Principal / Laryngite

Hypertrophie des amygdales

Laryngite

Hypertrophie des amygdales - augmentation de la taille des formations lymphoïdes situées entre les arcs antérieur et postérieur du voile du palais, sans signe de changement inflammatoire. Manifestations cliniques - inconfort en avalant, détérioration de la respiration nasale et buccale, ronflement, nasal, distorsion de la parole, dysphagie. Les principaux critères de diagnostic comprennent les informations anamnestiques, les plaintes, les résultats de la pharyngoscopie et les tests de laboratoire. Les tactiques thérapeutiques dépendent de la gravité de l'hypertrophie et consistent en un traitement médicamenteux, en un traitement de physiothérapie ou en une amygdalectomie.

Hypertrophie des amygdales

Hypertrophie des amygdales - une maladie courante qui touche 5 à 35% de la population totale. Environ 87% de tous les patients sont des enfants et des adolescents âgés de 3 à 15 ans. Parmi les personnes d'âge moyen et âgées, ces changements sont extrêmement rares. Souvent, cette affection est associée à une augmentation des amygdales nasopharyngées - adénoïdes, ce qui indique une hyperplasie générale du tissu lymphoïde. La prévalence de la pathologie dans la population pédiatrique est associée à une incidence élevée de ARVI. Une hyperplasie du tissu lymphoïde du pharynx avec la même fréquence est détectée chez les hommes et les femmes.

Raisons

En oto-rhino-laryngologie moderne, l'hypertrophie des amygdales est considérée comme une réponse compensatoire. La croissance du tissu lymphoïde peut être précédée d'un état accompagné d'immunodéficience. En règle générale, les amygdales élargies sont causées par:

  • Maladies inflammatoires et infectieuses. Les amygdales palatines sont l'organe dans lequel se produit le contact principal avec l'antigène, son identification ainsi que la formation d'une réponse immunitaire locale et systémique. L'hypertrophie est le plus souvent causée par le SRAS, des pathologies inflammatoires récurrentes de la bouche et du pharynx (adénoïdite, stomatite, caries, pharyngite, etc.), des maladies infectieuses de l'enfance (rougeole, coqueluche, scarlatine, etc.).
  • Diminution de l'immunité. Cela inclut toutes les maladies et tous les facteurs susceptibles de réduire l’immunité locale et les défenses générales du corps - hypovitaminose, nutrition insuffisante, mauvaises conditions environnementales, hypothermie des amygdales lors de la respiration buccale et des maladies endocriniennes. L'insuffisance surrénalienne et la carence en thymus jouent le plus grand rôle dans ce dernier groupe.
  • Diathèse lymphohypoplastique. Cette version de l'anomalie de la constitution se manifeste par une tendance à diffuser l'hyperplasie du tissu lymphoïde. En outre, ce groupe de patients est caractérisé par une immunodéficience, une réactivité réduite et une adaptation de l'organisme aux effets de facteurs environnementaux.

Pathogenèse

Pour les enfants de moins de 3 ou 4 ans, il existe un manque d’immunité cellulaire sous la forme d’un déficit en T-helpers. Ceci, à son tour, empêche la transformation des lymphocytes B en plasmocytes et la production d'anticorps. Un contact constant avec des antigènes bactériens et viraux entraîne une production excessive de lymphocytes T fonctionnellement immatures dans les follicules lymphoïdes des amygdales et leur hyperplasie. Les maladies infectieuses et inflammatoires du nasopharynx sont accompagnées d'une production accrue de mucus. Il coule à l'arrière du pharynx et irrite les amygdales palatines, provoquant leur hypertrophie. Dans la diathèse hypoplasique lymphatique, en plus de l'hyperplasie persistante de tout le tissu lymphoïde du corps, une insuffisance fonctionnelle est observée, ce qui entraîne une tendance accrue aux allergies et aux maladies infectieuses. Les réactions allergiques, qui entraînent la dégranulation des mastocytes, l’accumulation dans le parenchyme des amygdales d’un grand nombre d’éosinophiles, jouent un rôle important dans la pathogenèse de la maladie.

Classification

Selon les critères de diagnostic de Preobrazhensky B.S., il existe 3 degrés d'augmentation des amygdales palatines:

  • Je st. - les tissus des amygdales occupent moins de 1/3 de la distance entre le bord de l'arcade palatine antérieure et la luette ou la ligne médiane du pharynx.
  • II st. - le parenchyme hypertrophié remplit les 2/3 de la distance ci-dessus.
  • III Art. - Les amygdales atteignent la luette du palais mou, se contactent ou se pénètrent.

Selon le mécanisme de développement, on distingue les formes suivantes de la maladie:

  • Forme hypertrophique. En raison de changements physiologiques liés à l'âge ou d'anomalies constitutionnelles.
  • Forme inflammatoire. Accompagnement des maladies infectieuses et bactériennes de la cavité buccale et du nasopharynx.
  • Forme hypertrophique-allergique. Il se produit sur le fond des réactions allergiques.

Les symptômes

Les premières manifestations de la maladie sont une sensation de gêne lors de la déglutition et la sensation d'un corps étranger dans la gorge. Étant donné qu'une augmentation des amygdales palatines est souvent associée à des végétations adénoïdes, il est difficile de respirer par le nez, en particulier pendant le sommeil. La prolifération ultérieure du tissu lymphoïde se manifeste par un sifflement lors de l'inspiration et l'expiration par le nez, une toux nocturne et un ronflement, une détérioration de la respiration buccale.

Avec l'hypertrophie II-III Art. il y a violation des propriétés de résonance du tube superposé (cavités du pharynx, du nez et de la bouche) et diminution de la mobilité du palais mou. Il en résulte une dysphonie caractérisée par une parole nasale fermée et inintelligible et par une distorsion de la prononciation des sons. La respiration nasale devient impossible, le patient est obligé de passer à la respiration avec la bouche ouverte. En raison d'un apport insuffisant d'oxygène dans les poumons, une hypoxie se développe, qui se manifeste par une détérioration du sommeil et de la mémoire, ainsi que par des épisodes d'apnée du sommeil. Une augmentation prononcée des amygdales conduit à la fermeture de la lumière pharyngée du tube auditif et à une déficience auditive.

Des complications

Le développement de complications de l'hypertrophie des amygdales est associé à une violation de la perméabilité du nasopharynx et de l'oropharynx. Cela conduit à bloquer l'écoulement de sécrétion produite par les cellules caliciformes de la cavité nasale et à altérer la fonction de drainage du tube auditif, ce qui provoque le développement d'une rhinite chronique et d'une otite moyenne purulente. La dysphagie s'accompagne d'une perte de poids, de béribéri et de pathologies du tractus gastro-intestinal. Dans le contexte de l'hypoxie chronique, des troubles nerveux se développent, car les cellules cérébrales sont les plus sensibles au manque d'oxygène.

Diagnostics

Pour effectuer un diagnostic d'hypertrophie des amygdales par un oto-rhino-laryngologiste, une analyse complète, une comparaison de données anamnestiques, des plaintes de patients, des résultats d'un examen physique, des tests de laboratoire et une différenciation avec d'autres pathologies sont effectuées. Ainsi, le programme de diagnostic comprend:

  • Collecte d'anamnèse et de plaintes. L'hyperplasie des amygdales est caractérisée par une insuffisance respiratoire, une gêne lors de la déglutition sans syndrome d'intoxication concomitante et l'apparition d'une angine de poitrine dans le passé.
  • Pharyngoscopie. Avec son aide, des amygdales palatines de couleur rose vif, agrandies symétriquement, avec une surface lisse et des lacunes libres sont déterminées. Leur consistance est dense-élastique, moins souvent - douce. Aucun signe d'inflammation.
  • Test sanguin général. Les modifications détectées dans le sang périphérique dépendent de la variante étiopathogénétique des amygdales dilatées et peuvent être caractérisées par une leucocytose, une lymphocytose, une éosinophilie et une augmentation de la RSE. Souvent, les données obtenues sont utilisées pour le diagnostic différentiel.
  • Radiographie du nasopharynx. Il est utilisé en présence de signes cliniques d'hypertrophie concomitante des amygdales pharyngiennes et d'une information faible de la rhinoscopie postérieure. Vous permet de déterminer le degré d'obstruction de la lumière du tissu lymphoïde du nasopharynx et de développer des tactiques en vue d'un traitement ultérieur.

Le diagnostic différentiel est réalisé avec une amygdalite hypertrophique chronique, un lymphosarcome, un mal de gorge avec leucémie et un abcès intramidalgique froid. Pour l'amygdalite chronique, les épisodes d'inflammation des amygdales dans l'histoire, l'hyperhémie et les attaques purulentes au cours de la pharyngoscopie, le syndrome d'intoxication sont caractéristiques. Dans le lymphosarcome, dans la plupart des cas, il n'y a qu'une lésion d'amygdale palatine. L'angine de leucémie se caractérise par l'apparition de modifications ulcéreuses-nécrotiques sur toutes les muqueuses de la cavité buccale, ainsi que par la présence d'un grand nombre de blastes dans le test sanguin général. Avec un abcès froid, l’une des amygdales devient arrondie et, lorsqu’elle est pressée, un symptôme de fluctuation est déterminé.

Traitement de l'hypertrophie des amygdales

La tactique thérapeutique dépend directement du degré de croissance du tissu lymphoïde, ainsi que de la gravité de la maladie. Le traitement peut ne pas être réalisé avec une sévérité minime des manifestations cliniques - avec le vieillissement, le tissu lymphoïde s'invertit et les amygdales diminuent de volume indépendamment. Pour la correction de l'hypertrophie I-II Art. des mesures physiothérapeutiques et des moyens pharmacologiques sont utilisés. Une augmentation du grade II-III en association avec une insuffisance respiratoire sévère et une dysphagie est une indication pour l'ablation chirurgicale des amygdales.

  • Traitement de la toxicomanie. En règle générale, il s'agit du traitement des amygdales palatines avec des préparations antiseptiques d'un astringent à base d'immunomodulateurs à base d'argent et de plantes. Ce dernier peut également être utilisé pour rincer le nez. Les préparations lymphotropes sont utilisées pour une exposition systémique.
  • Agents physiothérapeutiques. Les méthodes les plus courantes sont la thérapie par l'ozone, l'irradiation par ultraviolets à ondes courtes, l'inhalation avec des eaux minérales gazeuses et des solutions de boue, l'électrophorèse et les applications de boue dans la région sous-maxillaire.
  • Amygdalectomie. Son essence réside dans l'élimination mécanique du parenchyme envahi par les amygdales avec l'aide du tosillotome Mathieu. L'opération est réalisée sous anesthésie locale. En médecine moderne, la diathermocoagulation et la cryochirurgie, basées sur la coagulation du tissu amygdalien sous l'influence du courant à haute fréquence et des basses températures, gagnent en popularité.

Pronostic et prévention

Le pronostic de l'hypertrophie des amygdales est favorable. L'amygdalectomie conduit à l'élimination complète de la dysphagie, à la restauration de la respiration physiologique et à la normalisation de la parole. L'hyperplasie modérée du tissu lymphoïde subit une involution indépendante liée à l'âge, à partir de 10 à 15 ans. Il n'y a pas de mesures préventives spécifiques. La prophylaxie non spécifique repose sur le traitement opportun des maladies inflammatoires et infectieuses, la correction des troubles endocriniens, la réduction au minimum du contact avec des allergènes, la réadaptation en sanatorium et une thérapie vitaminique rationnelle.

Causes et traitement de l'hypertrophie des amygdales

Contenu de l'article

Ainsi, l'hypertrophie temporaire des amygdales du premier degré est une variante de la norme pour la période aiguë d'une maladie infectieuse. Une augmentation des amygdales de grade 2 et 3 entraîne des symptômes de la maladie et nécessite un traitement. Une pathologie survient souvent chez les enfants.

L'hypertrophie des glandes peut se développer parallèlement à une augmentation de l'amygdale pharyngée ou linguale. Souvent, une glande dilatée est diagnostiquée sur le fond des végétations adénoïdes et vice versa.

Les amygdales, selon leur taille, peuvent être classées comme suit:

  • Étape 1 - caractérisée par une diminution d'un tiers de la lumière de la gorge;
  • au deuxième degré, le diamètre diminue de 2/3;
  • le troisième degré est caractérisé par une combinaison des surfaces des amygdales, qui recouvre complètement la lumière de la gorge.

Causes de l'hypertrophie

Il n'est pas possible de dire exactement pourquoi la glande devient hypertrophiée. Cependant, il est prudent de dire qu'il s'agit d'une réaction protectrice du corps face à l'action d'un facteur indésirable.

Chez les enfants, en raison du sous-développement du système immunitaire, le tissu lymphoïde est très variable, de sorte que son hyperplasie n'exige pas une action durable du facteur dommageable.

Les facteurs prédisposants qui entraînent la prolifération du tissu lymphoïde, ce qui provoque une hypertrophie des amygdales chez les enfants, comprennent:

  • défense immunitaire diminuée;
  • exacerbation de pathologie chronique;
  • régime alimentaire malsain;
  • infections fréquentes (ARVI, grippe);
  • la présence d'une infection dans la gorge (pharyngite) ou le nasopharynx (sinusite);
  • amygdalite chronique, quand les microbes s'accumulent dans les plis de la membrane muqueuse, soutenant la réponse inflammatoire;
  • lourdes charges physiques;
  • air sec pollué;
  • risques professionnels.

Notez que les enfants dont les parents ont souffert de végétations adénoïdes ou d'amygdales, c'est-à-dire dont l'hérédité est lourde, souffrent plus souvent.

Comment cela se manifeste-t-il?

Dans la plupart des cas, lorsque l'on fait référence à un oto-rhino-laryngologiste, on diagnostique la croissance du tissu lymphoïde, non seulement les glandes, mais aussi l'amygdale pharyngée. La gravité des symptômes cliniques dépend du degré d'hypertrophie des amygdales et du chevauchement de la lumière laryngée.

Lorsque vous essayez d'inspecter vous-même les amygdales dans le miroir, vous ne pouvez constater leur augmentation qu'avec les deuxième et troisième degrés. La croissance 1 degré n'est pas si perceptible, ainsi une personne ne fait pas attention aux symptômes. Au fur et à mesure que l'hypertrophie de grade 2 se développe, des signes indiquant une maladie commencent à apparaître. À mesure que les glandes se développent, elles se soudent entre elles et la luette.

Sur la consistance des amygdales se compactent avec une couleur hyperémique (avec inflammation) ou jaune pâle. Remarquez cliniquement que la vue hypertrophiée des glandes peut être fondée sur les motifs suivants:

  1. l'enfant commence à respirer fortement, ce qui est particulièrement visible lorsqu'il joue à des jeux de plein air;
  2. difficulté à avaler;
  3. il y a un élément étranger dans la gorge;
  4. la voix change, devient nasale. Parfois, il n'est pas possible de comprendre dès le début ce que dit l'enfant, car certains sons sont déformés.
  5. le ronflement et la toux sont parfois notés.

Avec la prolifération des tissus lymphoïdes, le passage des aliments solides est entravé. Lorsque l'inflammation des amygdales développent une angine. C'est typique pour elle:

  • début aigu;
  • détérioration rapide;
  • hyperthermie fébrile;
  • plaque purulente sur les amygdales, suppuration des follicules, pus dans les lacunes.

Examen diagnostique

Pour poser un diagnostic précis, vous devez consulter un médecin:

  1. Dans un premier temps, le médecin interroge les plaintes, examine les caractéristiques de leur apparence et analyse également l’histoire de la vie (conditions de vie, maladies passées et présentes). De plus, les ganglions lymphatiques régionaux sont palpés pour l'inflammation;
  2. lors de la deuxième étape, une pharyngoscopie est réalisée. Elle permet de contrôler l'état des amygdales, d'évaluer l'étendue du processus et de déterminer l'étendue de la croissance du tissu lymphoïde. La rhinoscopie est également recommandée.
  3. la troisième étape implique la réalisation de diagnostics de laboratoire. Pour cela, le patient est envoyé pour une microscopie et une culture. Le matériel d'examen est un écouvillon amygdalien.

Les analyses fournissent l’occasion de confirmer ou d’exclure une lésion infectieuse des glandes, ainsi que d’établir la sensibilité des microbes aux antibiotiques.

L'otoscopie, l'endoscopie rigide, la fibroendoscopie et l'échographie sont réalisées pour identifier les complications. Dans le processus de diagnostic, l'hypertrophie doit être différenciée de l'amygdalite chronique, de l'oncopathologie et de l'abcès.

Traitement conservateur

Avant de décider quoi utiliser pour le traitement, il est nécessaire d'analyser les résultats du diagnostic. Il est particulièrement nécessaire de prendre en compte le degré de croissance du tissu lymphoïde, la présence d'infection et d'inflammation.

Pour les actions du système peuvent être affectés:

  • agents antibactériens (Augmentin, Zinnat);
  • médicaments antiviraux (Nazoferon, Aflubin);
  • médicaments antihistaminiques qui réduisent le gonflement des tissus (Diazolin, Tavegil, Erius);
  • thérapie de vitamine.

Pour l'exposition locale, le rinçage du pharynx avec des solutions à effets antiseptiques et anti-inflammatoires est indiqué. Furacilin, Chlorhexidine, Givalseks et Miramistin conviennent à la procédure. Également autorisé à rincer avec une décoction d'herbes (camomille, achillée millefeuille, sauge).

Si nécessaire, lubrification prescrite des solutions pour amygdales avec effet antiseptique, desséchant et hydratant. Pour évaluer efficacement l'efficacité du traitement médicamenteux, vous devez consulter régulièrement votre médecin et lui poser un diagnostic. Un bon résultat peut être obtenu en renforçant simultanément la défense immunitaire.

Intervention chirurgicale

L'hypertrophie des amygdales de grade 3 chez l'enfant doit être traitée chirurgicalement. Avec une telle augmentation des glandes, non seulement les symptômes de la maladie sont concernés, mais également des complications. L'insuffisance respiratoire est pleine d'hypoxie, à partir de laquelle l'enfant est somnolent, inconsidéré et méchant.

L'enlèvement des amygdales, ou amygdalectomie, ne dure pas plus de 50 minutes.

Pour vous préparer à l'opération, vous devez subir un examen complet pour identifier les contre-indications.

L'intervention chirurgicale peut être tolérée par:

  • maladie infectieuse aiguë;
  • exacerbation de pathologie chronique;
  • coagulopathie;
  • maladies incontrôlées du système nerveux (épilepsie);
  • asthme bronchique sévère.

En consultation avec un oto-rhino-laryngologiste, la question du retrait des végétations adénoïdes avec les glandes au cours de leur hypertrophie peut être envisagée. Avant la chirurgie, il est nécessaire de déterminer la présence de réactions allergiques aux anesthésiques locaux (Novocain, lidocaïne).

La chirurgie peut être effectuée sous anesthésie locale ou générale. Ceci est déterminé par l'anesthésiste lors de l'entretien et des résultats du diagnostic.

L'amygdalectomie est habituellement pratiquée conformément au plan afin que vous puissiez examiner l'enfant de manière approfondie, évitant ainsi les complications et allégeant la période postopératoire.

L’hospitalisation pour chirurgie est réalisée lorsque l’enfant a:

  • essoufflement;
  • le ronflement;
  • la parole est changée;
  • hypertrophie des amygdales du 3ème degré.

En période postopératoire et avant l'opération, les parents doivent être proches de l'enfant. Cela le rassurera un peu et facilitera le travail des chirurgiens. Si l'enfant est émotionnellement labile, une anesthésie générale est choisie afin d'éviter que le personnel médical ne l'arrache des mains pendant l'opération.

Immédiatement après la chirurgie, il est interdit de tousser et de parler pour ne pas blesser les vaisseaux sanguins et ne pas causer de saignements.

N'ayez pas peur si l'enfant va libérer de la salive mélangée à du sang. Après avoir consulté votre médecin, vous pourrez boire de l’eau au bout de quelques heures, de préférence avec une paille.

À partir du deuxième jour, les aliments liquides, tels que le yogourt, le kéfir ou le bouillon, sont autorisés. Le brossage des dents doit être différé de plusieurs jours. Nous soulignons qu'après l'opération peut:

  • En avalant, il y a une douleur en réponse à une lésion tissulaire. Les analgésiques sont prescrits pour réduire la douleur;
  • hyperthermie de bas grade;
  • lymphadénite régionale;
  • des croûtes dans la gorge;
  • sang dans la salive.

L'extrait est possible après 10 jours. Toutefois, cela ne signifie pas que vous puissiez retourner à la vie habituelle. Il est également interdit d'utiliser des aliments solides, des boissons chaudes et une charge physique lourde. Il est nécessaire de se souvenir de l’utilisation du mode vocal.

Avec une légère augmentation des amygdales, l'observation dynamique des enfants par un médecin est nécessaire, car ils peuvent normaliser la taille des amygdales. Les complications de l'opération sont extrêmement rares et sont donc considérées comme simples en oto-rhino-laryngologie.

Mesures préventives

Pour protéger l'enfant de la chirurgie, il suffit de suivre les recommandations suivantes:

  • visiter régulièrement le dentiste pour un examen de routine, car la carie est une infection chronique;
  • traiter en temps voulu les inflammations et les infections de la gorge (amygdalite) et du nasopharynx (sinusite);
  • prévenir les maladies chroniques des organes internes;
  • bien manger;
  • donner suffisamment de temps pour dormir et se reposer;
  • marcher souvent à l'air frais;
  • ventiler régulièrement la pièce, faire un nettoyage humide et humidifier l'air;
  • faire du sport (natation, cyclisme);
  • éviter le contact avec les allergènes;
  • contact minimal avec les personnes atteintes de maladies infectieuses;
  • ne pas visiter les endroits avec une congestion massive de personnes pendant une épidémie de grippe;
  • durcir;
  • soigner l'organisme dans des sanatoriums au bord de la mer, en zone forestière ou dans les hautes terres.

L'hypertrophie des amygdales chez les enfants est une pathologie assez commune, mais cela ne signifie pas qu'elle ne peut être évitée. L'attention portée à la santé de l'enfant doit être prise en compte dès la naissance pour créer une base solide pour la vie.

Les causes de l'augmentation (hypertrophie) des amygdales. Traitement des adultes et des enfants

Chez les enfants de 2 à 3 ans et de moins de 10 à 12 ans, on rencontre assez souvent un phénomène tel que l'hypertrophie des amygdales, c'est-à-dire leur augmentation. Chez l'adulte, cette maladie est beaucoup moins commune. Qu'est-ce que c'est, qu'est-ce qui l'a provoqué et comment est-il traité chez les patients de toutes tailles? Tous ces problèmes seront abordés dans cet article.

Quelle est l'hypertrophie des amygdales

Premièrement, il est utile de comprendre ce que sont les amygdales et quels types d’amygdales. Chez l’homme, la première barrière à l’entrée dans le système respiratoire est l’anneau pharyngé. Il se compose de quatre types d'amygdales:

  • Organes palatins et appariés tubaires;
  • pharyngé et lingual - organes non appariés.

À leur tour, ils constituent une collection de tissu lymphoïde (cellules) et servent de protection contre les virus et les bactéries. Chez les enfants de moins de six mois, ces organes ne remplissent pas leurs fonctions car ils sont mal développés physiologiquement. Par conséquent, pendant cette période, les enfants sont moins susceptibles de tomber malades. Le principal sommet de la croissance normale des amygdales se situe après l’année et avant l’école. À 10-12 ans, la période active d'augmentation s'achève et la quantité de tissu lymphoïde diminue progressivement. À la fin de la puberté chez l'homme, il y a soit sa disparition complète, soit la diminution maximale du nombre de cellules.

Sous l'influence de certains facteurs qui seront discutés plus tard, ce tissu se développe, c'est-à-dire que les amygdales commencent à se développer - principalement palatine et pharyngée.

Le second est le plus rapidement hypertrophié. Les mères entendent souvent le diagnostic d’adénoïdite de la part du spécialiste ORL. Cela signifie la présence d'un processus inflammatoire dans la région de l'amygdale pharyngée. Si cela devient chronique, alors les végétations adénoïdes commencent à se développer. Les concepts "adénoïdes" et "adénoïdite" sont proches, mais le premier caractérise le problème de l'hypertrophie, qui est une conséquence du premier.

Plus lentement, on observe une augmentation des amygdales, provoquée principalement dans le contexte d'amygdalites récurrentes et fréquentes. Par ailleurs, le terme "glandes" désigne spécifiquement ce type d'organe de l'anneau pharyngé. Un traitement sérieux de l'hypertrophie des glandes n'est pas nécessaire au tout début, mais dans les formes avancées, il est souvent nécessaire de recourir à des interventions chirurgicales. Il existe parfois des cas d’hypertrophie des glandes palatines et de dilution des végétations adénoïdes.

Causes de l'élargissement des amygdales chez les enfants

Les médecins ont tendance à penser que les rhumes fréquents causés par des microorganismes pathogènes sont la principale cause de la croissance des amygdales chez les patients jeunes.

C'est là que réside le mécanisme suivant: maladie → réaction protectrice du corps sous forme d'une légère augmentation du tissu lymphoïde → récupération → normalisation progressive de la taille des amygdales en 2 à 3 semaines. Il s’agit d’un processus standard qui n’entraîne aucune conséquence pathologique.

Si les maladies disparaissent les unes après les autres, ce qui se produit régulièrement dans les établissements préscolaires, le système change - la période de normalisation de la taille des amygdales en disparaît. Il s'avère que la guérison ne se fait pas jusqu'au bout et qu'un nouveau virus ou une nouvelle bactérie attaque déjà le corps. Les glandes ne sont pas encore revenues à la normale, mais sont obligées de "se défendre" à nouveau. C'est ainsi que le mécanisme de stimulation chronique de l'hypertrophie des amygdales palatines ou pharyngées est lancé. Ceci est déjà considéré comme une pathologie.

Mais les rhumes ne sont pas la seule raison. En général, une amygdale élargie est multifactorielle. À première vue, il est difficile de déterminer le provocateur exact de la maladie; une pharyngoscopie est donc nécessaire. Voici quelques causes plus courantes d'hypertrophie des amygdales:

  • les caries dentaires;
  • tendance aux réactions allergiques;
  • influence environnementale et climatique;
  • troubles endocriniens des glandes surrénales;
  • anomalies constitutionnelles.

Parfois, l'hypertrophie des amygdales est provoquée par une prédisposition immunologique basée sur l'insuffisance pathologique héréditaire du système lymphoïde. Mais cela fait déjà référence à la vraie hypertrophie. Cette maladie s'appelle "diathèse lymphatique".

Si la maladie n’est pas à un stade avancé, le processus d’hypertrophie des amygdales chez l’enfant est complètement réversible et n’est pas traité par des méthodes opératoires, mais par des méthodes conservatrices.

Symptômes de l'hypertrophie des glandes chez les enfants

Souvent, les parents se rendent à l'hôpital pour obtenir un diagnostic dans les cas graves, lorsque l'enfant commence à se plaindre. Quels sont les symptômes devraient alerter les adultes?

En règle générale, l'hypertrophie des amygdales chez l'enfant a un tableau clinique local et général. Observé:

  • difficultés respiratoires notables - l'enfant respire souvent par la bouche et, dans un rêve, il ronfle, il se produit parfois des crises d'apnée;
  • Retard mental général - Ceci est dû à un manque d'oxygène, car les glandes dilatées bloquent une partie de l'espace libre dans le pharynx ou le nasopharynx et les voies respiratoires sont violées.
  • troubles de la parole et de l'audition - problèmes de prononciation des consonnes;
  • la voix change - elle devient nasale;
  • distraction, manque de mémoire, troubles du sommeil;
  • élévation régulière de la température corporelle jusqu'à des marques subfébriles;
  • malocclusion avec incisives supérieures bombées;
  • changer la forme du visage - il devient plus allongé;
  • bouche constamment ouverte;
  • pâleur de la peau;
  • saillie du sternum en avant;
  • développement de troubles cardiovasculaires et d'incontinence urinaire nocturne dans les cas particulièrement négligés.

L'enfant lui-même peut se plaindre de maux de tête et de difficultés à avaler en l'absence d'infections virales des voies respiratoires.

Causes de l'élargissement des amygdales chez l'adulte

En principe, les causes de l'hypertrophie des amygdales chez l'adulte sont similaires à celles des enfants. Tout d'abord, il s'agit d'infections chroniques du nasopharynx et de la carie dentaire. Les cas de troubles immunologiques généraux ou de problèmes du système endocrinien ne sont pas exclus. Le contact avec le rayonnement est également un facteur provoquant.

Symptômes d'hypertrophie chez les personnes de plus de 18 ans

Chez l'adulte, les symptômes ne sont pas aussi prononcés que chez l'enfant. Mais le tableau clinique ressemble à ceci:

  • une personne souffre de maux de tête fréquents;
  • il y a clairement un manque constant d'oxygène;
  • l'ouïe est réduite;
  • des récidives fréquentes d'amygdalite purulente sont observées;
  • la rhinite chronique apparaît;
  • détérioration de la performance physique et mentale.

Bien entendu, ces facteurs peuvent s’appliquer à d’autres maladies, mais il est nécessaire de consulter un otolaryngologue. Il convient de rappeler que les adultes à risque de sinusite chronique, de sinusite, de rhinite allergique, d’asthme et d’autres maladies du système respiratoire, dans lesquels le système immunitaire réagit parfois par une augmentation du tissu lymphoïde.

Un gynécologue traite de nombreuses femmes contre l'infertilité depuis des années, mais elles ne font pas attention aux récidives fréquentes d'angine de poitrine, de rhinite, de sinusite ou d'otite. Étonnamment, mais le fait est que l'augmentation des glandes chez la femme adulte entraîne des problèmes de conception. Le fait est que les toxines constamment libérées lors d'infections chroniques peuvent atteindre les régions du cerveau responsables de la production des hormones nécessaires à la grossesse.

Les étapes

Selon l'ampleur de la croissance, il existe 3 degrés d'amygdales élargies chez les enfants et les adultes. Ceci s'applique aux amygdales palatines et pharyngiennes.

Taux d'augmentation des glandes palatines

Le premier degré est caractérisé par une légère augmentation, dans laquelle la distance entre l'arc et le milieu du pharynx n'est fermée que par au plus de la taille totale.
Avec le deuxième degré d'augmentation des amygdales, cette distance prend du total.
Au troisième degré, les amygdales sont déjà en contact les unes avec les autres.

Le degré d'augmentation de l'amygdale pharyngée

Les adénoïdes sont en fait une amygdale nasopharyngée élargie. Ils sont irréalistes à voir sans outils spéciaux, car ils sont pratiquement opposés au nez, plus près du centre du crâne.

  1. Le premier degré est caractérisé par une légère fermeture de la partie supérieure de l'ouvre-bouche - la partie postérieure du septum nasal.
  2. Dans la deuxième étape, l’espace vide est fermé par endroits.
  3. Avec ce dernier degré, cet espace se chevauche complètement et la personne respire par la bouche.

Il convient de noter que, néanmoins, chez l'adulte, l'augmentation des glandes n'est pas si rare, mais la croissance des végétations adénoïdes concerne 99% des cas de maladie infantile.

Élargissement unilatéral des glandes

Un cas non trivial et même dangereux est l'augmentation de l'amygdale, ce qui constitue une raison sérieuse de consulter un oncologue, un spécialiste de la tuberculose pulmonaire et un vénéréologue. En parallèle, une augmentation des ganglions sous-maxillaires, de l'oreille et du col utérin peut être observée.

Malheureusement, la cause peut être la croissance de tumeurs, le développement de la tuberculose pulmonaire, la syphilis et d'autres infections causées par des microorganismes atypiques. Il est nécessaire de prendre du matériel pour déterminer la présence de lymphosarcome, de lymphogranulomatose et d'autres maladies oncologiques. Si les analyses confirment la malignité d'une tumeur, alors prescrire l'excision de l'amygdale hypertrophiée et le traitement anticancéreux approprié. Un frottis est également effectué sur la flore pour l'ensemencement et pour déterminer la sensibilité aux antibiotiques.

Il faut être particulièrement attentif avec les enfants, car, par exemple, le lymphome de Burkitt, qui peut en être la cause, se développe très rapidement et est parfois précieux tous les jours. On sait que dans ce cas, la masse tumorale peut doubler en un jour.

Il est possible que l'augmentation de l'amygdale soit, d'une part, une caractéristique constitutionnelle d'un patient particulier ou simplement les conséquences d'un ARVI / ARI récent.

Dans toutes les situations, vous devez être vigilant et vis-à-vis de vos proches. Mieux vaut prévenir que perdre un temps précieux. Au début de la tumeur, la tuberculose et d’autres maladies graves sont transférées avec succès au stade de la rémission et, dans la plupart des cas, elles ne se permettent pas d’en savoir davantage plus tard.

Diagnostics

Pour un diagnostic précis, le médecin ORL effectue plusieurs études, notamment:

  • pharyngoscopie - l'inspection proprement dite des cavités buccale / nasale et la collecte du matériel étudié;
  • Rhinoscopie antérieure / postérieure - examen des voies nasales, y compris à l'aide d'un miroir à travers l'oropharynx;
  • radiographies latérales du nasopharynx - des photos sont prises pour établir l'étendue de l'hypertrophie des amygdales chez l'enfant et l'adulte.

Avant que les résultats du test ne soient disponibles, le médecin peut vous prescrire des médicaments et des rinçages.

Traitement

Dans les premiers stades de la maladie ne nécessite pas une approche agressive du traitement. ORL peut nommer:

  • des rinçages antiseptiques avec des solutions de FURACILLINE, CHLOROPHYLLIPT ou une décoction de camomille et de sauge;
  • lubrification de la membrane muqueuse des amygdales avec NITRATE SILVER;
  • des médicaments lymphotropes à action antimicrobienne tels que UMKALORA, TONZILGONA, TONZILOTRENA;
  • UHF-thérapie;
  • thérapie par ultrasons avec un effet direct sur les amygdales;
  • thérapie par l'ozone;
  • applications de boue;
  • voyages à la mer;
  • pour les enfants - l'exclusion des visites à l'équipe d'enfants pendant plusieurs mois au moins.

Si ces méthodes de traitement de l'hypertrophie des glandes et des végétations adénoïdes n'ont pas donné les résultats nécessaires, ou lorsque le diagnostic a été établi, la maladie était déjà plus proche du troisième stade, une intervention chirurgicale est alors prescrite.

Dans l'amygdalectomie, une partie du tissu lymphoïde dilaté des amygdales est réséquée. L'opération est réalisée sous anesthésie générale afin d'éliminer le stress psychologique chez l'enfant. L'anesthésie locale est utilisée chez l'adulte. Dans de très rares cas, une résection complète est prescrite, car cela réduit considérablement les fonctions de protection du corps à l'avenir. Selon le même principe et adénotomie - élimination des amygdales pharyngiennes hypertrophiées chez les enfants et les adultes.

En tant que thérapie adjuvante, il est permis d’appliquer certaines recettes de la médecine traditionnelle, par exemple, se gargariser avec du sel marin avec de l’eau dans une proportion de 5 à 7 g de substance par tasse d’eau bouillante ou enduire les amygdales de diverses huiles - abricot, amande, argousier ou propolis.

Mais en aucun cas, vous ne devez remplacer l'ordonnance du médecin par des recettes populaires. Ils ne font que compléter le complexe de traitement et ne le remplacent pas. L'auto-traitement provoque une prolifération supplémentaire du tissu lymphoïde et, par conséquent, des manipulations opérationnelles seront impossibles à éviter.

Hypertrophie des amygdales chez les enfants et les adultes. Comment traiter?

Les oto-rhino-laryngologistes doivent souvent répondre à la question de l’hypertrophie des amygdales.

Ce terme médical désigne l'élargissement pathologique des amygdales sans signe visible d'inflammation.

Cette pathologie est plus fréquente chez les enfants âgés de 5 à 10 ans. Les patients adultes souffrent de ce trouble beaucoup moins souvent.

Qu'est-ce que l'hypertrophie des amygdales?

L'anneau pharyngien forme quatre types d'amygdales (palatine, tubaire, pharyngée et linguale) qui empêche la pénétration d'agents pathogènes dans le nasopharynx, les voies respiratoires, les bronches et les poumons.

L'augmentation de leur taille est une réaction du système immunitaire à l'influence négative de facteurs externes, raison pour laquelle l'hypertrophie est moins courante chez l'adulte que chez l'enfant - son système de défense est déjà formé et moins vulnérable.

Causes de l'hypertrophie des amygdales chez les enfants

Selon les médecins, les maladies infectieuses récurrentes sont la cause la plus caractéristique du développement de la pathologie. Le corps de l’enfant n’est pas encore complètement réhabilité s’il est à nouveau attaqué par des infections et des virus.

Les autres causes de l'hypertrophie des glandes sont les suivantes:

  • maladies infectieuses passées telles que la rougeole, la rubéole, la diphtérie;
  • la présence de dents carieuses;
  • maladies allergiques;
  • pathologies endocriniennes des glandes surrénales;
  • vivre dans des zones soumises à des conditions environnementales défavorables;
  • malnutrition, carence en vitamines;
  • déficit héréditaire du système lymphoïde.

Si la maladie ne commence pas, l'hypertrophie peut être traitée sans intervention chirurgicale.

Symptômes et signes

Souvent, au début du développement de la pathologie, cela peut passer inaperçu. Les parents de l'enfant ou des patients adultes se rendent chez le médecin lorsque les signes deviennent prononcés. Les symptômes les plus courants de la maladie incluent:

  • difficulté à respirer, ronflement dans un rêve;
  • voix nasales;
  • déficience auditive, troubles de la parole;
  • fièvre
  • perte de mémoire et de concentration, aggravation du sommeil, maux de tête;
  • difficulté à avaler, habitude de garder la bouche ouverte.

L'hypertrophie est souvent accompagnée d'une toux sèche, qui ne peut être éliminée avec des médicaments ordinaires. Les patients peuvent se plaindre d'une sensation de coma dans la gorge, ce qui rend difficile la respiration et la déglutition des aliments.
Source: nasmorkam.net Chez l'adulte, les récidives fréquentes de rhinite chronique, de sinusite et de sinusite sont possibles. Le groupe à risque comprend les patients souffrant d'asthme et d'autres maladies du système respiratoire. Chez les femmes, une augmentation de l'amygdale causée par des maladies chroniques peut entraîner des difficultés pour concevoir un enfant.

Le degré d'hypertrophie des amygdales

Selon l'ampleur de l'expansion des organes, il existe trois degrés de grossissement. Pour déterminer le niveau de la pathologie, tracez mentalement une ligne allant de la langue aux bords des amygdales. Un corps en bonne santé ne devrait pas occuper plus du quart de cet espace.

1 degré

Le niveau d'expansion du tissu lymphoïde est insignifiant et ne dépasse pas plus du tiers de l'espace total. La structure et la couleur des glandes restent presque inchangées. La personne n'a pas de problème de respiration nasale ni de malaise. Aucun traitement spécifique n'est requis, mais un suivi médical et la mise en œuvre de ses recommandations sont nécessaires.

Hypertrophie de grade 2

La taille des glandes est considérablement augmentée, elles occupent la majeure partie de l'espace. Le patient peut se plaindre de difficultés respiratoires, de sensation de corps étranger dans la gorge, de difficulté à avaler des aliments.

L'enfant peut présenter des troubles de la parole, une toux sans expectoration, un ronflement pendant le sommeil. L'hypertrophie modérée chez les enfants nécessite un traitement immédiat.

Hypertrophie des amygdales chez les enfants de 3 degrés

Les amygdales palatines, dont la taille augmente considérablement, commencent à entrer en contact les unes avec les autres. Les enfants ont une voix nasillarde prononcée et une parole inappropriée. Les patients peuvent se plaindre de difficultés à avaler et à manger.

Une fonction respiratoire altérée peut conduire à une privation d'oxygène de tout l'organisme et à des troubles mentaux en résultant.

Code pour ICB 10

Donc, désigner un catalogue de maladies dans le classificateur international. Le code fait référence aux maladies associées à la violation des organes respiratoires. La liste comprend l'hypertrophie adénoïde, les amygdales dilatées avec l'hypertrophie adénoïde et les maladies chroniques de ces organes.

Amygdales hypertrophiées: photo

Aux stades 2 et 3 de la maladie, la taille des adénoïdes augmente et leur couleur passe du rose pâle au violet bleuâtre. La surface est recouverte de tubercules et un gonflement, des foyers purulents peuvent se former. La maladie de stade 3 est peu susceptible d’être exposée à la drogue et nécessite une intervention chirurgicale.

Pour les cas spéciaux, élargissez unilatéralement les amygdales. Cela peut être un signe de la présence d'une tumeur, d'une tuberculose pulmonaire, d'un lymphome, de la syphilis. Avec une augmentation des amygdales, le patient doit obligatoirement consulter un oncologue et un vénéréologue.

En même temps, l'hypertrophie peut être une caractéristique individuelle de l'organisme ou peut résulter d'une maladie respiratoire récente.

À quel médecin devrais-je aller? Méthodes de diagnostic

Comment traiter la maladie, détermine l'otolaryngologist. Premièrement, il procède à un examen général du patient afin de déterminer le degré d'amygdales dilatées et écoute ses plaintes.

Pour un diagnostic plus précis, il est possible d'utiliser la rhinoscopie, la pharyngoscopie, les rayons X du nasopharynx, les résultats d'analyses d'urine et de sang. Parfois, le diagnostic chez l'adulte est plus difficile que chez l'enfant.

Le pédiatre bien connu, Komarovsky, a indiqué que les causes d'une hypertrophie de la glande chez un enfant de 3 ans sont des maladies infectieuses transmises avec un traitement insuffisant ou incomplet.

Le traitement est prescrit après toutes les activités de diagnostic. Pendant le traitement, Komarovsky conseille de respecter les règles suivantes:

  • ne permettent pas l'hypothermie enfant;
  • assurer une température et une humidité optimales dans la pièce;
  • exclure du menu aliments solides, gorge traumatique;
  • donner à l'enfant à boire beaucoup de liquide chaud;
  • fournir au repos au repos et au repos.

Boire beaucoup d'eau contribue à l'élimination rapide des substances toxiques de l'organisme et évite l'intoxication générale de l'organisme.

Traitement de l'hypertomie des amygdales

La décision de traiter une pathologie dépend du degré de propagation de la maladie. À 1 et 2 étapes, la pharmacothérapie et la physiothérapie sont possibles. Dans les cas avancés, ces méthodes ne suffiront pas, l'opération est affichée.

Drogues

Pour rincer la gorge solution de tanin prescrite. La substance a un goût astringent et a un effet antiseptique et anti-inflammatoire. Peut-être son utilisation dans le rhume, la laryngite, l'inflammation du larynx et des gencives.

Comme antiseptique pour lubrifier la gorge en utilisant une solution de nitrate d'argent à 2-5%. L'antiformin antiseptique est également efficace. Pour la cautérisation des amygdales, utilisez sa solution à 2-5%. L'outil a également un effet désinfectant sur la cavité buccale.

Pour l'usage interne de médicaments tels que Tonsilogon, Umkalor, Tonsilotren.

Tonsilgon est un médicament à base de plantes, ses formes de libération sont des gouttes et des gouttes pour l'ingestion. La préparation comprend de l’écorce de chêne, des racines d’Althea, des fleurs de camomille, des extraits de pissenlit et d’achillée millefeuille, des feuilles de noix. Les moyens de réception fournissent:

  • élimination du processus inflammatoire;
  • la destruction de bactéries pathogènes;
  • réduction du gonflement de la muqueuse;
  • augmenter les défenses du corps.

Il est recommandé de prendre les gouttes sous une forme pure, mais si l'enfant refuse de le faire, une dilution avec de l'eau normale non gazeuse dans un rapport 1: 1 est possible. Le médicament est pris quel que soit le repas. La durée d'admission est déterminée par le médecin.

Physiothérapie

Les procédures de physiothérapie sont obligatoires au stade où la chirurgie peut être évitée. Ceux-ci incluent la thérapie UHF, l'utilisation d'ultrasons, le rayonnement ultraviolet, la thérapie au laser.

Le but des procédures physiothérapeutiques est de réduire le gonflement, de rétablir une taille normale, d’assurer un apport sanguin normal aux amygdales.

L’utilisation de la physiothérapie doit être accompagnée de l’utilisation d’un traitement médicamenteux. La durée du traitement est généralement comprise entre 10 et 12 procédures; elles doivent être répétées deux fois par an pour prévenir la récurrence de la maladie.

Pour soigner le patient sans chirurgie, l'utilisation de la boue, l'ozonothérapie, l'électrophorèse, le tubus-quartz, des visites régulières dans les stations balnéaires ou montagnardes sont illustrées.

Intervention chirurgicale

Compte tenu de l’inefficacité des méthodes de traitement médicamenteuses et physiothérapeutiques, une opération visant à exclure une partie des amygdales dépassant des arcades palatines est indiquée. Dans certains cas, ils sont complètement supprimés.

Les indications pour lesquelles une intervention chirurgicale est recommandée incluent une adénoïdite grave, une déficience auditive ou des troubles de la parole, ou une modification du squelette facial du patient.

L’opération peut être pratiquée à tout âge, mais elle n’est généralement pas prescrite aux enfants de moins de trois ans, en raison du risque accru de complications postopératoires caractéristiques de ce groupe d’âge.

Quelques jours après l'opération, le patient doit suivre un régime alimentaire spécial, qui ne comprend que des aliments liquides.

Pour la prévention des complications postopératoires, prescrire des antibiotiques. Pendant 2-3 semaines, vous ne pouvez pas vous gargariser, car cette procédure peut provoquer des saignements.

La chirurgie pour enlever les amygdales hypertrophiques est contre-indiquée dans les cas de diabète sucré, de pathologies cardiaques, d'insuffisance rénale et hépatique, de tuberculose active et d'exacerbation de maladies chroniques.

Comment traiter les remèdes populaires? Est-ce efficace?

Les remèdes homéopathiques peuvent donner des résultats efficaces dans le traitement de l'hyperplasie des amygdales avec une sélection appropriée des fonds et le calcul de la posologie optimale.

Une telle thérapie aide à éviter la propagation du processus inflammatoire, à augmenter la taille de la lésion et à prévenir une intervention chirurgicale.

Les remèdes connus incluent Tonsilotren, Angin-Hel, Fitolacca, Lachesis, Apis Homemakord. Peut-être la nomination simultanée de deux médicaments homéopathiques.

Cela signifie prendre une demi-heure avant les repas. Pendant le traitement, il est nécessaire de limiter la consommation de café, de boissons fortement gazeuses et d’alcool.

Avec les amygdales palatines élargies, il est recommandé de boire régulièrement des décoctions de camomille ou de tilleul, de racine de gingembre et de bardane, d'écorce de saule blanc.

Abeille Perga

Ce soi-disant pain d'abeille a fait ses preuves dans le traitement des glandes dilatées. La composition du produit comprend toutes les vitamines, acides aminés, enzymes et phytohormones connus.

Le pollen d'abeille est connu depuis longtemps comme un médicament efficace pour se débarrasser des symptômes de bronchite, de laryngite et de pneumonie.

Pour que le produit fonctionne efficacement, vous devez suivre les règles relatives à sa réception. Il est recommandé de dissoudre quotidiennement un certain dosage de perga.

Dissolvez le produit pour l’utiliser dans de l’eau bouillante ou du thé, et avalez-le, car un médicament normal n’est pas souhaitable. La posologie est déterminée par le médecin en tenant compte de l'âge et de la gravité de la maladie.

Le pollen d'abeille n'a pas de contre-indications. L'exception est la présence d'une intolérance individuelle du produit par le corps. Dans ce cas, le patient peut ressentir une lourdeur abdominale, des nausées ou des éructations.

Peroxyde d'hydrogène

Avec l'aide de peroxyde d'hydrogène conduisez gargariser. Ce type de traitement n’est indiqué que pour les adultes, car les enfants ont tendance à ingérer du rinçage, ce qui n’est pas souhaitable dans ce cas. Pour le traitement des bébés, il est possible de traiter les glandes avec des cotons-tiges humidifiés avec cette solution.

Pour le rinçage, préparez une solution composée d'une cuillère à soupe de peroxyde et d'un verre d'eau tiède. Pour éliminer les résidus, un rinçage supplémentaire est effectué avec de l'eau ordinaire ou une décoction d'herbes.

L'inhalation

Pour la procédure utilisant des herbes qui ont des effets antimicrobiens et anti-inflammatoires. Ce sont des fleurs de camomille, de la sauge, du romarin, des feuilles d'eucalyptus, des aiguilles de pin. Pour améliorer l'efficacité de la procédure, il est recommandé de procéder à l'inhalation avec un nébuliseur.

Il convient de rappeler que les remèdes populaires ne remplacent pas la pharmacothérapie prescrite par un médecin, mais la complètent. Avant de les utiliser, vous devez d'abord obtenir le consentement du médecin.

Que peuvent être des complications?

En l'absence de traitement des amygdales hyperémiques aux premier et deuxième stades de la maladie, diverses conséquences négatives peuvent en résulter.

Celles-ci comprennent principalement l'opération consistant à enlever les glandes, ce qui peut entraîner une augmentation du saignement, de la fièvre, un abcès de la paroi du pharynx et des réactions allergiques aux anesthésiques.

Les complications directement causées par l'hypertrophie comprennent:

  • un apport insuffisant en oxygène, qui entraîne un retard de développement, l'énurésie nocturne, une croissance lente
  • complications dans les reins, le foie et le muscle cardiaque;
  • toux chronique et débilitante;
  • récidives fréquentes de maladies infectieuses.

Questions au docteur

La maladie est-elle transmise à une personne par une autre personne?

L'élargissement pathologique des amygdales n'est pas contagieux, mais les maladies qui le provoquent peuvent être transmises de personne à personne, par exemple l'angine de poitrine.

Le patient est-il mis sur l'enregistrement du dispensaire?

Une augmentation significative des glandes indique des modifications pathologiques dans le corps. Même en bonne santé et avec une légère augmentation, le patient a besoin d'un suivi régulier avec un otolaryngologue.

Comment réduire l'hypertrophie des amygdales chez un enfant?

Tout d'abord, vous avez besoin de temps pour identifier et traiter toutes les maladies infectieuses, en évitant qu'elles ne deviennent chroniques. Si les amygdales ont déjà été élargies, une thérapie complexe sera efficace en utilisant des remèdes pour le rinçage, la cautérisation, ainsi que des préparations à base de plantes pour réduire la croissance.

Causes de l'hypertrophie des amygdales

Le rôle des amygdales dans le maintien de l'immunité est très élevé. Hypertrophie des amygdales (gnm) - maladie grave suffisante. L'hypertrophie entraîne une augmentation des amygdales, l'inflammation des amygdales ne se produit pas. Cette maladie touche principalement les enfants âgés de 4 à 14 ans. Souvent, avec l'hypertrophie des amygdales, les végétations adénoïdes sont également élargies.

Qu'est-ce que l'hypertrophie du ciel chez les enfants?

Les principales raisons de l'hypertrophie des amygdales chez l'enfant sont les suivantes:

  • Maladies inflammatoires et infectieuses fréquentes du système respiratoire chez un enfant. La maladie survient surtout après des maladies telles que la scarlatine et la rougeole.
  • Manque de vitamines et de nutriments, alimentation déséquilibrée, mauvaises conditions météorologiques. Par exemple, chez un nouveau-né, le tissu glandulaire n’est pas assez mature; ainsi, lorsqu’il est exposé à des facteurs externes indésirables (inhalation de fumée de cigarette d’air pollué), il se développe souvent. Ainsi, le corps bébé tente de résister à l'influence négative de l'environnement.
  • La présence de maladies concomitantes (amygdalite chronique).
  • Accouchement compliqué (dans le processus d'accouchement, l'enfant est soumis à une asphyxie prolongée).
  • Prédisposition héréditaire.
  • Hypothermie constante. Il se produit dans les cas où la respiration nasale est altérée.
  • Stress et effort physique intense.
  • Restez sous exposition radioactive.
  • Maladies allergiques.
  • La présence d'un enfant de la tuberculose.

Lorsque le processus hypertrophique est en cours, la respiration de l’enfant devient difficile. Le discours est souvent illisible et peu clair, avec la prononciation incorrecte de certaines consonnes. Le sommeil devient agité lorsque l'enfant tousse et qu'il a souvent une respiration sifflante dans son sommeil. La déficience auditive dans la dystrophie amygdalienne n’est pas rare.

Il y a souvent des changements externes: l'enfant allonge la mâchoire supérieure et fait saillir les dents supérieures avant. Avaler de la nourriture est difficile. La peau prend une teinte pâle, la forme de la poitrine change. L'enfant souffre de maux de tête, les progrès chez les enfants d'âge scolaire sont sensiblement réduits, car leur concentration et leur mémoire diminuent. Les enfants dont les amygdales commencent à être hypertrophiques souffrent souvent de trachéite et d'otite. L'incontinence peut également se produire.

Hypertrophie des amygdales 1 et 2 degrés

L'hypertrophie des amygdales chez les enfants est de plusieurs degrés: la taille des amygdales, déjà hypertrophiée, revêt une importance fondamentale dans la classification.

Le premier degré de la maladie n'est pas trop grave. Une augmentation de la taille des glandes n'interfère pas avec une respiration nasale correcte, mais parfois, une légère suffocation apparaît. Au deuxième degré de la maladie, il y a une forte croissance de l'amygdale, elle couvre près de la moitié de l'entrée du nasopharynx. Au troisième stade de la maladie, l'entrée est complètement fermée par les amygdales envahies par la végétation. La respiration nasale devient impossible et l'enfant doit respirer par la bouche.

Un traitement approprié de la maladie aide à rétablir la taille normale des amygdales et à assurer leur fonctionnement normal. Les méthodes de traitement de l'hypertrophie des amygdales sont très diverses. Au début de la maladie, on a recours à un traitement conservateur. Dans le traitement de la pathologie des amygdales sont utilisés:

  • Miramistin et Antiformin. Avec leur aide, le gargarisme est effectué.
  • Remèdes homéopathiques à action lymphopropique. Nous parlons de Tonsilgone, Tonsilotren et d’autres médicaments.
  • Solution d'argent. Il est nécessaire pour la lubrification des glandes.
  • Appliquer et des moyens pour renforcer le système immunitaire affaibli.
  • Si un enfant a une amygdalite exacerbée, une antibiothérapie est effectuée. La gorge doit être rincée avec une solution antiseptique et désinfectante.
  • Diverses techniques de physiothérapie. En particulier, la thérapie à l'ozone, l'hydrothérapie sous vide et la thérapie au laser doivent être soulignées. Justifier et mener une phonophorèse et une balnéothérapie.
  • Utile et visiter la mer ou les stations de montagne. Par conséquent, le repos dans les conditions du sanatorium facilite grandement l'état.
  • Efficace et l'utilisation de cocktails à l'oxygène.

Vous pouvez utiliser la thérapie par la boue, qui implique l’imposition d’applications de boue sur le cou.

Au stade initial de la maladie, vous pouvez utiliser les méthodes de traitement traditionnelles. Les recettes sont simples et efficaces.

  1. 10 grammes de miel doivent être dilués dans 200 ml d’eau tiède. Attendez que le miel soit complètement dissout, cet outil doit être appliqué pendant deux semaines pour rincer le pharynx.
  2. Environ 80 grammes de bleuets séchés doivent être brassés avec un demi-litre d'eau bouillante et le mélange doit être chauffé au bain-marie. Le liquide doit être réduit de moitié lorsqu'il est évaporé. Ce bouillon peut se gargariser. Il est également consommé oralement dans un quart de tasse 4 fois par jour.
  3. Efficace et lubrifiant le jus d'aloès des amygdales fraîchement pressé. La procédure devrait être effectuée au moins deux semaines.
  4. Vous pouvez verser 20 grammes d'anis avec de l'alcool. L'alcool est nécessaire de prendre un demi-verre. La perfusion devrait rester dans un endroit sombre pendant environ une semaine. La teinture obtenue peut se gargariser deux fois par jour pendant trois semaines.
  5. Il est également utile de lubrifier les amygdales avec un mélange constitué de pêche et de glycérine, pris à proportion égale (un à un).

Lorsque le degré initial d'hypertrophie des amygdales n'est pas recommandé:

  • Recourir à l'auto-traitement. Assurez-vous de contacter un spécialiste pour obtenir des conseils.
  • Regardez comment le bébé respire. S'il respire par la bouche, cela peut devenir une habitude persistante dont il sera difficile à l'avenir de se débarrasser.

Hypertrophie des amygdales 2 et 3 degrés

À 2 et 3 degrés de la maladie, le traitement conservateur ne donne pas de résultat significatif. Par conséquent, la chirurgie est effectuée. Avant cela, il est nécessaire de subir un examen: passer des tests de sang et d'urine, faire un bacanal avec des glandes. Souvent recours à la pharyngoscopie, procéder à une échographie du pharynx ou à un examen endoscopique. Il est nécessaire de distinguer la pathologie des amygdales du processus tumoral, maladies infectieuses du nasopharynx.

Opération avec cette maladie est nécessaire dans les cas suivants:

  • En raison de la fermeture des amygdales, la respiration est difficile.
  • Une tumeur est suspectée et une biopsie est nécessaire.
  • Développement des glandes d'abcès.
  • Maux de gorge fréquents.

L'intervention chirurgicale est réalisée sous anesthésie appropriée. La procédure est désagréable, mais elle ne provoque aucune sensation douloureuse. L'amygdalotomie est un outil spécial qui consiste à fixer la partie saillante de l'amygdale. Ensuite, la glande est rapidement retirée. Parfois, une partie de l'amygdale n'est pas retirée. Si sa taille est petite, le soi-disant retrait de l'amygdale avec un contact bref est effectué. La période postopératoire comporte un certain nombre de complications:

  • La possibilité de saigner de la plaie.
  • Le développement de l'infection et la probabilité de suppuration.
  • La possibilité d'un traumatisme au ciel.
  • L'élargissement du ganglion lymphatique.

Lorsque la maladie récurrente nécessite une radiothérapie. Après la chirurgie, vous ne pouvez pas faire de sport pendant trois semaines, il est recommandé de manger une semaine d'aliments mous. Les médicaments qui affectent la coagulation sanguine ne peuvent pas être consommés dans les sept jours. Une visite au bain et à la piscine devrait être abandonnée pendant un mois.

Hypertrophie des amygdales chez l'adulte

Cette maladie chez l'adulte est assez rare. Cela peut se produire chez une femme en train de porter un enfant. Les symptômes de la maladie chez l’adulte sont approximativement les mêmes que chez l’enfant. Si la respiration nasale est difficile et que le ronflement nocturne apparaît, vous devez consulter un médecin et déterminer s’il ya augmentation des amygdales palatines.

Le diagnostic de la pathologie chez l'adulte est plus difficile que chez l'enfant. Pour étudier les amygdales, un équipement endoscopique spécial est nécessaire. L'augmentation des amygdales chez un adulte est due à des maladies chroniques qui réduisent la réponse défensive du corps. La croissance des glandes n'est pas seulement due à l'amygdalite; rhinite chronique, caries et otites peuvent également être à l'origine de la maladie. Une pathologie peut survenir en raison d'une surmenage nerveuse.

Chez l'adulte, l'élargissement de l'amygdale provoque une maladie telle que la rhinite. Avec un long parcours de la maladie, il peut y avoir des problèmes de reins, insuffisance cardiaque. Cette maladie peut être traitée avec des remèdes homéopathiques, des ultrasons, une thérapie magnétique, une thérapie au laser et des méthodes traditionnelles. Par exemple, vous pouvez faire de la teinture de Kalanchoe, elle est utilisée pour se gargariser. Dans le même but, le jus de citron est également utile en ajoutant du miel.

Vous devez vous gargariser trois fois par jour. Vous pouvez faire des compresses sur la gorge de la sauge, des pommes de terre broyées ou des huiles essentielles. Si le traitement conservateur chez l'adulte ne donne pas le résultat souhaité, une intervention chirurgicale est nécessaire. Un traitement chirurgical est nécessaire pour que le processus inflammatoire ne se propage plus. Chez les femmes atteintes d’une amygdalite ou d’une sinusite chroniques, une enquête exhaustive est nécessaire avant de planifier une grossesse.

L’hypertrophie des amygdales est une menace pour la santé de la mère et de l’enfant. Le fœtus en raison d'une augmentation de la glande souffre d'un manque d'oxygène. Cela entraîne souvent des complications indésirables pendant la grossesse, ce qui augmente notamment le risque d'accouchement prématuré. Si une hypertrophie des amygdales est diagnostiquée chez une femme enceinte, elle doit suivre scrupuleusement toutes les instructions de son médecin afin de prévenir l'exacerbation de la maladie. Après tout, au stade initial, les antibiotiques ne sont pas nécessaires pour lutter contre la maladie. Un traitement conservateur ou chirurgical complet est effectué après l'accouchement ou après la fin de l'allaitement.

En Savoir Plus Sur Les Maux De Gorge

Amygdalite fongique chez un enfant et un adulte - causes, premiers signes et symptômes, moyens de traitement

Toux

L'inflammation des amygdales provoquée par les champignons Candida est appelée amygdalite fongique ou amygdalite fongique.

Il tire dans l'oreille d'un enfant ou d'un adulte - causes d'un symptôme, traitement par gouttes et remèdes populaires

Angine de poitrine

Une douleur lancinante dans l'oreille peut être le signe d'une inflammation ou d'autres processus pathologiques.