Principal / Rhinite

Amygdales et glandes: quelle est la différence

Rhinite

Pour beaucoup, la différence entre les amygdales, les glandes et les végétations adénoïdes reste un mystère. Certaines personnes croient que c'est la même chose, croyant que ce sont des mots synonymes.

En fait, chaque personne présente dans le pharynx présente une accumulation de tissu lymphoïde, appelée à la fois amygdales et glandes, voire même adénoïdes. Ils constituent la périphérie du système lymphatique - il s’agit d’une sorte de barrière de protection contre les microorganismes nuisibles de l’environnement.

Contenu de l'article

Quelles sont les différences

Les glandes ou les amygdales ressemblent au même bourgeon de tissu embryonnaire: un tissu lymphoïde à structure poreuse.

Ils sont formés par des follicules lymphoïdes constitués de lymphocytes d'âges différents. Les follicules sont séparés par des couches de tissus (de nombreux vaisseaux sanguins traversent ces tissus, par exemple l'artère amygdalienne), ils recouvrent toute la surface des amygdales. C’est grâce au travail de ces follicules que le corps produit des cellules lymphocytaires chargées d’exercer une fonction protectrice.

En raison de sa structure poreuse, les amygdales présentent des indentations, appelées lacunes. Sur les amygdales de chaque espèce, leur nombre atteint vingt. Leur tâche consiste à aider le système immunitaire à reconnaître les microorganismes nuisibles parmi les éléments étrangers entrants. À leur surface se trouve la capture de bactéries pathogènes et leur destruction ultérieure. Ainsi, le corps se protège de la propagation du processus inflammatoire dans les voies respiratoires.

Les amygdales sont de plusieurs types:

  • Jumelés: Ceux-ci comprennent les amygdales palatines et tubales. Les amygdales tubulaires sont les plus petites en volume, basées sur le tissu lymphoïde diffus et les nodules. Leur travail vise à préserver l’aide auditive.
  • Non apparié: pharyngé et lingual. Pharynx - représentant visuellement quelques boules de membrane muqueuse, dont l'épithélium est recouvert de cils. L'amygdale linguale semble divisée en deux parties à cause de la ligne qui passe au milieu; vous pouvez la voir si vous tirez une langue forte - un tubercule évident à la base de la langue est une amande linguale.

Les glandes et les amygdales sont des mots qui ont des racines et des origines différentes, mais qui ont le même sens. Le mot "glandes" est dérivé du mot latin pour le fer. Le mot "amygdale" a une origine grecque ancienne et, en traduction, il sonne pratiquement aussi - "amande" car il leur rappelle visuellement.

Quelle est la différence entre les amygdales et les glandes? Cela consiste uniquement dans le fait que les amygdales (nom usuel des institutions médicales, de la communauté scientifique) sont souvent appelées glandes chez l'homme. Cela provoque de la confusion et des questions inutiles, mais ce ne sont que des noms différents pour le même corps.

Quels sont les végétations adénoïdes

Un type d'amygdales, c'est-à-dire les glandes, est l'amygdale pharyngée. Il s’agit d’une glande non appariée, recouverte d’épithélium ciliaire, située juste au-dessus du dos du pharynx, près de l’arc du nasopharynx. Avec la maladie, le développement du processus inflammatoire, l'amygdale pharyngée est modifiée et élargie.

C'est une telle glande hypertrophiée que l'on appelle un adénoïde, et le processus d'inflammation lui-même est une adénoïdite. Souvent, l'apparition d'adénoïdes est due à des maladies du nasopharynx. Ils sont difficiles à voir sans l'aide d'un équipement spécial, ce qui rend le diagnostic difficile. Vous pouvez les voir seulement avec une hypertrophie sévère.

Si une personne n’est pas infectée, elle n’a pas d’adénoïdes - les amygdales fonctionnent normalement et n’augmentent pas.

Le processus inflammatoire de l'adénoïdite comprend trois niveaux:

  1. Le premier niveau est une légère augmentation de la taille de l'amygdale. A ce stade, le diagnostic de la maladie est problématique du fait que ce niveau ne provoque pratiquement pas d'inconfort, en restant inaperçu. Le ronflement peut survenir - en raison du sommeil dans une position dans laquelle les lacunes des voies nasales se chevauchent.
  2. Le deuxième niveau correspond à l'augmentation moyenne des glandes. Le chevauchement de la moitié des voies nasales, ce qui peut causer de l'asthme, une difficulté à respirer par le nez. Une personne commence à respirer plus souvent par la bouche, ce qui augmente les risques de contracter une maladie.
  3. Le troisième niveau est rarement vu. Chevauchement complet des voies nasales. La respiration est possible par la bouche, ce qui crée à nouveau des risques d'infection supplémentaires. La pression dans l'oreille moyenne varie, ce qui conduit au développement d'une otite moyenne et à des problèmes d'audition. Le problème n'est résolu qu'avec l'aide d'une intervention chirurgicale - retrait des végétations adénoïdes.

Causes d'apparition de maladies et de leurs symptômes

L'inflammation des amygdales peut survenir pour plusieurs raisons. En les connaissant, nous pouvons présumer l’évolution de la maladie et prendre les précautions appropriées.

Les principales causes des amygdales (glandes) sont:

  • contact avec des personnes infectées;
  • hypothermie - changements brusques de température, long séjour dans le froid;
  • inflammation des muqueuses de la bouche ou des fosses nasales due à des conditions climatiques défavorables ou à l'environnement de travail;
  • les caries;
  • souvent utilisé de la malbouffe;
  • la sinusite;
  • manque de vitamines ou d'autres éléments nécessaires dans le corps;
  • immunité affaiblie pendant et après la maladie;
  • prédisposition génétique aux maladies des glandes.

Les signes de développer une maladie des glandes:

  • remodelant les glandes - leur taille augmente, la teinte rose devient rouge vif;
  • floraison jaune possible;
  • l'apparition d'ulcères avec une mauvaise odeur sur les glandes;
  • maux de gorge dus à la grande innervation (présence d'un grand nombre de terminaisons nerveuses dans les amygdales) et lors du repas;
  • un changement d'état - d'abord possédant la dureté, ils deviennent friables, mous;
  • l'apparition de cicatrices entre les glandes et le ciel;
  • ganglions lymphatiques cervicaux élargis.

Les signes communs incluent la faiblesse du corps, le mal de gorge et le mal de tête, les os douloureux de tout le corps, ainsi que la fièvre.

Traitement

Le traitement des maladies des glandes doit commencer immédiatement après leur apparition, sans quoi il peut en résulter de graves complications, associées non seulement à celles-ci, mais également à d'autres organes. Avec le développement de la maladie peut être des problèmes avec les reins, avec le système cardiovasculaire, peut-être une inflammation des articulations. Immédiatement après la découverte des symptômes, il est nécessaire de consulter un médecin et de commencer le traitement prescrit.

Il existe plusieurs façons de traiter les maladies des glandes:

  1. Rinçage sous vide - nettoyage des sécrétions dans la gorge. Il est effectué chez des patients atteints de la forme chronique de la maladie.
  2. Lacunes de soudure et de coagulation (dépressions dans la structure de l'amygdale). Ils sont nécessaires à la rétention d'éléments nocifs, de sorte qu'ils ne tombent pas plus loin dans les voies respiratoires. L’essence de la coagulation est d’éviter d’atteindre des microorganismes nuisibles. Utilisé dans le stade avancé de la maladie.
  3. Traitement avec des outils laser.
  4. Traitement avec des anti-inflammatoires; cours de vitamines, analgésiques.
  5. L'élimination des glandes est la méthode de traitement la plus radicale utilisée lorsque les méthodes ne sont pas possibles sans intervention chirurgicale.
  6. La cryodestruction - une mesure de traitement moins radicale que l'élimination de l'amygdale - elle reste en place, elle ne diminue que de volume.

Avant de procéder à des mesures radicales et des opérations chirurgicales, il est préférable d'utiliser le processus de prise d'antibiotiques et de vitamines. L'enlèvement de la glande devrait se produire lorsqu'il n'y a pas d'autres options. Les amygdales sont une partie importante du système immunitaire - la perdre de toute façon est indésirable.

Au stade initial de l'inflammation, vous pouvez vous gargariser avec le nez et la gorge avec des agents antiseptiques spéciaux. Un point important est l'amélioration globale du corps. Les processus inflammatoires se produisent souvent précisément à cause d'une immunité réduite après une maladie.

Par conséquent, son renforcement à l'aide du cours de vitamines et d'immunostimulants aidera à se débarrasser des maladies des glandes. Également effectuer le durcissement du corps, ne pas oublier de bien dormir, éliminer les aliments nocifs de l'alimentation, éviter le contact avec des personnes infectées et les températures extrêmes. Prenez soin de votre santé à l'avance et agissez dès les premiers signes de maladie.

Hypertrophie des amygdales en bouche

Les amygdales palatines se situent entre le palais mou et la langue. La taille des amygdales peut être différente: dans certains elles ne sont pas du tout perceptibles, dans d'autres elles dépassent des limites du ciel. L'hypertrophie de l'amygdale nasopharyngée est une glande dilatée, sans raison apparente. Cette pathologie d'organe est plus fréquente chez les enfants, caractérisée par l'absence de processus inflammatoire.

Dans la classification internationale des maladies élaborée par l’Organisation mondiale de la santé, la pathologie des amygdales occupe la 31e place honorable. Ils peuvent être trouvés sous les codes de classification suivants:

  • Hypertrophie des amygdales J31.1 (augmentation);
  • Hypertrophie des amygdales J35.3 avec hypertrophie adénoïde;
  • J35.8 autres maladies chroniques des amygdales et des végétations adénoïdes;
  • J35.9 maladie chronique des glandes et des végétations adénoïdes, sans précision.

Le but de la classification est de traiter et d’analyser les données de morbidité obtenues de différents pays et régions. Les données sont mises à jour tous les dix ans.

Degrés

L'hypertrophie de l'amygdale nasopharyngée est divisée en trois stades de développement. Pour déterminer le degré, vous pouvez tracer conditionnellement une ligne horizontale du bord de l'arc palatin à la pointe de la langue et une ligne verticale à partir du milieu de la langue. Le larynx est divisé en 3 parties:

  • Grade 1 - les glandes dilatées occupent 1/3 de l'espace;
  • 2 degrés - l'espace est rempli à 2/3;
  • Grade 3 - glandes en contact les unes avec les autres, l'espace est presque complètement rempli.

Les médecins ne peuvent pas déterminer la raison de la croissance du tissu lymphatique. On croit qu'une augmentation des glandes est la réponse du corps aux conditions environnementales défavorables. L'hypertrophie des amygdales chez les enfants est plus fréquente que chez les adultes. Dans l'enfance, le système immunitaire est en phase de renforcement et de formation. Chez les bébés, le tissu lymphoïde n'est pas mature, son amélioration débutera à l'adolescence, alors qu'il est exposé à diverses infections externes. Chaque contact avec des micro-organismes entraîne une inflammation des amygdales. Ceci est facilité par la respiration buccale avec des végétations adénoïdes envahies par la végétation, de mauvaises conditions de vie et d'autres causes. Tout dépend de l'hérédité et des caractéristiques structurelles de l'enfant.

Les symptômes

L'hypertrophie de l'amygdale pharyngée est souvent associée à une augmentation de tous les organes de l'anneau pharyngien. Amygdales élargies semble différent. Il présente une surface lisse et n'atteint pas les arches palatines, mais le plus souvent, il y a cohésion des glandes et contact avec la luette palatine. La consistance du corps est dense, la couleur est rose vif ou jaune pâle, il n'y a aucun signe d'inflammation.

En augmentant leur taille, les glandes rendent la respiration et la déglutition difficiles. Il y a un changement dans la phonation de la voix: nasal, prononciation illisible, distorsion des sons. L'hypertrophie des amygdales entraîne des troubles du sommeil, avec toux et ronflements nocturnes. Parfois, l'audition est altérée. Et en raison d'un apport insuffisant en oxygène au cerveau, des troubles mentaux et une perte de mémoire peuvent se développer.

Diagnostics

La présence de plaintes - la première étape dans la détermination du diagnostic. La pharyngoscopie est nécessaire, dans le cas extrême des ultrasons du larynx. Lorsque la pharyngoscopie a nettement augmenté l'état du corps en l'absence d'inflammation. Il convient de s’assurer du diagnostic de l’hypertrophie et de séparer tous les types possibles de maladies pour lesquelles l’amygdale pose des problèmes. Il est important de faire une numération sanguine complète.

Examen physique

La première chose qui commence par la réception - l’enquête et l’inspection. Une enquête auprès des patients révèle des problèmes de respiration, des maux de tête et de l'irritabilité. En examinant, le médecin attire l'attention sur la forme du visage en sondant les ganglions lymphatiques sous-maxillaires et cervicaux. Examine tout le nasopharynx et suit:

  • tissu doux et lisse des amygdales, malgré l'augmentation;
  • pathologie de l'approfondissement des amygdales;
  • déviations dans le développement de l'appareil articulatoire;
  • signes d'une augmentation des végétations adénoïdes.
Retour à la table des matières

Recherche en laboratoire

Après une inspection visuelle du patient est envoyé pour le test:

  • numération globulaire complète;
  • analyse d'urine;
  • détermination du niveau de coagulation du sang;
  • recherche sur la microflore.

En présence de pathologies du patient est dirigé vers des tests de laboratoire supplémentaires.

Études instrumentales

Les méthodes instrumentales sont utilisées dans les cas où les inspections de surface ne donnent pas un résultat précis. Ces méthodes de recherche incluent:

  • pharyngoscopie (examen de la gorge avec lumière artificielle);
  • endoscopie rigide (réalisée sous anesthésie par optique);
  • fibroendoscopie (procédure utilisant un endoscope flexible);
  • Échographie du larynx.
Retour à la table des matières

Élimination d'autres maladies

Les plaintes fréquentes de patients en raison de maux de tête, de somnolence et d'insomnie obligent les médecins à recourir à un diagnostic différentiel. Il est nécessaire d'exclure la maladie du patient, qui ne convient pas aux symptômes des amygdales hypertrophiées, et de poser un diagnostic précis. Exclure principalement:

  • amygdalite chronique;
  • rhinite chronique;
  • saignements nasopharyngés récurrents.
Retour à la table des matières

Thérapie

Traitement conservateur

La méthode de traitement dépend du degré d'hypertrophie. Aucun traitement spécial ne nécessite une augmentation d'un degré mineur et si le tissu du ciel n'est pas enflammé. Dans cet état, un rinçage avec des solutions antiseptiques après les repas et une hygiène buccale feront l'affaire. Il est nécessaire de se concentrer sur la respiration par le nez afin de ne pas trop sécher et d’infecter en outre les amygdales.

Avec une augmentation significative que les rinçages ne peuvent pas faire. Il vaut la peine de consulter un médecin, demandez conseil pour utiliser des mesures plus efficaces. Cela peut être une lubrification des glandes avec des solutions cautérisantes. La procédure de lubrification peut être effectuée indépendamment avant le coucher. Il soulage efficacement l'inflammation et nourrit la membrane muqueuse, protège du dessèchement et des infections.

Intervention chirurgicale

Si les amygdales sont la dernière étape de l'hypertrophie et qu'il existe des problèmes respiratoires, le traitement habituel ne suffira pas. Si vous avez des problèmes de déglutition, d'élocution, de difficulté à respirer, vous devriez consulter un médecin. Très probablement, il écrira la direction de l'opération. Lors de l'intervention chirurgicale, à l'aide d'un outil spécial, une partie de l'organe ou la totalité est prélevée.

L'amygdalectomie est le plus souvent pratiquée (ablation partielle d'un organe) à l'âge de 5 à 7 ans. Après huit ans, les amygdales sont complètement enlevées. L'élimination des glandes s'accompagne souvent de l'élimination des végétations adénoïdes. Dans les maladies infectieuses graves, les maladies du sang, les opérations pour enlever les glandes ne sont pas prescrites.

Il y a des situations où, au deuxième degré, les glandes dilatées ne gênent pas la respiration, mangent, la parole est claire. Ensuite, le médecin n’est pas pressé de donner des instructions pour la chirurgie. Une observation attentive est effectuée, en parallèle sur les amygdales avec des antiseptiques. Avant l'opération de l'ablation partielle des amygdales, la consultation du thérapeute est nécessaire. L'hospitalisation du patient n'est pas nécessaire, toutes les procédures sont effectuées en ambulatoire, sous anesthésie locale.

L'hospitalisation prévue est fixée si, au cours de l'observation du patient, a révélé:

  • essoufflement;
  • ronflement pendant le sommeil;
  • hypertrophie des amygdales 2 et 3 degrés.
Retour à la table des matières

Période postopératoire

Après l’intervention chirurgicale, quelques heures doivent être allongées du côté droit. Immédiatement après l'intervention, la salive est excrétée en abondance. Il est interdit de parler, de bouger, de tousser. Après la cessation du saignement, vous pouvez boire de l'eau. Vous pouvez vous lever et vous déplacer dans la salle le troisième jour. Le deuxième jour, vous pourrez manger des aliments liquides: kéfir, yaourt, porridge liquide, thé. Les procédures de rinçage de la gorge et de brossage doivent être évitées afin de ne pas provoquer de saignement.

Les deuxième et troisième jours, un raid se forme sur les plaies - une protection contre les saignements. En cas d'ingestion, douleur, fièvre modérée, augmentation du nombre de ganglions lymphatiques. Au cinquième ou sixième jour, le raid diminue, il passe dans dix ou douze jours. Les charges sont interdites et un mode doux est recommandé après le déchargement. La guérison complète a lieu entre 17 et 21 jours. Le temps postopératoire est facilement toléré par les enfants et les jeunes, les personnes âgées étant plus lourdes.

Hypertrophie des amygdales chez l'enfant

À l'adolescence, un «développement inverse» des amygdales est effectué. S'il est possible de maintenir les glandes sous une forme stable ou dans une taille plus grande, la probabilité de préserver et de rétablir la santé sans intervention chirurgicale est élevée. La situation d'hypertrophie doit être maîtrisée, car de nombreux cas dans le contexte du rhume nécessitent une intervention chirurgicale. Le traitement des enfants est accompagné de la surveillance d'un médecin, en tenant compte de toutes les recommandations et de tous les conseils.

Seul l'inefficacité du traitement conservateur, la récurrence constante des rhumes - les indications pour le retrait. Les complications après le retrait de l'organe sont rares et le contrôle pendant la procédure d'endoscopie vidéo réduit les menaces possibles à zéro.

Hypertrophie chez la femme enceinte et allaitante

Les adultes avec des amygdales élargies sont rares. La cause la plus commune des kystes ou des polypes, mais le danger de développement existe. Idéalement, le dépistage de l'hypertrophie des glandes est nécessaire avant la grossesse pour que le fœtus ne soit pas soumis à un manque d'oxygène. Si la maladie a été diagnostiquée pendant la grossesse, le médecin et la future mère ont pour tâche de prévenir l’exacerbation de la maladie afin d’éviter l’expansion de l’infection. Après la naissance d'un enfant ou la fin de l'allaitement, la question de la chirurgie ou du traitement conservateur complet est résolue.

Contre-indications

Un certain nombre d'actions interdites dans l'hypertrophie:

  • auto-traitement;
  • n'ignorez pas l'amygdale palatine hypertrophiée, il peut y avoir une tumeur derrière;
  • Ne laissez pas l'habitude de respirer par la bouche.
Retour à la table des matières

Prévention

Le principal moyen de prévention est le traitement rapide du rhume, le durcissement, une bonne nutrition. Lors de la détection du premier stade de la maladie, il est intéressant d'être observé en permanence par un otolaryngologue.

Le traitement opportun des végétations adénoïdes permettra d'éliminer l'irritant des amygdales

Pourquoi cela se produit et comment traiter l'inflammation des amygdales

En automne-hiver, le risque de maladie respiratoire augmente. En raison du manque de soleil et de vitamines, l'immunité s'affaiblit. Cela rend le corps plus susceptible à la pénétration de divers microbes. Pour cette raison, une inflammation des amygdales et de la gorge dans son ensemble peut commencer.

Types et fonctions principales des amygdales

Les glandes en forme d'amande, ou simplement les amygdales, sont communément appelées tissus lymphoïdes présents dans la cavité buccale.

  1. Les amygdales palatines, également appelées glandes, sont situées derrière la langue dans le ciel, des deux côtés de la gorge.
  2. Amygdales tubulaires, il y en a aussi 2, chacune située dans la région des tubes auditifs.
  3. Pharyngé.
  4. Lingual.

Ensemble, les amygdales sont l'un des composants du système immunitaire. Ce sont eux qui sont à la pointe de la lutte contre les micro-organismes nuisibles qui tentent de pénétrer dans le nasopharynx.

L'affaiblissement général du système immunitaire conduit à une réduction des propriétés protectrices de ces glandes, ce qui permet aux microbes d'augmenter leur nombre et leur activité. Cela, à son tour, provoque un processus inflammatoire, auquel une et plusieurs glandes peuvent être exposées.

Causes de l'inflammation

Le processus inflammatoire affectant les amygdales palatines est communément appelé amygdalite. La cause la plus commune de son apparition est une variété d’infections causées par des streptocoques. Les microorganismes pathogènes se multiplient rapidement, affectant la surface muqueuse de la bouche, puis attaquent les amygdales. En plus du streptocoque, peut provoquer une inflammation:

  • infections fongiques;
  • virus de l'herpès et agents pathogènes ARVI;
  • la chlamydia;
  • ureaplasma;
  • spirochete.

Parmi les causes non liées à l'infection, la leucémie, le mal des rayons, les traumatismes (par exemple, une injection d'os de poisson) et d'autres peuvent provoquer une inflammation des amygdales.

Formes et signes d'angine

L'amygdalite aiguë est communément appelée maux de gorge. Ses principaux symptômes incluent:

  • augmentation significative de la température;
  • maux de gorge;
  • voix enrouée;
  • faiblesse générale;
  • ganglions lymphatiques enflés.

Il y a les types suivants d'angine:

  • catarrhal;
  • folliculaire;
  • flegmoneux;
  • lacunaire

Catarrhal est la forme la plus bénigne dans laquelle les symptômes sont légers. La température ne monte pas beaucoup, et au lieu de douleur dans la gorge, il y a chatouilles. Les glandes gonflent légèrement. Il peut y avoir une légère augmentation des ganglions lymphatiques. Mais, malgré la facilité des symptômes, le traitement ne doit pas être négligé.

Dans le cas d'amygdalite de type folliculaire, des follicules contenant du pus se forment sur les glandes. Chacun de ces abcès peut avoir la taille d'un grain de sarrasin. Ce type de mal de gorge s'accompagne d'une forte douleur dans les oreilles et d'une forte augmentation de la température. De plus, tout le corps va se briser.

En cas de maux de gorge phlegmoneux, un foyer purulent diffus commence à se développer. La température augmente brusquement. Après s'être levé, il peut tenir longtemps pas moins de 40 °. Cela rend ce type de mal de gorge le plus dangereux.

Lorsque l'amygdalite est lacunaire dans les dépressions des amygdales, le pus s'accumule. Dans ce cas, la température peut atteindre 39 °.

En outre, il existe également une amygdalite chronique, caractérisée par une progression lente ou des exacerbations constantes de la maladie. Caractéristiques principales:

  • augmentation de la taille des glandes et accumulation de pus sur celles-ci;
  • mauvaise haleine peut se produire;
  • houle palatine houle.

Lorsque les formes atypiques de l'angine de poitrine, le processus inflammatoire dans les amygdales est causée par des champignons ou des virus. Par exemple, les champignons ressemblant à la levure peuvent causer des maux de gorge. Avec cette maladie, en plus des signes habituels, une patine cheesy apparaît sur les amygdales.

L'angine, dans laquelle apparaissent des ulcères d'un vert sale sur les amygdales, s'appelle Simanovsky-Plaut-Vincent. Son symptôme principal est la sensation d'un objet étranger dans la gorge.

Inflammation due à des infections

Très souvent, les amygdales enflammées sont le signe d'une maladie infectieuse. Ceux-ci peuvent être:

  • mononucléose infectieuse;
  • la scarlatine;
  • la diphtérie;
  • la syphilis;
  • rougeole et autres.

Dans aucune des maladies, l'inflammation des amygdales n'a pas de signes spécifiques, c'est pourquoi les symptômes et les tests de laboratoire qui l'accompagnent sont d'une grande importance pour le diagnostic.

La mononucléose infectieuse résulte de l'ingestion du virus d'Epstein-Barr. Les symptômes concomitants sont similaires aux maux de gorge habituels. Une caractéristique de la maladie est la défaite de tous les groupes de ganglions lymphatiques à la fois, alors qu’avec l’angine de poitrine, ils augmentent régionalement. Les signes de mononucléose infectieuse sont:

  • hypertrophie du foie et de la rate, sensibilité accrue à la palpation;
  • éruptions cutanées;
  • conservation prolongée des symptômes, jusqu'à 3-4 mois.

En diphtérie, les amygdales sont recouvertes d'un film spécifique et de la houle. La température peut monter à 40 °. Il est presque impossible de retirer un film des amygdales: lors de toute tentative de retrait, des zones de saignement érosif apparaissent en dessous.

Les amygdales peuvent s'enflammer à cause d'autres infections, mais il arrive souvent qu'il ne suffit pas de poser un diagnostic avec un seul examen. Un diagnostic complet et l'analyse des symptômes associés aideront votre médecin à déterminer le type de maladie.

Facteurs provocateurs d'inflammation des amygdales

L'une des causes possibles d'inflammation fréquente des glandes est une particularité de l'organisme, autrement dit une pathologie du développement. Parmi les facteurs les plus courants, notons:

  • hypothermie (rester dans le froid, une boisson froide, de la nourriture ou de l'air inhalé);
  • fumer;
  • stress et expériences.

Tous ces facteurs peuvent entraîner une inflammation des amygdales, mais la cause la plus courante est toujours de manger des aliments froids et une hypothermie.

Comment la maladie est-elle diagnostiquée?

Avant de commencer à traiter les glandes enflammées, vous devez diagnostiquer. Le plus souvent, à cet effet, il suffit d'inspecter visuellement les amygdales. Si l'inflammation se reproduit à plusieurs reprises ou déborde sur la forme chronique, un test sanguin est nécessaire, ainsi qu'une étude ultérieure qui aidera à identifier le facteur provoquant le processus inflammatoire.

Comment est le traitement?

Les processus inflammatoires dans les amygdales peuvent être traités à la fois avec des moyens médicaux et traditionnels, en utilisant divers rinçages et inhalations.

Pour le rinçage, des parts égales de fleurs de calendula, de fruits Sophora et de feuilles d'eucalyptus seront nécessaires. Tout cela doit être écrasé avec un moulin à café. Après cela, pendant une heure, préparez 1 c. le mélange résultant dans 0,5 litre d'eau bouillante. Le matin, pour le rinçage, vous devez utiliser la moitié de la décoction obtenue. La perfusion restante est appliquée avant le coucher pour inhalation. Il est nécessaire de répéter ces procédures dans les deux semaines.

Rinçage très efficace, dans lequel 1/3 c. soude et 0,5 c. les sels se dissolvent dans un verre d'eau tiède, après quoi il faut ajouter 5 gouttes d'iode. Ce rinçage est efficace dans l'angine de poitrine aiguë. Mais ne l'utilisez pas pendant plus de 3 jours.

Avec le traitement médicamenteux, vous pouvez irriguer les glandes enflammées avec divers médicaments antibactériens, par exemple: Miramistin, Chlorhexidine et autres. En cas d'accumulation excessive de pus, des antibiotiques seront nécessaires. Parallèlement à ces médicaments, il convient de prendre divers antipyrétiques.

Avec des processus inflammatoires fréquents, une thérapie au laser ou aux ondes radioélectriques est appliquée au traitement, et un retrait chirurgical des glandes est également possible. Mais c'est une méthode extrême.

Glandes et amygdales dans la gorge: localisation, fonction, causes de l'inflammation et méthodes de traitement

Avec des sensations douloureuses désagréables dans la région de la gorge, où se trouvent les glandes, les adultes et les enfants sont confrontés. Immédiatement après l'apparition des premiers symptômes - douleur et sécheresse de la gorge, essoufflement, forte fièvre - le malade commence à guérir tout seul.

L'auto-traitement et l'erreur de diagnostic conduisent à une maladie grave et à des complications. Pour éviter le retrait des amygdales, il est nécessaire de consulter un médecin qui établira le diagnostic correct et vous prescrira un traitement compétent.

Fonctions et structure des amygdales

Les amygdales sont des organes du système immunitaire humain. Leur fonction principale est la protection antibactérienne contre les microbes pathogènes pénétrant dans la cavité buccale par des gouttelettes en suspension dans l’air et provoquant des maladies inflammatoires. La deuxième tâche, tout aussi importante, des cellules lymphoïdes, communément appelées glandes, est hématopoïétique. Ils alimentent les vaisseaux sanguins en lymphocytes et en contrôlent le contenu dans la quantité requise.

Il y a six amygdales au total:

  • Une paire de palatines. Comme on peut le voir sur la photo ci-dessous, les amygdales sont les plus grosses disponibles. Ils sont situés sur les côtés du pharynx dans des niches amygdaliennes. Pour voir où se trouvent les glandes, ouvrez grand la bouche et regardez dans le miroir. La surface libre des formations lymphoïdes recouvertes de plusieurs couches de l'épithélium s'est dirigée vers la gorge. Dans chaque formation, il y a des cryptes - des fissures. L'autre côté de l'amygdale est fusionné à la surface latérale du pharynx à l'aide d'une capsule.
  • Une paire de tubes situés dans la cavité nasale à l'embouchure du tube auditif. Normalement, en cas d'hypertrophie, les organes de petite taille chevauchent la connexion entre le nez et l'oreille moyenne, provoquant une otite et une perte auditive.
  • Pharyngé. Voir indépendamment l'emplacement de l'amygdale, appelée nasopharynx ou pharyngien, presque impossible. Un organe situé dans la partie postérieure du nasopharynx ne peut être détecté qu'avec son augmentation considérable et dans la position suspendue au-dessus de la luette.
Les végétations adénoïdes envahissantes, appelées amygdales pharyngiennes enflammées, sont particulièrement dangereuses pour les bébés. Les enfants ne peuvent pas respirer complètement, une perte auditive se produit, une otite se développe. Si le traitement médicamenteux ne fonctionne pas, les végétations adénoïdes sont supprimées.
  • Lingual. Où est l'amygdale est compréhensible par son nom - il est situé à la racine de la langue. Education rugueuse avec des tubercules recouverts de tissu lymphoïde. Lorsque l'inflammation de l'amygdale interfère avec l'alimentation et blesse en parlant.

Comment les glandes sont saines et où elles sont

Les glandes d'une personne en bonne santé ont une taille moyenne et ne vont généralement pas au-delà des bras du pharynx. Mais des exceptions sont possibles - chez certaines personnes, les grosses glandes se trouvent en raison des caractéristiques anatomiques et non de la maladie.

Photo: amygdales en bonne santé (amygdales)

La structure naturellement inégale de la surface des amygdales ne doit pas être prononcée ni cahoteuse. Les glandes saines parlent de leur couleur, généralement de couleur uniforme, rose, sans sillons et plaques rouges.

La paroi arrière de la cavité buccale, le ciel et la langue des glandes saines sont uniformément colorés et ne présentent aucun signe d'inflammation. La muqueuse de la gorge doit être sans œdème, un schéma vasculaire prononcé. À la surface des glandes elles-mêmes ne devraient pas être des dépôts purulents, une plaque malsaine.

Troubles causés par un dysfonctionnement des glandes

  • Maux de gorge accompagnés de forte fièvre, gonflement des ganglions lymphatiques, maux de tête, faiblesse, mal de gorge grave, difficultés à avaler des mouvements. Lorsqu'elles sont infectées par un herpès, le mal de gorge sur les amygdales apparaît des vésicules purulentes, qui finissent par se transformer en petites plaies.

Photo: inflammation des glandes dans la gorge

  • Pharyngite - inflammation de la muqueuse laryngée. En cas de pharyngite, seuls les arcs palatins et l'arrière du larynx gonflent. Les amygdales palatines ne peuvent pas changer.

L'hypertrophie est une maladie dans laquelle les amygdales normales augmentent de taille. Les adultes sont rarement malades, la plupart des cas sont enregistrés dans l’enfance.

  • Les tumeurs, les néoplasmes, le cancer ou le kyste du nasopharynx sont des maladies qui nécessitent un diagnostic général de l'image et un traitement rapide de la maladie. Le risque de développer un cancer des glandes augmente chez les adultes de plus de 50 ans. Lors des consultations médicales, un examen approfondi de la cavité buccale est nécessaire, en particulier dans la région où se trouvent les glandes.
  • Premiers secours

    Il est difficile à avaler, la température a augmenté, lors de l'examen de la gorge, on constate des rougeurs ou des éruptions pustulaires - appelez un médecin. Avant l'arrivée d'un spécialiste, les patients ne doivent pas prendre de comprimés réduisant la température, mais uniquement si elle ne dépasse pas 39 ° C. Les températures élevées aident le corps à faire face à l'infection et détruisent les microorganismes nuisibles.

    Le schéma de soulagement de l'état du patient:

    • Boisson chaude copieuse.
    • Se gargariser avec de l'eau salée, décoction d'herbes (camomille, sauge, calendula).
    • Rincer à l’eau diluée avec Furacilin, Miramistin, Dioxidin et d’autres moyens recommandés par le médecin.
    • Résorption de bonbons à effet sédatif et analgésique.
    • Repos au lit
    Prendre des antibiotiques, et de préférence tous les autres médicaments, ne doivent être prescrits que par le médecin traitant.

    Causes des glandes dilatées

    Les amygdales augmentent en cas d'infection du corps par des strepto-staphylocoques ou des infections virales. Cela se produit à la suite de:

    • L'inflammation chronique déborde.
    • Immunité réduite pendant l'hypothermie, une situation stressante ou pour d'autres raisons.
    • Irritation ou empoisonnement par des produits chimiques, des allergènes, des aliments particulièrement épicés.

    Vous pouvez comparer l'aspect des amygdales (glandes) normales et enflammées dans la gorge sur la photo:

    Enlèvement de glandes: avantages et inconvénients

    Le débat sur la nécessité d'éliminer ou de préserver les amygdales dure depuis longtemps et avec un succès variable. Arguant du fait que la nature ne construit pas les organes supplémentaires, argumentez les arguments suivants concernant les avantages des glandes:

    • Produisant une grande quantité d'immunoglobulines, les amygdales d'une personne en bonne santé contribuent au développement approprié et à la protection du corps contre les infections virales.
    • La surface poreuse des glandes sert de barrière aux agents pathogènes qui cherchent à pénétrer dans la gorge et dans l'environnement interne du corps. Une fois au centre de la localisation des cellules immunitaires, les bactéries nocives meurent.

    Les partisans de la chirurgie croient que même les amygdales normales peuvent éventuellement causer de graves problèmes de santé:

    • Lors de certaines maladies, par exemple, des maux de gorge chroniques ou une amygdalite aiguë, des dysfonctionnements et des modifications irréversibles se produisent dans le bon fonctionnement des formations lymphatiques. Les glandes sont constamment enflammées, ne permettent pas de respirer librement, l'élimination des bactéries nocives ne se produit pas.
    • L'amygdalite purulente fréquente peut provoquer un abcès de la gorge, une infection générale du corps.
    • Les glandes élargies de façon permanente entraînent une perte d'audition ou une altération de la fonction respiratoire.

    La plupart des médecins sont d'accord avec l'ablation des glandes dans les cas les plus graves: lorsque le corps est incapable de répondre aux médicaments.

    Prévention des maladies

    Renforcer le système immunitaire ne développe pas de processus inflammatoires. Afin de prévenir le développement de maladies, vous devez mener une vie saine: adopter de mauvaises habitudes, bien manger, surveiller l'état général du corps. Pour que les amygdales restent normales, il suffit:

    • Ne pas permettre l'hypothermie.
    • Refuser les boissons froides.
    • Éliminer toutes les sources d'infection possibles: sinusite, carie, sinusite.
    • Aux premiers signes d'infection, contactez un établissement de santé.

    myLor

    Traitement du rhume et de la grippe

    • Accueil
    • Tous les
    • Dimensions des amygdales

    Dimensions des amygdales

    - une maladie infectieuse allergique, se manifestant par une inflammation d'une ou de plusieurs amygdales de l'anneau lymphatique pharyngé. Amygdales palatines principalement touchées, ce sont des glandes; beaucoup moins souvent - les amygdales linguales ou les crêtes latérales de la paroi pharyngienne postérieure. La maladie peut être causée par bêta-hémolytique

    (80% des cas), et

    Les manifestations de l'amygdalite: sécheresse et douleur dans la gorge, aggravée par la déglutition, la fièvre, le malaise général. Sur la surface des amygdales sont visibles des îlots de pus. Parfois, les amygdales recouvrent une plaque purulente.

    L'amygdalite est l'une des pathologies les plus courantes du pharynx. 15% des adultes et jusqu'à 25% des enfants souffrent de formes diverses. L'augmentation de l'incidence est observée à l'automne, lorsque, après les vacances, les gens retournent dans les collectifs.

    L'amygdalite est transmise par les gouttelettes aéroportées des porteurs malades et asymptomatiques, ou par la nourriture, par le biais de produits infectés. En outre, l'infection peut être transmise aux amygdales par d'autres foyers d'inflammation dans les cas de sinusite, de sinusite et de gingivite. Le risque de développer la maladie augmente avec la violation de la respiration nasale, l'hypothermie, la fatigue, la tension nerveuse prolongée.

    Amygdalite aiguë et chronique:

    • L'amygdalite ou amygdalite aiguë est une inflammation infectieuse aiguë d'une ou de plusieurs amygdales, principalement palatine.
    • L'amygdalite chronique est une inflammation à long terme des amygdales, qui se développe après des maladies infectieuses impliquant des lésions du pharynx. Apparaît principalement chez les personnes immunodéprimées.

    Dans les amygdalites chroniques, le processus pathologique ne se limite pas aux amygdales. Il a été prouvé que plus de 100 maladies y étaient associées, principalement des lésions du cœur, des articulations et des reins. Chez les hommes, cette pathologie conduit à une violation de la puissance, chez les femmes à un changement du cycle menstruel. En raison de la prévalence de l'amygdalite et du risque de complications, il est important d'identifier et de traiter rapidement cette maladie.
    Anatomie de la gorge et des amygdales

    La cavité buccale est la partie initiale du système digestif. En avant, il est délimité par les lèvres, sur les côtés par les joues, sur le dessus par le palais dur et mou, en bas par la langue et les muscles du plancher de la cavité buccale.

    Derrière la bouche et le nez se trouve le pharynx, qui constitue le lien entre celui-ci, l'œsophage et la trachée. Trou reliant la cavité buccale au pharynx, appelé - pharynx.

    Aux limites de la cavité buccale et du pharynx, il y a une grande quantité de tissu lymphoïde. Il est représenté par des cellules individuelles dans l'épaisseur de la muqueuse buccale et, dans certaines régions, il forme de grandes grappes - les amygdales.

    Amygdales - une collection de tissu lymphoïde, en forme d'amande. Leur fonction est de reconnaître les antigènes provenant de l’environnement et d’en informer le système immunitaire. Les amygdales font partie de l'anneau lymphadénoïde Valdeyer - Pirogov, entourant l'entrée du pharynx qui comprend:

    • deux palatines...
    • deux tuyaux...
    • pharyngé
    • amygdales linguales.

    Dans 90% des cas, l'amygdalite palatine est atteinte. Ils sont situés entre les arcs palatins antérieur et postérieur et sont clairement visibles lors de l'inspection de la gorge. Leur taille peut varier considérablement en fonction des caractéristiques individuelles d'une personne. Certaines personnes croient à tort que les amygdales palatines dilatées indiquent une amygdalite chronique.
    La structure des amygdales

    La taille des amygdales varie de 7 à 10 mm à 2,5 cm. Ils ont une surface lisse ou légèrement bosselée.

    Le parenchyme amygdalien est constitué de tissu conjonctif, entre lequel se trouvent un grand nombre de lymphocytes, et de plasmocytes et de macrophages sont également présents. L'unité structurale des amygdales est le follicule, la vésicule dont les parois sont tapissées de lymphocytes. La surface externe de l'amygdale est recouverte d'un épithélium squameux stratifié, comme le reste de la cavité finie.

    Au plus profond des amygdales, il y a 20 cavités (cryptes) qui se ramifient, formant ainsi de grandes cavités bordées d'épithélium. Les cryptes contiennent des phagocytes, des micro-organismes, des cellules de l'épithélium desquamé et parfois des particules alimentaires. Normalement, le nettoyage des lacunes se produit pendant la déglutition, mais parfois ce processus échoue et des bouchons purulents se forment dans la lumière des cryptes.

    Dans les plis des amygdales, un contact prolongé de stimuli externes, principalement des microorganismes, avec les cellules de l'organe est assuré. Pour que le système immunitaire se familiarise avec l'agent pathogène et commence à sécréter des anticorps et des enzymes en vue de sa destruction, il est nécessaire. Ainsi, les amygdales participent à la formation de l'immunité locale et générale.

    Membrane muqueuse de la cavité buccale

    Dans la membrane muqueuse de la cavité buccale, il y a trois couches.

    1. La couche épithéliale est représentée par l'épithélium squameux stratifié. Il se compose de couches basales, piquantes, granuleuses et cornéennes. Des leucocytes séparés sont situés entre les cellules épithéliales. Leur fonction est de protéger contre les bactéries et les virus étrangers. Ils sont capables de se déplacer de manière indépendante et de migrer vers des zones où se développe une inflammation.

    2. Plaque propre de la membrane muqueuse - une couche de tissu conjonctif constituée de collagène et de fibres réticulaires. Parmi eux se trouvent:

    • Les fibroblastes sont des cellules du tissu conjonctif qui produisent des protéines précurseurs des fibres de collagène.
    • Les mastocytes sont des représentants du tissu conjonctif responsable de la stabilité chimique de la muqueuse buccale et de la production d'immunoglobulines de classe E afin d'assurer une immunité locale.
    • Les macrophages capturent et digèrent les bactéries et les cellules mortes.
    • Les cellules plasmatiques appartiennent au système immunitaire et sécrètent 5 types d'immunoglobulines.
    • Les neutrophiles segmentaires sont un type de globule blanc qui protège contre les infections.

    3. La sous-muqueuse est une plaque lâche constituée de fibres de tissu conjonctif. Dans son épaisseur se trouvent les vaisseaux, les fibres nerveuses et les petites glandes salivaires.

    La membrane muqueuse de la cavité buccale est pénétrée par les conduits des glandes salivaires grandes et petites. Ils produisent une salive riche en enzymes, qui a un effet bactéricide, qui retarde la croissance et la reproduction des bactéries.

    Ainsi, dans la cavité buccale sont concentrés de nombreux mécanismes de protection contre les virus et les bactéries. Un organisme en bonne santé, lorsque des micro-organismes pénètrent sur les amygdales, les traite sans développer d'amygdalite. Cependant, en réduisant l'immunité générale ou locale, la protection naturelle est altérée. Les bactéries présentes dans les amygdales commencent à se multiplier. Leurs toxines et produits de dégradation des protéines provoquent une allergisation du corps, ce qui conduit au développement d'une amygdalite.

    Moyens de contracter une amygdalite

    • Aéroporté. Un porteur malade ou asymptomatique, lorsqu'il tousse et parle, libère des agents pathogènes avec des gouttelettes de salive, infectant d'autres personnes.
    • Nourriture Développé en mangeant des aliments dans lesquels les agents pathogènes proliféraient. À cet égard, les produits alimentaires contenant de la crème protéinée, du lait et des produits laitiers, des plats contenant des œufs et de la poudre d’œufs sont particulièrement dangereux.
    • Contact L'amygdalite peut être infectée en embrassant et en utilisant des articles ménagers: brosses à dents, couverts et autres ustensiles.
    • Endogène. Les bactéries sont introduites dans les amygdales avec du sang ou de la lymphe provenant d'autres foyers d'infection. Le plus souvent, l'amygdalite se produit sur fond de sinusite, sinusite, sinusite frontale, otite, parodontite, carie.

    Les facteurs qui affaiblissent le système immunitaire contribuent à l'apparition de l'amygdalite:

    • hypothermie locale et générale;
    • réactions de stress aigu;
    • forte pollution par les poussières et les gaz;
    • aliments monotones déficients en vitamines C et B;
    • lésion des amygdales par la nourriture brute;
    • diathèse lymphatique - anomalie caractérisée par une augmentation persistante des ganglions lymphatiques, des amygdales et du thymus;
    • troubles du système nerveux central et autonome;
    • processus inflammatoires chroniques dans les cavités buccale et nasale;
    • adaptation réduite aux changements environnementaux.

    Le mécanisme de développement de l'amygdalite se compose de 4 étapes1. Infection. La maladie débute par l’entrée de microorganismes pathogènes sur les amygdales. En réduisant les défenses de l'organisme, les bactéries bénéficient de conditions favorables à la reproduction. Cela conduit à une inflammation de la membrane muqueuse des amygdales, qui se traduit par une augmentation, un gonflement, une rougeur.

    Une partie de la bactérie pénètre dans le sang. Habituellement, cette bactériémie est de courte durée. Mais chez les patients affaiblis, il peut provoquer le développement d’une inflammation purulente dans d’autres organes (

    2. Intoxication. Le nombre de bactéries augmente. Les manifestations cliniques à ce stade sont associées à la pénétration dans le sang des enzymes bactériennes qui provoquent une intoxication du corps. Les signes d'empoisonnement du système nerveux sont la fièvre, la faiblesse, les maux de tête. Enzymes Streptococcus Streptolysin-0 (SL-O), Streptokinase (CK) et hyaluronidase ont un effet toxique sur le coeur, provoquant un spasme de ses vaisseaux. La streptolysine streptococcique provoque une nécrose des amygdales. Les cellules lymphatiques meurent et à leur place se forment des vides remplis de pus.

    3. les allergies. Les produits bactériens contribuent à la formation d'histamine et au développement d'une réaction allergique. Cela conduit à une absorption accélérée des toxines dans les amygdales et à une augmentation de leur œdème.

    4. Lésions neuroréflexes des organes internes. De nombreux récepteurs nerveux sont concentrés dans les amygdales. Ils ont une connexion réflexe étroite avec d'autres organes, en particulier avec les ganglions sympathiques et parasympathiques du col utérin (ganglions). Avec une amygdalite prolongée ou chronique, la circulation sanguine est perturbée, une inflammation aseptique (sans la participation de micro-organismes) se développe. L'irritation de ces nœuds nerveux importants entraîne des perturbations dans le fonctionnement de divers organes internes, dont ils sont responsables pour l'innervation.

    L'achèvement de l'amygdalite peut avoir deux options: 1. La destruction des micro-organismes responsables de l'amygdalite et le rétablissement complet.

    2. La transition de la maladie dans une forme chronique. L'immunité ne parvient pas à supprimer complètement l'infection et certaines bactéries restent dans les plis ou les follicules. En même temps, dans les amygdales, il y a toujours une infection «dormante». Ceci est facilité par le fait que, après l’angine de poitrine, la sortie des lacunes peut être réduite par le tissu cicatriciel et que leur auto-purification se détériore, ce qui contribue à la prolifération des bactéries. La présence constante de microorganismes pathogènes affaiblit le système immunitaire et peut provoquer des maladies auto-immunes (

    Les follicules infectés apparaissent à travers l'épithélium. Ils ont l'apparence de grains de mil jaune.

    Diagnostic de l'amygdalite Examen chez le médecin ORL

    Dans l'amygdalite aiguë, les patients se tournent vers l'ENT avec des plaintes de mal de gorge et de fièvre. Les personnes souffrant d'amygdalite chronique se plaignent d'amygdalites fréquentes, répétées 1 à 6 fois par an. Identifier leurs causes de comportement spécialisé

    examen de la cavité buccale - pharyngoscopie, au cours de laquelle il révèle un certain nombre

    caractéristique des symptômes de pharyngite.

    • Rougeur des arcs palatins antérieur et postérieur. Leurs bords sont hyperémiques et œdémateux.
    • Puffiness dans la zone de l'angle formé par les bords supérieurs des arcs antérieurs et postérieurs.
    • Rougeur et gonflement des amygdales.
    • Amygdales élargies. Ils peuvent couvrir 1/3 ou 1/2 de la lumière. Cela peut indiquer un œdème dans le mal de gorge, une amygdalite chronique hypertrophique ou des caractéristiques anatomiques. En l'absence de signes d'inflammation, la taille de l'amygdale n'a pas d'importance. Il faut également tenir compte du fait que les amygdales enflammées, avec des lacunes remplies de pus, peuvent être atrophiques (réduites) et complètement cachées derrière les arcs palatins.
    • Écoulement purulent sur les amygdales peut ressembler à:
      • follicules supprimés;
      • embouteillages purulents dans la lumière des lacunes ou du pus liquide qui en est libéré lorsqu’ils sont pressés avec une spatule;
      • plaque purulente à la surface des amygdales, qui ne dépasse pas ses limites.
    • La cohésion des amygdales avec l'arcade palatine parle d'un processus inflammatoire chronique. Détecté avec l'introduction de la sonde entre l'archet et l'amygdale.
    • Ganglions lymphatiques compacts et élargis.

    Pour détecter le contenu des lacunes, le médecin avec une spatule abaisse la racine de la langue et avec l'autre arrache l'arcade antérieure et tourne légèrement l'amygdale sur le côté. Dans ce cas, les lacunes sont compressées et leur contenu va à l’extérieur. Inspection effectuée avec une loupe et une source de lumière permettant de voir les détails cachés à l'œil nu.

    L'examen des lacunes est effectué avec une sonde en forme de cloche légèrement incurvée. Avec lui, vous pouvez prendre un échantillon du contenu pour un examen bactérien. La sonde est introduite dans la lumière du canal pour déterminer sa profondeur et la présence d’adhérences, ce qui indique une amygdalite chronique.

    Pour identifier les comorbidités, le médecin examine la cavité nasale et les voies auditives.

    La biopsie de l'amygdalite est rarement utilisée, car les lymphocytes se trouvent à la fois dans une amygdale saine et enflammée. La méthode est utilisée en cas de suspicion de développement d'une tumeur maligne.

    Dans la plupart des cas, la pharyngoscopie est suffisante pour diagnostiquer la pharyngite. Cependant, pour identifier le pathogène et déterminer sa sensibilité à

    , l'examen bactériologique d'un écouvillon pharyngé est nécessaire.

    Frottis de la surface des amygdales ou de la paroi pharyngienne postérieure Des écouvillons stériles prélèvent des frottis de mucus à la surface des amygdales et de la paroi pharyngienne postérieure. L'échantillon est envoyé au laboratoire pour la microscopie du matériel et les micro-organismes qui causent la maladie sont détectés. Dans la plupart des cas, il s'agit de streptocoques et de staphylocoques hémolytiques. Cependant, il existe plus de 30 combinaisons différentes de bactéries et de virus pathogènes, conditionnellement pathogènes et susceptibles de provoquer une amygdalite.

    En cas d’angor fréquemment répété, un test de sensibilité aux antibiotiques est réalisé, ce qui permet de choisir un traitement efficace.

    Cependant, la majorité des médecins sont d'avis que les frottis à la surface des amygdales ne constituent pas une étude informative, car le streptocoque est détecté chez 10% des personnes en bonne santé et 40% dans les cas de staphylocoque.

    Méthode plus informative -

    compter le nombre de cellules microbiennes dans le frottis. Amygdalite aiguë décelée de 1,1 à 8,2 • 10

    cellules. Cependant, en raison de sa complexité, cette étude est rarement utilisée.

    Un test sanguin pour l'amygdalite:

    • le niveau de l'ESE augmente à 18-20 mm / h;
    • leucocytose neutrophilique (augmentation du nombre de neutrophiles dans le sang) à 7-9x109 / l;
    • coup de poignard gauche - augmentation du nombre de neutrophiles immatures (coup), de l'apparition de myélocytes et de métamyélocytes (jeunes).

    Les changements dans le test sanguin indiquent une maladie infectieuse, accompagnée d'un processus inflammatoire. Chez certains patients, en particulier dans l'amygdalite chronique en rémission, les analyses de sang restent normales.

    Détermination du titre d'anticorps contre les produits streptocoques Une production accrue d'anticorps anti-streptolysine O supérieure à 200 UI / ml indique l'agent responsable de la maladie. Il est conseillé de mener cette étude uniquement dans les cas d’amygdalite chronique, car des anticorps anti-streptolysine apparaissent dans le sang le 7ème jour de la maladie.

    Traitement de l'amygdalite traitement de l'amygdalite médicament

    Physiothérapie pour l'amygdalite:

    • Hydrothérapie sous vide des amygdales - lavage sous vide des lacunes lorsque des bouchons purulents sont retirés sous l'influence de la pression. Les cavités résultantes sont remplies d'un antiseptique à 0,1% de solution de peroxyde d'hydrogène ou de solutions antibiotiques. Après lavage, la surface de l'amygdale est enduite d'une solution de Lugol. Le cours comprend 5 procédures.
    • Traitement UV local des amygdales. Les amygdales sont irradiées avec un faisceau de lumière ultraviolette selon le schéma, en commençant par 30 secondes à 2 minutes. Le cours est prescrit 10 procédures.
    • UHF L'émetteur est monté sur la surface latérale du cou, à l'angle de la mâchoire inférieure. Durée de la session 7 minutes. Le cours de traitement est 10-12 procédures.

    Les traitements de physiothérapie améliorent la circulation sanguine dans les amygdales, ont un effet biostimulant, activent la production d’anticorps et accélèrent la phagocytose (absorption des bactéries par les phagocytes).

    Nutrition et mode de vie pour l'amygdalite

    Dans l'amygdalite aiguë (maux de gorge), l'exercice est contre-indiqué. Une activité excessive augmente la charge sur le cœur et augmente le risque de complications. Par conséquent, il est conseillé de rester au lit pendant toute la durée du traitement.

    Dans les cas d’amygdalite chronique en rémission, il est souhaitable que les patients bougent plus et qu’ils soient au grand air au moins 2 heures par jour. L'hypodynamie aggrave l'immunité. Il est prouvé qu'avec une activité physique insuffisante, les propriétés protectrices locales des muqueuses de la bouche et des glandes se détériorent 5 à 8 fois. Par conséquent, les activités sportives régulières réduisent considérablement le nombre d'exacerbations d'amygdalite.

    Charges recommandées pour l'amygdalite: sports, exercices de respiration, marche, massage.

    Non recommandé: skis, patins, hockey, jogging.

    Recommandations pour les patients atteints d'une amygdalite chronique afin d'améliorer les propriétés protectrices du corps:

    • Évitez l'air poussiéreux et enfumé.
    • Arrêtez de fumer.
    • Humidifiez l'air dans la pièce. L'humidité devrait être d'au moins 60%.
    • Durcissez-vous. Douche quotidienne montrée, essuyage à froid, aspersion avec de l'eau froide.
    • Thérapie thermale sur la côte de la mer. La natation, les bains de soleil et le rinçage à l'eau de mer renforcent l'immunité générale et locale. La durée du traitement est de 14 à 24 jours.
    • Observez le mode de la journée et prévoyez suffisamment de temps pour vous reposer. Ne pas trop travailler et éviter le stress.

    Régime alimentaire pour amygdalite Le tableau n ° 13 est recommandé pour les patients présentant une amygdalite chronique aiguë et une exacerbation. Ce régime vise à renforcer les défenses immunitaires et à éliminer rapidement les toxines.

    Traitement culinaire - bouillir à l'eau ou à la vapeur. Cela aide à faire en sorte que la vaisselle soit aussi douce que possible. La muqueuse buccale et le pharynx ne doivent pas être blessés mécaniquement, thermiquement ou chimiquement. Tous les plats doivent donc être liquides ou semi-liquides et la température doit être comprise entre 15 et 65 degrés. Les produits épicés, épicés et acides sont exclus.

    En cas de maladie, des repas fréquents en petites portions 5 fois par jour sont nécessaires. Il est souhaitable de manger pendant les heures où la température baisse et l’appétit.

    Il est nécessaire d'augmenter l'apport hydrique à 2,5 litres par jour. Cela réduit la concentration de toxines dans le corps et favorise leur excrétion dans les urines.

    Produits recommandés:

    • Pain au blé des pâtisseries d'hier.
    • Soupes de viande ou de poisson. Sans gras, sans gras - à cette fin, la première eau est drainée lors de la cuisson de la viande. Dans les soupes, ajoutez les légumes, les pâtes et les céréales. Comme il est difficile pour les patients d'avaler, les soupes sont frottées ou écrasées avec un mélangeur.
    • Viandes, volailles et poissons cuits à la vapeur, faibles en gras. Également recommandé hamburgers à la vapeur, boulettes de viande, boulettes de viande.
    • Produits laitiers, fromage cottage frais et faible en gras, fromage non épicé. La crème sure est utilisée uniquement pour habiller les plats.
    • Céréale semi-liquide et visqueuse à base de céréales.
    • Accompagnements de légumes: purée de pommes de terre, ragoûts, caviar de légumes.
    • Fruits et baies frais, pas durs et pas acides. Confiture, compotes, gelées, jus dilués avec de l'eau 1: 1.
    • Miel, marmelade, confiture.
    • Boissons: thé et café faibles, bouillon de hanches.

    Produits qui devraient être jetés:

    • Muffin, pain de seigle.
    • Poissons gras et variétés de viande, bouillons d’entre eux.
    • Produits fumés, conserves, poisson salé.
    • Orge et orge perlée, millet.
    • Crème, lait entier, crème sure, fromages gras.
    • Produits qui favorisent la formation de gaz: chou, légumineuses, radis, radis.
    • Épices, assaisonnements épicés.
    • Thé fort, café.
    • Boissons alcoolisées

    Quand faut-il enlever les amygdales? Selon l’approche moderne, les médecins essaient d’éviter le retrait des glandes, car elles jouent un rôle protecteur important: elles reconnaissent l’infection et la retardent. Les exceptions sont les cas où un foyer inflammatoire chronique menace de causer des complications graves. Sur cette base, l'opération consistant à enlever les glandes (amygdalectomie) est effectuée strictement selon les indications.

    Indications pour le retrait des glandes:

    • amygdalite purulente plus de 4 fois par an;
    • les amygdales dilatées perturbent la respiration;
    • le traitement conservateur (antibiotiques, lavage des amygdales et physiothérapie) ne conduit pas à une amélioration durable;
    • complications développées dans divers organes:
      • abcès périamygdalien;
      • pyélonéphrite, glomérulonéphrite post-streptococcique;
      • arthrite réactive;
      • valvulaire ou myocardite;
      • insuffisance rénale ou cardiaque.

    Contre-indications absolues pour l'élimination des amygdales:

    • anomalies de la moelle osseuse;
    • troubles de la coagulation;
    • diabète décompensé;
    • pathologie cardiovasculaire décompensée;
    • tuberculose en phase active.

    Ces dernières années, au lieu d'éliminer les amygdales, on a utilisé la cautérisation à l'azote liquide, le laser et l'électrocoagulation des parties endommagées des amygdales. Dans ce cas, le corps se débarrasse de la source d'infection et continue à remplir ses fonctions.
    Prévention de l'amygdalite

    La tâche principale de la prévention de l’amygdalite consiste à prévenir une diminution de l’immunité et à éviter les infections.

    Que faut-il pour cela?

    • Mener une vie saine Ce concept inclut une nutrition adéquate, une activité physique et un repos adéquat. Les aliments doivent être riches en protéines, vitamines et micro-éléments faciles à digérer. Dans ce cas, il aide à renforcer les défenses naturelles de l'organisme.
    • Durci. Il est nécessaire de commencer le durcissement en versant de l’eau à température ambiante ou en nageant dans un étang ouvert pendant 3 à 5 minutes. Progressivement, la température de l'eau diminue et augmente le temps passé dans le réservoir.
    • Suivez les règles d'hygiène: n'utilisez pas les brosses à dents de quelqu'un d'autre, ne buvez pas dans une tasse, lavez la vaisselle à fond. Pour allouer au patient des appareils distincts.
    • Restaurez la respiration nasale avec facultés affaiblies. Pour cela, vous devez vous tourner vers l'ENT.
    • Surveiller l'état de la cavité buccale et des dents. Au moins 1 fois par an pour rendre visite au dentiste.
    • Se gargariser 2 fois par jour avec du jus de kolanhoe dilué (1 c. À thé par verre d'eau), des infusions de camomille ou de calendula. Cette recommandation aidera les personnes qui ont souvent mal à la gorge.
    • Le massage de la surface antérieure du cou est réalisé par mouvements caressants du menton vers les lobes des oreilles, de la mâchoire supérieure jusqu'aux clavicules. Le massage améliore la circulation sanguine et le flux lymphatique, renforce l'immunité locale. Il est recommandé de le réaliser avant de sortir ou après une hypothermie.

    Ce qu'il faut éviter:

    • Contact avec des patients atteints d’une amygdalite. Si possible, isolez le patient des autres membres de la famille.
    • Endroits où les foules sont nombreuses, en particulier en période d’épidémie, lorsque le risque d’infection est élevé.
    • La surchauffe et l'hypothermie, car cela entraîne une diminution de l'immunité.
    • Fumer, consommer de l’esprit, brûler la gorge muqueuse.

    Amygdales - une collection de tissu lymphoïde sous la membrane muqueuse des voies respiratoires supérieures. Ils ont reçu leur nom grâce aux amygdales palatines visibles lors de l'inspection du pharynx, car elles ressemblent à la noix d'amande. Avec le développement de la science anatomique, des scientifiques de l'éducation similaires ont découvert:

    • Dans le pharynx - amygdales pharyngiennes;
    • Dans le nasopharynx - les amygdales des trompes, elles sont situées près de l’embouchure des tubes auditifs;
    • L'amygdale linguale est à la base de la langue.

    Ensemble, ils forment un anneau protecteur qui empêche la pénétration de la microflore pathogène des voies respiratoires supérieures et de la cavité buccale dans les divisions sous-jacentes.

    Quelles sont les causes des amygdales élargies?

    Le plus souvent, une hypertrophie de l'amygdale est la conséquence d'une infection aiguë, surtout en l'absence de traitement adéquat. Parmi les agents pathogènes, le rôle principal est joué par:

    1. Staphylocoque;
    2. Streptocoques;
    3. Baguette hémophile;
    4. Pneumocoques;
    5. Mycoplasme;
    6. La chlamydia;
    7. Adénovirus;
    8. Virus de la grippe;
    9. Herpèsvirus;
    10. Enterovirus.

    La cause des amygdales hypertrophiées peut être non seulement des infections, mais aussi des maladies du système hématopoïétique (leucémie, anémie), un manque de vitamine C.

    L'amygdale a une structure similaire à celle d'un ganglion lymphatique, mais de l'extérieur, elle n'est pas recouverte de peau mais de membrane muqueuse. Son infrastructure de tissu conjonctif forme un grand nombre de retranchements, entre lesquels il y a des creux - des lacunes. Dans le tissu de l'amygdale, la reproduction et la maturation de cellules immunitaires - des lymphocytes, responsables de la production d'anticorps protecteurs et de la destruction de microorganismes étrangers. Sa cavité interne est lavée par la lymphe, car elle communique avec les vaisseaux lymphatiques et fait partie du système immunitaire. La membrane muqueuse qui recouvre le tissu lymphoïde pénètre dans toutes les lacunes et empêche normalement l'agent pathogène d'entrer dans le ganglion lymphatique.

    L'interaction des lymphocytes et des microorganismes se produit à la surface de la couche muqueuse des amygdales ou dans son épaisseur. En conséquence, une réaction inflammatoire locale se développe, les cellules épithéliales se multiplient rapidement et s’exfolient en grande quantité. Ainsi, la membrane muqueuse empêche le pathogène de se fixer et accélère son retrait du corps. Ils décrivent un tel état comme des amygdales lâches - leur surface devient terne, semble inégale. Les cellules épithéliales meurent des suites de l'action du pathogène ou de réactions immunitaires, c'est pourquoi la surface du ganglion est exposée à certaines zones. Ces zones sont la porte d'entrée pour que l'infection pénètre profondément dans les amygdales et chronique davantage le processus.

    Les amygdales dans la gorge sont hypertrophiées en raison d'une inflammation aiguë ou chronique.

    Dans le premier cas, l'infection infecte les tissus sains et, en réponse à son introduction, une reproduction intensive des lymphocytes se produit. Le flux sanguin vers le tissu lymphoïde qui fonctionne activement augmente, le mucus au-dessus de celui-ci devient rouge vif et œdémateux. Chez les enfants, de telles réactions peuvent être exprimées si fort que les amygdales recouvrent complètement la lumière de la gorge.

    L'inflammation chronique dans les amygdales se développe à la suite de maux de gorge fréquents, d'infections virales ou de parasites intracellulaires (chlamydia, mycoplasmes). Après la guérison clinique, l'agent pathogène n'est pas complètement éliminé du corps, mais il vit et se multiplie longtemps dans les lacunes. Il maintient constamment une réponse inflammatoire faible, en réponse à laquelle le tissu lymphoïde se développe. Progressivement, la taille des amygdales augmente, ce qui entraîne des difficultés à respirer, à avaler. Tous les facteurs provoquant (stress, jeûne, hypothermie) conduisent à une exacerbation du processus, de sorte que la source de l'infection chronique est souvent éliminée chirurgicalement.

    Comment se manifeste un amygdale élargie?

    Un amygdale élargie est un symptôme ou une conséquence d'autres maladies, elle se manifeste donc différemment selon la cause. Dans les infections respiratoires, la réaction des amygdales s'accompagne de douleur en avalant, de fièvre, d'aggravation du bien-être général, de congestion nasale et de toux. Le médecin voit un rouge gorge sur l'examen, il peut y avoir des attaques purulentes sur la membrane muqueuse, des ulcères, des films épais de fibrine. En même temps, les ganglions lymphatiques cervicaux sous-maxillaires sont élargis - leur tissu lymphoïde produit également de manière intensive des cellules immunitaires.

    Dans certains cas, les modifications affectant les amygdales sont si caractéristiques qu'elles permettent un diagnostic indéniable:

    • La lésion nécrotique de la membrane muqueuse des deux côtés est caractéristique de l'anémie maligne (elle se développe avec une carence en vitamine B12).
    • On observe une augmentation des amygdales dans l'infection par le virus de l'herpès, la syphilis et la tularémie.
    • Des pellicules blanchâtres denses sur les deux côtés, associées à un gonflement marqué du cou, sont caractéristiques de la diphtérie pharyngée.

    L'hypertrophie des amygdales entraîne une congestion persistante des oreilles. La violation de l'écoulement de sécrétion par les tubes auditifs entraîne une inflammation de l'oreille moyenne - une otite moyenne, qui se transforme souvent en une forme chronique. La cause de la maladie est établie par le médecin ORL lors de l'examen du nasopharynx.

    La prolifération de l'amygdale pharyngée s'appelle adénoïdes et se rencontre souvent chez les enfants. L'enfant perturbe le flux d'air de la cavité nasale vers le larynx, ce qui explique pourquoi sa bouche est ouverte en permanence - uniquement pour pouvoir respirer librement. Si l'augmentation des amygdales se produit progressivement, le bébé s'habitue au malaise et ne se plaint pas de difficultés respiratoires. Cependant, son état général se dégrade considérablement - il devient de mauvaise humeur, dort mal, se fatigue rapidement et prend du retard dans son développement. Dans certains cas, convulsions épileptiformes, incontinence urinaire, asthme bronchique. Les complications deviennent rapidement persistantes et ne disparaissent pas après la récupération de la respiration nasale.

    Une augmentation des amygdales linguales atteint rarement des tailles significatives. Le symptôme principal de son hypertrophie est une difficulté à avaler, qui peut être accompagnée d'une toux sèche irritante et d'une sensation étrangère dans la gorge.

    Comment retourner les amygdales taille normale?

    Le traitement des amygdales hypertrophiées est effectué par un oto-rhino-laryngologiste si le processus est devenu chronique. Dans tous les autres cas, la taille des amygdales se normalise indépendamment après correction de la maladie sous-jacente. L'objectif principal de la thérapie est d'éliminer l'agent pathogène des lacunes et de réduire l'inflammation. Portez-le en ambulatoire. Une hospitalisation est nécessaire en cas d'exacerbation grave d'une amygdalite chronique et en cas d'ablation chirurgicale d'amygdales hypertrophiées.

    Amygdalite chronique - on observe une augmentation des amygdales chez les enfants et les adultes. Le traitement repose sur la stimulation des propres défenses de l’organisme:

    1. Immunomodulateurs - préparations de thymus (thymaline), teinture Eleutherococcus, aérosol IRS-19, irrigation des amygdales avec émulsion de propolis, jus d'aloès;
    2. Physiothérapie - exposition locale à un champ magnétique, rayonnement ultraviolet, irradiation laser.

    Si les lacunes des amygdales sont remplies d'épithélium desquamé, de pus, le médecin les rince avec une solution antiseptique (furaciline, chlorhexidine, décoction de camomille) à l'aide d'une seringue ou d'un appareil spécial. Ensuite, il lubrifie leur surface avec du protargol, solution de Lugol - ils ont un effet destructeur supplémentaire sur la microflore pathogène. Ces traitements sont effectués une fois tous les trois à six mois et durent 10 jours. Si les amygdales dans la gorge sont élargies et que, après traitement conservateur, leur taille ne diminue pas, elles ont alors recours à une intervention chirurgicale.

    Lorsque les amygdales grossissent chez l'enfant dans la région du nasopharynx - adénoïdes, le traitement vise à rétablir la respiration nasale. Le traitement conservateur avec des préparations homéopathiques (tonsilgon), le lavage du nasopharynx avec des solutions salines (aquamaris), les facteurs physiques (rayonnement ultraviolet sur place) ne doivent pas durer plus de 1,5 mois. En l'absence d'un effet positif, le tissu dilaté est retiré par laser ou par d'autres méthodes chirurgicales. Après la chirurgie, on montre à l'enfant des exercices de respiration, un traitement de spa pour l'élimination précoce des effets de la maladie.

    Vidéo: amygdalite chronique

    L'amygdalite chronique est un processus inflammatoire avec localisation dans les amygdales palatines, qui a une forme lente et prolongée. La forme de la maladie est caractérisée par des rechutes périodiques (récidive à certains intervalles en présence des facteurs déterminants d'épisodes aigus de la maladie).

    Si nous considérons qu’il s’agit d’un organe important jouant un rôle déterminant dans la chaîne de formation des défenses immunitaires et physiologiques du corps, l’importance du diagnostic et des mécanismes efficaces de traitement de la pathologie chez les médecins ne fait aucun doute. À propos de cet article, préparé par nos experts sur les matériaux du travail des médecins ORL (oto-rhino-laryngologistes).

    Les amygdales palatines, en tant que facteur de protection immunitaire, sont les plus impliquées dans la période de croissance de l'enfant.

    Les maladies catarrhales ne sont pas seulement des problèmes désagréables, mais aussi la possibilité d’une forte immunité pour le corps de l’enfant.

    La première raison est la présence d'une infection bactérienne. Les infections bactériennes fréquentes conduisent à des processus inflammatoires prolongés dans les amygdales. Cela surcharge le système immunitaire, ce qui entraîne l'apparition d'une amygdalite chronique pouvant entraîner de graves complications.

    La deuxième raison Médicaments non contrôlés

    Attention! La deuxième raison la plus courante et la plus importante de la formation d'une telle forme de la maladie est dans de nombreux cas un traitement injustifié aux antibiotiques, y compris l'usage illettré de médicaments, qui vise à réduire la température corporelle. Il est devenu une triste tradition de renforcer le "nourrissage" des enfants avec des pilules déjà à une température de 37 degrés ou légèrement plus élevées.

    Le troisième facteur. Violation stable de la respiration nasale. Une autre raison importante de la transition vers une amygdalite dans la forme chronique est une respiration nasale stable et perturbée.

    • la présence d'adénoïdes;
    • courbure du septum nasal;
    • une augmentation des cornets inférieurs.

    Ceux-ci incluent des lésions infectieuses d'organes situés près des amygdales:

    • pathologie dentaire;
    • sinusite avec symptômes purulents;
    • adénoïdite (chronique).

    Amygdalite chronique

    Le développement et l'évolution des amygdalites sont principalement affectés par l'affaiblissement des propriétés protectrices et par une tendance aux manifestations allergiques (en tant que cause ou, au contraire, comme conséquence de l'évolution de la maladie).

    Les changements concernent les lacunes des amygdales, la maladie remplaçant progressivement les tissus lymphoïdes de la structure molle par des tissus durs.

    Les cicatrices résultantes dans ce cas:

    • grandir ensemble en composés;
    • effilée;
    • formé dans l'inflammation fermée locale avec le contenu purulent à l'intérieur.

    Attention! Car les lacunes sont caractérisées par l'accumulation de soi-disant embouteillages.

    Les embouteillages dans les lacunes. Qu'est-ce que c'est

    Les bouchons de liège sont l’épithélium accumulé des lacunes muqueuses, des microparticules alimentaires, des microbes vivants et morts et des globules blancs. En plus d'un tel ensemble "d'abattage", le bouchon contient parfois du pus (exsudat).

    Norme et pathologie des amygdales

    Leur augmentation de la maladie n'est pas un symptôme obligatoire. C'est-à-dire qu'une amygdalite chronique peut parfois être diagnostiquée dans des glandes de taille normale, car les lacunes constituent elles-mêmes un environnement favorable à l'activité vitale de la flore pathogène.

    Cependant, chez les enfants, les amygdales souvent non seulement font mal, mais augmentent encore en volume.

    Les microbes servent de "carburant" au processus inflammatoire, en le favorisant par les canaux lymphatiques. Par conséquent, les ganglions lymphatiques élargis - l'un des symptômes de l'inflammation.

    • des vaisseaux remplis de sang;
    • bords épaissis des arcs palatins;
    • formation de tissu cicatriciel (localisation - région des amygdales et des arcs palatins);
    • relâchement, cicatrisation, induration des amygdales;
    • embouteillages;
    • la présence de pus aqueux dans les lacunes;
    • ganglions lymphatiques cervicaux élargis, indiquant une lymphadénite régionale.

    Note La présence de plusieurs des symptômes ci-dessus constitue la base du diagnostic.

    L'angine est considérée en médecine sous deux formes principales:

    Cette amygdalite est caractérisée par la présence de signes purement locaux de pathologie. Dans le même temps, la protection et la réactivité de la barrière corporelle de l’enfant permettent d’équilibrer la dynamique négative de la maladie et de localiser le site de l’inflammation. Une réaction générale du corps prononcée est bloquée par des facteurs de compensation immunitaire.

    Amygdalite détériorée avec signes locaux de processus inflammatoires chroniques, ainsi que de maladies apparentées, notamment:

    • l'angine de poitrine;
    • la paratonsillite;
    • un abcès;
    • pathologies avec des sites éloignés (systèmes cardiovasculaire, urinaire et autres).

    Faites attention! L'amygdalite chronique, sous quelque forme que ce soit, avec aucun symptôme est un facteur dangereux d'allergie et d'infection du corps. Les microorganismes et les infections virales dans les glandes utilisent le refroidissement et l’affaiblissement des mécanismes de défense du corps pour provoquer des exacerbations. Nous parlons de maux de gorge et d'abcès périamygdaliens.

    Le processus inflammatoire chronique dans les amygdales peut être accompagné d'une variété de maladies qui lui sont directement ou indirectement associées.

    La liste principale des maladies satellites:

    • dommages aux tissus et aux vaisseaux sanguins, y compris rhumatismes, lupus érythémateux, sclérodermie et autres;
    • lésions cutanées, y compris psoriasis, eczéma, érythème polymorphe exsudatif;
    • néphrite;
    • violation de la fonctionnalité des nerfs périphériques - par exemple, la sciatique.

    C'est important! Le facteur de présence dans la région des glandes d'intoxication amygdalogénique à long terme (gravure par les produits de l'activité vitale des microbes pathogènes) peut provoquer le développement de maladies dangereuses telles que le purpura thrombocytopénique et la vascularite hémorragique.

    Il convient de noter qu'un léger excès de la température normale, un bruit désagréable dans les oreilles, une aggravation du dysfonctionnement nasal vasomoteur (trouble de la respiration), des troubles du système autonome, y compris un dysfonctionnement vestibulaire (vertiges, maux de tête, mauvaise coordination des mouvements, etc.). ) sont également souvent le résultat d'un processus inflammatoire flasque et durable.

    Avant de déterminer les actions, il est nécessaire d’établir la forme exacte de la maladie.

    Lorsqu'un type de pathologie décompensé est trouvé chez un enfant, il sera nécessaire de prendre en compte la pathologie associée.

    Ces mesures obligatoires comprennent:

    1. rééducation de la cavité buccale avec traitement des dents atteintes de carie;
    2. traitement des pathologies nasales;
    3. élimination de l'infection dans les sinus paranasaux.

    La médecine moderne utilise à la fois des interventions chirurgicales et des méthodes conservatrices d’influence sur les amygdales et sur l’organisme dans son ensemble.

    Les deux directions sont une variété d'approches et de pratiques médicales, selon les cas.

    1. en cas de maladie décompensée;
    2. si d’autres méthodes utilisées pendant longtemps ne produisaient pas de résultats, le risque de complications était enregistré.

    Attention! Il est souvent recommandé de retirer les glandes sans chercher à vous aider. Les méthodes conservatrices choisies par un médecin expérimenté et le respect de toutes les prescriptions donnent de bons résultats dans la grande majorité des cas.

    Méthode rapide pour l'enlèvement des amygdales

    Il doit y avoir de bonnes raisons pour l'opération. Les gens ne se débarrassent pas de la tête à cause de la douleur. Un tel traitement semble absurde. Dans le corps, il n'y a pas de corps inutile, chacun est conçu pour résoudre son problème.

    L'amygdalectomie (retrait des glandes) n'est pas une procédure pratiquée, comme le disent les médecins, pour des raisons de santé. Il est nécessaire d’essayer toutes les méthodes actuellement disponibles et de prendre une décision.

    1. Enlèvement complet des glandes.
    2. Enlèvement partiel
    3. Galvanoplastie et diathermocoagulation.
    4. Enlèvement des glandes au laser.
    5. Thérapie par ultrasons.
    6. Méthode cryochirurgicale (congélation des glandes).

    La cryochirurgie est indiquée pour les petites glandes; il est souvent nécessaire de prétraiter les tissus avec une échographie avant de procéder à la procédure. Cette méthode permet presque d'éliminer les effets secondaires des tissus traités au cours de la procédure et améliore le processus de régénération en réduisant la période de rééducation.

    Méthode cryochirurgicale d'élimination des glandes

    C'est important! Avec l'angine récente, il est nécessaire de maintenir une certaine période (au moins trois semaines en l'absence de complications).

    • Lorsque compensé.
    • Dans le cas de la forme décompensée, ce qui se produit avec des rechutes fréquentes de la maladie.
    • Lorsqu'une opération chirurgicale n'est pas indiquée en raison de facteurs individuels.

    Traitements efficaces des angines sans chirurgie:

    1. Mesures visant à améliorer l'immunité, y compris les pratiques habituelles habituelles, mais néanmoins les recommandations actuelles - équilibre entre activité vigoureuse et repos, nutrition adéquate, activité physique, traitement à la station thermale, accueil prescrit par un médecin expérimenté:

    • biostimulants
    • gamma globuline
    • préparations de fer
    • complexes de vitamines et minéraux.

    2. Acceptation des médicaments hyposensibilisants nécessaires pour éliminer les réactions allergiques du corps et correction immunitaire générale:

    • calcium,
    • antihistaminiques,
    • acide ascorbique;
    • l'acide epsilon-aminocaproïque, etc.

    3. Spécialement conçu pour corriger l'immunité des médicaments - suivre un cours:

    • lévamisole,
    • taktivina,
    • prodigiosana
    • le thymalin,
    • thymagène,
    • I.R.S.-19,
    • bronchomunal,
    • ribomunyl, etc. (tous - tel que prescrit par un immunologiste et après avoir subi des études médicales confirmant la réduction des forces de protection).

    4. Méthodes d'effet réflexe:

    • Blocus de Novocainic
    • séances d'acupuncture,
    • traitement manuel de la colonne cervicale (la pratique montre un pourcentage élevé de troubles de la mobilité du cou crânien et de spasmes d'extenseurs du cou court chez des patients de tous âges souffrant d'amygdalite chronique).

    5. Réaménagement des glandes et de leurs ganglions lymphatiques régionaux (il s'agit d'une procédure purement médicale qui nécessite des qualifications et une expérience appropriées).

    Manipulation médicale nécessaire visant à éliminer les glandes du contenu (pus et liège).

    glande lacunaire lavage

    Une seringue spéciale avec une canule et des solutions désinfectantes est utilisée.

    Liquides de lavage:

    • antiseptiques spéciaux;
    • des antibiotiques;
    • préparations fermentées;
    • agents antifongiques;
    • médicaments antiallergiques;
    • substances immunostimulantes;
    • liquides biologiquement actifs, etc.

    Attention! La procédure de lavage donne un effet élevé, en aidant à éliminer le processus inflammatoire et à réduire la taille des glandes.

    Une canule d'aspiration électrique est utilisée, avec laquelle il est possible d'éliminer le contenu liquide. L'utilisation d'un embout spécial et d'un capuchon à vide amène la solution de médicament dans la zone traitée et élimine toute la lacune.

    Émulsion, pâte, pommade, huile en suspension, qui peuvent rester longtemps dans les interstices et exercer leur effet. Le spectre des médicaments est similaire à celui des liquides de lavage.

    Une injection est faite à l'aide d'une seringue avec une aiguille et injectée directement dans le tissu affecté des glandes et des tissus environnants, des médicaments sélectionnés individuellement.

    • flux de drogue;
    • faible concentration du médicament dans les tissus;
    • douleur de la procédure.

    Note Il y a quelque temps, des experts ukrainiens (Kharkov) ont proposé une nouvelle méthode d'injection dans les amygdales, qui a donné de bons résultats. Le petit enfant a été traité avec des embouts spéciaux comportant de nombreuses petites aiguilles. Ainsi, il était possible de saturer le tissu avec des médicaments et d'empêcher le médicament de s'écouler. La technique n'est malheureusement pas très utilisée.

    Récemment, certains médecins ont essayé de traiter des formes difficiles d’amygdalite en injectant des immunomodulateurs, tels que la thymaline et le timogène, à l’amygdale. Cette décision est due à l'immunité locale.

    Souvent utilisé signifie:

    • Solution de Lugol;
    • Le collargol;
    • solution de chlorophyllipt dans l'huile;
    • propolis (teinture d'esprit) et huile de maïs ou d'argousier;
    • solution d'ioditserin et d'iodinol, etc.

    Gargarisme pour inflammation des amygdales

    Cette procédure peut être effectuée à la maison. Il y a une quantité énorme de recettes maison.

    La maladie est traitée avec:

    • échographie;
    • micro-ondes;
    • faisceau laser;
    • Micro-ondes;
    • inductothermie;
    • ultraviolet;
    • thérapie magnétique;
    • électrophorèse;
    • appareils vibroacoustiques;
    • la boue;
    • inhalation et autres méthodes.

    Les cours vont de 10 à 15 séances, comprenant des manipulations médicales et des méthodes de physiothérapie. Le traitement doit être complexe, avec un impact sur tous les liens des processus pathologiques. Il est recommandé d’organiser deux cours par an (automne, printemps).

    Laver les glandes. Produit par le spray avec la création de pression de compression. C'est beaucoup plus pratique et plus efficace que les seringues à canule.

    • élimination du pus;
    • traitement de la toxicomanie;
    • glandes d'hydromassage.

    Les médicaments comprennent l'utilisation de liquides:

    • teinture de sophora japonaise;
    • calendula en solution;
    • chlorophyllipta;
    • rotokana;
    • l'eucalyptus;
    • la sanguinarine;
    • la chlorhexidine;
    • microcide;
    • la dioxidine;
    • decasana et autres

    Des médecins expérimentés évitent l'utilisation active d'antibiotiques en raison du grand nombre d'effets secondaires (diminution de l'immunité, développement de champignons, etc.).

    Lubrification des glandes. Conduit quelques minutes après le lavage. Les glandes et l'arrière du pharynx sont richement lubrifiés:

    • Solution de Lugol avec de la teinture de propolis (5: 1 pour un enfant, 2: 1 pour un adulte);
    • l'iododitsérine en tant que composant indépendant et avec le médicament septadine (chlorhexidine) dans un rapport de un à un;
    • hexorel;
    • chlorophyllipt en solution d'huile;
    • le colol;
    • le clotrimazole;
    • la bétadine;
    • stomatidine et autres

    Pommade de pose. On utilise une pommade légèrement chauffée, qui est appliquée avec une seringue pour remédier à toutes les lacunes. Le meilleur résultat a été la pose de pommades après pré-rinçage (en alternant les procédures tous les deux jours).

    L'utilisation de telles pommades est recommandée:

    • la hyoxysone;
    • le prozoceum;
    • avec les champignons clotrimazole;
    • le flucinara;
    • interféron sous forme de pommade à immunité réduite.

    Procédures physiques. Cours montrés:

    1. Phonophorèse (thérapie par ultrasons avec des médicaments spécialement sélectionnés), réalisée en externe dans la zone de Glad (projection), le temps d'environ huit minutes avec l'impact sur chaque strontium.
    2. Traitement par faisceau laser (utilisation d'hélium, d'un laser à glande néon ou d'un faisceau infrarouge à l'extérieur)
    3. Magnétothérapie.
    4. Thérapie vibroacoustique (traitement matériel, "Vitafon")
    5. Photothérapie (lampe "Bioptron").
    6. D * Arsenval.
    7. Induction

    Irrigation des glandes. Il se déroule à la fin du cours méthodes physiques (10 séances).

    Utilisé des médicaments pour le traitement de la paroi pharyngée postérieure:

    • Gevalex.
    • Timsal.
    • Stopangin
    • Aérosol de chlorophyllipt et autres

    En plus des mesures thérapeutiques, vous pouvez:

    • Se gargariser avec divers moyens (vinaigre de cidre de pomme, herbe de chélidoine, teintures alcooliques d’herbes médicinales diluées avec de l’eau et moyens prêts - rotokan, eleksolom.

    Comment traiter une amygdalite chronique à la maison

    Les rinçages peuvent être alternés - par exemple, une semaine avec un produit, les sept prochains jours avec un autre, etc.

  • Prendre un antiseptique (Sebidin), sucer dans la bouche.
  • Utilisez un mélange préparé par vos soins pour un traitement composé de carottes râpées sur une râpe fine (deux cuillères à soupe), de miel (une cuillerée à soupe de table), d'acide ascorbique et de teinture à l'alcool de propolis (cinq à quinze gouttes, en fonction de l'âge). Les ingrédients sont bien mélangés et se dissolvent par petites quantités dans la bouche, tandis que vous devez appuyer fermement la langue du mélange vers le ciel. Après un moment, le mélange peut être avalé. Lorsque la solution de Lugol a été ajoutée aux substances (8 à 10 gouttes, ou iododécérol), ainsi qu’aux comprimés de streptocide, le mélange a montré un bon effet avec l’angor.
  • Lors du diagnostic d’amygdalite chronique chez les enfants, aggravée par l’hypertrophie des glandes, il convient également de prendre des médicaments homotoxiques - lympho-myosothoïde, Angin-Heel (Heel Company, Allemagne).
  • Pour consolider les résultats du traitement, des médicaments homéopathiques sont indiqués (angor-gran, tonsilotren, tonsilgon).
  • Utilisez des remèdes pour améliorer les fonctions de protection contenant des oligo-éléments (en particulier le sélénium), des herbes médicinales (échinacée), des algues (spiruline).
  • En Savoir Plus Sur Les Maux De Gorge

    La gorge est rouge et il est douloureux d'avaler que de traiter

    Rhinite

    Comment soigner un mal de gorge? est-ce que tout est rouge et douloureux à avaler?ANNET Sage (13260), fermé il y a 8 ansTatyana Thinker (9763) il y a 8 ans

    Nous traitons la toux radis: un excellent médicament contre le rhume pour les adultes et les enfants!

    Laryngite

    Le symptôme le plus commun des rhumes pulmonaires et bronchiques est la toux. L'homme moderne, oubliant presque complètement les anciennes recettes de traitement de la toux, avait l'habitude de se débarrasser rapidement de cette maladie à l'aide de mélanges pharmaceutiques, de teintures et de pilules.