Principal / Nez qui coule

Premier docteur

Nez qui coule

L'hypertrophie des amygdales est une augmentation de la taille des formations lymphoïdes situées entre les arcs antérieur et postérieur du voile du palais, sans signe de changement inflammatoire. Manifestations cliniques - inconfort en avalant, détérioration de la respiration nasale et buccale, ronflement, nasal, distorsion de la parole, dysphagie. Les principaux critères de diagnostic comprennent les informations anamnestiques, les plaintes, les résultats de la pharyngoscopie et les tests de laboratoire. Les tactiques thérapeutiques dépendent de la gravité de l'hypertrophie et consistent en un traitement médicamenteux, en un traitement de physiothérapie ou en une amygdalectomie.

Hypertrophie des amygdales

Hypertrophie des amygdales - une maladie courante qui touche 5 à 35% de la population totale. Environ 87% de tous les patients sont des enfants et des adolescents âgés de 3 à 15 ans. Parmi les personnes d'âge moyen et âgées, ces changements sont extrêmement rares. Souvent, cette affection est associée à une augmentation des amygdales nasopharyngées - adénoïdes, ce qui indique une hyperplasie générale du tissu lymphoïde. La prévalence de la pathologie dans la population pédiatrique est associée à une incidence élevée de ARVI. Une hyperplasie du tissu lymphoïde du pharynx avec la même fréquence est détectée chez les hommes et les femmes.

Raisons

En oto-rhino-laryngologie moderne, l'hypertrophie des amygdales est considérée comme une réponse compensatoire. La croissance du tissu lymphoïde peut être précédée d'un état accompagné d'immunodéficience. En règle générale, les amygdales élargies sont causées par:

  • Maladies inflammatoires et infectieuses. Les amygdales palatines sont l'organe dans lequel se produit le contact principal avec l'antigène, son identification ainsi que la formation d'une réponse immunitaire locale et systémique. L'hypertrophie est le plus souvent causée par le SRAS, des pathologies inflammatoires récurrentes de la bouche et du pharynx (adénoïdite, stomatite, caries, pharyngite, etc.), des maladies infectieuses de l'enfance (rougeole, coqueluche, scarlatine, etc.).
  • Diminution de l'immunité. Cela inclut toutes les maladies et tous les facteurs susceptibles de réduire l’immunité locale et les défenses générales du corps - hypovitaminose, nutrition insuffisante, mauvaises conditions environnementales, hypothermie des amygdales lors de la respiration buccale et des maladies endocriniennes. L'insuffisance surrénalienne et la carence en thymus jouent le plus grand rôle dans ce dernier groupe.
  • Diathèse lymphohypoplastique. Cette version de l'anomalie de la constitution se manifeste par une tendance à diffuser l'hyperplasie du tissu lymphoïde. En outre, ce groupe de patients est caractérisé par une immunodéficience, une réactivité réduite et une adaptation de l'organisme aux effets de facteurs environnementaux.

Pathogenèse

Pour les enfants de moins de 3 ou 4 ans, il existe un manque d’immunité cellulaire sous la forme d’un déficit en T-helpers. Ceci, à son tour, empêche la transformation des lymphocytes B en plasmocytes et la production d'anticorps. Un contact constant avec des antigènes bactériens et viraux entraîne une production excessive de lymphocytes T fonctionnellement immatures dans les follicules lymphoïdes des amygdales et leur hyperplasie. Les maladies infectieuses et inflammatoires du nasopharynx sont accompagnées d'une production accrue de mucus. Il coule à l'arrière du pharynx et irrite les amygdales palatines, provoquant leur hypertrophie. Dans la diathèse hypoplasique lymphatique, en plus de l'hyperplasie persistante de tout le tissu lymphoïde du corps, une insuffisance fonctionnelle est observée, ce qui entraîne une tendance accrue aux allergies et aux maladies infectieuses. Les réactions allergiques, qui entraînent la dégranulation des mastocytes, l’accumulation dans le parenchyme des amygdales d’un grand nombre d’éosinophiles, jouent un rôle important dans la pathogenèse de la maladie.

Classification

Selon les critères de diagnostic de Preobrazhensky B.S., il existe 3 degrés d'augmentation des amygdales palatines:

  • Je st. - les tissus des amygdales occupent moins de 1/3 de la distance entre le bord de l'arcade palatine antérieure et la luette ou la ligne médiane du pharynx.
  • II st. - le parenchyme hypertrophié remplit les 2/3 de la distance ci-dessus.
  • III Art. - Les amygdales atteignent la luette du palais mou, se contactent ou se pénètrent.

Selon le mécanisme de développement, on distingue les formes suivantes de la maladie:

  • Forme hypertrophique. En raison de changements physiologiques liés à l'âge ou d'anomalies constitutionnelles.
  • Forme inflammatoire. Accompagnement des maladies infectieuses et bactériennes de la cavité buccale et du nasopharynx.
  • Forme hypertrophique-allergique. Il se produit sur le fond des réactions allergiques.

Les symptômes

Les premières manifestations de la maladie sont une sensation de gêne lors de la déglutition et la sensation d'un corps étranger dans la gorge. Étant donné qu'une augmentation des amygdales palatines est souvent associée à des végétations adénoïdes, il est difficile de respirer par le nez, en particulier pendant le sommeil. La prolifération ultérieure du tissu lymphoïde se manifeste par un sifflement lors de l'inspiration et l'expiration par le nez, une toux nocturne et un ronflement, une détérioration de la respiration buccale.

Avec l'hypertrophie II-III Art. il y a violation des propriétés de résonance du tube superposé (cavités du pharynx, du nez et de la bouche) et diminution de la mobilité du palais mou. Il en résulte une dysphonie caractérisée par une parole nasale fermée et inintelligible et par une distorsion de la prononciation des sons. La respiration nasale devient impossible, le patient est obligé de passer à la respiration avec la bouche ouverte. En raison d'un apport insuffisant d'oxygène dans les poumons, une hypoxie se développe, qui se manifeste par une détérioration du sommeil et de la mémoire, ainsi que par des épisodes d'apnée du sommeil. Une augmentation prononcée des amygdales conduit à la fermeture de la lumière pharyngée du tube auditif et à une déficience auditive.

Des complications

Le développement de complications de l'hypertrophie des amygdales est associé à une violation de la perméabilité du nasopharynx et de l'oropharynx. Cela conduit à bloquer l'écoulement de sécrétion produite par les cellules caliciformes de la cavité nasale et à altérer la fonction de drainage du tube auditif, ce qui provoque le développement d'une rhinite chronique et d'une otite moyenne purulente. La dysphagie s'accompagne d'une perte de poids, de béribéri et de pathologies du tractus gastro-intestinal. Dans le contexte de l'hypoxie chronique, des troubles nerveux se développent, car les cellules cérébrales sont les plus sensibles au manque d'oxygène.

Diagnostics

Pour effectuer un diagnostic d'hypertrophie des amygdales par un oto-rhino-laryngologiste, une analyse complète, une comparaison de données anamnestiques, des plaintes de patients, des résultats d'un examen physique, des tests de laboratoire et une différenciation avec d'autres pathologies sont effectuées. Ainsi, le programme de diagnostic comprend:

  • Collecte d'anamnèse et de plaintes. L'hyperplasie des amygdales est caractérisée par une insuffisance respiratoire, une gêne lors de la déglutition sans syndrome d'intoxication concomitante et l'apparition d'une angine de poitrine dans le passé.
  • Pharyngoscopie. Avec son aide, des amygdales palatines de couleur rose vif, agrandies symétriquement, avec une surface lisse et des lacunes libres sont déterminées. Leur consistance est dense-élastique, moins souvent - douce. Aucun signe d'inflammation.
  • Test sanguin général. Les modifications détectées dans le sang périphérique dépendent de la variante étiopathogénétique des amygdales dilatées et peuvent être caractérisées par une leucocytose, une lymphocytose, une éosinophilie et une augmentation de la RSE. Souvent, les données obtenues sont utilisées pour le diagnostic différentiel.
  • Radiographie du nasopharynx. Il est utilisé en présence de signes cliniques d'hypertrophie concomitante des amygdales pharyngiennes et de faible informativité de la rhinoscopie postérieure. Vous permet de déterminer le degré d'obstruction de la lumière du tissu lymphoïde du nasopharynx et de développer des tactiques en vue d'un traitement ultérieur.

Le diagnostic différentiel est réalisé avec une amygdalite hypertrophique chronique, un lymphosarcome, un mal de gorge avec leucémie et un abcès intramidalgique froid. Pour l'amygdalite chronique, les épisodes d'inflammation des amygdales dans l'histoire, l'hyperhémie et les attaques purulentes au cours de la pharyngoscopie, le syndrome d'intoxication sont caractéristiques. Dans le lymphosarcome, dans la plupart des cas, il n'y a qu'une lésion d'amygdale palatine. L'angine de leucémie se caractérise par l'apparition de modifications ulcéreuses-nécrotiques sur toutes les muqueuses de la cavité buccale, ainsi que par la présence d'un grand nombre de blastes dans le test sanguin général. Avec un abcès froid, l’une des amygdales devient arrondie et, lorsque l’on appuie sur la touche, un symptôme de fluctuation est déterminé.

Traitement de l'hypertrophie des amygdales

La tactique thérapeutique dépend directement du degré de croissance du tissu lymphoïde, ainsi que de la gravité de la maladie. Le traitement peut ne pas être réalisé avec une sévérité minime des manifestations cliniques - avec le vieillissement, le tissu lymphoïde s'invertit et les amygdales diminuent de volume indépendamment. Pour la correction de l'hypertrophie I-II Art. des mesures physiothérapeutiques et des moyens pharmacologiques sont utilisés. Une augmentation du grade II-III en association avec une insuffisance respiratoire sévère et une dysphagie est une indication pour l'ablation chirurgicale des amygdales.

  • Traitement de la toxicomanie. En règle générale, il s'agit du traitement des amygdales palatines avec des préparations antiseptiques d'un astringent à base d'immunomodulateurs à base d'argent et de plantes. Ce dernier peut également être utilisé pour rincer le nez. Les préparations lymphotropes sont utilisées pour une exposition systémique.
  • Agents physiothérapeutiques. Les méthodes les plus courantes sont la thérapie par l'ozone, l'irradiation par ultraviolets à ondes courtes, l'inhalation avec des eaux minérales gazeuses et des solutions de boue, l'électrophorèse et les applications de boue dans la région sous-maxillaire.
  • Amygdalectomie. Son essence réside dans l'élimination mécanique du parenchyme envahi par les amygdales avec l'aide du tosillotome Mathieu. L'opération est réalisée sous anesthésie locale. En médecine moderne, la diathermocoagulation et la cryochirurgie, basées sur la coagulation du tissu amygdalien sous l'influence du courant à haute fréquence et des basses températures, gagnent en popularité.

Pronostic et prévention

Le pronostic de l'hypertrophie des amygdales est favorable. L'amygdalectomie conduit à l'élimination complète de la dysphagie, à la restauration de la respiration physiologique et à la normalisation de la parole. L'hyperplasie modérée du tissu lymphoïde subit une involution indépendante liée à l'âge, à partir de 10 à 15 ans. Il n'y a pas de mesures préventives spécifiques. La prophylaxie non spécifique repose sur le traitement opportun des maladies inflammatoires et infectieuses, la correction des troubles endocriniens, la réduction au minimum du contact avec des allergènes, la réadaptation en sanatorium et une thérapie vitaminique rationnelle.

Comment traiter l'hypertrophie des amygdales chez les enfants

La prolifération du tissu glandulaire des glandes palatines se produit dans l'enfance. Dans la période allant de 2 ans jusqu'à la puberté, l'amygdale est élargie. Les causes du processus pathologique résident dans les organes sous-développés du système lymphoïde situés dans la gorge.

Comment se manifeste la pathologie chez l'enfant?

Les tissus des amygdales se développent, ils occupent un volume plus important dans la gorge, mais il n'y a pas de processus inflammatoire. La couleur et la consistance de l'organe ne changent pas. L'hypertrophie des amygdales chez les enfants se produit régulièrement. Les filles et les garçons sont également susceptibles à ce processus. Le traitement dépend du degré de croissance des tissus.

Lors du premier examen, le médecin déterminera quelles amygdales sont atteintes:

  1. Glandes palatines et tubales (appariées). Les premiers sont situés sur les côtés de l'entrée du pharynx, les seconds dans les organes de l'ouïe.
  2. Glandes pharyngées et linguales (non appariées). Le premier est situé à l'arrière du pharynx, le second sous la langue.

Les organes du système lymphatique protègent le corps contre les infections, la poussière et les virus. Chez un enfant, ils ne peuvent pas pleinement remplir leurs fonctions car ils ne sont pas encore suffisamment développés.

Enfin, la formation s'achève à 12 ans, puis l'hypertrophie des amygdales devrait s'atténuer. Un traitement obligatoire n'est pas requis pour tous les enfants.

Causes de la croissance des amygdales

Le processus implique les glandes palatines et pharyngiennes. La surcroissance provoque des maux de gorge répétés. Processus inflammatoire chronique affecte principalement les amygdales pharyngiennes, puis les parents entendent le diagnostic de l'adénoïdite.

Le traitement au stade initial vise à soulager l'inflammation et à réduire le volume de la glande. Dans les cas graves où l'hypertrophie des glandes affecte la respiration, aggrave le sommeil et gêne l'alimentation normale, une ablation chirurgicale (totale ou partielle) est indiquée.

Dans le processus inflammatoire, il se produit une augmentation du volume des glandes, ainsi qu'une augmentation du nombre de lymphocytes, qui protègent le corps contre les agents pathogènes envahissants. Avec des infections répétées, une faible immunité, les amygdales n'ont pas le temps de récupérer après une inflammation et de prendre une taille normale. Rester dans un état élargi devient chronique, ce qui devient une pathologie.

Les facteurs d'hypertrophie des organes lymphatiques sont beaucoup plus nombreux, la pharyngoscopie aide à établir la véritable cause:

  • exposition aux allergies;
  • climat inadéquat;
  • caries, stomatite, muguet;
  • caractéristiques de la structure de l'appareil maxillo-facial;
  • maladie des glandes surrénales.

Symptômes d'hypertrophie des glandes chez un enfant

Les parents ont tendance à attribuer des changements dans le corps de l'enfant au processus inflammatoire lors d'un rhume. Cependant, lorsque l'infection est guérie et qu'il est difficile de respirer et que l'enfant a la bouche nasale, c'est l'occasion de consulter un médecin.

Les raisons de la visite chez le médecin sont les suivantes:

  • la nuit, la respiration du bébé est inégale, parfois avec effort;
  • la respiration buccale prévaut;
  • l'enfant est ralenti, parle mal, entend;
  • dit «dans le nez»;
  • difficulté à prononcer les consonnes;
  • peau pâle;
  • sensation de congestion nasale.

L'enfant est léthargique, se fatigue rapidement, peut se plaindre d'un mal de tête.

Formes d'hypertrophie

Pour sélectionner un traitement, déterminez le degré d'augmentation de la glande. Pour ce faire, le médecin examine la cavité buccale et les glandes palatines, visibles sans outils spéciaux.

Chez l'enfant, il est habituel de distinguer entre 3 degrés d'hypertrophie des amygdales:

  1. Visuellement, les glandes palatines sont dilatées et occupent une troisième partie de la hauteur, de la langue à la voûte céleste.
  2. La hauteur des ganglions lymphatiques dépasse la ligne médiane du pharynx.
  3. Les glandes couvrent la lumière du pharynx, étroitement en contact ou se chevauchent.

L'hypertrophie des amygdales 1 et 2 chez l'enfant nécessite une hygiène, un nettoyage de la bouche, un rinçage à l'eau et des solutions antiseptiques. Avec les 3 degrés de croissance établis des glandes palatines, envisager un retrait partiel ou complet des tissus de la glande.

Qu'est-ce qu'un processus unilatéral dangereux?

Lors de l'ingestion d'infections des glandes, les deux sont "activés". Lorsque le processus est synchronisé, ils se développent simultanément. Mais, dans de rares cas, une hypertrophie unilatérale des amygdales est diagnostiquée, ce qui est considéré comme un symptôme dangereux.

Dans ce cas, un besoin urgent de consulter un médecin pour déterminer la cause de la pathologie. L'enfant est présenté à un oncologue, à un phthisiologue et à un vénéréologue. La cause de la croissance de la glande est une maladie pulmonaire (tuberculose), la syphilis, un processus tumoral. Les diagnostics aident à établir le diagnostic: sang, frottis, examen instrumental.

La prolifération unilatérale des amygdales est due aux caractéristiques anatomiques de la structure des organes du pharynx. Dans ce cas, le traitement n'est pas nécessaire.

Traitement des amygdales pendant la croissance

Au début, ils sont gérés par des méthodes conservatrices:

  • le rinçage;
  • physiothérapie;
  • inhalation;
  • assainissement de la bouche

Restaurez les amygdales ou empêchez leur croissance future.

  • voyages à la mer;
  • durcissement et bains d'air;
  • renforcement de l'immunité;
  • régime varié.

Si l'élargissement pathologique de la glande complique la vie d'un petit patient, une opération est réalisée pour retirer ou exciser partiellement le tissu lymphatique.

Lorsque la pathologie des amygdales montre l'observation d'un petit patient et le respect des instructions du médecin. Il est très probable que les ganglions lymphatiques auront une taille normale et s’acquittent de leurs tâches

Causes et traitement de l'hypertrophie des amygdales

Contenu de l'article

Ainsi, l'hypertrophie temporaire des amygdales du premier degré est une variante de la norme pour la période aiguë d'une maladie infectieuse. Une augmentation des amygdales de grade 2 et 3 entraîne des symptômes de la maladie et nécessite un traitement. Une pathologie survient souvent chez les enfants.

L'hypertrophie des glandes peut se développer parallèlement à une augmentation de l'amygdale pharyngée ou linguale. Souvent, une glande dilatée est diagnostiquée sur le fond des végétations adénoïdes et vice versa.

Les amygdales, selon leur taille, peuvent être classées comme suit:

  • Étape 1 - caractérisée par une diminution d'un tiers de la lumière de la gorge;
  • au deuxième degré, le diamètre diminue de 2/3;
  • le troisième degré est caractérisé par une combinaison des surfaces des amygdales, qui recouvre complètement la lumière de la gorge.

Causes de l'hypertrophie

Il n'est pas possible de dire exactement pourquoi la glande devient hypertrophiée. Cependant, il est prudent de dire qu'il s'agit d'une réaction protectrice du corps face à l'action d'un facteur indésirable.

Chez les enfants, en raison du sous-développement du système immunitaire, le tissu lymphoïde est très variable, de sorte que son hyperplasie n'exige pas une action durable du facteur dommageable.

Les facteurs prédisposants qui entraînent la prolifération du tissu lymphoïde, ce qui provoque une hypertrophie des amygdales chez les enfants, comprennent:

  • défense immunitaire diminuée;
  • exacerbation de pathologie chronique;
  • régime alimentaire malsain;
  • infections fréquentes (ARVI, grippe);
  • la présence d'une infection dans la gorge (pharyngite) ou le nasopharynx (sinusite);
  • amygdalite chronique, quand les microbes s'accumulent dans les plis de la membrane muqueuse, soutenant la réponse inflammatoire;
  • lourdes charges physiques;
  • air sec pollué;
  • risques professionnels.

Notez que les enfants dont les parents ont souffert de végétations adénoïdes ou d'amygdales, c'est-à-dire dont l'hérédité est lourde, souffrent plus souvent.

Comment cela se manifeste-t-il?

Dans la plupart des cas, lorsque l'on fait référence à un oto-rhino-laryngologiste, on diagnostique la croissance du tissu lymphoïde, non seulement les glandes, mais aussi l'amygdale pharyngée. La gravité des symptômes cliniques dépend du degré d'hypertrophie des amygdales et du chevauchement de la lumière laryngée.

Lorsque vous essayez d'inspecter vous-même les amygdales dans le miroir, vous ne pouvez constater leur augmentation qu'avec les deuxième et troisième degrés. La croissance 1 degré n'est pas si perceptible, ainsi une personne ne fait pas attention aux symptômes. Au fur et à mesure que l'hypertrophie de grade 2 se développe, des signes indiquant une maladie commencent à apparaître. À mesure que les glandes se développent, elles se soudent entre elles et la luette.

Sur la consistance des amygdales se compactent avec une couleur hyperémique (avec inflammation) ou jaune pâle. Remarquez cliniquement que la vue hypertrophiée des glandes peut être fondée sur les motifs suivants:

  1. l'enfant commence à respirer fortement, ce qui est particulièrement visible lorsqu'il joue à des jeux de plein air;
  2. difficulté à avaler;
  3. il y a un élément étranger dans la gorge;
  4. la voix change, devient nasale. Parfois, il n'est pas possible de comprendre dès le début ce que dit l'enfant, car certains sons sont déformés.
  5. le ronflement et la toux sont parfois notés.

Avec la prolifération des tissus lymphoïdes, le passage des aliments solides est entravé. Lorsque l'inflammation des amygdales développent une angine. C'est typique pour elle:

  • début aigu;
  • détérioration rapide;
  • hyperthermie fébrile;
  • plaque purulente sur les amygdales, suppuration des follicules, pus dans les lacunes.

Examen diagnostique

Pour poser un diagnostic précis, vous devez consulter un médecin:

  1. Dans un premier temps, le médecin interroge les plaintes, examine les caractéristiques de leur apparence et analyse également l’histoire de la vie (conditions de vie, maladies passées et présentes). De plus, les ganglions lymphatiques régionaux sont palpés pour l'inflammation;
  2. lors de la deuxième étape, une pharyngoscopie est réalisée. Elle permet de contrôler l'état des amygdales, d'évaluer l'étendue du processus et de déterminer l'étendue de la croissance du tissu lymphoïde. La rhinoscopie est également recommandée.
  3. la troisième étape implique la réalisation de diagnostics de laboratoire. Pour cela, le patient est envoyé pour une microscopie et une culture. Le matériel d'examen est un écouvillon amygdalien.

Les analyses fournissent l’occasion de confirmer ou d’exclure une lésion infectieuse des glandes, ainsi que d’établir la sensibilité des microbes aux antibiotiques.

L'otoscopie, l'endoscopie rigide, la fibroendoscopie et l'échographie sont réalisées pour identifier les complications. Dans le processus de diagnostic, l'hypertrophie doit être différenciée de l'amygdalite chronique, de l'oncopathologie et de l'abcès.

Traitement conservateur

Avant de décider quoi utiliser pour le traitement, il est nécessaire d'analyser les résultats du diagnostic. Il est particulièrement nécessaire de prendre en compte le degré de croissance du tissu lymphoïde, la présence d'infection et d'inflammation.

Pour les actions du système peuvent être affectés:

  • agents antibactériens (Augmentin, Zinnat);
  • médicaments antiviraux (Nazoferon, Aflubin);
  • médicaments antihistaminiques qui réduisent le gonflement des tissus (Diazolin, Tavegil, Erius);
  • thérapie de vitamine.

Pour l'exposition locale, le rinçage du pharynx avec des solutions à effets antiseptiques et anti-inflammatoires est indiqué. Furacilin, Chlorhexidine, Givalseks et Miramistin conviennent à la procédure. Également autorisé à rincer avec une décoction d'herbes (camomille, achillée millefeuille, sauge).

Si nécessaire, lubrification prescrite des solutions pour amygdales avec effet antiseptique, desséchant et hydratant. Pour évaluer efficacement l'efficacité du traitement médicamenteux, vous devez consulter régulièrement votre médecin et lui poser un diagnostic. Un bon résultat peut être obtenu en renforçant simultanément la défense immunitaire.

Intervention chirurgicale

L'hypertrophie des amygdales de grade 3 chez l'enfant doit être traitée chirurgicalement. Avec une telle augmentation des glandes, non seulement les symptômes de la maladie sont concernés, mais également des complications. L'insuffisance respiratoire est pleine d'hypoxie, à partir de laquelle l'enfant est somnolent, inconsidéré et méchant.

L'enlèvement des amygdales, ou amygdalectomie, ne dure pas plus de 50 minutes.

Pour vous préparer à l'opération, vous devez subir un examen complet pour identifier les contre-indications.

L'intervention chirurgicale peut être tolérée par:

  • maladie infectieuse aiguë;
  • exacerbation de pathologie chronique;
  • coagulopathie;
  • maladies incontrôlées du système nerveux (épilepsie);
  • asthme bronchique sévère.

En consultation avec un oto-rhino-laryngologiste, la question du retrait des végétations adénoïdes avec les glandes au cours de leur hypertrophie peut être envisagée. Avant la chirurgie, il est nécessaire de déterminer la présence de réactions allergiques aux anesthésiques locaux (Novocain, lidocaïne).

La chirurgie peut être effectuée sous anesthésie locale ou générale. Ceci est déterminé par l'anesthésiste lors de l'entretien et des résultats du diagnostic.

L'amygdalectomie est habituellement pratiquée conformément au plan afin que vous puissiez examiner l'enfant de manière approfondie, évitant ainsi les complications et allégeant la période postopératoire.

L’hospitalisation pour chirurgie est réalisée lorsque l’enfant a:

  • essoufflement;
  • le ronflement;
  • la parole est changée;
  • hypertrophie des amygdales du 3ème degré.

En période postopératoire et avant l'opération, les parents doivent être proches de l'enfant. Cela le rassurera un peu et facilitera le travail des chirurgiens. Si l'enfant est émotionnellement labile, une anesthésie générale est choisie afin d'éviter que le personnel médical ne l'arrache des mains pendant l'opération.

Immédiatement après la chirurgie, il est interdit de tousser et de parler pour ne pas blesser les vaisseaux sanguins et ne pas causer de saignements.

N'ayez pas peur si l'enfant va libérer de la salive mélangée à du sang. Après avoir consulté votre médecin, vous pourrez boire de l’eau au bout de quelques heures, de préférence avec une paille.

À partir du deuxième jour, les aliments liquides, tels que le yogourt, le kéfir ou le bouillon, sont autorisés. Le brossage des dents doit être différé de plusieurs jours. Nous soulignons qu'après l'opération peut:

  • En avalant, il y a une douleur en réponse à une lésion tissulaire. Les analgésiques sont prescrits pour réduire la douleur;
  • hyperthermie de bas grade;
  • lymphadénite régionale;
  • des croûtes dans la gorge;
  • sang dans la salive.

L'extrait est possible après 10 jours. Toutefois, cela ne signifie pas que vous puissiez retourner à la vie habituelle. Il est également interdit d'utiliser des aliments solides, des boissons chaudes et une charge physique lourde. Il est nécessaire de se souvenir de l’utilisation du mode vocal.

Avec une légère augmentation des amygdales, l'observation dynamique des enfants par un médecin est nécessaire, car ils peuvent normaliser la taille des amygdales. Les complications de l'opération sont extrêmement rares et sont donc considérées comme simples en oto-rhino-laryngologie.

Mesures préventives

Pour protéger l'enfant de la chirurgie, il suffit de suivre les recommandations suivantes:

  • visiter régulièrement le dentiste pour un examen de routine, car la carie est une infection chronique;
  • traiter en temps voulu les inflammations et les infections de la gorge (amygdalite) et du nasopharynx (sinusite);
  • prévenir les maladies chroniques des organes internes;
  • bien manger;
  • donner suffisamment de temps pour dormir et se reposer;
  • marcher souvent à l'air frais;
  • ventiler régulièrement la pièce, faire un nettoyage humide et humidifier l'air;
  • faire du sport (natation, cyclisme);
  • éviter le contact avec les allergènes;
  • contact minimal avec les personnes atteintes de maladies infectieuses;
  • ne pas visiter les endroits avec une congestion massive de personnes pendant une épidémie de grippe;
  • durcir;
  • soigner l'organisme dans des sanatoriums au bord de la mer, en zone forestière ou dans les hautes terres.

L'hypertrophie des amygdales chez les enfants est une pathologie assez commune, mais cela ne signifie pas qu'elle ne peut être évitée. L'attention portée à la santé de l'enfant doit être prise en compte dès la naissance pour créer une base solide pour la vie.

Comment guérir l'hypertrophie des amygdales chez les enfants dans la gorge?

Une augmentation de la taille des amygdales est accompagnée d'un inconfort.

L'enfant ressent beaucoup de douleur, son état de santé s'aggrave considérablement et les parents doivent penser à soigner le bébé.

L'article décrit les symptômes et le traitement de l'hypertrophie des amygdales chez les enfants.

À propos de la prévention de la bronchite obstructive chez les enfants, lisez ici.

Concept général

Hypertrophie des amygdales chez les enfants - photo:

L'hypertrophie des amygdales est une maladie caractérisée par une augmentation de la taille des amygdales. Cette maladie affecte les enfants de 4 à 7 ans.

Dès que l'enfant est malade, sa respiration est perturbée. Cela conduit à des troubles du sommeil, la parole devient illisible. Le bébé entend mal, il y a souvent une toux.

S'il est temps de commencer le traitement, l'enfant se rétablira dans un délai de 1 à 2 semaines. Dans les cas graves, la maladie nécessite un traitement plus long.

Causes de développement

La maladie survient et se développe pour les raisons suivantes:

  1. Hypothermie des amygdales. Cela se produit lorsque vous respirez pendant une promenade pendant la saison froide.
  2. Maux de gorge fréquents, amygdalite. Tissu muqueux irrité, il y a une augmentation des amygdales.
  3. Maladies infectieuses. Si un enfant a récemment souffert d'une telle maladie, le risque d'amygdales élargies augmente considérablement.
  4. Réactions allergiques. Peut causer des amygdales élargies.
  5. Manque de vitamines. Cela se produit lorsque la malnutrition, avec un manque de certaines substances.
  6. Troubles du système endocrinien. Il se manifeste par divers symptômes, notamment une amygdale dilatée.
  7. Prédisposition héréditaire. Si l'un des parents a eu un tel processus, il peut apparaître chez l'enfant.

Comment distinguer la bronchite allergique? Découvrez la réponse maintenant.

Étendue de la maladie

Les experts divisent ce processus en trois niveaux de développement:

  • 1 degré. Les amygdales élargies occupent 1/3 de l'espace. La maladie ne se manifeste pratiquement pas, la condition de l’enfant est bonne;
  • 2 degrés. Les amygdales ont augmenté assez fortement, occupant les 2/3. La condition de l'enfant est grave, la maladie entraîne une douleur intense, une faiblesse, des troubles du sommeil;
  • 3 degrés. Les amygdales sont en contact les unes avec les autres, l'espace est presque entièrement rempli par elles. Pour le traitement nécessite des médicaments graves, un contrôle strict par un spécialiste.
au contenu ↑

Symptômes et signes

Les symptômes suivants aident à déterminer la maladie:

  1. Amygdales élargies. Ils deviennent plus, obtiennent une nuance rose vif.
  2. Respiration difficile. Le bébé respire fortement, l'essoufflement apparaît.
  3. Douleur lors de la déglutition. Cela se manifeste pendant le repas.
  4. Discours aveugle. L'enfant est difficile à dire, il y a un nasal. Beaucoup de sons sont prononcés quand ils sont parlés.
  5. Toux L'enfant commence à tousser fort, surtout la nuit. Cela a un effet négatif sur la qualité du sommeil. Un manque de sommeil entraîne une fatigue rapide, une faiblesse.
  6. Pâleur Bébé a l'air malsain.
  7. Augmentation de la température. Cela arrive dans les cas graves.

Les vertiges, la léthargie et l'anorexie sont également des signes de maladie. L'enfant ne joue pas, ment beaucoup. Performance réduite.

Complications possibles et conséquences

Si vous ne commencez pas le traitement à temps, des complications graves sont possibles:

  1. Pharyngite La muqueuse est très endommagée, les tissus tombent encore plus malades.
  2. Amygdalite. Les maux de gorge augmentent considérablement, augmentant éventuellement la température.
  3. La nervosité. Le bébé devient agité, souvent inquiet et nerveux.
  4. Capricieux A cause d'un mal de gorge, le bébé pleure, méchant. Le rassurer est très difficile.

En commençant à temps pour traiter le bébé, ces phénomènes seront évités.

Dans notre article, vous apprendrez à fournir des soins d’urgence aux enfants souffrant d’obstruction bronchique.

Diagnostics

Il est impossible de diagnostiquer la maladie par vous-même, l'aide d'un médecin est nécessaire. Les méthodes suivantes sont utilisées pour déterminer la maladie:

  1. Inspection de l'enfant. Le médecin examine soigneusement la gorge du bébé, les amygdales.
  2. Test sanguin général. Il est utile d’étudier l’état de l’enfant, d’identifier les changements importants.
  3. Analyse d'urine. Grâce à cette analyse, un spécialiste peut déterminer l’état général du bébé.
  4. Fibroendoscopie. La procédure est effectuée à l'aide d'un endoscope flexible. Aide à traiter la zone touchée.
  5. Échographie du larynx. Une des méthodes les plus efficaces. Vous permet d'examiner soigneusement les amygdales et de déterminer l'étendue de la maladie.

Ces méthodes sont suffisantes pour déterminer la maladie. Une fois la maladie établie, les médecins prescrivent la meilleure méthode de traitement.

Principes de traitement et médicaments

Les principes de base du traitement sont:

  1. Médicaments. Nommé par un spécialiste.
  2. Rincer avec des solutions antiseptiques. Aide à soulager l'enflure et la douleur. Amygdales progressivement réduites à la taille normale.
  3. Éviter l'hypothermie. Ils ne font qu'exacerber le processus. L’enfant doit refuser de marcher pendant le traitement et ne sortir que par temps chaud.
  4. Reste, reste au lit. Il est préférable que l'enfant se repose et évite les efforts physiques.

Parmi les solutions les plus couramment utilisées:

  • nitrate d'argent. Une solution de 0,25-2%. Ils sont traités deux fois par jour, à la surface des amygdales. Doucement avec du coton, les amygdales sont lubrifiées avec ce fluide. Cela facilite grandement la condition de l'enfant;
  • Tanin - une solution de 1-2%. Cela aide à rincer la gorge, les zones douloureuses sont lubrifiées au moins 2 à 3 fois par jour;
  • Antiformin. Il est utilisé pour se gargariser. C'est un antiseptique efficace qui rétablit une microflore muqueuse saine.

Les médecins prescrivent aux patients prenant des médicaments ayant des propriétés antimicrobiennes et antivirales:

  • Lymphomyosot Combat la maladie, améliore l'immunité de l'enfant. Les principaux symptômes de la maladie disparaissent au cours des 3 à 5 premiers jours de traitement. Il est fait sous forme de gouttes. Il est nécessaire de consommer 5 gouttes trois fois par jour trente minutes avant les repas;
  • Umkalor. Combat efficacement les maladies, élimine les symptômes désagréables et la douleur. Formulaire de libération - gouttes. Il suffit qu’un enfant prenne des médicaments à raison de 10 gouttes trois fois par jour pour se rétablir;
  • Tonsilgon. Lutte contre les bactéries pathogènes, élimine les rougeurs et le gonflement. La gorge commence à guérir assez rapidement. L'outil est présenté sous forme de gouttes. L'enfant reçoit des médicaments 10 gouttes 2 à 3 fois par jour.

La durée du traitement est déterminée par le médecin. Il ne dépasse généralement pas dix jours. En règle générale, ces médicaments sont suffisants pour que le bébé récupère.

S'ils ne les aident pas, les médecins prescrivent individuellement des médicaments plus graves. Dans les cas graves, la chirurgie est appliquée.

L'élimination des amygdales ne prend pas plus d'une heure. Le même jour, l'enfant est autorisé à rentrer chez lui. L'opération est réalisée sous anesthésie générale. Sur le rétablissement après la chirurgie, vous avez besoin d'au moins une semaine.

L'intervention chirurgicale peut être contre-indiquée pour certaines raisons, elle n'est donc utilisée que dans des cas extrêmes. Les principales méthodes de traitement sont les médicaments.

Méthodes folkloriques

  1. Les experts recommandent de lubrifier les amygdales avec du jus d'aloès. Pour ce faire, à partir d'un jus d'extrait de feuille fraîche, mélangez-le avec du miel. Les proportions doivent être 1: 3. Le liquide qui en résulte doit être lubrifié bébé trois fois par jour. Vous ne pouvez pas manger après la procédure pendant 30 minutes.
  2. Il est recommandé de se gargariser avec la décoction de camomille. Pour ce faire, mélangez un verre d'eau bouillante et une cuillère à soupe de plantes broyées. La solution est infusée pendant une heure, puis filtrée et refroidie. Une solution tiède, rincez 3-4 fois par jour.
  3. Une solution utile de sel de mer. Pour ce faire, mélangez un verre d'eau tiède bouillie et une cuillère à café de sel de mer. Le médicament fini est utilisé pour se rincer 3 à 4 fois par jour.

Des recommandations pour le traitement du bronchospasme réflexe chez les enfants sont disponibles sur notre site Web.

Prévention

Pour éviter la survenue de cette maladie, il est nécessaire de rappeler les mesures préventives suivantes:

  1. Évitez l'hypothermie. Pendant la saison froide, il est préférable de rester à la maison ou de s'habiller chaudement avant de sortir.
  2. Mangez des aliments sains riches en vitamines. Cela renforcera le corps de l'enfant.
  3. Si vous êtes sujet aux allergies, l'enfant doit éviter tout contact avec l'irritant.
  4. Effectuez régulièrement le nettoyage dans la chambre du bébé. Il doit respirer de l'air pur.
  5. Rincez-vous la bouche avec de l'eau après avoir mangé. Cela permettra d'éliminer les débris alimentaires de la bouche. Les microbes ne s’accumulent pas dans la bouche, la probabilité d’amplements des amygdales diminue.

Cette maladie est très grave, peut causer des dommages au corps de l'enfant.

Avec un traitement rapide, l’enfant peut se rétablir en deux semaines, il est nécessaire de commencer à le traiter immédiatement.

Vous pouvez en apprendre davantage sur les problèmes d'amygdales chez les enfants à partir de la vidéo:

Nous vous demandons de ne pas vous soigner vous-même. Inscrivez-vous avec un médecin!

En Savoir Plus Sur Les Maux De Gorge

Que faire s'il y a une pustule dans la gorge?

Laryngite

Un abcès dans la gorge n'est pas une maladie indépendante. Ceci est un symptôme ou un effet secondaire d'une maladie infectieuse ou d'une autre pathologie. Considérez les causes principales de la suppuration, les symptômes, les méthodes de diagnostic et les méthodes de traitement de base.

Voix manquante, mal de gorge - comment guérir, guérir?

Pharyngite

Le problème des maux de gorge ou des maux de gorge est connu de tous. Elle survient pour diverses raisons et nécessite différentes méthodes de traitement pour un rétablissement rapide.