Principal / Laryngite

Étmoïdite

Laryngite

Les maladies virales respiratoires aiguës, le rhume et la rhinite (nez qui coule) sont souvent accompagnés d'une inflammation des sinus paranasaux (sinus). Il y en a plusieurs. Le nom commun de leur inflammation s'appelle la sinusite. Mais l'inflammation de chaque sinus a un nom unique. Dans cet article sur vospalenia.ru considérer l'ethmoïdite.

Qu'est-ce que c'est - l'ethmoïdite?

Qu'est-ce que c'est - l'ethmoïdite (sinusite à l'ethmoïde)? Il s'agit d'une inflammation de l'un des sinus paranasaux (paranasaux), ou plutôt des cellules de l'os ethmoïdal. Il s’agit souvent d’une maladie secondaire qui se développe dans le contexte d’une inflammation des voies respiratoires supérieures. Il est classé 5ème dans l'incidence des maladies traitées aux antibiotiques.

La forme du flux est:

  1. Sharp - manifestation lumineuse et soudaine. Plus fréquent chez les enfants et les adolescents.
  2. Chronique - une conséquence de la pathologie anatomique ou de l'ethmoïdite aiguë insuffisamment traitée.

Il existe les types suivants d'ethmoïdite:

  1. Avec d'autres départements:
    • Haymorothoiditis - inflammation de l'os ethmoïdal avec les sinus maxillaires.
    • Frontoetmoiditis - défaite du sinus frontal avec l'os ethmoïdal.
    • Rinoetmoiditis - inflammation de l'os ethmoïde avec la membrane muqueuse de la cavité nasale.
    • Sphénoétmoïdite - inflammation du labyrinthe d'ethmoïde avec un sinus sphénoïdal.
  2. Par la nature de l'inflammation:
  • Catarrhal
  • Polypes.
  • Œdémateux-catarrhal.
  • Purulent.
  1. Du côté de l'inflammation:
  • Côté droit.
  • Côté gauche.
  • Bilatéral.
monter

Raisons

Les causes de l'ethmoïdite sont les facteurs suivants:

  • Pénétration de l'infection dans le sinus nasal.
  • Complications d'autres maladies: rougeole, méningite, frontite, scarlatine, rhinite, grippe, encéphalite, sinusite.
  • Propagation de l'infection par d'autres organes par le sang, telle qu'une amygdalite.
  • Immunité réduite.
  • Anatomopathologie.
  • Blessures au septum nasal et au visage.
  • Prédisposition allergique.

Symptômes et signes des cellules d'ethmoïdite de l'os ethmoïde

Il existe de tels symptômes et signes de cellules d'ethmoïdite de l'os ethmoïde:

  • La douleur Localisé dans le nez et la région orbitale frontale. Accompagné de maux de tête, forte fièvre, photophobie, déficience visuelle. Dans la forme chronique, on observe de l'insomnie, de la fatigue oculaire et des poches.
  • Sensation d'éclatement dans la cavité nasale due à l'apparition de pus et au gonflement des cellules. Congestion nasale.
  • Respiration difficile par le nez en raison du gonflement de la membrane muqueuse. Les enfants peuvent ne pas respirer par le nez.
  • Décharge du nez, qui caractérise l'exsudat accumulé dans les cellules enflammées. Il y a des muqueuses, purulentes ou sanglantes. Au début, ils sont rares, puis ils deviennent abondants.
  • Manque partiel ou complet d'odeur.

Ces symptômes sont caractéristiques à la fois sous forme aiguë et chronique. Les symptômes suivants apparaissent clairement que dans la forme aiguë de l'ethmoïdite, et dans le cas de chronique, ils sont faibles et inexprimés:

  • Augmentation de la température
  • Régurgitation (chez les enfants) et vomissements.
  • Malaise.
  • Perte d'appétit
  • Neurotoxicose.
  • Faiblesse
  • Troubles intestinaux: comme pour la colite ou la rectite, il y a violation du fauteuil.
  • Insuffisance rénale.
  • Larmoiement.
  • Gonflement des paupières légèrement ou complètement fermées. Cela se produit à la suite de la destruction d'une partie de l'os ethmoïdal et de la pénétration d'exsudat dans les tissus de l'orbite. Il y a une déviation, une saillie du globe oculaire, une vision réduite et une douleur lors du mouvement de l'œil.
  • La peau est chaude et humide.

Au cours de la rémission dans l'ethmoïdite chronique, les symptômes ne sont exacerbés qu'en cas d'intoxication (faiblesse, fièvre, diminution des performances, douleur à la tête).

Ethmoïdite chez les enfants

L'ethmoïdite est fréquente chez les enfants (plus souvent que chez les adultes). Cela est dû à la structure anatomique et à la faible résistance corporelle. Il se développe souvent dans le contexte du rhume en hiver, lorsque les enfants se transmettent l'infection. Il peut survenir à la fois chez les nouveau-nés et chez les enfants en âge d'aller à l'école primaire, en particulier chez les adolescents.

Ethmoïdite chez l'adulte

L'ethmoïdite survient aussi chez les adultes, souvent en hiver, lorsqu'ils attrapent un rhume et ne les traitent pas. La présence de maladies chroniques provoque également le transfert de l'infection vers les cellules de l'os ethmoïde.

Diagnostics

Le diagnostic de l'ethmoïdite est un examen général basé sur les plaintes du patient, pour lesquelles certaines manifestations de la maladie sont déjà visibles, ainsi que dans la réalisation de procédures de laboratoire et d'instruments:

  • Rhinoscopie
  • Test sanguin
  • Radiographie des sinus nasaux.
  • Examen endoscopique.
  • CT et IRM.
  • Exclusion de dacryocystite, périostite des os nasaux, ostéomyélite de la mâchoire supérieure.
monter

Traitement

Le traitement de l'ethmoïdite est le passage de procédures médicales et de physiothérapie. Comment traiter l'inflammation des cellules de la région de l'ethmoïde du nez? Le médecin ORL prescrit le traitement médicamenteux suivant:

  • Antibiotiques et médicaments antiviraux.
  • Médicaments immunostimulants. Immunomodulateurs.
  • Médicaments vasoconstricteurs.
  • Médicaments antipyrétiques.
  • Antihistaminique.
  • Les anti-inflammatoires non stéroïdiens.
  • Analgésiques
    1. Galazolin.
    2. Xymelin.
    3. Oxymétazoline.
    4. Amoxicilline.
    5. Augmentin.
    6. Céfotaxime.
    7. Bioparox.
    8. Ceftriaxone.
    9. Rinofluimucil.
    10. Paracétamol.
    11. Aqua Maris.
    12. Sinuforte.

À la maison, le patient doit respecter les règles:

      • Améliorer l'immunité.
      • Ventilez la pièce et humidifiez l'air.
      • Suivez le régime:
        1. Buvez beaucoup de liquides.
        2. Mangez des légumes, des fruits, des produits laitiers, des noix, de la viande, des céréales, des légumineuses.
        3. Éliminez les produits alcooliques, gras, frits et allergiques.
        4. Utilisez des décoctions d'herbes, de baies et de fruits.

Comme physiothérapie et chirurgie sont utilisés:

  • Cathéter sinusal "YAMIK" lavant les cellules avec des antibiotiques.
  • Autres types de lavage.
  • Électrophorèse avec des antibiotiques.
  • UHF
  • Phonophorèse avec hydrocortisone.
  • Laser hélium-néon.
  • Élimination par exsudat endoscopique.
  • Septoplastie.
  • Résection
  • Polypotomie
monter

Durée de vie

L'etmoïdite se traite facilement et rapidement. Cependant, si le patient ignore le traitement de la maladie, sa qualité de vie s'en trouve réduite. Combien de temps les malades vivent-ils? La maladie elle-même n'affecte pas l'espérance de vie, mais elle provoque plusieurs complications mortelles:

  • Empyema
  • La méningite
  • La destruction de l'os ethmoïde.
  • Encéphalite
  • Les yeux de Phlegmon.
  • Abcès rétrobulbaire.
  • Arachnoïdite.
  • Abcès cérébral.

Etmoïdite - causes, symptômes, traitement

Etmoïdite - inflammation de l'épithélium muqueux tapissant les cellules de l'os ethmoïde.

L'os ethmoïde (du latin os ethmoidale) se situe entre la cavité nasale et la cavité crânienne. Il est constitué de cellules osseuses tapissées par l'épithélium ciliaire - la membrane muqueuse.

En raison de sa position centrale, de la proximité des canaux excréteurs des autres sinus, une inflammation de la membrane muqueuse de la muqueuse de l'ethmoïde entraîne une sinusite frontale. La membrane muqueuse lâche et mince des cellules pendant l'inflammation gonfle rapidement, devient gélatineuse et sert de base à la formation de polypes.

Les cellules antérieures de l'os ethmoïdal s'approchent du sinus frontal; avec l'inflammation, elles provoquent un blocage du sinus frontal. Une autre caractéristique de l'os ethmoïdal est que les branches du nerf trijumeau le traversent - le nerf optique et le maxillaire.

Le plus souvent, l'ethmoïdite est accompagnée d'une sinusite ou d'une frontite, les symptômes et les approches pour le traitement de ces maladies sont similaires.

Types d'ethmoïdite

Selon la nature de l'écoulement, il existe deux formes d'ethmoïdite:

Distinguer la localisation de l'inflammation:

  • côté droit - l'inflammation affecte les cellules d'ethmoïde du côté droit;
  • côté gauche - les cellules affectées sont à gauche;
  • bilatérale - toutes les cellules de l'ethmoïde sont affectées.

Raisons

L'ethmoïdite peut être causée par un rhume, des maladies respiratoires fréquentes. Cause ethmoïdite bactérienne micro-fongique, infections virales.

Chez l’adulte et l’enfant, les symptômes de l’ethmoïdite se manifestent dans le contexte d’une diminution de l’immunité, d’une inflammation des autres sinus paranasaux. Dans ce cas, le traitement vise à éliminer les maladies associées.

Chez les enfants, l'inflammation des muqueuses est plus fréquente. La maladie peut provoquer un gonflement de la membrane muqueuse en raison d'un rhume, d'une maladie respiratoire, d'une grippe, d'une sinusite. La cause de l’ethmoïdite chez le nouveau-né est le plus souvent un sepsis cutané et ombilical. La maladie est très difficile, avec une forte fièvre.

Chez les adultes et les enfants plus âgés, l’ethmoïdite est facilement transmissible aux autres sinus paranasaux, associée à une sinusite ou une sinusite frontale. Dans ces cas, la maladie est diagnostiquée comme frontoetmoidit, gaymoretmoidit.

Caractéristiques de l'ethmoïdite chez les enfants

Le nombre de cellules osseuses chez un nouveau-né est de 2 à 3; avec l'âge, leur nombre augmente et atteint 10 à 15. L'ethmoïdite est observée chez les enfants dès leur plus jeune âge, en raison de l'étroitesse des canaux excréteurs des cellules du labyrinthe d'ethmoïde.

Un léger gonflement de l'épithélium muqueux tapissant les cellules et des ouvertures de sortie des cellules est suffisant pour arrêter la sortie du contenu sécrété du sinus de l'ethmoïde.

L'ethmoïdite chez les jeunes enfants se propage facilement aux os et au périoste, entraînant la formation d'abcès et de fistules. La proximité de l'os ethmoïde par rapport à l'orbite est une menace pour la santé de l'œil, un abcès provoque une cellulite cellulosique de l'orbite, des complications intraoculaires.

Symptômes de l'ethmoïdite aiguë

Les principaux symptômes de l'ethmoïdite sont une lourdeur à la base du nez, une congestion nasale et un écoulement de mucus avec du pus jaune-vert, accompagné de fréquentes céphalées atroces.

La maladie se caractérise par une fièvre aiguë, une détérioration de l'état général, un sentiment de faiblesse, de la fatigue. La douleur est localisée à la racine du nez et dans les orbites. L'intensité de la douleur est déterminée par le degré d'irritation des terminaisons nerveuses des branches du nerf trijumeau, passant dans l'os ethmoïdal.

La peau de la partie interne de l'orbite et de la base du nez est épaissie et sensible au toucher. Douleurs pulsantes au front, à la base du nez et à l’orbite. La douleur s'intensifie la nuit, le jour il y a une fatigue rapide lors du travail visuel, photophobie.

Chez les enfants, les personnes âgées et les personnes dont l'immunité est affaiblie, une partie des parois osseuses des cellules est détruite et l'inflammation affecte également les tissus mous du coin interne de l'orbite. Le processus s'étend aux tissus environnants, provoquant la formation de nombreux foyers, provoquant des complications orbitales et intracrâniennes, une ostéomyélite de la mâchoire supérieure, affectant le système broncho-pulmonaire.

Dans l’orbite - la région orbitale, un abcès se forme, avec ses fistules et les phlegmon orbitaux en rupture.

Un abcès provoque des douleurs lors du mouvement des yeux, déplace les yeux vers le bas, altère la vision. Dans la région orbitale, les symptômes se manifestent par un œdème des paupières, un déplacement du globe oculaire vers l'extérieur, une douleur accrue au niveau de l'orbite.

Les sécrétions de mucus nasal contiennent des inclusions de pus et de sang. Même après avoir soigneusement soufflé, le patient ressent toujours une sensation de congestion au fond des voies nasales. Une irritation constante conduit à un éternuement paroxystique. Il y a un manque d'odeur.

La zone du sac lacrymal se gonfle, la sclérotique des yeux devient rouge et la palpation de l'os lacrymal situé à la racine du nez, la personne souffrant d'ethmoïdite ressent une douleur.

Les symptômes de l’éthmoïdite chez les jeunes enfants peuvent être un manque d’appétit, des vomissements.

L’ethmoïdite est beaucoup plus aiguë chez les enfants que chez les adultes, ce qui est associé à la faible résistance de l’organisme de l’enfant aux agents infectieux.

Symptômes de l'ethmoïdite chronique

L’ethmoïdite insuffisamment traitée et non diagnostiquée entre dans une phase chronique. La maladie est souvent une complication de l'inflammation du sinus maxillaire, de la sinusite frontale, de la rhinite chronique.

Les symptômes de l'ethmoïdite chronique apparaissent 2 mois après la forme aiguë.

Avec l'aide de la transition de la maladie du défaut aigu au défaut chronique de la structure du septum nasal. Les causes d'inflammation chronique peuvent être des maladies respiratoires fréquentes, la présence de polypes, d'adénoïdes.

L'état général empire, le patient se fatigue rapidement, devient irritable, sa capacité de travail diminue.

L'ethmoïdite chronique prend souvent beaucoup de temps sous une forme latente. La santé du patient dans les périodes entre les rechutes est satisfaisante.

Avec exacerbation de l'ethmoïdite chronique sont observés:

  • écoulement nasal purulent;
  • écoulement de pus et de mucus sur la paroi du nasopharynx, en particulier beaucoup de pertes s'accumulent le matin, le patient les crache à peine;
  • lourdeur dans le nez, augmentant avec l'inclinaison de la tête;
  • mal de tête;
  • gonflement de la paupière supérieure;
  • mouvement oculaire douleur.

Un gonflement de la paupière et une douleur dans la cavité de l'œil droit indiquent une ethmoïdite droite, avec des symptômes graves sur l'ethmoïdite gauche-gauche. Toutes les cellules de l'ethmoïde peuvent être impliquées dans le processus inflammatoire, il s'agit dans ce cas d'une ethmoïdite bilatérale.

L'examen endoscopique au stade de l'ethmoïdite chronique révèle un épaississement prononcé des muqueuses - l'ethmoïdite hyperplasique. Dans cette forme de la maladie, la membrane muqueuse de la coquille moyenne du nez se développe tellement qu'elle se confond avec le septum nasal.

Les modifications dégénératives des muqueuses entraînent l'apparition de polypes. Un gonflement prolongé et une inflammation provoquent une polypose - le phénomène de la formation multiple de polypes.

Les polypes sont tellement formés qu'ils remplissent toute la cavité nasale et vont à l'extérieur. Cette forme de maladie est définie comme une ethmoïdite polypeuse. A ce stade, déformation marquée du septum nasal causée par une polypose.

Diagnostic de l'ethmoïdite

La tomodensitométrie est la meilleure méthode d'évaluation de l'état des sinus ethmoïdaux présentant une ethmoïdite. Une inspection détaillée vous permet d'identifier les premiers signes de la maladie.

La thérapie par résonance magnétique (IRM) est l’outil préféré pour détecter l’éthmoïdite aiguë. Cette méthode a une résolution élevée qui vous permet de diagnostiquer une sinusite causée par une infection fongique.

La méthode IRM est recommandée pour examiner les enfants, car cette méthode de recherche n’utilise pas d’émission radio ionisante.

Les études par rayons X sont utilisées dans le diagnostic des adultes. Sur la radiographie, marquent les cellules colorées de l’os ethmoïde.

Les méthodes efficaces sont:

  • La rhinoscopie - l'inspection est effectuée à l'aide d'un dilatateur nasal et d'un spéculum nasopharyngé.
  • examen endoscopique à l'aide d'une sonde équipée d'un système optique.

Traitement de l'ethmoïdite aiguë

L'ethmoïdite aiguë est traitée principalement avec des médicaments. Toutes les mesures thérapeutiques visent à réduire le gonflement de la membrane muqueuse des cellules osseuses de l'os ethmoïde, améliorant ainsi la fonction de drainage.

Dans le traitement de l'ethmoïdite, la méthode du cathéter sinusal YAMIK est particulièrement efficace. À l'aide d'un cathéter sinusal, les cellules d'os ethmoïde sont nettoyées du pus à l'aide d'une méthode non invasive, lavées avec des médicaments, inhibant l'activité des bactéries pathogènes et éliminant l'inflammation des muqueuses.

Faire face efficacement à une infection bactérienne d’un large éventail d’antibiotiques - cipromed, amoxicilline, céfazoline, augmentine, clascide, roxithromycine, céfaloridine, sumamed.

Parmi les médicaments anti-inflammatoires, les médicaments de choix sont la chloropyramine, l’ébastine et le fenspiride. La congestion nasale élimine la solution de dimétinden, de naphazoline et d’éphédrine avec des préparations vasoconstricteurs.

Bon effet donne un traitement avec une nouvelle génération de sinuforte. L'outil fait référence aux médicaments homéopathiques, est prescrit pour l'intolérance individuelle aux médicaments traditionnels.

Ethmoïdite allergique

La maladie survient assez souvent, accompagnée d'éternuements paroxystiques, une violation de la respiration nasale. La rhinoscopie révèle le remplissage des voies nasales avec du mucus mousseux.

L'analyse du mucus montre une teneur élevée en éosinophiles, ce qui indique une réaction allergique. La clé du succès dans le traitement de l’ethmoïdite allergique est l’identification et l’élimination de l’allergène.

Traitement symptomatique de l'ethmoïdite allergique dépenser antihistaminiques, corticostéroïdes, composés de calcium, complexes de vitamines.

Traitement de l'ethmoïdite chronique

Élimine efficacement les symptômes du traitement de l’éthmoïdite chronique avec des moyens complexes d’isofra, de rinofluimucil, de polydex et de bioparox.

Ils comprennent:

  • médicament vasoconstricteur;
  • antibiotique;
  • analgésique.

De bons résultats sont donnés par les procédures physiothérapeutiques:

  • électrophorèse avec chlorure de calcium, solutions de dimédrol;
  • phonophorèse d'hydrocortisone;
  • UHF sur les sinus ethmoïdes;
  • Traitement de la cavité nasale avec un laser hélium-néon.

Un bon résultat dans le traitement de l'ethmoïdite chronique est observé dans la méthode de traitement YMIK.

La chirurgie

L'intervention chirurgicale est utilisée dans les cas de complications causées par la propagation du processus inflammatoire au périoste et au tissu osseux. L'ouverture des cellules de l'ethmoïde est réalisée sous anesthésie par un accès externe.

Pour assurer l'accès à l'os ethmoïdal, le canal nasal moyen est dilaté. Ensuite, ouvrez les cellules de l'os ethmoïde. Le nombre de cellules de l'ethmoïde et leur emplacement pour chaque personne individuellement, le nombre de cellules détruites dépend du stade de la maladie. Pendant l'opération, les cellules affectées sont supprimées.

Les techniques endoscopiques modernes permettent une opération sous contrôle vidéo à l'aide d'un endoscope et d'un microscope médical.

Traitement des remèdes populaires ethmoïdite

Un traitement avec des antibiotiques, des vasoconstricteurs et des anti-inflammatoires, sur recommandation d'un médecin, est autorisé en complément des recettes populaires. À la maison, l’ethmoïdite est traitée en lavant les sinus nasaux avec une décoction de camomille, une infusion puissante de thé noir bien filtré, de la sauge.

En savoir plus sur la procédure de lavage des sinus nasaux dans notre article Nose wash with sinus.

Les méthodes populaires de traitement de l’ethmoïdite comprennent le lavage avec une solution chauffée de romarin sauvage, la succession, l’épilobe à feuilles étroites. Il est utile de se laver le nez avec une solution de sel, cette méthode est utilisée en médecine traditionnelle.

Des complications

Les principales complications sont observées depuis l’orbite, l’os ethmoïde.

Marqué par:

  • névrite optique;
  • empyème - destruction des cellules osseuses de l'ethmoïde;
  • fibre de cellulose de l'orbite.

Les complications de l'ethmoïdite peuvent être une déficience visuelle - l'apparition de défauts dans le champ visuel, une diminution de l'acuité visuelle, un rétrécissement du champ visuel.

L'ethmoïdite chronique provoque des complications intracrâniennes telles que la méningite purulente, l'inflammation de la membrane arachnoïdienne du cerveau (arachnoïdite) et l'abcès du cerveau. Avec une évolution défavorable de la maladie, une septicémie est possible.

Dans l’éthmoïdite virale, l’odorat disparaît complètement.

Prévention de l'ethmoïdite

La prévention de la maladie aidera à cesser de fumer, à restaurer l’immunité, au traitement rapide des maladies infectieuses causées par le rhume.

Prévisions

Avec un traitement adéquat, le pronostic est favorable.

Chez les adultes atteints d’ethmoïdite, un rétablissement spontané est possible, mais dans la plupart des cas, un traitement spécial est nécessaire pour éliminer complètement les symptômes. Prévisions prudentes avec complications.

Ethmoïdite chez l'adulte, symptômes, traitement et prévention

Ethmoïdite - inflammation de l'épithélium muqueux, os ethmoïde. L'inflammation se produit à la fois dans les cellules osseuses et dans certaines parties. Peu de gens ont entendu parler d'un tel terme, les plus populaires sont tels que: sinusite maxillaire, sinusite, sinusite frontale, etc., mais il est très souvent rencontré avec cette maladie. Par conséquent, il est nécessaire de connaître les symptômes et le traitement de l'ethmoïdite chez l'adulte. Cette maladie est très grave et nécessite un traitement immédiat, car l'inflammation se produit très près du cerveau et des nerfs.

Ethmoïdite est dans le groupe de maladies - Sunusitis, donc on l'appelle aussi - sinusite ethmoïdale.

Les principaux agents pathogènes de la maladie

  • SRAS (infections à adénovirus et à rhinovirus, grippe)
  • bactéries (groupes staphylo et streptocoques, champignons pathogènes)
  • Blessures au nez, courbure congénitale du septum nasal
  • la présence de polypes, de végétations adénoïdes
  • manque de vitamines
  • allergie
  • air sale poussière gaz.
  • hypothermie
  • système immunitaire faible

La maladie est à la cinquième place des pathologies dans lesquelles des antibiotiques sont prescrits pour le traitement. En Russie, cette maladie est très courante.
Les étmoïdites se développent le plus souvent chez les enfants d'âge scolaire et un peu moins chez les adultes, généralement dans le contexte d'infections virales des voies respiratoires. Il s'agit d'une sorte de complication résultant de maladies causées par des infections, telles que le sunisut, la rhinite.

La sinusite à ethmoïde pénètre également dans l'organisme par voie hématogène et par contact. Les hémorroïdes ont une incidence sur le bien-être physique et psychologique du patient. Selon les études, un tiers des patients ont rapidement observé des changements d'humeur, une dépression, une somnolence et une fatigue.

Types d'ethmoïdite

Les ethmoïdites chez les adultes et les enfants sont réparties en fonction de la nature du flux:

  • chronique
  • ethmoïdite aiguë

Localisation de l'inflammation:

  • Côté droit (le côté droit de la cellule osseuse est sujet à l'inflammation)
  • côté gauche (côté gauche)
  • double face (les deux côtés sont enflammés)

La classification de la maladie et les caractéristiques du parcours, plusieurs formes:
1. Catarrhal - se produit en raison de la pénétration de virus. Les principaux symptômes de cette forme sont: larmoiement grave, douleur à la tête, faiblesse, vomissements, rougeur des yeux, éclats de capillaires, gonflement, perte d’appétit et odeur.

2. Polypose - Cette forme est appelée dans le cas de l'ethmoïdite chronique. L'ethmoïdite polypoïde survient à la suite d'une rhinite non traitée ou prolongée (nez qui coule); comme lors d'un cycle prolongé de la maladie, le gonflement ne passe pas et augmente, se propageant jusqu'aux os de l'ethmoïde.

Des polypes se forment dans les os, ce qui bloque toutes les ouvertures et empêche ainsi le passage de l’œdème. Parfois, au cours de ce processus, le patient peut s’améliorer, on parle également de rémission. Dans une telle pause, le patient disparaît pendant quelque temps des symptômes et il se sent assez facilement et bien. La respiration est soulagée et le nez qui coule passe.

3. Ethmoïdite suppurée - La forme la plus dangereuse et la plus grave de la maladie. Les symptômes diagnostiqués à la maison sont très simples. Augmentation de la température d'environ 38-40, douleur au front, au nez, aux dents et aux yeux, larmoiement constant, faiblesse, perte d'appétit, l'état général du patient est grave, le corps est complètement intoxiqué.

Jetons un coup d'œil à l'image de ce qu'est l'ethmoïdite, de son développement et de ce qu'on appelle une maladie qui se développe à proximité:

Symptômes de sinusite aiguë et le traitement

L'ethmoïdite aiguë survient à la suite d'une infection. Si vous ne traitez pas en temps voulu la forme aiguë d'ethmoïdite chez les personnes âgées et les enfants, le processus peut détruire les parois des cellules et l'inflammation se propagera progressivement aux alvéoles.
Symptômes sous cette forme:

  • douleur au nez,
  • congestion nasale
  • écoulement jaune clair purulent,
  • douleurs aiguës dans la tête,
  • température élevée
  • état général grave
  • fatigue, fatigue, faiblesse,
  • douleur au nez et aux yeux
  • nez et front douloureux, surtout le soir,
  • la photosensibilité.

Forme chronique

La sinusite chronique se produit si le traitement de l'ethmoïdite a été commencé tardivement et de manière erronée. En outre, cette forme peut être le résultat d'une sinusite, d'une sinusite frontale et d'une congestion nasale chronique. Ses symptômes initiaux peuvent apparaître chez un patient après 2 ou 3 mois souffrant d'ethmoïdite aiguë.

L'étomoïdite aggravée sous forme chronique peut être identifiée avec des symptômes tels que:

  • Âges enflés
    Écoulement purulent et muqueux dans le nez. Le matin, il est difficile de respirer, car pendant la nuit, du pus s'est accumulé, ce qui est très difficile à se moucher,
  • Douleurs lancinantes dans la tête,
  • La sévérité du pont, aggravée par la flexion,
  • Douleur dans les yeux, rougeur.

Cette forme est très dangereuse car des polypes apparaissent dans la coquille nasale, ce qui empêche l'œdème de tomber et une polypose se produit. Dans ce cas, des polypes se développent dans tout le nez, ce qui entraîne une déformation du septum nasal.

Complications de l'ethmoïdite

Si des formes complexes de la maladie, telles que l'ethmoïde aiguë et la sinusite chronique, sont en retard de traitement et, pire encore, ne sont pas traitées du tout, le pus se propage aux organes proches, ce qui est très dangereux, car il y a un risque pour la vie.

  • Il existe des maladies des yeux - abcès rétrobulbaire, empyème, phlegmon des orbites.
  • Avec la défaite des régions intracrâniennes - méningite, abcès cérébral, arachnoïdite, septicémie.
  • s'il se propage aux sinus frontaux, des sinus frontaux peuvent apparaître.

Diagnostiquer l'ethmoïdite

Les méthodes les plus efficaces pour déterminer l'inflammation sont la tomographie par ordinateur et la thérapie par résonance magnétique. Ces méthodes déterminent pratiquement autant que possible la maladie et aident à diagnostiquer une sinusite à ethmoïde. L'imagerie par résonance magnétique est le plus souvent prescrite aux enfants, car elle cause le moins de dommages à leur corps.

Pour déterminer le diagnostic, des examens radiologiques sont prescrits aux adultes. La photo détermine le niveau d'inflammation, on peut la voir sur les zones sombres.

Également pour l’enquête utiliser des méthodes telles que:

  1. Endoscopie.
  2. Rhinoscopie Il est examiné par le dilatateur et le miroir nasopharyngé.
  3. Radiographie des sinus
  4. Prise d'histoire
  5. Échographie des sinus
  6. Diaphanoscopie
  7. Thermographie
  8. Examen bactériologique de la cavité nasale
  9. Examen du contenu de la cavité nasale (cytologie)

Traitement

Chaque médecin sait que le traitement doit viser à éliminer les virus, les champignons et les bactéries, à éliminer le pus des sinus, à normaliser le travail de la membrane des sinus de l'ethmoïde et à faciliter la respiration, à éliminer le gonflement maternel.

  1. Lors de la réduction de l'œdème, la xylométazoline, l'oxymétazoline (médicaments vasoconstricteurs)
  2. Antihistaminiques Cetrin, Erius, Aleron.
  3. Dans la lutte contre les bactéries, les antibiotiques - Zinnat, Cefix, Augmentin.
  4. En cas de douleur, des médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens sont également utilisés, à base de paracétamol et d’ibuprofène - ibuklin, nurofène, panadol et d’autres.
  5. Pour renforcer le système immunitaire, multivitamines - Multitabs, Vitrum, perfusion d’échinacée, Immunal.

Préparations homéopathiques complexes efficaces pour le traitement de l'ethmoïdite Merkurius (avec congestion nasale), du potassium de Bronhikum (contre le pus et de la congestion nasale), Pulsatil, Silika, Polydex, Bioparox.

Lorsque l'inflammation diminue, les médecins prescrivent la physiothérapie, ils sont très efficaces pour traiter:

  1. Électrophorèse à l'aide d'antibiotiques.
  2. Phonophorèse avec hydrocortisone
  3. Sinus UHF
  4. Laser thérapie de la cavité nasale.

Si le traitement conservateur ne produit pas de résultat et que la maladie s'aggrave et que des complications apparaissent, une intervention chirurgicale est nécessaire. L'opération est réalisée sous anesthésie. Au début, le chirurgien élargit le passage nasal pour permettre l'accès à l'os ethmoïdal, puis la zone enflammée est enlevée chirurgicalement.

Le plus souvent, la chirurgie est utilisée sous une forme chronique. Cela est dû au fait que le processus chronique est une évolution aggravée de la maladie.

Méthodes de traitement folklorique

Il n’est pas recommandé de traiter la sinusite etmoïdale avec des remèdes traditionnels, mais uniquement avec des moyens complémentaires, le médecin traitant effectue un traitement adéquat et primaire, la liste comprend généralement des antibiotiques, des vaporisateurs et des gouttes nasaux, des anti-inflammatoires.

En outre, le médecin recommande de laver le nez avec des herbes (camomille, sauge, romarin sauvage, saule). Lorsque le traitement de l'ethmoïdite doit être strictement supervisé par un spécialiste.

Mesures préventives

L'ethmoïdite peut être causée par divers micro-organismes. Il n'y a donc aucune prévention exacte. Pour prévenir le développement de la maladie, il est nécessaire de traiter rapidement les affections qui causent l’ethmoïdite.
Règles générales pour la prophylaxie:

  • En renforçant le système immunitaire, cela facilitera la prise de multivitamines, en particulier par temps froid.
  • le respect d'une nutrition adéquate et la présence d'activité physique.
  • Abandonnez vos mauvaises habitudes, le tabagisme et l’alcool peuvent aggraver l’état et prolonger le traitement.

Etmoïdite: symptômes et traitement

L'ethmoïdite est une inflammation aiguë ou chronique de la membrane muqueuse des cellules du labyrinthe de l'ethmoïde. Ce labyrinthe est l’un des sinus paranasaux et fait partie de l’os ethmoïde, situé dans les profondeurs du crâne à la base du nez. Il peut s'agir d'une maladie indépendante, mais le plus souvent, il s'accompagne d'une autre sinusite - sinusite, sinusite frontale, sphénoïdite. Les enfants d'âge préscolaire souffrent plus souvent d'ethmoïdite, mais celle-ci peut être diagnostiquée chez les nouveau-nés et les adultes. Nous parlerons de ce qu'est cette maladie, de la raison pour laquelle elle se manifeste et de la manière dont elle se manifeste, ainsi que des principales méthodes de diagnostic et des principes de traitement de l'ethmoïdite. Alors...

Étiologie (causes) et mécanisme de développement de l'ethmoïdite

Les principaux agents responsables de cette maladie sont les virus responsables des infections à ARVI (grippe, parainfluenza, adénovirus et rhinovirus), les bactéries (principalement du groupe des cocci - staphylo et streptocoques), ainsi que les champignons pathogènes. Les cas d'infection dite mixte ne sont pas rares: lorsque plusieurs agents infectieux sont identifiés à la fois dans un matériau prélevé dans les cellules affectées du labyrinthe ethmoïdal.

L'ethnoïdite se développe rarement principalement - chez les enfants d'âge préscolaire, scolaire et adulte, il s'agit généralement d'une complication d'autres maladies infectieuses des voies respiratoires supérieures: rhinite, sinusite, nouveau-nés - en présence de sepsis intra-utérin, cutané ou ombilical.

L'infection dans le sinus de l'ethmoïde se transmet souvent par voie hématogène (avec circulation sanguine), moins fréquemment par contact.

Les facteurs prédisposant au développement de l'ethmoïdite sont:

  • caractéristiques structurelles du nasopharynx (ouvertures trop étroites des cellules du labyrinthe ethmoïdal, passage nasal moyen étroit);
  • végétation adénoïde;
  • lésions traumatiques du visage (par exemple, un nez cassé ou une courbure du septum nasal);
  • maladies allergiques du nasopharynx (rhinite allergique, sinusite);
  • processus infectieux chroniques dans le nasopharynx (pharyngite chronique, rhinite, sinusite, etc.);
  • déficits immunitaires congénitaux et acquis.

Le processus inflammatoire des organes voisins s'étend jusqu'aux cellules du labyrinthe ethmoïdal: en cas d'inflammation des sinus maxillaires et frontaux, les sinus antérieurs sont principalement affectés et en cas d'inflammation de la membrane muqueuse du sinus sphénoïde, les cellules postérieures. Les microorganismes, frappant la membrane muqueuse des cellules, se multiplient et endommagent ses cellules, pénètrent profondément dans les tissus - il y a des signes d'inflammation (la muqueuse est gonflée, hyperémique, les lacunes des cellules et leurs canaux excréteurs sont fortement rétrécis). Ces modifications entraînent une violation de la sortie de liquide du labyrinthe d'ethmoïde et chez les enfants contribuent également à la transition du processus pathologique vers l'os avec sa destruction ultérieure, entraînant des complications purulentes de l'ethmoïdite - abcès, fistule, empyème. S'il n'est pas traité, le pus peut se répandre dans les tissus de l'orbite ou de la cavité crânienne, entraînant également des complications potentiellement mortelles.

Classification de l'ethmoïdite

Comme mentionné ci-dessus, les ethmoïdites aiguës et chroniques se distinguent par la nature de l'évolution.

En fonction des caractéristiques morphologiques de la maladie et de la nature des sécrétions, déterminez les types suivants:

  • catarrhal;
  • purulent;
  • œdème catarrhal;
  • polypes.

Les 2 derniers types sont caractéristiques de la forme chronique de la maladie.

Selon le côté de la lésion, l'inflammation de la membrane muqueuse des cellules du labyrinthe ethmoïdal peut être:

  • côté gauche;
  • côté droit;
  • dans les deux sens.

Signes cliniques de l'ethmoïdite

La forme aiguë de la maladie survient soudainement et se caractérise par des symptômes prononcés.

L'un des symptômes de l'ethmoïdite est la congestion nasale.

Les patients adultes se plaignent de maux de tête intenses, de nature pressante, avec une localisation prédominante à la base du nez et de l'orbite, aggravée par l'inclinaison de la tête. En outre, les patients sont préoccupés par la difficulté à respirer par le nez, une sensation de congestion nasale, des muqueuses, un écoulement nasal mucopurulent ou purulent, une diminution de l'odorat ou son absence complète. En plus des symptômes locaux, les patients remarquent des signes d’intoxication générale du corps: augmentation de la température corporelle jusqu’à subfébrile, rarement fébrile, nombre, faiblesse générale, diminution des performances, manque d’appétit et sommeil.

Chez les patients adultes à immunité réduite et chez les patients pédiatriques, une partie de l'os peut être détruite par des masses purulentes et pénétrer dans les tissus de l'orbite. L'hyperhémie et le gonflement du coin interne de l'œil, la partie médiale des paupières supérieures et inférieures, la déviation du globe oculaire vers l'extérieur, sa saillie (exophtalmie), la douleur lors du mouvement de l'œil, la diminution de l'acuité visuelle.

L'ethmoïdite est significativement plus grave chez les nouveau-nés que chez les autres patients. La maladie débute par une forte augmentation de la température en nombre fébrile. L'enfant est agité, refuse de manger, n'assimile pas la nourriture mangée - vomissements et régurgitations apparaissent. En cas d'assistance intempestive, des signes de déshydratation et de neurotoxicose apparaissent. En outre, des symptômes oculaires brillants sont révélés: les paupières sont hyperémiques ou bleuâtres, fortement enflées, infiltrées; espace oculaire bien fermé; globe oculaire immobile, saillant.

L'ethmoïdite chronique se développe avec un traitement inopportun et inadéquat de la forme aiguë de la maladie, avec des infections fréquentes des voies respiratoires supérieures, ainsi que dans le contexte d'une diminution du statut immunitaire du corps.

L'ethmoïdite chronique se déroule généralement de manière latente, alternant périodes d'exacerbation et de rémission. Au cours de la période d'exacerbation, le patient peut se plaindre de:

  • sensation de lourdeur ou de douleur d'intensité modérée à la racine du nez et du nez, aggravée par l'inclinaison de la tête vers l'avant et vers le bas;
  • écoulement muqueux ou mucopurulent copieux du nez;
  • odorat réduit;
  • gonflement de la paupière supérieure et déplacement du globe oculaire vers l'avant;
  • douleur à l'angle médial de l'œil et dans la région de la racine du nez;
  • symptômes d'intoxication: fièvre à subfébrile, léthargie, faiblesse, fatigue.

Ce qui influence les symptômes d'intoxication, ils ne quittent pas le patient, même pendant la rémission de la maladie. En outre, ces symptômes s'aggravent progressivement, deviennent plus prononcés et, dans certains cas, réduisent considérablement la qualité de la vie. Une autre rémission est caractérisée par des douleurs non intensives de localisation incertaine, une faible décharge de caractère séreux-purulent ou purulent et une altération de l’odorat à des degrés divers.

Complications de l'ethmoïdite

Lorsque les masses purulentes se propagent aux organes voisins, les complications suivantes peuvent se développer:

  • si l'orbite de l'oeil est endommagée, abcès rétrobulbaire, empyème ou cellulite de l'orbite;
  • avec la défaite des structures intracrâniennes - arachnoïdite (inflammation de la membrane arachnoïdienne du cerveau), méningite (inflammation de la pia-mère), abcès cérébral.

Diagnostic de l'ethmoïdite

Un oto-rhino-laryngologiste spécialisé sera en mesure de diagnostiquer cette maladie. Un diagnostic préliminaire est établi sur la base des plaintes du patient, de l'historique de la maladie (dans quelles conditions il est apparu) et de la vie (la présence de comorbidités affectant le statut immunitaire de l'organisme) et des résultats d'un examen physique.

Lors d'un examen externe, le médecin peut détecter une infiltration et un gonflement du coin interne (interne) de l'œil, des paupières supérieures et inférieures.

Lors de la réalisation d'une rhinoscopie antérieure (examen de la cavité nasale), une hyperémie et un œdème de la membrane muqueuse du cornet moyen et la décharge d'un caractère mucopurulent de dessous sont perceptibles.

La palpation au niveau de la racine du nez et de l'angle médial de l'œil permet au patient de ressentir une douleur modérée.

L’étude de la cavité nasale à l’aide d’un endoscope permet de déterminer de manière fiable l’état de la membrane muqueuse de la zone de sortie des cellules labyrinthiques ethmoïdales et de déterminer la source des masses purulentes - les cellules antérieures ou postérieures. Dans l’éthmoïdite chronique, cette méthode d’investigation permet de déterminer des croissances polypeuses de différentes tailles autour des orifices d’écoulement des cellules du labyrinthe de l’ethmoïde.

L’importance cruciale dans le diagnostic de l’ethmoïdite appartient à l’étude aux rayons X de la région des sinus paranasaux - l’image déterminera la perte de visibilité dans la région des cellules de l’éthmoïde. La tomodensitométrie sera également très informative dans ce cas.

Diagnostic différentiel de l'ethmoïdite

Les principales maladies avec lesquelles il faut différencier l'ethmoïdite sont la périostite des os du nez, l'ostéomyélite de la mâchoire supérieure et la dacryocystite.

Le périoste des os du nez est une inflammation du périoste, ou périoste, consécutive à une blessure ou à une complication d'une maladie infectieuse. Les symptômes de cette maladie sont une déformation du nez externe, une douleur intense, fortement aggravée par l'examen de la palpation.

L'ostéomyélite à la mâchoire supérieure est une maladie couramment diagnostiquée chez les jeunes enfants. Se manifeste par un gonflement et une infiltration des tissus mous du visage dans la zone du processus alvéolaire de la mâchoire supérieure et un gonflement de la paupière inférieure. La rougeur de la paupière et des tissus situés au-dessus de la mâchoire supérieure est absente.

La dacryocystite est une inflammation du sac lacrymal située entre le pont du nez et le coin interne des paupières, résultant d’une violation de la perméabilité du conduit nasal. Cette maladie est diagnostiquée chez les adultes et les enfants. Les symptômes caractéristiques sont une protrusion douloureuse de forme arrondie dans la région du bord interne de la paupière inférieure, une impossibilité de se déchirer du côté affecté, ainsi qu'un gonflement et une rougeur des tissus mous dans l'angle interne de l'œil.

Traitement de l'ethmoïdite

Afin d'éliminer complètement l'ethmoïdite et d'éviter le développement de complications, il est nécessaire de commencer un traitement complet immédiatement après le diagnostic.

Les principes de traitement aigu et d'exacerbation de l'ethmoïdite chronique sont similaires.

Tout d’abord, vous devez rétablir l’écoulement de fluide du labyrinthe en treillis et normaliser l’échange d’air dans ses cellules. Pour cela, il est nécessaire de réduire l'œdème de la muqueuse, obtenu à l'aide de gouttes nasales vasoconstricteurs (Xylométazoline, Oxymétazoline), de médicaments spéciaux combinés (polymyxine avec phényléphrine, Rinofluimucil), de gaze de coton imbibée de solution d'adrénaline installée dans la cavité nasale du côté affecté. Des antihistaminiques devraient également être prescrits à cet effet - Cetrin, Aleron, Erius, etc.

Si la nature bactérienne de la maladie est démontrée, l'administration de comprimés ou, dans un hôpital, d'antibiotiques injectables est indiquée. Il est conseillé de choisir un médicament en fonction de la sensibilité de l'agent pathogène à celui-ci, mais si ce dernier n'est pas déterminé de manière fiable, utilisez alors des antibiotiques à large spectre - Augmentin, Zinnat, Cefix, etc.

De plus, on montre au patient des solutions de lavage contenant des substances antibactériennes des sinus paranasaux. Mieux encore, cette procédure est réalisée à l'aide d'un appareil spécial - le cathéter sinusal YAMIK. Au cours de la procédure, le liquide inflammatoire est aspiré des cellules et traité par la substance médicinale. Le lavage est effectué jusqu'à ce qu'un liquide trouble du sinus devienne clair.

Si la maladie est accompagnée d'un syndrome douloureux sévère, des anti-inflammatoires non stéroïdiens sont utilisés - à base de paracétomol (Panadol, Cefecon) et d'ibuprofène (Brufen, Ibuprom, Nurofen). Ils normalisent également la fièvre et réduisent l'inflammation.

Afin d'améliorer le statut immunitaire de l'organisme en général, l'administration de complexes de vitamines et de minéraux (Duovit, Multitabs, Vitrum, etc.) et de médicaments immunomodulateurs (Echinacea Compositum, Immunal, Ribomunil, etc.) est indiquée.

Lorsque l'inflammation commence à s'atténuer, vous pouvez ajouter une thérapie physique au traitement principal. Les méthodes suivantes peuvent être utilisées:

  • électrophorèse antibiotique;
  • phonophorèse avec hydrocortisone;
  • UHF sur la région des sinus;
  • laser hélium-néon sur la membrane muqueuse de la cavité nasale.

En l'absence d'effet de la thérapie conservatrice, ainsi que du développement de diverses complications de la maladie, une intervention chirurgicale devient nécessaire. Le plus souvent, des méthodes endoscopiques sont utilisées: un endoscope flexible pénètre dans la cavité de l'os ethmoïde par le passage nasal et, sous contrôle visuel, y effectue toutes les manipulations nécessaires. Après des opérations réalisées selon cette méthode, les patients se rétablissent rapidement et présentent des complications moins purulentes dans la période postopératoire.

Dans de rares cas, utilisez un accès ouvert au labyrinthe en treillis.

Dans l'ethmoïdite chronique, le traitement chirurgical est beaucoup plus fréquent. Cela est dû à la nécessité d'éliminer les causes qui ont conduit à la chronisation du processus ou à l'aggravation du cours de la maladie. Dans ce cas, on peut effectuer une septoplastie, une polypotomie, une résection partielle des sections hyperplasiques de la conque nasale moyenne ou inférieure, etc., également au moyen d'endoscopes par accès endonasal.

Prévention de l'ethmoïdite

Comme l’ethmoïdite est une maladie causée par une grande variété de micro-organismes, ses mesures de prévention spécifiques sont absentes. Pour prévenir le développement de l’ethmoïdite, il est nécessaire de prévenir l’apparition de maladies susceptibles de le provoquer ou, si la maladie s’est déjà développée, de commencer un traitement adéquat à temps.

En outre, le système immunitaire devrait être maintenu par un apport occasionnel de complexes de vitamines et de minéraux et d'agents immunomodulateurs, en particulier en automne-hiver.

Prévision de l'ethmoïdite

Dans la plupart des cas d'ethmoïdite aiguë, sous réserve d'un diagnostic opportun et d'un traitement rationnel, la maladie disparaît sans laisser de trace - la personne se rétablit complètement.

Le pronostic pour l'ethmoïdite chronique est moins encourageant. Le rétablissement complet est presque impossible. seule l'introduction de la maladie au stade de la rémission stable est possible, puis soumise au traitement complexe et à la prévention des maladies provoquant une aggravation du processus inflammatoire dans le labyrinthe ethmoïdal.

Etmoïdite: causes, signes, comment traiter, antibiotiques

Ethmoïdite - forme particulière de sinusite caractérisée par le développement du processus pathologique dans le labyrinthe de l'ethmoïde. Il fait partie de l'os ethmoïde, qui sépare le crâne de la cavité nasale. Le labyrinthe est un couple formé de cellules pneumatiques dont la membrane muqueuse est enflammée lors de l'infection.

L'inflammation des sinus ethmoïdaux se développe souvent dans le contexte d'infections respiratoires aiguës, de rhinite, d'antrite, de frontite, d'adénoïdite, de rougeole ou de scarlatine. Les enfants d'âge préscolaire et d'âge scolaire précoce sont généralement atteints de cette maladie. Chez les nouveau-nés et les adultes, la pathologie est rarement diagnostiquée. La diminution de la résistance globale du corps et les maladies virales fréquentes du nasopharynx contribuent au développement de la maladie.

Étiologie et pathogenèse

L’ethmoïdite bactérienne est causée par des micro-organismes pathogènes de façon conditionnelle - des représentants de la microflore du coccus: staphylocoques et streptocoques. Les agents responsables de l’éthmoïdite virale sont les virus de la grippe, le parainfluenza, les rhinovirus, les adénovirus et les coronovirus. La cause de la maladie sont souvent des champignons pathogènes.

Souvent, dans le matériel biologique étudié prélevé sur un malade, plusieurs agents pathogènes sont simultanément détectés. Dans ce cas, parler d'infections mixtes.

Les dysfonctionnements du système immunitaire et l'affaiblissement des défenses de l'organisme contribuent à la croissance et à la reproduction rapides des microbes.

L'ethmoïdite chez l'adulte est une complication d'une pathologie infectieuse des voies respiratoires supérieures: sinusite ou rhinite. Chez le nouveau-né, la maladie se développe dans le contexte d’une infection bactérienne généralisée - la septicémie fœtale.

végétaux et polypes - une cause possible d'ethmoïdite

Les principales causes de l'ethmoïdite:

  • Infections virales, bactériennes et fongiques;
  • Inflammation de la muqueuse nasale et des sinus paranasaux;
  • Les maladies du nasopharynx;
  • Anomalies congénitales du nez;
  • Rhinite allergique;
  • Polypes, adénoïdes;
  • Défauts de la cloison nasale;
  • Fracture du nez;
  • Immunodéficience.

Les étmoïdites deviennent souvent une complication de la sinusite avancée, de la sphénoïdite ou de la sinusite frontale. La propagation de l'inflammation dans les sections antérieures de l'ethmoïde conduit à la formation de frontoetmoiditis et de gamemoremoidmoiditis. La défaite simultanée de deux ou plusieurs des sinus paranasaux est appelée pansinusite ou polysinusite.

Les causes de l'ethmoïdite polypeuse sont les adénoïdes ou les polypes - des excroissances présentes dans la cavité nasale. Ils interfèrent avec le flux normal de mucus du labyrinthe d'ethmoïde et créent des conditions optimales pour le fonctionnement des microbes. L’ethmoïdite polypeuse chronique n’est traitée que chirurgicalement, ce qui permet de rétablir le fonctionnement normal du nez.

Classification de l'ethmoïdite

  1. Par la nature de l'évolution de l'ethmoïdite est divisé en aiguë et chronique.
  2. En fonction de la localisation du processus pathologique, l'ethmoïdite bilatérale gauche, droite et bilatérale est isolée.
  3. L'ethmoïdite se divise en deux catégories: catarrhale, purulente, œdémateuse, catarrhale et polypeuse.
  4. La maladie est primaire et secondaire. L’ethmoïdite primitive débute de façon aiguë avec une forte augmentation de la température, jusqu’à un nombre important de personnes, avec l’apparition de symptômes de dyspepsie et d’intoxication. L'ethmoïdite secondaire est une complication de la pathologie présente dans l'organisme.

Tableau clinique

L'ethmoïdite aiguë commence soudainement, se poursuit durement et présente des symptômes caractéristiques.

  • Le syndrome douloureux se manifeste par un mal de tête pressant, dont l'intensité augmente lorsque la tête est inclinée.
  • Syndrome d'intoxication - fièvre, faiblesse, fatigue, perte d'appétit et de sommeil, diminution des performances.
  • Violation de la respiration nasale, congestion nasale manifeste, diminution ou absence d'odeur, écoulement séreux du nez. Quand une infection bactérienne est attachée, le mucus s'épaissit, la décharge devient jaune-vert et dégage une odeur désagréable. C'est ainsi que se développe l'ethmoïdite purulente.

La maladie, apparue pour la première fois, répond bien au traitement et passe sans complications. Chaque cas suivant est beaucoup plus difficile que le précédent, est mal traité et passe au stade chronique.

Symptômes de l'ethmoïdite chez les enfants:

  1. Augmentation de la température corporelle à des valeurs fébriles
  2. Préoccupation générale
  3. Vomissements
  4. Régurgitation

En l'absence de traitement opportun et adéquat, il se produit une déshydratation et une neurotoxicose. La maladie est souvent accompagnée de symptômes de lésions oculaires: gonflement et rougeur des paupières, rétrécissement de la fissure palpébrale, faible mobilité du globe oculaire, exophtalmie.

L'ethmoïdite aiguë devient souvent chronique. Une immunité réduite et un traitement inefficace contribuent à ce processus. Dans l'ethmoïdite chronique, les exacerbations sont remplacées par des rémissions.

Lors de l'exacerbation des patients inquiets pour:

  • Douleur pressante et cambrée au niveau du nez;
  • Douleur du coin interne de l'oeil;
  • Écoulement séreux ou purulent du nez;
  • Gonflement des paupières;
  • Diminution du sens de l'odorat;
  • Signes d'intoxication - état subfébrile et détérioration de l'état général.

Au cours de la rémission, l'intensité de l'intoxication et de la douleur s'affaiblit et des maux de tête apparaissent périodiquement. L'écoulement nasal devient rare, purulent. Les patients se plaignent de la stagnation des écoulements nasopharyngés et de la réduction de l'odorat.

manifestations oculaires possibles de l'ethmoïdite en cours d'exécution

L'ethmoïdite chronique est dangereuse car une personne ne soupçonne pas depuis longtemps la présence d'une maladie grave et traite un rhume banal. A partir de là, l'inflammation ne disparaît pas et le risque de développer des complications fond chaque jour.

Des complications

L'étmoïdite est une pathologie grave nécessitant un traitement urgent. La forme aiguë de la maladie devient rapidement chronique, ce qui est difficile à traiter et conduit à l'apparition de complications dangereuses.

  1. La destruction du labyrinthe ethmoïdal et la formation d'empyème se terminent souvent par une percée de pus à travers l'orbite dans la cavité du crâne. Les patients ont de la fièvre et des signes de dommages aux structures intracrâniennes.
  2. Les abcès phlegmon et rétrobulbaire sont formés à la suite du passage de l'inflammation de la membrane muqueuse des sinus ethmoïdaux à l'orbite. Les symptômes de ces pathologies sont une douleur aiguë, un gonflement des paupières, un changement de la position du globe oculaire et une diminution de l'acuité visuelle.
  3. La méningite, l'arachnoïdite et les abcès cérébraux sont des complications intracrâniennes de l'ethmoïdite associées à une inflammation purulente des méninges.

Caractéristiques de la maladie chez les enfants

L'ethmoïdite est une maladie exclusivement indépendante chez les nouveau-nés et les nourrissons. Le sinus frontal chez l'enfant n'est finalement formé qu'à l'âge de 3 ans. La septicémie est la cause de la maladie chez les nourrissons. La propagation de l'infection se produit par voie hématogène.

Chez les enfants d’âge préscolaire et scolaire, on diagnostique souvent une pathologie combinée - hémorroïdes ou frontoétmoïdite. Ces maladies se manifestent par un nez qui coule, une fièvre, une détérioration de l'état général, un œdème des paupières, un déplacement du globe oculaire, des sensations douloureuses au coin interne de l'œil, des vomissements et une diarrhée.

Diagnostics

L'otorhinolaryngologue, après avoir entendu les plaintes du patient et examiné l'historique de sa vie et de sa maladie, établit un diagnostic préliminaire et procède à un examen physique du patient.

Les symptômes de la maladie, détectés lors de l'examen du patient, sont une infiltration de tissus mous dans la zone touchée et un gonflement des paupières.

La palpation du coin médial de l'œil et de la base du nez est modérément douloureuse.

Méthodes de recherche supplémentaires:

  • Les signes inflammatoires caractéristiques sont déterminés dans le sang du patient: leucocytose neutrophilique avec déplacement de la formule vers la gauche, augmentation de la RSE. Dans la forme chronique de la maladie, cette analyse n’est pas informative.
  • La rhinoscopie antérieure permet de détecter une hyperémie, un gonflement de la muqueuse nasale, un rétrécissement des voies nasales.
  • Radiographie et tomodensitométrie - les principales méthodes de diagnostic permettant de détecter l’obscurcissement du sinus.

ethmoïdite aux rayons x

Traitement

Traitement de la toxicomanie

  1. La principale méthode de traitement conservateur de l'ethmoïdite est l'antibiothérapie. Pour prescrire un médicament efficace, il est nécessaire de déterminer l'agent responsable de la maladie et sa sensibilité aux antibiotiques. Pour cela, le patient est envoyé au laboratoire de microbiologie pour la livraison de l'analyse de la décharge du pharynx et du nez à la microflore. L’utilisation d’antibiotiques à large spectre (amoxicilline, amoxiclav, céfotaxime, céfazoline) donne de bons résultats dans le traitement de l’ethmoïdite.
  2. Les patients atteints d'ethmoïdite passent un traitement anti-inflammatoire visant à réduire la douleur. Pour cela, des anti-inflammatoires non stéroïdiens sont prescrits - «Paracétamol», «Cefecon», «Ibuklin».
  3. Pour renforcer le système immunitaire et augmenter la résistance globale du corps, il est recommandé aux patients de suivre un traitement par immunomodulateurs - Ismigen, Imunorix, Immunal.
  4. Afin de réduire l'œdème de la muqueuse, il est nécessaire d'utiliser des gouttes nasales vasoconstrictrantes à base de xylométazoline ou d'oxymétazoline, médicaments combinés - Polymyxin, Rinofluimucil. Les patients ont prescrit des agents hyposensibilisants pour administration orale - "Cetrin", "Erius", "Suprastin".
  5. Laver les sinus paranasaux avec des médicaments donne de bons résultats. La procédure de lavage est réalisée à l'aide d'un cathéter sinusal YAMIK, qui aspire l'exsudat et rince les sinus avec des substances médicamenteuses. La procédure est répétée jusqu'à ce qu'un liquide clair apparaisse.

Physiothérapie

Les procédures de physiothérapie sont effectuées après la réduction des signes d'inflammation aiguë. Il est recommandé aux patients d’avoir les effets suivants sur les sinus affectés: UHF, phonophorèse, électrophorèse, échographie avec antibiotiques ou hydrocortisone.

Traitement chirurgical

La chirurgie est indiquée dans les cas où le traitement conservateur est inefficace et que le patient développe des complications graves.

La chirurgie endoscopique est réalisée sous anesthésie locale. Pour ce faire, utilisez une sonde flexible, qui est introduite dans la cavité de l'os ethmoïde. Toutes les manipulations sont effectuées sous contrôle visuel.

L'ethmoïdite chronique est souvent traitée par chirurgie. Les patients subissent une septoplastie ou retirent les excroissances polypeuses.

Médecine populaire

Les remèdes populaires sont complémentaires dans le traitement de l’ethmoïdite.

  • À domicile, pour le traitement de la maladie, des gouttes sont préparées à partir d’oignons, d’aloès et de miel, à parts égales. L'outil est instillé dans le nez 3 fois par jour pendant une semaine.
  • Savon à lessive mélangé avec une demi-cuillère à café de miel et 2 cuillères à soupe de lait. Le mélange résultant est chauffé au bain-marie jusqu'à l'obtention d'une masse homogène. Ces gouttes sont conçues pour liquéfier et éliminer le mucus des sinus.
  • Le jus de betterave, les carottes et le miel fondu sont mélangés dans des proportions égales et instillés dans le nez.
  • Un mélange de jus de chélidoine et de cyclamen stimule le réflexe d'éternuement, qui élimine le mucus du nez et des sinus.

Prévention

Il n'y a pas de prophylaxie spécifique, car les agents responsables de l'étomidite sont très divers. Pour prévenir la maladie il faut:

  1. Maintenir le système immunitaire à un niveau optimal
  2. Prendre périodiquement des complexes de vitamines et de minéraux et des immunomodulateurs,
  3. Éviter les courants d'air et l'hypothermie,
  4. Faites-vous vacciner contre la grippe en temps opportun,
  5. Soigneusement traiter la sinusite aiguë,
  6. Désinfectez les foyers d'infection existants dans le corps,
  7. Lorsque les premiers signes d'un mal de tête froid apparaissent, contactez immédiatement un spécialiste.

En Savoir Plus Sur Les Maux De Gorge

Quelles sont les infections dangereuses causées par Staphylococcus aureus et comment les traiter?

Nez qui coule

Dans le monde, outre les animaux et les plantes, il existe une masse de micro-organismes pouvant être utiles ou nocifs pour l'homme.

Comment guérir la pharyngite chez une femme qui allaite et son bébé?

Nez qui coule

Même des frémissements, des périodes douloureuses telles que la grossesse et l'allaitement peuvent être éclipsés par le désagrément appelé pharyngite.