Principal / Nez qui coule

Otite exsudative ou sédative

Nez qui coule

L'otite moyenne exsudative (ESS) est une maladie ORL non purulente caractérisée par une accumulation de liquide (exsudat séreux) dans la cavité tympanique. Les manifestations cliniques de la maladie sont bénignes, en raison de l'absence de flore pathologique dans les tissus affectés et de perforations dans le tympan. L'exsudat séreux contient beaucoup de protéines dans sa composition, ce qui rend sa consistance plus épaisse au fil du temps, ce qui complique l'évacuation du liquide de la cavité de l'oreille.

Contenu de l'article

Le catarrhe de l'oreille moyenne se caractérise par un parcours indolore. Dans 70% des cas, les patients ont recours à un oto-rhino-laryngologiste lors du développement de processus inflammatoires infectieux au niveau des muqueuses de l'apophyse mastoïde et de la cavité tympanique, accompagnés de douleurs lancinantes et de perforations de la membrane auriculaire.

Étiologie

Le développement des otites sédatives a de nombreuses raisons, classiquement classées en deux catégories: locale et générale. Parmi les premiers, il y a le dysfonctionnement de la trompe d'Eustache, résultant de ses lésions mécaniques ou de son hypertrophie des amygdales pharyngiennes. En conséquence, les fonctions de drainage et de ventilation du tube sont altérées, ce qui entraîne l'apparition d'une pression négative dans la cavité de l'oreille et, par conséquent, la formation d'une quantité excessive de contenu séreux dans l'oreille moyenne.

Les causes courantes d'otite séreuse comprennent:

  • maladies infectieuses;
  • troubles endocriniens;
  • réactivité réduite du corps;
  • Eustachite et adénoïdite;
  • réactions allergiques.

Dans 30% des cas, le développement de la pathologie ORL chez les enfants est favorisé par une infection adénovirale qui affecte la muqueuse nasopharyngienne et la bouche de la trompe d'Eustache.

Pathogenèse

Le développement de la pathologie est dû à une ventilation altérée de la cavité de l'oreille, ce qui entraîne l'apparition d'un vide faible dans celle-ci. La pression négative stimule l'activité des cellules caliciformes situées dans la muqueuse de l'oreille. Cela conduit à une hypersécrétion d'exsudat séreux, qui devient collante avec le temps en raison de l'augmentation de la teneur en protéines.

Le mécanisme de développement de l'otite est une mauvaise vidange de la cavité de l'oreille, associée à une obstruction de la trompe d'Eustache. Son obturation peut être due à une obturation de la bouche par une végétation adénoïde, à la formation de tumeurs bénignes ou malignes dans le nasopharynx, à une hyperplasie de l'amygdale ou à un œdème des tissus allergiques.

Dans de rares cas, le catarrhe de l'oreille moyenne se produit en raison d'une diminution de la turgescence des tissus tapissant la surface interne de la trompe d'Eustache. Leur inélasticité conduit à un rétrécissement du diamètre du tube, qui se heurte à la formation de basses pressions dans la cavité de l'oreille.

Stades et formes d'otite

Le traitement tardif d'une inflammation aiguë non infectieuse provoque une otite moyenne exsudative chronique. La pathologie de l'oreille est presque asymptomatique en raison de l'absence de manifestations locales de la maladie. En fonction du lieu de localisation des foyers d’inflammation, l’otite moyenne se divise en deux types:

  • unilatérale - inflammation unilatérale non infectieuse de l'oreille droite ou gauche uniquement;
  • bilatérale - catarrhe aux deux oreilles.

Selon les statistiques, l'otite moyenne exsudative gauche ou droite ne se développe que dans 10% des cas. Souvent, les processus inflammatoires se produisent immédiatement dans les deux oreilles.

Si le traitement n'est pas traité rapidement, l'otite moyenne exsudative peut devenir diffuse, ce qui conduit au développement d'une perte auditive conductive (auditive).

Au cours de son développement, la maladie passe par plusieurs étapes principales, à savoir:

  • l'initiale est l'inflammation de la trompe d'Eustache, qui contribue au développement d'un dysfonctionnement du drainage et de la ventilation. Le patient ressent une légère diminution de l'audition et une résonance de la voix dans la tête (autophonie);
  • sécrétoire - accumulation d'épanchement séreux dans la cavité de l'oreille, déclenchée par une violation de l'écoulement de fluide en raison d'une obstruction du tube auditif. En règle générale, les patients se plaignent d'une congestion accrue des oreilles et d'une perte auditive importante.
  • muqueuse - processus d'augmentation de la viscosité de la sécrétion liquide, dont la manifestation augmente la perte auditive. À ce stade de développement de l'otite bilatérale exsudative, le sentiment de transfusion constante de sécrétion liquidienne dans l'oreille disparaît;
  • changements dégénératifs - trophiques dans les tissus du tympan et des muqueuses de l'oreille moyenne, entraînant une perte de l'audition et le développement de la forme adhésive de la maladie.

Le diagnostic de la maladie étant souvent accidentel, l’apparition des moindres signes pathologiques (congestion, autophonie, perte d’audition) est un motif justifiant un examen par un oto-rhino-laryngologiste.

Diagnostics

Pour le diagnostic de la pathologie de l'oreille, un examen audiologique est réalisé, grâce auquel le type de perturbations de la transmission du signal sonore est déterminé par les osselets auditifs. En cas d'évolution de la maladie, la tomodensitométrie est obligatoire, ce qui permet de déterminer le niveau d'accumulation d'épanchement séreux dans l'oreille. Lors de l'examen médical effectué par un spécialiste, les types de procédures suivants sont effectués:

  • otomicroscopie - l'étude de la cavité de l'oreille à l'aide d'un microscope, qui permet de déterminer le degré de rétraction de la membrane intelligente dans la cavité de l'oreille moyenne;
  • audiométrie est une méthode permettant de déterminer la sensibilité acoustique d'une aide auditive à des ondes de différentes longueurs (fréquences);
  • réflexes acoustiques - méthode permettant de déterminer le degré de résistance des structures de l'oreille à des sons très forts;
  • endoscopie - évaluation de l'état visuel du trou érotique de la trompe d'Eustache;
  • tympanométrie - déterminer le niveau de mobilité de la membrane de l'oreille et des osselets auditifs.

Si l'otite moyenne bilatérale des exsudats est diagnostiquée à temps et si un traitement adéquat est prescrit, les processus pathologiques de l'oreille peuvent être éliminés en 10 à 12 jours. Ignorer le problème entraîne une perte auditive persistante, qui est provoquée par la présence d'adhérences dans les osselets auditifs et la membrane de l'oreille.

Les principes de base du traitement

La tactique de traitement des maladies ORL est déterminée par le stade de développement des processus inflammatoires et la présence de modifications morphologiques dans les tissus affectés. Les formes non étiquetées de pathologie auriculaire peuvent être traitées médicalement. Pour éliminer l'œdème muqueux et restaurer la fonction de ventilation de la trompe d'Eustache, on utilise des décongestionnants et des médicaments mucolytiques. Le premier enlève les poches et le second dilue les épanchements dans l'oreille, ce qui contribue à leur évacuation.

En cas d'infection bactérienne ou fongique, le catarrhe de l'oreille moyenne est traité avec des antibiotiques et des antifongiques des séries Pénicilline et Céphalosporine. Ils arrêtent l'inflammation et inhibent la synthèse des structures cellulaires de l'agent pathogène, ce qui entraîne une diminution de leur nombre.

Avec l'inefficacité du traitement médicamenteux prescrit des procédures de physiothérapie. La plupart d'entre eux visent à améliorer le trophisme des tissus et à accélérer les processus de régénération. Cela contribue à l'élimination des processus inflammatoires et, en conséquence, à une augmentation du diamètre interne de la trompe d'Eustache.

Le traitement chirurgical de l'otite moyenne bilatérale exsudative n'est prescrit qu'en cas de modifications purulentes et destructrices des tissus de l'épithélium muqueux. La perforation de la membrane de l'oreille avec succion ultérieure du contenu purulent aide à éliminer l'inflammation et la propagation des lésions dans l'oreille interne.

L'intervention chirurgicale est chargée de la formation d'adhérences dans l'oreille, qui affectent l'acuité auditive. Par conséquent, l'intervention chirurgicale n'est utilisée que dans des cas extrêmes.

Caractéristiques de la pharmacothérapie

Dans plus de 50% des cas, l'inflammation non purulente de l'oreille moyenne est de nature aseptique. Il n'est donc pas toujours conseillé d'utiliser des antibiotiques lors de l'utilisation de médicaments de pharmacothérapie. En l'absence de bactéries pathogènes dans l'exsudat séreux, leur utilisation entraînera une diminution de l'immunité locale. Mais si la maladie est le résultat d’une complication d’une infection commune, on trouve généralement des champignons ou des bactéries dans l’épanchement.

Pour soulager les symptômes de la pathologie et éliminer l'inflammation, les types de médicaments suivants sont utilisés:

  • multivitamines ("Centrum", "Biovital") - accélèrent le métabolisme cellulaire, ce qui contribue à l'épithélisation des membranes muqueuses touchées;
  • mucolytiques ("Acestin", "Deflegmin") - éclaircit l'exsudat visqueux dans l'oreille, ce qui contribue à son évacuation;
  • antihistaminiques ("Loratodin", "Erius") - soulagent le gonflement, rétablissant ainsi la pression normale dans l'oreille;
  • les biostimulants ("Asparkam", "Befungin") - augmentent l'immunité générale et locale, ce qui empêche le développement d'agents pathogènes;
  • Les AINS (Indoprofen, Oxaprozin) arrêtent l'inflammation, ce qui conduit à l'élimination de l'œdème de la membrane muqueuse de la trompe d'Eustache;
  • antibiotiques ("Augmentin", "Baktistin") - inhibent l'activité des bactéries pathogènes, éliminant ainsi les manifestations d'intoxication générale du corps.

Le schéma de traitement médicamenteux de l'otite moyenne purulente ne devrait être déterminé que par un spécialiste après un examen approprié. L’automédication ou l’arrêt abusif du traitement peuvent entraîner des complications.

Otite moyenne exsudative: symptômes et traitement

Otite moyenne exsudative - les principaux symptômes:

  • Congestion nasale
  • Congestion des oreilles
  • Perte d'audition
  • Sensation d'éclaboussures d'eau dans les oreilles
  • Echo de votre propre voix dans votre tête
  • Perception sonore altérée
  • Lourdeur dans l'oreille

L'otite moyenne exsudative est une pathologie de l'oreille moyenne qui se manifeste sans signes d'inflammation marqués, mais avec la formation d'un exsudat séreux puis purulent dans la cavité. Cette pathologie est un type d'otite moyenne de l'oreille moyenne, mais se déroule sans symptômes graves et avec des changements caractéristiques. La plus fréquente est l'otite moyenne exsudative - la plupart des jeunes enfants sont malades (jusqu'à 7 ans - 60% des cas, de 10 à 15 ans - 10% des cas).

Malgré le fait qu'avec cette maladie, il n'y a pas de processus inflammatoire, et le tympan reste intact, l'audition de l'enfant est considérablement réduite, et si le traitement de la pathologie n'est pas commencé à temps, le développement d'une perte auditive de 3 degrés est possible.

L'exsudat formé au cours de cette maladie dans la cavité tympanique a initialement une consistance liquide, mais avec le temps, il devient de plus en plus visqueux et finalement purulent. La température dans des pathologies telles que l'otite moyenne exsudative est absente ou subfébrile.

Étiologie

L'otite moyenne avec sécrétion d'exsudat résulte d'une infection d'organes ORL adjacents dans la cavité. Par exemple, une infection peut pénétrer dans la cavité tympanique lors de processus inflammatoires dans le nasopharynx, provoquant un œdème des muqueuses.

Tout d'abord, il se produit un œdème de la trompe d'Eustache, ce qui entraîne un rétrécissement de sa lumière et une violation de l'écoulement de l'exsudat, qui se produit normalement dans l'oreille moyenne. L'exsudat stagnant devient visqueux et son écoulement est encore plus difficile, ce qui entraîne l'apparition d'une otite catarrhale prenant une forme exsudative au fil du temps. Si la pathologie n'est pas traitée à ce stade de développement, une otite moyenne exsudative se développe. C'est pourquoi la plus petite déficience auditive et le moindre inconfort au niveau des conduits auditifs nécessitent que vous consultiez un médecin pour un examen.

En raison du développement d'une inflammation dans l'oreille moyenne, le fluide qui y est toujours produit commence à être produit plus rapidement, mais en raison de la perturbation de la sortie, il ne se décharge pas, mais stagne. L'exsudat stagnant est un excellent terrain fertile pour les bactéries et les virus. Au fil du temps, le liquide acquiert un caractère purulent, ce qui entraîne une perte d'audition persistante, car les sons ne peuvent pas traverser l'exsudat purulent dans la cavité de l'oreille. En bref, toutes les maladies du nasopharynx doivent être traitées rapidement pour éviter le développement d'une otite moyenne exsudative et d'autres complications.

Ainsi, les maladies pouvant conduire au développement de cette pathologie sont les suivantes:

De plus, la pression physique, telle que l’eau qui pénètre dans l’oreille, est une cause fréquente du développement d’une maladie telle que l’otite moyenne exsudative chez les enfants.

Les symptômes

Il est assez difficile de diagnostiquer la forme exsudative d'otite, car les symptômes de cette pathologie sont légers ou absents. Il est particulièrement difficile d'identifier la maladie chez un petit enfant, qui ne peut pas lui-même parler de ses symptômes. Les parents doivent donc faire très attention et surveiller les changements dans le comportement de leur bébé.

Les symptômes les plus importants qui caractérisent l'otite moyenne aiguë exsudative sont:

  • se sentir bouché dans l'oreille;
  • violation de la perception des sons (si une otite se développe chez un petit enfant, les parents remarquent qu'il ne répond pas à leur appel dès la première fois);
  • congestion nasale.

Lorsque l'enfant penche la tête, il sent une éclaboussure, comme si de l'eau lui était tombée dans les oreilles, qu'il pourrait dire à ses parents. De plus, l'enfant a le sentiment d'entendre sa propre voix dans la tête, ce qui résonne.

La douleur est généralement absente dans cette forme d'otite ou est courte et légère. Si la maladie chez un enfant ou un adulte n'est pas traitée, alors une perte auditive constante se développe.

Notez que l'otite exsudative a trois stades d'écoulement et peut être:

Ils disent à propos de la forme aiguë, si la maladie dure moins de 3 semaines et ses symptômes ne sont pas exprimés, à propos de subaiguë - lorsque la maladie progresse dans les 3 à 8 semaines et vous pouvez parler de la forme chronique lorsque la durée de la pathologie dépasse 8 semaines.

Également distinguer 4 stades de la maladie: primaire, sécrétoire, muqueuse et fibreuse. Il est plus facile de guérir la maladie au stade initial, lorsque les symptômes sont mineurs - seule la ventilation de la trompe d'Eustache est cassée et il n'y a pas d'exsudat. Au cours de la seconde étape, les contenus séreux de la cavité tympanique deviennent échauffés, entraînant une perte auditive et une sensation de lourdeur dans l'oreille. Au troisième stade, muqueux, l'exsudat devient une substance visqueuse. À ce moment-là, l'enfant est tourmenté par la sensation de transfusion de liquide dans l'oreille tout en penchant et en tournant la tête. La quatrième étape est caractérisée par le développement d'une perte auditive stable et de processus destructeurs dans l'oreille moyenne, allant jusqu'à l'apparition de trous dans le tympan et le développement d'un cholestome.

Diagnostics

Le diagnostic d'otite moyenne exsudative est établi sur la base des plaintes de l'enfant et de l'examen du patient avec un otoscope. La radiographie, le scanner de l'oreille, l'endoscopie sont également présentés. Le choix de la méthode de diagnostic est déterminé par le médecin traitant.

Traitement

Le traitement de cette pathologie chez un enfant ou un adulte est conservateur ou chirurgical. Le traitement conservateur est l'utilisation de certains médicaments:

  • gouttes vasoconstricteurs pour faciliter la respiration par le nez;
  • mucolytique signifie fluidifier le mucus;
  • médicaments antiallergiques qui peuvent soulager le gonflement;
  • des antibiotiques pour éliminer l’infection qui s’est jointe.

En outre, le traitement consiste à prendre des vitamines pour restaurer et améliorer les fonctions de protection du corps.

Le traitement chirurgical est réalisé de deux manières: en effectuant une seule procédure de myringotomie (sortie de l'exsudat) ou en installant un cathéter réutilisable pour le drainage de la cavité tympanique et en insérant ses agents antibactériens. La deuxième méthode est utilisée plus souvent et est plus efficace. Le traitement nécessite également des procédures physiothérapeutiques telles que la magnétothérapie, les ultrasons, l'électrophorèse et la purge selon Politzer.

Si vous pensez avoir une otite exsudative et les symptômes caractéristiques de cette maladie, votre spécialiste ORL peut vous aider.

Nous vous suggérons également d'utiliser notre service en ligne de diagnostic des maladies, qui sélectionne les maladies possibles en fonction des symptômes entrés.

Le bouchon de soufre est un processus dans lequel le conduit auditif est fermé en raison de l'accumulation de soufre et de saleté, ce qui peut entraîner une déficience ou une perte complète de l'audition. Il convient de noter que cette pathologie ne se manifeste pas uniquement par une déficience auditive. Les cliniciens notent qu'un bouchon de soufre dans l'oreille peut être accompagné de vertiges, de maux de tête, de nausées et de vomissements. Il est fortement déconseillé d'enlever le bouchon soi-même (à l'aide d'objets extérieurs ou de gouttes), car cela peut entraîner une aggravation du processus pathologique et le développement de complications graves.

La tubo-otite (également appelée Eustachite) est un processus inflammatoire aigu ou chronique localisé dans le tube auditif (Eustache). L'évolution de cette maladie est caractérisée par une violation du processus de ventilation dans l'oreille moyenne, ce qui entraîne une baisse rapide de l'audition.

La rhinopharyngite est une inflammation qui se forme dans la muqueuse nasale et pharyngée. Cette maladie présente des similitudes avec deux maladies similaires, concentrées dans cette région, à savoir la pharyngite et la rhinite. En d'autres termes, la rhinopharyngite est une complication résultant d'une rhinite aiguë, dans laquelle la muqueuse pharyngée est enflammée, ce qui se plaint également de la survenue d'une douleur lors de la déglutition. À son tour, la gorge devient rouge, et sa membrane muqueuse acquiert un épaississement des membranes, se recouvrant dans certains cas de mucus ou de fleurs purulentes.

L'otite est une définition générique qui fait référence aux maladies inflammatoires otiques. L'otite, dont les symptômes sont associés respectivement à l'inflammation, est en grande partie une maladie constatée chez l'enfant, elle survient souvent dans le contexte d'une infection tombée dans l'oreille moyenne et les lésions à l'oreille ou l'allergie peuvent provoquer moins souvent une otite moyenne.

L'otomycose est une maladie fongique naturelle qui affecte l'oreille moyenne et externe. Selon la localisation de la lésion, la maladie est dans la plupart des cas unilatérale et le problème ne survient que simultanément dans deux oreilles. Les champignons Candida, Penicillium et Aspergillus sont responsables de maladies.

Avec l'exercice et la tempérance, la plupart des gens peuvent se passer de médicaments.

Qu'est-ce que l'otite moyenne exsudative et comment la traiter?

L'exsudat est un liquide qui, sous l'action de diverses causes, est libéré par de petits vaisseaux sanguins dans les tissus et les cavités du corps. En cas d'otite, l'exsudation se produit dans la cavité tympanique. Les globules rouges, les plaquettes, les globules blancs et les protéines, y compris une quantité importante de fibrine, font partie de l'exsudat dans l'otite.

Anatomiquement, la trompe d'Eustache joue un rôle décisif dans le développement de la maladie. Cet organe relie la cavité tympanique au nasopharynx, assure la fonction de drainage de la cavité tympanique, maintient une pression atmosphérique égale à celle-ci, ce qui est essentiel pour le fonctionnement de l'appareil qui transmet les sons du tympan à l'oreille interne.

Otite exsudative chez l'adulte

L'otite exsudative est un long processus pathologique de l'oreille moyenne. Un cycle complet, du début à la formation d'une perte auditive irréversible, prend environ 2 ans. La longue durée de progression de la maladie augmente les chances de guérison, même si au début le temps avait été oublié.

La forme exsudative de l'otite moyenne est un processus inflammatoire chronique ou une maladie virale aiguë des voies respiratoires supérieures. Puisque la propagation de l'inflammation dans l'oreille moyenne commence par le tube auditif, les facteurs prédisposant au rejet de l'environnement du nasopharynx dans le tube auditif sont d'une importance primordiale dans le développement de la maladie. Ceux-ci comprennent:

  • Caractéristiques anatomiques de la cavité nasale
  • Néoplasmes nasopharyngés
  • Immunité réduite
  • Temps froid

Dans la première étape, également appelée otite catarrhale ou tubo-otite, l'entrée du milieu pathogène dans la trompe d'Eustache entraîne son œdème et le rétrécissement de la lumière.

Dans l'état normal, l'entrée du tube auditif est fermée. Lors de la déglutition, une ouverture temporaire de l'entrée d'air se produit, à cause de laquelle l'air monte à travers le tuyau et, atteignant la cavité tympanique, égalise sa pression par rapport à celle existant de l'autre côté du tympan - dans l'oreille externe. Tout le monde peut entendre la pénétration d'air dans la cavité tympanique par le son interne caractéristique résultant de la tension du tympan.

Dans l'œdème catarrhal, le mécanisme décrit ci-dessus cesse de fonctionner. Les parois du tube sont tellement rétrécies qu'elles ne permettent absolument pas à l'air d'entrer dans la cavité tympanique. Les symptômes du premier stade de l'otite de l'oreille moyenne sont exsudatifs:

  • Démangeaisons dans le nasopharynx et les oreilles
  • Congestion des oreilles
  • Éternuer et se moucher peut améliorer l'audition
  • Rester dans l'air froid augmente la congestion
  • Nez qui coule - un symptôme de fond fréquent du stade catarrhal

Au stade initial, le traitement de la forme exsudative de l'otite vise à rétablir la perméabilité de la trompe d'Eustache et à prévenir le reflux du milieu pathogène provenant du nasopharynx. Les plus importants sont:

  • Thérapie et nettoyage des foyers infectieux de la cavité nasale, des sinus nasaux, des inflammations de la bouche et du pharynx.
  • Correction des défauts anatomiques du nasopharynx.

A ce stade, utilisez:

  1. Agents vasoconstricteurs (par exemple, Galazolin)
  2. Médicaments améliorant la circulation du mucus par le tuyau (p. Ex., Rinofluimucil)
  3. Agents immunostimulants (par exemple IRS-19)
  4. Anti-inflammatoires (p. Ex. Fenspirid)
  5. Antibiotiques - en cas d'inflammation probable
  6. Soufflage et autre physiothérapie (électrophorèse, thérapie au laser, stimulation électrique, etc.)

Une réponse positive au traitement permet d’éviter le passage de la tubo-otite au stade chronique. Il est très important de parvenir à un traitement curatif à ce stade.

À mesure que la maladie progresse, la maladie passe au stade de la sécrétion, qui marque le début d'un épanchement liquide (exsudat) dans la cavité tympanique.

La raison du passage de l'otite moyenne exsudative au stade de l'accumulation secrète est le blocage à long terme de la trompe d'Eustache dû au gonflement le plus fort de ses parois. Cela conduit d'une part à une décharge d'air dans la cavité tympanique, d'autre part à un œdème de la membrane muqueuse. Les deux facteurs, individuellement et collectivement, stimulent le processus d'exsudation.

Les symptômes du premier stade de l'otite sous forme exsudative se superposent à la phase sécrétoire caractéristique de la maladie:

  • Sensation de lourdeur et de pression dans l'oreille
  • Sensation de fluide et «flottement» dans l'oreille
  • Perte auditive importante

La diminution de la pression dans la cavité tympanique et la pression excessive dans le conduit auditif font que le tympan est aspiré dans l'oreille moyenne et plie son plan. En même temps, cela entraîne une position déformée du malleus par rapport à l’enclume. Ensemble, ces facteurs ont deux conséquences:

  • Perte auditive chronique.
  • Risque accru de cholestéatome.

Le traitement conservateur utilisé au stade catarrhal de la maladie est également utilisé à la phase de sécrétion. S'il est impossible de normaliser le travail de la trompe d'Eustache, ils ont recours à une perforation du tympan, à une aspiration du liquide de la cavité tympanique ou à sa manœuvre - nettoyage en profondeur avec injection de médicaments dans l'oreille.

Si le liquide n’a pas été pompé hors de la cavité de l’oreille moyenne dans l’année suivant le début de l’exsudation, il commence à prendre une consistance épaisse de gluten. La maladie passe dans la phase muqueuse, au cours de laquelle l'audience est réduite de manière significative.

Un an plus tard, l'exsudat devient si épais qu'il commence le processus de formation d'adhérences, de sceaux solides, de fibrose, ce qui conduit, entre autres choses, à l'immobilisation des osselets auditifs et à la surdité.

Aux stades muqueux et fibreux, le traitement conservateur n’est pas efficace. L'aspiration complète du contenu par la ponction est également impossible. Le traitement de l'otite exsudative à ces stades implique l'ouverture du tympan et une réorganisation complète de la cavité de l'oreille moyenne.

Otite exsudative chez les enfants

La dynamique et la nature des otites avec épanchement exsudatif ne diffèrent pas de celles appliquées aux adultes. À certains moments, vous devriez faire attention:

  • L’absence de symptôme douloureux ne laisse souvent pas le temps de diagnostiquer ce type d’otite chez l’enfant. L'enfant ne se plaint pas toujours de l'audition sourde. Les parents doivent être attentifs et faire attention à l'état de l'ouïe, en particulier pendant les périodes de maladie respiratoire.
  • Étant donné que la réponse immunitaire opportune et de haute qualité à la pénétration du milieu pathogène dans la trompe d'Eustache est un facteur clé de protection contre l'otite exsudative de l'oreille moyenne, la "formation" insuffisante de l'immunité des enfants augmente considérablement le risque de développer cette maladie chez l'enfant.
  • La probabilité d'otite moyenne chez les enfants est plus élevée que chez les adultes, également en raison de la longueur relativement courte de la trompe d'Eustache.

Traitement du type exsudatif de l'otite chez les enfants tel que décrit ci-dessus.

Prévention

Les mesures préventives devraient viser à améliorer l'immunité et comprendre:

  • Activité physique
  • Bonne nutrition
  • Apport en vitamines
  • Cesser de fumer, ce qui réduit l'immunité locale du nasopharynx

Si vous avez une tendance individuelle aux maladies catarrhales, évitez l’hypothermie, ne sortez pas après une visite au bain, un bain ou une baignade dans la piscine.

Signes et traitement de l'otite exsudative

Types d'otite exsudative

Les experts identifient trois formes de la maladie:

  1. Aiguë - une maladie dont la durée ne dépasse pas trois semaines est appelée otite aiguë.
  2. Subaiguë - de 3 à 8 semaines, forme intermédiaire, dans la plupart des cas non trouvé en pratique clinique.
  3. Chronique - si 8 semaines ou plus se sont écoulées depuis le début de la maladie, on parle d'otite chronique.

Manifestations cliniques de la pathologie

En raison du tableau clinique flou, du manque de manifestations vives (fièvre, douleur, symptômes d'intoxication), la maladie est généralement détectée par hasard lors du passage d'un examen ou d'une référence à une autre pathologie.

Il existe des symptômes, avec l'apparition desquels il est nécessaire de consulter un médecin pour prévenir le développement de cette maladie.

Ces manifestations comprennent:

  • on entend des éclaboussures ou des éclaboussures d’eau dans les oreilles;
  • autophonie - une personne entend un écho de sa propre voix;
  • entendre de la voix diminue lors de la conversation;
  • perte auditive, congestion permanente de l'oreille;
  • violation de la respiration nasale.

Il est plus facile de diagnostiquer et de commencer le traitement de la maladie chez l'adulte, car les enfants font rarement attention aux parents lorsqu'ils dérogent à la norme, à moins qu'ils ne provoquent une douleur ou un inconfort grave. Maman devrait se méfier si l'enfant a le nez bouché ou s'il est plus à l'aise de respirer par la bouche. l'enfant se tait et commence à écouter pendant qu'il parle; en cas de déficience auditive, ces symptômes peuvent indiquer le développement d’une otite exsudative.

L'otite moyenne aiguë présente les mêmes symptômes que la maladie chronique, seule la durée du processus diffère. Si le traitement de l'otite est débuté alors qu'il est aigu, le patient aura plus de chances de récupérer sans affecter l'aide auditive.

Caractéristiques du diagnostic et du traitement de la maladie

Si les symptômes de la maladie indiquent le développement d'une otite moyenne exsudative, il est nécessaire de confirmer le diagnostic afin de prescrire le traitement approprié:

  • évaluation des fonctions de ventilation de la trompe d'Eustache;
  • examen de turbosométrie acoustique;
  • détermination de la mobilité du tympan;
  • examen endoscopique;
  • radiographie.

Les principales directions du traitement de la pathologie

Le traitement de l'otite moyenne devrait en premier lieu viser à éliminer les causes ayant conduit à la stagnation de l'exsudat séreux dans la cavité de l'oreille moyenne. Ensuite, le développement ultérieur d'inflammation est empêché et, si possible, le fonctionnement de l'analyseur auditif est complètement restauré.

Traitement médicamenteux

Le traitement médicamenteux est choisi en fonction de la gravité des signes cliniques de la maladie, du stade de son évolution et des caractéristiques individuelles du patient.

  1. Anti-inflammatoires non stéroïdiens - gouttes auriculaires (otipax ou otinum), avec une augmentation de la température p en raison de l’ajout d’une infection secondaire, du paracétamol, de l’effluent ou de l’acide méfénamique.
  2. Les médicaments qui fluidifient l’exsudat et facilitent sa libération (mucolytiques) sont l’ACC et la carbocystéine les plus efficaces, au cours de l’administration pendant au moins 14 jours.
  3. Il est nécessaire de compléter le traitement par des médicaments hypoallergéniques, ce qui réduira considérablement le risque de réaction allergique aux médicaments pris (ceci est particulièrement vrai chez les enfants).
  4. Pour éliminer le rhume pendant 5-7 jours, des gouttes nasales d'otrivin sont traitées.
  5. L’antibiothérapie des otites moyennes exsudatives n’est prescrite qu’en cas d’apparition d’une infection bactérienne secondaire, l’amoxicilline est le plus souvent utilisée, ainsi que des gouttes dans les oreilles (tsipromed, normax ou otofa).

Physiothérapie

Le traitement par des méthodes physiothérapeutiques aide à rétablir la perméabilité du tube auditif en présence d’un processus inflammatoire lent et améliore l’effet de la pharmacothérapie.

Les méthodes suivantes sont utilisées pour la reproduction exsudative:

  • échographie;
  • électrophorèse avec préparations de lidaza;
  • thérapie au laser;
  • pneumomassage;
  • traitement avec des courants diadynamiques;
  • thérapie magnétique.

Méthodes chirurgicales

Le traitement de l'otite moyenne avec une otite moyenne est impossible sans éliminer les causes d'obstruction des trompes d'Eustache, ce qui nécessite parfois l'utilisation de méthodes opérationnelles, notamment:

  • si nécessaire, l'alignement chirurgical du septum nasal ou l'ablation des amygdales est effectué - tosillectomie;
  • une seule extraction de l'exsudat de la cavité de l'oreille peut être réalisée par myringotomie ou tympanopuncture;
  • la tympanotomie sert à l'élimination à long terme du liquide séreux, le tympan est disséqué et un tube en polyéthylène est placé dans le trou pendant 2 à 4 semaines;
  • shunt - après la dissection du tympan, un shunt est installé; pendant 3 à 4 mois, il est utilisé pour l'aération de la cavité de l'oreille et l'introduction de médicaments.

Il n'existe pas de méthodes efficaces pour prévenir le développement de l'otite chez les enfants âgés de boues. Afin de réduire le risque de pathologie, les médecins recommandent de traiter rapidement toutes les maladies inflammatoires de la cavité nasale, de la gorge et des oreilles.

Symptômes et traitement de l'otite exsudative

Il existe plusieurs types d'otite, l'exsudatif étant plus fréquent chez les enfants. Selon les statistiques, le pic de la maladie survient entre 3 et 7 ans. La forme aiguë est retrouvée à 60%. À 12-15 ans, cette maladie est détectée à 10%.

Otite exsudative

Il s'agit d'une maladie inflammatoire de l'oreille moyenne caractérisée par l'apparition de liquide séro-muqueux dans la cavité de l'oreille.

Raisons

Cette forme de la maladie survient dans le contexte d’une réduction de l’immunité, de maladies allergiques et d’une mauvaise écologie. Souvent, son développement est associé à l'apparition d'infection adénovirale dans le corps. L'otite exsudative survient souvent pendant la période d'hypovitaminose.

L'organisme à ce moment est le plus sensible à diverses bactéries. En quelques semaines, l’infection se multiplie et «imprègne» tout le liquide séreux de l’oreille moyenne. Cela conduit au développement de la maladie.

La raison physiologique est l'obstruction du tube auditif. Cela conduit à une eustachite catarrhale. Le tube a un petit diamètre et se ferme donc contre l’oedème et l’inflammation.

Le résultat est une violation de l'alimentation en air, le drainage de l'oreille moyenne. Il y a une forte diminution de la pression, un vide est créé. Dans la cavité tympanique, la membrane muqueuse commence à libérer du transsudat (liquide oedémateux). Il s'accumule progressivement, ce qui conduit à un dysfonctionnement des osselets auditifs.

Parmi les causes qui ont conduit au développement de la maladie, il y a:

  • gonflement sur le fond de la sinusite,
  • végétations adénoïdes
  • tumeurs du nasopharynx,
  • courbure du septum nasal,
  • rhinite allergique,
  • tuberculose des voies respiratoires supérieures et quelques autres.

La structure de l'oreille humaine

L'otite exsudative est de plusieurs types. Principalement différenciés par la partie affectée de l'oreille. Il est divisé en:

En plein air

Le processus inflammatoire peut être provoqué par des virus, des bactéries, des champignons. Parmi les facteurs stimulant le développement de la maladie, on trouve:

  • diminution de la graisse séreuse,
  • usage à long terme de drogues
  • diminution de l'équilibre acide
  • les piqûres d'insectes,
  • en utilisant des écouteurs intra-auriculaires.

L'inflammation peut affecter tout le canal auditif. Lors de l'inspection a révélé son rétrécissement, l'augmentation des ganglions lymphatiques régionaux.

Chronique

La forme chronique survient dans le cas où le traitement n'a pas été commencé à temps, il n'a pas été complété.

Une inflammation non purulente entraîne une augmentation de l'inflammation de l'oreille, une congestion et une sensation d'éclatement du côté affecté. Il y a du bruit dans les oreilles, surtout quand il est soulevé en bougeant la tête.

À propos de la forme chronique, disent-ils, si la maladie dure plus de huit semaines. Sa principale conséquence est une diminution irréversible de l'audition, un développement retardé de la parole chez les bébés.

Pointu

Il s’agit d’une forme aiguë si les symptômes et les signes persistent pendant trois semaines au maximum. Il se déroule en trois étapes. Premièrement, une inflammation superficielle de l'épithélium se produit. Les symptômes particuliers de l'otite aiguë ne sont pas détectés.

Au stade de la sécrétion, les cellules caliciformes sont activées. À l'intérieur de la cavité, le mucus est chauffé, ce qui est un excellent moyen de développement de bactéries. À la dernière étape, la sécrétion diminue, un processus adhésif est observé.

L'oreille moyenne

Cela se passe à droite, à gauche, à double face. Cela devient souvent le résultat de maladies entraînant le développement d'une pression négative dans les cavités de l'articulation moyenne, la formation d'un secret.

Il existe une violation des voies de sortie, en particulier des chambres antérieures au nasopharynx. Tout d'abord, un vide est formé. L'oxygène commence à être absorbé, la pression dans le tympan diminue.

Les symptômes

Comme les symptômes chez les adultes sont mal exprimés, il est difficile d’établir la présence de la maladie en temps voulu. Le seul vrai signe de la maladie est une diminution de l'audition, accompagnée de bruit.

Les symptômes suivants peuvent être remarqués:

  • sensation de congestion d'un ou des deux côtés,
  • l'apparition d'une «éclaboussure de liquide» dans l'oreille lors du changement de tête,
  • congestion nasale
  • audibilité de votre voix dans votre tête.

Signes d'exacerbation chez les enfants

Chez les enfants, le problème n'est souvent pas détecté à temps, il peut entraîner une perte auditive du troisième degré. Par conséquent, il est préférable de montrer à votre bébé un oto-rhino-laryngologiste après de précédentes maladies des voies respiratoires supérieures. Ils conduisent le plus souvent à des problèmes.

Les signes d'exacerbation chez les enfants sont une diminution de l'audition. Il peut y avoir des problèmes d'élocution. Les enfants développent souvent une forme bilatérale. Les enfants qui peuvent parler, notent le bruit dans l'oreille.

La température corporelle est maintenue à des altitudes normales, mais peut parfois être subfébrile. Ce dernier est plus souvent observé en présence d'un processus infectieux à écoulement lent dans le nasopharynx.

La membrane tympanique au cours d'une otite moyenne exsudative vue avec un otoscope

Traitement

Les tactiques thérapeutiques visent à identifier les causes de la maladie, à prendre des mesures thérapeutiques visant à restaurer les fonctions de l’oreille et à prévenir les modifications morphologiques persistantes de l’oreille moyenne. Dans certains cas, une hospitalisation est indiquée:

  • si nécessaire, une intervention chirurgicale,
  • l'impossibilité de traitement en ambulatoire.

Médicamenteux

Le traitement de l'otite est effectué à l'aide de gouttes, d'antibiotiques et d'autres médicaments. Les médicaments antibactériens dans les premiers jours ne sont prescrits que lorsqu'une infection bactérienne est liée à une otite.

Les médecins et les scientifiques discutent encore de l'opportunité d'utiliser des antibiotiques pour traiter cette forme de la maladie. Les antihistaminiques, ainsi que les anti-inflammatoires combinés à un vasoconstricteur, aident à soulager le gonflement de la membrane muqueuse.

Physiothérapie et autres traitements

En plus de la pharmacothérapie, la physiothérapie est prescrite. L'électrophorèse de lidaza, l'électrostimulation du palais mou aident à rétablir la perméabilité du canal auditif. S'il était possible de détecter la maladie à un stade précoce, un traitement au laser est alors prescrit.

Les bébés sont cathétérisés, le passage de courbure. Ces manipulations vous permettent de rétablir le fonctionnement normal des tubes auditifs. En l'absence d'effet positif des médicaments, une myringotomie est prescrite.

L'incision du tympan est réalisée à l'aide d'une aiguille pointue. L'exsudat liquide est éliminé par un petit trou. Si c'est très visqueux, faites une coupe plus grande. Parfois, une aspiration spéciale est utilisée.

Manipulation du tympan aura pour effet d'assurer la ventilation de l'oreille. Le shunt est un tube renforcé dans le tympan. Aujourd'hui, de nombreux médecins s'opposent à cette méthode de traitement, en particulier chez les enfants. Le tube peut être pendant une longue période, en même temps fonctionner et fonction de drainage.

Manipulation du tympan

Opération, ponction

Si les méthodes précédentes n'ont pas aidé, une ponction du tympan est attribuée. Cette méthode vous permet de refuser le liquide de la cavité auriculaire. Il est effectué une seule fois pour extraire le contenu. Ce dernier, si nécessaire, peut être envoyé pour un examen supplémentaire. Un tube est introduit pour assurer un approvisionnement régulier en médicaments à la zone touchée.

La chirurgie est généralement pratiquée chez des personnes présentant des épisodes fréquents, avec une diminution significative de l'audition qui dure depuis de nombreuses années. En même temps, le nasopharynx, les sinus paranasaux et les amygdales sont réorganisés.

Méthodes folkloriques

Avant d'utiliser les méthodes de la médecine traditionnelle, il est recommandé de consulter un médecin. De la forme décrite de l'otite aide les oignons. Son jus est chauffé dans une cuillère à thé, puis 1 goutte est instillée dans chaque canal auditif.

Vous pouvez faire des tampons avec du jus de ramson ou de plantain. Lorsque la forme exsudative de la maladie est appropriée et le basilic, qui a des propriétés antiseptiques. Bouillon enterré dans l'oreille douloureuse, utilisé comme lotions.

Des complications

En l'absence de traitement, le principal problème sera la perte auditive. La forme chronique passe souvent au stade fibro-sclérotique. Il y a des adhérences, des cordes, qui violent la mobilité des osselets auditifs. Cette forme peut entraîner une mastoïdite.

Si le développement de la maladie survient dans la petite enfance, un trouble de la parole peut survenir et le développement psycho-émotionnel est retardé.

Les conséquences

Parmi les conséquences fréquentes figurent la formation d'un trou pathologique, la formation d'une cavité contenant des cellules épithéliales mortes et un effet toxique sur l'oreille interne.

De ce fait, la perte auditive augmente en raison de la diminution de la fonction des récepteurs auditifs.

Les critiques du Dr Komarovsky sur le traitement antibiotique de l’otite dans notre vidéo:

Prévention

Après une maladie infectieuse, il est préférable de montrer le bébé au médecin, l'otite exsudative se déroulant souvent sans douleur. Cela permettra de commencer le traitement à temps, afin d’empêcher le développement de la forme chronique. Les médecins vous rappellent de vous baigner doucement et de nettoyer vos oreilles en temps voulu. Cela aidera à prévenir l’apparition du durcissement de la maladie et une bonne immunité.

Otite moyenne exsudative (bilatérale, gauche et droite)

L'otite moyenne exsudative (ESS) est une maladie ORL non purulente caractérisée par une accumulation de liquide (exsudat séreux) dans la cavité tympanique. Les manifestations cliniques de la maladie sont bénignes, en raison de l'absence de flore pathologique dans les tissus affectés et de perforations dans le tympan. L'exsudat séreux contient beaucoup de protéines dans sa composition, ce qui rend sa consistance plus épaisse au fil du temps, ce qui complique l'évacuation du liquide de la cavité de l'oreille.

Le catarrhe de l'oreille moyenne se caractérise par un parcours indolore. Dans 70% des cas, les patients ont recours à un oto-rhino-laryngologiste lors du développement de processus inflammatoires infectieux au niveau des muqueuses de l'apophyse mastoïde et de la cavité tympanique, accompagnés de douleurs lancinantes et de perforations de la membrane auriculaire.

Étiologie

Le développement des otites sédatives a de nombreuses raisons, classiquement classées en deux catégories: locale et générale. Parmi les premiers, il y a le dysfonctionnement de la trompe d'Eustache, résultant de ses lésions mécaniques ou de son hypertrophie des amygdales pharyngiennes. En conséquence, les fonctions de drainage et de ventilation du tube sont altérées, ce qui entraîne l'apparition d'une pression négative dans la cavité de l'oreille et, par conséquent, la formation d'une quantité excessive de contenu séreux dans l'oreille moyenne.

Les causes courantes d'otite séreuse comprennent:

  • maladies infectieuses;
  • troubles endocriniens;
  • réactivité réduite du corps;
  • Eustachite et adénoïdite;
  • réactions allergiques.

Dans 30% des cas, le développement de la pathologie ORL chez les enfants est favorisé par une infection adénovirale qui affecte la muqueuse nasopharyngienne et la bouche de la trompe d'Eustache.

Pathogenèse

Le développement de la pathologie est dû à une ventilation altérée de la cavité de l'oreille, ce qui entraîne l'apparition d'un vide faible dans celle-ci. La pression négative stimule l'activité des cellules caliciformes situées dans la muqueuse de l'oreille. Cela conduit à une hypersécrétion d'exsudat séreux, qui devient collante avec le temps en raison de l'augmentation de la teneur en protéines.

Le mécanisme de développement de l'otite est une mauvaise vidange de la cavité de l'oreille, associée à une obstruction de la trompe d'Eustache. Son obturation peut être due à une obturation de la bouche par une végétation adénoïde, à la formation de tumeurs bénignes ou malignes dans le nasopharynx, à une hyperplasie de l'amygdale ou à un œdème des tissus allergiques.

Dans de rares cas, le catarrhe de l'oreille moyenne se produit en raison d'une diminution de la turgescence des tissus tapissant la surface interne de la trompe d'Eustache. Leur inélasticité conduit à un rétrécissement du diamètre du tube, qui se heurte à la formation de basses pressions dans la cavité de l'oreille.

Stades et formes d'otite

Le traitement tardif d'une inflammation aiguë non infectieuse provoque une otite moyenne exsudative chronique. La pathologie de l'oreille est presque asymptomatique en raison de l'absence de manifestations locales de la maladie. En fonction du lieu de localisation des foyers d’inflammation, l’otite moyenne se divise en deux types:

  • unilatérale - inflammation unilatérale non infectieuse de l'oreille droite ou gauche uniquement;
  • bilatérale - catarrhe aux deux oreilles.

Selon les statistiques, l'otite moyenne exsudative gauche ou droite ne se développe que dans 10% des cas. Souvent, les processus inflammatoires se produisent immédiatement dans les deux oreilles.

Si le traitement n'est pas traité rapidement, l'otite moyenne exsudative peut devenir diffuse, ce qui conduit au développement d'une perte auditive conductive (auditive).

Au cours de son développement, la maladie passe par plusieurs étapes principales, à savoir:

  • l'initiale est l'inflammation de la trompe d'Eustache, qui contribue au développement d'un dysfonctionnement du drainage et de la ventilation. Le patient ressent une légère diminution de l'audition et une résonance de la voix dans la tête (autophonie);
  • sécrétoire - accumulation d'épanchement séreux dans la cavité de l'oreille, déclenchée par une violation de l'écoulement de fluide en raison d'une obstruction du tube auditif. En règle générale, les patients se plaignent d'une congestion accrue des oreilles et d'une perte auditive importante.
  • muqueuse - processus d'augmentation de la viscosité de la sécrétion liquide, dont la manifestation augmente la perte auditive. À ce stade de développement de l'otite bilatérale exsudative, le sentiment de transfusion constante de sécrétion liquidienne dans l'oreille disparaît;
  • changements dégénératifs - trophiques dans les tissus du tympan et des muqueuses de l'oreille moyenne, entraînant une perte de l'audition et le développement de la forme adhésive de la maladie.

Le diagnostic de la maladie étant souvent accidentel, l’apparition des moindres signes pathologiques (congestion, autophonie, perte d’audition) est un motif justifiant un examen par un oto-rhino-laryngologiste.

Diagnostics

Pour le diagnostic de la pathologie de l'oreille, un examen audiologique est réalisé, grâce auquel le type de perturbations de la transmission du signal sonore est déterminé par les osselets auditifs. En cas d'évolution de la maladie, la tomodensitométrie est obligatoire, ce qui permet de déterminer le niveau d'accumulation d'épanchement séreux dans l'oreille. Lors de l'examen médical effectué par un spécialiste, les types de procédures suivants sont effectués:

  • otomicroscopie - l'étude de la cavité de l'oreille à l'aide d'un microscope, qui permet de déterminer le degré de rétraction de la membrane intelligente dans la cavité de l'oreille moyenne;
  • audiométrie est une méthode permettant de déterminer la sensibilité acoustique d'une aide auditive à des ondes de différentes longueurs (fréquences);
  • réflexes acoustiques - méthode permettant de déterminer le degré de résistance des structures de l'oreille à des sons très forts;
  • endoscopie - évaluation de l'état visuel du trou érotique de la trompe d'Eustache;
  • tympanométrie - déterminer le niveau de mobilité de la membrane de l'oreille et des osselets auditifs.

Si l'otite moyenne bilatérale des exsudats est diagnostiquée à temps et si un traitement adéquat est prescrit, les processus pathologiques de l'oreille peuvent être éliminés en 10 à 12 jours. Ignorer le problème entraîne une perte auditive persistante, qui est provoquée par la présence d'adhérences dans les osselets auditifs et la membrane de l'oreille.

Les principes de base du traitement

La tactique de traitement des maladies ORL est déterminée par le stade de développement des processus inflammatoires et la présence de modifications morphologiques dans les tissus affectés. Les formes non étiquetées de pathologie auriculaire peuvent être traitées médicalement. Pour éliminer l'œdème muqueux et restaurer la fonction de ventilation de la trompe d'Eustache, on utilise des décongestionnants et des médicaments mucolytiques. Le premier enlève les poches et le second dilue les épanchements dans l'oreille, ce qui contribue à leur évacuation.

En cas d'infection bactérienne ou fongique, le catarrhe de l'oreille moyenne est traité avec des antibiotiques et des antifongiques des séries Pénicilline et Céphalosporine. Ils arrêtent l'inflammation et inhibent la synthèse des structures cellulaires de l'agent pathogène, ce qui entraîne une diminution de leur nombre.

Avec l'inefficacité du traitement médicamenteux prescrit des procédures de physiothérapie. La plupart d'entre eux visent à améliorer le trophisme des tissus et à accélérer les processus de régénération. Cela contribue à l'élimination des processus inflammatoires et, en conséquence, à une augmentation du diamètre interne de la trompe d'Eustache.

Le traitement chirurgical de l'otite moyenne bilatérale exsudative n'est prescrit qu'en cas de modifications purulentes et destructrices des tissus de l'épithélium muqueux. La perforation de la membrane de l'oreille avec succion ultérieure du contenu purulent aide à éliminer l'inflammation et la propagation des lésions dans l'oreille interne.

L'intervention chirurgicale est chargée de la formation d'adhérences dans l'oreille, qui affectent l'acuité auditive. Par conséquent, l'intervention chirurgicale n'est utilisée que dans des cas extrêmes.

Caractéristiques de la pharmacothérapie

Dans plus de 50% des cas, l'inflammation non purulente de l'oreille moyenne est de nature aseptique. Il n'est donc pas toujours conseillé d'utiliser des antibiotiques lors de l'utilisation de médicaments de pharmacothérapie. En l'absence de bactéries pathogènes dans l'exsudat séreux, leur utilisation entraînera une diminution de l'immunité locale. Mais si la maladie est le résultat d’une complication d’une infection commune, on trouve généralement des champignons ou des bactéries dans l’épanchement.

Pour soulager les symptômes de la pathologie et éliminer l'inflammation, les types de médicaments suivants sont utilisés:

  • multivitamines ("Centrum", "Biovital") - accélèrent le métabolisme cellulaire, ce qui contribue à l'épithélisation des membranes muqueuses touchées;
  • mucolytiques ("Acestin", "Deflegmin") - éclaircit l'exsudat visqueux dans l'oreille, ce qui contribue à son évacuation;
  • antihistaminiques ("Loratodin", "Erius") - soulagent le gonflement, rétablissant ainsi la pression normale dans l'oreille;
  • les biostimulants ("Asparkam", "Befungin") - augmentent l'immunité générale et locale, ce qui empêche le développement d'agents pathogènes;
  • Les AINS (Indoprofen, Oxaprozin) arrêtent l'inflammation, ce qui conduit à l'élimination de l'œdème de la membrane muqueuse de la trompe d'Eustache;
  • antibiotiques ("Augmentin", "Baktistin") - inhibent l'activité des bactéries pathogènes, éliminant ainsi les manifestations d'intoxication générale du corps.

Le schéma de traitement médicamenteux de l'otite moyenne purulente ne devrait être déterminé que par un spécialiste après un examen approprié. L’automédication ou l’arrêt abusif du traitement peuvent entraîner des complications.

Publié par: Huseynova Irada

Traitement de l'otite adhérente

Otite moyenne exsudative aiguë

Traitement de l'otite moyenne exsudative

Vous serez également intéressé

Prix ​​et produits réels

Le médicament est fabriqué selon l'ancienne recette populaire. Découvrez comment il s'est accroché aux armoiries de Shenkursk.

Gouttes célèbres pour la prévention des maladies et augmenter l'immunité.

Thé monastique pour les maladies ORL

Pour la prévention et l'assistance dans le traitement des maladies de la gorge et du nez selon la prescription de Sciarchimandrita George (Sawa).

© 2016—2017, OOO "Groupe Stadi"

Les informations publiées sur le site sont uniquement destinées à des fins d'information et ne nécessitent en aucun cas un diagnostic et un traitement indépendants. Pour prendre des décisions éclairées sur le traitement et l’adoption de médicaments, il est nécessaire de consulter un médecin qualifié. Informations publiées sur le site, obtenues de sources publiques. Pour sa précision, les éditeurs du portail ne sont pas responsables.

Enseignement médical supérieur, anesthésiste.

Otite moyenne exsudative chronique - inflammation chronique non suppurative de la membrane muqueuse tapissant la cavité tympanique. L'otite moyenne exsudative chronique se caractérise par une déficience auditive croissante, une congestion de l'oreille, une autophonie, une sensation d'inconfort de la part de l'oreille affectée, un bruit d'oreille résultant des mouvements de la tête. L'otite moyenne exsudative chronique est diagnostiquée sur la base d'une otoscopie, d'une microscopie, de la trompe d'Eustache, d'un audiogramme, d'une impédancemétrie acoustique et d'une tomodensitométrie de l'os temporal. Le traitement des patients souffrant d'otite moyenne exsudative chronique consiste en la rééducation du nasopharynx, le rétablissement de la perméabilité de la trompe d'Eustache et de la fonction auditive, la prévention de la sclérose de l'oreille moyenne.

En otolaryngologie, l'otite moyenne chronique exsudative est également appelée otite moyenne séreuse, sécrétoire et non purulente, tubotimpanite et catarrhe du tambour tubulaire. L'otite moyenne exsudative chronique est le plus souvent observée chez les enfants d'âge préscolaire, pour qui elle a généralement un caractère bilatéral. Dans environ 20% des cas, l'otite moyenne chronique exsudative survient entre 2 et 5 ans. Selon certaines données, la majorité des adultes (80%) dans leur enfance ont eu une forme d'otite moyenne exsudative.

Le diagnostic «Otite moyenne exsudative chronique» est considéré comme éligible si la maladie dure plus de 8 semaines. Les formes restantes concernent l'otite moyenne exsudative aiguë (jusqu'à 3 semaines) et subaiguë (3-8 semaines). En revanche, l'otite moyenne chronique, exsudative et à long terme, entraîne une perte auditive irréversible et, chez les jeunes enfants, un retard dans le développement de la parole.

La principale raison du développement de l'otite moyenne exsudative chronique est l'obstruction de la bouche du tube Eustachian (auditif) situé dans le pharynx, ce qui conduit à l'apparition de l'Eustachite. En raison de la violation des voies respiratoires et de la fonction de drainage du tube auditif, la pression dans le tympan diminue. En même temps, la transsudation commence à y pénétrer et les glandes sécrétantes se forment dans la membrane muqueuse. Ces processus entraînent une accumulation de liquide dans la cavité tympanique, ce qui entrave la mobilité des osselets auditifs.

L'obstruction du tube auditif, qui provoque une otite moyenne exsudative chronique, entraîne des maladies qui perturbent le flux normal des sécrétions des sinus paranasaux (sinusite, végétations adénoïdes, rhinite allergique, synéchie et tumeurs de la cavité nasale, tumeurs du pharynx, courbure du septum nasal, courbure du septum nasal, traumatisme nasal, sclérose). maladies inflammatoires qui provoquent un gonflement de la muqueuse nasopharyngée (SRAS, mal de gorge, pharyngite, amygdalite chronique, laryngite, rhinite chronique), blessure à l'oreille barométrique (aérootite). Les anomalies congénitales du crâne facial (fente palatine) peuvent contribuer à la survenue d'une otite moyenne exsudative chronique.

L'otite moyenne exsudative chronique survient souvent en cas de maladies inflammatoires aiguës ou chroniques des voies respiratoires supérieures. Les patients adultes se plaignent généralement de perte auditive (perte d'audition), de sensation de congestion et de distension dans l'oreille. Une autophonie est possible, dans laquelle les patients sentent leur voix plus forte que d'habitude dans l'oreille affectée. En même temps, un patient souffrant d'otite moyenne exsudative chronique a le sentiment que sa voix a l'air d'être sous l'eau ou de baisser la tête dans un baril.

Dans les cas bénins, lorsqu'une petite quantité de liquide s'accumule dans la cavité de l'oreille moyenne, les patients remarquent des phénomènes de fluctuation: bruit dans l'oreille lorsque la tête est retournée et inclinée, fissure ou squelch lorsqu'il se mouche et déglutit. Si l'exsudat prend jusqu'à la moitié du tympan, une amélioration de l'audition est observée lorsque vous inclinez la tête vers l'avant ou en position ventrale. L'otite moyenne exsudative chronique ne s'accompagne généralement pas de douleur. Dans certains cas, une douleur à l'oreille passagère et de faible intensité peut survenir.

Chez les jeunes enfants, l'otite moyenne exsudative chronique évolue souvent de manière asymptomatique. Les enfants ne se plaignent généralement pas. Les parents qui commencent à remarquer que l'enfant ne répond pas souvent lorsque son nom demande que la musique ou le dessin animé soit joué plus fort sont détectés. De plus, les enfants atteints d'otite moyenne exsudative chronique semblent être inattentifs et peuvent être pires à l'école.

Le processus inflammatoire dans l'otite moyenne exsudative chronique devient souvent un stade fibro-sclérotique avec le développement d'une otite moyenne adhésive. La pénétration de l'infection dans la cavité de l'oreille moyenne peut entraîner des otites moyennes aiguës récurrentes, ainsi que des otites moyennes chroniques purulentes. En outre, l'otite moyenne exsudative chronique peut être accompagnée d'une perforation du tympan, de la formation d'un cholestéatome, du développement d'une mastoïdite subaiguë ou chronique. Si une otite moyenne exsudative chronique se développe dans la petite enfance, elle perturbera le développement de la fonction de la parole et retardera son développement psycho-émotionnel.

Le diagnostic précoce de l'otite moyenne exsudative chez les enfants de moins de 5 ans est extrêmement difficile en raison de l'absence de plaintes. L'otite moyenne chronique avec otite exsudative peut être détectée par hasard lors d'un examen médical par un oto-rhino-laryngologiste. Pour confirmer le diagnostic, il est nécessaire de procéder à une otoscopie, une microscopie, des études d'audition et de la perméabilité du tube auditif.

Les examens otoscopiques peuvent révéler: augmentation de la vascularisation et de l’épaississement du tympan, modification de sa couleur (blanchâtre, rouge ou cyanose), bulles d’air ou niveau de liquide situé derrière la membrane. L'otite moyenne exsudative chronique se caractérise par une rétraction et une restriction de la mobilité du tympan, une déformation du cône de lumière, un renflement du manche du malleus dans le conduit auditif externe. Avec le développement de modifications fibro-sclérotiques dans la cavité de l'oreille moyenne, le tympan semble aminci et atrophique. L'otite moyenne chronique, exsudative et de longue durée, entraîne la formation de cicatrices du tissu conjonctif et de foyers de myringosclérose sur le tympan.

L'étude de la perméabilité du tube auditif détermine l'obstruction de sa bouche. Ces audiométrie à seuil indiquent la présence d'une perte auditive par conduction. Les résultats de l'impédancemétrie acoustique indiquent une restriction du mouvement des osselets auditifs. Les patients atteints d'otite moyenne chronique, exsudative et à long terme, subissent en outre un scanner du crâne avec examen ciblé de l'os temporal. La tomodensitométrie permet d'évaluer le degré de légèreté de toutes les cavités de cette zone, l'état des structures anatomiques de l'oreille (labyrinthe, osselets auditifs, partie osseuse du tube auditif), la densité et l'emplacement du contenu pathologique des cavités de l'oreille.

L'otite moyenne chronique exsudative doit être différenciée de l'otosclérose, de la névrite cochléaire, de l'otite moyenne chronique suppurée, de certaines tumeurs de l'oreille, de l'otomycose, des anomalies congénitales de la formation des osselets auditifs.

La tactique thérapeutique chez les patients souffrant d'otite moyenne exsudative chronique consiste à éliminer les violations de la trompe d'Eustache, à éliminer les modifications inflammatoires de la cavité tympanique, à rétablir l'audition et à prévenir les modifications sclérotiques irréversibles.

Le traitement de l’otite moyenne chronique exsudative commence par l’élimination de ses causes, c’est-à-dire par la réhabilitation du nasopharynx et le traitement des processus inflammatoires des sinus paranasaux, de la cavité nasale et du pharynx. À cette fin, si nécessaire, effectuer une adénotomie, une amygdalectomie, une instillation endopharyngée de médicaments, un lavage des sinus par une méthode d'évacuation des sinus ou méthode «Coucou», une ponction thérapeutique ou un drainage des sinus.

L'élimination de la perméabilité altérée de la trompe d'Eustache, qui a causé l'otite moyenne exsudative chronique, permet le cathétérisme du tube auditif, la purge selon Politzer, l'utilisation de décongestionnants, d'anti-inflammatoires et d'antihistaminiques. Pour diluer le liquide accumulé dans la cavité tympanique, on prescrit aux mucolytiques, à la phonophorèse endorale de l’acétylcystéine, à l’électrophorèse intra-auriculaire des enzymes protéolytiques. On obtient un bon effet anti-inflammatoire en appliquant une électrophorèse de glucocorticoïdes.

L'utilisation d'antibiotiques dans le traitement de l'otite moyenne exsudative chronique est encore très discutable car, dans la moitié des cas, l'otite moyenne exsudative est un processus inflammatoire aseptique.

Avec le développement de complications ou l'absence de résultat d'un traitement avec des méthodes conservatrices, l'otite moyenne exsudative chronique fait l'objet d'un traitement chirurgical. En fonction de la situation clinique, l'otite moyenne exsudative chronique peut être une indication de paracentèse du tympan, de tympanotomie ou de pontage de la cavité tympanique. Les interventions chirurgicales sont effectuées sous anesthésie locale et chez les jeunes enfants, des méthodes générales de soulagement de la douleur sont nécessaires.

Maladies de l'oreille, du nez et de la gorge

  • © 2017 "Beauté et médecine"

destiné à la référence seulement

et ne remplace pas les soins médicaux qualifiés.

En Savoir Plus Sur Les Maux De Gorge

Furacilin pour se gargariser

Toux

La furaciline est une substance jaune, inodore, au goût amer. Rincer la gorge est disponible en comprimés, poudres, solutions pharmaceutiques à usage externe.La furaciline appartient au groupe des antiseptiques, présente un effet bactéricide prononcé, est un dérivé du nitrofurane.

Otite exsudative

Nez qui coule

L'otite moyenne exsudative est une maladie ORL qui se manifeste sans signes d'inflammation marqués et s'accompagne de la formation d'un exsudat séreux, puis purulent, dans la cavité de l'oreille moyenne.