Principal / Pharyngite

Traitement du dysfonctionnement du tube auditif

Pharyngite

Le traitement du dysfonctionnement du tube auditif est la prochaine étape du traitement étiotropique. Diverses techniques peuvent être utilisées, à commencer par les méthodes d'auto-guérison. Pour illustrer leur utilité, nous présentons nos observations.

Le patient T., âgé de 50 ans, souffrait d'une maladie respiratoire aiguë, suivie d'une sensation de congestion à l'oreille droite.

Un an plus tard, le tube de drainage s'est éteint tout seul et, après un autre rhume, une rechute de la maladie s'est produite. L'hématotympan idiopathique a été diagnostiqué à droite: le tympan était bleu, exsudé par l'exsudat. Le patient a été hospitalisé. Essayant d’éviter de refaire les manœuvres, le patient, utilisant deux jours de congé, s’engage activement dans l’auto-traitement - a commencé à mâcher de la gomme. Périodiquement, il inhalait fortement l'air de sa narine droite, fermant sa gauche pour créer une pression négative dans le nasopharynx. En outre, il a commencé à se purger les oreilles avec la méthode Valsalva. Au cours d'une de ces soufflées, il a senti que dans l'oreille droite, «une valve s'est ouverte et l'air y est entré bruyamment». Puis il augmenta la pression de l'air tout en soufflant, la tête penchée sur l'épaule gauche. Soudain, son oreille droite se cassa et il sentit que son audition était redevenue normale. Le lendemain, lors de l'examen, le médecin n'a trouvé aucun signe d'exsudat derrière le tympan. Le patient a été libéré.

Depuis lors, plus de 3 ans ont passé. Le patient soutient systématiquement l'oreille "sous forme de" soufflage et utilise souvent du chewing-gum, considérant que les mouvements de déglutition fréquents favorisent la ventilation de l'oreille.

Une description aussi colorée de la maladie faite par ce patient illustre la possibilité d’utiliser avec succès des exercices thérapeutiques pour améliorer la ventilation de l’oreille moyenne.

Patient R., 43 ans. Pendant 4 ans, il souffre d'otite moyenne exsudative récidivante du côté droit dans le contexte de rhinosinusopathie allergique. Il a été traité systématiquement en se soufflant à l'oreille. Lorsque le coup d'arrêt a cessé d'aider, il a été envoyé à la clinique. Il a refusé l'hospitalisation, affirmant qu'il était capable de guérir tout seul. Pour le tympan a été déterminé par le niveau de liquide.

Avec une fréquentation répétée à la clinique après une semaine, il n'y avait aucun signe d'exsudat derrière le tympan. Selon le patient, en cas de nouvelle récurrence d'otite, il refuse temporairement de fumer et de manger des plats épicés. Deux fois par jour, il fait un bain de pied chaud, met de la chaleur et met du Naphthyzinum dans le nez. Au bout de 20 à 30 minutes, il se fait souffler l'oreille avec la méthode Valsalva. Immédiatement après le «déclic» dans l'oreille, il penche la tête vers l'épaule gauche, sentant en même temps comment le «liquide chaud» commence à couler le long de la paroi latérale du pharynx, après quoi le sentiment de congestion disparaît et l'audition s'améliore. Entre les coups, le patient utilise du chewing-gum ou suce des sucettes, ce qui contribue aux mouvements de déglutition fréquents dus à l'hypersalivation.

Repose chaque année sur la côte sud de la Crimée. À son avis, cela aide à garder l'oreille "en forme".

Ces observations confirment la nécessité dans le traitement des patients souffrant d'otite moyenne exsudative d'utiliser en priorité des méthodes bénignes: climatothérapie, gymnastique thérapeutique (pour les tubes auditifs!), Certains types d'électrothérapie, y compris la stimulation électrique des muscles du palais mou, le traitement médicamenteux (dans ses différentes variantes), le soufflage oreille, etc.

Dysfonctionnement du tube d'Eustache (auditif)

L'un des composants auxiliaires les plus importants de l'aide auditive humaine est la trompe d'Eustache. Elle appartient à la fonction de régulateur de pression dans l'oreille moyenne, à la gaine d'air et à la valve de ce système. Sa valeur protectrice et drainante est également importante. Par conséquent, le dysfonctionnement tubulaire est tout à fait pertinent parmi les problèmes d’oto-rhino-laryngologie et est toujours au centre de l’attention du personnel médical, dans la mesure où il entraîne la formation d’otites de formes variées à évolution chronique persistante.

Raisons

Un dysfonctionnement du tube auditif (de Lat. Dis est un trouble et sa fonction est une activité) cause souvent une perte d'audition chez les enfants et les adultes. La détermination des facteurs étiologiques revêt une grande importance pour le choix de la méthode de traitement:

  1. Rhinite et sinusite. Parmi les sources de formation de pathologies des tubes auditifs figurent les maladies du nasopharynx et de ses sinus, y compris celles d'origine virale et allergique. En effet, des modifications pathologiques de la membrane muqueuse des voies respiratoires entraînent un œdème, une respiration nasale perturbée et même un reflux passif du contenu du nasopharynx dans la cavité de l'oreille moyenne lors de l'éternuement et de la déglutition.
  2. La prolifération des amygdales pharyngées et tubales des tissus. Cette cause est considérée comme l'une des principales causes de dysfonctionnement du tube tubaire dans l'étiologie.
  3. Oesophagite par reflux. Il a été prouvé expérimentalement que la pepsine, l'acide chlorhydrique, Helicobacter pylori et d'autres composants du suc gastrique pénétrant dans la cavité de l'oreille moyenne peuvent également être à l'origine de la pathologie du tube auditif. Et un tel reflux est associé au reflux gastro-oesophagien.
  4. Caractéristiques anatomiques, pathologies développementales. Ce sont principalement des troubles qui rendent difficile la circulation normale de l’air. Ceux-ci incluent diverses tumeurs, courbure du septum nasal. De telles pathologies sont observées chez les nourrissons et les jeunes enfants en raison du faible diamètre du canal, du nombre important de glandes muqueuses et du sous-développement du cartilage. Ceux-ci incluent: la fente palatine, la perturbation des muscles du rideau palatin.
  5. Maladies végétatives. On pense qu'avec une stimulation parasympathique forte, il y a violation de l'aération du tube auditif en raison de la vasodilatation et du gonflement de la muqueuse nasopharyngée.
  6. Aerootite. Outre les autres causes, le dysfonctionnement du tube auditif résultant des changements de pression est déterminé. Les pertes de pression externes spontanées ne peuvent pas se répandre aussi rapidement dans le conduit auditif, de sorte que l'embouchure du canal est comprimée et que les composants de l'oreille moyenne sont traumatisés.

La pathologie du tube auditif est une affection polyétiologique qui peut se développer en présence d’un seul facteur et d’une combinaison de plusieurs facteurs. Les principales positions parmi celles-ci sont les maladies inflammatoires du nasopharynx et les anomalies anatomiques de la structure du canal lui-même.

L'inflammation aiguë du tube auditif est souvent causée par la présence d'une infection du nasopharynx (streptocoques, champignons, virus, etc.) ou de composants allergiques. La conséquence en est une diminution progressive de la pression dans la cavité de l'oreille moyenne. L'air existant est constamment aspiré et le tympan est aspiré avec le transsudat entrant dans la cavité.

Avec un traitement de qualité médiocre ou prématuré de l'inflammation catarrhale, le processus devient chronique et une otite moyenne exsudative se développe. L'alternance d'exacerbation et de rémission entraîne un rétrécissement persistant de la lumière du tube, des adhérences, une augmentation de la sévérité des symptômes.

Aux stades précoces de la maladie, le tableau clinique n’est pas exprimé ou est totalement absent.

Symptomatologie

Le dysfonctionnement tubaire est caractérisé par les symptômes suivants:

  • Lourdeur dans la tête.
  • Audience diminuée.
  • Vertiges.
  • Sensation de gargouillis et de transfusion de liquide dans l'oreille.
  • Clics

Les symptômes ci-dessus de dysfonctionnement du tube auditif s'affaiblissent ou disparaissent temporairement après l'ingestion de salive ou le bâillement (ce sont les mécanismes par lesquels l'échange de gaz entre l'oreille moyenne et l'environnement se produit en raison de l'expansion de la bouche).

L’épanchement régulier unilatéral peut être l’un des premiers "appels" d’une grande tumeur nasopharyngée en formation. Si un tel symptôme est détecté chez un adulte, il est nécessaire d'examiner en détail le nasopharynx et les sinus adjacents.

Diagnostics

La plupart des pathologies du tube auditif entraînent un rétrécissement et même une obstruction complète de la lumière. Le résultat est une déficience fonctionnelle:

  • La fonction de barre en souffre, ce qui maintient la constance de la pression à l'intérieur et à l'extérieur de l'oreille.
  • Il y a violation de l'excrétion de la cavité d'exsudat et de transsudat. Augmente la sensibilité des cellules épithéliales aux infections.

Pour poser un diagnostic, un oto-rhino-laryngologiste examine, interroge un patient et lui prescrit des examens spéciaux. À l'examen, une otoscopie est effectuée, l'anamnèse est en cours de collecte. Les méthodes de diagnostic subjectif comprennent:

  1. Échantillon avec une gorgée vide.
  2. Expérience Tybey.
  3. Échantillons Waals.

Les résultats des échantillons sont analysés sur la base de la conscience de soi du patient. La perméabilité normale des tuyaux donne un «craquement», et le gargouillement et le sifflement sont caractéristiques d'une obstruction partielle de l'oreille malade.

Évaluer la fonction conductrice (perméabilité) à l'aide d'une audiométrie à seuil de tonalité. C'est la méthode par laquelle la différenciation de la capture auditive des sons et de l'os se produit (les sons sont délivrés à travers les os du crâne). L’évaluation de l’état de l’aide auditive est réalisée par le médecin-audiologiste traitant / diagnostiquant à l’aide d’un audiomètre sur la base d’un audiogramme (courbe de perception des sons de différentes hauteurs). Chez les patients, la perte d'audition est généralement détectée dans la plage des basses fréquences (jusqu'à 20 dB), ce qui est associé à une détérioration de la conduction sonore.

Cependant, en raison du grand nombre de pathologies entraînant le passage des ondes sonores dans la conduite, il est conseillé d’utiliser l’audiométrie en conjonction avec la tympanométrie. Sur la base de cette enquête, la pression dans l'oreille moyenne est déterminée, l'état fonctionnel du tube auditif, le seuil du réflexe acoustique est déterminé. Un signal sonore d’une certaine fréquence et d’une certaine intensité est envoyé au tympan, puis le tympanographe enregistre le son réfléchi et un graphique est tracé.

Si l'on soupçonne une nature allergique de la maladie, des tests d'allergie sont effectués. Dans le cas d'une lésion infectieuse, un examen microbiologique du pharynx et du frottis nasal est effectué.

Techniques thérapeutiques

Le traitement de la dysfonction tubulaire est effectué dans plusieurs directions:

  • Lutte contre l'œdème muqueux. À cette fin, des gouttes vasoconstricteurs sont utilisées dans les voies nasales et des médicaments à partir d'un certain nombre d'antihistaminiques à l'intérieur. Il est interdit au patient de se moucher beaucoup, de sorte qu’il n’y ait pas de projection de mucus par la cavité de l’oreille moyenne.
  • Afin de reprendre la perméabilité du tube auditif, son cathétérisme est réalisé avec l'introduction de médicaments dans la cavité.
  • La première étape consiste à éliminer la cause du dysfonctionnement. Il peut s’agir d’un traitement antibactérien / antiviral (selon la source d’inflammation identifiée), de l’élimination des végétations adénoïdes, des tumeurs, de la chirurgie du septum nasal, etc.
  • Pour le traitement du dysfonctionnement du tube auditif, il est conseillé d'utiliser des procédures physiques telles que la fréquence ultra-haute, le traitement au laser, la stimulation électrique de certains muscles, etc.
  • En outre, le médecin peut prescrire un patient à la tomodensitométrie, au diagnostic des os temporaux par Schuller, etc.

De nos jours, de nombreuses méthodes de traitement conservateur et chirurgical du dysfonctionnement tubulaire ont été développées et appliquées avec succès, mais le processus de recherche de nouvelles méthodes se poursuit. Après tout, c’est à travers l’organe de l’audience que la connexion entre la personne et le monde extérieur s’établit dans une large mesure.

Symptômes et traitement du dysfonctionnement du tube auditif

La diminution de l'acuité auditive peut s'expliquer par diverses violations de l'aide auditive. Les pertes auditives et auditives sont souvent causées par un dysfonctionnement du tube auditif, tant chez l’adulte que chez l’enfant. Son développement est associé à la détérioration de la perméabilité du canal ou à son blocage complet. En conséquence, le travail des principales fonctions du tube auditif en souffre: ventilation, drainage, protection.

Causes du développement et des symptômes de la maladie

Le tube auditif faisant partie de l'aide auditive comporte un ensemble important de caractéristiques fonctionnelles, à savoir protection, ventilation et drainage. Grâce à la fonction de ventilation, la pression normale dans l'aide auditive est maintenue. Grâce à un drainage, les exsudats sont éliminés et la fonction de protection est assurée grâce aux propriétés antibactériennes du contenu du tube auditif.

Le développement du dysfonctionnement a plusieurs causes:

  • modifications pathologiques congénitales ou acquises du nasopharynx;
  • changements pathologiques dans le développement du tube auditif;
  • réactions allergiques;
  • la pression atmosphérique baisse.

Les symptômes de la maladie peuvent se manifester de différentes manières. Dans certains cas, au début du développement, la maladie est asymptomatique. Mais plus souvent, le dysfonctionnement du tube auditif s'accompagne de:

  • la formation de fluide ou d'exsudat dans l'oreille moyenne;
  • crépitement périodique d'intensité variable dans les oreilles;
  • douleur à l'oreille;
  • une sensation de congestion et de plénitude de l'oreille;
  • diminution de l'acuité auditive ou de sa perte complète;
  • des vertiges.

Il est difficile de détecter la présence de certains symptômes chez les enfants. Dans ce cas, la tâche des parents est de surveiller de près le comportement de l'enfant, d'écouter les plaintes lorsque la douleur se manifeste et de consulter un médecin présentant des symptômes suspects.

Il est possible de diagnostiquer une accumulation de liquide lors d'un examen visuel par un otolaryngologue. Dans ce cas, la visibilité et la mobilité du tympan se détériorent.

En période de froid, on observe souvent chez l'adulte les symptômes d'obstruction du tube auditif, tandis qu'une perte d'audition peut être observée même sans formation d'exsudat. Les plaintes portent principalement sur l’apparition de maux d’oreille et de surdité de transmission, ainsi que sur d’autres symptômes. Si un trouble de l'audition a déjà été diagnostiqué et qu'il existe un déclin persistant, l'état du patient peut être considérablement aggravé, même en cas de déficiences mineures de la trompe auditive.

La forme chronique de la maladie chez l'adulte, ainsi que chez l'enfant, conduit au développement d'une otite moyenne sécrétoire ou exsudative. Cela est dû à la pénétration de l'infection par les voies respiratoires supérieures ou à l'apparition d'une réaction allergique.

Les symptômes sous forme de formation de liquide d'épanchement dans une seule oreille présentant un dysfonctionnement chronique peuvent signaler des processus pathologiques associés au développement d'un cancer ou d'un lymphome. Un examen urgent et complet du nasopharynx, des sinus est nécessaire. Réalisation d'une étude de laboratoire sur la présence de cellules malignes dans le matériel à l'étude. L'IRM, le scanner et la radiographie sont utilisés.

Méthodes de diagnostic

La manifestation du tableau symptomatique caractéristique du dysfonctionnement du tube auditif nécessite des procédures de diagnostic afin de clarifier le diagnostic et d'identifier les lésions de l'appareil auditif.

A ces fins, plusieurs études spéciales sont réalisées:

  • études audiométriques pour évaluer la qualité de l'audition;
  • changement de pression dans la région du conduit auditif pour déterminer l'absence ou la présence de mobilité du tympan;
  • la microscopie et l'otoscopie évaluent la perméabilité du tuyau;
  • méthodes de diagnostic acoustique pour évaluer la qualité de l'audition;
  • étude des fonctions individuelles pour établir le degré de violation: analyse du mécanisme de drainage, de protection et de ventilation du tube auditif;
  • échantillonnage Toynbee et Valsalva, qui aident à clarifier si l'activité de la trompe auditive est endommagée en raison de certains symptômes.

Pendant le test Toynbee, le patient doit prendre une bouffée d’air et les narines doivent être fermées. La manœuvre de Valsalva est effectuée en prenant une profonde respiration, puis une expiration est effectuée, qui est effectuée par le patient avec la bouche et le nez fermés. En présence de processus inflammatoires ou de toute autre pathologie, des bruits parasites sont détectés pendant l'expiration, accompagnés de gargouillis, de grincements, de craquements, etc.

En fonction des résultats des procédures de diagnostic, prenant en compte les caractéristiques individuelles de l'évolution de la maladie, un traitement complet est sélectionné.

Méthodes de traitement

L'atteinte de l'efficacité maximale du traitement du dysfonctionnement du tube auditif dépend du diagnostic opportun et de l'élimination des causes du développement de la maladie.

Pour diagnostiquer une maladie des voies respiratoires supérieures, qui est à l'origine du développement d'un dysfonctionnement, le traitement doit inclure:

  • médicaments anti-inflammatoires;
  • médicaments qui soulagent le gonflement;
  • agents vasoconstricteurs sous forme de gouttes;
  • en cas d'étiologie allergique, le traitement par antihistaminiques est indiqué.

En règle générale, la réception de médicaments à base de corticostéroïdes est prescrite, son action visant à éliminer les poches et l'inflammation. On suppose que, bien sûr, on prend des médicaments et seulement selon le témoignage du médecin traitant. La posologie et la durée d'administration sont choisis individuellement.

Le traitement est complété par des procédures visant à rétablir la ventilation normale du conduit auditif. Pour ce faire, il est recommandé de réaliser des autoproductions selon la méthode de Valsalva et du ballon Politzer. Dans certains cas, il est nécessaire d’utiliser le cathétérisme du tube auditif. Pendant le cathétérisme, les préparations d'hydrocortisone sont injectées directement dans le conduit auditif pour atteindre une efficacité maximale.

Le ballon Politzer est utilisé lors du rinçage des voies nasales. Conçu comme une poire avec une pointe. Pendant la procédure, la tige est insérée dans une narine, la poire est intensément comprimée, la deuxième narine doit être serrée. Aussi, lors de la manipulation du patient, il est recommandé de faire résonner n'importe quel mot.

L'utilisation de cette méthode est inacceptable pendant la période d'exacerbation des maladies du nasopharynx.

En plus des médicaments, vous aurez peut-être besoin d'une chirurgie. Cela est nécessaire si des modifications structurelles irréversibles du tube auditif se produisent, conduisant à la croissance de formations tumorales. La primauté des modifications pathologiques dans la bouche nasopharyngée augmente les chances d'obtenir un effet positif avec cette manipulation. L'état se normalise et le risque de processus pathogènes dans le tube auditif lui-même et la cavité tympanique diminue.

Ces formations comprennent des excroissances adénoïdes, des modifications hypertrophiques des segments postérieurs de la conque nasale inférieure, une hypertrophie de l'amygdale tubaire, ce qui conduit à un développement prolongé du dysfonctionnement du tube auditif, au cours duquel un traitement médical n'est pas toujours efficace. Dans ce cas, la chirurgie est indiquée pour enlever les lésions organiques des sections postérieure du nez ou du nasopharynx. À cette fin, des méthodes d'électrocoagulation pour l'excision de tissus et de formations hypertrophiés sont utilisées.

Il est acceptable d'utiliser des méthodes chirurgicales douces, telles que le traitement au laser par exemple. Ils sont utilisés compte tenu du fait que les parois du tube auditif sont situées anatomiquement proches. Cela augmente les risques d'endommager la couche épithéliale et peut entraîner des cicatrices sur les tissus et une diminution de la lumière. Dans de tels cas, la maladie devient bien sûr compliquée.

Les mesures thérapeutiques dans le diagnostic du dysfonctionnement du tube auditif chez les enfants n'ont pas de différence fondamentale. Les tactiques médicales consistent à éliminer les causes, à prévenir le développement d'une perte auditive et à prendre des mesures de rééducation après le rétablissement, si une déficience auditive est observée. La réalisation d'un traitement chez les enfants est compliquée par le fait qu'en raison de leur âge, les enfants perçoivent négativement les manipulations thérapeutiques et ne sont pas en mesure de signaler rapidement les symptômes de la maladie. Les méthodes de traitement chirurgical chez les enfants sont très efficaces.

Mesures préventives

Pour améliorer le bien-être et améliorer l'acuité auditive à la maison, il est recommandé d'effectuer une petite série d'exercices quotidiens, qui aideront à améliorer le fonctionnement du tube auditif chez l'adulte et l'enfant.

Vous devez d'abord vous asseoir sur une chaise. Pour faire les exercices correctement, asseyez-vous devant le miroir pour pouvoir vous contrôler. Effectuer le matin et l’après-midi, commencer par 5 répétitions, en augmentant progressivement la charge:

  1. Pour tirer la langue le plus loin possible, effectuez plusieurs mouvements avec la langue en avant-arrière, de gauche à droite, de haut en bas.
  2. Bâillement large.
  3. Courez sur le côté du mouvement de la mâchoire inférieure.
  4. Exercice Toynbee: prenez une gorgée vide en fermant la bouche et en tenant les narines.
  5. Pratique des échantillons Toynbee et Valsalva, leur alternance.
  6. Effectuez l'auto-relâchement: inspirez alternativement, puis expirez chaque narine.

Les procédures thérapeutiques pour le dysfonctionnement des tubes auditifs doivent être sous la supervision d'un spécialiste. Le traitement est complexe et vise principalement à préserver le fonctionnement normal de l'aide auditive et à prévenir le développement de complications telles que la perte auditive.

Comment identifier et remédier au dysfonctionnement du tube auditif?

Avez-vous eu peur d'une perte auditive récemment? Prenez cela très au sérieux, car il s'agit du premier symptôme de la maladie de l'oreille. La raison de la perte d'acuité auditive peut être une violation du tube auditif. Étant donné que les problèmes dans ce domaine conduisent souvent à une perte de l'audition par conduction et à d'autres maladies.

La détérioration de la perméabilité des canaux peut également être à l'origine de la perte d'audition. Par conséquent, le fonctionnement et le fonctionnement de la ventilation dans l'oreille et sa protection sont suspendus. Dans ce cas, vous devez contacter un spécialiste pour un traitement.

À propos de la maladie

L'inflammation de la trompe d'Eustache ou auditive est considérée comme une maladie dangereuse. Il comprend l'inflammation de la membrane muqueuse du tube auditif et de la région tympanique entière.

En cas de maladie du rhinopharynx ou de l’oreille, le processus inflammatoire se déplace vers la membrane muqueuse de la trompe d’Eustache.

Le plus souvent, cela se produit dans des maladies telles que:

  • rhinite aiguë;
  • inflammation chronique de la gorge muqueuse;
  • inflammation sinusale aiguë ou congénitale;
  • inflammation des amygdales;
  • inflammation de la membrane muqueuse du nasopharynx, provoquée par des infections.

Faites attention à votre état de santé si vous avez des polypes au nez, des difficultés respiratoires ou une structure de septum nasale anormale. Dans de tels cas, un dysfonctionnement des tubes auditifs peut survenir.

Si l'on diagnostique chez l'adulte un dysfonctionnement du tube auditif non associé à des modifications inflammatoires des voies respiratoires, des recherches approfondies et répétées sont nécessaires pour exclure tout d'abord le processus tumoral du nasopharynx.

Le développement du dysfonctionnement a plusieurs causes:

  • changements dans la structure du nasopharynx;
  • anomalies congénitales dans le nez ou la gorge;
  • les changements dans la structure et le développement de la trompe d'Eustache;
  • réactions allergiques à la floraison, aux aliments et autres;
  • changement de pression atmosphérique.

Après avoir déterminé la cause de la maladie, faites attention aux symptômes.

Dysfonctionnement du tube auditif: symptômes

Les symptômes de la maladie dans chaque cas sont uniques. Mais à certains stades du développement de l'inflammation accompagnée de signes tels que:

  1. Douleur à l'oreille externe et moyenne.
  2. Sensation de congestion.
  3. Perte de sensibilité sonore.
  4. Perte d'audition
  5. Craquements, couinements et acouphènes.
  6. Nez qui coule
  7. Vertige sévère.

Gardez à l'esprit que dans certains cas d'inflammation, la maladie évolue sans symptômes.

Pour diagnostiquer une maladie, il est nécessaire de consulter un otolaryngologue.

Commencez par examiner le conduit auditif externe à l’aide d’instruments médicaux spécialisés.

Il est important d'éliminer la possibilité d'accumulation de liquide. Cela peut être fait avec l'aide d'un médecin ORL. Dans le cas de cette cause, le patient est diagnostiqué avec un manque de mobilité du tympan.

La deuxième étape devrait être audiométrie. Avec son aide, il est possible d'examiner le degré de netteté des sons et leur qualité.

En outre, il est nécessaire de subir une radiographie des sinus paranasaux et d'examiner le fonctionnement des tubes auditifs.

Vous devez savoir qu’au moment de contracter un rhume ou une grippe, les patients présentent un dysfonctionnement du tube auditif en tant que complication.

La diminution de la sensibilité de la netteté des sons à un tel moment ne doit pas être perturbée. Cependant, les patients se plaignent de douleurs à l'oreille sévères. Il n'est pas nécessaire de perturber complètement le tube auditif. Même de petits changements dans la structure sont possibles.

Si vous ne commencez pas un traitement, la maladie deviendra chronique.

Dysfonctionnement du tube auditif: traitement

Le traitement le plus efficace contre le dysfonctionnement du tube auditif dépend de la manière dont vous avez commencé à diagnostiquer l'inflammation à temps et avez commencé à éliminer les causes à temps.

Tout d'abord, lors du traitement d'un patient, il est important d'utiliser des médicaments pour soulager rapidement et efficacement le gonflement et l'inflammation de la trompe d'Eustache. Pour ce faire, le médecin prescrit un dosage individuel.

En cas de maladie des voies respiratoires supérieures, un traitement complexe est prescrit. Il comprend:

  • médicaments anti-inflammatoires;
  • médicaments qui permettent en peu de temps d'éliminer le gonflement;
  • gouttes vasoconstrictrices;
  • sous réserve d'allergies congénitales chez un patient, des antihistaminiques sont prescrits.

Les médecins recommandent les médicaments suivants pour restaurer les tubes auditifs.

Vasoconstricteur local "Nazivin". Utilisez-le strictement en suivant le dosage. Pour les enfants de plus de six ans, enterrez deux gouttes dans chaque passage nasal deux fois par jour. Le traitement ne devrait pas durer plus de cinq jours.

Le prochain remède efficace est Otinum. Il a un agent analgésique et anti-inflammatoire. Enterrez le médicament trois gouttes quatre fois par jour.

Otipaks a une action productive. En outre, il a un effet antiseptique, grâce aux moyens qui sont dans la composition, le médicament est un anesthésique local et soulage l’inflammation.

Pour l'application, enterrez quatre gouttes trois fois par jour dans l'oreille externe. La durée du traitement ne doit pas dépasser 12 jours.

L'afénoxine est un autre agent aux capacités antibactériennes. Prenez-le à l'intérieur de 250–500–750 milligrammes toutes les 12 heures.

Dans le processus de prise de médicaments, il est important de pratiquer la physiothérapie, qui consiste notamment à souffler et à rétablir la ventilation naturelle.

Apprenez des méthodes pour souffler Valsalva et le ballon Politzer. Ils aideront à rétablir la ventilation dans le corps.

Dans de rares cas, l'utilisation du cathétérisme du tube auditif.

À ce stade, le patient est tenu de prescrire l’introduction d’un médicament hormonal de type stéroïde directement dans le conduit auditif. Cette procédure est nécessaire pour l'efficacité de l'application du cathétérisme.

Intervention chirurgicale

Dans certains cas, la guérison de la trompe d'Eustache est impossible sans intervention chirurgicale. L'opération est nécessaire lors du changement de structure du tube auditif. Cela provoque la croissance inévitable des tumeurs.

Vous pouvez compter sur un résultat favorable si les changements pathologiques se sont produits pour la première fois. A la fin de l'opération, l'état de fonctionnement et de l'état normal du tube auditif est rétabli.

Le risque de formation de nouvelles tumeurs est sujet au minimum.

Cependant, des excroissances et des ulcères sont possibles sur le mur inférieur de la concha. Dans ce cas, cela entraîne le développement d'un dysfonctionnement du tube auditif.

Dans ce cas, le traitement avec des médicaments et des gouttes ne donne pas toujours des résultats positifs. Une seconde opération est alors nécessaire pour retirer les tissus affectés.

Les interventions chirurgicales sont de deux types:

Le deuxième mode de fonctionnement est possible sous la condition de la proximité des tubes auditifs.

Traitement des enfants

Lors du diagnostic du dysfonctionnement du tube auditif chez les enfants, le traitement est similaire à celui d'un adulte.

Lorsque le dysfonctionnement des tubes auditifs chez les enfants, des troubles de l'audition ou de la douleur sont observés Dans ce cas, il est nécessaire d'examiner l'enfant dans le cabinet du médecin ORL.

Une fois le diagnostic confirmé, les mêmes médicaments sont prescrits que pour les adultes.

Cependant, en raison de son âge, l'enfant peut ne pas exprimer ses sentiments et ses symptômes. Par conséquent, il est doublement important pour les parents de surveiller quotidiennement l'état de santé de l'enfant.

Prévention

Afin d'éviter les maladies des oreilles, il est important de se laver les oreilles tous les jours et de réaliser une série d'exercices. Cela contribuera à améliorer le fonctionnement de l'oreille externe, interne et moyenne, ainsi qu'à éviter le dysfonctionnement du tube auditif.

N'oubliez pas que tous les médicaments ne doivent être pris qu'après consultation de votre médecin. Le traitement du tube auditif doit viser à éliminer le problème et il est important de ne pas perturber le fonctionnement des tubes.

Quel est le dysfonctionnement du tube auditif et comment pathologie dangereuse

Un dysfonctionnement du tube auditif peut affecter la diminution de l'acuité auditive. Cette pathologie est également souvent fixée par des spécialistes enfants et adultes. Cette violation est due à la détérioration de la perméabilité du canal, à son blocage complet. Dans ce cas, les fonctions du tube auditif telles que: drainage, ventilation, protection sont violées.

Tube auditif: bâtiment

L'élément qui relie la cavité tympanique, le nasopharynx, est le tube auditif. La longueur de ce corps est de 36 - 47 mm. Il ressemble à deux cônes, qui sont retournés les uns sur les autres. Dans sa composition, il comprend les départements suivants:

  • cartilagineux (24–30 mm);
  • os (10 - 15 mm).

La bouche du tympan est située à la base du cône du tissu osseux. Cette bouche s'ouvre dans la cavité tympanique. La bouche du pharynx se trouve à la base du cône du cartilage. Entre les deux sections ci-dessus, il y a un isthme anatomique.

Selon N. Pautov, on distingue ces types de tubes auditifs:

  • Le premier Un tel tube est comme un tube d'enfants, d'animaux. Sa forme est droite, la lumière se dilate progressivement (de la cavité tympanique à la bouche pharyngée). Dans le même temps, le rétrécissement n’est pratiquement pas exprimé.
  • La seconde Ses médecins sont considérés comme les plus courants. Le rétrécissement du tube auditif est très prononcé. Le tuyau est en forme de S incurvé.
  • Le troisième. Le tuyau se caractérise par un étranglement très étroit. Le tuyau est doté d'un coude en forme de genou, qui est localisé sur le site de constriction. Ce type de pipe est fixé dans leptoprozopicheskie, crânes dolichocéphales.

Caractéristiques de la structure du tube auditif d'un adulte et de son enfant

Fonctions

Le tube auditif remplit les fonctions suivantes:

  1. Ouverture / fermeture de la bouche pharyngée. Elle est effectuée par réflexe lorsque vous avalez, mâchez, parlez.
  2. Drainage protecteur. Elle est réalisée à travers la membrane muqueuse, l'épithélium (ciliaire).
  3. Acoustique de protection. Manifeste dans la contraction réflexe des muscles qui ferment la bouche du pharynx avec un son fort. Cela empêche les dommages acoustiques à la structure de l'oreille.

Classification CIM 10

  • H68.0 Inflammation de la trompe d'Eustache
  • H68.1 Occlusion de la trompe d'Eustache

Raisons

Un dysfonctionnement du tube auditif peut se développer pour diverses raisons. Nous indiquons le plus commun:

  • l'allergie;
  • changements pathologiques du nasopharynx. Ils peuvent être de deux types (congénital, acquis);
  • changements de la pression atmosphérique;
  • pathologie dans le développement du tube auditif.

Causes de dysfonctionnement du tube auditif dans notre vidéo:

Troubles anatomiques

Dans ce groupe de causes provoquant un dysfonctionnement du tube auditif, les spécialistes incluent les pathologies suivantes:

  • gonflement de la membrane muqueuse (s'il s'agit d'une conséquence d'allergies, d'infections);
  • fente palatine;
  • des végétations adénoïdes;
  • gonflement du nasopharynx.

Fonctionnel

Ce groupe comprend:

  • ouverture incomplète de l'orifice pharyngien, observée lors d'un dysfonctionnement musculaire;
  • chute des parois du tube auditif, ce qui peut entraîner une diminution de l'élasticité.

Allergique

En présence de rhinite allergique, une otite séreuse moyenne se développe souvent. Un gonflement de la muqueuse nasale provoque des défaillances dans la régulation de la pression à l'intérieur de la cavité de l'oreille moyenne. C'est la raison pour laquelle le contenu du nasopharynx après ingestion pénètre dans l'oreille moyenne.

Avec une augmentation saisonnière du niveau d'allergènes dans l'air, près du tiers des enfants souffrant de rhinite allergique sont des échecs enregistrés dans le travail du tube auditif.

Complications après mastoïdectomie

Une telle opération est nécessaire pour éliminer le pus, les granulations contenues dans la cavité du processus mastoïde. L'accumulation de ces substances se produit lors de l'inflammation dans le processus. Très rarement, de telles complications surviennent après une chirurgie:

Types de dysfonctionnements

Les experts identifient plusieurs types de dysfonctionnements:

  • obstruction de la bouche du tube auditif;
  • processus pathologiques survenant dans la bouche du tube tympanique;
  • "Béant" pipe.

Reflux pathologique

Le reflux pathologique, qui est effectué à l'intérieur de la bouche pharyngée, se manifeste de la manière suivante:

  • tube auditif béant. On l'observe chez les bébés prématurés, les personnes qui ont subi une blessure à la tête;
  • inexpression de rouleaux de tube;
  • reflux, qui se manifeste par le refus d'un secret lors de l'ouverture du tube auditif.

Obstruction

Le dysfonctionnement obstructif (interne) se manifeste dans:

  • kyste;
  • processus de cicatrice post-traumatique;
  • granulation.

Obstruction mixte apparaît comme:

  • rhinosalpingite œdème-catarrhale;
  • rhinosalpingite vasomotrice.

Également émettre une obstruction parétique.

Pipe "bâillement"

Cette pathologie est représentée par l’émergence d’une large lumière, la flaccidité du tube auditif. De tels changements dans le tube peuvent être dus à une atrophie musculaire, dont la fonction est d'étirer le tube auditif.

Espèces

Les experts identifient les types suivants d'obstruction du tube auditif:

A la question de la correction médicamenteuse du dysfonctionnement du tube auditif

Publié dans le journal:
Pneumologie / Consilium Medicum Supplement, 2009, p. 45-48

N.A.Arefieva 1, E.E.Savelyeva 2
1 université de médecine de l'Etat de Bashkir, Ufa;
2 Centre russe de recherche scientifique en audiologie et prothèses auditives, Moscou

La déficience fonctionnelle du tube auditif est une maladie assez commune qui accompagne généralement les infections virales respiratoires aiguës, la rhinite aiguë et la sinusite, et conduit à une perte de la capacité auditive de transmission et au développement d'une otite de sécrétion [1, 2].

Le traitement de l’otite moyenne exsudative a pour objectif de restaurer la fonction du tube auditif et de réduire l’activité sécrétoire de la membrane muqueuse de l’oreille moyenne.

Malgré une augmentation significative de la détection de la maladie, un traitement adéquat est effectué tardivement [3].

Selon SI Ovcharenko [4], en réponse à l'impact d'un agent infectieux et non infectieux préjudiciable, la première réaction de la membrane muqueuse est le développement d'une réaction inflammatoire avec hypersécrétion de mucus. Les éléments formant la sécrétion de la muqueuse enflammée commencent à produire du mucus visqueux et sa composition chimique change. Ceci, à son tour, entraîne une augmentation de la fraction du gel, sa prédominance sur le sol et, en conséquence, une augmentation des propriétés élastiques de la viscosité du secret. Les modifications des propriétés du secret s’accompagnent d’importants changements qualitatifs dans sa composition: diminution du contenu en IgA sécrétoire, interféron, lactoferrine, lysozyme des principaux composants de l’immunité locale, qui ont une activité antivirale et antimicrobienne. Une sécrétion épaisse et visqueuse au potentiel bactéricide réduit est un bon milieu nutritif pour divers micro-organismes (virus, bactéries, champignons). L'augmentation de la viscosité, le ralentissement de la progression de la sécrétion contribuent à la fixation, à la colonisation et à la pénétration plus profonde des micro-organismes dans l'épaisseur de la membrane muqueuse. Cela conduit à une aggravation du processus inflammatoire et à une augmentation de l'obstruction [4].

Ainsi, les circonstances ci-dessus soulignent la nécessité d'utiliser des médicaments qui améliorent ou facilitent la séparation des sécrétions pathologiquement modifiées, préviennent la mucostase, améliorent la clairance mucociliaire. Ceci est réalisé en grande partie grâce à l'utilisation de médicaments mucolytiques (mucorégulateurs) [5]. Dans une pratique thérapeutique large, divers médicaments sont utilisés avec succès, le plus commun étant constitué de trois groupes de médicaments: Ambroxol et ses dérivés; carbocystéine et ses dérivés; acétyl-cystéine et ses dérivés [4].

Récemment, l'arsenal de médicaments a été reconstitué avec un nouveau médicament, un dérivé du fenspiride - Erespal. Bien que le médicament n'ait pas d'effet mucolytique et expectorant direct, il peut être indirectement attribué aux mucorégulateurs en raison de ses propriétés anti-inflammatoires [4]. Erespal, agissant sur les composants clés du processus inflammatoire et présentant un tropisme excessif par rapport aux voies respiratoires, réduit le gonflement de la membrane muqueuse et l'hypersécrétion. En outre, il augmente considérablement la vitesse de transport mucociliaire.

Le but de l’étude était d’étudier l’efficacité du médicament - le chlorhydrate de fenspiride (Erespala) - pour le traitement de l’otite moyenne exsudative.

Le groupe d'étude (47 personnes) était constitué de patients atteints d'otite moyenne exsudative. Le groupe témoin comprenait des patients présentant un dysfonctionnement du tube auditif en raison de maladies inflammatoires du nez et du nasopharynx ou d'un dysfonctionnement vasomoteur de nature allergique. Les patients présentant une perméabilité mécanique du tube auditif due à une hyperplasie des amygdales des trompes ou du pharynx, des changements cicatriciens, etc., n'ont pas été inclus dans le groupe d'observations. L'âge des patients était de 18 à 54 ans.

Méthodes de recherche: examen clinique des organes ORL avec otomicroscopie du tympan et endoscopie de l’orifice pharyngé du tube auditif, acométrie, audiométrie au seuil de tonalité, impédancemétrie acoustique, tests de contrainte supplémentaires avec le test de la fonction de ventilation du tube auditif (test de la fonction du tube auditif (ETF1) du ZODIAC 901 (Madsen Electronics)).

Méthodes de traitement: selon le traitement effectué, les patients sont divisés en deux groupes: un groupe de 1 à 29 patients atteints d'otite moyenne exsudative, qui, avec le traitement traditionnel, incluait de la fenspiride (Erespal) dans le traitement complexe. Fenspirid a été prescrit 1 comprimé (80 mg) 3 fois par jour pendant 10 jours.

Groupe 2 - contrôle (18 personnes), les patients recevaient un traitement exsudatif traditionnel contre les otites (désensibilisation, décongestionnants, médicaments vasoconstricteurs, procédures de traitement locales, traitement par irrigation du nasopharynx et de la bouche tubulaire, soufflage des tubes auditifs en l'absence de contre-indications, traitement physique). Le traitement a été réalisé pour obtenir un résultat clinique positif.

Résultats et discussion. Tous les patients avant le début du traitement se plaignaient de congestion de l'oreille, de plénitude dans l'oreille, de perte auditive, 17 patients (36%) se plaignaient de difficultés respiratoires nasales et d'écoulements nasaux, 23 patients (49%) avaient des bruits d'oreille, 8 (17%) patients - sur le phénomène de l'autophonie et le sens de la transfusion de fluide.

Le polymorphisme de l'image otoscopique différait selon le polymorphisme: rétraction et turbidité du tympan, absence de cône de lumière, couleur différente du tympan (rose, cyanose, jaunâtre), injectivité des vaisseaux le long du manche du mallée, œdème ou rétraction de l'oreille.

Les données audiométriques à seuil tonal indiquaient une déficience auditive de type conducteur (entre 30 et 40 dB).

Chez 11 patients (23%) présentant une tympanométrie, des courbes de type «C» ont été trouvées avec un écart maximal vers la pression négative (jusqu'à -200 daPa ou plus, traduisant une violation de la fonction de ventilation du tube auditif). Cependant, chez 36 patients (77%), en présence d'exsudat dans la cavité tympanique, des courbes horizontales aplaties de type «B» ont été rencontrées et le réflexe acoustique n'a pas été enregistré.

Après le traitement, le résultat a été jugé bon, satisfaisant et insatisfaisant.

Un «bon» résultat a été considéré comme la restauration complète de la perméabilité du tube auditif et la normalisation de l'audition, en fonction des données acoustiques, ainsi que la restauration des seuils auditifs normaux, selon l'audiométrie, un changement du tympanogramme en type «A» et l'absence de récurrence de l'otite au cours d'une année d'observation.

Un résultat «satisfaisant» était considéré comme une amélioration significative de l'audition et de la perméabilité du tube auditif, qui s'accompagnait d'une amélioration des seuils d'audition de 10 dB ou plus et d'une dynamique positive, selon l'impédancemétrie.

Le résultat «insatisfaisant» a été examiné en l'absence de dynamique positive et de la nécessité d'une intervention chirurgicale supplémentaire (tympanostomie).

Les résultats sont présentés à la Fig. 1

Fig. 1. Les résultats de l'utilisation de fenspiride dans le dysfonctionnement inflammatoire du tube auditif.

Ainsi, dans le groupe de patients qui, avec les méthodes de traitement traditionnelles, utilisaient du fenspiride, le pourcentage de «bons» et de «satisfaisants» résultats était plus élevé.

Nous avons effectué une analyse comparative de la nature de l'involution des plaintes subjectives des patients sous forme de congestion, de sensation de bruit et de gêne dans l'oreille. Ces sentiments ont été évalués sur une échelle de 6 points: 0 - absence complète de sensations; 1 - légère "congestion" de l'oreille; 2 - "congestion" modérée de l'oreille; 3 - «étouffement» + bruit dans l'oreille; 4-le sentiment de "stupéfait"; 5 - un sentiment prononcé de "stupéfait"; 6 - sensation prononcée de "stupéfaction" et douleur périodique à l'oreille.

L’analyse des données relatives aux plaintes subjectives des patients est présentée à la Fig. 2

Fig. 2. Sensations subjectives des patients avec différentes méthodes de traitement de l'otite moyenne exsudative.

Comme on peut le voir sur la fig. 2, l'utilisation de fenspiride dans le traitement de l'otite moyenne exsudative élimine les sensations subjectives désagréables dès le 9ème jour de traitement et dans le groupe contrôle - après le 10ème jour.

Lors de l'analyse des résultats d'une évaluation objective de la fonction du tube auditif, selon la tympanométrie, le critère de normalisation de la fonction de ventilation du tube auditif était un changement séquentiel des types de tympanogramme de type "B" à type "C" avec alignement sur le type "A" (Fig. 3).

Fig. 3. Différents types de tympanogrammes enregistrés chez les patients au cours de la période de traitement de l'otite exsudative: B - avant le traitement (présence d'exsudat); C - pendant la période de traitement (pression négative); A - récupération (normale).

De plus, des tests de résistance supplémentaires avec l'étude de la fonction de ventilation du tube auditif ont été utilisés. Les capacités supplémentaires de l’analyseur de condition d’oreille moyenne ZODIAC 901 (Madsen Electronics) (test de fonction du tube auditif (ETF1) pour un tympan intact) ont permis d’évaluer le rétablissement de la fonction de ventilation du tube auditif.

Ainsi, le critère de restauration de la fonction de la trompe auditive était l’absence de plaintes subjectives des patients, ainsi que la normalisation des indicateurs de mesure de l’impédance et des tests supplémentaires de la fonction de la trompe d’Eustache. Il convient de noter que la normalisation des indicateurs d'impédancemétrie a été observée en 2 à 4 ou 5 semaines et dans le groupe d'étude 4 à 5 jours plus tôt que dans le groupe témoin. La fonction du tube auditif avait également la meilleure tendance à la récupération dans le groupe de patients ayant reçu un traitement complexe en association avec le fenspiride.

Lors de l'analyse des données de l'audiométrie à seuil tonal, le seuil moyen de transmission des sons dans l'air a été estimé à 4 fréquences de parole: 0,5 kHz; 1 kHz; 2 kHz et 4 kHz. Au cours du traitement initial, une perte auditive de type conducteur a été observée chez tous les patients, le seuil moyen de sons aériens à 4 fréquences étant de 38,6 ± 6, BDS. Tous les patients aux jours 7,14 et 21 étaient un examen ré-audiologique. La restauration de l'audition, en fonction de la méthode de traitement, est présentée à la fig. 5

Fig. 4. Testez le fonctionnement du tube auditif-ETFI. Graphique du fonctionnement normal de la trompe d'Eustache (tympanogramme avant et après le test de Valsalva).

Fig. 5. Résultats de l'audiométrie à seuil tonal de patients avec diverses méthodes de traitement.

Selon l'audiométrie, la restauration de la fonction auditive dans le groupe de patients traités par le fenspiride au cours de la thérapie complexe s'est produite plus rapidement (au 21ème jour) que dans le groupe témoin.

Ainsi, l'observation clinique et la comparaison des résultats du traitement ont indiqué un bon effet anti-inflammatoire du médicament sélectionné. Lors de l'utilisation du fenspiride dans le traitement complexe de l'otite moyenne exsudative, des différences subjectives et objectives par rapport au groupe témoin ont été notées. Dans le groupe avec fenspiride, l'amélioration de l'image otoscopique s'est produite plus rapidement, en moyenne, au 6ème jour. Dans le groupe témoin, ces périodes étaient plus longues, à savoir: une tendance positive vers les 8e et 9e jours. L'exsudation dans la cavité tympanique en fonction de l'impédancemétrie a diminué dans le groupe d'observation au 5-7ème jour, dans le groupe témoin au 7-10ème jour. Les données audiométriques et impédancemétriques indiquent également une récupération plus rapide de la fonction de l'oreille moyenne dans le groupe d'observation par rapport au groupe témoin (2 à 4 jours).

Ainsi, l’étude montre que le médicament Erespal a un bon effet anti-inflammatoire, ce qui se traduit par une diminution du gonflement de la muqueuse nasale et du tube auditif, une diminution de l’exsudation des muqueuses du nez et de l’oreille moyenne et une restauration de la perméabilité du tube auditif. Les résultats obtenus de la comparaison du groupe d’observation et du groupe de contrôle sont confirmés par l’évaluation subjective des patients et par les données de méthodes de recherche supplémentaires.

Cependant, il convient de rappeler que chez les patients présentant une évolution récurrente de l'otite exsudative et la présence d'exsudat pendant plus de 3 à 4 mois, des modifications irréversibles de l'oreille moyenne conduisant à une perte auditive persistante se développent. À cet égard, l'utilisation de diverses méthodes de traitement chirurgical de l'otite exsudative en cas de résultats insatisfaisants du traitement conservateur est appropriée.

L'inclusion dans la thérapie complexe de médicaments mucorégulateurs qui réduisent l'enflure et l'hypersécrétion de mucus augmente l'efficacité du traitement exsudatif otite conservateur.

Littérature
1. Caractéristiques des caractéristiques cliniques des enfants atteints d'otite moyenne exsudative, survenant avec ou sans récidive. V.V. Volodkina, N.A. Mileshina. Sam tr. "Problèmes modernes de physiologie et de pathologie de l'audition." Matériaux du 6e symposium international et du 2e congrès national des audiologistes.M, 2007; p.70-1.
2. Efficacité clinique de l'utilisation du médicament IRS-19 dans le traitement de l'Eustachite aiguë. G.N. Nikiforova, V.M. Svistushkin, A.Yu. Ovchinnikov. Sam tr. "Problèmes et possibilités de la microchirurgie;. - Documents de la conférence scientifique et pratique russe sur l'oto-rhino-laryngologie. Orenburg, 2002; c. 216-7.
3. Expérience du diagnostic et du traitement de l'otite moyenne exsudative chez les enfants. NAMileshina, VVVolodkina: samedi tr. "Problèmes et possibilités de la microchirurgie de l'oreille". Matériaux de la conférence scientifique et pratique russe des oto-rhino-laryngologistes. Orenburg, 2002; c. 210-2.
4. Ovcharenko S.I. Médicaments mucolytiques (mucorégulateurs) pour le traitement de la maladie pulmonaire obstructive chronique. Grandi chérie journaux 2002; 10 (4).
5. Sinopalnikov A.N., Klyachkina I.L. Place des médicaments mucolytiques dans la thérapie complexe des maladies respiratoires. Grew miel conduire. 1997; 2 (4): 9-18.

4. Dysfonctionnement du tube auditif.

Une altération de la fonction du tube auditif est observée avec obstruction complète ou partielle du tube auditif, ce qui peut être dû aux raisons suivantes: • TROUBLES ANATOMIQUES - adénoïdes, fente palatine, tumeurs du rhinopharynx, œdème de la muqueuse et nombreuses décharges du nasopharynx causées par une maladie ou une infection allergique. • PERTURBATIONS FONCTIONNELLES - chute des parois du tube auditif due à une diminution de l'élasticité, révélation incomplète de l'ouverture pharyngée du tube auditif due à un dysfonctionnement du muscle, qui étend le voile du palais. Ces troubles se rencontrent généralement chez les nourrissons et les jeunes enfants. C'est pourquoi l'otite moyenne chronique se développe le plus souvent à cet âge. Un grand nombre de glandes muqueuses, un petit diamètre et un sous-développement du cartilage des tubes auditifs contribuent également à la violation de leur perméabilité chez les jeunes enfants. • MALADIES ALLERGIQUES. En présence de facteurs prédisposants (les troubles anatomiques et fonctionnels énumérés ci-dessus), la rhinite allergique contribue au développement de l'otite moyenne chronique. Un gonflement de la muqueuse nasale enfreint la régulation de la pression dans la cavité de l'oreille moyenne. Par conséquent, le contenu du nasopharynx avalé pénètre dans l'oreille moyenne sous pression. Le rôle des réactions allergiques dans l'apparition de l'otite moyenne chronique chez les patients atteints de maladie atopique est confirmé par des études cliniques et de laboratoire. Le niveau global des IgE et le niveau des IgE spécifiques sont augmentés dans le contenu de la cavité tympanique Lors des tests de provocation avec l'administration intranasale d'allergènes, la perméabilité des tubes auditifs est altérée. Au cours de la période d'augmentation saisonnière de la concentration d'allergènes dans l'air, un dysfonctionnement du tube auditif est détecté chez environ un tiers des enfants atteints de rhinite allergique. La caractéristique du dysfonctionnement du tube auditif est un épanchement dans l'oreille moyenne. Cependant, les signes et symptômes de différents patients ne sont pas les mêmes. En l'absence de liquide d'épanchement dans l'oreille moyenne, les patients peuvent présenter des craquelures intermittentes aux oreilles. Ceux qui ont des épanchements à l'oreille moyenne peuvent se plaindre de mal d'oreille, de plénitude, de perte auditive ou de vertiges. Certains patients ne présentent aucun symptôme. Les signes de liquide d'épanchement - une oreille moyenne détachable - incluent également une mobilité limitée du tympan au cours de l'otoscopie pneumatique, la perte de ses éléments d'identification normaux. On distingue les types de dysfonctionnement du tube auditif suivants: • reflux pathologique à l’embouchure du tube tympanique, c.-à-d. jeter un secret de l'oropharynx; • obstruction (bouchage) de la bouche du tube auditif; • tubes auditifs "béants". Chez les adultes, une obstruction aiguë du tube auditif se développe souvent avec un rhume - même en l'absence d'épanchement dans l'oreille moyenne, une perte de l'audition par conduction et une douleur dans l'oreille peuvent se développer. Si l'obstruction est superposée à d'autres déficiences auditives (en particulier la perte d'audition neurosensorielle chez les personnes âgées), une légère perte d'audition peut devenir importante. Un dysfonctionnement chronique du tube auditif chez l'adulte conduit généralement à une otite sécrétoire (otite moyenne exsudative). Il peut se développer avec des infections des voies respiratoires supérieures ou des réactions allergiques. Parfois, un épanchement chronique unilatéral au niveau de l'oreille moyenne est la première manifestation de la masse du nasopharynx, telle qu'un cancer ou un lymphome. Par conséquent, lorsqu'un épanchement est détecté chez un patient adulte, il est nécessaire d'examiner soigneusement la cavité nasale et les sinus nasaux. dans les zones où le cancer du nasopharynx est endémique, une biopsie du nasopharynx est présentée à l'aveugle. Un shunt auriculaire chez l'adulte est rarement requis chez l'adulte et peut être appliqué sous anesthésie locale. La tendance aux lésions chroniques du tube auditif ne se produit que lorsque la pression chute, par exemple lors d'un vol en avion. Après une mastoïdectomie radicale, des lésions du tube auditif se développent parfois. Auparavant, avant l’introduction des méthodes modernes de tympanoplastie, cette intervention était largement utilisée. La défaite du tube auditif sous forme d'épanchement de l'oreille, observée depuis de nombreuses années, du fait que l'extrémité latérale du tube auditif est en contact direct avec la cavité du processus mastoïdien. Il est possible d'arrêter la décharge de l'oreille en plaçant la membrane néotympanique à travers la membrane muqueuse séparée et en rétablissant la perméabilité du tube auditif. DIAGNOSTIC du dysfonctionnement du tube auditif Les méthodes suivantes sont utilisées pour diagnostiquer le dysfonctionnement du tube auditif: • l'audiométrie tonale est la principale méthode d'évaluation de la composante conductrice de la perte auditive due à une pathologie du tube (il convient de noter que l'audiométrie tonale peut avoir une valeur diagnostique uniquement en combinaison avec d'autres méthodes de recherche, par exemple avec la tympanométrie. ) • tympanométrie; • évaluation de la fonction de ventilation du tube auditif - à cette fin, le degré de perméabilité du tube auditif est le plus souvent effectué; c'est-à-dire la capacité de l'air à traverser le tube auditif (libre ou rempli d'exsudat) avec une pression croissante dans le nasopharynx ou dans la cavité tympanique; Il existe différentes méthodes pour évaluer la perméabilité du tube auditif: - échantillons qualitatifs simples: examen de la perméabilité du tube lors de la déglutition normale (I degré); expérience Toynbee (degré II); Expérience de Valsalva (III degré); soufflage du tube auditif selon Politzer (degré IV); cathétérisme du tube auditif (degré V); - méthodes aérodynamiques: la méthode d'injection, ou tubotimpanalno-aérodynamique; méthode d'égalisation de pression; pneumotubométrie dans le nasopharynx; - méthodes acoustiques, parmi lesquelles la tubosonométrie est la méthode la plus courante (un microphone est placé dans le conduit auditif externe, un son est entendu dans le nez, puis le patient doit faire des mouvements de déglutition, à l'ouverture du tube auditif, le son est amplifié); • étude de la fonction de drainage du tube auditif (la fonction de drainage détermine l’état des fonctions de protection et de ventilation du tube auditif) - plusieurs méthodes ont été proposées (elles ne peuvent être utilisées que s’il existe une perforation du tympan ou, de manière hypothétique, lors de la réalisation de tympanopuncture): - méthode par radio-isotope - est insérée dans la cavité tympanique solution d'albumine marquée au technétium radioactif; l'apparition d'une solution dans le nasopharynx est enregistrée à l'aide d'une caméra scintigraphique; - une méthode de radiographie de contraste - après l'introduction d'une substance de contraste dans la cavité tympanique, une série de radiographies est réalisée, le moment d'apparition du contraste dans le nasopharynx est déterminé (récemment, la méthode de tomographie par contraste a été utilisée comme variante de la radiographie de contraste); - la chromosalpingoscopie (méthode plus simple pour déterminer la fonction de drainage du tube auditif) - le colorant est injecté dans la cavité tympanique, le patient incline sa tête vers l'avant sous un angle de 45 degrés et dans la direction opposée au tube à étudier, puis effectue des mouvements de déglutition. L'aspect de la matière colorante dans le nasopharynx est déterminé par la rhinoscopie postérieure; - test à la saccharine - un morceau de saccharine pesant environ 0,5 g a été placé dans la cavité tympanique à travers des perforations de la membrane tympanique, lorsque des particules de saccharine avec un écoulement de mucus naturel sous l'influence de mouvements ciliaires en forme de vague de l'épithélium cilié et du péristaltisme du tube auditif ont atteint les papilles gustatives de la langue, le patient a senti un goût agréable ; la perméabilité du tube auditif a été quantifiée par le temps écoulé depuis le moment où la saccharine est appliquée sur la membrane muqueuse de la cavité tympanique jusqu'au moment de l'apparition des sensations gustatives. TRAITEMENT du dysfonctionnement du tube auditif Le traitement du dysfonctionnement du tube auditif consiste à en éliminer la cause (par exemple, le rhume). Si cela ne résout pas le dysfonctionnement, vous devriez recourir à un vasoconstricteur et à des décongestionnants. De plus, la ventilation respiratoire autonome peut être rétablie par la méthode de Valsalva, à l'aide d'un ballon de Politzer ou d'un cathétérisme à tube auditif. Les effets thérapeutiques sur le tube auditif comprennent des méthodes chirurgicales conservatrices et douces, car tout impact suffisamment rugueux sur le tube auditif dans des conditions de proximité anatomique de ses parois peut entraîner des lésions de la couche épithéliale et la mise au point d'un adhésif, puis d'un processus cicatriciel dans la lumière, qui à leur tour ne feront que compliquer évolution de la maladie. Une exception peut être des conditions rares telles que, par exemple, les sténoses du tube auditif ou la propagation intratubulaire de la tumeur. Du fait que les modifications de la bouche pharyngée sont le plus souvent primaires, la normalisation de son état entraîne généralement assez rapidement une involution progressive du processus pathologique dans le tube auditif lui-même et dans la cavité tympanique. Le diprospan, puissant corticostéroïde à action anti-inflammatoire, anti-œdémateuse et anti-allergique prononcée, est efficace. Grâce à l'effet anti-inflammatoire et anti-œdème du médicament, la perméabilité de l'orifice pharyngé du tube auditif est restaurée, le gonflement et l'exsudation sont directement réduits dans sa lumière. De ce fait, la perméabilité de la pipe et la clairance mucociliaire sont rétablies, le drainage et la ventilation de la cavité tympanique sont repris. L’administration paratubar est réalisée par injection sous-muqueuse du médicament sous contrôle endoscopique à l’aide d’aiguilles spéciales, dont la configuration peut varier légèrement en fonction de l’architecture de la cavité nasale et du nasopharynx. Le médicament est injecté en avant de la bouche pharyngée en deux points en une quantité allant jusqu'à 1 ml. Pour obtenir l'effet optimal, nous recommandons trois procédures avec un intervalle de 7 jours. L'effet thérapeutique est généralement enregistré trois jours après l'injection. Le retard de l'effet est dû au fait qu'après le soulagement des phénomènes inflammatoires dans la région de la bouche pharyngienne, il faut un peu de temps pour réduire le gonflement de la couche sous-muqueuse et un drainage adéquat de la cavité tympanique. Pour accélérer les processus de réparation dans les cellules épithéliales du tube auditif et de la cavité tympanique, la phonoélectrophorèse endaurale est utilisée selon la méthode de V.T. Palchun et A.I. Kryukov avec l'introduction de deux médicaments: une solution à 3% de bromure de thiamine et une solution à 2,5% d'hydrochlorure de pyridoxine. Il convient de noter qu'il existe des options pour un dysfonctionnement à long terme du tube auditif, dans lequel un effet thérapeutique doux peut être insuffisant. Ces options comprennent les excroissances adénoïdes, l'hypertrophie des segments postérieurs de la conque nasale inférieure, l'hypertrophie de l'amygdalite tubaire, etc. Dans de telles situations, il convient de se concentrer principalement sur les options de traitement chirurgical visant à éliminer les modifications organiques de la cavité nasale postérieure ou du nasopharynx. Pour le traitement de cette pathologie, l'utilisation de l'électrocoagulation du tissu amygdalien hypertrophié à l'aide d'un coagulateur bipolaire est efficace.

Billet d'examen numéro 6

Pour continuer le téléchargement, vous devez collecter la photo:

En Savoir Plus Sur Les Maux De Gorge

Des pousses dans l'oreille: pourquoi et comment traiter à la maison?

Toux

Douleurs dans les oreilles - une affection avec laquelle, peut-être, chacun de nous - procure beaucoup de malaise. En outre, il est souvent préoccupant, en particulier lorsqu'il est question de douleur chez un enfant.

Pourquoi le streptocoque se trouve dans le nez et à quel point il est dangereux

Rhinite

Les muqueuses humaines ne sont pas stériles. Ils sont habités par des colonies de toutes sortes de flore. Les streptocoques en petites quantités font partie de la microflore normale.