d’autres infections bactériennes causées par des streptocoques, pneumocoques, bacilles hémophiles, etc. Idéalement, un écoulement purulent du nez est envoyé pour analyse afin d’identifier un pathogène spécifique. Cette analyse est faite quelques jours.

Le problème est que le processus infectieux ne permet pas une attente aussi longue. Si rien n'est fait, l'infection deviendra plus forte, elle passera aux tissus et aux organes voisins et donnera lieu à des complications. Par conséquent, dans la plupart des cas, aucun ensemencement n'est effectué et un traitement antibactérien standard est immédiatement prescrit.

Souvent, une infection à staphylocoques apparue ne se limite pas exclusivement à la cavité nasale. Il affecte l’ensemble du tractus respiratoire, peut pénétrer dans le tractus gastro-intestinal, être transporté par le sang vers tous les organes, c.-à-d. le processus devient généralisé. Pour identifier la propagation du processus infectieux, un examen physique complet est effectué et un patient est interrogé, un test sanguin et d'autres tests nécessaires sont prescrits.

Comment et quoi traiter le staphylocoque dans le nez?

Il faut comprendre qu'il n'est pas nécessaire de traiter Staphylococcus aureus par le nez. Traiter uniquement le staphylocoque pathogène, ce qui, rappelons-le, se manifeste par deux symptômes obligatoires:

  • Inflammation purulente;
  • forte fièvre

Traitement à domicile

Pour le traitement du Staphylococcus aureus dans le nez chez l'adulte, plusieurs groupes de médicaments sont utilisés:

  • Des antibiotiques;
  • immunostimulants;
  • antihistaminiques (si nécessaire).

Les antibiotiques sont des médicaments traditionnels dans la lutte contre les infections bactériennes. Tout d'abord, on utilise de la pénicilline synthétique avec du clavulanate (Amoxiclav, Panklav, Flemoklav, etc.). Le staphylocoque peut montrer une résistance aux antibiotiques d'un certain type. Si l'amélioration ne se produit pas dans les 2 jours, vous devez remplacer l'outil par un outil plus efficace. Ceux-ci peuvent être des agents antibiotiques du groupe des céphalosporines ou des macrolides.

Agents immunostimulants pour l'infection à streptocoque dans le nez:

  • Bactériophage streptococcique - le médicament est enfoui dans le nez et détruit les bactéries;
  • IRS-19 - inhalé dans chaque passage nasal plusieurs fois par jour;
  • vitamines complexes - un élément indispensable du traitement immunostimulant.

En cas de suppression importante du système immunitaire, des schémas d'immunostimulation complexes peuvent être prescrits, notamment les suivants:

  • Peptides immunorégulateurs (par exemple, Taktivin);
  • immunomodulateurs synthétiques (par exemple, Polyoxidonium);
  • immunoglobuline antistaphylococcique.

Les antihistaminiques (Diazolin, Tavegil, etc.) - sont traditionnellement utilisés pour soulager un fort œdème de la muqueuse, d'autres réactions d'irritation.

Un rôle important dans le traitement du staphylocoque du nez dans les procédures locales est effectué dans l’ordre suivant:

  • http://www.pulmonologiya.com/preparaty/bol-v-gorle/hlorgeksidin.htmlZakapyvanie gouttes vasoconstrictrices;
  • rincer le nez avec de l'eau salée;
  • lavage nasal à la chlorhexidine;
  • instillation de la solution de chlorophyllipt.

La chlorhexidine est un antiseptique antimicrobien à large spectre.

Chlorophyllipt est un médicament à base d'extrait de feuille d'eucalyptus, actif contre les streptocoques. Une solution huileuse de chlorophyllipt est instillée 3-5 gouttes trois fois par jour pendant la semaine.

Il est conseillé d'appliquer une pommade antibactérienne de staphylocoque dans le nez s'il existe des zones d'inflammation purulente dans les voies nasales. Utilisez 2% de pommade Fuziderm. Appliquer sur les zones visibles dans le nez, la crème est appliquée trois fois par jour pendant une semaine. Seulement directement sur les zones touchées: expressions, ulcères.

Remèdes populaires pour le staphylocoque

L'utilisation de remèdes populaires pour le traitement du staphylocoque dans le nez n'a de sens que dans le but d'immunostimuler. Sans traitement antibiotique, tous les remèdes populaires seront inefficaces.

Traditionnellement, les plantes à action immunostimulante comprennent:

  • Echinacea (fleurs);
  • rose sauvage (fruits, fleurs);
  • Millepertuis (feuilles, fleurs);
  • aubépine (fruits, fleurs, racines).

À partir des matières premières de ces plantes, faites des infusions (mono ou plusieurs herbes) à raison de 1 cuillère à soupe. l 200 ml d'eau. Est ingéré 100 ml. 2 fois par jour.

Comment traiter chez les enfants?

Le traitement de Staphylococcus aureus dans le nez d'un enfant ne diffère pas fondamentalement des mesures décrites ci-dessus. La posologie doit être réduite en fonction de l'âge (poids) de l'enfant.

Le traitement du Staphylococcus aureus par le nez chez les enfants n'est pas recommandé en l'absence de processus infectieux (c'est-à-dire uniquement en voiture).

Caractéristiques du traitement pendant la grossesse

Les antibiotiques sont des médicaments indésirables pendant la grossesse. Cependant, si une femme développait un Staphylococcus aureus dans le nez pendant la grossesse (sous la forme d'un processus infectieux), elle devrait alors être utilisée. Autrement, les bactéries se multiplieront activement, pourront pénétrer dans le sang et causer des complications dangereuses.

Le traitement de Staphylococcus aureus chez la femme enceinte implique des procédures et activités standard visant à éradiquer l'infection et à renforcer les fonctions de protection de l'organisme.

Ce qu'il faut éviter

  1. Zone du nez chaud

Avec le nez qui coule, l'écoulement purulent du nez, il est impossible de chauffer le nez, le front et les joues (la région maxillaire). Surtout si dans les localisations mentionnées il y a une sensation douloureuse.

  1. Surchauffe le corps

Il faut éviter non seulement la surchauffe locale, mais aussi le principe général: il ne faut pas prendre une douche ou un bain chaud, ni aller dans un hammam ou un sauna.

  1. Supercool

En plus de la surchauffe, l'hypothermie est également néfaste. Si le chauffage stimule la reproduction accélérée des bactéries, un refroidissement excessif des parties générales et individuelles du corps (jambes, tête, par exemple) entraîne un affaiblissement du système immunitaire et, par conséquent, une diminution de la résistance de l'organisme à la propagation des bactéries.

Prévention de l'infection à staphylocoques

Étant donné que, dans la plupart des cas, le passage du staphylocoque de l'état pathogène à l'état pathogène est associé à l'état dépressif du système immunitaire, il revêt une importance fondamentale pour la prévention:

  • Mode de vie sain;
  • une nutrition adéquate, y compris la consommation de légumes et de fruits toute l'année;
  • traitement obligatoire des maladies respiratoires avec des médicaments antiviraux;
  • administration prophylactique de médicaments immunostimulants en période de hausse saisonnière des infections virales;
  • traitement obligatoire du «rhume aux lèvres» (maladie grave conduisant au développement d'un déficit immunitaire spécifique);
  • apport en vitamines - 2 cours par an.

Il ne sera pas superflu de respecter les règles d'hygiène élémentaires:

  • Se laver les mains fréquemment avec du savon;
  • traitement dans l'eau savonneuse des produits crus qui ne sont pas soumis à la chaleur avant utilisation;
  • maintenir la propreté et l'ordre dans le salon - ventilation périodique, nettoyage humide.

Conclusion

Staphylococcus aureus dans le nez se retrouve chez la plupart des gens.

Au sens habituel du terme, le staphylocoque du nez n’est pas contagieux, c’est-à-dire Nous ne tombons pas malades lorsque nous sommes en contact avec un patient présentant une infection à staphylocoques.

Le passage de cette bactérie à la phase pathogène est associé à une détérioration du système immunitaire et se produit généralement dans le contexte d'une maladie respiratoire virale.

Au début, l’infection par le staphylocoque tend à progresser rapidement et à se propager de la cavité nasale aux sinus nasaux, dans la gorge, dans l’oreille moyenne, etc. Staphylococcus aureus peut infecter n'importe quel organe.

Le traitement de l'infection par Staphylococcus aureus dans le nez est antibactérien et immunomodulateur.

Surveillez votre santé, traitez rapidement le rhume et le Staphylococcus aureus qui vit dans votre nez ne vous causera jamais de problèmes.

Le staphylocoque est-il un nez dangereux?

Le staphylocoque dans le nez est la présence de bactéries dans la muqueuse nasale pouvant causer une maladie inflammatoire inflammatoire. Il existe plus de 20 variétés de staphylocoques et la plupart d'entre elles sont des compagnons humains constants et sont normalement présentes sur les muqueuses, y compris le nez. Dans ce processus inflammatoire, ils ne causent pas.

Cependant, parmi toutes les espèces, il existe plusieurs bactéries pathogènes, dont la plus dangereuse est Staphylococcus aureus. Normalement, cela ne devrait pas être dans le corps. Une fois à l'intérieur, y compris et sur la muqueuse nasale, le staphylocoque commence à se multiplier, ses toxines empoisonnant le corps humain et provoquant le processus inflammatoire.

En plus du Staphylococcus aureus, des processus inflammatoires dans la cavité nasale peuvent provoquer des staphylocoques épidermiques et hémolytiques.

Selon les statistiques, jusqu'à 20% de la population adulte est porteuse permanente de staphylocoque dans le nez, tandis que 60% des personnes vivent dans le nasopharynx de façon périodique et que 5% seulement ont une muqueuse nasale non peuplée par ces bactéries, grâce à une excellente immunité locale.

Symptômes du staphylocoque dans le nez

Dans certains cas, une personne peut ne pas soupçonner que tel ou tel staphylocoque vit dans son nez. Ceci est un chariot asymptomatique. Mais avec un certain nombre de facteurs d'élimination, par exemple une diminution des forces immunitaires, une exacerbation de maladies chroniques, une hypothermie, des lésions du nez et d'autres raisons, la bactérie commence à se développer et à se multiplier activement. Chez certaines personnes, un staphylocoque pathogène, immédiatement après le contact avec la muqueuse nasale, provoque une inflammation.

Cela conduit à l'apparition d'un tableau clinique caractéristique:

L'apparition du rhume, qui s'appelle en médecine rhinite.

Augmentation de la sécrétion muqueuse, qui au début est transparente, mais après peu de temps, elle contient des impuretés de pus.

Respiration difficile en raison du blocage des voies nasales.

Violations du sens de l'odorat, incapacité à sentir pleinement.

Changer le ton de la voix, son nez et son enrouement.

Respirer par la bouche, ce qui engendre le développement de complications sous forme d'inflammation du larynx, de la trachée et des bronches.

Augmentation de la température corporelle, avec une rhinite aiguë, il peut atteindre 38 degrés. Avec le développement de complications - 39 degrés et plus.

Violations du repos nocturne, difficulté à s'endormir, fatigue générale et indisposition.

Souvent, en plus de la cavité nasale, le staphylocoque colonise les sinus nasaux accessoires, provoquant le développement d'une sinusite ou d'une sinusite frontale.

Les enfants peuvent avoir une éruption cutanée sur le corps.

Comment le staphylocoque est-il transmis par le nez?

Pour éviter toute infection, vous devez savoir comment la bactérie peut pénétrer dans la cavité nasale.

Parmi les modes de transmission les plus courants, les médecins ont identifié les éléments suivants:

Manière aéroportée. C'est-à-dire qu'une personne inhale de l'air, qui est infecté par le staphylocoque et qu'elle tombe naturellement dans la cavité de son nez, ce qui entraîne l'infection. Les personnes qui les transportent émettent dans l'environnement en éternuant, en toussant ou en parlant. En outre, la source peut servir d'animaux de compagnie.

La période de développement intra-utérin, le processus de livraison et la lactation. Les maladies des enfants infectés par le staphylocoque sont presque toujours associées au fait que leur mère est infectée. Le fœtus peut être infecté par voie hématogène, ainsi que par diligence du placenta et autres violations du travail.

Chemin d'air-poussière. Cette voie d'infection est étroitement liée aux gouttelettes en suspension dans l'air. En d’autres termes, lorsque l’organisme infecté libère des bactéries dans l’environnement, celles-ci ne tombent pas immédiatement sur la muqueuse nasale, mais se déposent dans la poussière. Une personne en bonne santé est infectée lorsque cette poussière est inhalée.

Voie d'infection par contact du ménage. Lorsque l’infection survient à la suite de l’utilisation de produits d’hygiène personnelle ou de tout contact étroit, comme un baiser ou un simple contact avec la peau.

Infection à l'hôpital.

En outre, il existe des risques supplémentaires qui contribuent au fait que la bactérie pénètre dans la cavité nasale et commence à s'y multiplier activement:

L'hypothermie est l'un des principaux facteurs provoquant l'inflammation. Cela s'explique par le fait que, lorsqu'une personne inspire de l'air froid, les cils de l'épithélium cilié responsables du nettoyage de la cavité nasale cessent de bouger activement. En conséquence, les microbes pathogènes s’installent longtemps dans la membrane muqueuse et commencent à y proliférer activement.

Le SRAS et la grippe n’entraînent pas moins souvent le développement de la rhinite à staphylocoques. Contre ces maladies, l'immunité est réduite non seulement localement, mais aussi générale. C'est donc souvent l'infection qui se réveille précisément lors d'une maladie respiratoire aiguë.

L'utilisation prolongée de gouttelettes capables de resserrer les vaisseaux sanguins conduit à ce qu'une personne commence à souffrir de rhinite médicale. Dans ce contexte, le staphylocoque est beaucoup plus facile à pénétrer dans la cavité nasale et à commencer à se multiplier.

La santé et l'âge de la personne. Certains groupes de personnes sont les plus susceptibles à l’infection à staphylocoques. Ces groupes comprennent les enfants de moins d'un an, les nouveau-nés, les personnes âgées et les personnes souffrant de maladies chroniques graves.

La susceptibilité du corps aux bactéries augmente en raison de l'utilisation à long terme de médicaments, tels que les médicaments cytotoxiques et les corticostéroïdes.

Exacerbation de foyers d'infection chroniques - amygdalite, adénoïdite, pharyngite.

Stress fort et prolongé.

Qu'est-ce qu'un staphylocoque dangereux dans le nez?

Le risque de réaction inflammatoire du nez provoquée par une infection à staphylocoques est la possibilité que le processus se propage non seulement aux voies respiratoires, mais également aux organes voisins. Autrement dit, les sinus nasaux voisins, la trachée, le larynx ou les amygdales ne sont pas les seuls à en souffrir. Hématogène ou lymphogène par le biais de la bactérie peut atteindre les poumons, le foie, le cœur, etc.

On observe souvent le tableau clinique suivant: un patient qui ne souffrait que d’un rhume, quelques jours plus tard, sans traitement, commence à remarquer des signes d’otite, d’angine, de sinusite, d’adénoïdite, etc. De plus, chez une certaine catégorie de pendant plusieurs jours, il peut causer une bronchite et une trachéite. Et le début est, semble-t-il, une rhinite aiguë banale.

C'est une infection du staphylocoque au nez extrêmement dangereuse pour les enfants et les personnes âgées. Ils ont une bactérie qui peut provoquer non seulement une bronchite et une trachéite, mais également des abcès, des lésions massives des poumons, des os, du cerveau, des reins et du cœur. Dans les cas les plus difficiles, la présence de staphylocoque dans le nez peut entraîner une infection septique du sang.

C'est pourquoi la détection des infections à staphylocoques chez les nouveau-nés est la raison du traitement en hospitalisation.

Staphylococcus aureus nasal

C'est la membrane muqueuse de la cavité nasale qui constitue le lieu de prédilection de Staphylococcus aureus. Il existe souvent de manière asymptomatique pendant une longue période, mais en présence de facteurs tels que: l'hypothermie, l'infection par le SRAS, l'utilisation de gouttes vasoconstrictives pendant une longue période, il commence à se multiplier activement, provoquant une rhinite aiguë.

À l'avenir, la rhinite aiguë entraîne des complications graves, décrites ci-dessus. Un autre danger de Staphylococcus aureus réside dans sa faible sensibilité aux préparations de pénicilline. C'est-à-dire que pour choisir une thérapie adéquate, il est nécessaire de réaliser un biogramme.

Avant de commencer le traitement, il est nécessaire d'effectuer un diagnostic qualitatif. La principale analyse utilisée dans la pratique médicale en cas de suspicion de présence de bactéries pathogènes est leur isolement par culture bactérienne. Cependant, le patient devra se préparer à l’étude pour obtenir le résultat le plus fiable.

Tout d’abord, ce jour-là, vous devriez cesser d’utiliser des gouttes pour le nez. Deuxièmement, ne subissez aucun traitement avec des agents antibactériens pendant au moins une semaine. Le seul inconvénient de cette méthode est que le résultat devra attendre au moins cinq jours.

Si le diagnostic doit être établi plus rapidement, une méthode d'analyse microscopique du frottis vient à la rescousse. Mais contrairement à elle, la méthode de recherche culturelle, à savoir le bakposiv, permettra non seulement de clarifier les données, mais également d’identifier le type spécifique de bactérie, ainsi que de compléter l’information par un antibiogramme.

Une fois que les résultats ont été obtenus et que le staphylocoque a été détecté dans le nez au-delà de la limite maximale de 106 unités, il est nécessaire de commencer le traitement.

Traitement du staphylocoque dans le nez

Les médicaments les plus utilisés pour neutraliser le staphylocoque sont les antibiotiques. Le schéma de leur réception est déterminé individuellement dans chaque cas, ainsi que le choix des moyens.

Le plus souvent, lorsqu'un processus infectieux est détecté dans le nez, le médicament est prescrit au patient. Bien que dans certains cas, il peut être nécessaire d’injecter:

Pour le traitement du nez, on utilise des médicaments antibactériens de la série pénicilline non-Staphylococcus aureus. Parmi lesquels l'ampicilline est particulièrement populaire.

Si la présence de Staphylococcus aureus est détectée, il est conseillé d'utiliser des agents combinés, par exemple l'amoxiclav ou la flamokla.

En outre, ils sont capables de faire face à l'infection: vancomycine, érythromycine, azithromycine, céfalexine, céfalotine.

Si le processus pathologique dans le nez ne peut pas être corrigé par des antibiotiques (ou si leur réception est impossible) et menace de développer des complications graves, un traitement par immunoglobuline ou anatoxine anti-staphylocoque est alors prescrit. Ces outils vous permettent de supprimer l’intoxication. En outre, il est conseillé de recevoir des bactériophages antistaphylococciques.

En plus des moyens susmentionnés, les médecins ont prescrit les médicaments systémiques suivants:

immunomodulateurs conçus pour augmenter la résistance globale de l'organisme (Taktivin, Poludan, Immunoriks);

les médicaments anti-allergiques conçus pour soulager l'enflure (Zyrtec, Tavegil, Diazolin);

complexes de vitamines avec ajout du composant minéral (Alphabet, Supradin, etc.).

De plus, pour augmenter l'effet thérapeutique, le patient doit utiliser les moyens d'un traitement local:

La miramistine et la chlorhexidine, utilisées sous forme de solutions pour le lavage de la cavité nasale, sont des antiseptiques.

Protargol, Polydex, Isofra, sont utilisés pour l'instillation dans le nez, ont un effet vasoconstricteur et antibactérien.

Pommade à l'érythromycine et à la tétracycline, appliquée sur la peau autour du nez, en cas d'abcès.

Rinçage du nez avec Chlorfillipt ou instillation de gouttes d’huile à base de produit.

L'utilisation d'immunomodulateurs par voie topique, en particulier le médicament IRS-19 ou Immudon.

S'il y a de gros ulcères sur la peau autour du nez, la question de l'autopsie est prise par un médecin. Pour cela, le patient est envoyé en salle d'opération.

En outre, un traitement local est nécessaire non seulement en traitant la cavité nasale, mais également en traitant la gorge. Des pilules absorbables telles que Lizobact peuvent être prescrites. En plus de cela, la gorge est irriguée avec du Miramistin, un rinçage avec de la Furacilin, de la soude ou du peroxyde d'hydrogène est effectué. Cela permettra d'éviter l'infection du pharynx et des amygdales.

Nous ne devons pas oublier les mesures préventives visant à prévenir les infections ou à limiter la croissance et le développement pathologiques des bactéries dans le nez. Tout d’abord, c’est le respect des règles d’hygiène personnelle et le maintien des forces immunitaires du corps par des moyens connus à tous les égards (rejet des mauvaises habitudes, nutrition rationnelle et exercice).

Auteur de l'article: Lazarev Oleg Vladimirovich, médecin ORL, spécifiquement pour le site ayzdorov.ru

Selon les statistiques médicales, 90% de la population adulte a une infection au staphylocoque du nez. Mais la majorité de ses transporteurs ne le savent même pas, ce qui ne les empêche pas de transmettre des bactéries plus loin, dans des conditions favorables, en infectant d’autres. Par conséquent, le staphylocoque est l’un des agents pathogènes les plus courants des maladies de la peau et s’installe le plus souvent dans la cavité nasale.

Qu'est-ce que le staphylocoque?

Voyons ce qu'est le staphylocoque et pourquoi certaines personnes peuvent vivre sur leur peau pendant des années sans jamais se montrer, tandis que d'autres présentent des symptômes extrêmement désagréables en quelques jours seulement. Et en même temps, nous apprendrons comment minimiser le risque d’infection et que faire si le staphylocoque du nez s’est déjà calmé.

Les staphylocoques sont des bactéries qui, à ce jour, ont compté plus de 20 espèces et sont isolées dans un groupe séparé. Tous les types de staphylocoques ne sont pas dangereux pour l'homme. Certains d'entre eux font partie de la microflore cutanée. Mais il existe des espèces dites opportunistes qui peuvent entraîner des maladies.

Les staphylocoques se déposent sur la peau et les muqueuses d'une personne, où ils commencent à proliférer activement, formant des colonies entières, dont la structure ressemble à des grappes de raisin. Certaines espèces ont une couleur caractéristique qui les rend facilement reconnaissables, par exemple Staphylococcus aureus.

Au cours de leur activité vitale, les staphylocoques sécrètent des substances toxiques qui détruisent les cellules saines du corps. Avec un petit nombre de bactéries dans la colonie de toxines ne suffit pas à nuire à la peau. Mais si leur nombre dépasse la masse critique de 104, les cellules du corps meurent et des symptômes caractéristiques apparaissent sur la peau.

Chez une personne en bonne santé, le système immunitaire freine l’augmentation du nombre de microorganismes pathogènes. C'est pourquoi beaucoup ne savent même pas qu'ils ont longtemps souffert de staphylocoques dans le nez.

Avec la chute de la défense immunitaire du corps, quelle que soit la cause, des conditions favorables sont créées pour le développement de bactéries pathogènes. Et si le temps ne passe pas à l'action, les colonies s'agrandissent rapidement et touchent de plus en plus de vastes zones.

Différents types de staphylocoques se manifestent différemment dans le corps. Les plus courants et les plus toxiques, représentant en grande quantité un réel danger pour l'homme, sont:

Golden est facilement transmissible et se propage à travers la peau et les muqueuses, mais est difficile à traiter car insensible à la plupart des antiseptiques, aux préparations de pénicilline et même à la lumière directe du soleil, ce qui nuit à la plupart des bactéries. Il provoque l'apparition de multiples ulcères, est capable d'affecter les organes internes. Épiderme - son nom vient du mot "épiderme" - la couche superficielle de la peau. Donc, cette bactérie se sent bien non seulement sur la muqueuse nasale, mais aussi sur toutes les parties du corps. Il provoque des processus inflammatoires. S'il n'est pas traité, il peut provoquer une endocardite, une cystite et même une septicémie. Staphylocoque hémolytique - se propage rapidement dans tout le corps, contribuant à la formation d'ulcères et d'ulcères, en particulier dans les zones de lésions de la peau ou des muqueuses (même minimes). Peut donner une complication du coeur et le travail du système urinaire.

Il existe également d'autres types de staphylocoques potentiellement dangereux pour l'homme, qui ne peuvent être identifiés en laboratoire qu'après des études spéciales.

Parfois, il existe plusieurs types de staphylocoques sur la peau et les muqueuses d'une personne. Un traitement efficace n'est alors possible que sous la surveillance constante d'un médecin. L'auto-traitement peut conduire à ce que la lutte contre un type de staphylocoque conduise à la création de conditions favorables à la reproduction d'un autre.

Voies d'infection

Vous pouvez être infecté par un type de staphylocoque n'importe où. Elle se transmet facilement d’une personne à une autre lorsqu’elle s’embrasse, se serre la main et même lorsque de la salive contaminée entre en contact avec la peau (toux ou éternuement). La bactérie se sent bien sur toutes les surfaces dans les lieux publics: poignées de porte, robinets, couvercles de toilettes, poignées de transport.

Staphylococcus aureus est un habitant permanent des institutions médicales, des jardins d'enfants, des crèches, des points de restauration. Au moindre écart par rapport au respect des normes sanitaires, il peut provoquer une infection de masse. Par conséquent, dans de tels endroits, vous devez faire particulièrement attention et prendre des précautions.

Le staphylocoque peut pénétrer dans le corps avec des aliments contaminés. Et il ne faut pas oublier que certaines de ses espèces ne meurent qu’à des températures supérieures à 60 ° C. Par conséquent, si vous achetez des fruits ou des légumes contaminés, que vous les rincez à l’eau froide ou à l’eau de la pièce, la bactérie restera intacte et pourra pénétrer dans l’estomac ou les muqueuses de la bouche et du nasopharynx.

Les facteurs de risque qui augmentent le risque d'infection et la manifestation de symptômes indésirables sont:

faible défense immunitaire; non-respect de l'hygiène personnelle; dommages à l'intégrité de la peau; maladies chroniques graves; maladies respiratoires fréquentes; utilisation prolongée de gouttes vasoconstricteurs; accueil incontrôlé ou mauvais choix d'antibiotiques.

Le staphylocoque du nez d'un fumeur se multipliera plusieurs fois plus rapidement, car la fumée de tabac brûle et endommage les muqueuses du nez, qui ne remplissent plus pleinement leurs fonctions de protection. Par conséquent, les mauvaises habitudes - cela contribue également à la reproduction du staphylocoque dans le nez.

Symptômes principaux

Les symptômes de l'infection à staphylocoque se manifestent de manière différente. Ils dépendent de l'état général de la personne, du type de bactérie et de son degré de prévalence. Parfois, il ne se manifeste pas à l'extérieur, mais affecte les organes internes, provoquant une intoxication, des troubles intestinaux, des douleurs musculaires et articulaires.

Le staphylocoque dans le nez présente cependant des symptômes caractéristiques que l'on peut suspecter de par sa présence:

température corporelle basse (37,0-37,2 ° C) pouvant durer plusieurs jours; signes d'intoxication générale: nausée, faiblesse, manque d'appétit, somnolence, vertiges; rougeur inégale du mucus ou de la peau dans le nez; petites éruptions cutanées pustuleuses, regroupées par îles, qui peuvent former des lésions à l’ouverture.

Si de tels symptômes apparaissent, il est nécessaire de procéder à un examen diagnostique, car ils sont également caractéristiques de certaines maladies de la peau, dont les agents responsables sont des microorganismes complètement différents.

Méthodes de diagnostic

La méthode de diagnostic la plus précise est l'inoculation bactérienne du matériel recueilli à partir de la peau ou de la membrane muqueuse touchée. Il s'agit d'un type de recherche dans lequel des conditions optimales sont créées pour la croissance et la reproduction de micro-organismes en vue de leur identification et de leur étude. Dans le même temps, il est possible de tester leur sensibilité à divers types de médicaments.

Un examen visuel détermine le degré d'endommagement des muqueuses du nez ou de la peau dans d'autres parties du corps. En cas de suspicion de complications, la radiographie des sinus ou des organes internes est prescrite. Lorsqu'il est atteint dans les sinus maxillaires, le staphylocoque provoque souvent le développement rapide d'une sinusite purulente.

Pour détecter la présence ou l'absence d'anticorps dirigés contre certains types de staphylocoques, une analyse sanguine spéciale est utile. Une analyse générale montrera l’état de la santé humaine et le niveau approximatif de protection immunitaire. Et uniquement sur la base de toutes les données de recherche, un médecin sera en mesure de choisir individuellement un traitement.

Traitement contre le staphylocoque

Le staphylocoque étant une bactérie, il est tout à fait logique que les médicaments antibactériens constituent le principal moyen de lutter contre ce virus. Ils sont nommés seulement après l'ensemencement bactérien et la détermination de la résistance de cette souche aux effets d'un groupe particulier de médicaments.

Aucune auto-médication n'est autorisée ici! Même le traitement des surfaces touchées doit être effectué avec les moyens prescrits par le médecin. Essayez souvent de "laver" les pustules et les ulcères avec du peroxyde d'hydrogène. Elle est vraiment l'un des antiseptiques efficaces. Mais la particularité de Staphylococcus aureus est telle qu'il est capable de décomposer le peroxyde et de consommer l'oxygène libéré au cours de ce processus!

Le schéma général du traitement du staphylocoque est approximativement le suivant:

un antibiotique efficace contre cette souche de bactérie; stimulation du système immunitaire par des immunomodulateurs; thérapie multivitaminée; traitement des zones touchées avec des antiseptiques.

Dans les cas graves ou lorsque les antibiotiques sont contre-indiqués, des bactériophages antistaphylococciques sont utilisés. Ce sont des solutions spéciales contenant des substances détruisant le staphylocoque, qui sont injectées ou utilisées pour les lotions et les rinçages.

Curieusement, mais tous les types de staphylocoques sont les plus sensibles à une solution d’ions verts et argent brillants. Le staphylocoque du nez est bien traité par rinçage avec une solution de chlorophyllipt.

L'inhalation d'huiles essentielles aux propriétés antibactériennes et antiseptiques: cèdre, genévrier, eucalyptus, huile de théier donne de bons résultats.

Mesures préventives

La principale mesure de prévention de tout type de staphylocoque est le respect des règles d'hygiène personnelle et le renforcement de l'immunité. Pour améliorer l'état des muqueuses du nez et améliorer le corps, il est souhaitable:

inclure dans le régime autant que possible de fruits et légumes frais; abandonner les mauvaises habitudes, tout d’abord fumer; ne pas utiliser de médicaments vasoconstricteurs pendant une longue période; ne prenez pas d'antibiotiques sans ordonnance médicale; surveiller l'humidité et la température de l'air dans la pièce; faire le nettoyage humide régulièrement, bien épousseter; soigner le rhume et les maladies respiratoires jusqu'au bout; pendant la saison chaude, versez l'eau bouillante sur la pelure de légumes et de fruits; Lavez-vous soigneusement les mains au savon et à l'eau avant de manger et après chaque utilisation des toilettes.

Si vous devez rester longtemps dans un établissement médical ou dans des lieux publics, il est conseillé d'emporter avec vous des lingettes humides antibactériennes ou un flacon poche avec un antiseptique et de vous soigner les mains toutes les 2-3 heures.

Lorsqu'un membre de la famille est atteint de Staphylococcus aureus, il sera nécessaire que tous les autres passent des tests et, si nécessaire, subissent un traitement. Sinon, il y aura une infection constante les uns des autres. Ceci est particulièrement important si la famille a de jeunes enfants.

Il est impératif de suivre l'intégralité du traitement prescrit jusqu'à la fin, soit environ 10 à 14 jours. Souvent, les gens l’arrêtent eux-mêmes dès qu’ils sentent un soulagement ou la disparition de symptômes externes. C'est une très grave erreur, car les micro-organismes survivants s'adaptent très facilement aux changements de conditions et deviennent insensibles aux médicaments précédemment utilisés. Et à chaque fois, il sera plus difficile de lutter contre le staphylocoque.

Le parasite le plus célèbre qui vit sur la membrane muqueuse est le staphylocoque. Il est impossible de se débarrasser de lui, il est partout - dans de nombreux objets, objets, dans les airs. De tous les agents pathogènes émettent: infection saprophyte, épidermique, dorée. Alors que le système immunitaire est en excellente forme, le porteur d'agents pathogènes n'est pas terrible pour personne, mais lorsque le système immunitaire échoue, l'infection est le plus souvent causée par Staphylococcus aureus.

Comment pouvez-vous contracter une infection à staphylocoques?

Vous pouvez être infecté par l'infection n'importe où, n'importe quand. Les microbes vivent longtemps, même à basse température. L'infection est transmise par contact ou à travers des objets, affectant l'adulte et l'enfant.

Nourriture, si les normes sanitaires sont violées en cours de préparation, par des coupures et des plaies. Les microbes peuvent être trouvés sur le corps de toute personne, mais cela ne signifie pas qu'il est malade. Un microbe nuisible peut vivre longtemps jusqu'à l'apparition d'une plaie sur le corps. À travers les dommages, les bactéries sont transmises à la membrane muqueuse, puis à n’importe quel organe. À l'intérieur du corps, les microbes vivent aussi longtemps sans nuire à l'homme. Le transporteur peut être permanent ou temporaire. Si l'intoxication commence soudainement sans raison apparente, il est urgent de consulter un médecin. La raison peut être le réveil du staphylocoque.

Il existe plusieurs dizaines de types de bactéries, mais Staphylococcus aureus est dangereux. Habitat préféré pour lui - le nez. Lorsque l'aide n'est pas fournie à temps, les microbes sont transmis à d'autres organes.

Symptômes de la maladie et complications possibles

Certains adultes, sans parler des bébés, ne sont même pas conscients du porteur de l'infection. Le staphylocoque épidermique, par exemple, appartient à la microflore normale, ne nuit pratiquement pas et reste constamment sur la peau. Vous pouvez en apprendre davantage sur la présence de microbes en passant un tampon sur le baccap de la muqueuse nasale, le pharynx.

Les patients restants peuvent ressentir tous les symptômes d'un microbe réveillé. Ils ressentent de la fièvre, une hyperémie de la peau autour du nez et une intoxication. Le symptôme principal des microbes sera l'apparition d'une éruption cutanée et de croûtes dans le nez.

Staphylococcus aureus dans le nez peut entraîner le développement d'une sinusite et d'autres symptômes vont alors apparaître: congestion nasale, nez qui coule, malaise général. Au fur et à mesure que la maladie progresse, la situation s'aggrave, il y a une douleur pressante au visage, les paupières gonflent, la lourdeur de l'air respiré par le nez, l'infection se transmet à la bouche.

Le portage de l'infection est une bonne période pour l'activation des maladies chroniques. Amygdalite, rhinite, pharyngite exacerbée. Le développement rapide et l'activité des microbes ne permettent pas au système immunitaire de combattre pleinement l'infection et la situation est aggravée par la formation de pus dans le nasopharynx. Il se transmet par l'estomac dans l'estomac et provoque une gastrite, une colite, une inflammation de la vessie et d'autres maladies du tractus gastro-intestinal. Le staphylocoque dans le nez est très dangereux pour les bébés, car tous les symptômes sont accompagnés d'ulcères peu guérisseurs et de coliques intestinales.

Thérapie

Se débarrasser complètement de ce microbe ne fonctionnera pas, et pourquoi pas. Un traitement n'est nécessaire que si la présence de bactéries dans les muqueuses provoque des inflammations fréquentes conduisant au portage permanent de l'infection.

L’installation de chlorophyllipt dans le nez aidera à éliminer le staphylocoque.

En cas de maladie bénigne, le médecin se limite au traitement des symptômes. De manière plus complexe, ils sont adaptés individuellement, en examinant chaque cas séparément. La complexité de la thérapie est due à la réponse réduite des cellules du système immunitaire et à la résistance des microbes aux antibiotiques.

Par conséquent, avant de commencer les procédures, vous devez vous rappeler les fonctionnalités suivantes:

la résistance à un certain nombre d'antibiotiques, une sélection inadéquate du médicament entraîne une infection accrue, un traitement incomplet entraîne des complications.

Une approche indépendante du choix des thérapies peut nuire, aggraver l’état et ajouter des complications. Avant les procédures, il est nécessaire de faire un frottis de la muqueuse pour déterminer la stabilité et ramasser les médicaments. Ce n'est qu'après un examen complet du patient que le traitement peut commencer. Le plus souvent, ce sont des médicaments antibactériens et sulfamiques qui prennent une longue période. Le taux de dosage et la durée du cours sont calculés par le médecin traitant.

Staphylococcus aureus au nez est parfaitement nettoyé par une longue instillation d’une solution huileuse ou alcoolique de chlorophyllipt dans les voies nasales. Retirez les pustules de la peau sera Zelenka. De plus, la désinfection nasale est réalisée par un groupe de virus qui «dévorent» les bactéries. Des cotons-tiges humidifiés en solution sont placés dans les voies nasales pendant environ 15 minutes Il est important de savoir qu'en utilisant un virus, vous ne devez pas utiliser de solution alcoolique de chlorophyllipt. Il peut neutraliser le pouvoir thérapeutique du médicament.

Diagnostics

Après un examen physique par un médecin, le diagnostic final est établi sur la base des résultats de tests sanguins de laboratoire et d’un frottis sur la membrane muqueuse bakposev. Les diagnostics modernes sont divisés en trois types:

Microbiologique, dans lequel un frottis du pharynx, nez est pris et examiné pour la présence de bactéries Pour déterminer le type d’infection, on utilise un matériau capable de teindre un Staphylococcus aureus normal en couleur jaune, et un matériau doré se transformant en flocons nuageux de couleur jaune ou orange. Actuellement, presque pas utilisé en raison de résultats inexacts. Sachant que les staphylocoques sont toujours présents dans le corps, le résultat de l’analyse permet au microbe d’être de 10 à 2 degrés. Seulement, cela ne s'applique pas à Staphylococcus aureus. Son degré de présence dans le corps est égal à 0. S'il est trouvé dans l'analyse, il est nécessaire de commencer immédiatement le traitement. A un stade précoce, le déroulement des procédures durera environ 3 semaines. Au cours des 7 premiers jours, tous les symptômes disparaîtront, le reste du temps est nécessaire pour enregistrer le résultat afin d'éviter le porteur de l'infection. Une thérapie de soutien est nécessaire pour éviter une réinfection, car l'immunité est affaiblie.

Traitement médicamenteux

La ceftriaxone est l’un des médicaments utilisés pour traiter le staphylocoque doré.

Le traitement médicamenteux est le principal et le plus efficace. Il est basé sur l'utilisation d'antibiotiques. Dans le cas de Staphylococcus aureus, le taux d'immunité vis-à-vis d'un certain nombre de médicaments est élevé. C'est pourquoi des médicaments antibactériens de nouvelle génération sont utilisés. Ce sont l'oxacilline, la dicloxacilline, la ceftriaxone et d'autres.

Dans le cas d'éruptions cutanées purulentes, ces mêmes médicaments sont utilisés pour traiter les zones touchées après l'ouverture des abcès. Les préparations contiennent des substances qui inhibent la résistance des microbes. La dose et la période d'utilisation du médicament sont prescrites individuellement. Si vous pouvez vous passer d'antibiotique, le médecin vous recommande d'admettre des virus spéciaux qui tuent les bactéries.

Un traitement immunostimulant est nécessaire avec les préparations médicinales. Les immunostimulants aident à rétablir la résistance et la fonction protectrice du corps, et le complexe de vitamines aidera à renforcer la vitalité. Dans les cas difficiles, les transfusions sanguines sont autorisées. Pendant le traitement, il est important de boire beaucoup d’eau pour se débarrasser des substances nocives.

Remèdes populaires

Le traitement à domicile de la maladie est une méthode efficace. La riche expérience des guérisseurs traditionnels a révélé un grand nombre d'herbes, soulageant la maladie dans des situations difficiles. Il existe suffisamment de recettes populaires et leur utilisation dépend de la complexité de l'infection et de l'emplacement des micro-organismes. Le staphylocoque du nasopharynx se guérit facilement des manières suivantes:

les herbes de sauge, de plantain et de racine de bardane insistent et enterrent dans les fosses nasales, se rincent la bouche, la pulpe d’abricot fraîche fait office d’antibiotique; une demi-tasse entre les repas, le cassis renforce le système immunitaire et enrichit le corps en vitamines, le chlorophyllipt est utilisé pour les lésions purulentes de la muqueuse. Les sinus nasaux sont instillés avec des gouttes de chlorophyllipt trois fois par jour pendant 7 jours et de cuivre, en tant que préparation antiseptique naturelle. On trouve une grande quantité de cuivre dans les épinards, le sarrasin et les feuilles de laitue. Le cuivre, pénétrant dans la cellule de l'agent pathogène, l'infecte de l'intérieur et meurt. Il est nécessaire de surveiller la quantité de minéraux consommée pour qu’une quantité excessive ne conduise pas à une intoxication. Le taux de consommation quotidien est de 2 mg.

Les méthodes traditionnelles sont un moyen efficace, mais rappelez-vous que l'auto-traitement n'est pas la meilleure méthode de traitement.

Traitement local

Le médicament Baktroban joue un rôle important dans le traitement du staphylocoque.

Il vaut la peine d'adopter une approche globale pour éliminer le problème et faire appel à une thérapie locale. Cela accélérera la récupération. Pour le traitement utiliser:

Avec la miramistine ou la chlorhexidine, la cavité nasale est lavée, ce sont de puissants antiseptiques, l’instillation de Protargol procure un effet antibactérien et c’est un excellent vasoconstricteur; En présence de grosses suppurations, le médecin pose la question de l'autopsie, l'onguent Bactroban, un médicament-immunomodulateur utilisé à l'aide de tampons.

La thérapie locale implique le traitement du pharynx, ce qui aide à prévenir la défaite des amygdales. Des pastilles absorbables sont utilisées, un rinçage du pharynx à la furaciline ou à la soude est effectué. N'oubliez pas les règles simples d'hygiène.

Microbe de grossesse et pathogène

Pendant la grossesse, la future mère passe de nombreux tests, notamment un frottis de la muqueuse nasale et du pharynx pour détecter la présence de staphylocoques. Après avoir identifié une bactérie pathogène, il convient de tirer la sonnette d'alarme, car l'épiderme et le Staphylococcus aureus sont tout aussi dangereux pour la mère que pour le futur enfant. Les membranes peuvent être endommagées et les toxines sont transférées au bébé.

Le médicament est sélectionné avec soin, en tenant compte d'une situation intéressante. Traitement constant obligatoire du nez ou de la gorge avec des solutions d'huile, des pommades. Pour prévenir la propagation de l'infection, prescrire un gargarisme. Le traitement au quartz est largement utilisé, la vaccination est effectuée. Une fois le parcours terminé, l'analyse est répétée sur l'ensemencement du réservoir.

Considérant que le staphylocoque pendant la grossesse est un signe de diminution de l’immunité, il vaut la peine de manger à fond, de marcher à l’air frais, de prendre des vitamines.

N'oubliez pas qu'il est plus facile de prévenir les infections pendant la grossesse que de s'en débarrasser.

Staphylocoque un enfant

Le traitement d'un enfant par la bactérie staphylocoque est une tâche importante pour la famille.

Trouver un micro-organisme dans le nasopharynx chez les nourrissons est dangereux et problématique. Il est dangereux pour ses complications, la possibilité de développer des modifications rhumatismales dans la région du muscle cardiaque. Si des microorganismes sont détectés chez un enfant, contactez immédiatement votre médecin pour un rendez-vous. La maladie est difficile à traiter, alors soyez prêt pour un processus long et difficile.

Pour commencer à faire un frottis sur le réservoir, il faut que tous les membres de la famille qui sont en compagnie de l'enfant. Ils se droguent tous à la fois. Pour l'enfant prescrit une thérapie douce, y compris les antibiotiques et les médicaments traditionnels. Assurez-vous de prendre simultanément des préparations vitaminées et des moyens de maintenir l'immunité. Le traitement durera environ trois mois, une semaine avec des pauses de 5 à 6 jours. La livraison répétée d'un frottis pour analyse sera effectuée trois mois après la fin du traitement.

Actions interdites

Il est important de savoir qu'en cas de suspicion de présence de microbes pathogènes, les procédures de réchauffement sont strictement interdites. Vous ne pouvez pas réchauffer le nez, la gorge, faire des compresses et généralement utiliser de la chaleur. L'augmentation de la température contribue au développement accru des bactéries et se propage dans tout le corps.

Les produits laitiers, le miel et les jus doivent être exclus du régime alimentaire. C'est un environnement favorable aux bactéries. Il n'est pas nécessaire d'appliquer des solutions alcooliques lors de la désinfection du nez. L'alcool augmentera la sécheresse du mucus. Oui, et les bactéries y résistent.

Après un traitement antibiotique, soignez les intestins, restaurez la microflore. En suivant une série de recommandations, vous ne permettrez pas l'affaiblissement du corps et le développement d'un porteur de maladies infectieuses.

En Savoir Plus Sur Les Maux De Gorge

Comment traiter la gorge d'un enfant - médicaments efficaces et recettes populaires, inhalation et lavage

Pharyngite

Une immunité faible - générale et locale - pour un enfant d’âge préscolaire est une norme relative, en raison de laquelle le rhume et les maladies infectieuses s’y accrochent de plus en plus fréquemment.

Comment supprimer les embouteillages sur les amygdales chez un enfant

Rhinite

L'organisme de l'enfant est plus vulnérable que l'organisme de l'adulte - les systèmes fonctionnels, y compris le système immunitaire, ne sont pas encore complètement formés à un âge précoce.