Principal / Angine de poitrine

Les glandes et les amygdalites chroniques sont traitables.

Angine de poitrine

Méthode d'entraide efficace pour l'amygdalite chronique

Cet article traite de l’auto-assistance en cas d’amygdalite chronique. Les informations fournies ici aideront à éviter une intervention chirurgicale pour enlever les amygdales, rétablir la santé et maintenir facilement les résultats obtenus.

L'article fournit des réponses complètes aux questions souvent posées par les patients atteints d'amygdalite chronique:

Qui a guéri l'amygdalite chronique? Comment guérir une amygdalite chronique? Comment se débarrasser de l'amygdalite chronique? Comment éviter une intervention chirurgicale pour enlever les amygdales ou les amygdales? Comment sauver les amygdales ou les amygdales? Comment se débarrasser de la congestion et du pus dans les amygdales ou les amygdales? Comment se débarrasser des maladies de gorge fréquentes? Comment se débarrasser de la haleine fétide, fétide et puante des amygdalites chroniques, des maladies des amygdales ou des amygdales? Comment se débarrasser de la mauvaise odeur de la bouche, de la gorge, de la cavité nasale dans l'amygdalite chronique, les amygdales ou les amygdales?

Les glandes (du latin glandulae - glandes) ou les amygdales palatines - sont les organes du système immunitaire. Ils sont situés en anticipation du larynx, directement devant les cordes vocales.

L'amygdale palatine ou amygdalite (du latin tonsilla) est conçue pour protéger le corps de la pénétration de la microflore pathogène. L'amygdale est constituée de tissu lymphoïde et de tissu endothélial réticulaire, formés par des cellules immunocompétentes. Ces cellules étudient les informations relatives aux bactéries pathogènes et les transfèrent à des cellules immunocompétentes de qualité différente. En conséquence, le corps forme une réponse immunitaire à l’infection.

En cas de violation des fonctions protectrices des amygdales, les défenses de l'organisme contre l'infection bactérienne sont affaiblies. En conséquence, une personne contracte une amygdalite aiguë ou chronique.

L'amygdalite aiguë est un mal de gorge que tout le monde connaît depuis l'enfance. L'amygdalite chronique est une maladie plus grave qu'un mal de gorge, bien qu'elle ne se manifeste pas si violemment.

Les maux de gorge ne concernent pas que les amygdales (glandes). C'est une maladie de tout l'organisme. Ses manifestations: fièvre, fièvre, faiblesse, vertiges, maux de tête, nausées, vomissements, douleur aiguë en avalant.

En cas d’angine de poitrine, l’anneau pharyngien entier est enflammé. Parfois, les amygdales palatines augmentent tellement qu'il est difficile de manger et de respirer. La période de maladie dure environ deux semaines.

Les amygdalites sont causées par des bactéries qui s’installent dans les cavités (dépressions) des amygdales. Ils ne peuvent pas nuire au corps pendant une longue période. Mais sous une contrainte de toute origine (stress émotionnel, fatigue physique ou intellectuelle, joie, chagrin, agilité infatigable, euphorie), les barrières externes du système immunitaire s'affaiblissent et les bactéries commencent à se multiplier rapidement, libérant des toxines. Les toxines entrent dans le sang. À son tour, le corps donne une réponse immunitaire tardive mais violente.

Le staphylocoque est la cause du mal de gorge. En règle générale, il provoque les symptômes ci-dessus.

L'amygdalite staphylococcique passe habituellement sans conséquences particulières pour le corps.

Les maux de gorge fréquents sont dangereux car le risque d'infection par le staphylocoque b-hémolytique augmente. Les maux de gorge fréquents sont pris en compte lorsqu'ils surviennent plus de 4 fois par an.

C'est le streptocoque b-hémolytique qui est responsable de l'amygdalite chronique. L'amygdalite chronique s'est initialement manifestée par un angor de streptocoque. L'évolution de cette angine est beaucoup moins grave que celle du staphylocoque. La maladie dure environ 5 à 7 jours. La température corporelle est basse, la gorge ne fait pas tellement mal.

L'amygdalite streptococcique devient habituellement une amygdalite chronique. Une personne ne peut pas avoir mal à la gorge pendant de nombreuses années. Mais s'il est infecté par le streptocoque b-hémolytique, il reçoit un diagnostic d'amygdalite chronique après quelques années. Et ce n'est pas un mal de gorge.

L'amygdalite chronique est exacerbée plusieurs fois par an. L'intoxication amygdalienne chronique de l'organisme est caractéristique. Les ganglions lymphatiques sous-maxillaires sont constamment élargis et douloureux. Les symptômes de l'angine sont absents et la maladie évolue d'année en année.

Le problème est de réduire la fonction de drainage des tissus des amygdales palatines, leur structure. À la surface des amygdales, des lacunes deviennent visibles - des creux sous forme de fistules. Il y en a beaucoup autour de l'amygdale et à son sommet. Les lacunas sont remplies de pus. En fait, ce ne sont pas du pus, mais des masses caseuses de divers degrés de densité, qui sentent mauvais.

Les masses caséeuses collent avec le temps en morceaux, durcissent. Ils ressemblent à des morceaux de semoule ou de fromage cottage. Lorsque la lacune déborde d'embouteillages caséeux, ils vont eux-mêmes dans la cavité buccale. Le patient se sent souvent dans la bouche, dans le langage d'une telle masse. Pour lui, ils ressemblent à des morceaux de fromage cottage.

Le processus de décharge des embouteillages est naturel avec toute forme d'angine. Mais dans l'amygdalite chronique, les embouteillages apparaissent constamment et n'ont pas le temps de partir. Les amygdales d'eux ne sont pas effacés du tout.

Lorsque la lacune déborde d'embouteillages, il y a une sensation de picotement dans la gorge à la base de la langue, je veux tousser, des larmes coulent de mes yeux.

De nombreux patients extraient indépendamment les bouchons en liège des amygdales, bien que ce soit la première chose qu'un médecin devrait aider. Cette procédure est effectuée principalement dans le diagnostic de l'amygdalite chronique.

Dans les embouteillages caséeux, les bactéries et les champignons se multiplient. Ils contiennent également des toxines productrices de bactéries, ainsi que des produits de décomposition. Ils pénètrent dans le sang avec une fonction de drainage réduite des amygdales. Une sensibilisation chronique (empoisonnement) du corps se produit.

En raison du fait que les systèmes de nettoyage du corps doivent combattre vigoureusement les toxines, des organes et des systèmes corporels importants tels que le cœur, les reins et l'immunité sont affectés.

De nombreux patients examinent leurs amygdales et en tirent les bouchons. À l'aide d'un miroir rotatif, dirigeant un faisceau de lumière dans la gorge, vous pouvez voir les embouteillages. Vous avez besoin d'une cuillère propre pour prendre l'arc palatin, qui recouvre l'amygdale, puis pliez l'amygdale elle-même. Dans ce cas, vous pouvez voir les lacunes, remplies d'embouteillages comme des nids d'abeilles avec des drones. La procédure interfère fortement avec le réflexe nauséeux, qui passe finalement.

Lors du premier examen, au sommet des amygdales, ils ne trouvent que d'énormes masses de masses caséeuses. Cette découverte pousse les patients à éviter les embouteillages. Faites cela dans la salle de bain après vous être brossé les dents et la langue et au savon et à l'eau. En s'aidant eux-mêmes avec un miroir pivotant, les patients extraient les amygdales en liège (voir des vidéos sur YouTube sur l'amygdalectomie et le nettoyage des amygdales). Au début, le réflexe nauséeux gêne, mais avec le temps, il diminue considérablement et disparaît même complètement.

En tirant sur les bouchons, en appuyant sur l’index de bas en haut le long de l’arcade, latéralement le long de l’amygdale, le long du sommet de l’amygdale (arcade et côté). Sortez d'abord les gros morceaux durs, puis les petits solitaires, mous. En même temps, il y a une certaine quantité de sang.

Bien sûr, les ongles sont coupés court. En conclusion, la gorge est rincée avec une solution antiseptique appropriée.

Il existe de nombreuses méthodes de traitement de l’amygdalite chronique. Lors du traitement, la persévérance et la patience sont importantes, de même qu'une approche intégrée. Il n'y a que deux façons. La première est une opération appelée amygdalectomie, c'est-à-dire l'enlèvement complet des amygdales. La seconde méthode consiste en un traitement complexe, qui consiste en des procédures physiothérapeutiques périodiques, en se gargarisant avec des solutions médicamenteuses, en lubrifiant les amygdales avec des solutions médicales et en perçant des amygdales avec des médicaments.

Après le diagnostic, le médecin propose généralement la chirurgie au patient. En même temps, il montre le pus enlevé. Le médecin informe le patient des complications possibles des reins et du cœur.

À la fin du XXe siècle, plusieurs instruments et techniques ont été introduits dans la pratique médicale, qui sont à l’étranger la norme absolue dans le traitement de l’amygdalite chronique. Beaucoup de développements sont encore soviétiques. Il y a aussi beaucoup de médecine traditionnelle.

Malheureusement, à notre époque, une opération d'élimination des amygdales est pratiquée même dans les cas où elles avaient été traitées pendant l'ère soviétique. La raison de ceci.

S'amuser avec les amygdales est gênant. Le traitement consiste en plusieurs cours par an, et il faut plusieurs années pour le traiter. En outre, il est nécessaire de maintenir le résultat obtenu.

Le traitement de l'amygdalite chronique est long, désagréable, avec des délais déprimants, la langueur dans les lignes, l'atmosphère d'une clinique ou d'un hôpital. Le patient ne remarque pas de changements dans un proche avenir, est déçu.

Dans la plupart des cas, l'amygdalite chronique ne peut entraîner qu'une rémission temporaire (amélioration temporaire de la santé). Personne ne veut être traité constamment! Bien que ce soit le seul moyen pour la plupart.

En fin de compte - un convoyeur opérationnel.

Méthodes de traitement avancées, conseils professionnels et pratiques pour collègues, parents, connaissances et tout simplement jolies. De nos jours, l'ablation des amygdales est le même malentendu (?) Que l'excision d'un ulcère de l'estomac sans complications, guéri avec succès par des médicaments.

L'amygdalectomie du point de vue de la médecine officielle est la suivante: plus de 4 épisodes d'angine de poitrine par an, forme sous-compensée et décompensée d'amygdalite chronique.

L'auteur de ces lignes est l'adversaire des interventions chirurgicales pour l'amygdalite chronique. L'auteur possède des méthodes non traumatiques de maintien de la santé dans l'amygdalite chronique, qui permet ensuite de guérir l'amygdalite chronique.

Les maux de gorge fréquents ne peuvent pas être une indication pour une amygdalectomie. Ils sont facilement évités en traitant l'amygdalite chronique en la commençant à n'importe quel moment.

L'amygdalite chronique est une forme décompensée qui est attribuée à une amygdalectomie, même si le patient présente une amygdalite moins grave. La forme décompensée est une manifestation grave d'amygdalite chronique, qui est une indication formelle de la chirurgie.

La forme décompensée de l’amygdalite chronique se traduit facilement par une sous-compensation. La forme sous-compensée est traitable dans 85% des cas. Toute forme d'amygdalite chronique peut être guérie et maintenue en état de rémission pendant une période arbitrairement longue. L'état de rémission est un état de santé relatif entre les maladies.

Laissez-nous expliquer les caractéristiques de différentes formes d'amygdalite chronique:

COMPENSÉ. Il se caractérise par: des arcs palatins et rouges, des maux de gorge, aucun changement du cœur ni d'autres organes. La personne se sent en bonne santé. La forme compensée est la plus facile. Au fil des ans, il peut évoluer vers des formes plus graves d’amygdalite chronique. Lors de l'exécution des mesures préventives, le patient est à l'abri de complications.

Sous-soigné. Il se caractérise par: des arcs palatins et palatins, des granules aqueux sur la paroi de la gorge, des caséums dans les interstices des amygdales, des ganglions lymphatiques sous-maxillaires élargis, une faible immunité, des éruptions herpétiques fréquentes, des exacerbations fréquentes des amygdalites, des ganglions lymphatiques, des altérations fonctionnelles dans la gorge. coeurs.

DÉCOMPENSÉ. Elle se caractérise par: des symptômes sous-compensés, une maladie cardiaque ou rénale infectieuse.

Les changements fonctionnels dans le cœur se manifestent sous la forme de dystrophie du myocarde (synonyme de myocardiopathie) de gravité variable. Ils sont dus au fait que les toxines des amygdales palatines pénètrent dans le système circulatoire. Le foie neutralise les toxines (pas encore assez) et réduit la production d'ATP (un vecteur d'énergie pour les processus biochimiques) et de vitamines B1 et B6, nécessaires au bon fonctionnement du myocarde (muscle cardiaque). En conséquence, la nutrition du myocarde est insuffisante et le myocarde devient plus mince, le ventricule gauche du cœur est étiré et élargi (hypertrophié).

Dans la myocardiopathie, le cœur ne peut pas supporter même avec de petites charges. Courir, monter des escaliers, un changement soudain de la position du corps, un exercice physique ou un travail physique provoque une augmentation de la pression artérielle, un essoufflement, une tachycardie (accélération du rythme cardiaque), des vertiges, des nausées. Le patient peut perdre conscience. Une douleur sourde, constrictive, douloureuse ou lancinante se fait sentir dans la région du cœur. En outre, le cœur fait mal pour changer le temps.

Une dystrophie myocardique légère survient après chaque angine transférée et se transmet d'elle-même en quelques semaines. Ils sont donc dispensés d'éducation physique pendant un mois à l'école.

Le traitement de la dystrophie du myocarde doit être effectué simultanément au traitement de l’amygdalite chronique. En règle générale, une amygdalectomie est suggérée, en fonction de l'état du cœur, soit avant le traitement, soit après le traitement de la dystrophie du myocarde. Attribuer des injections d'ATP ou de vitamines B1 et B6. Parfois, l'ATP est remplacé par des comprimés de riboxine et des comprimés de vitamines B1 et B6 de multivitamines. La dystrophie du myocarde est la maladie cardiaque la plus innocente et peut être traitée avec succès en ambulatoire.

La guérison de la myocardiopathie de l'amygdalogenèse est réussie à 100%. Si vous ne traitez pas une amygdalite chronique ou si vous ne soutenez pas le résultat obtenu, la maladie réapparaît et s'aggrave.

Dans l'amygdalite chronique, un test sanguin montre la présence d'un processus inflammatoire dans le corps. Avec un traitement adéquat, après deux mois, les tests reviennent à la normale, le patient se sent en bonne santé. En même temps, extérieurement, la gorge du non informé semble malade. À ce moment-là, les embouteillages dans les amygdales cessent de s'accumuler. Si, pendant le traitement, retirez périodiquement le bouchon de liège des amygdales, il est possible de remarquer comment leur nombre diminue de jour en jour. Dès la fin du deuxième mois de traitement dans les amygdales, il n’ya plus que de petites bouchons souples, ce qui est proche de la normale. Cela témoigne de la santé - la rémission est venu. Dans de telles circonstances, l'opération n'est pas prescrite. Sinon - c'est.

Si vous n’exercez pas d’activités d’appui, l’amygdalite chronique réapparaît au bout de 1 à 2 mois et plus tard, la dystrophie du myocarde.

L'amygdalite chronique sous-compensée est curable dans 85% des cas. Nous ne devons pas être paresseux, maintenir un état de rémission.

L'amygdalite chronique sous forme décompensée se caractérise par de fréquentes exacerbations (parfois toutes les 2 à 4 semaines). Il est rejoint par de graves maladies cardiaques infectieuses (myocardite, endocardite). Le traitement est effectué dans un hôpital et consiste en une utilisation prolongée d'antibiotiques.

Avec de telles indications, recommande fortement le retrait des amygdales (amygdalectomie). Tant que le cœur et les reins ne sont pas complètement guéris, il ne peut être question d'aucune opération. À la suite d'une opération à la gorge, il se produit des plaies étendues qui suppurent. Parfois, la plus forte intoxication commence - le patient ressent l'un des maux de gorge les plus graves de sa vie.

Après l'opération, toutes les maladies associées à une amygdalite chronique disparaissent progressivement. Certes, l'opération ne vous sauvera pas des infections de la gorge, qui se limitent aux maux de gorge et à la gorge, aux enrouements.

Beaucoup de personnes ayant subi une amygdalectomie regrettent d'avoir accepté l'opération et ne l'auraient pas accepté pour la deuxième fois. Il vaut mieux être traité pour la vie.

Des personnes non identifiées et crédules tombent sur cette opération. Pour certains, les dommages causés à la psyché sont irréparables. Beaucoup développent une dépression, des anomalies mentales aggravées.

Avoir guéri les maladies du cœur et des reins, guérir l'amygdalite chronique, maintenir la santé de la gorge, vous pouvez éviter une intervention chirurgicale, sauver le psychisme des blessures. La joie de vaincre la maladie n’est comparable à aucune autre.

Heureusement, il existe maintenant de nombreux centres médicaux privés où vous pouvez améliorer votre santé. Mais tous n'appliquent pas des méthodes de traitement avancées. Beaucoup proposent des interventions chirurgicales, une bonne anesthésie et une anesthésie. L'amygdalectomie reste barbare.

Parfois, au début de l'opération, le patient perd beaucoup de sang. Des saignements peuvent survenir dans la bouche et le nez pendant trois jours. Le sang va dans les caillots. Maux de gorge fortement. Avec un saignement important dans la gorge, coudre du fil. Après la guérison, des cicatrices se forment. Quelques jours, vous ne pouvez pas manger ou manger. Température élevée, intoxication grave et toutes sortes de désagréments domestiques. Certaines d'entre elles peuvent être mauvaises au point de devenir impossibles.

L'amygdalectomie incite le patient. De nombreux médecins ont une expérience personnelle de l'amygdalectomie.

Les patients atteints d'amygdalite chronique ne reçoivent pas de traitement systématique et adéquat pendant des années. Dans toute forme d’amygdalite chronique, 2 mois de traitement suffisent pour atteindre le niveau de santé relatif et 3 à 6 mois de soutien pour obtenir une rémission de 3 à 6 mois. Le traitement n’est ni lourd ni difficile à brosser les dents tous les jours.

L'amygdalectomie est dangereuse pour la perte d'une voix qui chante, et parfois des voix en général.

Toute personne qui valorise sa voix, qui chante, aime chanter: ne retirez pas les amygdales palatines, ne vous contentez pas d'une amygdalectomie - perdez votre voix. Traités tous ou presque tous. L'amygdalite chronique est traitée facilement avec un régime, la diligence, la volonté, la persévérance, la foi en la victoire sur la maladie. L'essentiel: pas d'opération. Ce jour-là, il a été soigné et soigné.

La plupart de ceux qui ont subi l'enlèvement des amygdales regrettent ce qui s'est passé. Avant l'opération, le traitement semble avoir échoué, il n'y a pas de patience à attendre le résultat. Après la chirurgie, souvent par accident, le patient apprend des méthodes de traitement efficaces, mais tardivement - aucune pilule n’aidera.

Le sujet «Psychologie du patient» est enseigné dans les universités de médecine.

Il est impossible de couper quelque chose d'une personne complètement sans conséquences pour elle. Si l'organe distant ne fait pas mal, alors l'âme fait mal. Je veux régénérer les organes prélevés, les cicatrices, les cicatrices sur la peau.

Une grande partie de notre temps est traitée, guérie. Vous devez rechercher votre médecin, votre méthode.

Le patient est souvent aveugle, difficile, effrayé, insatisfait, susceptible, ennuyé. Il ne remarque pas de changements positifs, ne sait pas la vérité sur sa maladie.

Étudiez votre maladie, écoutez-vous, travaillez votre santé. Ce qui a aidé au moins un peu, donc et traité pendant une longue période.

L'amygdalite chronique est guérie par les moyens les plus abordables. La remise peut être maintenue pendant une période arbitrairement longue.

Amygdalite chronique. Traitement sans enlever les amygdales

Amygdalite chronique. Traitement sans enlever les amygdales

Amygdalite chronique. Traitement sans enlever les amygdales

L'amygdalite chronique est une manifestation locale de la faiblesse générale du système immunitaire, lorsque les ressources en immunité ne suffisent pas à protéger les amygdales des microbes. Nous allons construire un traitement sur deux principes:

1. restaurer la capacité du système immunitaire à protéger les amygdales des germes;

2. Enlevez l'infection des amygdales.

Habituellement, cela suffit pour mettre les amygdales en ordre pendant longtemps.

Si nous parlons de l'ablation des amygdales, nous vous proposerons tout d'abord un traitement d'immunorésistance - cela aidera au moins à éviter les complications après la chirurgie. En fait, il s'avère qu'après un tel traitement, la nécessité d'une intervention chirurgicale disparaît généralement complètement.

Durée moyenne du cours - 4 semaines

Le nombre moyen de visites à la clinique pendant le cours - 5

Le résultat prévu est la disparition de l’angine chronique pendant une longue période (jusqu’à plusieurs années) et l’absence de complications.

Amygdales - un organe important de l'immunité associé au reste du système immunitaire. Ils sont les premiers à rencontrer les germes de l’environnement externe et à se protéger contre les infections. Les amygdales ont une structure poreuse, ils sont criblés de lacunes. Les laques sont des pièges à germes et à virus et une sorte de "terrain d’essais" où le système immunitaire est constamment au courant de ces microbes et virus. L'enlèvement des amygdales peut être un coup dur pour les défenses du corps, alors je vais essayer de sauver vos amygdales.

Qu'est-ce qu'une amygdalite chronique et pourquoi les amygdales s'enflamment

Si l'immunité générale est abaissée et / ou si le corps a dû faire face à une attaque d'infection puissante (mal de gorge), la véritable bataille entre le système immunitaire et les microbes a lieu dans les lacunes des amygdales. De ce fait, du pus constitué de microbes et de cellules morts (bouchons casuleux purulents) s’accumule dans les lacunes. Les amygdales bouchées par du pus cessent de fonctionner en tant qu'organe immunitaire et les microbes pathogènes se sentent bien et se multiplient dans le contenu purulent des lacunes.

D'où les symptômes de l'amygdalite chronique.

1. Les résidus de microbes des amygdales pénètrent dans le sang. empoisonnement du corps (intoxication amygdalogène); d'où fatigue, douleurs dans les muscles et les articulations, maux de tête, baisse d'humeur et même, dans certains cas, élévation prolongée de la température corporelle;

2. Les amygdales deviennent un réservoir d'infection. où il peut se répandre dans tout le corps et provoquer une inflammation (acné, cystite, prostatite, annexite, dysbiose, inflammation des sinus paranasaux, des articulations, etc.);

3. mauvaise haleine - il est donné par des substances organiques se décomposant dans les lacunes;

4. Les amygdales cessent de fonctionner en tant qu'organe immunitaire. l'immunité est réduite et la moindre provocation (hypothermie, surmenage, stress) peut «achever» l'immunité et ouvrir la voie aux microbes.

Quelle est l'amygdalite chronique dangereuse

L'amygdalite chronique est dangereuse en raison de ses complications associées à la propagation de l'infection dans tout le corps. Je constate souvent qu'après le traitement de mes patients atteints d'amygdalite, ils ne sont plus gênés par toutes sortes de maladies chroniques et d'allergies. Les complications les plus graves de l'amygdalite sont les rhumatismes et les lésions rénales graves - la glomérulonéphrite.

Intoxication tonésogène. Les déchets microbiens des amygdales pénètrent dans le sang, l'empoisonnant. Symptômes - dépression, maux de tête, fatigue, douleurs dans les muscles et les articulations, élévation prolongée de la température corporelle, modifications "déraisonnables" des analyses de sang.

Les toxines produites par certains microbes ont tendance à endommager les tissus ligamenteux et cartilagineux, à provoquer leur inflammation, ainsi que des douleurs aux articulations et aux muscles.

Comment une amygdalite chronique affecte le coeur. Prolapsus des valves cardiaques, troubles du rythme cardiaque - résultats fréquents dans l'étude du coeur chez des patients atteints d'une amygdalite chronique. Le fait est que la protéine du groupe A du streptocoque bêta-hémolytique, souvent parasitaire dans les amygdales, est similaire à la protéine du tissu conjonctif du cœur et des articulations d'une personne. Par conséquent, une réponse agressive du système immunitaire est possible non seulement en ce qui concerne le streptocoque, mais également en ce qui concerne son cœur et ses articulations.

Amygdalite chronique et les allergies. Parfois, un traitement de l'amygdalite suffit. "magiquement" passer des éruptions cutanées allergiques, des démangeaisons et même des crises d'asthme. Le fait est que la présence à long terme d'un foyer infectieux dans les amygdales non seulement abaisse le système immunitaire, mais en altère également la réactivité, entraînant des modifications allergiques.

Comment je traite l'amygdalite chronique

Tâche numéro 1 - restaurer le travail des amygdales en tant qu'organe immunitaire. Pour cela, il est nécessaire de laver soigneusement la masse purulente-caséeuse des lacunes. Après un cycle de lavage, la capacité d'auto-épuration des lacunes est restaurée.

Tâche numéro 2 - identifier le lien souffrant de l’immunité et le remettre en état. Pour ce faire, une étude du statut immunitaire est réalisée, un maillon faible d'immunité est établi et lui apporte l'assistance nécessaire. Cela rendra le résultat du traitement persistant.

Tâche numéro 3 - pour éviter les exacerbations. Je recommande aux patients des mesures préventives. Généralement, il y a suffisamment de lacunes qui se lavent 1 ou 2 fois par an (l'incidence diminue pendant la saison froide, l'exacerbation de l'amygdalite cesse).

Décrire le cercle lorsque mhronicheskiy_tonzillit_lechenie_bez_udalenia_mindalin. Les inddalines HTML doivent vraiment être supprimées, définies et connues:

1. Si les amygdales sont tellement détruites par l'inflammation qu'elles ne peuvent jamais remplir leur fonction de protection, étant en même temps un foyer d'infection.

2. Complications du cœur et des articulations (rhumatismes, arthrite systémique).

3. L'inefficacité du traitement conservateur, en particulier en combinaison avec des violations graves du système immunitaire.

Si des études ont déjà été réalisées, assurez-vous de prendre leurs résultats pour une consultation. Si les études n'ont pas été effectuées, je recommande de les effectuer sur la base des résultats de l'examen, ce qui permettra d'éviter des recherches inutiles et d'économiser de l'argent.

Avec une lésion importante des amygdales par une infection, lorsque la lacune prend la forme de poches, s’agrandit et ne peut pas être nettoyée, la coagulation par électro-plasma est utilisée. Cette procédure est effectuée uniquement après le nettoyage complet des lacunes des amygdales. La coagulation électroplasmique colmate les lacunes et empêche l’entrée de microbes pathogènes. Dans le même temps, les lacunes efficaces ne coagulent pas et conservent leur fonction. Après la coagulation au plasma électrique, la nécessité de retirer les amygdales disparaît généralement.

Est-il nécessaire d'éliminer les amygdales dans l'amygdalite chronique?

Devrais-je enlever les amygdales dans l'amygdalite chronique? Une telle intervention chirurgicale ne devrait être utilisée que dans certains cas, qui sont accompagnés de symptômes spécifiques. Le plus souvent, les médecins tentent d'éviter un tel traitement. La décision finale est prise uniquement par le médecin après avoir soigneusement examiné et interrogé le patient.

Contenu de l'article

Organe excessif ou nécessaire?

Tout le monde souffre périodiquement d'angine de poitrine, mais si cette maladie est fréquente, le risque d'amygdalite chronique est élevé. En règle générale, ce diagnostic conduit le patient à l’idée d’une opération au cours de laquelle il enlèvera les amygdales. Cependant, de nombreux médecins expérimentés et qualifiés ne seront pas d'accord avec cet avis. Au stade actuel, les médecins proposent de nombreuses méthodes thérapeutiques permettant d'éliminer la maladie sans intervention chirurgicale.

Quels sont les amygdales et les glandes? Les amygdales sont un tissu lymphoïde situé entre les bras impliqués dans la formation du ciel.

À leur tour, les glandes font partie d'un anneau spécial de type lymphoïde, situé dans la gorge de l'homme. Son objectif principal: la rétention de diverses infections qui pénètrent dans le corps avec certains éléments tiers.

Si l’immunité d’une personne est affaiblie, les amygdales ne pourront pas protéger complètement le corps contre les virus et autres phénomènes négatifs.

Si l'infection est grave, il se produit alors un processus inflammatoire qui affecte les glandes. En conséquence, une amygdalite aiguë est observée.

Cette forme de la maladie s'accompagne des manifestations symptomatiques suivantes: prolifération de cellules lymphoïdes, glandes dilatées. En conséquence, les amygdales ne sont pas en mesure d'empêcher l'entrée d'agents pathogènes infectieux dans le corps humain, ce qui entraîne une détérioration de l'état du patient.

La forme chronique de l'amygdalite est le plus souvent observée chez les jeunes enfants sujets au rhume. Mais chez les patients adultes, la maladie est commune. Cette pathologie entraîne souvent diverses complications. En raison du fait que les amygdales augmentent de taille, la fonction respiratoire n'est pas pleinement mise en œuvre. Par conséquent, chez les adultes, le ronflement se produit généralement dans un rêve. En outre, le processus d'inflammation peut provoquer une température corporelle élevée. Il y a un malaise général, la douleur et d'autres manifestations négatives.

Cas critiques

Est-il nécessaire de recourir à l'ablation des amygdales dans l'amygdalite chronique? Dans le passé, presque tous les patients diagnostiqués avaient été opérés. Nous parlons de cas où une hypertrophie de 3 ou 2 degrés a été détectée. L'inaction est également impossible car le développement constant de cette maladie affecte négativement d'autres organes. Par exemple, un patient développe des rhumatismes, des problèmes de cœur et de vaisseaux sanguins sont diagnostiqués et la pathologie des reins peut se développer.

Les amygdales sont le moyen de défense de l'organisme contre les maladies virales. Leur élimination ou leur inflammation entraîne donc une réduction significative des défenses de l'organisme. Un tel patient est sujet à diverses maladies.

Après une maladie constante, une personne peut commencer à souffrir de dermatose, de psoriasis.

Il existe une opinion selon laquelle l’amygdale est l’organe fonctionnel qui, après 5 ans de travail, perd de sa signification et que, par conséquent, aucun changement fondamental n’est observé dans l’activité normale de la vie après leur élimination. Auparavant, les amygdales étaient enlevées si l'enfant avait 3 ans. Maintenant, les médecins ont recours à une intervention chirurgicale si le patient a 5 ans et avant cet âge l'opération n'est pas effectuée.

Il convient de noter que les spécialistes modernes hautement qualifiés ont tendance à utiliser d'autres méthodes de traitement conservateur qui, dans certains cas, sont très efficaces. Si les médecins précédents croyaient qu'il y avait dans des organismes humains des organes inutiles que l'on pouvait prélever sans conséquences, le problème est maintenant envisagé sous un angle complètement différent. Il n’existe aucun organe supplémentaire, chacun d’entre eux remplissant sa fonction. Le retrait d’une petite amygdale peut avoir des conséquences irréversibles.

Lors du choix des médicaments, il faut prêter attention à la possibilité que les médicaments agissent sur le résultat, dans lequel les amygdales sont réduites. Cela réduit le risque d'amygdalite de devenir chronique.

En outre, vous devez vous référer à diverses procédures physiothérapeutiques, qui visent également à normaliser l'état du patient.

Les experts identifient un certain nombre de cas dans lesquels il vaut la peine de retirer les amygdales. Ceux-ci comprennent:

  • maladies fréquentes de l'angine (plus de 4 fois par an);
  • en cas de processus pathologiques dus à une amygdalite chronique (on parle de rhumatisme, de maladie rénale et de foie);
  • amygdalite compliquée entraînant l'apparition d'abcès (l'inflammation se propage aux amygdales);
  • si vous ne pouvez pas résoudre le problème en utilisant diverses techniques conservatrices.

Processus de retrait

Dois-je enlever les amygdales? Dans chaque cas, la décision finale devrait être prise par le médecin traitant, en fonction de l'état du patient. Généralement, le spécialiste se concentre sur des paramètres tels que le degré de développement du processus inflammatoire et le niveau du système immunitaire du patient.

Si une décision est prise quant à la nécessité de retirer les glandes, la procédure appropriée doit être choisie. Considérez les options suivantes: suppression partielle ou complète.

Dans le premier cas, le médecin procédera à une amygdalectomie. L'amygdalectomie est la deuxième méthode. Il est nécessaire de noter le fait qu’outre les opérations standard, vous pouvez utiliser une sorte de technique matérielle. On leur a récemment donné la préférence car, dans leur utilisation, il n’ya pratiquement aucune probabilité de survenue de cas négatifs associés à l’application de diverses blessures. Un autre aspect positif de la méthode proposée est le temps de récupération relativement court.

Plus sur l'amygdalectomie

S'il n'est pas nécessaire de retirer complètement les amygdales, il convient d'utiliser l'amygdalectomie. Auparavant, une telle intervention chirurgicale signifiait quelque chose de terrible, surtout s'il s'agissait d'un bébé qui pleurait et qui avait très peur. Au stade actuel, tout a changé. Pour éliminer efficacement les amygdales, les médecins utilisent une technologie moderne. L'ensemble du processus se déroule presque sans douleur. De plus, il n’ya aucun risque de blessure à la psyché de l’enfant pendant sa préparation à l’opération.

L'élimination partielle des amygdales dans les amygdalites chroniques vise à garantir qu'elles conservent leur fonction fonctionnelle. En outre, après la chirurgie, les processus respiratoires se dérouleront au bon niveau. Les contre-indications à l'élimination complète des glandes sont considérées avant la manipulation.

L'élimination partielle est réalisée par cryochirurgie ou application au laser. La cryochirurgie est un événement visant à traiter une maladie par l'utilisation d'azote liquide. Avec cela, une procédure pour geler un objet inutile. Pour ce faire, utilisez un laser au carbone ou infrarouge. Avec elle, cautérisez la zone nécessaire.

Lors de la chirurgie, une anesthésie locale est utilisée afin que le patient ne ressente pas les actions du chirurgien. L'enfant ne sera pas effrayé par la vue de sang ou de douleur aiguë. Au cours de l'opération, les amygdales meurent, après quoi elles sont coupées.

La technique considérée présente les aspects positifs suivants:

  • la méthode n'est pas accompagnée de douleur;
  • il n'y a pratiquement aucune chance de saigner;
  • une partie des amygdales est préservée.

Après la chirurgie, la température corporelle peut augmenter, mais pas pour longtemps.

Lors de l'amygdalectomie, tenir compte du fait que les tissus de type lymphoïde ont la capacité de se développer. Après la chirurgie, les glandes peuvent se ré-élargir. Pour débarrasser le patient d'un tel problème, les médecins utilisent diverses méthodes et techniques de médecine conservatrice.

Technologie de transport

Dans l'amygdalite chronique passer amygdalectomie. Si la forme chronique de la maladie est dans un état négligé, une telle opération est difficile à éviter. Il est nécessaire d'éliminer complètement les amygdales impliquées dans la formation du ciel.

Cette opération implique l'élimination complète du tissu lymphoïde. En plus des glandes, la capsule est constituée de tissu conjonctif. Pour mettre en œuvre la procédure, utilisez une boucle en fil et des ciseaux chirurgicaux. Pour l'opération sous anesthésie générale.

  • longue période de récupération, qui peut durer plus de 14 jours;
  • la présence de saignements (y compris extensifs);
  • pas dans tous les cas, il est logique de recourir à l'anesthésie générale.

Si l'opération vise à retirer les glandes, des conséquences négatives risquent de se produire. Près des amygdales (dans un petit segment) se trouvent les vaisseaux. Si, au cours de l’opération, vous les touchez ou les endommagez accidentellement, vous saignez abondamment, ce qui peut être dangereux pour la vie d’une personne. Par conséquent, le tissu lymphoïde doit être entièrement éliminé. Sinon, le processus inflammatoire reviendra, le patient devra faire face aux processus de prolifération tissulaire, ce qui rendra l'opération totalement inefficace.

Pour l'opération, vous pouvez utiliser le laser sur la base duquel le processus de retrait est effectué. Pour cela, les médecins choisissent un laser infrarouge ou au carbone.

  • la réalisation est réalisée en ambulatoire;
  • pas de douleur;
  • presque complètement dépourvu de sang;
  • les plaies guérissent en un temps relativement court.

Dans l'amygdalite chronique, vous ne devriez pas prendre de décisions hâtives et vous tourner vers l'opération pour enlever les amygdales. À ce stade, il existe de nombreuses mesures thérapeutiques visant à lutter efficacement contre le problème. Il est donc recommandé de suivre les recommandations de professionnels expérimentés.

Traiter le coeur

Trucs et recettes

Est-il nécessaire d'éliminer les amygdales dans l'amygdalite chronique?

Dans la profondeur du pharynx, sur ses surfaces latérales, il y a deux formations, appelées les amygdales (glandes). Ils ont reçu leur nom en raison de la similitude avec la même noix. Les glandes appartiennent aux glandes du système immunitaire du corps et font partie de l'anneau pharyngé lymphoépithélial.

Fonctions de l'amygdale

Même si vous souffrez d'une amygdalite chronique, avant de décider d'éliminer les amygdales, vous devez déterminer ce dont elles ont besoin dans le corps. La fonction principale des glandes est d'assurer la protection. Ces formations sont engagées dans l'élimination d'infections virales et bactériennes qui pénètrent dans l'organisme par le biais de gouttelettes en suspension dans l'air. Après le retrait des amygdales, cette barrière disparaît et les microbes ne valent plus rien sur le chemin. De plus, des substances protectrices sont produites dans les amygdales. Les tissus de ces formations produisent de l'interféron, des lymphocytes et de la gamma globuline.

Causes de l'enlèvement de la glande

Mais dans certains cas, les amygdales ne remplissent plus leurs fonctions de protection. En raison de la détérioration de l'état général de l'immunité, une maladie chronique appelée «amygdalite chronique» peut survenir. La suppression des amygdales dans ce cas est loin d'être le seul moyen de résoudre le problème. Bien que pour beaucoup cela semble être le plus facile.

La question de la suppression se pose dans les cas où les amygdales ne peuvent pas résister aux microbes qui pénètrent dans l'organisme par les gouttelettes en suspension dans l'air. Dans ce cas, le patient souffre de maux de gorge récurrents, d'exacerbations persistantes d'amygdalite chronique. Dans les amygdales dans ces cas est un processus infectieux et inflammatoire. Dans les lacunes, le pus s'accumule et stagne. Ces masses enflamment et irritent les tissus des amygdales. En l'absence de traitement, les glandes deviennent une source permanente d'infection du corps, car les microbes pathogènes commencent à se multiplier dans ces formations affaiblies. Dans les cas où le traitement conservateur ne donne pas de résultats positifs ou en cas d'intoxication prolongée de tout le corps, le médecin peut vous conseiller de retirer les amygdales. La plupart des patients disent que les gens regrettent d'avoir rapidement accepté de subir une intervention chirurgicale. Par conséquent, ne vous précipitez pas, sinon toutes les méthodes de traitement ont été essayées.

Causes de l'amygdalite chronique

Afin de ne pas amener les glandes à un état critique, il est nécessaire de savoir exactement ce qui peut contribuer au développement d'une maladie telle que l'amygdalite chronique. L'élimination des amygdales, dont les examens sont rarement positifs, avec les formes avancées de la maladie est souvent la seule issue. Si vous ne voulez pas amener les amygdales à un tel état, il est important de savoir que l’amygdalite qui n’est pas complètement guérie conduit à la forme chronique de l’amygdalite. Les facteurs externes défavorables comprennent une mauvaise écologie, la pollution de l'air et une eau potable de mauvaise qualité. En outre, des stress sévères, un affaiblissement général des défenses de l'organisme, diverses maladies de la cavité buccale ou du nez peuvent conduire au développement de la maladie. Des caries régulières ou une sinusite purulente peuvent provoquer l’infection des amygdales palatines.

Symptômes de l'amygdalite chronique

Bien sûr, un peu de douleur et de maux de gorge plusieurs fois par an n’est pas une raison pour parler de la nécessité d’une intervention chirurgicale. L'amygdalite chronique a des symptômes légèrement différents. Celles-ci comprennent des douleurs dans les articulations, les muscles, le cœur, les reins, le bas du dos, des sensations de corps étranger dans la gorge, une faiblesse, une fatigue accrue, une diminution notable de l'efficacité. Les symptômes comprennent une faible fièvre, une éruption cutanée persistante et même une mauvaise humeur.

Le médecin dit qu'il est nécessaire d'enlever les amygdales dans l'amygdalite chronique, lorsque la maladie menace de complications. Elle peut entraîner des maladies cardiaques - myocardite, lésions rénales - glomérulonéphrite, inflammation des articulations - rhumatisme. Cela est dû au fait que les microbes qui se multiplient dans les tissus affaiblis des amygdales produisent des toxines. Certains d'entre eux pénètrent dans la circulation sanguine générale du corps et endommagent le cartilage et les tissus ligamenteux. D'autres peuvent entraîner une faible fièvre, des analyses altérées et des maux de tête. Si le streptocoque du groupe A se trouve dans les amygdales, les cellules de défense de l'organisme vont l'attaquer. La protéine de cette bactérie est similaire à celle trouvée dans le tissu conjonctif du muscle cardiaque. De ce fait, le système immunitaire commence à l'attaquer. Cela conduit à des violations du rythme du prolapsus des valves cardiaques. En conséquence, une endocardite ou une myocardite bactérienne peut se développer. En outre, l'amygdalite chronique peut provoquer des réactions allergiques. Des démangeaisons, des éruptions cutanées et même de l'asthme bronchique peuvent commencer à se développer.

Intervention chirurgicale

Bien que de nombreux médecins recommandent de supprimer les amygdales dans l'amygdalite chronique, les critiques suggèrent qu'il est préférable d'essayer d'abord toutes sortes de méthodes de traitement conservateur, de consulter plusieurs cliniques avec différents médecins ORL. Bien sûr, s'ils ne vous aident pas, vous devez vous faire opérer. Dans la plupart des cas, les médecins recommandent une amygdalectomie bilatérale. Cela enlève tous les tissus de ces formations protectrices. Mais parfois, il suffit de procéder à une élimination partielle des amygdales dans les amygdalites chroniques. Une telle opération s'appelle une amygdalotomie bilatérale.

Seul un spécialiste peut choisir l'option chirurgicale la mieux adaptée à votre cas, en fonction de vos antécédents et de votre état de santé général. Vous ne devez pas insister indépendamment sur l’opération, si le médecin vous conseille de traiter une amygdalite chronique. Le retrait des amygdales (il est recommandé de procéder à des examens sous anesthésie générale) est effectué uniquement lorsqu'il existe des indications absolues. Auparavant, une telle intervention chirurgicale n'était pratiquée que sous anesthésie locale, mais grâce à l'émergence de médicaments anesthésiques modernes, ils sont maintenant pratiqués avec une anesthésie complète.

Façons d'éliminer les amygdales

La principale méthode pour se débarrasser des formations palatines dans la gorge est l'intervention chirurgicale habituelle. Elle est réalisée à l'aide de ciseaux chirurgicaux et d'une boucle en fil métallique. Cette méthode est assez courante et bien développée par les chirurgiens, grâce à laquelle les amygdales sont le plus souvent retirées des amygdalites chroniques. Les témoignages de patients suggèrent que, pendant l'opération, seul le malaise est préoccupant.

Si le médecin recommande une excision partielle du tissu amygdalien, un appareil spécial est utilisé: le microdébrider. Avec elle, les zones malades sont excisées. L'enlèvement des amygdales dans l'amygdalite chronique par cette méthode permet au patient de récupérer rapidement. Mais cela n’a aucun sens quand le tissu est gravement touché.

En plus de l’intervention chirurgicale habituelle, le médecin peut à présent recommander l’utilisation d’un scalpel à ultrasons, d’un courant électrique, d’ondes radio ou d’un laser. Toutes ces méthodes vous permettent d'effectuer rapidement l'élimination des amygdales atteintes d'une amygdalite chronique. Les méthodes développées par la médecine moderne peuvent réduire le temps nécessaire à la chirurgie et à la période postopératoire.

Intervention laser

Si vous souhaitez revenir presque immédiatement à la vie normale après l'opération, au cours de laquelle les amygdales sont supprimées, le retour sur chacune de ces méthodes vous permettra de faire le bon choix. Par exemple, le traitement au laser ne dure pas plus de 30 minutes et une récupération complète prend 4 jours. Un autre avantage de cette méthode d'élimination des amygdales est son absence totale de sang. Le faisceau coagule tous les vaisseaux endommagés. Si vous décidez de retirer les amygdales atteintes d'une amygdalite chronique au laser, ne ressentez pas tous les "charmes" de la période postopératoire. Après tout, la douleur après une telle intervention sera moins prononcée.

Mais, comme dans l'amygdalectomie conventionnelle, une intervention au laser doit être préparée. Tout d'abord, tous les foyers d'infection potentiels dans les cavités nasales et buccales sont éliminés. Il est également souhaitable de transmettre l'analyse de l'urine et du sang, de prendre des photos du cœur et des poumons. Cela aidera à évaluer l’état général du corps et à comprendre comment l’amygdalite chronique l’a affecté.

Le retrait des amygdales au laser est réalisé sous anesthésie locale. Si le patient est excessivement excitable, il peut administrer le médicament Atropine ou Pantopon une demi-heure avant l’intervention. Au cours de la procédure, les amygdales sont irradiées plusieurs fois. La durée de chaque exposition ne dépasse pas 15 secondes. En premier lieu exposé au tissu des arcs avant et arrière. Ce n'est qu'après que ce spécialiste a commencé à travailler sur les tissus environnants. Il utilise uniquement une anesthésie locale et le patient doit être conscient en position assise.

Autres méthodes

En plus de la destruction au laser, l’élimination des amygdales dans les amygdalites chroniques peut être effectuée à l’aide d’un courant électrique. Lors de l'utilisation de cette méthode, les tissus malades subissent une électrocoagulation. Cette opération ne provoque pas de douleur, après elle il n'y a pas de saignement. Mais cette procédure est considérée comme relativement dangereuse, car le courant peut endommager les tissus sains.

L'ablation des amygdales dans l'amygdalite chronique chez l'adulte peut également être réalisée à l'aide de l'ablation par radiofréquence bipolaire. Lorsqu'il est utilisé, le tissu glandulaire est disséqué au niveau moléculaire. En même temps, ni le laser, ni le courant, ni la chaleur n’agissent sur eux. C'est pourquoi il n'y a pratiquement pas de complications après une telle intervention.

La chirurgie

En dépit de la diversité des méthodes modernes, l’élimination des amygdales dans les amygdalites chroniques est souvent effectuée à l’aide de pinces et de ciseaux. L'opération se fait par la bouche ouverte sans aucune incision externe. Après son achèvement, la base de la glande est cautérisée. L'ensemble de la procédure dure jusqu'à 1,5 heure. Il peut être effectué sous anesthésie locale et générale.

Après le retrait des amygdales, le patient est placé du côté droit et son cou est recouvert de glace. Cela provoque une contraction vasculaire et empêche la survenue de saignements postopératoires. En outre, un traitement antibiotique est prescrit.

Le jour de l'opération, le patient n'a droit qu'à quelques gorgées d'eau. Dans les prochains jours, la ration comprend de la nourriture en purée liquide, qui n'est utilisée que sous forme froide. Cette nutrition contribue à la cicatrisation des plaies apparues après le retrait des amygdales.

Les examens de nombreux patients indiquent que la période de récupération après la procédure chirurgicale habituelle est plutôt difficile. Beaucoup se plaignent d'une douleur croissante. Immédiatement après la chirurgie, ils ne sont pas trop prononcés, mais au bout de quelques jours, ils augmentent. Une semaine plus tard, la douleur peut commencer à céder à l'oreille. Cela devient particulièrement évident lors de la déglutition. Mais beaucoup de gens pensent que le pire état de la journée est le moment où ils retirent les amygdales des amygdalites chroniques. Est-ce que ça fait mal pendant l'opération elle-même, sont intéressés par la majorité des patients. Mais en même temps, ils oublient que la chirurgie est réalisée sous anesthésie générale ou locale. La gêne survient lorsque l'effet de l'anesthésie recule.

Conséquences de l'élimination des amygdales

Il y a quelques décennies, les glandes étaient considérées comme un terrain fertile pour l'infection et ont donc été enlevées par beaucoup. Mais maintenant, les experts comprennent qu’il s’agit d’une barrière contre les infections, qui empêche les bactéries de pénétrer plus avant dans le corps. Une fois que vous avez retiré les glandes, le corps sera moins protégé. Sur les 6 amygdales du corps, il n'en reste que 4. Entre elles, la charge entière sur le corps sera répartie.

N'oubliez pas que les amygdales - ne constituent pas seulement une barrière contre les infections, mais également une partie importante du système immunitaire. En outre, ils produisent des substances qui interviennent dans le processus de formation du sang.

Si nous parlons d'enfants, les médecins essaient en règle générale de garder les amygdales au moins jusqu'à l'âge de huit ans. Le retrait des amygdales dans l'amygdalite chronique du bébé n'est recommandé que lorsque la maladie commence à menacer le fonctionnement normal d'autres organes et systèmes de l'organisme.

Avis des patients

Avant d'accepter une intervention chirurgicale, chaque patient souhaite connaître l'opinion de non seulement des spécialistes, mais également des autres personnes dont les amygdales ont déjà été retirées. En règle générale, les examens dépendent de l'état de la patiente avant l'opération. Ceux qui ont été tourmentés par une inflammation chronique persistante du nasopharynx et d’autres organes soupirent souvent de soulagement après le retrait des glandes. Après avoir éliminé la principale source d’infection, le corps commence à se battre seul.

Mais il convient de noter une fois de plus que de telles actions sont justifiées si toutes les méthodes de traitement conservateur ont déjà été essayées. Ceux-ci comprennent un traitement antibactérien, anti-œdémateux, antiseptique et immunostimulant. Si, avec l'aide d'un tel traitement, il est possible d'obtenir une rémission pendant au moins plusieurs mois, il est alors considéré comme efficace. Dans ce cas, nous ne parlons pas de l'opération.

Traitement du matériel

Si le traitement conservateur ne donne pas de résultats positifs, alors, avant de décider de retirer les amygdales des amygdalites chroniques, il est conseillé d’essayer un traitement avec du matériel. Tout d'abord, le médecin rince les lacunes des glandes. Ce processus peut être effectué avec une seringue spéciale ou avec la buse Tonsilor. Après avoir nettoyé la surface des amygdales, celles-ci sont exposées à des ultrasons à basse fréquence, tout en délivrant la solution médicamenteuse au tissu glandulaire. Mais le traitement du matériel ne s'arrête pas là. Les zones à problèmes sont également traitées avec un spray «Lugol» et des séances de thérapie au laser sont organisées pour réduire l'inflammation et réduire le gonflement des tissus. L’une des étapes est également la réhabilitation de la microflore, qui utilise des rayons ultraviolets.

Si toutes les méthodes médicamenteuses et matérielles éprouvées ne donnent pas le résultat souhaité, il ne reste plus qu'à s'entendre sur l'élimination des amygdales dans l'amygdalite chronique. Une photo de glandes saines et malades aide beaucoup à décider de la chirurgie

Il est également important de savoir que les enfants et les jeunes sont souvent confrontés à ce problème. La question de savoir s'il est nécessaire d'éliminer les amygdales dans l'amygdalite chronique après 50 ans se pose assez rarement. À cet âge, il devrait y avoir des indications absolues pour la chirurgie. C'est possible s'il y a un risque de complications graves. Dans tous les autres cas, seul le traitement conservateur est indiqué.

Devrais-je enlever les amygdales dans l'amygdalite chronique? Une telle intervention chirurgicale ne devrait être utilisée que dans certains cas, qui sont accompagnés de symptômes spécifiques. Le plus souvent, les médecins tentent d'éviter un tel traitement. La décision finale est prise uniquement par le médecin après avoir soigneusement examiné et interrogé le patient.

Organe excessif ou nécessaire?

Tout le monde souffre périodiquement d'angine de poitrine, mais si cette maladie est fréquente, le risque d'amygdalite chronique est élevé. En règle générale, ce diagnostic conduit le patient à l’idée d’une opération au cours de laquelle il enlèvera les amygdales. Cependant, de nombreux médecins expérimentés et qualifiés ne seront pas d'accord avec cet avis. Au stade actuel, les médecins proposent de nombreuses méthodes thérapeutiques permettant d'éliminer la maladie sans intervention chirurgicale.

Quels sont les amygdales et les glandes? Les amygdales sont un tissu lymphoïde situé entre les bras impliqués dans la formation du ciel.

À leur tour, les glandes font partie d'un anneau spécial de type lymphoïde, situé dans la gorge de l'homme. Son objectif principal: la rétention de diverses infections qui pénètrent dans le corps avec certains éléments tiers.

Si l’immunité d’une personne est affaiblie, les amygdales ne pourront pas protéger complètement le corps contre les virus et autres phénomènes négatifs.

Si l'infection est grave, il se produit alors un processus inflammatoire qui affecte les glandes. En conséquence, une amygdalite aiguë est observée.

Cette forme de la maladie s'accompagne des manifestations symptomatiques suivantes: prolifération de cellules lymphoïdes, glandes dilatées. En conséquence, les amygdales ne sont pas en mesure d'empêcher l'entrée d'agents pathogènes infectieux dans le corps humain, ce qui entraîne une détérioration de l'état du patient.

La forme chronique de l'amygdalite est le plus souvent observée chez les jeunes enfants sujets au rhume. Mais chez les patients adultes, la maladie est commune. Cette pathologie entraîne souvent diverses complications. En raison du fait que les amygdales augmentent de taille, la fonction respiratoire n'est pas pleinement mise en œuvre. Par conséquent, chez les adultes, le ronflement se produit généralement dans un rêve. En outre, le processus d'inflammation peut provoquer une température corporelle élevée. Il y a un malaise général, la douleur et d'autres manifestations négatives.

Cas critiques

Est-il nécessaire de recourir à l'ablation des amygdales dans l'amygdalite chronique? Dans le passé, presque tous les patients diagnostiqués avaient été opérés. Nous parlons de cas où une hypertrophie de 3 ou 2 degrés a été détectée. L'inaction est également impossible car le développement constant de cette maladie affecte négativement d'autres organes. Par exemple, un patient développe des rhumatismes, des problèmes de cœur et de vaisseaux sanguins sont diagnostiqués et la pathologie des reins peut se développer.

Les amygdales sont le moyen de défense de l'organisme contre les maladies virales. Leur élimination ou leur inflammation entraîne donc une réduction significative des défenses de l'organisme. Un tel patient est sujet à diverses maladies.

Après une maladie constante, une personne peut commencer à souffrir de dermatose, de psoriasis.

Il existe une opinion selon laquelle l’amygdale est l’organe fonctionnel qui, après 5 ans de travail, perd de sa signification et que, par conséquent, aucun changement fondamental n’est observé dans l’activité normale de la vie après leur élimination. Auparavant, les amygdales étaient enlevées si l'enfant avait 3 ans. Maintenant, les médecins ont recours à une intervention chirurgicale si le patient a 5 ans et avant cet âge l'opération n'est pas effectuée.

Il convient de noter que les spécialistes modernes hautement qualifiés ont tendance à utiliser d'autres méthodes de traitement conservateur qui, dans certains cas, sont très efficaces. Si les médecins précédents croyaient qu'il y avait dans des organismes humains des organes inutiles que l'on pouvait prélever sans conséquences, le problème est maintenant envisagé sous un angle complètement différent. Il n’existe aucun organe supplémentaire, chacun d’entre eux remplissant sa fonction. Le retrait d’une petite amygdale peut avoir des conséquences irréversibles.

Lors du choix des médicaments, il faut prêter attention à la possibilité que les médicaments agissent sur le résultat, dans lequel les amygdales sont réduites. Cela réduit le risque d'amygdalite de devenir chronique.

En outre, vous devez vous référer à diverses procédures physiothérapeutiques, qui visent également à normaliser l'état du patient.

Les experts identifient un certain nombre de cas dans lesquels il vaut la peine de retirer les amygdales. Ceux-ci comprennent:

  • maladies fréquentes de l'angine (plus de 4 fois par an);
  • en cas de processus pathologiques dus à une amygdalite chronique (on parle de rhumatisme, de maladie rénale et de foie);
  • amygdalite compliquée entraînant l'apparition d'abcès (l'inflammation se propage aux amygdales);
  • si vous ne pouvez pas résoudre le problème en utilisant diverses techniques conservatrices.

Processus de retrait

Dois-je enlever les amygdales? Dans chaque cas, la décision finale devrait être prise par le médecin traitant, en fonction de l'état du patient. Généralement, le spécialiste se concentre sur des paramètres tels que le degré de développement du processus inflammatoire et le niveau du système immunitaire du patient.

Si une décision est prise quant à la nécessité de retirer les glandes, la procédure appropriée doit être choisie. Considérez les options suivantes: suppression partielle ou complète.

Dans le premier cas, le médecin procédera à une amygdalectomie. L'amygdalectomie est la deuxième méthode. Il est nécessaire de noter le fait qu’outre les opérations standard, vous pouvez utiliser une sorte de technique matérielle. On leur a récemment donné la préférence car, dans leur utilisation, il n’ya pratiquement aucune probabilité de survenue de cas négatifs associés à l’application de diverses blessures. Un autre aspect positif de la méthode proposée est le temps de récupération relativement court.

Plus sur l'amygdalectomie

S'il n'est pas nécessaire de retirer complètement les amygdales, il convient d'utiliser l'amygdalectomie. Auparavant, une telle intervention chirurgicale signifiait quelque chose de terrible, surtout s'il s'agissait d'un bébé qui pleurait et qui avait très peur. Au stade actuel, tout a changé. Pour éliminer efficacement les amygdales, les médecins utilisent une technologie moderne. L'ensemble du processus se déroule presque sans douleur. De plus, il n’ya aucun risque de blessure à la psyché de l’enfant pendant sa préparation à l’opération.

L'élimination partielle des amygdales dans les amygdalites chroniques vise à garantir qu'elles conservent leur fonction fonctionnelle. En outre, après la chirurgie, les processus respiratoires se dérouleront au bon niveau. Les contre-indications à l'élimination complète des glandes sont considérées avant la manipulation.

L'élimination partielle est réalisée par cryochirurgie ou application au laser. La cryochirurgie est un événement visant à traiter une maladie par l'utilisation d'azote liquide. Avec cela, une procédure pour geler un objet inutile. Pour ce faire, utilisez un laser au carbone ou infrarouge. Avec elle, cautérisez la zone nécessaire.

Lors de la chirurgie, une anesthésie locale est utilisée afin que le patient ne ressente pas les actions du chirurgien. L'enfant ne sera pas effrayé par la vue de sang ou de douleur aiguë. Au cours de l'opération, les amygdales meurent, après quoi elles sont coupées.

La technique considérée présente les aspects positifs suivants:

  • la méthode n'est pas accompagnée de douleur;
  • il n'y a pratiquement aucune chance de saigner;
  • une partie des amygdales est préservée.

Après la chirurgie, la température corporelle peut augmenter, mais pas pour longtemps.

Lors de l'amygdalectomie, tenir compte du fait que les tissus de type lymphoïde ont la capacité de se développer. Après la chirurgie, les glandes peuvent se ré-élargir. Pour débarrasser le patient d'un tel problème, les médecins utilisent diverses méthodes et techniques de médecine conservatrice.

Technologie de transport

Dans l'amygdalite chronique passer amygdalectomie. Si la forme chronique de la maladie est dans un état négligé, une telle opération est difficile à éviter. Il est nécessaire d'éliminer complètement les amygdales impliquées dans la formation du ciel.

Cette opération implique l'élimination complète du tissu lymphoïde. En plus des glandes, la capsule est constituée de tissu conjonctif. Pour mettre en œuvre la procédure, utilisez une boucle en fil et des ciseaux chirurgicaux. Pour l'opération sous anesthésie générale.

  • longue période de récupération, qui peut durer plus de 14 jours;
  • la présence de saignements (y compris extensifs);
  • pas dans tous les cas, il est logique de recourir à l'anesthésie générale.

Si l'opération vise à retirer les glandes, des conséquences négatives risquent de se produire. Près des amygdales (dans un petit segment) se trouvent les vaisseaux. Si, au cours de l’opération, vous les touchez ou les endommagez accidentellement, vous saignez abondamment, ce qui peut être dangereux pour la vie d’une personne. Par conséquent, le tissu lymphoïde doit être entièrement éliminé. Sinon, le processus inflammatoire reviendra, le patient devra faire face aux processus de prolifération tissulaire, ce qui rendra l'opération totalement inefficace.

Pour l'opération, vous pouvez utiliser le laser sur la base duquel le processus de retrait est effectué. Pour cela, les médecins choisissent un laser infrarouge ou au carbone.

  • la réalisation est réalisée en ambulatoire;
  • pas de douleur;
  • presque complètement dépourvu de sang;
  • les plaies guérissent en un temps relativement court.

Dans l'amygdalite chronique, vous ne devriez pas prendre de décisions hâtives et vous tourner vers l'opération pour enlever les amygdales. À ce stade, il existe de nombreuses mesures thérapeutiques visant à lutter efficacement contre le problème. Il est donc recommandé de suivre les recommandations de professionnels expérimentés.

L'amygdalite chronique est une maladie allergique infectieuse qui consiste en une réaction inflammatoire prolongée dans les tissus des amygdales. Les amygdales (glandes) sont situées dans la région de l'oropharynx humain. Ils sont un tissu lymphoïde mou, qui a une structure poreuse et est imprégné de tubules (lacunes).

Les amygdales font partie du système immunitaire et sont directement liées au système lymphatique humain. Est-il nécessaire d'éliminer les amygdales dans l'amygdalite chronique? Souvent, les patients ne savent pas quoi faire, car ils ne comprennent pas l'essence de cette maladie. Ils disent parfois qu'avec les amygdalites, il est urgent d'enlever les amygdales. Est-ce vrai?

Retour à la table des matières

L'effet de l'amygdalite sur le corps humain

À la suite d'une amygdalite aiguë chez les enfants, l'organisme développe activement une immunité stable. Mais les maladies de l'angine de poitrine récurrentes et fréquentes causées par des bactéries pathogènes la réduisent. La situation s’aggrave en raison d’un traitement inadéquat aux antibiotiques et de l’utilisation déraisonnable de médicaments qui abaissent la basse température. En conséquence, une amygdalite chronique se développe.

Il existe d'autres facteurs pour le développement de processus inflammatoires chroniques dans les glandes, associés à des difficultés respiratoires nasales et à des processus infectieux dans les foyers d'infection des organes adjacents. Chez un patient atteint d'une amygdalite chronique, le tissu lymphoïde mou des amygdales est progressivement remplacé par du tissu conjonctif recouvert de cicatrices. Ceci conduit à un rétrécissement, à la fermeture de plusieurs tubules des amygdales et à la formation de foyers purulents (embouteillages) dans de telles poches. Ils accumulent des particules de nourriture, des microbes vivants et morts, de l'épithélium de lacunes desquamées, des leucocytes.

Les microbes dans les glandes soutiennent le processus pathogène. Dans les amygdalites chroniques, il existe presque un environnement idéal pour leur activité vitale. Les glandes perdent leurs fonctions de protection, devenant une source permanente d'intoxication. Ils augmentent en taille ou restent petits. La poursuite du processus d’intoxication entraîne des complications. La prolifération de micro-organismes pathogènes se produit dans les vaisseaux et les ganglions lymphatiques. Par conséquent, les ganglions lymphatiques cervicaux augmentent considérablement.

L'empoisonnement du corps se produit progressivement et au début, il passe inaperçu. Cela conduit à des anomalies du système immunitaire. Par conséquent, le corps atteint d'une amygdalite chronique, qui a été attaquée par une infection, a souvent une réaction très violente. Le mécanisme d'allergie est lancé, ce qui aggrave l'état du patient pendant cette maladie.

Retour à la table des matières

Formes de la maladie

Selon la classification acceptée des amygdalites, on distingue les formes suivantes:

  • compensé;
  • sous-rémunéré;
  • décompensé.

L'amygdalite compensée chronique est caractérisée par une inflammation locale des tissus des amygdales. Mais les glandes sont capables de remplir des fonctions de protection, et le corps compense encore ce processus pathologique en faisant face à l'infection. Dans l'amygdalite chronique sous-compensée, les symptômes locaux sont associés à des amygdalites récurrentes, mais il n'y a aucun signe de complication.

La pathologie décompensée des amygdales se manifeste non seulement par des symptômes locaux, mais également par diverses maladies courantes des systèmes et des organes internes. Les complications de l'amygdalite chronique sous forme décompensée peuvent être des malformations cardiaques rhumatismales, des rhumatismes, une maladie rénale chronique. L'amygdalite chronique de la deuxième forme est extrêmement dangereuse, car une intoxication du corps peut entraîner de graves complications. Le traitement systémique de cette maladie devrait être obligatoire.

Avec une forme compensée de cette pathologie, un traitement conservateur peut être efficace. L'amygdalite chronique sous forme décompensée en cas d'échec d'un traitement conservateur multiple est traitée chirurgicalement.

Retour à la table des matières

Quand faut-il enlever les amygdales?

Les launes sont une sorte de piège à germes et à virus. Ce site - la première ligne de défense du système immunitaire dans la lutte contre les microorganismes pathogènes, car le premier obstacle pour eux sont les amygdales. Mais l’élimination des glandes peut affecter négativement les défenses de l’organisme. Dans les années 90, une étude a été menée dans notre pays, au cours de laquelle des médecins ont retracé le sort de patients avec amygdales enlevées. Il s'est avéré que dans la première année suivant la chirurgie, ces patients souffraient constamment de bronchites et de pneumonies.

Étant donné que l'enlèvement des amygdales entraîne des conséquences aussi graves, il doit exister des preuves irréfutables de cette opération. Aujourd'hui, la médecine est dominée par la conviction qu'une approche individuelle obligatoire est requise pour chaque patient atteint d'une amygdalite chronique, et l'amygdalectomie n'est pratiquée que lorsque cela est indiqué. La nécessité de retirer les amygdales doit être pleinement justifiée. Dois-je enlever les amygdales à cause de la congestion purulente?

Les indications pour la chirurgie de l'amygdalite chronique peuvent être plus de quatre épisodes d'amygdalite par an, phase de sous-compensation et de décompensation de cette pathologie. Les abcès périamygdaliens récurrents, les dommages toxiques au cœur, les maladies auto-immunes causées par une amygdalite chronique sont des indications vitales pour cette opération.

Dans tous les autres cas, il est préférable de traiter les amygdales de façon conservatrice, sinon une bronchite sans fin débutera au lieu de l'angine. Pour déterminer s’il est nécessaire de prélever les amygdales chez un patient particulier, un examen est nécessaire. L'abcès paratonaire est une inflammation du tissu cervical causée par un mal de gorge. Si le patient ne souffrait pas d'une telle maladie, de simples examens aideront à résoudre le problème de la nécessité d'une intervention chirurgicale.

Tout d'abord, il s'agit d'un électrocardiogramme, qui permettra de déterminer si le cœur du patient ne souffre pas de maux de gorge fréquents. Des analyses de sang seront nécessaires pour montrer si les rhumatismes ne commencent pas. Trois analyses seulement sont nécessaires. Tous sont inclus dans le "profil rhumatismal".

  1. Antistreptolysin O, qui indique si un patient a une infection à streptocoque.
  2. Protéine C-réactive, qui montre le degré d'activité de l'inflammation de nature streptococcique.
  3. Facteur rhumatoïde indiquant si une attaque auto-immune des articulations, des reins ou du cœur a commencé.

Si la protéine C-réactive est dépassée dans l'analyse, cela indique la présence d'une inflammation. Bien pire si on dépasse Antistreptolysin O. Cela signifie que le patient est atteint d'une amygdalite à streptocoque. Mais dans ce cas, les amygdales peuvent toujours être traitées sans chirurgie. Et ce n'est que si le patient présente une augmentation du facteur rhumatoïde avec le streptocoque, que les amygdales seront enlevées. Dans d'autres cas, des méthodes conservatrices pourraient être envisagées pour vaincre l'amygdalite. Un traitement sans enlever les amygdales est possible, il n'est donc pas nécessaire de se dépêcher pour l'opération.

S'il n'y a pas d'autre moyen possible de guérir une amygdalite décompensée chronique, un médecin peut suggérer une amygdalectomie - élimination des amygdales affectées par le processus inflammatoire.

Retour à la table des matières

Moyens de résolution de problèmes chirurgicaux

Aujourd'hui, il existe différentes méthodes d'intervention chirurgicale dans cette maladie.

  1. La méthode la plus courante consiste à retirer les glandes à l’aide d’une boucle en fil métallique, de ciseaux. Elle est réalisée sous anesthésie locale ou générale.
  2. Lors de l'électrocoagulation, une excision des tissus mous des amygdales est réalisée. L'avantage de cette méthode est une petite perte de sang. Mais l'effet thermique du courant sur les tissus entourant les amygdales peut entraîner des complications.
  3. Une méthode moderne efficace consiste à effectuer une telle opération à l'aide d'un scalpel à ultrasons. Cette méthode de traitement est caractérisée par des dommages minimes et une perte de sang mineure.
  4. Aujourd'hui, une méthode moderne et douce d'élimination des glandes utilisant l'énergie des ondes radio (ablation par radiofréquence) est utilisée. Il est effectué uniquement sous anesthésie locale. Mais cette méthode est utilisée plus souvent afin de réduire le volume excédentaire des amygdales touchées.
  5. Si lors d'une amygdalectomie, un laser infrarouge est utilisé sous anesthésie locale, on observe un gonflement minime des tissus, un saignement modéré et une douleur faible.
  6. L'amygdalectomie utilisant un laser au carbone présente les mêmes avantages. Le patient peut rapidement revenir au rythme de vie normal.
  7. La méthode la plus prometteuse pour éliminer les glandes aujourd'hui est reconnue comme méthode d'utilisation de l'énergie radiofréquence. L'avantage de cette méthode est le niveau minimum de traumatisme tissulaire, les rares cas de complications et une rééducation plus rapide du patient.

Il existe certains risques et complications possibles après une amygdalectomie. En général, il s’agit d’une opération sécuritaire effectuée par un médecin avec le plus grand soin pour obtenir de bons résultats. Cependant, il peut y avoir des risques de complications pour des raisons connues et imprévues. Parce que chaque patient a une réponse individuelle à l'opération, aux médicaments anesthésiques.

En outre, les résultats de l'opération peuvent dépendre de comorbidités. Une de ces complications est un saignement après une amygdalectomie, qui survient dans 1 à 3% des cas. Cela peut arriver à tout moment, mais une telle complication est généralement notée 5 à 10 jours après la chirurgie.

La période postopératoire

  1. Pendant 2-3 jours après la chirurgie, le patient peut présenter des taches blanches au fond de la gorge, à l'emplacement des amygdales. Ce sont des croûtes temporaires qui apparaissent pendant le processus de guérison. Ils ne sont pas un signe d'infection et disparaîtront dans les deux premières semaines après la chirurgie. La couleur rose normale de la gorge sera rétablie dans les 6 semaines. Ne rien faire pour enlever les croûtes. Ils provoqueront une mauvaise haleine, qui disparaîtra après la guérison finale.
  2. Souvent après la chirurgie, il se produit une congestion nasale pouvant durer plusieurs mois. Ce phénomène disparaîtra après la réduction de l'œdème.
  3. Le patient peut produire un ronflement intense persistant pendant plusieurs semaines de sommeil.
  4. Un changement temporaire du ton de la voix est considéré comme normal après la chirurgie.
  5. Beaucoup souffrent de douleurs après une amygdalectomie. Habituellement, immédiatement après la chirurgie, de nombreux patients ne ressentent qu'une douleur minime. Le lendemain, il peut s’intensifier et rester perceptible pendant plusieurs jours. Il y a une douleur dans les oreilles, qui augmente dans le processus de déglutition. Cela augmente la sensation de douleur dans les ganglions lymphatiques cervicaux. Il y a souvent une élévation de la température jusqu'à des valeurs subfébriles.
  6. Au 5ème-6ème jour, les croûtes commencent à disparaître, les niches péripharyngées sont complètement nettoyées au bout de 10 à 12 jours. Les jours 17 à 21, l’épithélisation des plaies est terminée. À ce stade, la plupart des patients seront complètement rétablis. Mais si le patient viole le régime établi, les sensations douloureuses persistent pendant 6 semaines après l'opération.

Caractéristiques du processus de récupération après la chirurgie

  1. L'amygdalectomie a pour tâche principale de prévenir les saignements et la déshydratation. Cela nécessite une consommation d'alcool abondante, bien que l'acte d'avaler pendant cette période soit difficile. Si le patient boit beaucoup de boissons non irritantes pour la gorge, les sensations de douleur diminueront considérablement. Il faut éviter les aliments chauds, épicés, grossiers et épicés. Les fruits frais, les toasts, les craquelins et les chips peuvent perturber la gorge et provoquer des saignements.
  2. Pour dissoudre le mucus et réduire l'enflure dans la cavité nasale, vous devez utiliser des gouttes prescrites par un médecin.
  3. La déshydratation et une activité excessive augmentent les risques de saignements postopératoires. Si une telle complication survient, le patient doit essayer de rester calme et détendu. Il est nécessaire de se rincer la bouche avec de l'eau bouillie et de se reposer la tête surélevée. Si le saignement persiste, appelez un médecin. Parfois, le traitement du saignement est réalisé par cautérisation de la zone de saignement.
  4. La plupart des patients âgés de 7 à 10 jours sont dispensés de travailler ou d’étudier. Pendant 3 semaines, le patient doit s'abstenir de toute activité physique pour éviter les saignements.

L'amygdalite chronique est une maladie grave et complexe. Ce problème peut être résolu de deux manières: conservatrice et opérationnelle. Il est souvent possible de soigner efficacement une amygdalite chronique sans chirurgie.

L'élimination de l'amygdale est une méthode cardinale de traitement d'une maladie. Mais la décision de procéder à cette opération ne devrait être prise que lorsque toutes les méthodes de traitement conservatrices se sont révélées inefficaces et que le système immunitaire n'est plus en mesure de faire face à l'infection par lui-même.

L'élimination des amygdales dans l'amygdalite chronique est l'un des moyens de traiter cette maladie infectieuse, alors que d'autres méthodes de traitement ne sont tout simplement pas recommandées. L'excision chirurgicale des glandes à la surface des tissus de la gorge présente des avantages et des inconvénients, qui se manifestent tout au long de la vie de la personne opérée. Parmi les patients atteints d'amygdalite chronique qui ont décidé de retirer les amygdales en raison du fait qu'ils ne remplissent plus leurs fonctions, il existe à la fois des critiques positives et un avis négatif sur la faisabilité de l'excision des amygdales. Nous allons essayer de comprendre plus en détail les avantages du traitement chirurgical des glandes et de considérer les conséquences négatives de ces manipulations.

Devrais-je enlever les amygdales (amygdales) dans l'amygdalite chronique ou pas?

Il est impossible de répondre à cette question sans ambiguïté sans un examen approfondi du corps et de la santé des amygdales elles-mêmes. L'otolaryngologue effectue un examen visuel primaire de la cavité de la gorge et évalue la gravité du processus inflammatoire actuel dans les tissus des glandes, en fonction de son expérience. Ensuite, il assigne un examen dont les résultats décident de la préservation des amygdales ou de leur excision au cours de l'opération chirurgicale. Le retrait des glandes dans l'amygdalite chronique est indiqué dans les cas suivants.

Abcès purulent

L'inflammation infectieuse lente dans les amygdales a sa ressource exhaustive lorsque les tissus épithéliaux sont complètement affectés par l'infection, perdent leurs fonctions protectrices antérieures et ne représentent plus aucune valeur physiologique pour le corps. Ils jouent uniquement le rôle de source pathologique de microbes pathogènes. Dans ce cas, le processus de désintégration des cellules épithéliales des amygdales commence et une suppuration abondante se forme. La présence d'abcès purulent est une condition préalable à l'ablation chirurgicale des amygdales. La perte de temps précieux menace la propagation de l'exsudat vers les tissus sains de la gorge, situés à proximité immédiate des glandes malades. Cela compliquera considérablement le processus de traitement et nécessitera des mesures thérapeutiques supplémentaires.

Maux de gorge fréquents

L'amygdalite chronique est capable de provoquer l'apparition de maladies concomitantes chez l'homme, associées au développement d'un processus inflammatoire aigu de nature infectieuse. Dans la plupart des cas, une telle maladie est un mal de gorge. Les bactéries pathogènes des amygdales pénètrent dans les tissus de la paroi antérieure de la gorge et commencent leur activité pathogène. En conséquence, la membrane muqueuse de la gorge s’enflamme et un mal de gorge commence, dont la gravité dépend directement de la force du système immunitaire du patient.

État d'immunodéficience

Le patient a une amygdalite chronique, qu'il souffre depuis longtemps, tôt ou tard, mais peut entraîner le développement d'un déficit immunitaire stable. Cette pathologie résulte du fait qu'une infection des glandes attaque constamment les cellules du système immunitaire et l'affaiblit chaque jour.

Si nous ne prenons pas de mesures à temps et ne retirons pas les amygdales, alors le développement de complications beaucoup plus graves, se manifestant dans des maladies auto-immunes de gravité variable, n'est pas exclu.

Œdème et douleur intense

C'est l'état des tissus des amygdales, qui précède la formation d'un abcès purulent. La membrane muqueuse des glandes devient œdémateuse, rougeâtre et, lors de la mastication et de la déglutition d'aliments, le patient ressent une douleur intense qui ne disparaît pas pendant plusieurs jours et réduit considérablement la qualité de vie. Dans cette situation, vous ne devriez pas hésiter, car à l’avenir, vous devrez encore couper les amygdales, mais déjà à cause de l’apparition de multiples ulcères menaçant la vie du patient.

Dans toutes les autres situations, si le médecin traitant juge approprié de préserver les amygdales en tant que partie indépendante de la gorge du patient, il prend alors des mesures de traitement conservateur afin de préserver les amygdales du patient, en tant que partie indépendante de la gorge, qui protège les voies respiratoires contre la pénétration d'une infection pathogène. Par conséquent, il est certainement possible et nécessaire de retirer les amygdales des amygdalites chroniques, mais seulement si leur état douloureux menace la vie du patient et si le traitement médicamenteux des glandes n’apporte pas de résultat positif.

Existe-t-il des contre-indications à la chirurgie?

Comme toute autre intervention chirurgicale, l'amygdalectomie comporte un certain nombre de contre-indications. Il est strictement interdit de pratiquer une intervention chirurgicale au niveau de la gorge visant à enlever les amygdales dans les cas suivants:

  • le patient a des maladies oncologiques avec le développement dans son corps d'une tumeur d'origine maligne, quels que soient son type, son emplacement et son taux de croissance;
  • des pathologies des cellules du sang et de la moelle osseuse, entraînant la perte de la coagulabilité naturelle du sang du patient et une menace réelle de survenue d'un saignement abondant directement au cours de l'opération;
  • diabète sucré de type 1 ou 2, associé à une glycémie élevée chez le patient ou à une diminution du taux de sucre, qui risque de conduire à une glycémie encore plus basse après une anesthésie au patient (dans ce cas, le coma est menacé);
  • des pathologies cardiovasculaires dont la présence ne permettra pas au patient de transférer les effets de l'anesthésie sur le corps sans développement de complications supplémentaires (on enregistre le plus souvent des crises cardiaques, l'apparition d'arythmies, une bradycardie, une crise hypertensive ou une hypotension);
  • maladies pulmonaires actives et tuberculose ouverte (la limitation de l'ablation chirurgicale des amygdales est basée sur le fait que, après l'excision des glandes, les surfaces de la plaie se forment et que l'impact constant d'une infection tuberculeuse agressive sur la coquille ne permet pas au corps de régénérer les tissus et que le processus de guérison dure très longtemps);
  • état de grossesse et allaitement d'un enfant (la chirurgie est toujours stressante pour le corps et, lors du port d'un enfant ou de sa lactation, la charge augmente plusieurs fois plus).

Également lors de l'examen de la gorge et sur la base des résultats de l'analyse, le médecin traitant peut déterminer si le patient a d'autres maladies associées rendant impossible l'ablation chirurgicale des amygdales.

Comment se passe le processus d'élimination des amygdales et des glandes?

Le traitement chirurgical des amygdales atteintes d'amygdalite des amygdales comprend plusieurs étapes dont l'observance est une condition préalable du protocole thérapeutique. Le processus d’exécution de l’excision des glandes consiste en les opérations suivantes effectuées par le médecin du chirurgien:

  1. Le patient prend une position horizontale sur la table chirurgicale.
  2. L'entrée de la cavité buccale est fixée à l'aide d'une pince spéciale qui écarte le plus possible la mâchoire supérieure et inférieure, la fixe et ne permet pas au patient de fermer la bouche quand il est inconscient.
  3. La surface épithéliale de la gorge, située autour des amygdales, est découpée sous anesthésie locale. Le médicament commence à agir après 3-5 minutes.
  4. Après la perte de sensibilité du tissu amygdalien, la chirurgie commence.
  5. Le chirurgien fixe la glande infectée avec une pince, puis la coupe à la base de la gorge avec une lame de scalpel.
  6. Sur la surface de la plaie formée, les points de suture sont constitués de filaments en matériaux naturels qui, après cicatrisation de la membrane muqueuse de la gorge, se dissolvent.

Des actions similaires sont menées avec une autre amygdale. Après cela, le patient est transporté au service de garde où il reçoit un traitement médical supplémentaire prescrit par le chirurgien. Les conditions de la rééducation postopératoire ne dépassent pas 5-8 jours.

Avis de personnes après le retrait de l'amygdalite chronique

Les personnes qui sont confrontées à cette maladie infectieuse chronique et ont été forcées de recourir à l'ablation chirurgicale des amygdales réagissent différemment aux avantages de cette méthode de traitement et à ses conséquences sur le reste de leur vie. Environ 65% de tous les commentaires sont positifs et les patients qui ont subi une opération pour exciser les amygdales affirment qu'après la chirurgie, ils se sont débarrassés non seulement de la source de l'infection permanente, mais ont également commencé à tomber malades, la respiration désagréable et putréfiante de la bouche a disparu, renforcée, comme un et immunité générale.

Les critiques négatives d'anciens patients atteints d'une amygdalite chronique, qui ont enlevé les amygdales par chirurgie, sont basées sur le fait qu'en raison du manque de glandes, de nouveaux problèmes de santé sont apparus. Toutes les bactéries et tous les virus qui pénètrent dans la cavité buccale ne sont plus bloqués par les tissus des amygdales, mais pénètrent immédiatement dans les voies respiratoires supérieures et inférieures. À cet égard, les patients se plaignent de maladies fréquentes telles que trachéite, bronchite, pharyngite.

Dans le même temps, les patients notent qu'ils n'avaient pas rencontré de telles pathologies avant leur retrait et que leur état pathologique était limité à la seule présence d'une amygdalite chronique. Pourtant, la plupart des gens qui réagissent négativement aux conséquences de l'ablation chirurgicale des glandes s'accordent pour dire que l'excision des amygdales est la seule solution possible au problème de l'amygdalite chronique, car la maladie affecte complètement les tissus épithéliaux de cette partie de la gorge.

En Savoir Plus Sur Les Maux De Gorge

Quels sont les symptômes et comment traiter la laryngotrachéite chez les enfants

Pharyngite

Les voies respiratoires sont une sorte de passerelle par laquelle les virus et les bactéries pénètrent dans nos organismes.

Comment traiter les bouchons purulents dans la gorge? Causes de l'éducation et symptômes

Toux

La congestion purulente dans la gorge n’est malheureusement pas rare. La principale raison de leur apparition est un processus inflammatoire aigu ou chronique dans les dépressions spéciales des glandes - des lacunes.