Principal / Angine de poitrine

Quelles sont les maladies chroniques de la gorge

Angine de poitrine

L'inflammation de la gorge et du larynx est la maladie la plus répandue. Il survient le plus souvent en hiver, lorsque le système immunitaire humain est réduit. Peu importe l'âge, les adultes et les enfants sont malades. La lutte contre la maladie n'en vaut pas la peine - elle est lourde de complications. Nous commençons le traitement dès les premiers signes de la maladie (décrit ci-dessous plus en détail). Cependant, si nous ne pouvons pas surmonter l'infection nous-mêmes, nous allons chez un oto-rhino-laryngologiste pour un rendez-vous, autrement dit, pour un ORL.

Le mal de gorge est un symptôme qui est généralement ignoré. Après l'avoir senti, nous achetons des bonbons à la pharmacie et cette thérapie se termine souvent. Cependant, il faut comprendre que certaines maladies de la gorge ou du larynx peuvent entraîner des complications graves.

Il existe de nombreux types de maladies de la gorge et du larynx. Cela peut être à la fois une maladie inflammatoire (aiguë) et une maladie chronique.

Quelles sont les maladies chroniques de la gorge

Toute maladie de la gorge et du larynx peut devenir chronique avec un traitement inapproprié, voire son absence.

Soulignez les 10 maladies les plus courantes de la gorge et du larynx:

  1. Laryngite.
  2. Pharyngite
  3. Angine de poitrine
  4. Amygdalite.
  5. Laryngospasme.
  6. Œdème laryngé.
  7. Sténose du larynx.
  8. Pharyngomycose.
  9. Sclérome.
  10. Adénoïdite

Ci-dessous, les experts ont examiné plus en détail chaque affection.

Laryngite. Lorsque la maladie est enflammée, les cordes vocales. Il est difficile pour le patient de parler, la voix s’assied plus souvent. Se produit sur le fond de maladies telles que: ARVI, grippe, coqueluche, etc., pendant l'hypothermie, du tabagisme, de la poussière.

Pharyngite C'est une inflammation de la membrane muqueuse du larynx. Se produit sur fond de maladies concomitantes des voies respiratoires supérieures aiguës. La maladie ne doit jamais être commencée, sinon elle deviendra chronique, ce qui signifie que vous serez poursuivi par le nez qui coule, les caries dentaires, les maladies du cœur et des reins, l'amygdalite..

Angine de poitrine La maladie du larynx est infectieuse-allergique, dans laquelle le tissu lymphadénoïde des amygdales est enflammé. Transmis par des gouttelettes aéroportées ou domestiques.

Amygdalite. La maladie est causée par des staphylocoques et des streptocoques, ainsi que par des virus et des champignons. Il y a le cours suivant de la maladie:

  • aigu (mal de gorge);
  • chronique (peut altérer les fonctions du cœur, des reins et des articulations).

Le pus commence à s'accumuler dans les follicules. Autour des bouchons purulents s'accumule une plaque qui peut couvrir toute la surface des glandes.

Laryngospasme. Il est plus fréquent chez les enfants atteints de rachitisme, d'hydrocéphalie, de spasmophilie. Chez l'adulte, moins souvent - par inhalation de gaz irritants, lésion du larynx par un corps étranger.

Œdème laryngé. La maladie n'est pas une nature d'origine indépendante. Elle est due à un angor du larynx, à une accumulation de pus, à une laryngite phlegmoneuse. Distinguer limité ou diffus.

Sténose du larynx. Il en résulte une diminution ou une fermeture complète du larynx. C'est aigu et chronique.

Pharyngomycose. C'est une lésion de la membrane muqueuse du champignon leptotriksom. Des formations épineuses et épineuses blanches apparaissent à l'arrière de la gorge. La maladie ne gêne pas le patient, elle est donc le plus souvent détectée par hasard lors de l'inspection.

Sclérome. Maladie infectieuse de forme chronique. En raison de son développement, la muqueuse des voies respiratoires en souffre.

Adénoïdite Une infection virale qui affecte l'amygdale pharyngée.

  • maux de tête difficiles à transférer sans les médicaments appropriés;
  • respiration lourde;
  • toux violente la nuit;
  • nez qui coule avec des particules de pus.

Si vous ne vous engagez pas dans le traitement de cette maladie, il y a sinusite, otite moyenne, amygdalite.

Comment traiter les maladies de la gorge et du larynx

Quelle que soit la forme de la maladie, le traitement doit commencer immédiatement, car les premiers symptômes sont plus faciles à vaincre que la forme négligée de la maladie. Ainsi, il sera possible d'empêcher le développement d'une forme chronique de fuite.

Dans le traitement de la laryngite, des inhalations de vapeur, une consommation excessive d'alcool et des bains de pieds chauds sont prescrits. Avec pharyngite - rinçage alcalin, inhalations d’huile alcalines, lubrification des membranes muqueuses au Lugol. Lorsque l'angine procure un repos au lit, une consommation d'aliments mous, l'exclusion de la salé, des épices, pour fournir beaucoup de boisson. L'angine est traitée avec des médicaments antibactériens et se rince toutes les heures.

Dans le laryngospasme, l'attaque est éliminée en chatouillant le nez en inhalant de l'ammoniac. Après élimination du spasme, un traitement vitaminique est prescrit (souvent de la vitamine D). Si l’oedème du patient est hospitalisé immédiatement, la taille de l’œdème peut augmenter à tout moment. Il est éliminé en avalant les morceaux de glace du patient, en posant de la glace sur le cou, en prescrivant un traitement, en inhalant des antibiotiques.

Avec une sténose du larynx, le patient est également hospitalisé pour prendre des mesures visant à prévenir l'asphyxie. Traiter avec des pansements à la moutarde, des bains de pieds chauds, une inhalation d’oxygène, des médicaments à base de morphine. Pour la pharyngomycose, les amygdales sont enduites de Lugol et la gorge est traitée avec une solution de chinosol. Si la maladie est grave, le médecin vous recommandera de retirer les amygdales.

Lorsque le sclérome est prescrit un traitement à la streptomycine et une radiothérapie. L'adénoïdite est traitée en lavant le nasopharynx avec des solutions antiseptiques et une thérapie au laser. Dans les cas graves, la chirurgie est fournie.

J'aimerais souligner un autre facteur important. Ainsi, avec les régimes et le jeûne, les fonctions d'absorption intestinale sont perturbées, ce qui entraîne une carence en macronutriments et en oligo-éléments.

Qu'est-ce que cela signifie

Par exemple, en cas de manque de vitamine A, on observe une sécheresse des muqueuses, des douleurs dans la bouche et la gorge. En cas de manque de vitamine B2, la couche papillaire supérieure de la langue devient enflammée, puis des brûlures et des douleurs pendant le repas et la conversation commencent à poser problème.

Pour éviter des douleurs fréquentes dans la gorge, il est nécessaire de procéder à une prévention, le risque de maladie grave et le développement de complications deviendront alors nuls.

Quelle prévention est fournie contre les maladies de la gorge?

  • ne pas manger d'aliments chauds ou froids;
  • passer plus de temps à l'extérieur;
  • bonne nutrition;
  • être dans une pièce ventilée et humide;
  • le tabagisme conduit également à des maladies de la gorge;
  • ne pas se soigner soi-même;
  • se laver les mains plus souvent;
  • habillez-vous pour la météo.

Les médecins recommandent de boire des vitamines pendant l'épidémie de SAO, renforcent le système immunitaire.

Que peut-il y avoir une douleur persistante dans la gorge?

Parler de maux de gorge chroniques implique des sensations de douleur qui perturbent une personne depuis longtemps sans aucun lien visible avec des maladies infectieuses et des pathologies aiguës du pharynx.

Des maladies d'étiologies différentes peuvent causer de la douleur.

En outre, l'impact constant de certains facteurs environnementaux peut entraîner une perturbation du travail de la muqueuse pharyngée, une sécheresse, des chatouillements et une douleur.

Dans de rares cas, la douleur provoque des maladies graves dans le corps, telles que des processus tumoraux.

Par conséquent, on ne peut ignorer les maux de gorge qui dérangent une personne depuis longtemps. Une visite rapide chez le médecin ORL peut sauver une personne des complications de la maladie sous-jacente.

Causes possibles de douleur persistante

Le syndrome douloureux indique la présence d’un processus pathologique dans la gorge. Elle peut être causée par des microorganismes pathogènes, une perturbation du travail de divers organes et systèmes humains, une carence en vitamines dans le corps et les propriétés physico-chimiques de l'air inhalé.

Lorsque des néoplasmes tumoraux au niveau du pharynx et du larynx, ainsi que des névralgies du nerf glossopharyngé et du nerf laryngé supérieur, il existe également des sensations de douleur d'intensité variable.

Amygdalite et pharyngite chroniques

Les maladies infectieuses accompagnées d'amygdalite peuvent être un déclencheur du développement d'une inflammation chronique des amygdales. En même temps, au stade initial de cette maladie, les amygdales sont toujours en mesure de remplir leur fonction et une personne ne craint qu'un léger mal de gorge.

La cause de l’infection chronique des amygdales est leur défaite par le streptocoque, le staphylocoque, le pneumocoque, le bacille de l’hémophile, l’adénovirus, le virus de l’herpès, des champignons et d’autres micro-organismes.

Lors de l'examen de la gorge, des amygdales dilatées sont visibles, généralement de couleur rose normale, parfois avec une patine ou des bouchons lacunaires. Le processus implique les arcades palatines, qui peuvent être hyperémiques et épaissies, soudées aux amygdales.

En l'absence de traitement de cette maladie, son passage au stade décompensé a lieu. Dans le même temps, les exacerbations de la maladie deviennent plus fréquentes, le patient est préoccupé par les maux de gorge fréquents. De nouveaux symptômes apparaissent - lymphadénite cervicale, fièvre. A ce stade, complications possibles du cœur, des reins.

Au stade initial de la maladie, un traitement conservateur est effectué. Prescrire des antibiotiques, des agents fortifiants, des vitamines.

Avec décompensation, lorsque les amygdales deviennent des foyers d’infection et ne remplissent plus leurs fonctions, une amygdalectomie est indiquée.

En raison des rhumes fréquents, des infections virales respiratoires aiguës, de l’exposition systématique de la membrane muqueuse du pharynx à l’air sec ou poussiéreux, des gaz nocifs, de la fumée du tabac et de l’alcool, une inflammation chronique - une pharyngite peut se développer.

En plus de la membrane muqueuse elle-même, le processus inflammatoire affecte également l'appareil lymphoïde du pharynx. Le développement de la maladie est lent, caractérisé par des périodes de rémission et d'exacerbation.

Le tableau clinique de la maladie dépend du stade (de la forme) de la pharyngite chronique. La pharyngite catarrhale est fréquente chez les fumeurs et les personnes travaillant dans des industries dangereuses. Dans cette forme de maladie, les principales plaintes du patient seront:

  • Oisiveté
  • Sensation de coma
  • Léger mal de gorge.

Dans les pharyngites chroniques hypertrophiques, la membrane muqueuse du pharynx s'épaissit et le volume de son tissu lymphoïde augmente également. La maladie, les douleurs légères et la sécheresse de la gorge sont les principaux symptômes de la maladie à ce stade.

Des granules lymphatiques élargis sont visibles lors de l'inspection de la gorge. Sur le dos du pharynx, des expectorations mucopurulentes peuvent s'accumuler, ce qui provoque une mauvaise haleine et une toux persistante qui ne peut être guérie.

Le stade final du développement de la maladie devient une pharyngite atrophique. La muqueuse pharyngée devient plus fine et atrophie, les expectorations deviennent très épaisses et visqueuses, son dessèchement entraîne la formation de croûtes sèches, qui provoquent une douleur chez la personne, elles se sentent comme un corps étranger. Les patients s'inquiètent d'une toux douloureuse, surtout la nuit.

Infections paresseuses

Un certain nombre d'infections spécifiques peuvent provoquer une sensation constante de mal de gorge. Parmi eux se trouvent:

  • Tuberculose du pharynx et du larynx. Chez ces patients, dans la plupart des cas, la principale source d’infection se trouve dans les poumons. Les principales plaintes du patient - maux de gorge, enrouement.
  • Mycoses du pharynx, souvent longues et généralement asymptomatiques. La maladie se manifeste par la douleur, qui augmente avec le temps. À la surface du pharynx, du pharynx et du larynx, une plaque blanche spécifique peut être détectée. Le développement de la maladie peut durer des années.
  • Infections sexuellement transmissibles. Ce sont des maladies telles que la gonorrhée, la syphilis, la chlamydia.
  • Infection par le VIH, surtout dans sa dernière phase.

Tumeurs

Un mal de gorge constant peut indiquer la présence d'une tumeur dans le pharynx ou le larynx. Lors de la localisation initiale de la tumeur sur les cordes vocales, la déglutition provoque une douleur qui donne à l'oreille. En raison de la douleur causée en mangeant, les patients commencent à manger moins, ce qui conduit à leur épuisement.

Avec la croissance d'une tumeur, une sensation de corps étranger apparaît.

Au cours des stades avancés de la maladie, le processus pathologique se déplace vers les parois du larynx et de l'œsophage. Si la tumeur se trouve dans l'espace sous-ligamenteux, le patient sera dérangé par l'enrouement croissant de la voix, l'hémoptysie. Le mal de gorge peut également être observé aux stades avancés du cancer du poumon.

Carence en vitamines et minéraux

En cas de troubles de l'alimentation, de jeûne et de régimes, la violation de la fonction d'absorption de l'intestin peut être une déficience en micro et macro.

Par exemple, une carence en vitamine A provoque la sécheresse et l'érosion des muqueuses, ce qui provoque des douleurs dans la bouche et la gorge.

En cas de déficit en B2, la couche papillaire supérieure de la langue est enflammée, ce qui s'accompagne d'une sensation de brûlure et de douleur en mangeant et en parlant.

La réduction du niveau de vitamine C se traduit par des douleurs à la bouche et au pharynx dues à des ulcères nécrotiques à la muqueuse. En outre, une douleur dans la langue et le pharynx peut provoquer une anémie déficiente en vitamine B12 due à une atrophie de la muqueuse.

Névralgie

L'émergence d'une douleur intense à la racine de la langue, d'amygdales, de palais mou, irradiant à l'oreille, est caractéristique de la névralgie du nerf glossopharyngé. La douleur ne dure que quelques minutes et peut être à la fois unilatérale et étendue aux deux côtés.

Des symptômes similaires provoquent des névralgies du nerf laryngé supérieur. De plus, le patient s'inquiète d'une toux spasmodique et de difficultés respiratoires, en particulier d'inspiration, en raison du spasme de la glotte.

Maladies d'autres organes et autres facteurs

Les maladies endocriniennes, telles que la maladie de Cushing, l'hypothyroïdie, le diabète, peuvent provoquer une sensation de sécheresse, de brûlures, de douleur dans la bouche et la gorge. La douleur peut provoquer des maladies de la colonne cervicale.

Diverses maladies dentaires provoquent souvent des douleurs dans la gorge.

Ce sont la stomatite, la parodontite, les caries dentaires étendues. Les maladies chroniques du système digestif, telles que le reflux œsophagien, provoquent souvent une irritation constante de la muqueuse pharyngée, ainsi que des inflammations et des douleurs. La douleur chronique localisée dans la gorge peut également être causée par d'autres facteurs. Parmi eux, les plus courants:

  • Inhalation systématique d'air pollué,
  • Air sec
  • Surtension régulière des muscles du larynx,
  • Réactions allergiques
  • Varices de l'oesophage (partie supérieure).

Sans l'avis d'experts et l'utilisation de méthodes d'examen supplémentaires, il est souvent très difficile de déterminer le nom de la maladie.

Par conséquent, en présence de douleur dans le pharynx, il n’est pas nécessaire de différer la visite chez le médecin, car de nombreuses maladies sont plus rapides et plus faciles à traiter à un stade précoce.

Maladies chroniques de la gorge

En oto-rhino-laryngologie, les maladies de la gorge sont considérées comme les pathologies les plus fréquemment diagnostiquées. Ceci s'applique aux enfants et aux adultes. La plupart des cas de maladie aiguë sont enregistrés pendant la saison hivernale, mais dans certains cas, le processus est synchronisé et les symptômes sont donc presque toujours perturbés.

Contenu de l'article

L'amygdalite est dite chronique s'il y a un processus inflammatoire dans les amygdales et que les symptômes apparaissent de temps en temps. Sous l'influence de certains facteurs provoquants, il se produit une exacerbation de la pathologie, qui s'accompagne d'une augmentation de l'intensité des symptômes.

Les amygdales palatines et autres jouent un rôle protecteur car elles sont des structures lymphoïdes et font partie du système immunitaire. Les attaques fréquentes de microorganismes pathogènes dans le contexte d'une immunité affaiblie entraînent le développement d'une amygdalite aiguë avec le passage ultérieur à la forme chronique.

Le risque de développer un type chronique de la maladie augmente avec une diminution de la résistance du corps après des maladies infectieuses (rougeole, grippe, scarlatine), avec une hypothermie ou une exacerbation de maladies chroniques.

Surtout souvent, la forme chronique est enregistrée lorsque l’infection se propage à partir de lésions du nasopharynx (sinusite) ou de la cavité buccale (caries).

En outre, la chronicité survient avec le mauvais traitement d'un processus aigu, lorsqu'un antibiotique inadéquat est prescrit.

Les antibiotiques doivent être prescrits exclusivement par un médecin en fonction des résultats de l'antibiogramme.

Parmi les facteurs prédisposants, il convient de souligner:

  • violation de la respiration nasale dans la polypose, les végétations adénoïdes, les anomalies de la structure et la courbure du septum;
  • hygiène buccale inadéquate;
  • mauvaises accolades

Les affections ORL de la gorge avec lésions de l'amygdale sont classées en:

  1. une forme simple dans laquelle on observe des symptômes de nature locale sous forme de gonflement de la membrane muqueuse, d'épaississement des arcades, de masses purulentes et d'embouteillages apparaît dans les lacunes. Également à la palpation des ganglions lymphatiques régionaux, on détecte une lymphadénite (ganglions lymphatiques dilatés, gonflés, douloureux);
  2. toxique-allergique stade 1, quand en plus des manifestations locales marquées fatigue, malaise, épisodes subfébriles et vertiges périodiques. Parfois, une personne peut remarquer une arthralgie et une douleur cardiaque, ce qui indique une exacerbation du processus inflammatoire infectieux. Il est à noter que les signes cliniques du cœur ne modifient pas l'électrocardiogramme;
  3. stade toxico-allergique 2, dans lequel les modifications de l'ECG sont enregistrées, un trouble du rythme cardiaque et une hyperthermie persistante de bas grade sont détectés. En outre, la pathologie est caractérisée par des troubles fonctionnels de l'appareil ostéo-articulaire, des reins et du foie. Au cours de cette période, le risque d'exacerbation de la pharyngite, la survenue d'un abcès paratonsaire, la formation de malformations cardiaques, le développement d'autres maladies infectieuses, le rhumatisme et les états septiques augmentent. Le sepsis est causé par la migration de micro-organismes pathogènes le long du sang, ce qui prédispose à l'apparition de foyers infectieux lointains.

Les maladies chroniquement symptomatiques ne sont pas des signes prononcés. Une personne peut être dérangée par des chatouillements, des égratignures à la gorge, la présence d'une boule dans l'oropharynx, une sécheresse et une odeur désagréable. Après chaque exacerbation d'amygdalite, l'amélioration de la maladie est extrêmement lente, accompagnée du maintien d'une fièvre légère et d'une indisposition.

Les exacerbations avec une forme simple sont enregistrées jusqu'à trois fois par an et, dans le cas des allergiques toxiques - beaucoup plus souvent, prédisposant à la formation d'un abcès paratonnaire et à la propagation de l'inflammation aux tissus sains voisins (laryngite). Le patient se plaint d'hyperthermie sous-fébrile et d'une faiblesse persistante.

Lorsque les maladies chroniques de la gorge des amygdales deviennent le foyer de l’infection, à partir desquelles les germes se propagent dans tout le corps. Pour cette raison:

  1. défense immunitaire réduite;
  2. on note une collagénose (dermatomyosite, périartérite, lupus, sclérodermie);
  3. les maladies de la peau se développent (eczéma, dermatite, psoriasis);
  4. les terminaisons nerveuses sont atteintes (sciatique);
  5. développer des processus auto-immuns (vasculite, purpura thrombocytopénique);

Le diagnostic de la maladie de la gorge comprend la collecte d'informations anamnestiques (maux de gorge fréquents), l'examen d'un oto-rhino-laryngologiste et des recherches supplémentaires.

Au cours de la pharyngoscopie, lors de l'examen de la gorge, la maladie se manifeste par une rougeur de la membrane muqueuse, un épaississement et un gonflement des arcades. Les enfants ont souvent un relâchement du tissu glandulaire. Dans les vides accumule écoulement purulent avec une odeur désagréable. À la palpation des ganglions lymphatiques régionaux, on détecte une lymphadénite (hypertrophie, gonflement, sensibilité des ganglions lymphatiques).

Pharyngite

Parmi les pathologies des voies respiratoires supérieures, la pharyngite est considérée comme la plus fréquente. Auparavant, le processus aigu se terminait par un rétablissement et n'entraînait pas de complications. De nos jours, les patients atteints de maladies chroniques font de plus en plus appel à un oto-rhino-laryngologiste. Dans ce cas, le larynx est exposé à long terme à un agent pathogène infectieux, ce qui prédispose à la persistance de l'inflammation.

En cas de suspicion de maladie de la gorge, le stade chronique peut se présenter sous plusieurs formes:

  1. catarrhale, qui se caractérise par un tableau clinique sévère;
  2. hypertrophique, qui se caractérise par la prolifération des membranes muqueuses et des rouleaux;
  3. atrophique, lorsque se produit une atrophie de la membrane muqueuse de la paroi pharyngienne postérieure, ce qui altère de manière significative sa fonction.

Parfois, il existe une forme mixte dans laquelle certaines parties du larynx sont hypertrophiées, tandis que d'autres ont subi une atrophie, qui se manifeste par des symptômes flous.

Les raisons qui provoquent la chronisation du processus pathologique incluent les agents pathogènes viraux (parainfluenza, adénovirus, rhinovirus) qui persistent longtemps dans la muqueuse. Avec des lésions infectieuses fréquentes, la défense immunitaire est tellement réduite qu'elle ne peut pas résister aux infections à streptocoques ou à staphylocoques.

En conséquence, la moindre hypothermie ou des boissons froides peuvent provoquer une exacerbation de la maladie. La maladie devient chronique à l'arrière-plan:

  • fumer;
  • l'alcoolisme;
  • inhalation d'air pollué (smog, risques professionnels);
  • immunodéficience en pathologie chronique sévère;
  • les végétations adénoïdes chez les enfants;
  • foyers infectieux proches (caries, sinusite).

Il est à noter qu'une inflammation chronique est possible avec le reflux gastro-œsophagien, lorsque de la nourriture est projetée, irritant les muqueuses.

Il y a un changement constant dans la membrane muqueuse, allant des signes catarrhal à l’atrophie.

La forme catarrhale est souvent observée chez les fumeurs, ainsi que sous l'effet négatif des facteurs professionnels. Lors de la reproduction des microbes et de la libération de substances toxiques, on observe l'apparition de gonflements et de rougeurs des tissus. En surface, de la plaque peut se former à partir de cellules mortes et d'agents pathogènes.

À l'avenir, il y aura de grandes accumulations de mucus sur la membrane muqueuse, qui est difficile à tousser. Le stade granulaire est considéré comme le plus dangereux en termes de propagation de l'infection.

Maladies de la gorge et du larynx - causes, symptômes, traitement et prévention

Lorsque vous toussez, vous devez prendre de la codéine, des pastilles. Dans la laryngite atrophique, on effectue la cautérisation des zones hyperplasiques au nitrate d'argent (3,5%). L'hyperplasie sévère est traitée par l'ablation chirurgicale de zones. Dans le même temps, le nez et les oreilles (oreilles) doivent être traités pour une inflammation.

Pharyngite

La pharyngite ou maladie inflammatoire de la muqueuse pharyngée est un cours aigu et chronique (atrophique, catarrhale et hypertrophique). La pharyngite, comme d’autres maladies de la gorge, peut survenir dans le cadre d’une inflammation des voies respiratoires supérieures: catarrhe, grippe, infections.

Les causes de pharyngite aiguë peuvent être associées au tabagisme, à la respiration par la bouche et à une longue conversation au froid, à la consommation de boissons froides, notamment d'alcool, d'aliments froids ou très chauds. Les oreilles et le nez commencent à faire mal à mesure que l'infection se propage par les trompes d'Eustache et les voies respiratoires supérieures.

Les symptômes de la pharyngite aiguë se produisent:

  • inconfort et douleur dans la gorge en mâchant et en avalant des aliments et de la salive;
  • fièvre basse;
  • hyperémie des amygdales muqueuses et palatines avec présence de raids mucopuruleux;
  • follicules sur le mur du fond, cela ressemble à des grains rouges;
  • langue enflée.

Chez les enfants de moins de 2 ans atteints de pharyngite, la membrane muqueuse du nasopharynx s'enflamme, la rhinite catarrhale du stade aigu apparaît, la respiration par le nez est perturbée et l'oreille tombe. La maladie est différenciée de l'angor catarrhal.

La pharyngite atrophique chronique est associée à la rhinite atrophique.

Les symptômes surviennent:

  1. Toux sèche;
  2. Se gratter, maux de gorge et sécheresse;
  3. Diminution du ton de la voix;
  4. L’apparition sur le mucus aminci et pâle du lustre de la paroi postérieure, des croûtes de mucus séché,
  5. Sensations douloureuses dans le nez et les oreilles.

Les symptômes de pharyngite catarrhale et hypertrophique se manifestent:

  • inconfort dans la gorge, comme dans la pharyngite atrophique;
  • l'accumulation de mucus visqueux dans la gorge, provoquant toux et expectoration;
  • douleur en toussant dans l'oreille et le nez, avec nausée et vomissement;
  • l'apparition d'hyperémie et l'épaississement du mucus avec la présence d'une sécrétion visqueuse ou purulente;
  • grouper les follicules et augmenter leur taille;
  • gonflement et épaississement de la luette et du palais mou.

Les symptômes de la pharyngite hypertrophique semblent plus brillants. En même temps, à l’arrière du pharynx, le tissu lymphoïde augmente, des granules s’y accumulent, ce qui conduit à une pharyngite à granulose.

Le développement de la pharyngite hypertrophique latérale est favorisé par l'hypertrophie du tissu lymphoïde sur les côtés des parois et l'apparition de crêtes rouge vif derrière les arcs palatins.

Prévention et traitement de la pharyngite

Devrait effectuer:

  • éliminer les causes de la maladie;
  • mener à bien la prévention et le traitement des principales maladies infectieuses associées;
  • se gargarisent souvent avec des solutions alcalines, des décoctions d'herbes;
  • irriguer la gorge avec des aérosols d'huile et alcalins;
  • lubrifier la solution de glycérine muqueuse de Lugol;
  • prendre de l'iodure de potassium en solution (3%), de la vitamine A;
  • utilisez Collargol (2-3%) ou Protargol pour la lubrification.

En présence de pharyngite hypertrophique, les granulés contenant du nitrate d'argent (solution à 5-10%) sont également cautérisés. La cryothérapie est utilisée pour traiter la forme hypertrophique grave de la maladie.

Maux de gorge et amygdalite

Dans l'angine de poitrine, le développement infectieux se produit dans les amygdales du palais et d'autres tissus lymphatiques laryngés et pharyngés sont capturés: amygdales laryngée, linguale, rhino-pharyngée. L'angine est primaire ou secondaire.

L'infection peut pénétrer de l'extérieur par la voie aérienne, par la nourriture, par la bouche et par le pharynx. De l'intérieur, l'infection se produit en cas de carie dentaire, d'infections purulentes dans la cavité nasale et les sinus, et de processus inflammatoires dans les amygdales. Stimuler l'infection de staphylocoques, streptocoques et pneumocoques.

L'angine de cours aiguë dans les amygdales enflammées du pharynx, souvent au palatin, s'appelle une amygdalite.

  • malaise et douleur lors de la déglutition;
  • augmentation de la température corporelle;
  • douleurs: de la tête, des os et des articulations;
  • frissons ou fièvre récurrents;
  • infections au nez et aux oreilles (oreilles).

Dans l'angine de poitrine aiguë, le processus inflammatoire primaire se produit dans l'anneau lymphadénoïde du pharynx. L'amygdalite streptococcique entraîne une intoxication de tous les organes et des dommages à d'importants systèmes, notamment les systèmes immunitaire, nerveux et cardiovasculaire. Lorsque l'angine de poitrine se reproduit fréquemment, elle développe des rhumatismes et une glomérulonéphrite.

L'angine secondaire (symptomatique) se développe en raison d'infections aiguës: adénovirus et herpès, scarlatine et tuberculose, rougeole, diphtérie et mononucléose. En plus des maladies du sang systémiques: leucémie, agranulocytose. Dans le même temps, les amygdales sont touchées, comme dans l'angine: fongique ou Simanovsky-Platua-Vincent.

L'angine de poitrine est catarrhale, folliculaire, lacunaire et phlegmoneuse.

Avec l'angine de poitrine, le processus inflammatoire se manifeste de différentes manières dans les amygdales du palais:

  1. Différence de l'angine de poitrine catarrhale par rapport à d'autres formes dans la lésion superficielle des amygdales, l'intoxication modérée et la basse température
  2. La différence entre lacunaires se manifeste par des symptômes plus prononcés: température élevée de 39 à 40 ° C, intoxication, tests sanguins et urinaires insuffisants, lésions purulentes des amygdales dans la zone lacunaire et propagation du pus aux amygdales. Il peut être facilement enlevé sans trace de sang. Mal de gorge donne à l'oreille et au nez. Lors de la pose du nez, la respiration devient difficile et une légère suffocation est ressentie.
  3. L'angine folliculaire diffère des amygdales hypertrophiées et œdémateuses avec des follicules purulents. À l'ouverture du follicule, le pus ne se propage pas au-delà des amygdales.
  4. Différence d'abcès péri-amygdalien ou de maux de gorge phlegmoneux dans l'inflammation aiguë purulente de la cellulose près des amygdales, l'odeur désagréable de la cavité buccale, la sécrétion abondante de salive, l'augmentation et la douleur des ganglions lymphatiques régionaux. Cela arrive souvent avec une amygdalite chronique. Il existe une hyperhémie aiguë unilatérale et un gonflement du palais mou.

L'angine est lourde de complications: néphrite et méningite, orchite, cholécystite, rhumatisme, phlegmon du cou et médiastinite amygdalienne, otite, sinusite, lymphadénite des ganglions lymphatiques régionaux, lymphadénite purulente, abcès paratoncilaire, abcès et péritonite.

Traitement prescrit par un médecin. Des antibiotiques à la pénicilline, des antiseptiques locaux (aérosols, aérosols, sucettes), des médicaments antimicrobiens, des gargarismes au sel chaud, avec du permanganate de potassium, de la décoction de soude ou à base de plantes, des boissons chaudes avec des framboises et du citron, des compresses sont généralement utilisés.

Laryngisme

La cause du laryngospasme est chez les enfants: rachitisme, hydrocéphalie, spasmophilie, allaitement au biberon sans précaution. Dans le même temps, les muscles et les nerfs du larynx sont par réflexe hyper-excitables. Chez l'adulte, un gaz ou un corps étranger qui irrite la gorge devient la cause du laryngisme.

Quand une attaque ferme convulsivement la glotte chez les enfants et plus loin:

  • la suffocation apparaît;
  • il y a une inspiration bruyante;
  • la cyanose se produit;
  • les membres se contractent;
  • élèves contractés;
  • la respiration peut s'arrêter;
  • moins souvent - la conscience est perdue.

Après quelques secondes, l'attaque est arrêtée avec rétablissement de la respiration. Chez l'adulte, une crise convulsive s'accompagne d'une forte toux, de bouffées vasomotrices de la peau du visage et de cyanose.

Afin d'arrêter une attaque d'irritation de la membrane muqueuse, ils laissent piquer un coton-tige, irriguent la peau à l'eau froide, piquent même parfois avec une aiguille, pincent, chatouillent le nez. Dans les cas graves, l'asphyxie est supprimée par intubation ou trachéotomie.

Entre les attaques, un traitement général est effectué pour le traitement et la prévention de la maladie en se promenant dans la zone du parc et en vitamines. Les enfants fournissent le lait du donneur.

Œdème laryngé

L'œdème apparaît dans le larynx avec une lésion non associée à une inflammation. Le site de l'œdème est situé sous la membrane muqueuse du tissu cellulaire (l'espace du sous-dossier, le vestibulaire et les vestiges du syruponadgortany, près de la langue sur l'épiglotte). L'œdème est limité ou diffus.

Une suffocation peut survenir avec un gonflement important du larynx en raison de blessures: réactions chimiques, thermiques et mécaniques, allergiques graves.

Un gonflement apparaît également en relation:

  • maladies infectieuses aiguës et maladies des reins, du système cardiaque et des vaisseaux sanguins;
  • œdème collatéral - dû à des pathologies des ganglions lymphatiques du cou, de la thyroïde, des processus inflammatoires du pharynx;
  • cellulite au cou - sur fond de laryngite: phlegmoneuse ou aiguë, et apparition de nouvelles formations dans le larynx.

Lorsque l'œdème survient lors de la déglutition, une douleur à la gorge apparaît et donne à l'oreille, la respiration est difficile. Avec une sténose importante de la suffocation laryngée apparaît. Une tumeur rose pâle peut être gélatineuse sans contours de détails anatomiques.

Traitement

Afin de ne pas développer une sténose prononcée du larynx et qu'il n'y ait pas d'étouffement, la patiente est hospitalisée même avec un léger œdème. En tant que traitement d'urgence, le patient doit attacher une bulle avec des glaçons au cou, dont les petits morceaux sont destinés à être ingérés. Ils ont recours à la thérapie par distraction, à la mise en place de boîtes de conserve, à la pose de plâtres à la moutarde, à l’utilisation d’un bain chaud pour les pieds.

A l'hôpital, le traitement est effectué:

  • connecter l'oxygène;
  • l'utilisation d'aérosols avec des antibiotiques;
  • perfusion intramusculaire d'antibiotiques;
  • les sulfonamides;
  • traitement de déshydratation à l'intérieur de la veine;
  • blocus intranasal de novocaïne;
  • médicaments antihistaminiques diurétiques par administration intramusculaire (Pipolfen, Suprastin);
  • corticostéroïdes en aérosols;
  • Hydrocortisone (w / w) et prednisolone (w / w) dans les cas graves;
  • Trachéotomie ou intubation prolongée.

Sténose du larynx

Avec la sténose, la lumière du larynx est réduite ou complètement fermée. Un étouffement peut survenir. L'attaque de la sténose peut être aiguë ou chronique.

Le développement soudain aigu, fulminant de sténose ou progressif, mais dans peu de temps (2-3 heures) diffère chez les enfants:

  1. Vrai et faux croup;
  2. Laryngotrachébronchite aiguë;
  3. Paralysie du muscle cricoïde postérieur des deux côtés;
  4. Traumatisme au larynx: chimique, thermique et mécanique;
  5. La présence dans le larynx de chondroperichondrite, d'oedème ou de laryngite phlegmoneuse.

La sténose chronique se développe lentement, la lumière se rétrécit progressivement en relation avec les cicatrices du larynx après des lésions cicatrisées, la sclérotique, après la chondropérichondrite, la diphtérie, des tumeurs et la syphilis. Avec le ré-développement de l'inflammation de la membrane muqueuse, une blessure ou une hémorragie, une rechute survient, la sténose devient aiguë.

  • pas de pause après avoir expiré avant de soupirer;
  • la respiration devient plus longue et le nombre de respirations est moindre;
  • le nombre de mouvements respiratoires est en corrélation avec le nombre de battements de coeur;
  • le ton de la voix diminue, une respiration sifflante apparaît (mais pas en sténose en raison d'une paralysie des nerfs laryngés inférieurs);
  • un bruit sténotique pendant l’inhalation se fait entendre à grande distance.

Pendant la décompensation - Sténose de stade II:

  1. Le corps manque d'oxygène;
  2. L'essoufflement augmente;
  3. Les muqueuses et la peau deviennent bleuâtres;
  4. Les espaces intercostaux, les fosses jugulaire, supraclaviculaire et sous-clavière sont inhalés de façon dramatique pendant l'inhalation.

Le patient est anxieux et déchiré, couvert de sueur froide, respire souvent avec un bruit respiratoire accru.

Symptômes d'asphyxie - sténose de stade III:

  • la suffocation se produit;
  • l'activité cardiaque diminue;
  • la respiration est rare et superficielle;
  • les téguments sont pâles et les malades sont lents et indifférents au monde qui les entoure;
  • leurs pupilles se dilatent, la respiration s'arrête, la conscience est perdue;
  • les matières fécales et l'urine se retirent involontairement.

La magnitude de la lumière de la glotte estime le degré de sténose. Lors du diagnostic, ils sont examinés pour exclure la sténose trachéale et la respiration pathologique due à des maladies cardiaques et pulmonaires.

Thérapie ambulance

Pour exclure la sténose dans les maladies du larynx, des soins d'urgence sont nécessaires pour son hospitalisation.

Avant son arrivée, il convient de prévenir l’asphyxie au stade de la compensation en utilisant les méthodes thérapeutiques suivantes:

  • pansements de moutarde sur la poitrine;
  • bains de pieds chauds;
  • remèdes pour le coeur;
  • médicaments d'un certain nombre de morphines;
  • traitement de déshydratation (élimination de l'excès d'eau du corps par les diurétiques);
  • utilisez un coussin d'oxygène pour la respiration.

Aux stades de décompensation et d'asphyxie, ils sont immédiatement retirés de l'attaque par trachéotomie ou par intubation prolongée, en présence d'une sténose aiguë de la diphtérie, par intubation ordinaire. Pratiquer la respiration artificielle.

Dans les formes chroniques de sténose, le sclérome et la tumeur sont traités. Pour la sténose avec cicatrices, le bougienage, la laryngo et la trachéotomie sont utilisés, le tissu cicatriciel est excisé.

Pharyngomycose

Lorsque le champignon leptotriksa frappe la paroi arrière de la muqueuse pharyngienne, des crêtes latérales, des lacunes des amygdales du palais, des épis blanchâtres denses à la base stable. Ils peuvent être clairement vus avec un pharyngoscope.

La raison en est la prolifération accrue de l'épithélium et sa kératinisation en raison de l'utilisation prolongée et irrationnelle d'antibiotiques, d'une amygdalite chronique, de l'hypovitaminose. Habituellement, il est chronique et ne présente aucun symptôme. Détecter peut être aléatoire lors de la visualisation ou lors de malaises dans la gorge. Lorsqu'un examen de laboratoire d'épines denses trouve des leptotriks.

Le traitement est effectué à l'aide de la solution de Lugol avec la présence de glycérine, qui lubrifie les muqueuses et les amygdales. Il est recommandé de se gargariser et de laver fréquemment les lacunes avec une solution d'hinosol (0,1%) pas plus de 2 fois par semaine, avec un cycle de 8 à 10 lubrifications. Avec la pharyngomycose sur le fond de l'amygdalite chronique, les amygdales sont enlevées chirurgicalement.

Sclérome

Le sclérome est une infection chronique. Il affecte la membrane muqueuse des voies respiratoires. Une infection est provoquée par une baguette de Frisch-Volkovich.

La maladie se développe lentement et peut évoluer longtemps.

Manifestations de sclérome:

  • d'abord - il y a une infiltration dense sous forme d'élévations plates ou accidentées sans ulcération. Ils se situent à la place des contractions physiologiques: ramifications bronchiques et bifurcations de la trachée, du nasopharynx, du sous-espace laryngé, de la choanale et des arcades nasales;
  • plus tard, des cicatrices sur les infiltrats apparaissent sur plusieurs parties des voies respiratoires, ce qui rétrécit considérablement leur lumière et perturbe la respiration. La localisation d'infiltrats dans une zone est rare.

Le traitement utilise la streptomycine et la radiothérapie. Les méthodes chirurgicales sont utilisées pour bouger, éliminer ou effectuer une électrocoagulation des infiltrats.

Maladies de la gorge et leur traitement populaire

Les maladies de la gorge se retrouvent souvent chez les enfants et les adultes. L'étiologie de telles maladies est associée à une infection bactérienne, virale et fongique. Dans le contexte de maladies fréquentes de la gorge et du larynx, des maladies chroniques qui entravent le fonctionnement normal des organes respiratoires sont formées. À cet égard, les maladies de la gorge humaine sont regroupées dans une sous-division distincte de la médecine et bénéficient d’une attention maximale en termes de diagnostic, de traitement et de prévention de la récurrence d’un cours chronique. Avec l'aide d'un traitement traditionnel, vous pouvez renforcer l'immunité locale, désinfecter les muqueuses de la paroi arrière et de la gorge, supprimer la croissance de la microflore pathogène. Cet article vous explique quels maux de gorge sont courants et comment la médecine traditionnelle peut les guérir. Voyez comment différentes illustrations de la gorge apparaissent dans les illustrations pour leur description. Sur la photo de la maladie de la gorge sont présentés des symptômes typiques qui permettent d’identifier la pathologie avant la visite chez le médecin. Considéré comme les maladies les plus fréquentes de la gorge, survenant pour diverses raisons.

Maladie ORL de la gorge

La maladie ORL de la laryngite de la gorge (catarrhe du larynx) est une inflammation de la membrane muqueuse du larynx et des sillons vocaux. Il y a une laryngite aiguë et chronique.

La maladie ligamenteuse aiguë de la gorge est le plus souvent une manifestation d'une maladie respiratoire - grippe, scarlatine, coqueluche, etc. fumer, abus d'alcool.

ORL chronique Maladies de la gorge et du larynx

La laryngite chronique est le résultat de maladies ORL récurrentes de la gorge. Les facteurs prédisposants sont le tabagisme et la consommation d'alcool.

Cette maladie ORL de la gorge se manifeste par une sensation de sécheresse, de grattage et de grattage de la gorge; la voix devient rauque ou complètement silencieuse, puis une toux sèche se joint.

Des procédures médicales pour les maladies de la gorge et du larynx, les boissons chaudes, les gargarismes, les applications, une compresse chauffante sur la gorge et des bains de pieds chauds sont utiles.

La pharyngite est une inflammation de la paroi arrière de la gorge.

La pharyngite des maux de gorge est une inflammation aiguë ou chronique de la membrane muqueuse.

Manifestations de la paroi arrière de la gorge: gorge sèche, sensation de brûlure, douleur à la déglutition, douleur en avalant, en particulier lorsque le pharynx est vide, toux, nécessité d'expectorations fréquentes du mucus, température corporelle normale ou augmentée à 37 ° C.

Causes de pharyngite chronique sous forme de pharyngite: maladies aiguës répétées du pharynx, maladie chronique du nez et des sinus paranasaux, amygdales, irritation prolongée de la membrane muqueuse du pharynx lorsqu’on fume, alcoolisme, exposition à la poussière, gaz nocifs, hypothermie. Ces maladies accompagnées de maux de gorge ne doivent être traitées que sous la surveillance d'un oto-rhino-laryngologiste. Cette maladie chronique de la gorge peut entraîner une atrophie de la muqueuse.

Quels sont les types de maladies de la gorge

Une liste de ce que sont les maladies de la gorge ne serait pas complète sans ces processus infectieux spécifiques. L'angine est une maladie infectieuse et allergique aiguë dans laquelle les modifications inflammatoires s'expriment principalement au niveau des amygdales. Le processus inflammatoire peut être localisé dans d'autres tissus lymphoïdes du pharynx - dans les amygdales païennes, laryngées et nasopharyngées.

L'agent causal de ces types de maladies de la gorge est le plus souvent le streptocoque. Hypercooling du corps, présence d’une inflammation chronique des amygdales (amygdalite), d’une inflammation de la cavité nasale et de ses sinus paranasaux (sinusite), de la cavité buccale (maladies des gencives et des dents), de la peau adénoïde, de la rhinite chronique, etc.; prédispose à cela la réduction des défenses de l'organisme, la fatigue prolongée.

Maux de gorge froids et leurs types sur la photo

Les rhumes de la gorge entraînent des maux de gorge, dangereux en raison de leurs complications au cœur et aux articulations. Voir quels types de maladies de la gorge avec une inflammation du tissu glandulaire des amygdales existent dans cet article.

La photo des maladies de la gorge montre les symptômes de différents types d’angor.

Le mal de gorge catarrhal (le plus facile) commence par un léger gonflement des amygdales. La membrane muqueuse de la gorge avec cette maladie de la gorge et des glandes reste rouge. Il y a une gorge sèche, puis une douleur en avalant. La température chez les adultes augmente généralement légèrement, chez les enfants elle peut atteindre 40 ° C. La maladie dure 3-5 jours.

Dans l'amygdalite lacunaire, toutes les manifestations sont plus prononcées. La température augmente rapidement, il y a un mal de gorge, fatigue, mal de tête. Dans les cavités des amygdales (lacunes), des bouchons purulents sont formés, faisant saillie à la surface des amygdales.

L'amygdalite folliculaire commence habituellement de manière soudaine: augmentation de la température jusqu'à 39-40 ° C, douleur aiguë dans la gorge. Bientôt, il y a une douleur dans les membres et le dos, un mal de tête, un sentiment de faiblesse générale. Sur les amygdales gonflées et rougies, un grand nombre de points jaunâtres arrondis - petits segments suppuratifs des amygdales (follicules).

Maux de gorge flegmoneux - inflammation purulente des tissus entourant l'amygdale et formation d'un abcès. La température monte à 39-40 ° C, il y a des frissons, une faiblesse générale. Les maux de gorge (souvent d'un côté) augmentent rapidement, augmentant fortement en avalant, en ouvrant la bouche, ce qui amène souvent le patient à refuser de manger et de boire.

Lorsque l'angine peut se produire des complications - maladies des articulations, des reins, du coeur. Des maux de gorge fréquents conduisent à une inflammation chronique des amygdales, c'est-à-dire amygdalite.

Mal de gorge sans fièvre

L'amygdalite est une maladie de la gorge sous forme d'inflammation des amygdales. Peut être aigu et chronique.

L'amygdalite chronique en tant que maladie des amygdales de la gorge se développe après une angine de poitrine et d'autres maladies infectieuses, accompagnée d'une inflammation de la membrane muqueuse du pharynx (scarlatine, rougeole, diphtérie). Le plus souvent, cette maladie de la gorge survient sans fièvre et s'accompagne de modifications atrophiques du tissu glandulaire des amygdales. Leur hypertrophie survient, ce qui complique le processus de respiration et de déglutition des aliments.

Les allergies microbiennes (streptocoques et adénovirus) jouent un rôle important dans le développement de l’amygdalite.

Traitement populaire des maladies de la gorge et des gargarismes de la gorge

En cas de maladie de la gorge, le gargarisme entraîne plusieurs actions positives à la fois. Un tel traitement populaire des maladies de la gorge élimine les agents pathogènes et adoucit les muqueuses. Par conséquent, dans le traitement des maladies de la gorge et du larynx, des teintures de substances aux propriétés antiseptiques naturelles sont souvent utilisées.

Teinture d'ail.

Des gousses d'ail finement déchiquetées (gruau) sont versées avec un alcool à 96 ° C, infusé pendant 10 jours dans un endroit sombre et frais, puis filtrées, puis filtrées. Le ratio de matières premières et d'alcool est de 1: 1. Appliquer pour rincer avec le mal de gorge et le nez qui coule. Pour ce faire, la teinture est diluée avec de l'eau dans différents rapports (1: 5. 1: 10). Teinture d'Hypericum perforatum

La teinture d'Hypericum est préparée avec de l'alcool à 40 ° (vodka) dans le rapport suivant: 1 partie d'herbe sèche et 5 parties d'alcool. Appliquer 3 à 4 fois par jour en tant qu'agent anti-inflammatoire externe pour se rincer la bouche (30 à 40 gouttes par gorgée d'eau). La teinture renforce les gencives et élimine la mauvaise haleine. En cas de maux de gorge, la teinture d'Hypericum se prend 30 à 50 gouttes 3 fois par jour avant les repas et est également ajoutée à l'eau pour le gargarisme (30 à 40 gouttes par 1/2 tasse d'eau tiède). Se gargariser dans 2-3 heures.

De plus, Hypericum teinture est utilisée pour frotter avec une radiculite, des douleurs dans les muscles et les articulations, ainsi qu’à l’intérieur avec un rhume, des maux de tête et une tuberculose pulmonaire.

La teinture est également utilisée sous forme de lotions (préalablement diluées avec de l'eau dans un rapport de 1:10) dans le traitement des brûlures et des plaies cutanées infectées.

Comme tout agent puissant, Hypericum perforatum, avec un traitement de longue durée et des doses excessives, peut devenir dangereux, toxique. Faites confiance au cours du traitement avec Hypericum pour déterminer le médecin traitant.

Teinture de Calendula officinalis.

Teinture alcoolique de fleurs et corbeilles de fleurs de souci (drogue de calendula) dans un rapport matières premières et alcool à 70 ° 1:10 - un liquide jaune clair. Il est utilisé pour les gargarismes avec mal de gorge (40 gouttes par 1/2 tasse d'eau tiède), ainsi que pour les coupures, les plaies purulentes, les brûlures. Sur des plaies imposer sous la forme d'un bandage imbibé d'une solution de teinture de calendula (diluer 1 cuillère à café de teinture dans un verre d'eau).

Pour la prévention des processus inflammatoires de la muqueuse buccale, un rinçage quotidien avec de la teinture alcoolique de calendula est recommandé (1 cuillère à thé de teinture pour 1 à 2 tasses d'eau). Pour un meilleur effet, le rinçage peut être suivi d'un massage à la gomme.

À l’intérieur, prenez la teinture en tant qu’agent cholérétique pendant 10 à 20 gouttes à la réception.

Conservez la teinture dans un endroit sombre et frais.

Traitement des maladies de la gorge et des remèdes populaires du larynx

Pour le traitement des maladies de la gorge et du larynx, les remèdes traditionnels utilisent différents ingrédients à base de plantes. Quelques recettes pour le traitement des maladies de la gorge remèdes populaires peuvent être trouvées plus loin sur la page.

Teinture de feuilles d'eucalyptus.

La teinture d'eucalyptus a un effet anti-inflammatoire, expectorant, antiseptique fort, analgésique. Il est utilisé en interne pour diverses toux, maladies du système respiratoire, paludisme, maladies aiguës de l'estomac et de l'intestin, grippe et rhumes. Elle a acheté sous forme finie. Cependant, en présence de feuilles d'eucalyptus, elles peuvent être perfusées pendant 2 semaines dans un rapport d'alcool de 1: 5 à 70 °.

Prenez la teinture à l'intérieur de 20-30 gouttes dans 1/4 tasse d'eau bouillie et refroidie 3 fois par jour.

La teinture externe est utilisée pour le rinçage et l’inhalation des maladies de la gorge et des voies respiratoires (mal de gorge, laryngite, amygdalite, rhinite, trachéite, bronchite catarrhale et putréfiante, abcès du poumon) (1 cuillère à café par tasse d’eau chaude), ainsi que pour frotter avec la radiculite, la neuralgie, douleurs rhumatismales.

infusion appliquée également pour les lotions et un lavage dans les ulcères purulents rozhah, abcès, phlegmons, mastite purulente, et certaines maladies de la peau pustuleuse, et aussi pour les douches vaginales avec l'érosion et des ulcères du col utérin (pour cela 1 cuillère à café de teintures dilué dans une tasse de bouillie, tiède l'eau).

Teinture tibétaine.

La plus grande feuille inférieure d'aloès (la plante n'a pas été arrosée depuis une semaine!) Est finement hachée, de même que le gros piment rouge (avec les graines), finement haché et mélangé à 1 cuillère à soupe (avec une colline) de célandine séchée et broyée. Ils ont tout mis dans un bocal de verre d'un litre, soigneusement mélangé à du bâtonnet de bouleau ou de citron vert et ont versé 400 ml de vodka. Le pot est fermé avec du papier d'aluminium, attaché avec un chiffon sur le dessus et placé dans un endroit sombre. Insister 3 semaines, agitation quotidienne.

La teinture tibétaine a un large éventail d'effets curatifs:

  • au début du moindre signe d'apparition de maux de gorge, la teinture se frotte toute la partie inférieure du visage, en partant du menton pour se terminer par les lobes d'oreille. La procédure est effectuée 7 fois;
  • pendant le traitement de la sinusite, ils en frottent le nez: ils partent du creux entre les sourcils et vont plus loin vers la pointe du nez. La plupart frotter soigneusement le septum séparant les narines. Après s'être frotté, le nez est recouvert d'une écharpe en laine chaude, d'une écharpe ou d'une moufle en laine et réchauffé pendant 30 minutes. Cette procédure thérapeutique est effectuée 7 fois;
  • en cas d'arthrose et d'arthrite, ainsi que de rhumatisme, la teinture est appliquée sur les zones douloureuses du corps;
  • La teinture est utilisée comme moyen efficace de lutter contre l'eczéma, la dermatite, la séborrhée et l'acné.

Liqueur de feuilles d'agave (aloès).

Coupez les feuilles d'agave, remplissez-les d'une demi-bouteille et remplissez-les de sucre d'en haut. Ils attachent le cou avec de la gaze et insistent pendant 3 jours, puis versent de la vodka vers le haut, nouent le cou avec de la gaze et insistent à nouveau pendant 3 jours. Après cela, filtrer, presser et prendre la liqueur douce-amère obtenue et 1 cuillère à soupe 3 fois par jour avant les repas jusqu'à récupération complète. Les enfants prennent 1 cuillère à café 3 fois par jour avant les repas.

Teinture douce utilisée pour le mal de gorge, l'amygdalite, les glandes enflammées et les maladies pulmonaires.

Autres remèdes contre les maladies de la gorge

Il est temps d’envisager d’autres traitements pour les maladies de la gorge qui vous permettent d’effectuer efficacement un traitement à domicile.

Un mélange de jus de Kalanchoe avec de la teinture de propolis.

Pour le lavage des amygdales avec amygdalites et amygdalites, un mélange de jus de Kalanchoe et de teinture alcool de propolis est largement utilisé: 1 ml de teinture de propolis est ajouté à 30 ml de jus de Kalanchoe. La durée du traitement ne dépasse pas 10 interventions. Dans les amygdalites chroniques, les amygdales sont lavées tous les deux jours.

Teinture de germes de pomme de terre.

Pour soulager le rhume avec l'aide de la teinture à l'alcool de germes de pomme de terre. Lorsqu’il fait froid, il est dilué avec de l’eau et instillé dans le nez, pris oralement avec une toux sèche et épuisante et avec une solution d’eau, il se rince la gorge avec un mal de gorge.

Extrait de propolis et huile végétale.

1 cuillère à soupe d'extrait alcoolique à 10% de propolis est mélangée à 2 cuillères à soupe d'huile d'olive (tournesol, maïs, pêche, abricot ou autre légume). Appliquer pour la lubrification des amygdales dans les maux de gorge, ainsi que pour la lubrification de la membrane muqueuse de la bouche et de la gorge dans les maladies inflammatoires, les plaies et les brûlures.

Si vous avez des questions à poser au médecin, veuillez les poser sur la page de consultation. Pour ce faire, cliquez sur le bouton:

En Savoir Plus Sur Les Maux De Gorge

Quelles herbes peuvent être utilisées pour traiter la toux chez les enfants

Nez qui coule

La toux d’un enfant peut survenir pour diverses raisons. Mais son traitement doit être effectué immédiatement, sinon, sauf en cas de complications, ce symptôme peut provoquer une transition vers la forme chronique.

Se gargariser avec mal de gorge - le gargarisme le plus efficace?

Rhinite

Les micro-organismes responsables des maux de gorge sont très divers. Ici et les bactéries, les champignons et les virus, et dans chaque cas devrait être prescrit un médicament distinct plus approprié.