Principal / Pharyngite

Kyste au nez. Enlèvement d'un kyste dans le nez

Pharyngite

Un kyste dans le nez est une formation bénigne dont la nature du contenu, dont la taille et l'épaisseur dépendent des causes de la pathologie et de la durée de la lésion d'un organe. Pourquoi cette maladie apparaît-elle et devrait-elle être traitée? Aujourd'hui, nous allons découvrir ce qu'est un kyste au nez. Le traitement, les symptômes et les causes de cette maladie seront discutés ci-dessous.

Définition de maladie

Un kyste dans le nez est une formation creuse bénigne à parois souples, à l'intérieur de laquelle se trouve un liquide. Sa taille peut être différente et les symptômes en dépendent. La maladie survient fréquemment, mais elle est généralement détectée par hasard, par exemple avec les rayons X.

Les kystes sont divisés en:

  • Vrai - se produisent après le blocage des canaux de la membrane muqueuse.
  • Imaginaire - se produire sous l'influence d'un allergène, après une maladie infectieuse ou un processus inflammatoire.

La classification dépend du contenu rempli d'éducation. Les kystes peuvent être:

Causes de la pathologie

Un kyste dans le nez peut apparaître en raison de la présence de tels facteurs:

  • Rhinite vasculaire, allergique chronique.
  • Inflammation des sinus nasaux - sinusite, polypes.
  • Maladies à long terme des voies respiratoires supérieures.
  • Manifestations fréquentes de la sinusite.
  • Maladies des dents.

Symptomatologie

Les effets des kystes peuvent être différents. Les manifestations suivantes sont possibles:

  • Mal de tête
  • Sensation d'inconfort au front et à la mâchoire.
  • Congestion nasale périodique ou difficulté à respirer (surtout après un exercice).
  • Les nageurs peuvent ressentir des douleurs dans la région nasale en raison de chutes de pression en profondeur.
  • Écoulement purulent (si, en plus, il y a aussi une sinusite).
  • Perturbation de l'odorat.

Parfois, un kyste dans le nez, dont les symptômes sont décrits ci-dessus, peut ne pas se manifester. Une personne est capable de vivre toute sa vie avec elle sans même connaître son existence. Par conséquent, le diagnostic d'un kyste dans le nez des sinus n'est pas une phrase du tout. Les symptômes ci-dessus peuvent ne pas être nécessairement les manifestations d'une telle maladie. En cas de suspicion, il est également nécessaire de faire des tests et de mener des enquêtes. Et seulement après que le traitement sera prescrit.

Diagnostic de la maladie

Diagnostic précis d'un kyste à un oto-rhino-laryngologiste sera aidé par des études telles que:

  • Rayon X des sinus.
  • Sonnant.
  • Ponction.
  • Endoscopie sinusale.
  • Tomographie par ordinateur.

En outre, le médecin doit examiner le patient lui-même, demander ce qui le préoccupe et, sur la base de ces informations et des mesures énumérées ci-dessus, établir un diagnostic et prescrire un traitement.

Façons de se débarrasser de l'éducation

Un kyste dans le sinus peut être éliminé par de telles méthodes:

  • Intervention chirurgicale.
  • Enlèvement avec un endoscope.
  • Traitement au laser.
  • Remèdes populaires.

La taille est-elle importante?

Le choix de l'une ou l'autre méthode d'élimination d'un kyste dépend en grande partie de son diamètre, qui est déterminé après les rayons X. Dans l'image elle-même, l'éducation est mesurée et, si elle est inférieure à un centimètre, elle est considérée comme petite. Dans ce cas, la chirurgie est prescrite à la demande du patient, bien sûr, les symptômes qui accompagnent le processus pathologique sont pris en compte.

Si la tumeur dans le nez a plus d'un centimètre de diamètre, son élimination est alors nécessaire. Et pour le produire à l'aide d'un endoscope ou d'un couteau chirurgical - le médecin traitant décidera, en tenant compte des symptômes.

Opération

Le retrait d'un kyste dans le nez est effectué chirurgicalement selon la méthode Caldwell-Luc. L'intervention est réalisée sous anesthésie générale (locale ou générale - à la discrétion du médecin). Le patient est disséqué sous la lèvre supérieure, la partie antérieure de la paroi des sinus est coupée et un kyste est extrait à travers le trou avec des outils chirurgicaux spéciaux. Cependant, cette méthode a ses inconvénients: la stomie réalisée au moment de l'opération est recouverte de cicatrices et non de tissu osseux, ce qui peut entraîner un dysfonctionnement des tissus de la membrane muqueuse et, par conséquent, l'apparition d'une rhinite ou d'une sinusite. De plus, après avoir effectué ce type d'intervention, le patient n'est pas immédiatement libéré à la maison, il doit être surveillé par un médecin pendant plusieurs jours.

Période de rééducation

Si le médecin a décidé de retirer un kyste du nez, l’opération ne doit être pratiquée qu’en clinique. À l’avenir, le patient doit se conformer à des recommandations spéciales et suivre scrupuleusement les instructions du médecin afin d’éviter les conséquences négatives.

  • Reposez-vous pendant deux jours afin de ne pas provoquer de complications sous la forme de saignements.
  • Hygiène nasale: lavage, hydratation, traitement antiseptique.
  • Il est interdit de faire des procédures à la vapeur.
  • L'activité physique intense est contre-indiquée.

Contre-indications

L'opération ne peut pas être réalisée avec les maladies et les caractéristiques du corps suivantes:

  • En cas de violation de la coagulation sanguine.
  • S'il y a des tumeurs malignes.
  • Si la femme est dans une position "intéressante" ou est une mère allaitante.
  • Dans les maladies graves du système cardiovasculaire.
  • S'il y a épilepsie.

Opinions des patients sur la chirurgie

Les avis des personnes qui ont retiré le kyste du nez de la manière chirurgicale habituelle sont différents. Quelqu'un est à 100% sûr que c'est le moyen idéal pour se débarrasser d'une telle éducation, et certains se plaignent de la récupération prolongée après la chirurgie. En tout état de cause, avant de prendre une telle mesure en tant qu’intervention opérationnelle, il est nécessaire de prendre en compte trois facteurs importants, à savoir:

  1. Qualifications et expérience du docteur. C’est le spécialiste qui joue un rôle important dans cette affaire, car il décide de la manière de supprimer la formation dans le nez.
  2. La sévérité du processus pathologique.
  3. Méthode d'intervention

Ablation endoscopique

Dans ce cas, l'opération est effectuée à l'aide d'un appareil spécial, qui est introduit au patient par la narine. Cependant, le médecin ne fait aucune perforation ou incision. L'ensemble du processus peut être vu sur le moniteur. Les avantages de cette méthode d'élimination de la maladie sont que le sinus maxillaire reste intact et que toutes les propriétés de la membrane muqueuse sont entièrement préservées. Cette opération est réalisée sans anesthésie. Un autre avantage est qu’après une telle procédure, le patient est autorisé à rentrer chez lui le même jour, ce qui est très important pour l’état émotionnel de la personne. En outre, cette méthode de se débarrasser d'un kyste n'a pas de limitation à mener et entraîne très rarement des complications.

Application laser

Cette méthode a acquis une grande popularité, en raison du fait qu'elle est presque indolore et que le processus de régénération est beaucoup plus court que lors de l'opération standard. Avant de vous rendre à la procédure, vous devriez consulter le médecin, qui donnera ses recommandations et trouvera la meilleure méthode pour supprimer l’éducation.

Traitement médicamenteux

Se débarrasser du kyste dans le nez avec l'aide de comprimés ne fonctionnera pas, donc si quelqu'un recommande cette méthode de guérison, vous ne pouvez pas le croire. Cependant, des recherches scientifiques sont en cours pour créer des préparations spéciales capables de dissoudre de telles formations.

Quoi ne pas faire?

L'utilisation de la médecine traditionnelle dans le traitement du kyste dans le nez peut ne pas donner de résultats et même, au contraire, peut aggraver la situation. Surtout si la cause de la formation de l'éducation était la rhinite allergique. Après tout, l’utilisation de méthodes de traitement à domicile, telles que l’utilisation de miel ou de propolis, ne peut que provoquer l’apparition d’attaques allergiques encore plus importantes, à la suite de quoi le kyste peut même grossir.

Si une telle éducation a lieu, les méthodes suivantes de traitement populaire sont strictement interdites:

  • Lubrification de la muqueuse nasale avec du miel.
  • Instiller avec des infusions aux herbes, des décoctions, des huiles.
  • Laver la cavité nasale avec des teintures, des extraits.
  • Conduire l'inhalation avec des huiles essentielles.
  • Acceptation des médicaments homéopathiques.

Méthodes traditionnelles de traitement

Mais quels types d'options de thérapie à domicile sont possibles? Ensuite, nous examinons les recettes les plus anodines pour se débarrasser d’un kyste au nez, mais leur efficacité n’a pas été confirmée.

  • Jus de cyclamen de forêt. Le médicament est dilué avec de l’eau dans un rapport de 1: 4. Vous devez enterrer deux gouttes dans chaque narine pendant sept jours. La procédure est mieux faite le matin.
  • Un mélange de glycérine (10 ml), d'eau bouillie purifiée (25 ml) et de mumiyo (2 g). Combinez tous les composants et utilisez une pipette pour égoutter le médicament dans le sein malade de trois gouttes deux fois par jour.
  • Jus de moustache doré - égouttez trois gouttes deux fois par jour.
  • Aspirer de l'eau salée (pour un verre de liquide, vous devez prendre deux cuillères à café de bisulfate). Faire bouillir ce mélange, refroidir à quarante degrés, puis rincer le nez avec cette solution le matin et le soir. La nuit après la procédure, il est nécessaire d'enterrer cinq gouttes d'huile végétale chaude dans les deux narines. La durée de ce traitement est de deux semaines.

Mesures préventives

À un kyste dans le nez ne sont pas apparus, il suffit d'adhérer à de telles recommandations:

  • Traiter en temps opportun les maladies qui peuvent provoquer le développement d’une telle éducation, c’est la rhinite, les caries, la maladie parodontale.
  • À temps pour mener à bien le traitement de la rhinite allergique allergie nature des antihistaminiques.

Que se passera-t-il si non traité?

Le kyste dans le nez est-il dangereux et à quoi peut aboutir un échec thérapeutique? Si cette éducation ne procure aucun inconfort à une personne, elle est petite, imperceptible, elle ne lui causera aucun mal et vous pourrez vivre avec elle pour le restant de vos jours. Cependant, si un kyste se développe, devient enflammé, il peut menacer une augmentation de la pression sur les organes de la tête, une augmentation de la température corporelle. La pire chose qui puisse être sans traitement, c'est que l'éducation puisse éclater. Et cela, à son tour, provoquera une fuite de pus, qui se propagera à travers les tissus, pouvant même conduire à l'apparition d'une nécrose.

En conclusion

Vous savez maintenant quel kyste au nez et quelles conséquences il peut entraîner. Dans l'article, nous avons identifié les causes de l'apparition de la formation et des symptômes, ainsi que les méthodes d'élimination possibles. Bien que la médecine traditionnelle soit considérée comme sûre dans le traitement de certaines affections, cette méthode de traitement ne peut être utilisée que sur autorisation du médecin. Comme les méthodes à la maison ne se sont pas encore justifiées, la bonne option serait de procéder à une opération pour supprimer une telle éducation.

Types d'opérations pour enlever un kyste sinusal

Le kyste du sinus nasal est une capsule anormale, mais non maligne, dont le contenu liquide ou muqueux se produit et se développe dans les sinus paranasaux - les sinus. Ai-je besoin d'une opération si cela se produit? Tout est déterminé par la taille du site et la gravité des symptômes.

La guérison radicale du kyste du sinus paranasal ne peut être que chirurgicale, ce qui s’explique par la nature de la formation. Il n'est pas capable de disparaître ou de se dissoudre avec un traitement conservateur, bien que les médicaments aident à soulager l'inflammation dans la zone du foyer kystique.

En réalité, un kyste dans le nez a deux couches de cellules épithéliales qui produisent continuellement du mucus, dont le volume à l'intérieur de la capsule ne cesse de croître. Un tel kyste de rétention ne peut donc que croître à la suite d'un afflux de liquide et ne pas passer seul.

Bien que le kyste du sinus sphénoïdal et des autres sinus ne renaisse pas de manière maligne, il peut devenir dangereux. Le traitement chirurgical permet d'éviter des complications aussi graves que l'ostéomyélite de la mâchoire supérieure, la méningo-encéphalite, la déficience visuelle et le déplacement des globes oculaires, la thrombose du sinus caverneux, les abcès nasaux.

Pour éviter des conséquences graves et des symptômes douloureux, l'excroissance doit être supprimée si le kyste dans le sinus du nez a atteint 10 à 12 mm et se manifeste par les signes suivants:

  • difficulté à respirer, vertiges, fatigue;
  • déficience visuelle rapide;
  • douleur et larmoiement sous les orbites, dans le nez, sur le front;
  • mal de tête avec rebond à l'arrière de la tête et des dents;
  • nausée, vomissements.

L'apparition de tels symptômes est un signe non seulement d'apparition, mais également de la croissance active d'un kyste de la cavité nasale. L'abondance des manifestations est due au fait que le kyste du sinus principal est localisé près des nerfs oculomoteurs et optiques, des zones du cerveau, et exerce une pression sur ces structures.

Une attention particulière aux symptômes similaires de kyste des sinus paranasaux doit être portée en cas d'échec du traitement des migraines, troubles neurologiques et visuels, les signes d'un kyste du sinus maxillaire étant souvent confondus avec des manifestations similaires de ces pathologies.

Il convient également de noter que le kyste du sinus gauche se retrouve aussi souvent que le droit.

Méthodes chirurgicales

Si un kyste dans le sinus nasal est considérablement élargi, il est possible de s'en débarrasser en utilisant uniquement un traitement chirurgical.

L'avantage du traitement chirurgical est non seulement une libération radicale de la pathologie, mais également la possibilité de corriger simultanément le volume de la concha, de redresser le septum déformé et d'autres corrections plastiques.

Le retrait d'un kyste dans le nez peut être effectué avec une anesthésie générale et locale.

Contre-indications à la chirurgie:

  • processus malins, maladies auto-immunes;
  • réactions allergiques aiguës aux anesthésiques (il est décidé de procéder à l'opération sans anesthésie);
  • débit sanguin anormalement élevé (faible coagulation);
  • diabète sucré II - III degré;
  • tout processus infectieux aigu et exacerbation de pathologies chroniques;
  • troubles respiratoires associés à des maladies des poumons, des bronches;
  • pression intraoculaire élevée;
  • signes de suppuration du kyste;
  • l'épilepsie;
  • grossesse (la chirurgie n'est pratiquée que pour des raisons de santé);
  • enfants de moins de 5 ans (uniquement après autorisation du pédiatre);
  • défaillance grave de la fonction du cœur, des vaisseaux sanguins, des reins.

Maxillomie radicale

Traditionnellement, l'opération consistant à enlever le kyste du sinus maxillaire est réalisée par une chirurgie des sinus radicaux selon la technique classique de Caldwell-Luc. Ceci est une méthode largement utilisée dans laquelle la suppression d'un kyste dans le sinus maxillaire est effectuée à travers un trou dans la cavité buccale.

Pour traiter un kyste dans la cavité nasale de cette manière, il faut ouvrir chirurgicalement la paroi antérieure du sinus maxillaire en coupant la gencive sous la lèvre supérieure de 5 à 6 cm. Aujourd'hui, les médecins n'ont pas une longue section horizontale, mais une section verticale plus courte. En outre, la couche de la membrane muqueuse et des tissus sous-jacents est déplacée et une ouverture de trépanation est créée dans la paroi osseuse afin de maintenir les instruments dans le sinus maxillaire (sinus) et d’extraire une masse bénigne. Après cela, un canal (fistule) se forme entre le sinus et la cavité nasale.

Toutes les manipulations sont effectuées soit sous anesthésie endotrachéale, soit sous anesthésie locale du mucus sous la lèvre supérieure avec une solution de lidocaïne ou de novocaïne. La durée de la procédure est de 40 à 60 minutes. Le séjour à l'hôpital dure environ 10-14 jours.

L'avantage de l'opération d'excision d'un kyste dans le sinus du nez par cette méthode est:

  • la capacité d'enlever des formations profondes;
  • mener une opération dans n'importe quel hôpital avec le département ORL sans implication d'équipement coûteux.

Cependant, l'opération consistant à enlever le kyste du sinus maxillaire par la méthode Caldwell-Luc présente des inconvénients importants.

  1. Violation de l’intégrité de la membrane muqueuse, puisque l’opération n’est pas réalisée physiologiquement et que la fermeture postopératoire de l’ouverture de la paroi osseuse ne se produit pas par la prolifération du tissu osseux, mais par des cicatrices. Cela implique le développement d'une sinusite récurrente à long terme, la rhinite.
  2. Gêne importante dans la période postopératoire en raison d'un traitement incomplet: écoulement prolongé de la cavité nasale (jusqu'à 3 à 4 mois). Selon les statistiques, chez 50% des patients, le congé peut cesser après 2 mois.
  3. Violation de la sensibilité (paresthésie), engourdissement de la lèvre supérieure et du site opératoire (jusqu'à 82% des cas).

Aujourd'hui, l'opération classique a été améliorée, ce qui permet de ne pas blesser les fibres nerveuses, ce qui conduisait souvent auparavant à des paresthésies.

Les formations kystiques dans le sinus sphénoïdal, situées au-dessus des sinus maxillaires, sont éliminées par accès externe par le sinus maxillaire ou frontal. Le plus souvent, on a recours à l'élimination des kystes de la méthode endoscopique du sinus nasal. Les nouvelles technologies ont également considérablement réduit la nécessité d'une dissection chirurgicale ouverte du sinus sphénoïdal.

Chirurgie endoscopique

Une méthode d'élimination du kyste des sinus à l'aide d'un équipement endoscopique est considérée comme la plus physiologique, la plus efficace et la plus sûre.

Comment enlever un kyste du sinus maxillaire en utilisant une endoscopie?

L'ablation endoscopique du kyste sinusal permet d'accéder à l'espace opératoire de deux manières:

  • à travers l'ouverture naturelle - la fistule - qui relie le sinus maxillaire à la cavité nasale, sans incisions sur le visage, la bouche et les parois du nez ne sont pas faites;
  • à travers la ponction de la paroi frontale du sinus de l'intérieur de la cavité buccale.

Enlèvement par la fistule

Dans le premier cas, pour extraire un kyste du nez, des outils sont insérés dans la narine et la fistule. L'opération est réalisée à l'aide d'un endoscope - un tube flexible, équipé d'une minuscule caméra vidéo. Le dispositif permet au chirurgien de coordonner toutes les manipulations, l’image de la caméra étant affichée sur un écran d’ordinateur.

Le chirurgien coupe le kyste du sinus principal ainsi que la gaine de la capsule, ce qui empêche sa réapparition.

Si nécessaire, il est possible d'étendre la fistule (sinusoplastie) pour améliorer la ventilation, ce qui permet un bon drainage lymphatique dans le sinus maxillaire.

La chirurgie endoscopique est réalisée dans la plupart des cas avec une anesthésie locale. Mais le patient a la possibilité de s’entendre avec le médecin sur le type d’anesthésie, bien que la procédure soit pratiquement indolore. La durée du traitement de 15 à 25 minutes.

Si un septum nasal déformé est diagnostiqué sur un kyste du sinus maxillaire, lors de la procédure endoscopique, la section incurvée est également corrigée afin d'améliorer l'accès au site chirurgical.

  1. Aucun dommage au tissu et cicatrices approximatives.
  2. En raison de l'exclusion des lésions de la muqueuse - gonflement moins prononcé, absence de douleur, état émotionnel normal, ce qui est particulièrement important en pédiatrie.
  3. Efficacité, précision d'intervention grâce aux instruments endoscopiques.
  4. La capacité d'explorer les spécificités de l'anatomie des sinus nasaux, de déterminer la localisation du site, de développer des tactiques chirurgicales.
  5. Complications rares, notamment lors de l'endoscopie de la fistule, dans la mesure où la microhaymorotomie est réalisée de manière physiologique, sans coupures ni perforations.
  6. 2 fois moins de sortie postopératoire. Selon les statistiques, après 2 mois, on observe une sortie chez seulement 20 à 25% des patients.
  7. Les complications sous forme de troubles de la sensibilité ne sont pratiquement pas observées.
  8. Le développement de la sinusite et de la rhinite après la chirurgie n'est pas diagnostiqué.
  9. La réapparition des kystes ne se produit que chez 4 à 5% des patients. Après avoir utilisé la technique Caldwell-Luc, des rechutes sont observées chez 48% des patients.
  10. La guérison des tissus est plusieurs fois plus rapide.
  11. Réduction de la durée d'hospitalisation - lors d'une microhaymorotomie endoscopique, le patient n'est surveillé que pendant 1 à 2 jours.
  12. Courte période de récupération.
  13. Un petit nombre de contre-indications, la méthode la plus sûre pour traiter les jeunes patients.

Élimination endoscopique du kyste par ponction

En cas de difficulté d'accès par le biais de la fistule à l'endroit où le kyste s'est formé, choisissez la méthode à faible impact consistant à retirer le kyste dans le sinus nasal par cystectomie endoscopique avec une dissection minimale des tissus.

À l'aide d'un microdébride, le chirurgien fait une petite piqûre (jusqu'à 5 mm de diamètre) dans la paroi du sinus sous la lèvre, en insérant un endoscope et une pince pour extraire un kyste.

Grâce à la caméra pour endoscope, le médecin voit bien l’image agrandie de la zone affectée, ce qui vous permet d’enlever le kyste et de l’enlever avec précaution, en éliminant les dommages causés aux tissus sains.

  • détermination précise de la localisation du kyste et de son élimination radicale mais douce;
  • les cicatrices et les dommages à la peau ne sont pas, la guérison du trou minuscule et la membrane muqueuse a lieu dans un court laps de temps;
  • tous les inconvénients de la méthode classique sont minimisés;
  • contrairement à la méthode de la trépanation radicale, la période de récupération est raccourcie. Le patient revient rapidement à la vie normale;
  • la durée moyenne de l'opération est de 30 minutes;
  • La méthode est approuvée pour une utilisation en pédiatrie.

Enlèvement du noeud kystique par laser

L'élimination au laser d'un kyste des sinus nasaux consiste à insérer une diode électroluminescente à travers une incision sous la lèvre supérieure, qui émet un faisceau laser hautement focalisé pouvant évaporer complètement les tissus atypiques. En même temps, les parois des vaisseaux sont scellées, le saignement cesse et la désinfection.

La méthode est moderne mais son application est limitée pour les raisons suivantes:

  1. Lors de l'utilisation de cette technologie de traitement, l'accès complet de l'équipement laser au site de localisation de la tumeur est impossible. Par conséquent, le chirurgien doit également ouvrir la paroi des sinus, comme pour la chirurgie des sinus radicaux. Ainsi, tous les avantages de la procédure sont amortis.
  2. L'élimination au laser des formations donne le meilleur résultat avec les plus petits noeuds en volume. Les tissus de kyste de 5 mm sont évaporés trop longtemps par le laser, ce qui entraîne une forte probabilité d'élimination incomplète de l'anomalie et de croissance répétée du nez.

La période postopératoire

Après l'ablation d'un kyste par sinusite maxillaire classique, qui est une chirurgie abdominale à part entière, la patiente doit rester au lit pendant 3 à 5 jours.

Après microhaymorotomie endoscopique sans ponction, le patient quitte l'hôpital ou la clinique au bout de 2 à 3 heures. Si une ponction a été pratiquée dans la paroi antérieure du sinus (bouche), la période de rééducation primaire est prolongée à 1 à 2 jours et une fiche d'hôpital est délivrée pendant plusieurs jours.. Il est interdit de souffler, de chauffer le nez, de faire des efforts physiques, de prendre un bain chaud, de se rendre dans les saunas, les bains et les piscines pour éviter les saignements, l'augmentation de l'œdème et la possibilité d'infection.

Après une chirurgie visant à enlever un kyste des sinus pendant 1 à 3 mois (selon la technique utilisée), il se produit un gonflement de la membrane muqueuse, pour lequel le médecin peut vous prescrire des préparations hormonales pour le nez. Les glucocorticostéroïdes topiques appliqués ne sont pas absorbés dans le sang et ne provoquent pas d'effets secondaires.

Si la méthode a été appliquée Kollduela-Luc, alors jusqu'à 2 - 3 mois, il y a un écoulement nasal, ainsi qu'un faible engourdissement de la peau du triangle nasolabial, de la joue et des gencives en relation avec l'implication des branches nerveuses.

Pour le soulagement de l'inflammation, soulagez la douleur, appliquez du kétorol, du nimesil, des médicaments vasoconstricteurs et antiallergiques. Selon les indications prescrites des médicaments antibiotiques, physiothérapie pour réduire l'enflure et accélérer la régénération. Tous les patients doivent mâcher les aliments du côté opposé à celui où le traitement a été effectué et amortir la cavité buccale de la chlorhexidine plusieurs fois par jour.

Toute la période de récupération doit se dérouler sous la surveillance constante d'un otolaryngologiste et d'une radiographie.

Complications postopératoires possibles

Les complications postopératoires sont plus probables si une technique radicale est utilisée et beaucoup moins souvent que des conditions anormales surviennent après une endoscopie.

  • lésion du nerf trijumeau avec douleur ou sensibilité diminuée de la peau du visage côté traitement;
  • la formation d'une fistule (trou) dans la cavité des sinus;
  • saignements qui sont empêchés par tamponnement des voies nasales (surviennent le plus souvent en cas de faible coagulation du sang ou en prenant des anticoagulants tels que la warfarine);
  • détérioration du bien-être général due à une réaction à une anesthésie locale ou générale;
  • l'ajout d'une infection bactérienne et de complications inflammatoires;
  • écoulement de liquide cérébrospinal cérébral dû à l'intégrité des sinus sphénoïdaux et ethmoïdaux (s'arrête généralement pendant l'opération);
  • réduction de l'olfaction en cas de dommages sur certaines zones de la cavité nasale;
  • changement de timbre de voix;
  • développement de rhinites chroniques actuelles, antrites (après une méthode radicale).

En cas de rejoindre l'infection à la capsule kystique, le pus commence à s'y accumuler activement. En conséquence, l’éducation peut éclater, ce qui aura des conséquences graves et des complications.

Comment identifier et traiter un kyste sinusal

Un kyste ou un kyste maxillaire dans le sinus nasal est une tumeur bénigne qui remplit le liquide jaunâtre. Selon les statistiques médicales, cette pathologie est observée chez une personne sur dix. Le plus souvent, les enfants en souffrent.

Kyste du sinus maxillaire

Dans la plupart des cas, de telles tumeurs se forment dans les plus grandes cavités accessoires maxillaires. À l'intérieur, elles sont tapissées d'épithélium - des cellules qui produisent un secret qui provoque le développement du processus inflammatoire. Un gonflement des sinus se produit et les conduits des glandes sont étroits ou se chevauchent complètement. La sécrétion s'arrête, elle s'accumule et une capsule apparaît dans le sinus.

La formation d'un kyste est un moyen d'autodéfense du corps: une coquille dense isole les tissus sains des patients. La maladie se développe souvent très lentement et de manière asymptomatique, c'est pourquoi certaines personnes ne savent même pas qu'elles souffrent de cette maladie. Bien que le kyste soit petit, cela ne le dérange pas du tout. Les premiers signes de pathologie n'apparaissent qu'après sa croissance ou son inflammation.

Les symptômes

Un kyste devient enflammé quand une infection le pénètre et se libère sous forme de décharge purulente. De plus, au fil des années, cette bulle peut occuper tout l’espace sinusal et il devient alors difficile de respirer. Le développement asymptomatique de telles tumeurs complique leur diagnostic, ils sont souvent détectés par hasard, lors d'examens pour des plaintes d'autres maladies.

Les symptômes de pathologie suivants sont courants:

  • nez bloqué de façon chronique;
  • douleur dans la mâchoire orbitale ou supérieure, migraine;
  • écoulement nasal de mucus ou de son mélange avec du pus ou dans la gorge;
  • exacerbations fréquentes de la sinusite;
  • asymétrie de plus en plus visible du visage.

Si un kyste est suspecté, une radiographie des sinus paranasaux est prescrite et une image à deux projections est prise. Ces radiographies sont affinées par des recherches ultérieures. L'endoscopie, l'IRM (résonance magnétique) ou la tomodensitométrie sinusale fournissent les résultats les plus informatifs. Si nécessaire, utilisez la méthode de l'antre avec l'introduction d'une solution de contraste à la place de la localisation du kyste. Pour les analyses microbiologiques et histologiques, une ponction est effectuée avec une sélection d'exsudat ou une biopsie - une pince prélevée sur des échantillons de tissus malades.

Raisons

Les principales raisons du développement de la formation kystique:

  • rhinite chronique, sinusite, sinusite;
  • réactions allergiques;
  • les maladies d'immunodéficience;
  • polypes dans le nez;
  • inflammation des dents du haut, pulpes, flux;
  • courbure du septum nasal.

De plus, il existe des anomalies anatomiques dans les sinus nasaux et maxillaires. L'asymétrie du visage, qui est formée par une morsure incorrecte, peut également provoquer la formation d'un kyste. De telles tumeurs apparaissent souvent chez les enfants quand ils ont des polypes. En cas de rhinite, il est important d'apprendre à l'enfant à se moucher correctement. Sinon, le mucus obstruera les canaux qui doivent être ouverts pour hydrater les muqueuses nasales.

Les conséquences

En raison des tumeurs kystiques, de telles complications sont possibles:

  • inflammation des sinus et leur suppuration;
  • bifurcation de l'image, puisque les axes optiques des globes oculaires sont décalés;
  • déformation du crâne, en particulier chez les jeunes enfants;
  • infection étendue du pus si la paroi du kyste est fissurée;
  • en train de mourir du tissu osseux.

Progressivement en expansion, la formation kystique réduit de plus en plus son espace du sinus des voies respiratoires. La respiration devient difficile, le manque d'oxygène augmente, entraînant le développement d'une insuffisance pulmonaire et cardiaque. Une tumeur élargie affecte non seulement les muscles des yeux, mais aussi les nerfs optiques, mais peut capturer dangereusement même la partie supérieure du cerveau.

Traitement sans chirurgie

Le traitement médicamenteux n'a de sens que lorsque la tumeur est encore petite. Dans le traitement de la formation kystique dans le nez, des préparations hormonales sont prescrites sous forme de spray, par exemple, Nasonex, Fliksonaze ​​et Tafen. Ils réduisent l'inflammation, le gonflement et les réactions allergiques. Ne pas utiliser de médicaments vasoconstricteurs ("Nazivina", "Tizina", "Xylométazoline") et d'antihistaminiques ("Zodaka", "Erius" ou "Suprastina"). Si nécessaire, appliquez "Lidazu", qui a un effet de résolution.

Essayez de traiter l'éducation et les recettes de la médecine traditionnelle. Populaire, par exemple, instillation dans le nez du jus de moustaches d'or. Cependant, la guérison faite maison avec des remèdes populaires n'apporte souvent pas les résultats escomptés et aggrave même fortement la situation, en particulier chez les enfants. Au lieu d'un traitement efficace, les parents perdent un temps précieux, propulsant la maladie à l'intérieur.

Chirurgie du kyste des sinus

Si la tumeur a atteint une taille impressionnante et perturbe les fonctions du corps, la chirurgie est indispensable. Les opérations classiques (Caldwell-Luc, Denker) sous anesthésie sont traumatiques, souvent accompagnées de complications. La méthode est appliquée lorsqu'il est nécessaire d'éliminer une grande tumeur ou plusieurs kystes à la fois. Pour y accéder, une incision est faite sous la lèvre supérieure, puis un trou dans le sinus. Les cicatrices sont formées sur les sites chirurgicaux. Avant la chirurgie, des injections d'antibiotiques sont préparées.

La chirurgie endoscopique des sinus est plus courante. Il est moins traumatisant, plus sûr et s'effectue sans anesthésie en 10 à 20 minutes seulement. Sans faire d'incisions, le médecin insère un endoscope dans le nez et, sous surveillance vidéo, retire la tumeur par l'ouverture anatomique du sinus. Un jour ou deux après le retrait du kyste, le patient est déchargé. Le coût de l'opération - à partir de 20 000 roubles. À l'aide d'un endoscope, les formations sont éliminées presque sans douleur avec un laser. Les tissus après de telles opérations guérissent plus rapidement.

Procédures chirurgicales pour l'ablation du kyste du sinus maxillaire: indications, évolution et types, rééducation

Le kyste du sinus maxillaire (maxillaire) est une pathologie assez commune (selon diverses sources, se produit dans 10% de la population). Un kyste est une formation de cavité ayant sa propre paroi qui le sépare des tissus environnants. Un kyste peut se former dans n'importe quel organe parenchymal, ainsi que dans les organes dotés de tissu glandulaire. Il peut également être attribué à des tumeurs bénignes.

Les kystes du sinus maxillaire se forment principalement à l’arrière-plan de tout processus inflammatoire (sinusite): un blocage du canal excréteur de la glande muqueuse se produit, ce qui signifie que le mucus n’a pas accès à l’extérieur et commence à s’accumuler dans la cavité glandulaire. Au fil du temps, sa taille augmente, sa paroi s'épaissit. Il peut être petit, prendre une partie du sinus ou remplir complètement le sein.

Très souvent, des kystes odontogènes sont également formés. Les racines de 4 à 6 molaires touchent le bas du sinus maxillaire et peuvent même agir dans sa lumière. Si ces dents deviennent malades, un kyste peut également se former au sommet de la racine.

Quand faut-il opérer un kyste?

Il n’ya pas de symptômes spécifiques inhérents au kyste du sinus maxillaire. Dans la plupart des cas, cette pathologie est généralement asymptomatique. Le plus souvent, le kyste du sinus maxillaire est retrouvé par hasard, lorsque l’on soupçonne une sinusite, lorsque les rayons X sont prescrits.

kyste du sinus maxillaire

Pas besoin de toucher un kyste asymptomatique. Un petit kyste asymptomatique ne pose aucun danger, il peut même se résoudre. Si un kyste provoque une inflammation du canal dentaire, il peut également être réduit après le traitement d'une dent problématique.

Mais parfois, un kyste provoque encore divers symptômes et complications. Il peut atteindre une taille assez grande, fermer la lumière du sinus entier, exercer une pression sur les parois du sinus. Ensuite, pour vous en débarrasser, utilisez des méthodes chirurgicales. Aucun remède conservateur, et même plus traditionnel, est impraticable, il ne vous aidera pas. La physiothérapie et les interventions thermiques dans ce cas sont généralement contre-indiquées.

Dans quels cas il est proposé de retirer un kyste:

  • Le kyste est la cause de la congestion nasale constante.
  • Maux de tête constants, sensation de pression et corps étranger dans la projection des sinus.
  • Sinusite chronique avec exacerbations fréquentes.
  • Pression dans les yeux, vision double.
  • Puffiness sur un côté du visage.
  • Suppuration du kyste.

À l'étranger, ils proposent d'opérer tous les kystes de plus de 1,5 cm de diamètre.

Examen avant chirurgie

Le fait même d'avoir un kyste est généralement détecté par les rayons X des sinus paranasaux. Sur la photo, le kyste ressemble à une panne d'électricité dans le sinus avec des contours arrondis clairs. Mais pour clarifier le diagnostic, déterminer le montant de l'opération de cette étude ne suffit pas.

En outre peut être affecté:

  1. Tomographie calculée des sinus paranasaux.
  2. Examen de la cavité nasale et des sinus à l'aide d'un endoscope.
  3. Examen radio-opaque des sinus.
  4. Examen microbiologique de la décharge des sinus en présence d'inflammation.

Habituellement, deux semaines avant la chirurgie sont prescrites:

  • Tests sanguins et urinaires généraux.
  • Analyse biochimique.
  • Électrocardiographie.
  • La coagulation du sang.
  • Fluorographie
  • Examen par un thérapeute.
  • Examen du dentiste.

Contre-indications à la chirurgie

L'opération consistant à enlever un kyste du sinus maxillaire ne s'applique pas aux opérations pour des raisons de santé. Le médecin va donc peser soigneusement toutes les indications et contre-indications et se laisser guider par le principe "ne pas causer de dommages".

Toute opération est toujours un risque pour le corps, de sorte que dans certaines conditions, les médecins ne s'engagent pas à opérer. C'est:

  1. Toute infection aiguë dans le corps.
  2. Maladies chroniques du cœur, des vaisseaux sanguins, du foie et des reins en phase de décompensation.
  3. Diabète sévère.
  4. Troubles de la coagulation sanguine.
  5. L'épilepsie.
  6. Tumeurs malignes.

Types d'opérations pour l'ablation du kyste du sinus maxillaire

L'élimination du kyste peut être effectuée de plusieurs manières:

  • Sinusotomie classique avec un accès assez large au sinus.
  • Microhaymorotomie endoscopique par ponction de la paroi antérieure du sinus (accès à la cavité buccale).
  • Ablation endoscopique du kyste par accès endonasal.
  • Enlèvement des kystes par laser.

Sinus maxillaire traditionnel

L’opération Caldwell-Luc est la méthode la plus courante de chirurgie des sinus classiques. Elle implique une incision et un large accès au sinus. Il est pratiqué sous anesthésie générale et sous anesthésie locale.

La position du patient - couché sur le dos. Une incision de gomme est faite sur le seuil de la bouche, juste en dessous du pli de transition de la lèvre supérieure. La membrane muqueuse est séparée. Ensuite, le chirurgien révèle la paroi osseuse du sinus. Ciseau ou foret est utilisé pour cela. Les pinces à os perforent un trou d'environ 1,5 cm de diamètre dans l'os.

À l'aide de divers outils (crochets, pinces, une cuillère), une ponction est effectuée, puis un kyste est extrait et retiré d'un sinus. Pour un drainage normal, un trou est ménagé dans la paroi séparant le sinus et la cavité nasale. À travers ce trou dans la cavité nasale est la fin du tampon. Un jour plus tard, le tampon est retiré.

La plaie à la bouche est suturée (seule la membrane muqueuse, le trou dans l'os reste à découvert).

La durée de l'opération est de 40 à 60 minutes. Inconvénients:

  1. L'opération est traumatisante.
  2. Nécessite un séjour à l'hôpital pendant au moins 7 jours (avant de retirer les points de suture).
  3. Nécessite une anesthésie générale, avec une anesthésie locale, le patient ressent un inconfort marqué.
  4. Une longue liste de contre-indications ne convient pas à tout le monde.
  5. Une longue période de rééducation (gonflement prolongé des joues, engourdissement des lèvres, des gencives, des taches) - jusqu’à 3-4 semaines.
  6. Laisser un défaut osseux dans la paroi du sinus n’est pas très physiologique.

Les avantages de cette méthode incluent:

  • Son radicalisme suffisant (un accès large permet une révision adéquate du sinus et l’élimination complète non seulement du kyste, mais également de la membrane muqueuse pathologiquement modifiée).
  • Il n’est pas nécessaire de recourir à un équipement coûteux, il peut être utilisé dans n’importe quel département d’oto-rhino-laryngologie ou de chirurgie maxillo-faciale, conformément à la politique de l’OMS.
  • Parfois, c'est la seule méthode pour éliminer les gros kystes.

Chirurgie endoscopique pour enlever un kyste du sinus maxillaire

Les techniques endoscopiques gagnent en popularité parmi les médecins et les patients. Des microendoscopes spéciaux ont été développés pour les opérations du profil ORL. Ils sont un mince conducteur flexible avec une mini-caméra, son diamètre permet de pénétrer dans les trous très étroits des sinus naturels des sinus de la cavité nasale. L'image du contenu interne du sinus, agrandie à plusieurs reprises, que le chirurgien peut observer sur l'écran du moniteur.

En utilisant les mêmes instruments miniatures, le médecin peut effectuer presque toutes les manipulations dans la cavité nasale et dans les sinus paranasaux. Pour effectuer l'endoscope dans le sinus peut être endonasal, et à travers une petite ponction dans la bouche au-dessous de la lèvre inférieure. Le choix dépend de la taille du kyste ainsi que des préférences du chirurgien.

Dans tous les cas, l'ablation endoscopique ne nécessite pas de grandes incisions, peut être réalisée en ambulatoire, sous anesthésie locale. La période de rééducation après de telles opérations prend plusieurs jours.

Ablation endonasale du kyste du sinus maxillaire

L'endoscope est inséré dans le passage nasal moyen ou inférieur. Il peut être inséré dans le sinus ou à travers une fistule naturelle (il faut parfois l'élargir), ou par une perforation du mur à un autre endroit (où la ponction est habituellement effectuée pour un sinus).

L'endoscope est inséré dans le sinus. En utilisant des micro-outils sous contrôle visuel, le kyste est perforé, sa base est coupée, puis il est retiré. Par souci de commodité, on utilise parfois deux approches: l’endoscope est introduit par le nez et les instruments par une perforation de la bouche.

Après extraction du kyste, la cavité nasale est bouchée, mais on n’observe généralement pas de saignements abondants.

Au moins deux heures où le patient est sous la surveillance du personnel médical, il peut alors être autorisé à rentrer chez lui.

Microhaymorotomie

Au niveau de la projection de la paroi frontale du sinus maxillaire (au seuil de la bouche), une anesthésie par application est réalisée puis une anesthésie par infiltration, une petite incision de la muqueuse (pas plus de 0,5 cm). Une perceuse ou un trocart fait une ponction d'un diamètre d'au plus 4-5 mm.

Un endoscope et des instruments sont insérés par une ponction dans la cavité du sinus. Les manipulations sont identiques - ponction du kyste, coupure et élimination, révision du sinus. L'ensemble de l'opération dure 15 à 20 minutes (lors d'une anesthésie générale plus longue).

Enlèvement du kyste dans le nez avec un laser

Le traitement au laser est très attrayant pour les patients, car il provoque des associations avec une hémorragie, une procédure sans douleur et même, dans certains cas, non invasif (de nombreuses personnes pensent à tort que le traitement au laser ne nécessite aucune coupure ni aucune perforation).

En chirurgie ORL, le laser est également largement utilisé. Les kystes du sinus maxillaire, certaines cliniques sont également supprimés par un laser. L'essence de la méthode consiste en un excès de tissu (dans ce cas, la paroi du kyste), «évaporé» à l'aide de l'énergie thermique élevée du laser.

Cependant, la méthode n'a pas trouvé beaucoup de soutien de la part des médecins. Cela se produit pour un certain nombre de raisons:

  1. Pour un laser, vous avez besoin d'un bon accès au sinus. C’est-à-dire que, dans tous les cas, une microhaymorotomie est réalisée.
  2. Cela peut être utile pour enlever les petits kystes. Les gros kystes (et essentiellement ces opérations sont sujets à) peuvent bien sûr être «évaporés» avec un laser, mais cela prend beaucoup de temps.
  3. Autrement dit, l'opportunité de cette procédure reste incertaine. Les bienfaits sont l'hémorragie et une petite période de rééducation.

Après la chirurgie

Après un patient sinusal classique, le patient est soumis à un traitement hospitalier pouvant aller jusqu'à 2 semaines. Chaque jour, la cavité nasale et les coutures de la bouche sont traitées et, si nécessaire, le sinus est lavé avec un antiseptique. Des antibiotiques à large spectre, des analgésiques, des antihistaminiques, des pansements compressifs sur la région des joues pour réduire l'enflure, de la physiothérapie (procédures de résolution) sont prescrits.

Les points sont retirés en une semaine. La période de rééducation complète est de 3-4 semaines.

Après le retrait endoscopique du kyste, le patient peut être laissé à l'hôpital pendant 2-3 jours, ou autorisé à rentrer chez lui avec un examen de suivi dans la journée. Après toute chirurgie des sinus, il est important de respecter les règles suivantes:

  • Observez les précautions d'hygiène de la cavité nasale et de la bouche.
  • Rincez-vous la bouche après chaque repas.
  • Ne piquez pas le nez ouvert.
  • Rincer le nez avec la solution saline prescrite.
  • Enterrer les gouttelettes d'huile (pêche, huile d'argousier).
  • Pendant 2 semaines, évitez de visiter le bain, le sauna.
  • Limitez les exercices lourds et les sports.
  • Ne prenez pas d'aliments chauds et épicés.
  • Abandonnez temporairement l'alcool.
  • Prenez les médicaments prescrits (antibiotiques, antihistaminiques, vaporisateurs hormonaux).

Peut-être pendant un certain temps, gonflement des joues et des lèvres, sensation d’engourdissement et de troubles de la sensibilité, altération du sens de l’odorat, difficulté de respiration nasale, écoulement nasal semblable à du sang. Ces phénomènes sont temporaires et passent (selon les commentaires des patients) en termes de 1 à 4 semaines. Avec les interventions endoscopiques, cette période est beaucoup moins longue.

Complications majeures après l'ablation du kyste sinusal

Toute opération est toujours un risque. En signant son consentement à l'opération, le patient accepte le fait que "quelque chose peut mal tourner". Les principales complications pouvant survenir pendant ou après le retrait d'un kyste du sinus maxillaire:

  1. Saignement (à la fois tôt et plus tard).
  2. Complications suppuratives postopératoires (antrites, ethmoïdites, otites moyennes, méningites, phlegmon sur orbite).
  3. Dommages causés aux branches du nerf trijumeau.
  4. Dommages au nerf infraorbital.

De plus, l'opération ne garantit pas que le kyste ne grossira plus. Heureusement, les complications sont très rares.

Retirer un kyste sous anesthésie générale ou locale?

Cette question est peut-être l'une des plus importantes pour les patients lorsqu'ils décident de subir une intervention chirurgicale. Il y a toujours eu une catégorie de patients qui s'opposeront catégoriquement à l'anesthésie générale, même si cela ne leur est pas contre-indiqué. Et au contraire, il y a des patients qui ont peur de l'anesthésie locale, et aucune, même la plus petite opération, ne veut pas endurer «en direct».

En règle générale, cela est dû à une faible sensibilisation aux avantages et aux inconvénients des deux méthodes de soulagement de la douleur. Bien sûr, le choix est toujours le patient. Données de base que le patient devrait connaître lorsqu'il choisit un soulagement de la douleur

  • L'anesthésie générale sera fortement recommandée pour les enfants, les patients émotionnels présentant un seuil de sensibilité à la douleur peu élevé, ainsi que pour les personnes présentant une allergie aux anesthésiques locaux.
  • Les moyens modernes d’anesthésie locale éliminent très efficacement toutes les douleurs. Selon les examens de patients ayant subi l'ablation d'un kyste par la méthode de la micro-hémo-tomotomie, ils n'ont presque pas ressenti de douleur.
  • L'anesthésie générale nécessite la présence d'un anesthésiste (ce qui peut allonger le temps d'attente pour l'opération).
  • L'anesthésie générale augmente le coût de l'opération de 5 000 à 10 000 roubles.
  • Si l'opération sous anesthésie générale est effectuée en ambulatoire, il faut prendre des précautions à propos du surveillant et du transport.
  • L'anesthésie générale représente toujours un risque supplémentaire pour le corps. Mais exagérer ne vaut pas la peine. Les moyens modernes d'anesthésie à court terme permettent de le transférer assez bien (il est conseillé de discuter de leur choix à l'avance avec l'anesthésiste)

Le coût de l'élimination du kyste du sinus maxillaire

Chirurgie des sinus classique - à partir de 10 000 roubles.

Chirurgie endoscopique des sinus - de 15 à 30 mille roubles.

Kyste dans les sinus: est-ce dangereux? Méthodes de traitement

Le kyste dans le nez est formé à partir de l'épithélium bicouche muqueux, dont la partie interne conserve ses fonctions de sécrétion, de sorte que la tumeur est remplie de liquide de l'intérieur. Selon la cause du processus pathologique, le contenu du kyste et les symptômes accompagnant la pathologie diffèrent.

Kyste dans le sinus, qu'est-ce que c'est?

Les sinus accessoires du nez sont expulsés de l'intérieur par une membrane muqueuse comportant des glandes productrices de mucine (mucus), qui empêchent le dessèchement et assurent des fonctions de protection.

Les glandes ouvrent les canaux dans la cavité des sinus et lorsqu'elles sont bouchées, pour une raison quelconque, le secret s'accumule entre les feuilles de l'épithélium, formant des protubérances arrondies de différentes tailles - des kystes.

Qu'est ce qu'un kyste? C'est une lésion bénigne remplie de liquide. La membrane des sinus est pauvre en vaisseaux sanguins et en terminaisons nerveuses; par conséquent, la pathologie est généralement asymptomatique et est détectée par hasard.

La pathologie nécessite rarement un traitement si elle ne provoque pas de gêne pour la personne. Selon la méthode d'éducation, les pathologies sont divisées en:

Les vrais, en règle générale, sont formés par le blocage des canaux excréteurs de la glande, et les faux n'ont pas de couche muqueuse interne, d'autres tissus jouent leur rôle.

Le fluide qui remplit la formation est libéré à la suite du processus inflammatoire, qui est à l'origine d'un agent infectieux ou d'une réaction allergique.

Qu'est-ce qu'un kyste sinusal dangereux?

Tant que la tumeur ne cause pas d'inconvénient, elle n'est pas dangereuse, mais si le processus avance, la cavité peut être complètement bloquée par un tel kyste.

La violation de la respiration nasale conduit à diverses conditions pathologiques causées par un manque d'oxygène dans le corps, telles que des maladies du système cardiovasculaire, des maux de tête.

Les conséquences de kystes compliqués sont les plus dangereuses lorsqu'une infection microbienne se joint, provoquant des exacerbations fréquentes de sinusite, une compression du nerf optique, une nécrose des tissus et une ostéomyélite de la mâchoire supérieure ou une déformation des os du crâne. Le danger d'un processus purulent renversé est la proximité des sinus au cerveau.

Que faire lorsqu'un kyste sinusal est détecté? S'il ne progresse pas et ne cause pas de gêne, il ne touche pas, mais nécessite une surveillance constante.

Si la tumeur est concernée, le seul traitement efficace est l'ablation chirurgicale.

Causes: Qui est à risque?

La principale cause de l'apparition d'une pathologie est une prédisposition héréditaire et une immunité diminuée. En particulier, l'influence de facteurs prédisposants tels que:

  • processus inflammatoires chroniques dans la cavité nasale;
  • rhumes fréquents;
  • réactions allergiques;
  • processus inflammatoires dans la cavité buccale, y compris dans les tissus de la dent, des gencives, etc.
  • défauts anatomiques du septum nasal;
  • malformations congénitales du palais dur et des os du visage, etc.

Le long processus inflammatoire conduit à des modifications pathologiques de la structure de la membrane muqueuse, à des modifications de ses fonctions et à la formation de pathologies.

Les symptômes

  • la congestion qui ne se prête pas au traitement avec des médicaments conventionnels;
  • essoufflement;
  • douleur dans la projection du sinus, dans lequel le kyste est localisé. Quand on appuie dessus, ça fait plus mal;
  • la sensation de douleur irradie vers la partie frontale et suborbitale du crâne, les ailes du nez;
  • l'impression qu'il y a un corps étranger dans la zone de localisation;
  • détérioration de l'état avec un changement de pression atmosphérique;
  • lorsqu'un agent microbien est fixé, les symptômes ressemblent à des manifestations de sinusite.

Indépendamment de la localisation, le kyste du sinus gauche présente les mêmes symptômes que le droit. Le degré de manifestation d'une tumeur dépend de sa taille et de son contenu.

Il peut arriver que si un kyste du nez éclate et que le contenu fuie dans la cavité, le processus inflammatoire risque de se propager aux tissus environnants. En rejoignant une infection microbienne aux symptômes énumérés, rejoignez:

  • manifestations d'un état fébrile;
  • écoulement purulent;
  • gonflement et hyperémie des tissus mous du nez, du front ou du triangle nasolabial.

Avec les changements destructeurs dans le tissu osseux, des sons cryptiques sont entendus lors de la mastication. Dans les cas complexes, avec la pression d'un kyste sur le nerf optique, le patient se plaint de diplopie - fantôme.

Le kyste du sinus principal chez les enfants est le plus souvent une conséquence des processus inflammatoires des dents de lait et est accompagné de douleur, de larmoiement et de congestion.

Diagnostics

Les symptômes de la pathologie n'étant pas caractéristiques et pouvant être causés par d'autres maladies, des méthodes de recherche adéquates sont d'une grande importance pour clarifier le diagnostic.

En outre, à la suite d'un diagnostic, la localisation, le degré de développement du processus pathologique et le type d'éducation sont déterminés.

Comment déterminer la présence de kystes dans la cavité nasale? Outre les tests de laboratoire, des méthodes de diagnostic matériel sont utilisées:


Après clarification du diagnostic préliminaire, le traitement est prescrit ou la tactique attendue est appliquée.

Traitement

Le traitement consiste à prescrire des préparations topiques sous forme de sprays ou de gouttes ayant un effet:

  • vasoconstricteur (décongestionnant) - Vibrocil, Nazol, Otrivin, Rinazolin, Nazivin et autres;
  • anti-inflammatoire et antibactérien - Isofra, Fusafungin, Polydex;
  • mucolytique - améliore l'écoulement des liquides et soulage les poches - Morenazal, Salin, Aqualor, Rinolux;
  • médicaments stéroïdes - Fliksonaze, Avamis, Nasonex, etc.

Des médicaments contre la douleur et des antihistaminiques peuvent être prescrits si nécessaire. Phytodrainage en aérosol pour le nez avec un kyste qui ne nécessite pas de chirurgie, est utilisé dans le traitement médicamenteux complexe. Vaporiser la cavité lavée pour se débarrasser du contenu.

De plus, le spray phytodrainage a des effets décongestionnants, desséchants, régénérants et régénérateurs. Une fois les sinus libérés et la sortie normale du fluide assurée, une phytosolution spéciale de résorbant a été instillée dans la cavité.

Comment se débarrasser définitivement du problème?

La décision devrait généralement être prise par un médecin. Si la tumeur, malgré le traitement conservateur, continue de progresser ou si la microflore pathogène se mêle au contenu, la question de la chirurgie se pose alors. Le médecin doit déterminer si le médecin doit également être retiré ou non, mais les souhaits du patient sont également pris en compte.

Enlèvement d'un kyste dans le nez

Si la taille de la formation dépasse 1 cm de diamètre ou si le processus inflammatoire est intense et menace de complications graves, ainsi qu'à la demande du patient, l'opération est réalisée en utilisant:

  • Vaporisation laser;
  • La méthode classique;
  • Méthode endoscopique.

Le retrait au laser, avec la popularité croissante de la méthode, est attribué moins fréquemment, car l'accès à l'intérieur du sinus est toujours nécessaire pour ouvrir sa cavité. Par une incision sous la lèvre supérieure, une LED est insérée dans le sinus, qui émet un faisceau laser.

La période de rééducation dure beaucoup moins et l’opération elle-même est moins traumatisante que la classique. L'impact du faisceau laser a un effet anti-inflammatoire et stimule la régénération des tissus. La méthode est présentée aux patients souffrant d'asthme bronchique.

Ceux qui ont enlevé la tumeur par la méthode au laser répondent différemment à l'opération. Mais, la plupart des commentaires positifs, bien que les patients et a noté une douleur dans la zone de l'incision. Comment supprimer d'autres méthodes?

Méthode classique

La méthode la plus couramment utilisée, car elle ne nécessite aucun équipement spécial et est beaucoup moins chère que les techniques matérielles. L'opération est réalisée selon la méthode Caldwell-Luke.

Dans la méthode classique, des modifications ont été apportées qui permettent une approche plus douce du sinus sans croiser les nerfs, ce qui peut entraîner des paresthésies. L'intervention est réalisée sous anesthésie générale ou sous anesthésie locale, en fonction des preuves ou des souhaits du patient.

La dissection des tissus mous est effectuée sur le pli de transition situé sous la lèvre supérieure, de la bride à la première molaire. Ensuite, dans l'os exposé, une ouverture de tréphination est réalisée à travers laquelle le kyste du sinus maxillaire est éliminé. Ensuite, formez une fistule avec la cavité nasale en retirant une partie de l’os et en formant un lambeau qui est cerné à la cavité muqueuse.

Insertion dans le fistule d'un tampon par le nez et cousu à l'entrée de l'incision. Le tampon est retiré au bout de quelques jours et le soin supplémentaire consiste à rincer la cavité nasale avec une solution antiseptique. Le patient passe à l'hôpital pendant 1,5-2 semaines.

La méthode de Denker supprime les grosses tumeurs situées sur la paroi arrière du sinus maxillaire. De plus, l'accès à la cavité se fait par la partie avant. Cette méthode diffère de la précédente.

L’opération est traumatisante, mais un grand champ opératoire vous permet d’agir avec plus de précision et d’enlever des formations dans des endroits difficiles à atteindre, ainsi que de multiples kystes.

Méthode endoscopique

La méthode la moins traumatisante, car elle ne viole pas l’intégrité des parois du sinus. L'endoscope est inséré dans la cavité et, sous le contrôle d'un équipement vidéo, est retiré.

L'opération est moins traumatisante et ne provoque pas de défauts cosmétiques ni de modifications de la muqueuse cicatricielle. La période de rééducation est de plusieurs jours. L'intervention est réalisée sous anesthésie locale.

Certains, qui entendent parler de la méthode de traitement de la sinusite au moyen de ponctions, s’intéressent: est-il possible de percer un kyste? L’essentiel est qu’il soit perforé lors de la perforation, mais le tissu restant dans la cavité peut entraîner la formation de nouvelles excroissances.

Contre-indications à la chirurgie

  • Violation de la coagulation du sang;
  • Processus malins;
  • Maladies cardiaques et pathologie vasculaire;
  • La période de gestation et de lactation.

Comme tout traitement chirurgical, toutes ces méthodes peuvent avoir des conséquences.

Complications possibles

Les techniques endoscopiques et laser présentent un risque minime de complications après la chirurgie. Dans l'ablation classique des tumeurs peuvent se développer:

  • Les saignements, qui sont généralement dus à une maladie vasculaire ou à une faible coagulation du sang;
  • La détérioration du bien-être général, provoquée par l'utilisation de l'anesthésie générale;
  • Infection postopératoire avec non-respect des règles de soins dans la période postopératoire;
  • Le changement de ton de la voix, qui provoque une modification de la capacité de résonance des sinus;
  • Engourdissement et paresthésie dans le domaine de la chirurgie de projection, avec atteinte des fibres nerveuses, etc.

Les méthodes modernes de traitement sont rarement accompagnées de complications après le retrait de la pathologie. Le médecin met en garde sur le risque d'apparition du patient avant l'opération. À bien des égards, le succès dépend de l'expérience et des qualifications de l'équipe d'exploitation.

Traitement sans remèdes populaires de chirurgie

En règle générale, les méthodes folkloriques sont effectuées un traitement symptomatique. Avec une petite taille de tumeurs, il est possible de parvenir à une stabilisation de l'état, mais celle-ci ne peut être complètement éliminée que par des méthodes opérationnelles.

Sur Internet, de nombreuses informations expliquent comment guérir un kyste sans chirurgie, mais l'efficacité des méthodes données n'est pas prouvée. Herbes médicinales principalement utilisées sous forme d'infusions et de décoctions.

Ils sont utilisés pour laver la cavité nasale afin d'éliminer le gonflement - montre, bruyère, highlander, gaffe, wallflower, etc.

Les propriétés antimicrobiennes du champ de branchies, du millepertuis, du bâtonnet d'or, de la mère et de la belle-mère, du souci, de la sauge, etc.

En complément de la thérapie complexe, des herbes telles que la chélidoine, le cyclamen, le chaga, la marianica, la tansy, etc. peuvent être utilisées. Ils ont un effet antitumoral et facilitent la résorption des kystes.

Comment se protéger de la maladie?

Le seul moyen d'éviter la formation de kystes est la prévention, qui implique:

  • traitement opportun des processus inflammatoires dans la cavité nasale et buccale;
  • immunité générale accrue;
  • éviter les effets volatils à long terme;
  • arrêter les réactions allergiques, etc.

Personne n'est à l'abri des tumeurs au nez, car la plupart des gens souffrent d'une pathologie. Le respect des mesures préventives préviendra la progression de la pathologie et sa récurrence.

En Savoir Plus Sur Les Maux De Gorge

À quoi devrait ressembler une gorge saine (photo)?

Rhinite

Une gorge saine et normale devrait être exempte de rougeur, d’inflammation et d’amygdales. La présence de plaque blanche suggère une infection bactérienne, souvent un mal de gorge.

Quelle inhalation peut être faite avec un rhume: recettes

Pharyngite

Un nez qui coule est un compagnon constant d'un rhume. Tout le monde est au courant. Il existe plusieurs façons de le traiter: les médicaments, les remèdes populaires et l’inhalation.