Principal / Rhinite

Température 37 - 38 pour pharyngite

Rhinite

Une fièvre accompagnée de pharyngite n'est pas un symptôme courant lorsqu'il s'agit de la nature non infectieuse de la maladie. La gravité de l'hyperthermie dépend de plusieurs facteurs liés au niveau de protection immunitaire, à l'agressivité de l'agent infectieux et à la présence de maladies concomitantes dans le système respiratoire.

Contenu de l'article

La température pendant la pharyngite: quand cela se produit-il? La présence de fièvre dépend de la nature de la maladie. Il y a deux groupes de raisons:

  • infectieux. Cela comprend la genèse virale et bactérienne de la pharyngite, lorsque, après l’infection d’un organisme, une reproduction intensive de microorganismes pathogènes commence par l’apparition du syndrome d’intoxication. La cause de la maladie peut être un adéno-, une couronne, un rhinovirus, la grippe ou le parainfluenza, un streptocoque ou un staphylocoque;

Les lésions fongiques de la gorge ne sont souvent pas accompagnées d'hyperthermie.

  • non infectieux. Ce groupe comprend l’hypothermie, l’air pollué, le tabagisme, les risques professionnels et d’autres facteurs non associés à une infection et irritant les muqueuses de l’oropharynx. L’hyperthermie, dans la plupart des cas, n’accompagne pas la maladie jusqu’à ce que l’infection se développe.

Lors de la surfusion et de la respiration profonde avec de l'air froid, les vaisseaux sanguins des voies respiratoires spasme, la protection locale est réduite, ce qui conduit à l'activation de microbes pathogènes de condition. D'autre part, lorsque l'immunité est insuffisante, le corps infecte l'environnement à travers la muqueuse endommagée.

L'absence de fièvre avec pharyngite peut être due à de tels facteurs:

  1. cause non infectieuse de la maladie;
  2. niveau d'immunité extrêmement faible en raison de la présence d'une pathologie somatique grave ou d'une infection (cancer, SIDA);
  3. certaines souches de virus ne provoquent pas de fièvre.

Cependant, les médecins sont plus enclins à admettre que l'hyperthermie n'apparaît pas pendant la pharyngite, car la protection locale est si forte qu'elle empêche les micro-organismes pathogènes de pénétrer dans la circulation sanguine, limitant ainsi le foyer pathologique à la place de leur subsidence. En conséquence, l'hypothalamus, dans lequel se trouve le centre de thermorégulation, n'est pas impliqué dans le processus et les anticorps ne sont pas synthétisés en grande quantité.

Caractéristiques de la fièvre avec pharyngite

La maladie chez les adultes et les enfants se déroule de différentes manières. Beaucoup souffrent d'une maladie aux pieds, d'autres sont si faibles qu'ils ne peuvent pas se lever du lit. L’apparition de températures élevées ne doit pas être effrayante, car cela signifie que l’immunité d’une personne a reconnu des microbes exotiques et a commencé à se battre contre eux.

Les parents de jeunes enfants paniquent particulièrement quand ils voient des indicateurs au-dessus de 37 degrés sur un thermomètre. Lorsque l'hyperthermie apparaît, il est nécessaire de faire attention à ces caractéristiques:

  1. degré de portance;
  2. la durée de l'hyperthermie, en lien avec l'heure de la journée (généralement la fièvre augmente le soir);
  3. y a-t-il un effet après la prise d'antipyrétiques et comment il est préservé?

Comment l'hyperthermie diffère-t-elle dans l'infection virale et bactérienne?

Notez que dans chaque cas, il peut y avoir ses propres particularités de la fièvre, qui dépendent de l'immunité et de l'agressivité de l'infection.

  • avec une infection virale, la température peut augmenter progressivement ou rapidement, mais après une journée d’hyperthermie, elle atteint un pic (38 à 39 degrés). Dans le contexte de la prise d’antipyrétiques, la température chute à 37,5 et peut durer 2 à 3 jours de plus, avec une tendance à la baisse. Déjà après 5 à 6 jours, la température devrait revenir à la normale (sous réserve du traitement de la pharyngite);
  • dans le cas d'une infection bactérienne, la température atteint rapidement les 39 degrés et reste à un niveau élevé, malgré l'administration d'un antipyrétique. Les médicaments peuvent réduire légèrement l'hyperthermie (jusqu'à 38 degrés). Il est persistant et ne diminue qu'après le début de la prise d'agents antibactériens ou la réorganisation complète du foyer pathologique de l'oropharynx. Une situation similaire est observée si une infection bactérienne se joint à l'arrière-plan d'une maladie virale, ce qui empêche la normalisation de la température.

Si la température est élevée pendant deux jours, une synthèse intensive d'interféron commence dans le corps, après quoi la condition humaine est soulagée. Le processus de production d'interféron ralentit considérablement lorsque l'hyperthermie dépasse 39,5 degrés.

Des médicaments pour réduire la température

Pour lutter contre l'hyperthermie chez les enfants, seuls deux médicaments sont autorisés: le paracétamol et l'ibuprofène. Ils font partie d'une variété de médicaments qui portent un nom différent (Panadol, Efferalgan, Dofalgan, Ibufen, Nurofen).

Chez les adultes, la médication peut arrêter la température pendant la pharyngite:

Les antipyrétiques peuvent être produits sous forme combinée. Ils sont annoncés comme médicaments «symptômes du rhume». La composition comprend du paracétamol et des agents auxiliaires. Bien sûr, il est très pratique de prendre un comprimé ou de boire une poudre diluée avec un arôme agréable, puis de se débarrasser des courbatures, de la congestion nasale et de l'hyperthermie.

De plus, chaque composant du sac miracle a ses propres réactions secondaires, ses contre-indications et son risque d'allergie. À cet égard, il est nécessaire de prendre un médicament à composant unique si seulement une fièvre est concernée. Si une personne remarque une faiblesse, des douleurs articulaires, des muscles et un mal de tête, il est recommandé de:

  1. Coldact Il produit sous forme de gélules à action prolongée ou de suppositoires. Le médicament est utilisé pour traiter le rhume. L'action du médicament vise à lutter contre la fièvre, réduire la douleur et le nez qui coule. La dose recommandée est de 1 capsule deux fois par jour. La durée du cours est jusqu'à 5 jours. Le médicament comprend du paracétamol, du chlorhydrate de phényléphrine, ainsi que de la chlorphénamine;
  2. Theraflu (à ne pas confondre avec Tamiflu). Utilisé pour réduire les symptômes du rhume - réduit l'hyperthermie, les frissons, la force des maux de tête, les douleurs musculaires, les éternuements, la toux et l'écoulement nasal. La composition comprend du paracétamol, ainsi que de l'ascorbique. En outre, les édulcorants et les colorants font partie des ingrédients. Le médicament est pris pas plus de trois fois par jour;
  3. Rinza est disponible sous forme de comprimé, agit contre le rhume, la fièvre et la douleur. La composition contient du paracétamol, de la caféine, du maléate de phéniramine, ainsi que du chlorhydrate de phényléphrine.

L'utilisation de Pharmacitron, Maxicold, Ferwex ou Coldrex est également courante. Les antipyrétiques peuvent être utilisés sous forme de sirop ou de suppositoire.

Réduction de la température sans drogue

Ne sous-estimez pas l'efficacité des moyens non médicamenteux pour lutter contre la fièvre. Lorsque la pharyngite est diagnostiquée, la température peut diminuer des manières suivantes:

  1. boire beaucoup avec des boissons chaudes. La quantité de liquide bue par jour doit être réglée par un médecin en tenant compte de la pathologie cardiaque, rénale ou respiratoire concomitante. Régime de consommation d'alcool particulièrement surveillé chez les femmes enceintes. Lorsque la fièvre augmente la transpiration, le corps est en déshydratation. Une consommation adéquate vous permet de rétablir l'équilibre eau-électrolytes et de réduire l'hyperthermie. De plus, le liquide entrant accélère l'excrétion des déchets provenant de microbes pathogènes, ce qui accroît la gravité de l'intoxication. Recommandé pour boire des thés avec framboises, menthe, miel, groseilles, gingembre, lait, jus de fruits, boisson aux fruits, eau alcaline non gazeuse, tisanes et infusions;
  2. frotter avec une solution de vinaigre dilué (15 ml de vinaigre pour 450 ml d’eau) permet d’augmenter le transfert de chaleur et de réduire la fièvre. Il vaut mieux utiliser la pomme ou la table à 9%. Les jeunes enfants ne peuvent pas participer à de telles procédures en raison du risque d’empoisonnement;
  3. Les serviettes en coton doivent être humidifiées à l’eau froide, pressées et appliquées sur les principaux vaisseaux (plis de l’aine, poignets, front, sous les genoux). Frotter la peau, il est refroidi;
  4. réception d'une douche chaude (température confortable afin de ne pas trop refroidir).

Des recettes populaires devraient mettre en évidence l'effet de cassis. Pour préparer le médicament, versez l’eau bouillante sur les baies et laissez reposer 10 minutes. Prenez au lieu du thé sous forme de chaleur.

Dans une autre recette, vous devez mélanger 30 g de framboise, de pied de pied, 15 g d’origan, verser de l’eau bouillante sur un demi-litre et cuire pendant 5 minutes.

Après avoir filtré la décoction, vous devez prendre 100 ml deux fois par jour.

La réduction médicamenteuse de l'hyperthermie est nécessaire lorsqu'elle dépasse le niveau de 38 degrés.

Aucun effet des antipyrétiques

Dans certains cas, les antipyrétiques n’ont pas l’effet recherché et la température est maintenue à un niveau élevé. Les spasmes des vaisseaux sanguins périphériques sont l’une des raisons de l’inefficacité des antipyrétiques, ce qui explique l’absence de transfert de chaleur.

Pour déterminer si un vasospasme a réellement eu lieu, il suffit de sentir les membres. S'ils ont froid et qu'il y a de la fièvre dans le corps, c'est la raison du rétrécissement des vaisseaux sanguins. Pour soulager la condition, il est nécessaire de prendre No-shpu. Cela aidera à normaliser le tonus vasculaire et donnera l’occasion d’agir en tant que médicaments antipyrétiques.

Ce qui est interdit pendant la fièvre

Afin de ne pas aggraver la maladie, il est nécessaire de savoir ce qu'il est interdit de faire pendant l'hyperthermie:

  • couvrir une personne avec une couverture chaude et dense, ce qui ralentira davantage le transfert de chaleur et créera un effet de serre. Si vous frissonnez, vous pouvez cacher une couverture légère.
  • être dans un courant d'air et dans une pièce très humide;
  • manger des aliments chauds ou boire des boissons chaudes. Cela irrite non seulement la muqueuse enflammée de l'oropharynx, mais renforce également l'hyperthermie;
  • Il est interdit d’utiliser des bouteilles d’eau chaude, des pansements à la moutarde, des compresses chaudes, des douches chaudes et des inhalations de vapeur.

Et rappelez-vous, pour vous débarrasser de l'hyperthermie, vous devez vous engager dans le traitement de la maladie sous-jacente. S'il s'agit d'une pharyngite chronique, une affection sous-fébrile peut persister longtemps et revenir dès que le système immunitaire diminue légèrement. Compte tenu de cela, ne démarrez pas les maladies des voies respiratoires supérieures et traitez-les rapidement.

Pharyngite: combien la température tient-elle pendant la maladie?

La pharyngite est une maladie du larynx et des tissus lymphoïdes, dont les causes sont souvent des infections virales et moins communément des bactéries. La maladie peut être aiguë et chronique. Avec le développement de la pharyngite chez un patient, il y a une manifestation du principal symptôme provoqué par la fièvre. L'augmentation de la température signifie que le système immunitaire neutralise les virus et les bactéries qui pénètrent dans l'organisme. Tout le monde sait qu’à des températures élevées, il devrait être réduit car, à sa valeur critique, une personne peut mourir. Voyons ce qu'est la maladie, comment elle se manifeste et par quels moyens vous pouvez réduire la fièvre.

Comment se manifeste la pharyngite

Les principaux symptômes de la pharyngite sont les types de maladies suivants: écoulement nasal, malaise général et développement de maux de tête. Avec la propagation du virus, on observe l'apparition d'une forte toux, ainsi que l'apparition d'une douleur dans la gorge. Si les symptômes de toux, de fièvre et de sécheresse de la gorge persistent pendant une semaine, nous pouvons alors en conclure que la maladie est de nature bactérienne.

Outre les symptômes ci-dessus, le patient peut présenter une rougeur des muqueuses pouvant être détectée par inspection visuelle, un gonflement des ganglions lymphatiques et une douleur lors de l'ingestion. Tous les symptômes mentionnés ci-dessus sont caractéristiques principalement pour la forme aiguë de la pharyngite. Dans la pharyngite chronique, seuls certains signes peuvent apparaître sous une forme bénigne. En cas de pharyngite aiguë, la température peut augmenter assez rapidement pour atteindre 39 degrés. Pour réduire une température aussi élevée, vous pouvez utiliser des médicaments antipyrétiques.

Important à savoir! Chez les patients atteints de pharyngite chronique, on observe le maintien de la température sous-fébrile, c'est-à-dire sa valeur faible pendant toute la période de la maladie.

Si, au cours de la pharyngite chez les enfants, la température augmente, inutile de s’inquiéter, l’essentiel est de prendre des mesures rapides pour la réduire. Beaucoup de parents ont tendance à donner à l'enfant un traitement curatif contre le virus, ce qui est faux. Tous les parents doivent faire s’ils détectent une augmentation de la température chez un enfant de plus de 38 degrés c’est donner un fébrifuge. Une fois la température diminuée, vous devriez consulter un médecin, qui diagnostiquera et vous prescrira un médicament qui vous permettra de vaincre rapidement et efficacement les virus ou les bactéries.

Important à savoir! Selon la cause du développement de la pharyngite - un virus ou une bactérie, la méthode de traitement sera différente.

Combien de chaleur peut contenir

Chaque parent pose la question suivante: combien va durer la fièvre chez un enfant atteint de pharyngite? Afin de répondre à cette question, il est d'abord nécessaire de déterminer la cause de la provocation de la maladie.

Pour la pharyngite chez les enfants et les adultes, la température peut durer quelques jours ou plusieurs semaines. Si la température dure de un à trois jours, cela indique une cause virale du développement de la maladie. Lorsque la température ne diminue pas pendant plus de trois jours, cela signifie que la maladie est de nature bactérienne, ce qui en fait une forme plus complexe de la maladie. Afin de guérir la pharyngite de la forme bactérienne, il sera nécessaire de prendre des antibiotiques, qui ne sont prescrits à droite que par le médecin traitant.

Lorsque vous consultez un médecin, assurez-vous de l’informer du nombre de jours de température du patient. Déjà sur la base de ces informations, le médecin pourra assumer la complexité de la maladie. Les médicaments ne sont prescrits que lorsque le patient a réussi l'analyse et le médecin est convaincu de la cause du développement de processus inflammatoires dans la muqueuse pharyngienne.

Ce qui est nécessaire pour réduire la température corporelle chez les enfants

Si les parents présument que l'enfant a de la fièvre, il n'est pas nécessaire de se précipiter pour prendre des médicaments antipyrétiques. Vous devez d’abord utiliser un thermomètre et connaître la valeur exacte de la température. Si l'enfant est petit, il est assez difficile de mesurer la température avec un thermomètre, mais dans tous les cas, il est strictement interdit de donner des médicaments antifièvre sans information.

Chez de nombreux enfants atteints de pharyngite, on observe une température corporelle ne dépassant pas 37,2 degrés. Avec cette valeur, il n’est pas nécessaire de l’abattre, car l’immunité de l’enfant est capable de faire face aux virus qui infectent le corps. Si la valeur est supérieure à 38 degrés, il est nécessaire de recourir à des médicaments antipyrétiques. Les enfants peuvent recevoir les types de médicaments antipyrétiques suivants:

  • Paracétamol, ainsi que des médicaments contenant ce composant, tels que Panadol.
  • L'ibuprofène, qui s'est également révélé être un bon coté.

Ces médicaments peuvent être administrés aux enfants à partir de trois mois, ce qui constitue leur principal avantage par rapport aux autres médicaments antipyrétiques. Si la température pendant le traitement avec des antipyrétiques est maintenue pendant le troisième jour, alors vous devriez consulter un médecin qui vous prescrira les médicaments nécessaires au traitement.

Après avoir pris un fébrifuge, la température diminue après environ 1-1,5 heure. Si des suppositoires rectaux sont utilisés, le processus peut commencer après 20 à 40 minutes. Si la température corporelle de l'enfant n'atteint pas le niveau de 38 degrés, cela ne signifie nullement qu'il ne peut pas être abattu. Pour réduire la température corporelle à 38 degrés, les actions suivantes doivent être prises:

  • Donnez plus de liquide au bébé, de préférence sous forme d'eau tiède. Cela éliminera le développement de signes de déshydratation. Vous pouvez également nourrir l'enfant avec divers jus naturels, boissons aux fruits, compotes, et également donner du thé avec du miel et du citron sous forme de chaleur. Il est recommandé de dessouder l'enfant souvent, mais en petites quantités.
  • À des températures supérieures à 37 degrés, l'enfant frissonnera. Il est donc recommandé de le couvrir d'une couverture chaude. Il est nécessaire de contrôler l'humidité de l'air dans la pièce, en évitant son dessèchement. Il n'est pas permis de créer des courants d'air d'intérieur. Vous ne pouvez aérer la pièce que lorsque le patient n'y est pas.
  • Mettez des compresses ou essuyez-le avec de l'eau à la température ambiante. Il est interdit d'appliquer un rouleau froid sur la tête, car cela aggraverait la situation.
  • Donnez à votre enfant de l'acide ascorbique, qui aidera à renforcer l'immunité.
  • Utilisez des suppositoires antiviraux qui affectent les microorganismes viraux. Si, après l’utilisation de bougies chez l’enfant, l’état de santé est normalisé, la thérapie doit être poursuivie pendant plusieurs jours.

Il est nécessaire de contacter l'hôpital dans les cas suivants:

  1. Si le patient (adultes ou enfants) a une température élevée pendant plus de 3 jours.
  2. Si vous ressentez des crampes et un essoufflement.
  3. Si chaque jour l'intensité de la douleur dans la gorge devient plus prononcée.
  4. Avec le développement de la déshydratation.

Si vous ne pouvez pas baisser la température

Il y a souvent des situations dans lesquelles les patients ne sont pas seulement à basse température, mais aussi à haute température. Si vous ne pouvez pas vous en sortir avec des médicaments traditionnels, vous pouvez utiliser les pilules No-Spa. Pour les enfants âgés de un à six ans, il est permis de donner un quart de comprimé, les enfants plus âgés peuvent en donner un demi-comprimé.

On ne devrait recourir à la réception de No-Shpy que si le patient a une forte fièvre et que les médicaments antipyrétiques standards ne permettent pas de la réduire. Si vous n’aidez pas le corps, il peut développer un spasme des vaisseaux sanguins. No-Shpa vous permet d'éliminer le spasme dans les vaisseaux, car les composants antipyrétiques pénètrent dans le sang et se propagent dans tout le corps, produisant ainsi l'effet nécessaire.

Après avoir pris la pilule, No-Shpa produit un effet positif sous la forme d’une baisse de température au bout de 15 à 30 minutes. No-Shpu doit être utilisé dans des cas exceptionnels, mais souvent avec l'utilisation appropriée de suppositoires rectaux, cela n'est pas nécessaire.

Comment chauffer la température n'est pas recommandé

De génération en génération, les méthodes traditionnelles de traitement des températures élevées sont transmises. De telles méthodes ont peut-être été efficaces tôt et étaient populaires, mais aujourd'hui, les médecins ne recommandent pas de recourir à leur utilisation. Il en découle que réduire la température des méthodes suivantes est strictement interdit:

  • essuyage à l'alcool;
  • l'utilisation de vinaigre pour essuyer la peau;
  • enveloppe les draps mouillés du patient;
  • utilisation de bains froids.

Toutes ces méthodes entraînent diverses conséquences négatives:

  1. En frottant avec du vinaigre ou de l'alcool, ces substances pénètrent dans la peau et causent des lésions au corps.
  2. L'utilisation d'enveloppements et de bains froids peut provoquer le développement d'un vasospasme et entraîner des convulsions.

La présence de contre-indications dans le développement de l'état fébrile

Si les symptômes de la pharyngite sont compliqués par le développement de la fièvre, le patient est alors interdit:

  • Enveloppez-vous dans des couvertures chaudes, car cela interférerait avec le processus de transfert de chaleur du corps;
  • rester dans une pièce où il y a des courants d'air et une humidité élevée;
  • consommer des boissons chaudes;
  • effectuer des inhalations de vapeur, à l'exception des inhalations au moyen du nébuliseur.

La pharyngite n'est pas une maladie dangereuse si elle est traitée rapidement et si le développement de complications est exclu. Si vous ne réagissez pas à temps, la pharyngite entraîne des complications telles qu'une amygdalite, une amygdalite, une sinusite, etc. En outre, si vous ne contrôlez pas la température corporelle, tout peut être fatal pour un patient atteint de pharyngite. Et rappelez-vous qu'il est beaucoup plus facile de prévenir toute maladie que de la traiter.

Température à pharyngite

La température pendant la pharyngite est considérée comme un signe caractéristique, ce qui indique que le système immunitaire combat activement les infections dans le corps.

Avant de traiter la pharyngite, vous devez éliminer les symptômes de la maladie qui l’a provoquée.

Le plus souvent, les maladies respiratoires agissent comme une cause. Par conséquent, les principaux signes sont la fièvre, le nez qui coule, les maux de tête et le malaise général.

Manifestation de la maladie

L'inflammation de la muqueuse pharyngée s'accompagne d'une forte toux, de maux de gorge, d'une sécheresse et d'une douleur dans la gorge. Si ces signes ne s'atténuent pas en une semaine, on peut parler d'infection bactérienne de la forme aiguë.

Le traitement tardif de l'exacerbation de la pharyngite peut entraîner des complications telles que l'amygdalite, la laryngite et la scarlatine.

Une augmentation de la température est généralement considérée comme un symptôme courant de l'étiologie bactérienne de la maladie, accompagnée de frissons, de maux de tête et de douleurs dans tout le corps.

Un malaise sévère est observé chez un patient présentant des indices sous-fébriles; une augmentation de la température au-dessus de 38,5 ° -39 ° C est accompagnée d'une production intense d'anticorps et d'une amélioration de l'état du patient.

Les antipyrétiques ne sont pas prescrits à une température inférieure à 38 ° C, car l'organisme doit lui-même faire face au pathogène infectieux.

Chez les enfants, la pharyngite est dans la plupart des cas de nature virale et affecte la membrane muqueuse du nasopharynx, les amygdales, les sinus paranasaux et les parties moyennes du système respiratoire. Dans ce cas, une élévation de la température à 39 ° C est considérée comme une manifestation classique de la maladie.

L'évolution de la pharyngite dépend de l'état du système immunitaire. Ainsi, certains patients continuent à mener une vie normale pendant qu'ils sont malades, tandis que d'autres ne se lèvent pas du lit.

Si la pharyngite a une étiologie streptococcique, la maladie peut durer jusqu'à un an, accompagnée par la libération de mucus purulent, une élévation de la température jusqu'à 38,5 ° C, des vomissements et une détérioration de l'appétit chez les enfants.

Avec la pharyngite, ce n'est pas tant la température élevée qui importe que la période pendant laquelle elle dure, la longue durée de la maladie peut être compliquée par une otite, une méningite ou une sinusite.

Une forte fièvre et une fièvre s'accompagnent de rougeur de la gorge, de toux, d'écoulement de mucus nasal et de douleur en avalant.

Tout d'abord, le traitement doit être symptomatique, visant à éliminer la chaleur et à réduire la température. Ainsi, en plus des inhalations et des rinçages, le patient doit boire de grandes quantités de liquides chauds et prendre les anti-inflammatoires prescrits par un médecin.

Dois-je baisser la température pendant la pharyngite

Avant de traiter la pharyngite avec un traitement étiotrope, il est nécessaire d'éliminer les principaux symptômes d'exacerbation et de soulager l'état du patient. Pour ce faire, les moyens suivants sont utilisés:

  • médicaments antitussifs et expectorants qui soulagent les symptômes de la toux;
  • antiseptique et anesthésiques locaux (Strepsils, Septolete);
  • antihistaminiques pour l'œdème pharyngé grave;
  • médicaments immunomodulateurs (Imudon);
  • médicaments antibactériens et anti-inflammatoires locaux (Bioparox);
  • solutions antibactériennes et antimicrobiennes pour inhalation (Hexoral, Octenisept).

Lorsque la température du patient doit surveiller en permanence ses performances.

La température élevée au début de la maladie suggère que le corps a réagi à une infection virale. Si la fièvre ne s’arrête pas dans les 2-3 jours, on peut parler de l’infection d’une infection bactérienne nécessitant un traitement aux antibiotiques.

La réception de médicaments antibactériens et antiviraux doit être différée si la température change, diminue et augmente tout au long de la maladie.

Cependant, même si la fièvre ne passe pas après l'utilisation de médicaments, il est nécessaire de consulter un médecin d'urgence.

Si la température dure plus de deux jours, une production intensive d'interféron commence dans le corps, ce qui soulage l'état du patient. Une fois le point critique atteint, le processus inverse commence, dangereux pour le corps et nécessitant une assistance immédiate.

Si la température est inférieure à 38 ° C, l'utilisation d'agents antipyrétiques doit être retardée, permettant ainsi à l'organisme de faire face seul aux effets infectieux.

Prendre des médicaments qui abaissent la température, dans ce cas, affaiblit considérablement le système immunitaire.

Comment traiter l'hyperthermie

La pharyngite chronique a la particularité de pouvoir rester chaude même après l’utilisation d’antipyrétiques et d’anti-inflammatoires.

Lorsque la température atteint des indicateurs sous-fébriles et fébriles, le patient se sent débordé, son appétit et sa capacité de travail diminuent, il a mal à la tête et il souffre de nausée.

En règle générale, les pharyngites aiguës peuvent être provoquées par des maladies infectieuses (ARI, grippe). Dans ce cas, des anti-inflammatoires tels que l'aspirine ou le paracétamol, ainsi que divers agents symptomatiques (Fervex, Theraflu, etc.) sont présentés à des patients adultes.

Des médicaments en poudre sont utilisés pour éliminer les premiers symptômes d'une maladie respiratoire, mais ils ne doivent pas être maltraités et pris pendant toute la période de la maladie.

En l'absence de réactions allergiques chez un patient, des boissons chaudes aux fruits et du thé avec du miel, des framboises, du citron ou des raisins de Corinthe peuvent avoir un effet bénéfique dans la lutte contre la fièvre.

Avec la pharyngite, il n'est pas recommandé de boire du liquide chaud, ce qui aggrave l'état d'une gorge déjà irritée.

Après avoir consommé beaucoup de boisson, le patient doit prendre une position horizontale et se mettre à l’abri d’une couverture en coton.

Pour réduire la fièvre, il existe les moyens suivants:

  • Le broyage avec de l'alcool (vodka) ou du vinaigre augmente la circulation sanguine et augmente le transfert de chaleur. Cet effet est obtenu du fait que l'alcool s'évapore et provoque un effet de refroidissement;
  • enveloppe un tissu de coton imbibé de teinture de millefeuille. Le patient doit s’envelopper avec une feuille et prendre une position horizontale, alors qu’il n’est pas recommandé de le couvrir avec une couverture;
  • des compresses d'infusion de menthe ou d'eau, appliquées sur les plus grandes artères des tempes, des côtés, du cou, des aisselles, des poignets.

Comment baisser la température d'un enfant

Pour la pharyngite chez les enfants, la fièvre ne dure pas plus de 5 jours. Si elle est inférieure à 38 ° C, il n'est pas recommandé de prendre des médicaments antipyrétiques, mais les recommandations suivantes doivent être suivies:

  • donnez à l'enfant autant de liquide chaud qu'il peut boire; dans ce cas, il est très important de ne pas laisser le corps se déshydrater;
  • si l'enfant est refroidi, il n'est pas nécessaire de faire monter la température de la pièce, il est préférable de le couvrir d'une couverture chaude;
  • utiliser des suppositoires antiviraux rectaux;
  • essuyez le bébé avec de l'eau à la température ambiante;
  • donner à l'enfant de l'acide ascorbique;
  • N'appliquez pas d'objets de refroidissement sur le corps de l'enfant (par exemple, un coussin chauffant recouvert de glace).

Si la température continue à augmenter, vous ne devez donner que les antipyrétiques indiqués pour un enfant de cet âge.

Les enfants de moins de 12 ans sont contre-indiqués dans les produits contenant de l’acide acétylsalicylique (aspirine), qui peuvent provoquer des effets indésirables graves.

Dans ce cas, l’alternative est l’ibuprofène, le panadol ou le paracétamol, considérés comme le moyen le plus efficace et le plus sûr en raison de leur utilisation dans le traitement des maladies catarrhales des enfants et des femmes enceintes.

L'un des moyens courants de réduire la température consiste à frotter avec une solution de vinaigre, pour laquelle une cuillère à soupe de vinaigre est utilisée pour un demi-litre d'eau.

Une telle composition peut être utilisée pour essuyer et compresser le front, ce qui doit être changé au fur et à mesure qu'il est chauffé. Pour ces procédures, il est préférable d’appliquer du vinaigre de pomme ou de table à 9%.

Après avoir broyé les bras, les jambes, le cou et la poitrine du patient, il n’est pas recommandé de l’envelopper, afin que, lorsque le vinaigre s’évapore, le refroidissement de la peau, qui contribue à abaisser la température, se produise.

Il est recommandé de consulter un médecin si, après toutes les tentatives visant à faire baisser la température, l'enfant présente les symptômes suivants:

  • la température reste élevée et continue d'augmenter jusqu'à 39 ° C et plus, et chez le nourrisson jusqu'à 38,5 ° C;
  • l'enfant a du mal à respirer;
  • des crampes se produisent;
  • le mal de gorge devient plus intense;
  • déshydratation.

Contre-indications pour la fièvre

La pharyngite causée par des maladies respiratoires aiguës peut, dans certains cas, être accompagnée de fièvre.

Dans ce cas, il est interdit au patient de:

  • abri avec des couvertures chaudes et épaisses qui empêchent le transfert de chaleur du corps et créent un effet de serre;
  • être dans un courant d'air et dans une pièce avec de l'air trop humide ou trop chaud (la température optimale dans la pièce est de 21-22 ° C);
  • boire des boissons chaudes (thé, café, lait au miel, etc.);
  • effectuer des manipulations de réchauffement (douches chaudes, emplâtres à la moutarde, appareils de chauffage, etc.);
  • essuyer avec des solutions alcoolisées (spécialement pour les enfants);
  • inhalation de vapeur

Température pendant la pharyngite: combien de jours sont conservés chez l'adulte

La température dans la pharyngite est une manifestation commune indiquant la présence d'une infection virale dans le corps.

Ainsi, le système immunitaire combat la maladie. Quelles sont les particularités de la pharyngite chez l'adulte, combien de jours dure la température et comment l'éliminer?

L'hypothermie provoque une irritation de la membrane muqueuse de la gorge, due à l'inhalation d'un courant d'air froid ou à la consommation de boissons glacées.

Si le malaise dans la gorge ne disparaît pas dans les 7 jours et que la toux est intensifiée, cela signifie que la maladie est en phase aiguë et que des bactéries nocives attaquent la gorge.

Afin de prévenir la détérioration de l'état, vous devez immédiatement consulter un médecin, car de telles complications peuvent survenir:

  1. la scarlatine;
  2. violation du coeur;
  3. la laryngite;
  4. amygdalite;
  5. otite moyenne;
  6. maux de gorge

Symptomatologie

La survenue d'une pharyngite indique la présence d'infections bactériennes chez l'adulte. Dans le même temps, des symptômes tels que:

  • courbatures;
  • mal de tête;
  • des frissons

Il est important que le patient consulte rapidement un médecin, car son état de santé va se détériorer rapidement. Ainsi, il se sentira faible déjà à basse température - 37-37,5 degrés.

Et si son indice augmente à 38,5, alors curieusement, son état de santé s’améliorera grâce à l’activation des processus métaboliques et à la stimulation de la production d’anticorps.

Il est à noter que les antipyrétiques ne peuvent être pris que si la température est supérieure à 38 degrés. Si son indice varie entre 37 et 38 degrés, le corps devrait alors combattre l’infection elle-même. Par conséquent, pendant cette période, il est préférable de refuser de prendre des agents antibactériens et des pilules qui réduisent la chaleur.

Il est à noter que chez l'adulte, cette maladie peut être transmise de différentes manières, car son efficacité dépend en grande partie du niveau d'immunité. Par exemple, certaines personnes peuvent même mener une vie normale avec l'exacerbation de la maladie, tandis que d'autres peuvent avoir du mal à se lever du lit.

Les lésions virales des voies respiratoires supérieures accompagnent souvent une augmentation critique de la température. En outre, la maladie n’est pas facile si les streptocoques contribuent à son apparition. Dans le même temps, la température peut atteindre 39 degrés et le mucus contenant des impuretés purulentes est libéré par le nez.

En outre, la pharyngite est souvent accompagnée de maladies telles que la sinusite, la méningite ou l'otite moyenne. Cependant, il ne faut pas paniquer immédiatement, car une augmentation de la température n'est pas un très mauvais indicateur, il est beaucoup plus important de savoir combien de jours la température dure et comment elle varie.

Donc, outre la chaleur dans la pharyngite, il y a d'autres signes:

  1. nez qui coule;
  2. rougeur de la gorge;
  3. toux
  4. douleur résultant de la déglutition.

Thérapie première chose à faire est d’éliminer la chaleur. Dans ce cas, le patient doit boire beaucoup de liquides, par exemple du thé sucré et du lait chaud.

Dans le même temps, les phyto-antiseptiques, l’inhalation et les gargarismes avec des infusions aux herbes aident à traiter l’inflammation de la muqueuse pharyngée. Les excellents anti-inflammatoires sont:

Et afin de prévenir le développement de complications, le médecin prescrit des agents antibactériens.

Pourquoi baisser la température pendant la pharyngite?

Lorsque l'inflammation de la température du pharynx doit être mesurée souvent (toutes les 2-3 heures). Si elle augmente, cela signifie que le corps réagit aux virus, mais l’essentiel est de déterminer le nombre de jours de fièvre chez les adultes.

Si la température ne s'arrête pas dans les 3 jours, cela signifie que la maladie a acquis une forme bactérienne.

De plus, de telles infections éliminent bien les agents antibactériens qui sont habituellement prescrits à une température qui ne change pas longtemps.

Si elle redescend, puis augmente à nouveau, le corps surmonte l'infection elle-même, évitant ainsi l'utilisation de médicaments.

Pour abaisser la température est nécessaire si son indicateur est supérieur à 38,5 degrés. Et si la fièvre ne passe pas après avoir pris l’antibiotique, vous devez appeler une ambulance.

Il est à noter que, à la température élevée chez l'adulte, le corps du patient commence à produire de l'interféron. Par conséquent, même si elle ne tombe pas, la patiente est toujours soulagée après un certain temps.

Si la chaleur devient critique, l'inverse se produit, ce qui nuit au corps. La plupart des médecins ne conseillent pas de baisser la température si elle ne dépasse pas 38,5 degrés.

Par conséquent, il est préférable de frotter à froid le corps ou d'appliquer une compresse froide sur le front. Et l'admission d'antipyrétiques n'est recommandée qu'avec de fortes chaleurs (38,5), lorsque le corps a vraiment besoin de premiers secours.

Comment réduire la température?

À l’heure actuelle, les sociétés pharmaceutiques produisent de nombreux médicaments qui ont un effet d’abaissement réduit. Il convient de noter que la médecine moderne n’utilise plus Analgin et Aspirin à cette fin. Cette combinaison a beaucoup de contre-indications et d'effets secondaires.

Le médicament le plus efficace et le plus sûr est le paracétamol. De plus, son efficacité dans la lutte contre les ARVI est justifiée et prouvée. Par conséquent, il est prescrit à des patients de différentes catégories d'âge.

L'ibuprofène n'est pas un moyen moins efficace et plus pertinent, mais seul le médecin doit compter son dosage. Vous pouvez également réduire la fièvre avec le nimésulide, mais il ne peut être pris qu'après 12 ans et, en cas d'utilisation prolongée, il a des effets néfastes sur le foie.

En outre, les principaux moyens de réduire la température sont les suivants:

  1. Le diclofénac est disponible sous forme de gel à usage externe et de comprimés à administrer par voie orale. Le médicament élimine rapidement la fièvre et l'inflammation, mais ne peut pas être utilisé pour des maladies du tractus gastro-intestinal et du foie.
  2. Almiral est un analogue du diclofénac.
  3. Nurofen - analogue de l'ibuprofène.
  4. Cefecone est un suppositoire rectal à base de paracétamol.

Avant de prendre ces médicaments, il est très important de lire les instructions et de suivre scrupuleusement la posologie. Dans le cas contraire, les processus inverses peuvent commencer dans le corps.

Si le médicament doit être pris toutes les 8 heures, cette règle doit être suivie à la lettre. Mais si nécessaire, il est permis de diviser une dose en deux et de prendre le médicament 2 fois toutes les 4 heures.

Que faire si la chaleur ne baisse pas?

La forme chronique de la pharyngite diffère de la forme aiguë en ce que, dans le premier cas, la température peut ne pas chuter avant plusieurs jours, même après l’utilisation d’antipyrétiques. Les spasmes vasculaires se produisent, alors même les médecins ne peuvent prédire quand le soulagement se produira.

Si, lors d'une forte chaleur, le patient a un membre froid, il est urgent d'appeler une ambulance. En attendant, le patient peut recevoir No-shpu. Cependant, son utilisation n'est recommandée que si la température n'est pas trop longue.

De plus, No-shpa contribue à la dilatation des vaisseaux sanguins, améliorant ainsi le flux sanguin, rendant l'effet des antipyrétiques plus important. En règle générale, le médicament agit immédiatement après l'avoir pris, mais dans certains cas, cela se produit après une demi-heure.

Vous pouvez également utiliser des suppositoires rectaux. Mais avant de les entrer, il faut vider les intestins. Autrement, les parois des intestins surpeuplés n'absorberont pas les substances médicinales. Prendre le médicament n'aura donc aucun sens.

Il convient de noter qu’à une température supérieure à 37 ° C, ce qui se produit chez l’adulte sur fond d’inflammation du pharynx, le corps ne peut pas être nettoyé avec une solution alcoolique ou acétique. Après tout, une paire de ces substances fera plus de mal que de bien.

Dans ce cas, il vaut mieux renoncer aux bains froids et aux enveloppements. Cela entraînera un spasme des vaisseaux, ce qui peut provoquer des crises convulsives.

Remèdes populaires

La médecine traditionnelle propose un certain nombre de médicaments anti-inflammatoires efficaces. Donc, à hautes températures, le cassis aide bien.

À cette fin, les baies et les boutons de cette plante doivent être mélangés (2: 1) et verser un litre d’eau bouillante. Le médicament insister 2 heures, puis prendre toute la journée 150 grammes.

Vous pouvez encore faire fondre 1 c. miel et frottez-le chaud au niveau des omoplates et du sternum.

À des températures élevées chez les adultes, vous pouvez utiliser la recette suivante:

  • Mélangez 100 ml de jus de pomme, d'orange et de citron.
  • Ajoutez au mélange 25 ml de jus de betterave et 75 ml de jus de tomate.
  • Le médicament est pris plusieurs fois par jour pour obtenir un effet diaphorétique et antipyrétique.

Même pour vous débarrasser de la chaleur, vous pouvez préparer une décoction à base de framboises (2 parts), d'origan (1 part), de mère et de belle-mère (2 parts). Le mélange est versé sur 500 ml d'eau bouillante et cuit pendant 5 minutes. Bouillon filtrer et boire deux fois par jour.

Comment prévenir l'infection?

Comme mentionné ci-dessus, la température signale la présence d'agents infectieux dans le corps. Elle est sa réponse aux dommages viraux. Par conséquent, il est préférable de prévenir l'apparition de la maladie que de la traiter.

La probabilité d’infection peut être réduite si vous observez les règles suivantes:

  • Toujours se laver les mains avant de manger.
  • Ne pas entrer en contact avec les malades, souvent les éternuements, les maux de nez et la toux.
  • Pour minimiser le contact avec les patients, il est nécessaire d’utiliser des plats et des articles d’hygiène séparés.

En outre, tous les couverts doivent être lavés à l’eau chaude et au savon. De plus, les produits d’hygiène doivent aussi être personnels. Et si la pharyngite se développe néanmoins, il est nécessaire d'éviter les lieux peuplés de grandes foules et de rester dans des conditions stationnaires ou domestiques jusqu'à la récupération, comme le dit la vidéo de cet article.

Que faire quand la température pendant la pharyngite

La pharyngite est une maladie inflammatoire qui affecte la région du pharynx. Il peut être caractérisé par divers symptômes, mais il est de coutume d'attribuer mal de gorge, mal de gorge et sécheresse de la bouche. Mais peut-il y avoir une température pour la pharyngite?

Causes de la température élevée dans la pharyngite

Chez les adultes et les enfants, les symptômes peuvent se manifester de différentes manières. Une partie des patients se plaindra d'une faiblesse grave et d'un malaise général. D'autres ont une capacité de travail inférieure. Mais dans ce cas ou dans tous les cas, les patients doivent se conformer au repos au lit.

La pharyngite étant principalement à l'origine d'une infection virale, ce processus s'accompagne presque toujours d'une augmentation de la température corporelle. Vous n'avez pas besoin d'avoir peur de cette fonctionnalité. C'est une réaction tout à fait normale du corps aux agents pathogènes. S'il atteint 38-39 degrés, le corps lutte activement contre les virus.

Mais ce qui est important, ce n’est pas le fait qu’il y ait une température pendant la pharyngite, mais combien de jours elle dure. Il faut également faire attention à la manière dont les antipyrétiques aident.

Chez les enfants, les indicateurs de température peuvent atteindre une valeur de 38 à 39 degrés. À l’âge adulte, ce phénomène est assez courant et la température au cours de la pharyngite ne dépasse pas 37,5 degrés.

Maintenant, il est utile de déterminer combien de jours la température de la pharyngite dure? Tout dépend de l'état du système immunitaire et du type de maladie.
Dans des conditions extrêmes, des températures élevées peuvent être maintenues pendant environ deux à trois jours. Après cela, la température baisse rapidement et revient à la normale le cinquième jour.

Si une pharyngite chronique se manifestait, la température augmenterait également, mais ses valeurs ne dépasseraient pas 37 à 37,5 degrés. Un tel processus est appelé lent. Par conséquent, les indicateurs peuvent être conservés pendant cinq à sept jours. En conséquence, le patient se sent constamment fatigué et épuisé. Après une dure journée de travail, il ne pourra plus rien faire.

La température chez un enfant atteint de pharyngite allergique peut atteindre un maximum de 37,5 degrés. Le fait est que ce type de maladie n'est pas causé par des bactéries et des virus, mais par l'irritant de l'environnement extérieur. Chez les adultes atteints de cette maladie, rien d’autre ne se manifeste, à l’exception des douleurs à la gorge, de la sécheresse et des picotements.

Méthodes pour abaisser la température dans la pharyngite


Beaucoup de patients se demandent s’il vaut la peine de baisser la température pendant la pharyngite et que dois-je faire dans de tels cas?
Les experts disent que la réduction de la température avec des antipyrétiques n’est nécessaire que si elle dépasse 38,5 degrés. Il convient de noter que même la température pendant la pharyngite chez un enfant atteint rarement de telles valeurs. Donc, le mettre avec des antipyrétiques n’en vaut pas la peine. Le corps est capable de vaincre l'infection elle-même.

L'essentiel est de suivre les recommandations du médecin et le processus médical dans ces situations. Si la température du patient a augmenté en raison d'une infection virale, il est nécessaire d'introduire des agents antiviraux dans le traitement.

En cas d'infection bactérienne, des antibiotiques à large spectre sont prescrits au patient.
Dans de rares cas, la température peut être comprise entre 38,5 et 39 degrés, mais ce processus implique l’ajout d’une infection supplémentaire. Ensuite, le patient doit prendre des antipyrétiques. Dans l'enfance, prescrire des bougies Cefikon ou Nuroven, du sirop de paracétamol ou de l'ibuprofène. Les adultes peuvent être traités avec des comprimés de Paracetamol ou Ibuklin, Coldrex ou Fervex en poudre.

Pour que les indicateurs de température reviennent à la normale plus rapidement, vous devez suivre plusieurs recommandations sous la forme:

  • respect du repos au lit pendant trois à cinq jours;
  • respect du régime d'alcool. Cette mesure permettra d’éviter la déshydratation à haute température et d’éliminer tous les microorganismes nuisibles;
  • suivre un régime équilibré. La nourriture doit être douce et chaude. Dans le même temps, la nourriture devrait contenir de nombreuses vitamines et minéraux utiles;
  • aérer la pièce et maintenir la température dans la pièce à environ vingt degrés;
  • humidification de l'air par diverses méthodes.

Dans le processus de traitement de la pharyngite, vous devez également inclure le gargarisme avec divers antiseptiques, l’irrigation de la gorge avec des sprays et la lubrification de la région de la gorge.

En cas de pharyngite chronique, il faut prêter attention à l’augmentation des forces immunitaires. Dans de telles situations, il est recommandé de prendre le médicament Imudon.
Dans la pharyngite allergique, les antihistaminiques sont prescrits comme traitement supplémentaire. Ils soulagent le gonflement et aident à éliminer les difficultés respiratoires.

Les raisons de l’absence d’effet des antipyrétiques


Que faire si la chaleur ne diminue pas, même en prenant des antipyrétiques? Les médecins associent cette affection à un spasme vasculaire. Le corps entier peut être chaud, mais les extrémités sont froides. Ce processus est considéré comme dangereux. Et si cela provient d'un enfant, vous devez appeler une ambulance dès que possible.

Les adultes peuvent résoudre ce problème eux-mêmes. Il suffit d'avoir dans la trousse de secours No-shpu ou ses analogues. L'action de ce médicament vise à dilater les vaisseaux sanguins, à soulager les spasmes et à rétablir le flux sanguin. En quelques minutes, vous pouvez prendre un fébrifuge. De ce fait, il se produit une diminution progressive de la température.

Les experts dans de telles situations recommandent l’utilisation de suppositoires rectaux et peu importe si l’enfant a un spasme des vaisseaux sanguins ou chez l’adulte. Leur action ne se produit pas immédiatement, mais l'effet dure jusqu'à huit heures.

Méthodes interdites d'abaissement de la température

Certaines méthodes sont strictement interdites pour abaisser la température pendant la pharyngite.
Tout d’abord, cela inclut l’utilisation de diverses teintures à l’alcool et de vinaigre. Surtout, ces méthodes sont interdites pour les petits enfants. Les vapeurs de ces substances pénètrent dans le corps et provoquent encore plus d'intoxication.

De plus, il n'est pas recommandé de baisser la température à l'aide de serviettes mouillées ou de bains froids. Ces méthodes peuvent provoquer un vasospasme sévère, ce qui peut provoquer un coma ou la mort d'un enfant suite à un arrêt cardiaque.

Baisser la température chez les enfants

La température pendant la pharyngite chez un enfant ne dure souvent pas plus de trois jours. Mais à des taux de 38 degrés, il n'est pas recommandé de prendre des médicaments antipyrétiques. Mais alors, comment aider le bébé? Il y a plusieurs règles à suivre:

  1. l'enfant a besoin d'autant d'eau que possible. Réduisez parfaitement la température de diverses boissons aux fruits telles que les canneberges et les airelles de framboise. Vous pouvez donner du thé avec du citron et du miel. Dans ce cas, il n'est pas nécessaire d'ajouter du sucre. Il est également nécessaire de dessouder l'enfant avec de l'eau. Si le bébé refuse de boire, vous devez donner un liquide toutes les dix à quinze minutes avec une petite cuillère.
  2. Si le bébé a des frissons, vous n'avez pas besoin d'augmenter la température de l'air dans la pièce. Mieux vaut le couvrir d'une couverture. Dans le même temps, il est nécessaire de maintenir constamment l'humidité de l'air.
  3. utiliser des suppositoires rectaux à effet antiviral;
  4. essuyez votre bébé avec de l'eau à la température ambiante;
  5. donner au bébé une dose de charge d'acide ascorbique;
  6. Ne fixez en aucun cas au corps du bébé des objets froids se présentant sous la forme d'un appareil de chauffage avec de la glace.

Chez l'enfant, il est strictement interdit d'administrer de l'acide acétylsalicylique. Il peut causer le syndrome du Rhin chez les enfants.

Il est recommandé d'appeler le médecin à l'enfant dans les cas suivants:

  • plus de cinq jours, la température est de 38 degrés;
  • les antipyrétiques n’aident pas du tout et la température continue d’augmenter;
  • votre bébé a du mal à respirer;
  • état convulsif manifesté;
  • l'enfant se plaint d'une forte douleur à la gorge;
  • quintes de toux dans la poitrine;
  • il y a déshydratation.

Contre-indications pour la fièvre

Il existe un certain nombre de contre-indications dans le traitement à haute température. Le patient ne peut pas faire ce qui suit.

  1. Couvrir avec des couvertures chaudes. Ils perturbent l'émission de chaleur et créent ainsi un effet de serre.
  2. Être dans des pièces où ça se voit. La température dans la pièce ne doit pas dépasser vingt degrés.
  3. Prends une boisson chaude. Cela conduira à plus d'irritation de la gorge et au développement de l'infection.
  4. Pour effectuer les procédures d’échauffement sous forme de compresses, de douches chaudes, de bains de pieds chauds.
  5. Inhalation de vapeur. Mais vous pouvez recourir à l'inhalation avec un nébuliseur.

Combien de jours avec pharyngite peuvent maintenir la température et comment la faire baisser

La pharyngite est une inflammation de la membrane muqueuse du pharynx, qui s'accompagne de maux de gorge et de toux. Parfois, un nez qui coule, de la fièvre et des douleurs à la tête s'ajoutent à ces symptômes.

Pendant la pharyngite, la température ne dépasse souvent pas 37–37,5 ° C. Mais parfois, cela se produit. Dans de telles situations, il est très important de savoir pourquoi et comment le gérer, afin que l’état du patient ne s’aggrave pas.

Les causes

Le plus souvent, la maladie débute par une brève inhalation d'air chaud, froid ou pollué, de fumée, d'aliments épicés, ce qui peut facilement être négligé. Et une telle maladie est peu susceptible de devenir grave par la suite. Mais si la maladie se développe progressivement à partir d'une infection dans le corps, des mesures urgentes sont nécessaires.

Quand la température monte-t-elle?

Une augmentation de la température n'est pas typique d'une maladie bénigne, et si cela se produit, cela signifie que le corps a subi une infection bactérienne grave.

La question se pose alors: combien de jours peuvent avoir de la fièvre et quand cela peut avoir de graves conséquences.

Si la température se stabilise sur 3-4 jours, la maladie est en déclin et aucune conséquence grave ne devrait être attendue. Mais si cela ne s'est pas produit et si la valeur indiquée sur le thermomètre reste à environ 38 ° C et plus pendant plus de 5 jours, cela signifie que le corps ne peut pas faire face à une infection bactérienne. Et la température à tout moment peut soudainement atteindre un niveau critique.

Une augmentation de la température corporelle - cela n'indique pas toujours une détérioration: plus elle monte, plus le corps tente de résister. Surtout, le danger est terrible pour les adultes et les tout-petits.

Progressivement, le corps essaie de plus en plus de résister aux toxines et de les éliminer, principalement à cause de l’augmentation de la température du foie et de l’ensemble de celui-ci. Mais parfois, le corps n'est pas capable de se débarrasser de l'infection par lui-même.

Considérons spécifiquement certains indicateurs de température:

  1. 37–37,5 ° C - la maladie ne constitue pas une menace sérieuse;
  2. 38–39 ° C - le corps combat activement l’infection;
  3. 40 ° C - le corps ne peut pas faire face et la santé est gravement menacée;
  4. 42 ° C - la température critique chez les adultes atteints de pharyngite, suivie de la mort.

Danger d'auto-traitement

Les chiffres ci-dessus montrent clairement que la pharyngite peut constituer une menace très grave pour la santé et même la vie humaine.

En aucun cas, on ne peut recourir à l'auto-traitement, surtout si la température a dépassé le seuil des valeurs basses.

  • recourir aux méthodes traditionnelles de traitement de la décoction;
  • diagnostiquez-vous (même si vous êtes médecin);
  • faire des compresses chaudes ou froides (glace);
  • effectuer l'inhalation (vous pouvez aggraver la condition et donc une membrane muqueuse enflammée);
  • recherchez des traitements et des médicaments sur Internet.

Il est nécessaire de consulter d'urgence un médecin et de lui décrire tous les symptômes, jusque dans les moindres détails. Depuis la pharyngite, et en particulier son auto-traitement, peut entraîner de terribles conséquences sous forme de tumeurs, d'inflammations, de lésions de parties du corps et même de mort.

Méthodes de traitement

La seule chose qui peut être conseillée avant l'arrivée du médecin et avec son traitement sont les suppositoires antipyrétiques rectaux. Ils ne peuvent pas provoquer de rejet dans l'organisme ni entraîner de réactions inflammatoires indésirables, et la probabilité d'une réaction allergique est presque nulle. Mais cela aidera à réduire la température et facilitera le cours de la maladie. La température restera basse pendant un certain temps et le patient sera au moins capable de récupérer pendant un certain temps.

Toutefois, les chandelles antipyrétiques ne doivent être utilisées qu'à des températures supérieures à 38 ° C et pas plus souvent que ce qui est indiqué dans les instructions d'utilisation.

Les enfants refusent souvent l’introduction de suppositoires antipyrétiques en raison d’une sensation désagréable. Mais le parent ne doit pas succomber aux instances de l'enfant, car sa santé en dépend. Les bougies peuvent être introduites pendant le sommeil, ou essayer d'expliquer au bébé que cela deviendra beaucoup plus facile pour lui.

Les autres antipyrétiques ne doivent pas être pris sans conseil, et encore plus à l'insu du médecin. Comme ils ne font que réduire les symptômes, mais ne contribuent pas au traitement. Et le médecin, n'ayant aucune idée de symptômes ou ne voyant pas ce qu’ils sont, peut même ne pas remarquer l’infection en cours, qui ne fera que se renforcer.

Qu'est-ce qu'un médecin peut nommer?

Le médecin vous prescrira un médicament pour réduire les symptômes, mais uniquement après un examen approfondi et un diagnostic précis.

Si la pharyngite n'a pas causé de complications, elle peut être guérie à l'aide d'antipyrétiques, mais une consultation avec un médecin est nécessaire dans tous les cas.

Les médicaments les plus couramment recommandés sont basés sur l'ibuprofène (infection bactérienne) ou le paracétamol, selon la cause de la maladie.

En outre, des médicaments peuvent être prescrits au patient:

  • restauration et amélioration de l'immunité;
  • des analgésiques;
  • médicaments qui réduisent l'enflure du pharynx;
  • médicaments contre la toux;
  • médicaments anti-inflammatoires et antimicrobiens.

Mais dans la plupart des cas, à l'aide de médicaments, seuls les symptômes sont traités (ou atténués), et le corps doit faire face à l'infection elle-même. Dans de rares cas, un traitement aux antibiotiques est nécessaire.

Exacerbation du froid

Parfois, la pharyngite se développe à la suite d'une grippe ordinaire ou d'un rhume, alors que la température dépasse rarement 37,5 ° C. Dans ce cas, vous pouvez prendre en toute sécurité des médicaments visant à réduire les symptômes et antipyrétiques sur la base de paracétamol.

De plus, dans de tels cas, il est très rare d’avoir des exacerbations, des effets indésirables et des réactions allergiques graves. Par conséquent, il reste possible de prendre les mêmes médicaments que pour le rhume, y compris les infusions à base de plantes. Mais avant de commencer une telle intervention et de prendre un médicament, il est nécessaire de s’assurer que la pharyngite a une structure non infectieuse.

Que chercher?

Dans de rares cas, la pharyngite n’est qu’un masque qui cache une autre maladie, qu’elle soit mineure ou plus grave. C'est en partie pourquoi il est si important que, lorsque vous consultez un médecin, vous présentiez tous les symptômes originaux.

Certains médicaments conseillent aux médecins de boire beaucoup d’eau tiède (non chaude, afin de ne pas aggraver l’état de la gorge).

Bien entendu, cela ne réduira pas beaucoup la température, mais cela y contribuera un peu. Il est important de noter que pendant la pharyngite, le corps est particulièrement affaibli et peut présenter soudainement une réaction allergique aux composants habituels, ce qui ne fait qu'aggraver l'état du patient. Par conséquent, il est préférable d’éviter la présence d’herbes, de baies ou de teintures spécifiques dans l’alcool. Même le thé chaud traditionnel aux framboises peut rendre le patient encore plus vulnérable.

Le refroidissement externe du corps peut également contribuer à une légère diminution de la température très élevée. Il peut être produit en maintenant une température fraîche dans la pièce ou en essuyant à froid (mais pas trop froid, vous ne pouvez pas créer trop de différence de température, l’optimum sera de 20-23 degrés). Mais même ces procédures doivent être effectuées sur les conseils d'un médecin, car si, par exemple, une pharyngite est présente, elle peut au contraire aggraver l'état du patient.

Si la température reste constamment élevée malgré l'admission d'antipyrétique, il est tout d'abord important de vérifier la température des membres; s'ils se révèlent froids, le patient présente un spasme des vaisseaux sanguins. Dans ce cas, il est nécessaire de prendre des médicaments qui dilatent les vaisseaux sanguins. Si cela arrivait à l'enfant, il était nécessaire d'appeler d'urgence une ambulance et de ne lui donner aucun médicament avant son arrivée.

En Savoir Plus Sur Les Maux De Gorge

Pourquoi les maux de gorge et de cou sur les côtés, le dos et les deux côtés peuvent-ils être dangereux?

Toux

Il n’ya pas une seule personne qui n’ait jamais eu mal au cou et à la gorge. Mais peu de gens pensaient que ces symptômes n'étaient pas toujours inoffensifs.

Comment se débarrasser des bouchons purulents dans les amygdales

Nez qui coule

Des bouchons purulents dans les amygdales peuvent apparaître en raison d'une complication d'un mal de gorge, d'un manque d'hygiène, d'une amygdalite chronique ou pour d'autres raisons.