Principal / Laryngite

A propos des caractéristiques de l'herpès dans le nez et des méthodes de traitement

Laryngite

Le virus de l'herpès simplex provoque le plus souvent une éruption cutanée sous la forme d'ampoules disgracieuses et douloureuses sur les lèvres. Cependant, la localisation de telles lésions dépend principalement du site de la première pénétration du virus dans le corps. Et si le virus pénètre dans le corps par la muqueuse nasale pour la première fois, puis lors de la primo-infection et des rechutes, les éruptions herpétiques du nez sont plus susceptibles de gêner le patient.

Pourquoi l'herpès apparaît-il parfois dans le nez?

L'apparition d'herpès dans le nez s'explique par l'activité même du virus dans le corps: lors de la première lésion et lors de récidives, il se reproduit le plus activement dans les tissus épithéliaux, ce qui explique pourquoi la peau et les muqueuses sont d'abord endommagées.

Quelques jours après l’infection, les cellules dans lesquelles les particules virales pénètrent se transforment en puissants transporteurs pour la production de nouveaux virions. Les cellules elles-mêmes meurent généralement et les particules virales qui les quittent infectent les cellules des tissus environnants. En raison de la spécificité des cellules cutanées, le virus n'endommage pas les couches extérieures de la peau, mais celles qui sont légèrement plus profondes. La couche de surface, constituée de cellules mortes, n'est pas affectée par le virus.

À propos, des démangeaisons et des douleurs aux endroits des futures vésicules herpétiques surviennent précisément à cause de la mort des cellules touchées et de l'effet des substances libérées par la cellule morte sur les récepteurs nerveux.

Cela est particulièrement vrai pour la surface intérieure du nez: les sensations de douleur sont généralement plus fortes que sur les lèvres.

L'herpès dans les voies nasales survient le plus souvent après la transmission du virus par des gouttelettes en suspension dans l'air, par inhalation d'air près d'un porteur qui éternue ou tousse.

Les vésicules herpétiques autour du nez ou sur celui-ci sont le plus souvent le signe d’une infection récurrente, dans laquelle le virus activé affecte d’abord les tissus internes situés sous la couche supérieure de la peau, puis provoque des éruptions cutanées externes.

À propos, il est également utile de lire:

Le virus de l'herpès simplex est assez contagieux (pénètre facilement et efficacement) et virulent (cause probablement la maladie). Au cours de l'aggravation primaire, certaines particules virales ont le temps d'atteindre les processus des cellules nerveuses et d'atteindre la moelle épinière à travers eux. C’est leur principal refuge dans le corps: ici, le virus est inaccessible au système immunitaire du corps et invulnérable aux médicaments antiviraux. En conséquence, une fois dans le corps, il y reste pour toujours.

Après la première épidémie d'herpès, le système immunitaire assure une protection fiable contre le virus, grâce à quoi l'épidémie se termine assez rapidement. Plus tard, la cellule nerveuse endommagée dans le ganglion spinal produit et libère régulièrement une petite quantité de nouvelles particules de virus dans le corps, mais les forces immunitaires du corps les détruisent avec succès. Si, pour une raison quelconque, l'immunité est affaiblie, le virus a une nouvelle chance et, en se déplaçant le long des processus nerveux jusqu'à la surface du corps, infecte à nouveau les mêmes zones par lesquelles il est entré dans l'organisme et entraîne de nouvelles lésions. C'est le mécanisme de l'herpès récurrent.

Symptômes de la maladie et ses principales caractéristiques

Le premier et le plus distinct signe de lésion nasale herpétique est une douleur et une irritation assez graves de la surface interne du nez. En raison du fait que la petite inflammation primaire à l'intérieur des narines est imperceptiblement externe, les patients ne la remarquent presque toujours pas, bien qu'elle puisse déjà présenter de légères démangeaisons et des picotements. Une douleur grave apparaît lorsque des vésicules herpétiques apparaissent.

Les éruptions cutanées à l'intérieur du nez sont quelque peu différentes des bulles sur les lèvres ou sur les surfaces extérieures du nez. Ils sont recouverts d'une couche plus épaisse de cellules et ressemblent plutôt à de petits furoncles. Cependant, ils ne peuvent pas être vus et ils ne s'inquiètent que du patient souffrant de douleur intense.

Les symptômes de l'herpès autour du nez ne diffèrent presque pas de ceux sur les lèvres.

Initialement, les lésions cutanées ressemblent à un léger gonflement, des démangeaisons et des picotements, comme si une légère brûlure s'était produite à cet endroit. Au bout d'un jour ou deux, des bulles transparentes apparaissent sur la même zone, recouvertes d'une fine pellicule qui s'assombrit et éclate avec le temps. Un fluide contenant une grande quantité de particules virales en sort, et la peau elle-même se transforme en petites plaies qui deviennent rapidement croûteuses et guérissent.

À l'intérieur du nez, tout est exactement pareil, mais la guérison finale des ulcères est plus rapide.

Très souvent, l'herpès survient lorsque le système immunitaire est affaibli et n'est pris par le patient que pour des blessures constamment irritées par le nez. Comme les ulcères guérissent dans le nez un peu plus rapidement qu'à l'extérieur et n'interfèrent pas avec l'activité sociale du patient, de nombreux patients ne soupçonnent même pas qu'ils souffrent de cette forme particulière de localisation de la maladie.

Des complications sont-elles possibles?

Les complications graves de l'herpès ne causent généralement pas. Cependant, si le patient présente un déficit immunitaire sans traitement approprié, la maladie peut se propager activement sur une grande surface du tissu épithélial et jusque dans sa profondeur. Dans ce cas, des lésions des méninges et des méningo-encéphalites subséquentes, de la membrane muqueuse des yeux et du nerf optique sont possibles.

Le risque associé aux lésions d'herpès nasal est également le risque de transfert du virus du nez vers d'autres parties de la peau. Doigt, par exemple, ou en utilisant un mouchoir. Le virus peut donc toucher les yeux, les lèvres et d’autres organes, entraînant de graves conséquences.

En respectant les règles d'hygiène nécessaires lors de l'exacerbation de la maladie, le risque de complications peut être minimisé.

Spécificité du traitement

Un traitement spécifique de l'herpès quand il se produit dans le nez n'est généralement pas nécessaire. Si l’immunité globale du corps est forte, la réactivation du virus ne constitue pas une menace sérieuse. Il est seulement important de se rappeler que lorsqu'une personne est malade, elle est le vecteur et la source d'infection la plus active. Pendant cette période, il vaut la peine de minimiser l'activité sociale et la communication avec les autres.

Lorsque des lésions herpétiques apparaissent, elles sont généralement traitées avec des pommades à la tétracycline ou au zinc qui empêchent l'infection secondaire des zones touchées (par exemple, des bactéries). En outre, il est judicieux de lubrifier les furoncles et les ulcères malades avec des huiles émollientes - argousier, églantier. Cela facilitera le transport des symptômes et accélérera la guérison.

Si les symptômes de l'herpès sont reconnus à un stade précoce, avant l'apparition d'éruptions cutanées, il faut traiter les zones enflées avec des pommades antivirales: Zovirax, Panavir, Acyclovir, Acyclovir-Acre.

Ils doivent être appliqués avec une fine couche sur les lieux des futures éruptions et frotter doucement toutes les trois à quatre heures. Avec le début opportun de ce traitement, il est possible d’éviter complètement l’apparition de bulles sur la peau (ou d’ulcères au nez, à condition que les premières irritations se situent à la sortie des narines).

Il convient de rappeler que les enfants ne peuvent pas utiliser ces onguents antiviraux. Jusqu'à 12 ans, les jeunes patients ne doivent absolument pas utiliser d'antiviraux: leur corps doit vaincre le virus lui-même et continuer à résister avec confiance à sa rechute.

Les cas exceptionnels sont des situations d'immunodéficience chez l'enfant ou l'adulte. Lorsqu'ils sont actifs, une lutte contre l'herpès est nécessaire et justifie l'utilisation des médicaments les plus graves, car le corps lui-même n'est pas capable de résister au virus, ce qui peut entraîner des lésions nécrotiques de la peau et des lésions diverses du système nerveux. Dans ces cas, utilisez des médicaments antiviraux spéciaux.

Préparations médicales et remèdes populaires

Les agents antiviraux les plus efficaces dans la lutte contre l'herpès sont l'onguent Acyclovir, Panavir, Zovirax ou les comprimés Valaciclovir et Famvir. Ils sont utilisés à différentes doses et selon différents schémas posologiques, en fonction de la gravité de l'évolution de la maladie, de l'âge et de l'état du patient, ainsi que du risque de complications. La prescription d'un schéma thérapeutique et de la dose utilisée ne doit être que médicale, et l'auto-traitement peut être lourd d'effets secondaires graves et de signes de surdosage.

En raison de la toxicité des médicaments antiviraux, ils ne peuvent pas être utilisés pendant la grossesse et l’allaitement.

Les remèdes populaires pour l'herpès sont inefficaces et ne permettent généralement que d'atténuer légèrement les symptômes et d'accélérer la guérison des éruptions cutanées. Parmi ceux-ci, le jus d'aloès et de kalanchoe, les huiles de sapin et d'argousier, les décoctions de camomille et l'ail finement transformé sont les plus utilisés.

Prévenir l'herpès comme le meilleur moyen de lutter contre la maladie

Comme toute autre maladie, la prévention du développement de l’herpès est toujours meilleure que son traitement. Surtout chez les enfants et les femmes enceintes. Pour prévenir l'infection par l'herpès, évitez tout contact avec des personnes présentant des signes évidents d'éruption cutanée, suivez les règles d'hygiène, ayez toujours et partout votre vaisselle et vos articles d'hygiène personnelle.

Vous devriez également prendre soin de renforcer le système immunitaire. Pour ce faire, il vaut la peine de mener une vie saine, ne pas fumer, ne pas boire, bien manger et toujours surveiller l'abondance de vitamines dans l'alimentation. Avec cette approche de leur propre santé, il est peu probable que l'herpès puisse se manifester.

Quel virus cause l'herpès au nez: symptômes et traitement

L'herpès simplex (ce genre de survenue apparaît comme un rhume au nez) est une infection causée par le virus de l'herpès simplex (HSV type 1). Il se développe lentement, en impliquant le système interne du corps, en particulier - le système nerveux.

Données générales

L'herpès (du grec Herpec - fièvre) - est l'une des infections virales les plus courantes. Selon les statistiques, environ 60% des enfants ont ce virus à l'âge de 5 ans et, à 15 ans, 90% sont déjà porteurs du virus de l'herpès.

Cet article décrit les caractéristiques de localisations inhabituelles telles que l’herpès au nez.

Cause de l'infection

La source d'infection, y compris en cas de localisation inhabituelle - un rhume au nez, un nez sous le nez (herpès nasalis) sont des personnes infectées par le VHS, non seulement avec les symptômes de la maladie, mais sans eux.

Chez ces personnes, le virus est contenu dans le mucus nasopharyngé, les larmes, le sang et se transmet de plusieurs manières:

  1. Manière de contact - avec des baisers, à travers la salive. Par exemple, une mère peut dépasser un enfant qui a pris froid quand elle l'embrasse. Lors de l'utilisation d'instruments médicaux non stériles, tels que le perçage.
  2. Gouttelettes en suspension dans l'air - pour parler, éternuer, à travers des objets courants, par exemple des tasses, des jouets, des serviettes, des mouchoirs.

Qu'est-ce qui peut causer une récurrence de l'herpès chez un adulte:

  • ARVI transféré, grippe;
  • le stress;
  • l'hypothermie;
  • exacerbation d'infections chroniques;
  • l'avitaminose;
  • insolation excessive (exposition prolongée au soleil)
  • recevant un traitement immunosuppresseur (par exemple, un traitement hormonal).

La localisation des vésicules herpétiques peut être variée (voir photo):

  • l'herpès au nez;
  • froid dans le nez;
  • l'herpès sous le nez.

Il est également possible de se propager aux zones voisines de la peau et des muqueuses. Au cours de l’infection, on distingue les étapes suivantes:

  1. incubation;
  2. période d'éruption cutanée;
  3. période de régression.

On connaît également trois degrés de sévérité de l'herpès dans le nez:

Signes et différences du froid

L'herpès après une période d'incubation de 2 à 4 jours est difficile à distinguer d'un rhume du nez, car leurs symptômes sont les mêmes:

  • visage enflé;
  • nez bouché;
  • respiration perturbée par le nez;
  • De petites vésicules tendues apparaissent sur la base œdémateuse avec des picotements, des brûlures, des démangeaisons.

Chez les adultes et les enfants dont le système immunitaire est affaibli ou lors du premier épisode infectieux aigu, des signes courants peuvent se développer, qui se présentent comme suit:

  • fatigue accrue;
  • fièvre
  • peut-être une augmentation des ganglions lymphatiques régionaux (lymphadénopathie), avec un grand nombre de lésions qui occupent une grande surface.

D'autres différences vont commencer à apparaître. Le rhume sous le nez est caractérisé par une éruption cutanée sous forme de foyers, composés de 3 à 5 vésicules groupées, tandis que, dans le nez, l'herpès présente des bulles au contenu transparent qui sont moins susceptibles de se fondre.

Plus tard, ils éclatent, avec l'apparition de petites érosions sur la peau, épithélialisées et pendant 6-8 jours sans attache d'infection secondaire, une période de cicatrisation commence, sans laisser de cicatrices sur la peau et sans laisser de trace sur la membrane muqueuse à l'intérieur du nez.

Le virus de l'herpès a un effet immunosuppresseur: il inhibe la production d'anticorps corporels, produit son propre interféron, ce qui permet de traiter une infection herpétique, y compris la localisation inhabituelle des lésions, en tant que maladie du système immunitaire.

Diagnostics

Comme l'herpès dans la cavité nasale et les rhumes sont difficiles à distinguer aux premiers stades du développement, il est nécessaire de faire appel à une assistance médicale pour procéder à des examens clarifiant l'étiologie des éruptions.

Études nécessitant une hospitalisation rapide:

  • numération globulaire complète;
  • diagnostic des anticorps IgM et IgG de type HSV-1 dans le sérum par ELISA;
  • Détection de l'ADN (matériel génétique) du HSV par la méthode de la réaction en chaîne de la polymérase (PCR) dans le sang, frottis des membranes muqueuses, contenu des bulles.

Principes de traitement

L'herpès sous le nez et le rhume ne sont pas si faciles à traiter, car de nombreux médicaments antiviraux n'éliminent pas complètement la maladie. Il est important d’aborder la thérapie de manière globale et de ne pas se soigner elle-même. Pour soigner un rhume ou une plaie du nez, vous devez toujours contacter un spécialiste et réussir tous les tests. Il est important de comprendre comment traiter un rhume du nez et comment éviter les complications désagréables.

Si le traitement est démarré rapidement, vous pouvez obtenir les résultats suivants:

  • réduire les démangeaisons, les brûlures, la fièvre et les adénopathies;
  • réduire le temps de guérison des plaies et des éruptions cutanées;
  • réduire les sécrétions de virus;
  • réduire la fréquence des rechutes;

Voyons comment traiter l'herpès au nez. Avec une forme bénigne de la maladie, les médecins peuvent ne pas prescrire de médicaments du tout, simplement en leur conseillant de bien manger. Cependant, dans la forme aiguë ou la survenue d'une rechute, divers types de médicaments sont prescrits, une approche intégrée est importante ici.

  • Les comprimés sont utilisés: acyclovir (zovirax, virolex), valacyclovir. Ces médicaments éliminent la cause de l'éruption cutanée. Le médecin traitant doit obtenir des doses exactes pour éviter les complications.
  • Des onguents topiques sont prescrits pour réduire les symptômes locaux. Pommade d'herpès dans le nez: acyclovir, pommade oxolinique, bonafton (utilisé pendant 5 à 7 jours).
  • Si l'herpès a sauté sous le nez, le traitement des vésicules consiste également en l'utilisation de colorants à l'aniline. Extérieurement, vous pouvez enduire d'une solution d'alcool à 1% de vert brillant (Zelenka) et utiliser également une pommade froide pour le nez - Zovirax, Viferon, Fenistil (Penzivir).

Un traitement symptomatique est prescrit si nécessaire:

  • les agents antipyrétiques sont utilisés en cas de fièvre supérieure à 38,5 ° C - paracétamol à l’intérieur ou à la bougie (chez les jeunes enfants).
  • les gouttes nasales sont plus souvent utilisées avec un effet vasoconstricteur ou immunomodulateur - herpferron, derinat.
  • nécessite une consommation abondante à raison de 20 à 40 ml / kg de poids corporel.

Traitement des enfants

Les caractéristiques du traitement (doses, choix de médicaments) dépendent de l'âge. L'herpès au nez chez un enfant est extrêmement rare. Les principes généraux de traitement chez les enfants plus âgés seront les mêmes que chez les adultes.

C'est important! Le corps des enfants nécessite une prescription plus précise de médicaments et un contrôle strict des spécialistes.

Des recommandations supplémentaires sont possibles en tenant compte de l'âge des enfants:

  • changer le moment des vaccinations de routine (déterminé par le pédiatre);
  • cours supplémentaires de vitamines;
  • correction nutritionnelle avec augmentation de la valeur protéique du régime;
  • enseigner aux membres de la famille l'hygiène personnelle.

Méthodes folkloriques

À la maison, pour le traitement des croûtes et de l'érosion, des huiles essentielles sont utilisées.

Les effets antiviraux ont:

  • huiles essentielles de conifères - sapin, huiles d’anis, de girofle, de géranium;
  • la chélidoine;
  • framboise;
  • calendula;
  • menthe poivrée;
  • la sauge;
  • plantain.

Les huiles suivantes ont un effet régénérateur prononcé:

Les adaptogènes naturels sont utilisés pour l'ingestion de quelques gouttes:

  • Eleutherococcus;
  • L'échinacée;
  • Citronnelle chinoise.

En quelques mois, vous pouvez utiliser des préparations à base de plantes, qui ont un effet immunomodulateur:

Si vous utilisez uniquement des remèdes populaires, alors l'herpès ne peut pas être guéri, une approche intégrée est importante ici. Dans tous les cas, traiter correctement et efficacement la nécessité de consulter un médecin!

Les patients sont souvent intéressés par la manière de traiter l'herpès après une éruption cutanée atténuée. Il est important de corriger le déficit immunitaire secondaire à l'aide d'immunomodulateurs. Peut-être l'utilisation d'antioxydants naturels - vitamines E et C.

Après une période d'exacerbation, pas plus tôt que deux mois plus tard et en l'absence de lésions, la vaccination est possible pour activer l'immunité cellulaire et l'immunocorrection. L’immunothérapie active des infections herpétiques récurrentes est réalisée à l’aide de vaccins herpétiques spécifiques.

Il existe des contre-indications, il est donc nécessaire de consulter un spécialiste avant le rendez-vous.

Sur l'efficacité du traitement dit:

  • réduction des éruptions cutanées;
  • accélération de l'épithélialisation;
  • réduction de la zone des éruptions cutanées;
  • amélioration de l'état général;
  • la disparition des manifestations cliniques de l'herpès dans le nez;
  • une augmentation de la durée de la rémission de 1,5 à 2 fois ou plus.

Conseils de prévention

Avec l'aide des méthodes modernes de traitement, ils éliminent l'herpès nasal inapproprié, la prévention aide également, comme suit:

  • réduction des contacts avec les infectés;
  • sommeil et veille constants;
  • en charge;
  • procédures de revenu;
  • alimentation équilibrée;
  • désinfection en profondeur du linge, stérilisation des instruments médicaux et des produits de soins (pendant l'hospitalisation).

Pour comprendre comment se débarrasser rapidement de l'herpès, il ne suffit pas de lire quelques articles. Il est nécessaire de consulter un médecin et de demander son avis, car le traitement est toujours individuel et il est important de prendre en compte les particularités de chaque organisme lors du choix de celui-ci.

Symptômes, causes et traitement de l'herpès dans le nez et le nez

Beaucoup de gens croient que l'herpès est un claquement froid et douloureux sur les lèvres, mais en réalité, l'emplacement de l'éruption cutanée au cours d'une infection primaire dépend de l'emplacement du virus de l'herpès dans le corps. Un rhume au nez se produit aussi souvent qu'une éruption sur les lèvres, car il est causé par un virus du même type (herpès simplex de type 1 ou (plus rarement) de type 2). Le virus lui-même, pénétrant dans le corps principalement par contact, migre le long des terminaisons nerveuses sensorielles en grappes de cellules nerveuses et s’intègre dans leur appareil génétique, où il peut rester longtemps sans se manifester. Une éruption cutanée soudaine près du nez est parfois perçue à tort par les patients comme une manifestation de dermatite. Les gens essaient donc de s'auto-traiter, ce qui aggrave la situation. L'herpès se manifeste également dans le nez, affectant la membrane muqueuse, mais une personne ne peut pas toujours voir l'éruption cutanée par elle-même, elle a simplement le sentiment d'avoir mal au dos.

Pour savoir comment traiter un rhume du nez, il est important non seulement de diagnostiquer correctement la maladie, mais également de comprendre ses causes.

Causes et signes de la maladie

L'infection se produit par contact avec des patients présentant de nouvelles éruptions herpétiques, ainsi qu'avec des porteurs libérant ce virus dans l'environnement. L'infection se produit en raison de la pénétration de particules virales sur la muqueuse nasale ou la peau. L'herpès peut être transmis dans ce cas:

  1. Avec bisous et autre contact direct;
  2. À travers des objets contaminés (serviettes, literie, jouets, etc.);
  3. À la naissance (infection intra-utérine). Il survient lors de l'infection initiale d'une femme enceinte par une infection herpétique et de l'entrée ultérieure du virus dans le sang, puis dans l'embryon.

Il existe également une transmission du virus par voie aérienne, mais elle est assez rare.

Du moment de l’infection à l’apparition des premiers signes de la maladie, il faut compter entre 1 et 26 jours (cela dépend de l’immunité de l’homme).

Le diagnostic n’est possible qu’avec des signes extérieurs de la maladie, c.-à-d. avec l'apparition d'une éruption cutanée, car au stade initial de la maladie, il n'y a pas de symptômes évidents, et le virus n'est détecté que par des tests de laboratoire.

Un rhume au nez pour la première fois n'apparaît jamais sans symptômes associés:

  • Sensations désagréables au site d'infection (sensation de brûlure, démangeaisons, douleur au nez).
  • La température augmente (dans certains cas);
  • Dépréciation du bien-être.

Ensuite, sur les ailes du nez ou à l'intérieur du nez, des bulles proches les unes des autres contenant un liquide clair apparaissent. La base de l'éruption cutanée semble enflammée. Après plusieurs jours, le liquide devient trouble, la bulle éclate et reste à sa place une plaie recouverte d'une croûte. En règle générale, les foyers d'éruptions cutanées sont uniques et formés par 3-5 bulles. Lorsque toutes les bulles s'ouvrent, une érosion douloureuse se forme avec des bords ondulés. Au fil du temps, une tache brun rougeâtre qui disparaît lentement se forme sur le site de l'érosion et l'herpès au nez disparaît complètement en 10 à 14 jours.

Un rhume au nez ressemble à une éruption cutanée avec un fond lisse de teinte rouge, doux au toucher. L'herpès de la muqueuse nasale ne peut être détecté qu'au stade de l'apparition des éruptions cutanées, car les patients ne font généralement pas attention aux picotements et aux faibles démangeaisons. Mais déjà, les premières bulles qui apparaissent provoquent une douleur assez forte (la douleur est ressentie plus fortement que les éruptions cutanées sur les lèvres). Extérieurement, les bulles diffèrent légèrement de l'éruption cutanée sur les lèvres - la surface de la bulle est recouverte d'une couche plus dense de cellules et la bulle elle-même ressemble à un abcès. Comment l'herpès dans le nez, vous pouvez voir sur la photo. L'herpès localisé dans le nez se déroule de la même manière que l'herpès près du nez, mais les blessures guérissent plus rapidement.

Vous ne devez pas vous auto-traiter, même si le patient ressent une douleur intense au nez - les causes de la douleur peuvent être différentes (sinusite, furoncle, etc.).

Dans la plupart des cas, l'herpès dans le nez est provoqué par une infection pénétrant dans le corps par des gouttelettes en suspension dans l'air. L'herpès près du nez se manifeste généralement par la récurrence de la maladie. Si le patient a déjà eu l'herpès sur le nez, les symptômes peuvent être plus flous et les manifestations cliniques disparaissent plus rapidement. Les rechutes peuvent être fréquentes (l'herpès décore presque toujours le visage) et peuvent être si rares qu'une personne oublie complètement qu'elle a déjà eu l'herpès.

Causes de récurrence de la maladie et complications possibles de la maladie

Lors de la pénétration du virus de l'herpès dans l'organisme, le système immunitaire commence à produire des anticorps spécifiques qui bloquent les particules virales circulant dans le sang. Comme le virus de l'herpès est inclus dans les cellules nerveuses humaines, il ne peut pas être complètement détruit, mais il ne se manifeste pas. Dans des conditions favorables, le virus est activé et provoque des rechutes. Si vous avez l'herpès sur le nez pour la deuxième fois, les raisons de son apparition peuvent être différentes, mais elles sont toutes liées à des facteurs qui réduisent l'immunité. Ceux-ci peuvent être:

  • maladies antérieures (ARVI, etc.);
  • surchauffe excessive ou refroidissement excessif;
  • stress et dépression;
  • hypovitaminose causée par une mauvaise nutrition;
  • opérations transférées;
  • utilisation fréquente d'antibiotiques sans raison objective;
  • état pathologique de l'immunité (allergie, réponse auto-immune, tumeurs et infections du système immunitaire, déficit immunitaire);
  • maladies somatiques (diabète, etc.);
  • cycle menstruel;
  • fatigue chronique;
  • diverses intoxications.

Le tabagisme et l'alcoolisme affaiblissent également le système immunitaire.

Si un rhume est arrivé au nez et que cette situation se répète assez souvent, il est nécessaire de consulter un immunologiste car il y a rarement une récurrence d'herpès avec une bonne immunité.

Certains patients ne voient pas l'intérêt de traiter la maladie si les symptômes disparaissent d'eux-mêmes. Mais dans certains cas, l'herpès entraîne des complications et il est bon de se rappeler comment on peut traiter un rhume du nez (les remèdes populaires n'éliminent que les manifestations externes, mais n'affectent pas le virus).

L'occurrence la plus commune est le même herpès sur d'autres parties du corps. Si le patient se frotte les ailes du nez touchées par le virus, l'infection peut toucher les mains et provoquer un eczéma herpétique. L'herpès ophtalmique est très dangereux, ce qui réduit l'acuité visuelle et peut entraîner une perte de vision dans les cas graves.

En outre, le virus de l'herpès simplex provoque des maladies telles que:

  • méningite, encéphalite, sympathoganglionévrite (les ganglions nerveux paravertébraux sont touchés), le virus se propageant le long des terminaisons nerveuses;
  • gingivite, stomatite virale;
  • angine de poitrine, laryngite, pharyngite, mal d'oreille et perte d'audition, perturbation de l'appareil vestibulaire;
  • maladies du système génito-urinaire (prostatite, urétrite et infertilité chez l'homme, lésion du col de l'utérus et de l'urètre, endométrite, coléite, chorionite et infertilité chez la femme);
  • pneumonie herpétique;
  • diverses lésions des glandes surrénales et des reins;
  • inflammation de la rétine, etc.;
  • phlébothrombose (formation de caillots sanguins dans les veines profondes);
  • colite, hépatite herpétique, proctite;
  • myocardiopathie, myocardite et autres maladies.

Il existe également un lien entre l'herpès et la maladie d'Alzheimer.

Si vous avez des plaies au nez dont vous ne connaissez pas la cause, consultez un médecin. C’est précisément pour éviter les complications (et le lien entre l’épidémie d’herpès et les maladies énumérées ci-dessus n’est souvent pas retrouvé, le patient n’attachant pas d’importance à l’herpès), il est nécessaire d’effectuer un traitement adéquat de la maladie.

Prévention des maladies et des complications de l'herpès au nez ou au nez

La meilleure prévention de l’infection par l’herpès est l’élimination du contact étroit avec le patient et le soutien de sa propre immunité.

Habituellement, les personnes fortement immunisées suivent simplement les règles d'hygiène et mangent bien. Si vous êtes à risque (grossesse, etc.), votre médecin peut vous prescrire un traitement prophylactique.

Important: assigner vous-même des immunostimulants est strictement interdit. Avant de prescrire un médicament particulier, l'immunologiste étudie non seulement l'immunogramme du patient, mais est également conscient des effets à long terme de divers médicaments.

Si vous avez l'herpès au nez, vous devez savoir quoi faire pour que l'éruption d'herpès ne se propage pas à d'autres parties du corps et que vous ne deveniez pas une source d'infection pour les autres. Ne devrait pas:

  1. Pour toucher les bulles, et surtout pour les ouvrir et les presser, sinon l’infection se répandrait du fait d’une fuite de liquide dans d’autres parties de la peau ou des muqueuses;
  2. Frottez et grattez la zone touchée pendant les démangeaisons, même en l'absence d'éruptions cutanées, car vous pouvez infecter davantage la zone touchée.
  3. Pour utiliser l’essuie-tout et d’autres objets domestiques (taies d’oreiller, etc.).

En cas d’épidémie d’herpès, il est recommandé de:

    • consommez suffisamment de fruits liquides et frais;
    • surveiller la pureté de la zone touchée afin qu'aucune autre infection ne se joigne.

Traitement de l'herpès apparaissant sur le nez ou dans le nez

À ce stade, il est impossible de guérir complètement la maladie, mais vous pouvez éliminer les symptômes, obtenir une rémission à long terme et améliorer la qualité de vie d'une personne infectée à l'aide de médicaments relativement efficaces.

En cas d’irritation de la muqueuse nasale, le traitement doit commencer par un traitement antiviral. Des immunostimulants (Virogel, Cycloferon, etc.), des antihistaminiques pour soulager les démangeaisons (Suprastin, Loratadine, etc.) peuvent également être utilisés.

Demandant comment traiter l'herpès sur le nez, le patient cherche généralement à éliminer les démangeaisons, la douleur et les éruptions cutanées. Si l'éruption ne s'est pas encore manifestée, l'onguent du nez froid est appliqué sur les zones enflées. Appliquer à:

  • Acyclovir, qui empêche l'apparition de nouveaux éléments d'éruptions cutanées et réduit le risque de propagation de l'herpès sur la peau. Ce médicament réduit la douleur, accélère l'apparition des croûtes, prévient la survenue de complications et a un effet immunostimulant. Il aide la majorité des patients, de sorte que les médecins prescrivent souvent ce médicament relativement peu coûteux.
  • Zovirax et Acyclovir-acre - médicaments antivirus contenant de l'acyclovir;
  • Panavir (gel), un médicament antiviral à base de pousses de plantes.

La pommade pour nez froid est appliquée régulièrement, à intervalles de 4 heures, du bord de l’éruption jusqu’au centre. Le cours complet dure généralement 5 jours. Le remède contre l'herpès au nez est appliqué avec des mains propres, qui doivent ensuite être soigneusement lavées.

Dans le traitement de l'herpès, on utilise également de la tétracycline ou de la pommade de zinc pour la muqueuse nasale. Les mêmes onguents traitent les plaies au nez - le traitement avec ces médicaments prévient les infections secondaires.

Récemment, l’Erazaban - crème pour le froid dans le nez d’une nouvelle génération a également été utilisé activement. La substance docosanol qui fait partie de la crème empêche la pénétration du virus dans les cellules.

Le traitement de l'herpès dans le nez permet également l'utilisation de comprimés antiviraux (Valacyclovir et Famciclovir).

L'herpès au nez pendant la grossesse est dangereux pour le bébé, uniquement si la femme enceinte a été infectée pour la première fois avec ce virus. Si une femme a des poussées d'herpès avant la grossesse (la future mère est un porteur passif du virus), son corps a déjà développé des anticorps qui neutralisent le virus et ces anticorps contenant du sang maternel parviendront au bébé. Pour cette raison, le nouveau-né sera protégé de l'herpès et dans les 3 à 5 mois suivant la naissance.

Étant donné que la plupart des médicaments utilisés pour traiter l'herpès sont contre-indiqués pour les femmes enceintes, vous devriez consulter un spécialiste avant de traiter un rhume du nez. Pendant la grossesse, l'interféron et l'onguent Zovirax et l'Acyclovir sont autorisés, car ils ne sont pratiquement pas absorbés dans le sang et n'ont donc aucun effet sur l'enfant.

Important: comment traiter l’herpès sur le nez, le médecin doit décider dans chaque cas (par exemple, comment choisir de traiter les plaies au nez, les immunologistes prescrivent souvent "Fucorcin" (solution de coloration rose) et l’onguent "Celestoderm B").

Si l'herpès est apparu sur le nez d'un enfant mais que l'état général du bébé n'est pas perturbé, il vous suffit d'empêcher la propagation de l'infection par le corps, car jusqu'à 12 ans, de nombreux médicaments sont contre-indiqués. Puisque, avec une bonne immunité, l'herpès ne présente pas un grand danger, on utilise l'huile d'argousier et d'églantier pour accélérer la cicatrisation des plaies déjà formées et prévenir les infections secondaires qui ont un effet désinfectant et adoucissant. La teinture de propolis, l'huile de sapin, le jus d'aloès et l'esprit camphre sont également utilisés. Ces remèdes populaires peuvent être utilisés pour l'herpès sur le nez et les enfants et les adultes.

Toutes les informations sont fournies à titre informatif uniquement. Et n'est pas une instruction pour l'auto-traitement. Si vous ne vous sentez pas bien, contactez votre médecin.

L'herpès dans le nez comment traiter et quoi - le médecin comprendra

L'infection virale la plus répandue du premier type - l'herpès, qui frappe le corps, se manifeste par des éruptions cutanées douloureuses provoquant des rhumes sur les muqueuses du nez et des lèvres. L'évolution clinique et le traitement de l'herpès dans le nez ont leurs propres caractéristiques et sont considérés séparément.

L'herpès dans le nez comment traiter?

Ce virus ne nécessite pas de traitement spécial. Avec une forte immunité, la ré-exacerbation de la maladie ne constitue pas une menace. L’essentiel pour savoir qu’une personne atteinte d’herpès au nez contribue à la propagation active de l’infection est qu’il est souhaitable de limiter les contacts afin de ne pas mettre les autres personnes en danger.

Comment y remédier rapidement:

Le moyen le plus efficace d'éviter la maladie - la prévention. Méthodes de prévention:

  • Minimiser les contacts avec les personnes présentant des éruptions cutanées caractéristiques.
  • Utilisez uniquement des articles d'hygiène personnelle, des plats individuels.
  • Suivez les règles d'hygiène.
  • Améliorer l'immunité.
  • Éliminer le tabagisme et la consommation d'alcool.
  • Saturer le corps avec des vitamines.

Nous comprendrons quel type de traitement de l'herpès au nez est le plus efficace. Il est important de commencer le processus de guérison immédiatement après avoir ressenti les premiers signes. L'éruption cutanée, au stade initial, est traitée avec des onguents spéciaux pour le visage, détruisant les bactéries et empêchant une nouvelle infection.

Pommade, doucement frotté, provoquant une fine couche. La procédure est répétée toutes les 2 à 3 heures. De tels traitements peuvent empêcher complètement l'apparition d'éruptions cutanées lors d'apparitions initiales près des narines. L’activité infectieuse est supprimée avec succès, la durée de la maladie est beaucoup moins longue.

Il sera efficace de traiter les éruptions cutanées desséchées avec des huiles qui ramolliront les plaies et accéléreront la guérison.

Pendant le traitement devrait éviter les blessures des blessures. Pour éviter la propagation de l'infection, lavez-vous les mains régulièrement avec de l'eau et du savon. La réception d'une grande quantité d'eau, la saturation du corps en vitamines, due aux fruits et légumes, contribuent au rétablissement rapide.

Causes de la maladie

Le site de la première infection sera le site de la récurrence du virus. Une fois qu'une maladie a été transférée, si des facteurs favorables le permettent, elle se manifestera périodiquement, car il est très difficile de la guérir complètement. Lisez également - les causes de l'herpès chez l'homme.

Facteurs influant sur l'apparition de:

  • L'hypothermie
  • Maladies infectieuses.
  • Immunité réduite.
  • Carence en vitamine.
  • Le stress.
  • Impuissance
  • Épuisement physique et émotionnel.

La cause première de l'infection est une personne infectée. Une contamination suffisante de l'air dans les poumons suffit au virus en suspension dans l'air pour s'enraciner dans le corps. Une personne malade à vie reste propriétaire du virus, qui se présente sous une forme latente. En cas d'affaiblissement des forces de protection du système immunitaire, la maladie a une chance de rechute.

Comment le virus est-il transmis?

Toute personne peut attraper une fièvre, ni le sexe ni l'âge n'affectent sa manifestation. Il existe quatre modes de transmission:

  • Le contact direct est le moyen le plus rapide d'infecter.
  • Contact du ménage. Suffisamment d’utilisation des mêmes articles ménagers que la vaisselle, une serviette commune pour transmettre le virus.
  • L’infection par voie aérienne n’est pas fréquente, elle est possible du fait de l’ingestion d’air contaminé, après avoir toussé ou éternué chez une personne malade.
  • Un enfant, pendant l'accouchement, si la mère est déjà porteuse.

Le premier événement survient dans le mois qui suit l’infection et présente des symptômes distincts. À l’avenir, la maladie passe sous une forme quelque peu atténuée.

Symptomatologie

  • Sensation de gonflement des picotements.
  • L'apparition de vésicules transparentes.
  • Assombrissement et éclatement des éruptions cutanées.
  • L'apparition d'ulcères.
  • Couvrir les plaies avec une croûte.
  • Cicatrisation des plaies.

Très souvent, une personne infectée ne ressent pas l’apparition de la maladie, car la fièvre fait son apparition à la surface interne de la muqueuse nasale. La rougeur apparaît en premier, mais elle est presque négligeable. Les premiers indicateurs sont la congestion nasale.

Les manifestations de la douleur, sous forme de brûlure et de sverbezh, sont perceptibles quelques jours avant l’apparition de bulles aqueuses. Les éruptions cutanées apparues, très petites, et sont remplies de solution légère, progressivement confuse.

Au fil du temps, l'éruption est brisée et elle se transforme en ulcères recouverts de croûtes à séchage rapide. Le cycle de la maladie dure environ une semaine. Si le processus de récupération se passe sans complications, tous les néoplasmes disparaissent sans laisser de trace.

Pour le traitement de l'herpès, nos lecteurs utilisent avec succès la méthode Elena Makarenko. En savoir plus >>>

Symptômes caractéristiques de la maladie

Fondamentalement, l'herpès dans la région nasale est un signe d'infection récurrente. Les tous premiers tissus internes sont touchés, avec le temps - des éruptions cutanées externes sont visibles.

Spécificité de l'infection dans le nez:

  • L'éruption a une structure différente, ce sont des éruptions plus denses sur le visage.
  • Les foyers d'éruptions ressemblent à des furoncles.
  • Au lieu d'éclater des abcès apparaissent des ulcères.
  • Les ulcères au milieu du nez guérissent plus rapidement que des formations similaires dans d'autres parties du corps.
  • Sévère douleur lorsque l'éruption apparaît.
  • Gonflement dans le nez est perceptible.
  • Parfois accompagné de faiblesse générale et de fièvre.

Avant de traiter l'herpès par le nez, vous devez poser le bon diagnostic. En raison du souffle constant du nez, il est souvent confondu avec les lésions de la muqueuse lors d’un rhume. Néanmoins, vous ne devez pas ignorer le problème, aucun traitement en temps opportun ne se heurte à la propagation du virus sur le nez et le visage.

Le retour de la maladie après une guérison apparente est possible plusieurs fois par an. Dans des circonstances particulièrement difficiles, on observe des rechutes dans 20 cas au maximum.

L'essence du traitement consiste à:

  • Réduire le délai de la période de développement aigu de la maladie.
  • Réduisez le nombre de rechutes.
  • Relâchez les symptômes.
  • Empêcher l'auto-infection à nouveau.
  • Renforce le corps en améliorant l'immunité.

Médicaments antiviraux

Différents médicaments sont prescrits à différents stades de la maladie. Si la fièvre se déroule sans complications, des préparations externes sont prescrites. La défaite de larges zones du corps nécessite un traitement par des pilules et des injections.

Formes de médicaments antiviraux:

La durée minimale de traitement est une semaine. Seul un médecin peut recommander un schéma thérapeutique car l’automédication peut être dangereuse, il peut y avoir des effets indésirables liés au surdosage. Le spécialiste désignera un cours de restauration en fonction de l'âge, de l'état du système immunitaire.

Pilules pour l'herpès

Les médicaments suivants se sont avérés les meilleurs pour résoudre le problème:

Avant de traiter l'herpès par le nez d'un enfant, il convient de garder à l'esprit que les patients de moins de 12 ans ne sont pas autorisés à utiliser des médicaments antiviraux. Pour lutter efficacement contre l’infection future, le corps de l’enfant doit surmonter lui-même la fièvre et développer une immunité.

Le traitement avec des médicaments est toujours très efficace, mais l'utilisation de moyens de thérapie populaire n'est pas moins efficace.

Remèdes populaires pour le traitement des infections virales dans le nez

Les recettes de la thérapie populaire sont mises à l'épreuve du temps et concurrencent avec succès les développements modernes des pharmaciens. En tant que méthode de supplément, la médecine traditionnelle est généralement une option idéale.

  • Huile d'argousier.
  • Huiles utilisées en aromathérapie à partir d'eucalyptus, de genévrier, d'arbre à thé.
  • Écarlate
  • Kalanchoe.
  • Alcool de camphre.

Humidifié avec un coton-tige, plusieurs fois par jour, vous devez traiter la lésion.

En appliquant les connaissances pour traiter les boutons de fièvre sous le nez, il est facile de vaincre rapidement le rhume. Utilisez la capacité anti-inflammatoire du film de l'œuf à la coque pour favoriser la guérison. Il doit être séparé de la coque et appliqué à l'endroit affecté.

Vous pouvez lubrifier la gousse d'ail coupée en bulles, qui possède des propriétés antivirales. Faciliter parfaitement le cours de la maladie, et le sel de table commun contribue à la guérison des plaies, il suffit de l'appliquer à l'inflammation de son grain.

Le jus de citron et la teinture de propolis possèdent des propriétés médicinales idéales, dont vous avez besoin pour lubrifier les points sensibles plusieurs fois par jour.

N'oubliez pas que plus le système immunitaire est fort, plus la maladie coule facilement, plus la guérison est rapide. Les thés médicinaux jouent un rôle particulier à cet égard.

La composition des frais de guérison est souhaitable, notamment:

L'échinacée, la racine de ginseng et la racine dorée ont des capacités immunostimulantes. Les infusions de ces plantes, utilisées par voie orale, accélèrent les processus de régénération dans le corps.

La médecine traditionnelle peut améliorer l'état du patient, réduire les démangeaisons, soulager la douleur et désinfecter la zone touchée.

L'essentiel est que si vous ne comparaissez pas, vous ne devez pas vous auto-traiter, mais rendez-vous chez un virologue, qui vous prescrira la meilleure option de traitement, renforcée par un traitement complexe. Les procédures visant à renforcer le système immunitaire et les soins de santé contribueront à éviter les rechutes et à faire oublier le problème pour toujours.

  • Êtes-vous en proie à des démangeaisons et des brûlures dans les éruptions cutanées?
  • L'apparition d'ampoules ne vous ajoute pas la confiance en vous-même...
  • Et embarrassant, surtout si vous êtes atteint d'herpès génital...
  • Et les pommades et les médicaments recommandés par les médecins pour une raison quelconque ne sont pas efficaces dans votre cas...
  • De plus, des rechutes permanentes sont déjà fermement entrées dans votre vie...
  • Et maintenant, vous êtes prêt à profiter de toute occasion qui vous aidera à vous débarrasser de l'herpès!

Un remède efficace contre l'herpès existe. Suivez le lien et découvrez comment Elena Makarenko s'est guérie de l'herpès génital en 3 jours!

L'herpès dans le nez - les causes de l'apparition et le traitement à la maison. Comment et comment soigner rapidement l'herpès au nez chez un enfant ou chez une femme enceinte

Avez-vous remarqué un nez douloureux? C'est peut-être l'herpès. La cause de l'inflammation de la muqueuse nasale est grave. C'est un virus de l'herpès simplex. Les plaies apparaissent plus souvent sur les lèvres, provoquent des sensations désagréables, deviennent enflammées, couvrent d'une croûte. L'emplacement de l'éruption dépend de la manière dont le virus pénètre dans l'organisme. S'il passe par le nez, les premières éruptions cutanées et les suivantes apparaîtront à l'intérieur du nez.

Symptômes du virus de l'herpès dans le nez

L'inflammation à l'intérieur du nez peut être l'herpès s'il existe de tels symptômes:

  • douleur dans le nez;
  • pincement, picotement;
  • des démangeaisons;
  • irritation des muqueuses.

Une personne qui a rencontré le virus pour la première fois peut penser que ces symptômes sont associés à une blessure au froid et aux muqueuses. Symptômes supplémentaires de la maladie:

  • gonflement des narines et près du nez;
  • rougeur de la muqueuse;
  • douleur à la tête, fièvre possible.

Si vous sentez que vous comprenez que vous ne souffrez pas d'un rhume et que le nez douloureux ne disparaît pas pendant une longue période, il est fort probable que vous soyez confronté à l'herpès. Si, après la découverte de tels symptômes, le traitement nécessaire n'est pas effectué à temps, la plaie peut se propager au-delà du nez. La croûte peut ensuite apparaître à l'extérieur, couvrant la zone autour du nez, sur les lèvres.

Raisons

Le premier type de virus provoque les symptômes de la maladie très rapidement après l'ingestion. La durée maximale des symptômes peut aller jusqu'à 1 mois. La cause du virus peut être:

  • contact avec la membrane muqueuse d'une personne malade;
  • trajectoire aéroportée;
  • la pénétration du virus à travers des objets de la vie quotidienne sur la membrane muqueuse ou des microfissures sur la peau.

Le virus, pénétrant dans le corps, commence à se multiplier activement sous la peau. Les cellules infectées meurent, les saines voisines deviennent infectées. Le virus affecte les racines nerveuses, ce qui provoque une gêne, des toxines sont sécrétées sur la peau endommagée. Par conséquent, l'inflammation provoque des sensations très désagréables, surtout si ce type d'inflammation est apparu pour la première fois.

Comment et quoi traiter l'herpès à la maison

L'herpès au nez est traité après un diagnostic obligatoire par un médecin. Un ulcère du nez peut être causé par d'autres maladies. Le médecin passe donc des tests pour détecter le virus:

  • gratter le site de la lésion pour un examen cytologique;
  • un test sanguin pour la détection des anticorps du virus de type 1;
  • analyse de la présence d'ARN viral dans le sang.

Après le diagnostic, le traitement se poursuit à la maison, mais après avoir consulté un médecin. L'élimination des démangeaisons et des démangeaisons ne commence pas dès les premiers jours de traitement. Se débarrasser rapidement de l'herpès ne fonctionnera pas. Les croûtes dans le nez guérissent lentement et apportent une gêne pendant longtemps. Vous pouvez essayer de soigner rapidement l'herpès avec une approche thérapeutique intégrée.

Drogues

Le traitement avec des médicaments et des pommades est très important pour prévenir le développement de complications bactériennes. Le traitement médicamenteux contre les rechutes lorsque la maladie apparaît chez l’enfant est particulièrement important. Les éruptions virales sous forme de bulles peuvent sembler inoffensives, mais éliminer définitivement l'agent pathogène ne fonctionnera pas. Il faut apprendre à guérir une maladie et mieux vaut prévenir sa survenue.

Pilules pour l'herpès

La publicité promet de guérir l'herpès en un jour. De tels résultats médecine n'a pas encore enregistré. Le traitement médicamenteux donne des résultats positifs. Vous pouvez trouver beaucoup de médicaments dans les pharmacies pour vous aider à guérir le premier type de virus. Populaire:

Que frottis des plaies dans le nez

Le traitement avec des comprimés est efficacement accompagné par des moyens externes. La pommade pour l'herpès dans le nez aide à éliminer les symptômes désagréables et favorise la guérison de la zone touchée sur la peau. Souvent utilisé:

  • Pommade Zovirax;
  • Herpevir;
  • Onguent de zinc;
  • Gel de Panavir;
  • Pommade Arazaban.

L'utilisation de pommades et de gels assèche la coquille de l'ulcère, favorise une guérison plus rapide. Chaque médicament a ses propres caractéristiques d'utilisation, ses effets secondaires et ses contre-indications. Avant d'acheter un médicament, assurez-vous de consulter un médecin. Pas besoin d'essayer de diagnostiquer et de guérir soi-même sur les symptômes décrits ou l'éruption photo.

Remèdes populaires pour le rhume sur le nez

Lorsqu'une maladie est détectée, elle doit être traitée de manière globale. Ne touchez pas vos mains contre l'acné, il est également important d'utiliser des moyens individuels d'hygiène afin de ne pas infecter les membres de la famille. Le flacon peut éclater et libérer du liquide infectieux. Pour compléter le traitement principal et appliquer les méthodes de la médecine traditionnelle. Ces conseils aideront à faire face à la maladie:

  • lubrification de l'inflammation de l'huile de sapin 3 fois par jour;
  • Traitez également la peau affectée avec du jus d'aloès trois fois par jour.
  • étaler l'ulcère avec de la teinture de propolis avec de l'eau 1: 1;
  • boire des thés à base d'herbes d'échinacée, de camomille, de calendula, de millepertuis pour augmenter l'immunité;
  • appliquer du soda dilué avec de l'eau sur la zone enflammée;
  • traitement des gousses d'ail émincées.

La cause d'une éruption cutanée chronique est toujours à l'intérieur du corps, pas à l'extérieur. Ceci est principalement un affaiblissement des défenses de l'organisme. Il ne suffit pas de simplement oindre l'inflammation. Le traitement dans ce cas implique la prise d'agents fortifiants et immunostimulants. Le maintien en temps voulu de l’immunité est une bonne prévention d’une maladie virale.

Quel médecin traite l'herpès

L'herpès peut être de différentes formes, donc différents médecins peuvent le traiter. Cela peut être un dermatologue, un thérapeute, un immunologiste, un urologue. Un virus qui provoque une inflammation du nez est traité par un thérapeute. Dans certains cas, lorsque la maladie est caractérisée par de fréquentes rechutes, le thérapeute peut consulter un autre spécialiste - un immunologiste. Règles:

  • Chez une personne fortement immunisée, la maladie disparaît en une à deux semaines et nécessite un traitement symptomatique.
  • Si l’immunité est affaiblie, le virus s’embêtera encore et encore. Si, au cours de l'année, la maladie est perturbée plus de 3 fois, vous devez faire attention au système immunitaire et suivre un traitement complet.

Caractéristiques du traitement de l'herpès

Le médecin, en fonction des caractéristiques de votre santé, de votre âge et de votre immunité, sélectionne le traitement qui vous convient. Avec le mauvais traitement, un virus inoffensif peut entraîner de graves complications. Il est particulièrement dangereux pour les personnes à faible immunité, les enfants, les personnes âgées et les femmes enceintes. La maladie chez les personnes fortement immunisées progresse plus rapidement: de l'apparition de l'ulcère à la gale (leur dessèchement), il s'écoule de 6 à 8 jours. Si elles sont mal traitées, les ulcères peuvent former des accumulations purulentes et le traitement peut être retardé indéfiniment.

Avoir un enfant

La maladie chez les enfants est plus grave et présente des symptômes plus prononcés. Le traitement est effectué comme pour les adultes, mais toujours sous la surveillance d'un spécialiste. Complètent souvent la nomination d'antihistaminiques, ce qui aidera l'enfant à faire face aux sensations désagréables des verrues. Lorsque la température augmente, la prescription de médicaments systémiques est obligatoire:

  • Acyclovir;
  • Famvir;
  • Valtrex.

Pendant la grossesse

Une femme enceinte est responsable non seulement de sa santé, mais également de celle du fœtus. Le traitement de l'herpès doit être sous la supervision d'un médecin. La survenue d'herpès pendant la grossesse est beaucoup plus dangereuse que la survenue d'une rechute. L'herpès chronique est plus facile à traiter: la maladie se présente sous une forme plus faible, moins dangereuse pour le fœtus. Règles de base:

  • Chez les femmes enceintes, le virus est traité avec des interférons, des vitamines prescrites et des remèdes locaux sous forme de pommades et de gels.
  • Pendant l'allaitement, de nombreux médicaments seront contre-indiqués. Le traitement consistera en l'application locale de pommades telles que Zovirax, Arazaban, pommade au zinc, l'utilisation d'antihistaminiques.

Les informations présentées dans l'article sont à titre informatif seulement. Les matériaux de l'article n'appellent pas d'auto-traitement. Seul un médecin qualifié peut diagnostiquer et conseiller un traitement en fonction des caractéristiques individuelles d'un patient particulier.

En Savoir Plus Sur Les Maux De Gorge

Les méthodes les plus efficaces pour traiter un mal de gorge à la maison

Nez qui coule

Il n’ya pas une seule personne qui n’ait pas eu mal à la gorge au moins une fois dans sa vie. Ce sont des sentiments désagréables qui peuvent être le début d'un rhume, d'une grippe et de maladies plus graves.

L'herpès dans la gorge: les principaux symptômes d'une infection virale

Nez qui coule

L'herpès est une maladie virale qui affecte le corps humain. Elle se manifeste à la surface des muqueuses par un groupe de petites bulles remplies d'un contenu jaunâtre et aqueux.

Partagez Avec Vos Amis