Principal / Angine de poitrine

Les principales causes d'étouffement dans la gorge

Angine de poitrine

Les gens sont donc disposés à avoir besoin d'air pour la vie. Sans cela, il n'y aura rien. C'est pourquoi le sentiment d'étouffement est si effrayant. Ce symptôme ne peut être ignoré, car la cause peut être beaucoup plus profonde qu'il n'y parait à première vue.

Essoufflement: causes, symptômes et effets

Heureusement, ce symptôme est si terrible que le patient voit immédiatement un médecin. L'asphyxie n'est pas seulement effrayante, elle peut aussi causer un préjudice irréparable à la santé et même entraîner la mort. Les crises d'asthme se produisent pour plusieurs raisons. Ceux-ci comprennent:

  1. Œdème laryngé.
  2. Asthme bronchique.
  3. Péricardite.
  4. Diphtérie.
  5. Contact avec un corps étranger.
  6. Cancer ou œdème pulmonaire.
  7. Attaque de panique.
  8. Traumatisme
  9. Crise cardiaque.
  10. Choc anaphylactique.

Et ce ne sont pas toutes les maladies dans lesquelles il est difficile de respirer. Comme on peut le constater, de par la gravité de ces raisons, il est impossible de retarder une visite chez le médecin dans tous les cas. Chacun des diagnostics est très dangereux. Tous les médicaments pour l'étouffement de la gorge doivent être prescrits par un médecin, après un examen complet.

Bon nombre de ces maladies sont si dangereuses que l’étranglement ne peut être évité.

Symptômes supplémentaires accompagnant les crises:

  • Difficile d'inspirer et d'expirer.
  • Augmentation des veines cervicales.
  • Sur instinct, le patient lui attrape la gorge.
  • Des sifflements se produisent lors de la respiration.

De tels signes ne peuvent être ignorés. Peut-être qu'une personne a besoin de soins médicaux urgents.

Étouffe la gorge: les causes, leur élimination

Tout d'abord, vous devez faire face à l'attaque d'étouffement, puis à ses causes. Le plus souvent, cette réaction est due à la diphtérie. Ensuite, il devrait y avoir des symptômes accompagnant:

  1. Voix rauque.
  2. Malaise général, faiblesse.
  3. Haute température
  4. Maux de gorge en avalant.
  5. La respiration est difficile.

La personne est hantée par une sensation de pression constante sur le cou. Le traitement contre la diphtérie ne doit être effectué que sous la surveillance d'un médecin, car la maladie est très dangereuse et nécessite l'introduction de sérum. La seule chose qui peut sauver est la vaccination en temps opportun.

Tumeurs de la gorge

Parfois, les crises d'étranglement augmentent tous les jours. Un tel écoulement indique qu'il peut s'agir d'une tumeur dans la gorge ou le cou. Facultatif maligne. Le kyste provoque également un cours similaire de la maladie. Cependant, en plus des difficultés respiratoires, il existe généralement des signes supplémentaires:

  1. Odeur de pourriture de la bouche.
  2. Douleur d'oreille de tir.
  3. Enrouement
  4. Difficulté à avaler.
  5. Couleur sanguinolente des expectorations.

Si vous ressentez ces symptômes, vous devriez immédiatement consulter un médecin et vous faire examiner.

Troubles nerveux et mentaux

Si une attaque de panique devient la cause d'une attaque, il est important de se calmer. Il est nécessaire d'inspirer et d'expirer profondément. Vous pouvez utiliser un sac en papier à cet effet. Il est important de penser au bien. Si de telles réactions se répètent souvent, l'aide d'un psychanalyste est nécessaire. Le problème peut être plus profond. Il ne fait pas de mal à boire un cours de sédatifs. Peut-être pourront-ils atténuer les attaques de panique.

De nombreux troubles neurologiques ont des difficultés à respirer. Souvent, une personne sur les nerfs du sol ressent une sensation de bosse dans la gorge, de forts tremblements, des picotements et une lourdeur dans la poitrine, un pouls rapide. Ce sont tous des signes de désordres neurologiques qui doivent être traités. Tout d’abord, il vaut la peine de contacter un neurologue.

Œdème laryngé

L'un des cas les plus dangereux d'étouffement est l'œdème laryngé. En règle générale, ce n'est pas une maladie. C'est plutôt un symptôme de quelque chose de plus terrible ou le premier signe de choc anaphylactique.

L'œdème peut se développer progressivement et de façon spectaculaire. Il devient difficile pour le patient de respirer de manière à ce que ce qui lui serre la poitrine provoque de forts picotements, un manque catastrophique d’air à inhaler. Dans de tels cas, il est nécessaire d’utiliser des antihistaminiques, d’enlever les vêtements, de laisser passer l’air et d’appeler une ambulance. Seul un médecin peut fournir les soins appropriés, sinon le risque d'asphyxie est élevé.

Le choc anaphylactique se produit plus souvent qu'il n'y parait. Les personnes allergiques sont sujettes. Les principales caractéristiques sont:

  • Rougeur de la peau.
  • Difficulté respiratoire progressive.
  • Eruption cutanée.
  • Douleur au sternum.
  • Vertiges.
  • Perte de conscience

Si vous ne fournissez pas d'assistance, la personne tombera dans le coma et mourra. Le patient a besoin d’injections urgentes de prednisone et de dexométhasone. Une telle réaction du corps peut se produire au contact d'un allergène dans les aliments, dans l'air, lors de la prise de nouveaux médicaments ou lors de la morsure d'insectes. Dans tous les cas, vous devez appeler une ambulance. Connaissant la tendance aux allergies, une personne devrait toujours avoir avec elle des antihistaminiques.

Objet étranger et autres maladies

Un corps étranger dans le larynx peut également causer des ennuis et conduire à la suffocation. La première chose à essayer est de l'extraire. Ce n'est pas toujours possible. Dans tous les cas, une ambulance est appelée.

Chez les enfants, une attaque suffocante peut être associée à un laryngisme. Et cela provient le plus souvent d'un fort manque de vitamine D, d'allergies et de maladies virales non traitées. Dans la plupart des cas, il y a de fortes larmes de rire. Habituellement, avant une attaque, la peau pâlit, le bébé avec un sifflement inspire et exhale, une forte toux semblable à un aboiement commence. Dans les situations avec un enfant d'agir immédiatement. Parfois, le laryngospasme disparaît de lui-même en quelques minutes, mais cela ne vaut pas le risque.

L’asthme bronchique est l’une des causes les plus courantes de crise d’asthme. Il peut être congénital et acquis. Une personne a l'essoufflement, une respiration lourde avec un sifflement. Pour éliminer l'attaque, utilisez des aérosols sur les glucocorticoïdes.

Il n’est pas rare que le syndrome obstructif provoque l’étouffement de la gorge. Dans la plupart des cas, il survient chez les fumeurs. Cela peut également résulter du fait de travailler dans une entreprise nuisible. Le plus souvent, il y a des violations supplémentaires:

  • Hypertension pulmonaire.
  • Augmentation du mucus.
  • Obstruction bronchique.
  • Destruction du parenchyme.

Indépendamment, vaincre le syndrome n'est pas possible. Sans experts ne peuvent pas faire.

Le pneumothorax est extrêmement dangereux. Dans ce cas, une assistance médicale d'urgence est nécessaire. Sinon, la personne mourra.

Étouffement et crise cardiaque. Habituellement, avant une crise, essoufflement, picotements au cœur. Mais parfois, cela peut arriver sans symptômes préalables. Dans cette situation, vous devez appeler une ambulance.

Premiers secours en cas d'étouffement

Le plus souvent, cela ne se produit pas immédiatement. Si une personne a déjà eu des attaques similaires, elle se sent déjà offensive au bout d’un certain temps. Par conséquent, il a le temps de faire quelque chose. Principes d'assistance:

  1. Il est important de ne pas paniquer. C'est la chose principale! Il est nécessaire d'appeler une ambulance et de signaler exactement ce qui s'est passé.
  2. Essayez de calmer le patient. Il ne peut pas paniquer non plus.
  3. Lorsque la cause de la suffocation dans un corps étranger dans la gorge, vous devriez essayer de le retirer. Si une personne est inconsciente, elle est placée sur son ventre.
  4. Parfois, une crise d'épilepsie provoque un étouffement si la langue est enflammée. Besoin de mettre le patient sur le côté. Tirez la langue et attachez-la à la mâchoire inférieure.
  5. En l'absence de palpitations et de respiration, ils massent le cœur et la respiration artificielle.
  6. Si la cause est une allergie, alors les antihistaminiques sont injectés dans le patient, otpaivayut thé chaud, enlever les vêtements serrés.
  7. La prednisone et la dexomitazone doivent être administrées lors d’un choc anaphylactique.

Dans tous les cas, après l'attaque, consultez un médecin pour diagnostiquer le problème. Après tout, l'asphyxie peut se reproduire et personne ne pourra vous aider. Il est important d'éliminer la maladie sous-jacente, les attaques cesseront.

Conclusion

Il existe des maladies et des anomalies terribles pouvant provoquer des crises de suffocation. Il est important de connaître les causes et de les combattre. Après tout, de tels symptômes suggèrent qu'il y a quelque chose de très mauvais dans le corps. Parfois, il signale une tumeur.

Si une personne a de la difficulté à respirer, cela peut être un signe d'asthme bronchique, d'oedème laryngé, de laryngospasme, de diphtérie. Les convulsions sont souvent dues à des problèmes neurologiques ou psychologiques.

Dans tous les cas, quel que soit le motif ou le besoin, l’aide d’un médecin. Il sera capable de diagnostiquer et de prescrire un traitement.

S'étouffer sur la gorge est un signe grave qu'il faut penser à sa santé et agir. Si vous exécutez le problème, le résultat peut être désastreux. Plus tôt vous commencez à guérir, plus les chances de vaincre la maladie et d'éliminer les attaques d'asphyxie sont grandes.

Symptôme de serrement de la gorge

Malheureusement, de nombreuses pathologies peuvent provoquer une asphyxie - le sentiment que quelque chose gêne la gorge de la personne, ne lui permet pas de respirer normalement, se serre la gorge. Par exemple, une légère sensation de pression dans la gorge peut survenir en raison du gonflement de la membrane muqueuse dans les maladies infectieuses courantes. Dans certains cas, cette sensation est renforcée, se transformant en suffocation.

En deuxième lieu, les réactions allergiques des voies respiratoires supérieures figurent parmi les causes de manque d’air et de pression dans la gorge.

En termes de sécurité des personnes, les réactions allergiques au larynx sont particulièrement dangereuses car certaines d'entre elles peuvent entraîner un chevauchement complet de la lumière de cet organe et une véritable suffocation.

Une sensation de constriction dans la gorge peut être le signe d'un corps étranger dans la gorge ou le larynx. Un objet étranger qui pénètre accidentellement dans la gorge lors de l'inhalation provoque généralement une douleur intense et une toux spastique aiguë.

Grâce à une série de tremblements de toux, une personne parvient généralement à dégager les voies respiratoires et à retrouver une respiration normale. Toutefois, si la lumière du larynx est complètement obstruée par un corps étranger, la personne ne peut tout simplement pas respirer ni ne tousse, ce qui entraîne rapidement une suffocation.

Si une personne a une pression de gorge et qu'il y a une douleur dans le cou, le problème réside probablement dans la courbure ou les dommages à la colonne cervicale. Dans ce cas, afin d'éliminer les symptômes désagréables, vous devez d'abord être examiné par un vertébrologue, chirurgien orthopédique.

Aussi banal soit-il, mais les vêtements serrés, en particulier les cols étroits, les écharpes trop serrées ou les cravates, serrent la nuque, peuvent également provoquer des symptômes d'étouffement. Il est nécessaire de traiter nos gorges avec soin, chaque pression et chaque pincement possibles sont contre-indiqués.

Serrer la gorge avec des bijoux ou des vêtements peut entraîner une altération de la circulation sanguine et un traumatisme à la glande thyroïde, endommageant le larynx. Les médecins endocrinologues avertissent sciemment que les amants des cravates sont plus susceptibles d’avoir des tumeurs de la glande thyroïde.

Diphtérie

Une sensation modérée, comme si quelque chose se pressait dans la gorge, est un symptôme normal d'infections virales respiratoires aiguës, de rhumes, de maux de gorge, de pharyngites. En règle générale, ce sentiment ne provoque pas de méfiance, car il passe à mesure que le patient se remet de l’infection. L'exception est seulement 2 points:

  1. Une infection de la gorge chez un jeune enfant
  2. Diphtérie de la gorge et du larynx (à tout âge).

Le bacille diphtérique peut affecter non seulement la gorge. La diphtérie du pharynx et du pharynx (croup) est une forme mortelle de cette maladie, car avec elle, en raison du chevauchement de la lumière du tube respiratoire, des symptômes d'asphyxie se développent, il devient difficile de respirer et, par conséquent, une asphyxie se produit.

L'étouffement dû à la diphtérie est considéré comme un signe diagnostique grave, précédé des symptômes caractéristiques d'autres infections, à savoir:

  • Haute température
  • Pâleur de la peau,
  • Faiblesse
  • Gonflement du cou,
  • Léger mal de gorge
  • Douleur modérée en avalant,
  • Ganglions lymphatiques élargis dans le cou.

Il est tout à fait naturel que, selon ces symptômes, il soit très difficile d'identifier la maladie aux stades précoces, c'est-à-dire avant le développement de l'asphyxie. D'autres manifestations aident à diagnostiquer la diphtérie.

Par exemple, si le processus inflammatoire primaire est localisé dans le larynx, le patient présentera une toux rude (aboiement), une voix enrouée, une respiration bruyante. Au fur et à mesure que la maladie progresse, une personne peut avoir le sentiment qu'il devient difficile de respirer, ce qui entraînera des difficultés et une dépression respiratoire.

La diphtérie de la gorge se manifeste par une augmentation, une rougeur, un gonflement des amygdales, l'apparition d'une plaque solide, généralement grise, sous la forme d'un film dense. Le raid va souvent au-delà des amygdales, s’étendant vers le ciel, les arcs, la gorge.

Mal de gorge en avalant modérément, mais pas très grave. La diphtérie de la gorge est également dangereuse pour l'homme, car l'inflammation peut se propager au larynx avec une défaillance respiratoire ultérieure.

Le diagnostic de "diphtérie" repose sur des plaintes, une inspection et les résultats d'un frottis de la gorge. Le traitement principal de cette maladie consiste à administrer au patient un sérum antitoxique antidiphtérique. En cas d'insuffisance respiratoire due au chevauchement de la lumière du larynx, une trachéotomie est réalisée avec un film de diphtérie pour éviter le décès.

Œdème laryngé

Le gonflement de la membrane muqueuse du larynx est un symptôme de certaines maladies et n'est pas une maladie distincte. Les causes de l'œdème résident dans la défaite de l'infection au larynx, des traumatismes, des brûlures, des allergènes. Il faut également dire que l'œdème laryngé peut être le symptôme d'une réaction allergique grave - le choc anaphylactique.

En cas d'œdème du larynx, une personne ressent une douleur, comme si un corps étranger se faisait sentir, qui se pressait dans la gorge, se étranglait, ne permettait pas d'inhaler. Dans certains cas, enrouement et toux peuvent se joindre.

  • Ecchymoses, étouffement du larynx,
  • Brûle des solutions d'alcalis, acides,
  • Brûlures thermiques.
  • Scarlatine
  • Maux de gorge
  • Rougeole
  • Grippe.
  • Maladie rénale,
  • Maladies du coeur et des vaisseaux sanguins,
  • Cirrhose du foie,
  • Cachexie (épuisement).

Si l'œdème se développe lentement, le patient se plaint davantage du fait qu'il devient un peu douloureux ou difficile à avaler et augmente graduellement la sensation, comme si quelque chose lui pincait la gorge. Avec le développement aigu (rapide) de l'oedème, le sentiment que la gorge est étouffante, il y a une douleur pressante dans le pharynx, il devient très difficile à avaler.

Le traitement de l'œdème laryngé dépend entièrement de la cause. Par exemple, avec les allergies, les antihistaminiques, les anti-inflammatoires hormonaux seront efficaces, et pour les irritables - antibiotiques et antiseptiques.

Tumeurs bénignes et malignes

Le sentiment que quelque chose se presse dans la gorge peut être provoqué par une tumeur bénigne ou une tumeur maligne, à la fois de la gorge elle-même et des organes et tissus les plus proches.

Par exemple, souvent les nœuds, les kystes ou l'hypertrophie (prolifération du tissu lui-même) de la glande thyroïde, exerçant une pression sur le larynx, provoquent une sensation de pincement de la gorge, un peu d'étouffement.

En ce qui concerne les tumeurs de la gorge, les causes de leur apparition ne sont pas encore connues de manière significative.

On suppose qu'ils peuvent être provoqués par des blessures, un effort excessif de la gorge, une irritation constante des muqueuses par des substances nocives (poussière, gaz nocifs, fumée de cigarette).

Si le patient a l'impression que quelque chose se presse dans sa gorge, vous devez d'abord rechercher une tumeur du larynx muqueux. En outre, une tumeur peut être suspectée par:

  • Fatigue des cordes vocales lors d'une conversation,
  • Enrouement
  • C'est difficile à avaler,
  • Plaintes de douleur lancinante à l'oreille,
  • Odeur putride de la bouche,
  • L'apparition d'une traînée de sang dans les expectorations,
  • Difficulté à respirer.

Si vous suspectez une tumeur, assurez-vous de consulter un médecin dans un proche avenir. Si la maladie a été détectée à un stade précoce, le patient a toutes les chances de se rétablir complètement.

Troubles neurologiques

Souvent, les symptômes d’étouffement sont plus ou moins sévères - d’une sensation légère à la gorge, jusqu’à sentir qu’il est devenu difficile ou impossible de respirer - en raison de troubles neurologiques et mentaux, en particulier neurasthénie, dépression, attaques de panique, syndrome d’hyperventilation.

Fait intéressant, en raison de la faiblesse du système émotionnel, les femmes se sentent plus souvent étouffées par la gorge d'origine psychogène.

En cas de crise de panique, la douleur à la gorge est accompagnée par une accélération du rythme cardiaque et des palpitations, des vertiges, un engourdissement des extrémités. En outre, une personne ressent souvent un manque d'air (parce qu'il lui est difficile d'inhaler), une douleur au côté gauche de la poitrine, il y a de la peur. Une telle attaque commence généralement de façon aiguë et ne dure pas plus d'une demi-heure.

Les causes des attaques de panique sont les suivantes: surtension du système nerveux, stress fréquent, anxiété, sentiments. Plus susceptible aux attaques de panique de la personne angoissée. Les antidépresseurs et les tranquillisants sont utilisés pour traiter cette pathologie, mais il est conseillé de les prescrire uniquement lorsqu'il est difficile, voire impossible, pour le patient de bénéficier de méthodes psychothérapeutiques.

J'ai une suffocation périodique.. Je respire fortement, je dois bâiller, ma gorge peut déjà me faire mal à cause du bâillement, et la morve apparaît, les larmes

Dans le bus, spasme de la gorge, puis toux suffocante, c'est quoi?

Malheureusement, pour répondre sans équivoque à la question: qu'est-ce que c'est,
sur la base des symptômes décrits, ce n'est pas possible. Un spasme de la gorge et une toux suffocante dans un véhicule peuvent être provoqués par diverses raisons (y compris des facteurs externes tels que la pollution par les gaz, la pollution de l'air). Alors peut-être
présenter des allergies, des affections chroniques des voies respiratoires supérieures, des affections du système cardiovasculaire, etc. Si les symptômes se reproduisent périodiquement, vous devez en consulter un médecin - le thérapeute primaire, puis éventuellement des spécialistes restreints.

Les informations que vous fournissez ne suffisent pas pour établir le diagnostic correct. Ces symptômes peuvent être associés à des maladies des voies respiratoires, cardiovasculaires, endocriniennes, du système nerveux. C'est pourquoi, dans une telle situation, nous vous recommandons de contacter un médecin généraliste, qui pourra vous assigner des recherches supplémentaires, des consultations avec des spécialistes restreints et déterminer le diagnostic. Et seulement après avoir établi les causes de l'indisposition, il sera possible de parler de traiter le problème!

J'ai la sensation de serrement constant de la gorge, quand je m'endors, il semble que j'arrête de respirer, mais il n'y a pas de crampes. Je suis fumeur
Que pourrait-il être?

Bonjour, Lily! Vous avez absolument raison, de nombreuses maladies peuvent être associées au tabagisme, notamment les sensations désagréables que vous ressentez dans la gorge.
Vous devez consulter un médecin ORL pour une laryngoscopie. Si le médecin ne trouve rien, c'est probablement un signe de névrose ou de dépression, consultez un neuropathologiste. Dans tous les cas, vous devez humidifier l’air de la chambre à coucher (utilisez
humidificateurs ou placer des fleurs dans la chambre), il est nécessaire d’exclure les composants allergiques et d’arrêter complètement de fumer. Lorsque vous cessez de fumer, utilisez des sédatifs à base de plantes.

Dites-moi, s'il vous plaît, ce que cela peut être et ce qu'il faut faire... Mon père, âgé de 64 ans, a commencé à observer au cours de l'année (il arrive rarement) que, lorsqu'il dort, il peut soudainement se réveiller de ce qu'il avait comme s'il "bloquait l'oxygène" - Il est impossible d'inhaler et d'expirer l'air, commence à tousser et à faire des sons comme si elle étouffait. Dis moi, s'il te plait!

Bon après-midi, Marina! Les crises nocturnes de votre père ressemblent davantage aux symptômes d'une insuffisance cardiaque aiguë. Si je comprends bien, il devient plus facile pour lui de respirer pendant ces attaques en position assise. Nous avons un besoin urgent d’examiner le cœur, contactez un cardiologue. Si ces crises avec le coeur ne sont pas liées, alors il peut s'agir de spasmes allergiques, vous pouvez clarifier avec l'otolaryngologist. La gorge devrait également être examinée. Vous devez commencer par faire appel à un cardiologue: les problèmes cardiaques, lorsque l'insuffisance cardiaque existe déjà avec de telles manifestations, doivent être traités immédiatement.

Bonjour Une sensation de constriction dans la gorge, des douleurs comme si devant le cou et une sorte de lourdeur donne aux oreilles. Et le cou fait mal par derrière, surtout si vous penchez la tête en arrière. Travailler sédentaire à l'ordinateur. Est-ce l'ostéochondrose ou quoi?

Bon après-midi, Elena! Sur la base de vos plaintes uniquement, il est difficile de poser un diagnostic précis et de recommander un traitement. Tout d'abord, il est nécessaire d'exclure les maladies de la glande thyroïde. Il est nécessaire de réussir les analyses des hormones thyroïdiennes: T3, T4, TSH, iode associé. Pour effectuer une échographie de la glande thyroïde, consultez un endocrinologue avec les résultats de la recherche. On ne peut exclure que les douleurs au dos dans le cou soient associées à l'ostéochondrose, à la myosite, à la névrite et à une sensation de constriction de la gorge avec une maladie de la thyroïde. On dirait plutôt que vous avez deux maladies et que vous devez les traiter en parallèle.

bonjour J'avais un léger étouffement, mais pas souvent et rapidement après plusieurs exhalations aiguës par la bouche. depuis un mois et demi, cet étouffement est devenu presque constant et les exhalations ne servent plus à rien. Il y a 4 mois, elle a subi un traitement sans ostéochondrose. le neurologue n'a pas fait de diagnostic, prescrit aveuglément un traitement.

Bonjour, Vera! Les causes d'étouffement et de sensation de constriction dans la gorge peuvent être bien plus que décrites dans cet article. Dans de très rares cas, l'ostéochondrose peut provoquer une sensation de manque d'air et des difficultés à respirer. L'ostéochondrose survient chez presque tous les patients âgés de plus de quarante ans et il est bon que vous ayez suivi un traitement anti-ostéochondrose. La suffocation est apparue en vous depuis longtemps, mais à mon grand regret, vous n’avez pas indiqué de facteurs de provocation. Étant donné que les crises d'asthme ont été éliminées par de fortes exhalaisons par la bouche, votre asphyxie est probablement d'origine nerveuse. Vous devez tout d'abord éliminer le facteur qui provoque l'étouffement. Personne ne le connait mieux que toi. Le plus souvent, il s’agit de problèmes de famille ou de surmenage. L'asphyxie a augmenté au cours de vos six dernières semaines. C'est le début du printemps. L'hypovitaminose est le début du printemps et la fin de l'hiver. Je recommande de boire un complexe multivitaminé dans un cours de deux ou trois lumières. En outre, les sédatifs à base de plantes vous seront utiles, ils élimineront l'anxiété et l'excitation et amélioreront le sommeil. Vous devez vous conformer au sommeil et à l'état de veille. Il serait bon de prendre des vacances et de bien se reposer du travail ou d'un autre facteur de stress. Assurez-vous de consulter votre médecin pour exclure la composante asthmatique de l'asphyxie.

Vous sentez une boule dans la gorge, bien qu’il soit difficile d’appeler une boule, en sentant que ma gorge éclate et même que je cède dans mon palais. Parfois, ma langue devient lourde ou engourdie sur les côtés (pas toujours), le sentiment est errant, j’inspire et expire, Pourtant, la sensation d’œdème du larynx est présente. Je vérifiais constamment la glande thyroïde, ils disaient que tout allait bien, Lor a déterminé que la pharyngite était soignée, mais les sensations s’aggravaient.

Bonjour, Tatiana! Avez-vous guéri votre pharyngite complètement? L'oto-rhino-laryngologiste vous at-il examiné après l'arrêt du traitement par pharyngite? Si vous avez examiné et diagnostiqué «En bonne santé», l'endocrinologue n'a pas trouvé sa pathologie, on peut alors soutenir que vous souffrez d'un trouble de respiration psychogène. Adresse au psychothérapeute ou au neurologue. Prenez des vacances, détendez-vous, changez votre mode de vie habituel, évitez les situations stressantes.

Je vous remercie beaucoup pour votre réponse. Après le traitement, je n’ai pas encore adressé de traitement à l’otolaryngologiste, je suis définitivement en train de me quitter, je suis confus que ces sensations ne sont pas constantes, rien ne vous dérange aujourd’hui, mais je pense..si pharyngite est la cause, alors cette condition doit être permanente, mais il se produit alors.. qui passe.

Je serai toujours heureux de vous aider, contactez-nous! Assurez-vous de rendre visite aux médecins que je vous ai recommandés et écrivez le résultat.

Bonjour j'ai un probleme le soir il est difficile de respirer ma gorge et mes mains sont si étourdies que mon coeur s'arrete trop souvent je vais a la salle de bain pour un peu, et rarement pour beaucoup de douleurs, maux de tête et poids ont ecg avec un ecg. il y a plus de trois semaines que l'aide ne savait plus quoi faire ni à qui s'adresser, ils ont appelé une ambulance. On m'a vérifié, ils ont dit que tout allait bien et ils m'ont administré un sédatif et je me suis endormi.

Bonne santé, Dmitry! Toutes vos plaintes ressemblent à l'image classique du dysfonctionnement autonome somatoforme, de ce type de névrose, lorsque des maladies d'organes et de systèmes s'ajoutent à des troubles psychologiques. Si vous êtes dans un état de stress ou d'émotion forte, il est nécessaire d'éliminer le facteur irritant. Demander l'aide d'un neurologue, d'un psychothérapeute, d'un psychiatre. La sensation d'interruption dans le cœur, de coma dans la gorge, de transpiration des paumes et des pieds, les troubles des selles et la miction cesseront dès que la névrose sera guérie.

Bonjour
Il y a deux semaines, j'ai remarqué des douleurs mineures à la gorge, et en particulier aux amygdales, car les médecins m'avaient diagnostiqué depuis longtemps une amygdalite chronique. Je ne m'inquiétais pas. Je commençais tout juste à me rincer la gorge à la chlorhexidine. Depuis maintenant 4 jours, l'état du rinçage ne s'améliore pas. De plus en plus difficile à respirer, les parois postérieures des amygdales collées par un film sur les poches autour de la langue, je ne l'avais jamais remarqué auparavant. Je sens aussi que je ne peux pas respirer profondément, comme si je ne pouvais pas respirer, à cause de cela Il y a une sensation désagréable de lourdeur des amygdales à la région thyroïdienne.
Il ya à peine 2 semaines, j’ai commencé à boire du Vitrum et de l’huile de poisson, mais je ne pensais pas qu’ils pourraient avoir un effet, mon corps connaissait déjà ces médicaments, mais lorsque je bois des capsules d’huile de poisson une à une, la pilule ne passe tout simplement pas. et, en cas d'ingestion, avec une douleur sauvage, malgré le fait que les gélules sont très petites.
Je me suis déjà inscrit pour une visite chez le médecin, mais seulement après une semaine et chaque jour, cela devient de plus en plus difficile, sans douleur aiguë.

Bonne santé, Julia! Je vous recommande vivement de consulter dès que possible un oto-rhino-laryngologiste (ORL) pour traiter une maladie du pharynx, apparemment une amygdalite. Je suis vraiment désolé pour vous, mais votre question n’est pas très claire. Je vous recommande fortement d'arrêter de prendre les capsules d'huile de poisson une par une, en particulier avec des vitamines. Dans toute la mesure nécessaire. Outre le fait que l'huile de poisson contient une dose excessive de cholestérol, elle contient de nombreuses vitamines liposolubles A et D. Le surdosage en vitamines liposolubles, en particulier A et D, est mortel. Recevoir de l'huile de poisson pour soigner une amygdalite chronique est inapproprié. Si vous ne pouvez pas accélérer la visite chez votre médecin ORL, vous devez vous rendre dans une clinique privée. Vous devez subir un examen aujourd'hui, après un rendez-vous avec un antibiotique.

Bonjour Je souffre depuis plusieurs jours. La sensation de pression dans le cou sous les pommettes, comme si tout éclatait ou ressemblait à une suffocation, alors qu'il y a une forte pulsation des deux côtés. Et tout cela est renforcé principalement par le fait de manger ou de boire, c'est-à-dire Je suppose à cause de la déglutition. Déjà cela fait peur de devenir même... Il n'y a pas de douleur particulière, le cou lui-même ne fait pas mal, la gorge aussi. À quoi peut-il être connecté? Comment vous aider?

Bonjour, Catherine!
J'ai du mal à imaginer la région du cou sous les pommettes. Peut-être avez-vous décrit et envisagé la mâchoire inférieure? Il existe plusieurs raisons de ressentir une forte pulsation des deux côtés du cou. Le premier est l'inflammation dans la gorge. Vous ne pouvez pas diagnostiquer vous-même sans oto-rhino-laryngologiste. Assurez-vous donc de commencer le diagnostic par une visite chez ce médecin. La deuxième raison est une maladie de la glande thyroïde. Ils sont diagnostiqués par un endocrinologue. Eh bien, la troisième raison est décrite en détail sur ce site, la suffocation est souvent un symptôme de problèmes psychologiques. Après avoir visité tous les médecins, lisez attentivement notre site Web et contactez un psychologue.

Bonjour, je m'inquiète de la sensation de manque d'air, telle que me pincer la gorge, puis de tomber dans ma poitrine, puis de me retrouver dans ma gorge... Se produit dans n'importe quelle condition (dormance ou activité), les médecins haussent les épaules... Il était cardiologue, neurologue, thérapeute, il a été appelé deux fois, il a dit Je me ressaisis davantage, mais cela n'existait pas auparavant... Je ne peux pas mener une vie normale, que dois-je faire?

Bonjour, Julia!
Vous décrivez vous-même vos plaintes avec les mots "comme si". Je suis tout à fait sûr que vous n'avez aucune maladie de la gorge. Mais juste au cas où, consultez un autre oto-rhino-laryngologiste. Le psychothérapeute ou le psychologue vous aidera au mieux. Votre état s'apparente davantage à une névrose, cette maladie est très difficile à traiter. Seul un psychothérapeute peut découvrir la véritable cause. Croyez-le et il vous ramènera à votre mode de vie habituel!

@YourConsultant j'ai dernièrement avant le coucher j'ai la sensation d'avoir la gorge serrée, je n'ai pas de crampes.. j'ai 18 ans et j'ai un goitre diffus

Bonjour j'ai un probleme Le manque d'air a soudainement et brusquement commencé, comme si la bosse dans la gorge était lourde, que l'état était comme si la pression dans la poitrine était comprimée, cela se produit lorsque je commence à penser à cela et qu'il n'y a aucune raison de ne pas y penser, le battement de coeur augmente encore, Il a donné la direction et a dit que vous aviez froid aux yeux, cela fait déjà un an et plus, mais c’est toujours... Je me méfie beaucoup de moi et je ne sais pas quoi faire, c’est juste que pendant mon séjour à l’hôpital, je me suis presque évanouie. Dis-moi comment être et où se tourner.

L'inquiétude apparaît parfois

Bonjour Victoria! J'espère que vous avez lu attentivement notre article sur le site. Ensuite, vous devez comprendre que pendant six mois, il ne peut y avoir de processus infectieux ou de réaction allergique. Il est peu probable que vos sentiments soient associés à des maladies de la gorge ou du thorax. La plupart ressemblent à un spasme de nature psychologique. Très probablement, dans votre vie a commencé une période difficile, à laquelle votre corps réagit de manière inhabituelle. Vous devez contacter un psychologue, et encore mieux un psychothérapeute. Ils vous aideront à trouver un problème dans votre vie et peuvent suggérer un moyen de le résoudre.

Bonjour J'ai un tel problème. Des écrasements dans la nuque et des douleurs dans les dents, également dans la poitrine. Il devient difficile de respirer lorsque vous vous inclinez, accroupissez-vous, soulevez-vous ou lorsque vous changez de position allongée (dos à dos-ventre). Tout cela dure 2-3 jours. Dis-moi ce que c'est et comment s'en débarrasser?

Bonjour J'ai perdu l'envie de vivre. Je ne sais pas à qui aller. Je me sens depuis 80 ans. Il y a 5 ans, je me suis réveillé avec une boule dans la gorge, il n'y avait pas assez d'air. Ils ont appelé une ambulance, ils ont envoyé des médecins. Lore a dit que c'était nerveux. Ils ont conseillé de changer le mode et ainsi de suite.
Et maintenant, après 5 ans de souffrance, j’ai déjà peur d’aller chez le médecin, je ne sais même pas lequel. Dans la gorge, la bosse constamment. Un peu de mucus dans la gorge se fait sentir et il n'est pas avalé. Parfois, il y avait une sécheresse sauvage dans le nasopharynx.
En position couchée, tout aggravé, commence à pousser encore plus tout dans le nasopharynx. Impossible de dormir. J'ai peur de suffoquer et de me faire très mal au rhinopharynx. Bien et, en conséquence, tous les colliers causent un inconfort grave. Que pourrait-il être pendant si longtemps? Que faire? Les maux de tête sont très souvent surtout la nuit.

Bon après-midi, Anastasia! Une boule dans la gorge, des douleurs dans le nasopharynx, des maux de tête persistants, la peur de suffocation et l'incapacité de porter un collier pendant cinq ans sont des troubles névrotiques. Les névroses sont des états apparentés qui sont traités avec succès par des psychiatres, des neurologues et des psychothérapeutes professionnels. Je recommande fortement de contacter l'un de ces spécialistes.
Plus la maladie n'est pas traitée longtemps, plus il est difficile de s'en débarrasser. Ne te torture pas pendant des années, demande de l'aide demain. Il existe des méthodes de traitement médicamenteuses et non médicamenteuses, leur combinaison vous guérira.
Une boule dans la gorge est un signe fréquent de dépression, élimine les facteurs de stress de votre vie. Prenez des vacances, changez la situation. Observez le régime quotidien, ne vous fatiguez pas. Si vous avez un passe-temps, donnez-lui plus de temps que d'habitude. Essayez de ne pas penser à l’inconfort et allez à l’hôpital.

J'étais tellement. Un bon psychothérapeute, un psychiatre (à ne pas confondre avec un psychologue!), Un traitement bien aménagé + des séances de psychothérapie. Cela m'a aidé.
Cela vous aidera. Sûr de! C'est traité. Ça passe. Le désir de vivre revient. Les symptômes disparaissent. Les attaques de panique disparaissent. Et tout va mieux.
Tu n'es pas seul! Et vous pouvez aider. Ne perdez pas de temps à penser. Bonne chance à vous

Natasha Bonjour J'ai 35 ans Depuis 16 ans, j'ai un diagnostic de VSD. Ce qui est le plus terrible, c’est que la peur de la mort règne constamment, que cela va redevenir mauvais et c’est tout… J’ai toujours eu peur d’étouffer parce que je n’avais pas assez d’air (en principe, d’un pantalon et que mon VSD a commencé), mais par respiration nasale. Mais maintenant, un autre PA est connecté à ces PA. Pendant 4 mois, je me serre la gorge, puis une boule, puis j'entoure simplement une compression, puis un sentiment de ballonnement, ou simplement le sentiment que quelque chose interfère avec la pire chose qu'une peur terrible se développe. ce qui étrangle maintenant. Ce n'est pas très agréable, très inconfortable. Et il me semble que je m'enroule plus, mais je ne peux pas me prendre en main, car je ne peux pas vaincre la peur de m'étouffer maintenant. Et cela a commencé avec le fait qu'un antibiotique m'était attribué, et j'ai lu dans les coulisses qu'il pouvait y avoir un choc anaphylactique, et j'avais très peur de boire ces pilules, mais je devais le boire. Et à partir de ce moment-là, j'ai une pression dans la gorge qui passe parfois quelques jours après avoir pris quelques comprimés de gidazépam. J'ai deux petits enfants, la famille, semble-t-il, vis et me réjouis, mais ici cela ne vous permet pas de vivre normalement. En parallèle, j'ai un goitre multinucléaire diffus, mais l'endocrinologue a déclaré que les petits nœuds ne peuvent pas donner une telle condition. J'ai aussi des pointes aux poumons après avoir eu la grippe pendant le 6ème mois de grossesse. Ici et maintenant, c'est pressant, et une peur terrible qui suffoquera, des douleurs dans les muscles du cou et davantage de pression dans la «fosse» et les glandes. Est-ce que cela peut écraser ce muscle tire? Et à qui devrais-je demander de l'aide? Et est-ce traité en général, ou est-ce une phrase à vie, de vivre dans une peur éternelle...?

Bon après-midi, Spurn! Il n'y a pas besoin de vivre dans la peur éternelle, il existe de nombreuses méthodes pour s'en débarrasser! Les muscles de la gorge ne peuvent provoquer d'étouffement. Tous vos problèmes sont des peurs et des phobies, tout ce que vous décrivez est une névrose. Les nœuds dans une glande thyroïde élargie, comme la glande elle-même, peuvent dans de très rares cas causer des difficultés respiratoires. Mais sa fonction altérée (hyper- et hypothyroïdie) conduit souvent à des troubles névrotiques. Si vous avez subi un test de dépistage des hormones thyroïdiennes, si vous ne l'avez pas encore fait, rendez-vous chez un endocrinologue et suivez le traitement qui vous est prescrit, la peur de suffoquer vous quittera. Si la glande thyroïde a une fonction normale, assurez-vous de contacter un neuropathologiste ou un psychiatre, ils vous aideront à vous débarrasser du sentiment de coma et de la peur de l’étouffement.

Bonjour J'avais 29 ans, il y a 4 jours, je ressentais une vive douleur à la gorge et au poumon gauche, il était difficile de soupirer. Après quelques minutes, tout est parti, mais il y avait une sensation d'étouffement et un coma dans la gorge, la glande thyroïde a été enlevée il y a 4 ans (carcinome) a pris de l'iode radioactif, marqueurs tumoraux d'accord, il y a quelques mois, j'ai pris une radiographie des poumons, pas de pathologies, c'est-à-dire que tous les six mois, j'ai examiné les comprimés un peu plus que la taille moyenne, je me suis senti coincé dans la gorge, je sens à quel point ils vont, les pulls qui me touchent la gorge sont gênants lorsque je marche l'air, je me sens mieux, et quand occupé à quelque chose, aussi, semblait oublier. Cela s'est déjà produit à plusieurs reprises et est passé, mais j'ai été troublé par le fait que tout a commencé avec une douleur aiguë au poumon et au larynx. S'il vous plaît dites-moi quel médecin me contacter?

Bonjour, j'avais 28 ans. Il y a eu une sensation de coma dans la gorge. La gorge ne faisait pas mal, il n'y avait pas de température. Pharyngite aiguë diagnostiquée par l'ENT. Le traitement est terminé, sprays, compresses, laser, antibiotiques. L'amélioration était, mais pas géniale. Et maintenant à nouveau la gorge serrée, et la sécheresse est apparue. Que pourrait-il être si pas une pharyngite?

Bonne journée! Je vous conseille de contacter d'abord votre endocrinologue. Après avoir retiré la glande thyroïde, vous devez suivre un traitement hormonal substitutif chaque jour. Les hormones thyroïdiennes sont très importantes pour chaque organisme. S'il n'y a pas de glande thyroïde, vous devez prendre des comprimés contenant de la thyroxine. Seul l'endocrinologue peut choisir la dose. Pour les douleurs dans la gorge: il peut s'agir d'un rhume ou d'une amygdalite. Pour ne pas vous inquiéter, consultez un médecin oto-rhino-laryngologiste. De manière générale, l'un des médecins ci-dessus devrait pouvoir écouter les poumons. Mais le meilleur de tous si le thérapeute vous écoute. Il déterminera si vous devez faire une radiographie pulmonaire maintenant. La douleur dans la moitié gauche de la poitrine peut être associée à une ostéochondrose de la colonne thoracique et le même thérapeute ou neuropathologiste peut prescrire un traitement pour cela.

bonjour Il y a 24 ans, je suis tombé malade (voix enrouée, maux de gorge, douleurs dans les tempes, la folie, la douleur dans la tête, il semblait y en avoir deux. En général, on m'a diagnostiqué une ostéochondrose. Il y a environ 3 mois, j'ai fait une échographie de la thyroïde, tout allait bien. Mais maintenant, cette raideur m'inquiète, je crains aussi que ce soit de l'oncologie (ma mère est décédée d'un cancer du sein), je pense constamment Parfois, une toux avec du mucus est claire. être?

Pourquoi la pression dans la gorge et comment y remédier

Un problème fréquent avec lequel les patients demandent des soins médicaux est une sensation de constriction dans la gorge. Cette condition peut grandement déranger une personne, car elle provoque une gêne et interfère avec une vie bien remplie.

Vous devez savoir que ce symptôme survient dans de nombreuses maladies différentes, certaines ne menacent pas la vie humaine, d'autres sont dangereuses et nécessitent un traitement précoce. Par conséquent, s'il est pressant dans la gorge, il faut faire attention à ce problème.

Pathologie ORL

Le plus souvent, une sensation de pression dans la gorge apparaît lorsqu'il y a une maladie des organes ORL. La laryngite, l'amygdalite et la pharyngite font partie de ces pathologies. Les patients se plaignent de douleurs en avalant, de corps étranger dans la gorge, de maux de gorge.

Si l'une de ces maladies est détectée, il est nécessaire de commencer le traitement immédiatement, car une propagation ultérieure de l'infection et la survenue de complications sont possibles. Par exemple, en cas de traitement tardif, un abcès peut se former dans la gorge.

La pression dans la gorge devient encore plus forte, la température augmente, les signes d'intoxication du corps se rejoignent. Sans soins médicaux, cette maladie peut entraîner une septicémie et même la mort.

Pathologie endocrinienne

Une hypertrophie de la glande thyroïde due à un apport insuffisant d'iode dans l'organisme ou à une libération excessive d'hormones thyroïdiennes provoque également une sensation de pression dans la gorge. Le volume normal de la glande thyroïde chez la femme peut aller jusqu'à 18 ml, chez l'homme jusqu'à 25 ml.

Avec une légère augmentation de la glande, le patient peut ne pas ressentir de gêne. Et seulement quand il est grand, il peut commencer à exercer une pression.

Les patients se plaignent d'enrouement et d'une sensation de manque d'air. Cependant, si vous examinez le larynx, la pathologie ne sera pas identifiée. Dans le cas où la cause du goitre est une thyrotoxicose, le patient s'inquiète de la sensation de chaleur, de transpiration excessive et d'une perte de poids.

Pour poser un diagnostic, un endocrinologue effectue une palpation du cou, le dirige vers une échographie de la thyroïde et recommande de faire un don de sang pour une étude des taux d'hormones thyroïdiennes. Lorsqu'une maladie de la thyroïde est détectée, le patient est enregistré auprès de l'endocrinologue.

Facteur émotionnel

Une sensation de pression dans la gorge se produit souvent sur les nerfs du sol: en raison d'un stress chronique, d'un facteur psycho-traumatique grave ou d'une agitation, de la peur. Plusieurs personnes au moins une fois dans leur vie ont été confrontées à cet état - avant l’examen ou lors d’un entretien important.

Dans le même temps, la sensation de pincement dans la gorge disparaît dès que le facteur traumatique est éliminé.

Avec une dépression prolongée et un stress constant, une sensation de coma dans la gorge peut souvent apparaître. Dans ce cas, vous devriez consulter un psychothérapeute pour prendre rendez-vous pour un traitement approprié.

Autres raisons

De nombreux processus survenant dans le corps peuvent également provoquer une sensation de coma dans la gorge:

  1. Œdème laryngé. Il est important de comprendre qu'il ne s'agit pas d'une maladie indépendante, mais d'une conséquence d'une réaction allergique, d'une brûlure ou d'une blessure. Il faut se rappeler que cet état est une menace pour la vie humaine, car la suffocation peut se développer. Par conséquent, demander de l'aide médicale doit être rapide.
  2. Tumeurs du pharynx et du larynx. Les tumeurs peuvent être bénignes et malignes. Les causes de leur apparition ne sont pas complètement analysées, mais les facteurs les plus importants sont l'utilisation de nicotine et d'autres substances toxiques, les blessures ou les brûlures de la gorge. Le patient se plaint d'enrouement, de toux (parfois avec écoulement de sang), de sensation de corps étranger. C'est la pathologie la plus dangereuse qui provoque une pression dans la gorge.
  3. En surpoids. Dans ce cas, la graisse s'accumule non seulement dans la couche sous-cutanée, mais également autour des organes internes, y compris le larynx, en la comprimant. Cette situation est rare et n'est possible qu'avec l'obésité de grade 3.
  4. Maladies du tractus gastro-intestinal. Si, après avoir mangé, la gorge est écrasée, il se produit un coma, des brûlures d'estomac, des éructations, des nausées, vous devez être examiné pour des maladies telles que la gastrite et la maladie gastro-œsophagienne.
  5. Ostéochondrose cervicale. Cette pathologie est due à des modifications dégénératives-dystrophiques de la colonne cervicale, entraînant une violation de ses fonctions. Le patient s'inquiète de l'oppression dans la gorge, de la douleur à la tête et du cou, des vertiges.

Traitement

Il arrive souvent que les gens n'attachent pas d'importance à la pression dans la gorge, surtout si ce symptôme se produit rarement. Certains essaient d'être traités seuls, mais seul un médecin pourra diagnostiquer correctement et prescrire un traitement efficace.

Non seulement l'issue du traitement, mais parfois la vie d'une personne dépend de l'identification en temps voulu de la cause, provoquant un sentiment d'oppression dans la gorge.

En cas de maladies des organes ORL, des sprays et des pastilles antiseptiques sont prescrits. Dans les cas graves - antibiothérapie. S'il y a un abcès dans la gorge - seul traitement chirurgical, à l'hôpital.

Si la glande thyroïde est altérée, le traitement dépend du type de maladie. Pour le goitre causé par une carence en iode, des préparations à base d'iodure de potassium sont prescrites, par exemple, l'iodomarine.

Dans la thyréotoxicose, le traitement consiste à utiliser des thyréostatiques. Dans les deux cas, l’inefficacité de la pharmacothérapie conduit à un traitement chirurgical.

L’oedème laryngé est traité en éliminant la cause qui l’a provoqué. Lors du premier soin, des médicaments hormonaux sont injectés - par voie intramusculaire et par inhalation. Des antihistaminiques et des diurétiques sont également utilisés.

Les néoplasmes de la gorge sont enlevés chirurgicalement. En cas de détection d'une tumeur maligne, une radiothérapie et une chimiothérapie sont effectuées.

Si vous faites de l'embonpoint, un endocrinologue ou un nutritionniste élaborera un régime basé sur les caractéristiques individuelles. Prescrire des médicaments pour aider à perdre du poids.

Les maladies du tractus gastro-intestinal sont traitées par un thérapeute ou un gastro-entérologue. Appliquez des prokinétiques, des antiacides, des antispasmodiques. Et vous devriez également suivre le régime recommandé par votre médecin.

Pour le traitement de l'ostéochondrose cervicale, on utilise des pommades et des gels anti-inflammatoires à usage topique, des analgésiques, des relaxants musculaires et des chondroprotecteurs. Le patient doit suivre une thérapie physique, assister à des séances de physiothérapie et de massage.

Une boule dans la gorge, causée par des facteurs émotionnels, est traitée de manière globale. Des préparations apaisantes et des décoctions à base d'herbes médicinales sont utilisées: valériane, motherwort, menthe poivrée.

Dans des conditions extrêmes, le psychothérapeute choisit individuellement les antidépresseurs ou les tranquillisants. De plus, des séances de psychothérapie sont organisées.

Le problème de la pression dans la gorge avec un traitement approprié en temps voulu est sûr d'être résolu, ce qui affectera positivement le bien-être du patient et sa qualité de vie.

Pourquoi est-ce que la gorge est écrasante?

Hernie de l'oesophage

L'un des symptômes d'une hernie est une suffocation et un inconfort dans la gorge. La sensation de manque d’air est associée à l’apparition d’un organe étranger derrière le sternum, et la sensation de grosseur et de brûlure dans la gorge est due au rejet du contenu de la hernie dans l’œsophage. Le plus souvent, le reflux survient lorsque vous vous penchez en avant.

L'asphyxie en pathologie est accompagnée d'œsophagite, brûlures d'estomac, sensation de brûlure à la poitrine, enrouement, toux.

Blessures

La douleur pressante dans le larynx résulte de lésions provoquant une inflammation et un gonflement de la membrane muqueuse. La cause des dommages peut être une brûlure, des aliments grossiers, des manipulations médicales. Le patient se plaint de gêne dans la gorge, de difficulté à avaler, d'asphyxie.

Allergie

La cause de la suffocation est souvent une allergie. L'antigène, tombant sur la membrane muqueuse, provoque une inflammation des tissus et un gonflement important.

Il arrive que de tels symptômes provoquent un asthme bronchique. C'est l'insuffisance respiratoire qui en est la manifestation typique. Dans ce cas, la suffocation évolue très rapidement et nécessite l'aide immédiate du corps médical.

Facteurs psychogènes

Un spasme dans la gorge apparaît souvent avec un fort surmenage émotionnel. Le patient se plaint de signes d'étouffement, de pincement de la gorge, d'incapacité de respirer.

Ces symptômes apparaissent après une frayeur ou un stress prolongé et disparaissent dès que l'état de la personne redevient normal.

Autres raisons

Une sensation de compression dans le pharynx peut également apparaître en cas d'autres pathologies non moins graves:

  • maladies du coeur et des vaisseaux sanguins;
  • l'obésité;
  • infestation parasitaire.

L'œdème tissulaire se développe lorsqu'un objet étranger reste coincé dans la gorge - os, comprimés, aiguilles, boutons. Dans ce cas, le patient nécessite une assistance médicale urgente.

Symptômes associés

Une sensation d'inconfort dans la gorge est toujours accompagnée d'une liste impressionnante de symptômes supplémentaires qui dépendent de la cause de l'indisposition et aident à diagnostiquer la maladie sous-jacente.

Symptômes associés:

  • douleur en avalant;
  • essoufflement;
  • sensation de gorge d'un étranger;
  • enrouement;
  • inflammation et rougeur de la membrane muqueuse;
  • irritation de l'œsophage;
  • désir constant d'avaler.

La liste présente les principaux symptômes caractéristiques de tous les maux. En cas de maladies gastro-intestinales, la liste sera complétée par des brûlures d'estomac, des éructations, des nausées, des douleurs épigastriques. En cas d'infections respiratoires, une toux et un nez qui coule apparaîtront. Les pathologies névralgiques, la transpiration à court terme, l'irritabilité et les maux de tête sont caractéristiques.

Quel médecin contacter?

Si une boule apparaît dans la gorge et que vous ressentez une sensation de pincement, il est nécessaire de consulter un otolaryngologue ou un thérapeute. Après l'examen initial, le médecin déterminera la nature de l'affection et vous prescrira un traitement ou vous dirigera vers un endocrinologue, un gastro-entérologue, un chirurgien ou un neuropathologiste pour une consultation supplémentaire.

Diagnostics

Pour confirmer ou infirmer le diagnostic posé lors de l'examen préliminaire, le spécialiste désignera un certain nombre d'études instrumentales et matérielles:

  • analyse générale et biochimique du sang et de l'urine;
  • radiographie de contraste;
  • échocardiographie et ECG;
  • Échographie;
  • imagerie par résonance magnétique;
  • tomographie par ordinateur;
  • oesophagomanométrie;
  • examen endoscopique de l'œsophage;
  • examen du pharynx avec pharyngoscopie.

Bien entendu, les mesures de diagnostic de la liste ci-dessus ne sont pas effectuées en une fois. Un ensemble d’études dépend du diagnostic initial, qui doit être clarifié.

Traitement

La méthode de traitement de l'inconfort dans la gorge dépend de la cause. L'inconfort est éliminé à la fois avec l'aide d'un traitement conservateur et avec la méthode opératoire.

Par exemple, les processus inflammatoires du pharynx sont traités avec des médicaments antibactériens et antiviraux (Amoksiklav, Augmentin, Kagocel, Tsitovir, Arbidol), prescrivent un rinçage avec des antiseptiques (Furacilin, Miramistin, décoction de camomille).

Pour les maladies de la glande thyroïde, le traitement est choisi en fonction des causes de la croissance du goitre. Avec l'hypothyroïdie, des substituts hormonaux sont utilisés, avec l'hyperthyroïdie, Tyrozol, Propitsil, Merkazolil. Avec goitre endémique luttant contre l'iode.

Pour le traitement de l'ostéochondrose, des procédures de gymnastique et de physiothérapie sont nécessaires. Si la pression dans la gorge apparaît après l'expérience, on prescrit au patient des sédatifs - Valériane, Afobazol, Teinture de Pustyrna, Validol.

Le traitement de la pathologie par reflux comprend le respect du régime alimentaire et des médicaments:

  • antiacides - Vikaline, Phosphalugel, Maalox, Almagel Neo;
  • Prokinetics - Tsirukal, Motilium, Ganatom, Motinorm, Itomed, Osetron, Motorix;
  • agents antisécrétoires - Cimétidine, ranitidine, famotidine.

En l'absence de résultat d'un traitement conservateur, un traitement chirurgical est indiqué au patient. Une opération est également nécessaire pour la hernie de l'œsophage.

L'une des pires maladies de la gorge - une tumeur maligne - est traitée par des méthodes chirurgicales, chimiques et par radiothérapie. Le schéma thérapeutique optimal est sélectionné par un oncologue.

Prévention

Pour prévenir le développement de sensations désagréables dans la gorge, vous devez respecter un certain nombre de règles:

  • mener une vie active;
  • traiter rapidement les maladies respiratoires;
  • surveiller l'état du tractus gastro-intestinal;
  • se soumettre systématiquement à des examens préventifs, à des tests d'urine et à des analyses de sang;
  • dans la mesure du possible, évitez le stress et les surtensions.

Avec un poste sédentaire, il est recommandé de faire très attention à votre lieu de travail. Souvent, une position inconfortable du corps entraîne une surcharge de la région du cou et des épaules et la survenue d'une ostéochondrose.

Un affaissement dans la gorge peut indiquer le développement de divers maux. Pour que la thérapie soit rapide et efficace, il est nécessaire d’établir la cause de la maladie. Et seul un spécialiste peut le faire. L'auto-traitement dans ce cas est inacceptable.

En Savoir Plus Sur Les Maux De Gorge

Se gargariser à la camomille

Angine de poitrine

Les infusions de camomille pour se gargariser ont été utilisées à des fins médicinales depuis des temps immémoriaux. Le traitement du rhume et des maladies infectieuses est basé sur les propriétés suivantes d’une plante modeste:

Des pousses dans l'oreille: pourquoi et comment traiter à la maison?

Nez qui coule

Douleurs dans les oreilles - une affection avec laquelle, peut-être, chacun de nous - procure beaucoup de malaise. En outre, il est souvent préoccupant, en particulier lorsqu'il est question de douleur chez un enfant.