Principal / Angine de poitrine

Œdème laryngé

Angine de poitrine

L'œdème laryngé est un gonflement des tissus du larynx de nature inflammatoire ou non inflammatoire, avec rétrécissement de la lumière de l'organe, résultant d'une violation des mécanismes neuro-réflexes et d'une hypersensibilité du système immunitaire. Il se développe dans le contexte d'autres maladies, il peut être fulminant, aigu ou chronique. Manque de gorge, changement de voix, sensation de corps étranger. En cas de sténose, il est possible que le patient suffoque. Diagnostiqué sur la base de plaintes et de données de laryngoscopie indirecte. Traitement - antibiotiques, corticostéroïdes, antihistaminiques et médicaments pour la déshydratation. Dans la sténose aiguë, une trachéostomie est nécessaire.

Œdème laryngé

L'œdème laryngé est une pathologie secondaire pouvant survenir lors de lésions traumatiques et de maladies du larynx d'origines diverses. La polyétologie de cet état entraîne sa prévalence assez répandue. En raison de la possibilité de foudre ou de développement aigu de sténose, l'œdème laryngé nécessite une attention particulière des spécialistes en otolaryngologie pour la mise en œuvre opportune de mesures médicales d'urgence permettant de sauver la vie du patient. Il peut être diagnostiqué à tout âge, plus souvent chez les hommes de 18 à 35 ans. Au printemps et en été, l’incidence augmente légèrement en raison de l’augmentation du nombre de réactions allergiques aux allergènes respiratoires.

Causes de l'œdème laryngé

Il y a les causes de développement suivantes:

  • Maladies allergiques. En tant qu'allergènes, le pollen est le plus souvent le pollen de plante, la poussière domestique, les squames animales, les médicaments et les produits alimentaires.
  • Blessures traumatiques. L'exposition à un œdème agressif peut être causée par des produits chimiques agressifs ou des dommages mécaniques aux tissus causés par le corps étranger du larynx.
  • Infections aiguës. En règle générale, cette pathologie se développe dans les maladies infectieuses infantiles: diphtérie, rougeole, scarlatine. Il peut y avoir un œdème laryngé avec une grippe ou un mal de gorge laryngé.
  • Maladies inflammatoires du larynx. Chez les enfants, l'œdème est plus souvent détecté lors d'une laryngite à podskladochnogo, chez l'adulte - avec une laryngite infiltrante ou phlegmoneuse. Dans la forme catarrhale de la maladie, cette complication est moins fréquente.
  • Tumeurs du larynx. Un œdème peut survenir dans les néoplasies bénignes et malignes de l'organe.
  • Maladies et lésions des organes et des tissus voisins. La pathologie est parfois diagnostiquée lors du développement de processus purulents (cellulite, abcès) dans le cou, les tumeurs de la glande thyroïde et les organes médiastinaux.

Un œdème fulminant est plus souvent observé lors de blessures et d'allergies aiguës - avec maladies infectieuses et inflammatoires, chroniques - avec des lésions cancéreuses. Le taux de progression de l'œdème dans toutes ces pathologies peut varier en fonction des différences dans la dynamique de la maladie sous-jacente, de la réactivité corporelle individuelle, de l'impact des facteurs négatifs, etc. provoquant un affaiblissement général du corps. L'espace principalement sous-dossier, la zone des cartilages scyphoïdes, les plis scapulaires, une partie des plis du vestibule et l'épiglotte sont principalement affectés en raison de la présence de tissu conjonctif lâche dans la couche sous-muqueuse des zones énumérées.

Symptômes de l'œdème laryngé

Les premières manifestations sont des maux de gorge et une sensation de corps étranger, aggravés par la déglutition et la parole. Le timbre d'une voix change - il devient plus bas, sourd, enroué. Avec une augmentation supplémentaire de l'œdème, une respiration bruyante obstruée (stridor) se produit, en raison d'une diminution de la lumière de l'organe. Il y a anxiété, irritabilité. L'asphyxie se développe. Perte de voix possible (aphonie). La vitesse d'apparition et la gravité des symptômes varient en fonction du type d'œdème laryngé. Dans le cas d'une forme semblable à la foudre, la formation d'un tableau clinique étendu prend quelques minutes, avec un temps aigu - plusieurs heures, avec un temps chronique - plusieurs jours, voire plusieurs semaines. Plus la pathologie progresse rapidement, plus le risque de complications menaçant le pronostic vital est élevé.

Complications de l'œdème laryngé

Une sténose aiguë du larynx, qui représente une menace immédiate pour la vie du patient, est une complication grave de l'œdème. Il y a un essoufflement, une respiration bruyante avec la participation des muscles du cou, du dos et de la ceinture scapulaire, des espaces intercostaux et la contraction des fosses supraclaviculaires. Le patient prend une position forcée. Il y a hyperémie du visage, alternant avec cyanose. Ensuite, la peau devient grisâtre. Il y a transpiration, troubles métaboliques, troubles du tractus gastro-intestinal, des systèmes cardiovasculaire et urinaire. En l'absence de soins médicaux urgents, l'asphyxie et la mort.

Diagnostics

Le diagnostic ne pose pas de problème et est posé dès l’admission du patient sur la base de:

  • Consultation oto-rhino-laryngologiste. Le spécialiste collecte les plaintes, clarifie l'historique (quand les premiers symptômes sont apparus, quelle était la dynamique de la maladie), clarifie la présence de pathologies pouvant provoquer un œdème laryngé, note les changements caractéristiques: dyspnée inspiratoire, changements de voix, etc.
  • Laryngoscopie indirecte. Au cours de l'examen, le médecin a révélé un gonflement de la membrane muqueuse de la nature gélatineuse ou aqueuse, un épaississement marqué de l'épiglotte, un rétrécissement de la glotte. Lorsqu’un œdème de la genèse inflammatoire est détecté, une hyperhémie et des hémorragies mineures dans la muqueuse, avec des lésions non inflammatoires, ces modifications ne sont pas observées.

D'autres méthodes de diagnostic peuvent être utilisées pour déterminer la pathologie sous-jacente, notamment l'examen aux rayons X, le larynx, le scanner des organes médiastinaux, la bronchoscopie, etc. La liste des études est déterminée individuellement, en tenant compte des symptômes.

Traitement de l'œdème laryngé

Les patients sont hospitalisés au département d'oto-rhino-laryngologie. Il est recommandé de limiter la consommation de liquides, la voix et l'activité physique. Avec une constriction légère ou modérée du larynx, un traitement conservateur est effectué. Les patients se voient prescrire des antihistaminiques, des glucocorticoïdes, des médicaments pour la déshydratation (diurétiques de l'anse et hypothiazides), du gluconate de calcium, de la vitamine C et du glucose par voie parentérale. En l'absence de dynamique positive, la dose d'hormones est augmentée, le schéma thérapeutique est complété par des perfusions intraveineuses, nat. solution avec chlorure de calcium, prednisone et diurétiques. En raison de l’inefficacité du traitement médicamenteux, une trachéostomie est indiquée. Chez les patients atteints de sténose du larynx, l'opération est réalisée à l'admission. Dans les cas graves, une conicotomie est d'abord effectuée pour éliminer l'asphyxie, puis appliquée à la trachéotomie.

Pronostic et prévention

Le pronostic dépend de la maladie sous-jacente, du taux d'augmentation de l'œdème et de l'opportunité de demander de l'aide médicale. Avec l'œdème fulminant, il existe un risque de sténose avec asphyxie et décès du patient. Chez les patients présentant un œdème aigu, la sténose se développe moins souvent et, avec le traitement qualifié de la pathologie sous-jacente (généralement une maladie inflammatoire ou infectieuse), le résultat est généralement favorable. Pour les œdèmes chroniques, la sténose n'est pas caractéristique: dans ces cas, un pronostic défavorable peut être dû à la gravité de la maladie sous-jacente (par exemple, la présence d'une tumeur inopérable).

Pour prévenir l'œdème, il est nécessaire de consulter un oto-rhino-laryngologiste en cas de signes de maladies inflammatoires et infectieuses des voies respiratoires supérieures, afin d'éviter l'infiltration de corps étrangers et de subir un traitement préventif au miel. examens observés par un spécialiste en présence de pathologies chroniques du larynx.

Comment traiter la gorge enflée

Les processus inflammatoires sont souvent accompagnés par un gonflement du larynx. Comment supprimer le gonflement de la gorge, quelles sont les causes du symptôme, les méthodes de diagnostic et de traitement.

Contenu de l'article

On sait que le gonflement de la gorge est rarement une maladie indépendante. Le plus souvent, il indique le développement de divers processus pathologiques dans le corps humain. Cependant, cette condition est extrêmement dangereuse, car elle peut entraîner une suffocation avec une augmentation rapide du gonflement et un rétrécissement de la lumière dans la région du larynx. Dans ce cas, vous devez savoir comment éliminer le gonflement de la gorge afin de rétablir rapidement la respiration. Dans le traitement de l'œdème de la gorge sont utilisés comme méthodes médicales et méthodes de la médecine traditionnelle. Afin de trouver le traitement le plus efficace, il est nécessaire de déterminer les causes de l'état pathologique.

Raisons

Divers facteurs, inflammatoires et non inflammatoires, peuvent provoquer des poches. Pour comprendre comment éliminer l'enflure de la gorge, vous devez analyser les causes possibles d'un symptôme déplaisant. Ainsi, la douleur et le gonflement dans la gorge peuvent être causés par:

  • la laryngite;
  • amygdalite;
  • inflammation de la muqueuse buccale;
  • inflammation purulente de la base de la langue;
  • réactions allergiques aux médicaments, aux aliments;
  • des anomalies des reins, du foie, des organes du système cardiovasculaire;
  • problèmes de circulation sanguine dans la gorge en raison d'une compression excessive des ganglions lymphatiques;
  • dommages mécaniques pendant la chirurgie, brûlures de la muqueuse.

Pour la nomination d'un traitement correct et efficace pour gonflement de la gorge, vous devez connaître non seulement les causes, mais également les principaux symptômes de la maladie.

Symptomatologie

Parmi les principaux signes d'œdème, on peut identifier:

  • douleur en avalant de la salive et de la nourriture;
  • sécheresse, maux de gorge;
  • respiration bruyante;
  • difficulté à respirer, en raison d'une augmentation du gonflement et du rétrécissement de la lumière dans la gorge;
  • enrouement conduisant à la perte complète de la voix.

À mesure que le processus pathologique s'aggrave, les poches grossissent, un essoufflement apparaît, une pâleur de la peau, un pouls rapide et une sensation de panique peuvent être observés.

L'inspection visuelle de l'œdème épaissit sensiblement l'épiglotte et l'enflure peut s'étendre aux cartilages cartilagineux.

La boursouflure causée par des processus inflammatoires est caractérisée par une rougeur prononcée de la membrane muqueuse, une vasodilatation. Alors que l'œdème non inflammatoire n'est pas accompagné d'hyperémie.

Traitement

Si le patient ressent une sensation de constriction et de maux de gorge, il devrait recevoir une aide immédiate pour soulager rapidement le gonflement de la gorge et rétablir la respiration.

C'est important! Si les premiers soins pour l'oedème laryngé ne sont pas fournis à temps, il existe un risque de complications, de développement d'asphyxie et d'asphyxie.

Qu'est-ce que traiter l'enflure de la gorge? Avant de fournir des soins médicaux qualifiés, vous pouvez réduire vous-même l'enflure.

  1. La première chose à faire en cas de gonflement de la gorge est de faciliter l’accès à l’oxygène: déboutonner le collier, amener la personne à l’air frais.
  2. Si le gonflement est causé par des allergies, vous devez arrêter les effets de l’allergène sur le corps et prendre des antihistaminiques (Suprastin, Diazolin). Dans les situations difficiles, pour soulager l'œdème laryngé, le traitement repose sur l'utilisation de corticostéroïdes (Dexaméthasone, Prednisone).
  3. Pour réduire l'œdème, des préparations de vasoconstricteur peuvent être instillées dans le nez (Nazol, Nazivin).
  4. Avec le développement de l'œdème à la suite d'une piqûre d'insecte, il est nécessaire d'imposer un garrot ou un bandage au-dessus du site de la blessure, de prendre un antihistaminique.
  5. Les poches causées par une infection virale ou bactérienne sont traitées avec des antiviraux ou des antibiotiques, en fonction du type d'infection.
  6. Pour soulager les symptômes, des bains de pieds chauds sont utilisés, des pansements à la moutarde sont placés sur les mollets.

Le traitement des patients hospitalisés vise principalement à mettre en œuvre des procédures permettant de soulager l’enflure et de rétablir la respiration. Dans ce cas, le traitement peut être effectué à la fois par des méthodes conservatrices et par le recours à une intervention chirurgicale.

La thérapie conservatrice comprend un ensemble de mesures visant à normaliser rapidement l’état du patient et à lui permettre de retrouver une respiration convenable. Pour ce faire, utilisez les médicaments suivants:

  • médicaments antiallergiques;
  • antibiotiques (Augmentin);
  • les corticostéroïdes;
  • les diurétiques (furosémide);
  • administration intraveineuse de vitamine C, de gluconate de calcium et de glucose pour maintenir le corps;
  • sédatifs et tranquillisants (Apaurin, Diapam).

En outre, les inhalations d'adrénaline et d'hydrocortisone sont utilisées comme traitement, tandis que des masques à oxygène sont utilisés.

Si les méthodes de traitement conservatrices ne donnent pas un résultat positif et que le gonflement ne diminue pas, mais continue de progresser, vous devez savoir quoi faire avec le gonflement de la gorge dans ce cas. Le plus souvent, les médecins ont recours à des mesures chirurgicales d'urgence - trachéotomie. Il s'agit d'une fente dans la gorge, dans laquelle un tube est inséré pour permettre à l'air d'entrer librement dans les voies respiratoires.

Pendant toute la durée du traitement, vous devez observer certaines précautions, en adhérant à ces recommandations:

  • suivre un régime - manger exclusivement des aliments chauds à l'état liquide ou en purée, en éliminant complètement les assaisonnements et les épices;
  • éliminer les efforts physiques intenses, la marche rapide;
  • réduire la charge sur les ligaments et les appareils de parole.

Traitement des remèdes populaires

Si le gonflement de la gorge ne provoque pas de gêne grave ni de difficulté à respirer, vous pouvez essayer de réduire la gêne à la maison à l'aide de méthodes de médecine alternative.

  1. Se gargariser avec des solutions de bicarbonate de soude (une cuillère à thé par tasse d'eau tiède) et une décoction d'herbes, par exemple de camomille, de calendula. Si vous n’êtes pas allergique, vous pouvez ajouter quelques gouttes d’huile essentielle à la solution de soude, comme l’eucalyptus. Il est nécessaire de répéter le processus de rinçage plusieurs fois par jour jusqu'à la disparition complète des poches, des douleurs et de la douleur dans la gorge.
  2. Une compresse froide appliquée dans la gorge aidera à réduire le gonflement causé par les maladies non transmissibles. Cela peut être une bouteille d'eau chaude avec de l'eau froide ou des morceaux de glace enveloppés dans une serviette.
  3. L'inflammation et le gonflement dans la gorge peuvent être réduits avec du jus de carotte et du miel. Il est nécessaire d'utiliser une solution fraîchement préparée trois fois par jour, au moins 100 ml à la fois.
  4. L'excès de liquide peut être éliminé du corps et le gonflement peut être réduit à l'aide du bouillon Dogrose, qui a un effet diurétique prononcé. Pour cela, une cuillère à soupe de baies de rose sauvage est brassée dans un litre d'eau bouillante, insistée pendant plusieurs heures et consommée par un demi-verre tout au long de la journée.

Œdème laryngé

L'œdème laryngé est un processus d'origine inflammatoire-infectieuse et non inflammatoire dans la couche sous-muqueuse et muqueuse de l'épiglotte, des plis laryngés et du cartilage, dans la muqueuse du larynx.

Oedème de la membrane muqueuse du larynx avec une sténose grave, une insuffisance respiratoire est observée dans la laryngite à polypose oedémateuse, dans les maladies infectieuses, ainsi que dans les maladies non inflammatoires associées à un équilibre eau-sel altéré.

Gonflement inflammatoire du larynx

L'évolution aiguë des rhumes infectieux, de la grippe, de la rougeole et de la diphtérie peut provoquer un œdème, se propageant dans le vestibule du larynx, un espace de stockage secondaire.

Les changements inflammatoires qui provoquent un gonflement commencent dans la sous-muqueuse du larynx. La nature des changements dépend du type d'infection, de la présence de maladies concomitantes, telles que le diabète, des troubles métaboliques, de l'urémie.

L'œdème laryngé se forme rapidement lors d'un abcès de la racine de la langue, des amygdales linguales. La localisation et la prévalence de l'œdème varient des lésions mineures à l'œdème étendu qui provoque l'asphyxie et les 3 degrés correspondants de sténose du larynx.

Les symptômes de l'œdème laryngé peuvent augmenter pendant une longue période, ils se forment en 2-3 jours. Le développement lent de l'œdème est observé dans le mal des radiations du larynx, la laryngite syphilitique et tuberculeuse.

Les symptômes

L'état du patient présentant un œdème inflammatoire se détériore considérablement. La gravité des changements dépend du type, de la virulence et de la toxicité de l'infection. Les symptômes de l'œdème laryngé dépendent de la localisation de l'inflammation.

L'œdème dans la région laryngo-pharyngée est perçu par les patients comme un corps étranger dans la gorge. L'œdème commun, qui provoque un manque d'oxygène, entraîne le patient dans un état de peur, de panique.

Dans cet état, une personne est déchirée, capable de se nuire, de prendre la mauvaise décision. La vie d'un tel patient dépend souvent de l'aide des autres.

L'attaque commence de manière aiguë. La température du patient augmente brusquement à des valeurs élevées, accompagnée de frissons, de faiblesse. Souffrir de gonflement de la gorge est tourmenté par une toux sèche et hystérique. Lorsque vous avalez et essayez de parler, vous ressentez de la douleur.

La propagation de l'infection, l'ajout de complications purulentes aggrave l'état du patient:

  1. la douleur s'intensifie, donne à l'oreille;
  2. le timbre de la voix change;
  3. perturbation de la fonction vocale, jusqu’à l’incapacité totale de parler, à l’exception d’un chuchotement du discours - aphonie;
  4. l'essoufflement apparaît seul;
  5. les signes de sténose du larynx, accompagnés d'insuffisance respiratoire et cardiaque, sont renforcés.

Les symptômes d'œdème inflammatoire du larynx avec rhume, infections respiratoires et grippe sont particulièrement prononcés. Le développement fulminant du processus ne permet pas à l'organisme de s'adapter à la pénurie croissante d'oxygène.

Dans les cas d'œdème laryngé avec syphilis, tuberculose, les changements se produisent lentement, les symptômes sont exprimés de manière implicite, car le corps s'est partiellement adapté au fonctionnement en cas de manque d'oxygène.

Gonflement non inflammatoire du larynx

Les tissus de la muqueuse et de la sous-muqueuse du larynx subissent des modifications de certaines maladies internes associées à une altération du métabolisme.

La membrane muqueuse du larynx peut gonfler en cas d'hypothyroïdie, d'allergies, d'insuffisance rénale, d'insuffisance cardiaque, de cou, de pharynx, de médiastin, de goitre bénin.

Ces maladies provoquent des troubles de l'équilibre eau-sel, contribuent à l'accumulation localisée de liquide dans le larynx. Gonflement de la gorge et du larynx provoque un excès de sodium dans les tissus, ce phénomène est provoqué par une violation des reins, un déséquilibre des hormones aldostérone et vasopressine.

La principale différence entre l'œdème non inflammatoire et l'œdème inflammatoire réside dans la propagation du processus à d'autres tissus et à d'autres parties du corps.

L'œdème de Quincke ou œdème de Quincke est un œdème non inflammatoire du larynx. Les symptômes de cet œdème allergique du larynx se manifestent par un gonflement des paupières, des lèvres, du cou et du visage.

Les symptômes

Dans l'œdème non inflammatoire, le larynx muqueux de couleur normale ressemble à une masse gélatineuse. L'œdème de l'épiglotte s'accompagne de difficultés à avaler, de haut-le-cœur, de sensation de corps étranger dans la gorge.

La difficulté à avaler la patiente est due à un œdème squameux, cartilagineux, à l'épiglotte. L’oedème est accompagné de l’apparition d’une voix rauque qui tousse.

Un œdème laryngé non inflammatoire se développe lentement sur une période de 3 à 5 jours. L'exception est l'urémie. Oedème en violation des reins à cause de l'urémie, empoisonnant le corps avec des produits de dégradation des protéines augmente dans 1-2 heures.

Diagnostics

L'œdème est plus souvent bilatéral, mais il existe également un œdème unilatéral. Dans ces cas, effectuez un diagnostic différenciant de l'abcès laryngé.

Lorsque l'œdème laryngé est noté, la membrane muqueuse devient rouge dans toutes les zones sauf les cordes vocales et l'épiglotte, comme le montre la photo.

La laryngoscopie, qui est à la base du diagnostic des maladies du larynx, avec œdème est souvent dangereuse en raison de la probabilité élevée de spasmes et de l'asphyxie qui en résulte.

Il est particulièrement difficile de diagnostiquer un œdème chez les jeunes enfants. Pour distinguer l’œdème chez l’enfant du phlegmon du larynx, il peut être nécessaire d’obtenir les résultats d’un examen biologique du sang et d’une microlaryngoscopie.

Chez l'adulte, le diagnostic est confirmé selon l'examen de l'épiglotte après pression de la racine de la langue.

Traitement

Les activités de traitement de l'œdème laryngé dépendent de la nature inflammatoire ou non inflammatoire des modifications. Mais les premiers secours sont fournis en fonction de la prévalence de l'œdème, de la sévérité de la sténose du larynx.

Le patient reçoit un diurétique, du furosémide, un antihistaminique et des sédatifs. Les bains de pieds chauds, les adultes - le plâtre à la moutarde sur les veaux sont un moyen de détourner l’attention des premiers secours.

Améliorer la santé du patient en cas d'œdème d'origine allergique, d'élimination de la cause de l'œdème laryngé, d'accès à l'air frais. Pour supprimer l'œdème laryngé aidera un tel dispositif pour l'inhalation, comme un nébuliseur.

En savoir plus sur la procédure d'inhalation avec un nébuliseur sur l'exemple de notre article Inhalation avec bronchite avec un nébuliseur.

Avec son aide, avant l'arrivée du médecin, l'enfant peut être inhalé avec des médicaments qui, en cas d'oedème allergique fulminant du larynx, peuvent lui sauver la vie.

Les enfants et les adultes peuvent être inhalés avec un nébuliseur adrénaline, hydrocortisone, chlorhydrate d'éphédrine. En guise de premiers soins contre un œdème laryngé en évolution rapide, le patient peut faire couler de la naphthyzine ou un autre médicament vasoconstricteur dans le nez.

Le patient reçoit de l'hydrocortisone par voie intramusculaire, qui lui est injectée par voie intraveineuse avec de la prednisone. Les blocages novocaïniques dans les voies nasales donnent de bons résultats: injections intramusculaires de pipolfen et de suprastine. Le gluconate de calcium, le glucose et l’acide ascorbique sont administrés par voie intraveineuse au patient.

Lorsque l'œdème du larynx limite la quantité de liquide que vous buvez, suivez un régime végétal. Les aliments doivent être de consistance molle, sans épices, sans vinaigre.

La nourriture froide, boire, des compresses sont interdites. Le froid peut provoquer un spasme, provoquant l'ajout d'une infection inflammatoire supplémentaire.

Un traitement antibiotique est appliqué pour l'oedème laryngé causé par des infections. Selon le type d'agent pathogène infectieux et la sensibilité à l'antibiotique, des pénicillines et des céphalosporines sont prescrites. Médicament moderne de choix - antibiotique amoxiclav par voie intraveineuse.

Avec le développement rapide de l'œdème, une trachéostomie est nécessaire.

Prévisions

Avec un traitement en temps opportun, le pronostic de la maladie est favorable.

Gonflement de la gorge

Contenu:

La localisation de l'œdème est le plus souvent une fibre friable sous-muqueuse du larynx. Il comprend:
• plis vestibulaires ou cherpalonadgoltae;
• espace sous les plis;
• surface de l'épiglotte du côté de la langue.

L'œdème est d'origine inflammatoire ou non inflammatoire.
L'œdème inflammatoire est provoqué par une infection toxigénique, non inflammatoire - par diverses maladies qui sont basées sur des processus allergiques, des troubles métaboliques, etc.) Dans le premier cas, un grand nombre d'éléments sanguins (érythrocytes) sont dans l'exsudat. Dans le cas d'un œdème non inflammatoire, les tissus et les fibres sont imprégnés de contenu séreux, ils sont séparés par des accumulations de transsudat liquide.

Selon ses propriétés, l'œdème peut être différent:
• gonflement limité - une légère augmentation des tissus;
• œdème diffus - le larynx se rétrécit au point de rendre difficile la respiration du patient.

En cas d'œdème renversé, la santé et même la vie d'une personne est directement menacée. Vous devez donc consulter immédiatement un médecin!

Le plus souvent, le larynx gonfle chez les hommes de 18 à 35 ans.
Un œdème laryngé survient moins fréquemment chez les personnes âgées ou les enfants.

Les principales causes de gonflement aigu de la gorge

• processus purulents (inflammatoires) dans le pharynx, l'espace autour du pharynx, la racine de la langue, les amygdales du palais, les tissus du plancher de la cavité buccale, la région cervicale (chondropérichondrite, laryngite, sous-élastique, laryngo-trachéobronchrite aiguë);
• inflammation du cartilage du perchondre ou du larynx;
• maladies infectieuses aiguës (rougeole, scarlatine, typhoïde, grippe, etc.);
• infections bactériennes (diphtérie, épiglottite, abcès périamygdalien et occipital);
• maladies infectieuses chroniques (tuberculose, syphilis);
• tumeurs laryngées (bénignes ou malignes);
• lésions (mécaniques - ingestion d’un corps étranger, ingestion de l’objet ou à la suite d’une chirurgie, substance chimique);
• corps étranger;
• les allergies;
• processus pathologiques dans les organes et systèmes adjacents (tumeurs de l'œsophage, du médiastin, de la glande thyroïde, du phlegmon du cou et de l'abcès du pharynx);
• ingestion d'aliments extrêmement chauds (surtout chez les enfants) - une brûlure se produit et les tissus s'enflamment;
• utilisation de boissons contenant de l'alcool;
• fumer;
• conséquence de l'examen aux rayons X ou de la radiothérapie d'organes situés dans la région du cou.

Causes non inflammatoires du gonflement de la gorge

• maladies cardiovasculaires;
• troubles circulatoires au niveau local, résultant de la compression des veines, des vaisseaux lymphatiques;
• maladie rénale;
• cirrhose du foie;
• la laryngite phlegmoneuse;
• Allergie - forte sensibilité à certains produits, médicaments, facteurs externes (pollen de plante, poils d’animaux, poussière, autres irritants).

Laryngite oedémateuse (gonflement inflammatoire du larynx)

Cette pathologie est souvent située à la veille du larynx, chez l'enfant - dans l'espace de stockage insuffisant. La survenue d'un tel œdème est principalement associée à des toxines produisant des streptocoques.
La laryngite œdémateuse survient plus souvent chez les patients affaiblis atteints de maladies courantes (diabète, carence en vitamines, urémie, cachexie) ou chez les patients atteints de maladies infectieuses (grippe, scarlatine).

Le processus inflammatoire peut prendre différentes formes:
• enflée;
• catarrhal;
• fibrino-nécrotique;
• infiltrant.

Les deux premières espèces sont généralement de nature virale ou allergique. Ils passent rapidement avec une thérapie adéquate. Les deux autres formes sont caractérisées par l'ajout d'une infection bactérienne.

La lumière du larynx peut rétrécir en raison du gonflement des tissus et de l'accumulation de mucus épais et collant.

Une telle sténose peut également être compliquée par la présence de croûtes hémorragiques, de pus, de couches nécrotiques et fibreuses.

Manifestations cliniques de l'œdème de la gorge

Avec le temps, la lumière du larynx ou de la trachée peut se rétrécir de différentes manières:
• ultrarapide (corps étranger touché, spasme);
• aiguë (processus allergiques, maladies infectieuses);
• chronique (se développe sur le fond de la tumeur).
La clinique dépend du degré de rétrécissement de la lumière du larynx et de la rapidité avec laquelle la sténose se développe: plus cela se produit rapidement, plus la sténose est dangereuse.

Signes d'œdème d'origine inflammatoire:
• maux de gorge;
• pire en avalant;
• sensation d'être dans le pharynx;
• changement de voix (enrouement);
• aboiements de la toux;
• respirer est difficile;
• dyspnée d'abord de type inspiratoire (l'inhalation est difficile), ensuite - de type inspiratoire-expiratoire (l'inhalation et l'expiration sont difficiles);
• respiration bruyante (avec un sifflement);
• teinte cyanotique (cyanose) du teint, puis le visage pâlit;
• le patient est agité, se précipite;
• Une sténose aiguë du larynx peut se développer lorsque l'œdème passe sur la muqueuse des plis squameux, cartilagineux, scoopdial et de l'espace sous-rachidien. La sténose montre une image d'étouffement grave, une telle condition est la vie en danger.

Lorsque l'examen laryngoscopique a révélé un œdème de la membrane muqueuse du larynx (départements: palais mou, luette, amygdales palatines). L'œdème se présente sous la forme d'un gonflement aqueux ou gélatineux. L'épiglotte est fortement épaissie; Éléments possibles de rougeur. Le processus pathologique se déplace vers le cartilage scyphoïde.

Avec l'œdème, la glotte est fortement rétrécie et l'œdème dans l'espace sous-vocal est similaire à la saillie bilatérale sous la forme d'un oreiller.

Lorsque l'origine inflammatoire de l'œdème, des réactions de gravité variable sont observées, les vaisseaux de la muqueuse sont injectés, la muqueuse elle-même est hyperémique. Lorsque l'origine non inflammatoire de l'œdème, l'hyperémie n'est généralement pas observée.

Dans les cas graves, s'il n'y a pas de soulagement normal, le patient peut mourir d'asphyxie.
Un œdème léger ou modéré peut durer d'une heure à une journée. Lorsque la période aiguë disparaît, la douleur dans le larynx, l'enrouement et les difficultés respiratoires persistent pendant un certain temps.

Œdème allergique

Le gonflement des allergies est causé par un certain nombre de facteurs. Le corps peut réagir aux aliments, aux médicaments, à la poussière domestique ordinaire, aux accumulations de poils d'animaux.
Si l'irritant pénètre dans les voies respiratoires, la sténose est située dans la région de l'épiglotte et des tissus laryngés. Si l’allergène est ingéré par l’œsophage, la réaction apparaît dans la région du cartilage cartilagineux.
L'œdème allergique au niveau de la gorge est dangereux, car il est principalement fulminant. Un tel état de fait est une menace pour la vie, car il est lourd de suffocation.

Œdème de Quincke

L'œdème de Quincke est aigu, provoqué par une réaction allergique, un gonflement de la membrane muqueuse, de la peau et du tissu sous-cutané, provoqué par une réaction allergique.

Causes de l'œdème de Quincke:
• les allergènes fongiques (les champignons eux-mêmes et leurs spores);
• allergènes floraux (pollen, plantes à fleurs);
• nourriture (chocolat, œufs);
• allergènes ménagers;
Les drogues;
• insectes, parasites (morsures);
• les boissons alcoolisées;
• rayonnement ultraviolet;
• hypothermie.

La plupart des angioedèmes se produisent sur le visage. Il peut aller aux mains, à la poitrine. De plus, la distribution est souvent asymétrique. Des poches peuvent se produire, par exemple, sur une seule moitié du corps. L'œdème peut également capturer la moitié du visage et la moitié du cou, mais il peut toucher toutes les zones. Les poches peuvent affecter l'estomac, l'œsophage et les intestins.

Le plus dangereux est l'œdème de Quincke du larynx.

Au-dessus de l'oedème, la peau a généralement un aspect normal et naturel, mais il y a un gonflement ou une éruption vésiculaire. Il y a de faibles douleurs à la palpation. La boursouflure peut durer de plusieurs heures à plusieurs jours.

Les principaux symptômes de l'œdème de Quincke:
• stress dans le domaine de l'œdème;
• avaler de la nourriture est difficile;
• respirer est difficile;
• langue gonflée;
• perte partielle de la voix;
• avec la propagation de l'œdème dans la région des yeux - vision floue.

L'angioedème du larynx se développe rapidement. En une heure à peine, le gonflement peut se propager complètement au visage, au cou, à la poitrine et aux mains.

Par conséquent, aux premiers symptômes ou soupçons, une ambulance doit être appelée.
Les symptômes suivants peuvent apparaître en quelques heures:
• gonflement des veines du cou;
• perte de conscience;
• convulsions;
• asphyxie;
• dyspnée grave (étouffement).
Dans une condition mettant la vie en danger, une trachéotomie est indiquée.

Gonflement de la gorge avec amygdalite

Si un mal de gorge n'est pas guéri à temps ou déplacé sur les jambes, une complication peut survenir - un œdème laryngé. L'œdème peut être dû à une amygdalite folliculaire ou à une amygdalite nécrotique. En règle générale, l'œdème ne se manifeste pas au-delà de l'entrée du larynx, mais peut capturer les cordes vocales et la région située en dessous. L'œdème se développe rapidement, il peut provoquer une asphyxie.

Afin de prévenir les complications de l'angine de poitrine, il est nécessaire de consulter un médecin au début de la douleur en avalant, en cas de manque d'air, en cas de changement de voix.

Gonflement de la luette dans la gorge

Dans la bouche dans le palais mou, il y a un processus en forme de cône, qui s'appelle la langue.
Les facteurs suivants provoquent un œdème de la langue:
• maladies infectieuses;
• réactions allergiques;
• des blessures.

Pour déterminer la cause de l'enflure du processus, il est nécessaire de considérer l'état général d'une personne. Si la cause est une allergie, seule la langue ne peut pas être enflée, d'autres réactions vont alors apparaître: gonflement général de la gorge, gonflement des extrémités, éruption cutanée, etc.

Si l'œdème de la langue est causé par une infection, la température corporelle augmente, il y aura des sensations désagréables dans la gorge en mangeant.

Si l'appendice est gonflé en raison d'une blessure à l'os ou à un autre objet pointu, il est urgent de consulter un médecin.

Que faire avec l'œdème

D'abord, cherchez clairement ce qui aurait pu causer cette réaction tissulaire.
Si la sténose est due à une allergie, vous devez d'abord éliminer l'allergène, prendre un médicament antiallergique et demander l'aide d'un établissement de santé.

Si le gonflement de la gorge est causé par un mal de gorge, on dit alors que le processus pathologique est déjà passé au stade avancé. Un traitement antibactérien sera nécessaire. Vous ne pouvez pas vous soigner vous-même.
Si le gonflement de la gorge est causé par une blessure, dans ce cas, un spécialiste doit être examiné, car la blessure est dangereuse avec suppuration de la plaie et sepsie.

La conclusion est la suivante: en cas de gonflement de la gorge, dans tous les cas, il est nécessaire de fournir une assistance médicale, et le plus tôt sera le mieux.

En règle générale, la sténose du larynx se développe très rapidement, de sorte que tout retard ou auto-traitement entraîne de très graves conséquences pour la santé, voire la vie du patient. En cas de difficulté respiratoire grave, seul le personnel médical peut vous aider.

Diagnostics

Diagnostiquer un œdème n'est fondamentalement pas difficile. L'image laryngoscopique caractéristique et les divers degrés d'insuffisance respiratoire vous permettent d'identifier correctement la maladie. Il est beaucoup plus difficile de traiter les causes de la pathologie. Parfois, la muqueuse œdémateuse et hyperémique recouvre la tumeur, située dans le larynx, ou un corps étranger.
En plus de la laryngoscopie indirecte, il est parfois nécessaire d’effectuer une bronchoscopie, des radiographies du larynx, du thorax et éventuellement d’autres études.

Traitement

Tout d'abord restaurer la respiration externe. Le traitement doit être dispensé en milieu hospitalier. Le choix des méthodes de traitement, conservateur ou chirurgical, dépend de la gravité des manifestations cliniques.
Le patient doit recevoir une position semi-assise ou assise.

Thérapie conservatrice

Utilisé aux stades de sténose compensée et sous-compensée des voies respiratoires.

Thérapie conservatrice:
• antibiotiques (pénicilline, streptomycine, etc.);
• antihistaminiques (pipolfen, suprastine, diphenhydramine, tavegil);
• corticostéroïdes (hydrocortisone, prednisolone);
• inhalation (solution d'épinéphrine + solution de chlorhydrate d'éphédrine + hydrocortisone);
• gluconate de calcium, glucose, acide ascorbique - par voie intraveineuse;
• diurétiques à action rapide (furosémide, bumétanide, hypothiazide, veroshpiron);
• antihypoxants et antioxydants;
• les sédatifs et les tranquillisants (sibazon);
• l'oxygène;
• bains de pieds (chauds);
• des pansements de moutarde sur les muscles du mollet.

La desténose d'origine médicamenteuse (élimination des symptômes de sténose aiguë, amélioration de la respiration) correspond précisément à l'administration simultanée d'antihistaminiques, de corticostéroïdes et de médicaments pour la déshydratation.

Traitement chirurgical

Si le traitement conservateur n'entraîne pas d'effet, si une sténose décompensée apparaît, une trachéotomie immédiate est nécessaire - il s'agit d'une opération consistant à exciser la gorge au niveau de laquelle se forme une bouche. Une canule est insérée dans cette bouche pour permettre la respiration.

Pendant l'asphyxie, la respiration externe est rétablie (conicotomie), puis une trachéotomie.

Événements généraux:
• régime alimentaire: aliments liquides et semi-liquides d'origine végétale, à la température ambiante, sans épices, vinaigre et autres assaisonnements;
• restriction hydrique;
• mode de voix douce;
• limitation de l'activité physique.

En cas d'œdème laryngé, provoqué par des maladies courantes et des intoxications, le lieu comportant des mesures de rééducation de la fonction respiratoire et, associé à une pharmacothérapie, fournit le traitement nécessaire à la maladie sous-jacente à l'origine de l'œdème.

Gonflement de la gorge

Œdème de la gorge - un symptôme caractérisé par un œdème des tissus du larynx peut être le résultat de facteurs d'influence externes négatifs et d'une certaine maladie, pas toujours de nature oto-rhino-laryngologique. Les mesures thérapeutiques doivent être débutées immédiatement, car le gonflement de la gorge se développe assez rapidement, ce qui conduit à une sténose du larynx et à une suffocation ultérieure.

Pour déterminer l'étiologie de la sensation de gonflement dans la gorge, seul un médecin qualifié peut procéder à un examen personnel et effectuer toutes les mesures de diagnostic nécessaires. Dans ce cas, l’auto-traitement est extrêmement dangereux, car il ne s’agit plus d’une question de complications, mais d’un risque élevé de décès.

Étiologie

L'œdème de la gorge muqueuse peut être le résultat de certains maux et de facteurs étiologiques externes. Pour les maladies en clinique qui présentent ce symptôme, il est conseillé d’allouer de telles tâches:

  • la rougeole;
  • la scarlatine;
  • varicelle;
  • fièvre typhoïde;
  • la grippe;
  • abcès occipital;
  • la tuberculose;
  • la syphilis;
  • inflammation du cartilage du larynx;
  • maladies cardiovasculaires;
  • tumeurs malignes ou bénignes du larynx;
  • la laryngite phlegmoneuse;
  • compression des vaisseaux lymphatiques;
  • réaction allergique.

En ce qui concerne les facteurs étiologiques externes qui entraînent un gonflement de la gorge, il convient de noter:

  • dommages mécaniques au larynx;
  • stress sévère, tension nerveuse extrême ou peur;
  • manger trop chaud, chaud, aigre;
  • prendre certains médicaments;
  • la grossesse

Indépendamment de ce qui a provoqué une gorge enflée, vous devez immédiatement consulter un médecin et ne pas prendre de mesures thérapeutiques à votre discrétion. Il convient de noter que l’oedème de la gorge pendant la grossesse peut être déclenché par de simples infections virales aiguës des voies respiratoires, car les fonctions de protection de l’organisme s’affaiblissent considérablement.

Symptomatologie

Les manifestations suivantes sont courantes:

  • dans les premiers stades, douleur lors de la déglutition;
  • difficulté à avaler même fluide;
  • changement de voix - enrouement, changement de timbre;
  • toux sans crachats;
  • augmentation de la température corporelle;
  • maux de tête, vertiges;
  • fièvre, frissons;
  • essoufflement - superficiel, avec un sifflement;
  • sensation de corps étranger dans la gorge.

En fonction du processus pathologique provoquant, le tableau clinique global sera complété par des signes spécifiques. Ainsi, le gonflement allergique de la gorge sera accompagné de la clinique suivante:

  • détérioration rapide du patient;
  • perte de voix;
  • toux sévère;
  • larmoiement, réaction accrue au stimulus lumineux;
  • perte de conscience

Dans les maladies inflammatoires des voies respiratoires supérieures, le complexe symptomatique suivant peut être présent:

  • sentiment de trouver un corps étranger dans la gorge;
  • chatouilles et douleur lors de la déglutition;
  • rougeur du larynx;
  • température corporelle élevée;
  • fatigue constante;
  • transpiration excessive;
  • la toux est généralement absente.

La sensation de la présence d'un corps externe dans la gorge peut être un signe de la formation d'une tumeur bénigne ou maligne, qui sera caractérisée par un tel tableau clinique:

  • respiration superficielle et laborieuse;
  • essoufflement;
  • pâleur de la peau;
  • faiblesse, irritabilité;
  • température corporelle de 37 à 39 degrés Celsius;
  • inflammation des ganglions lymphatiques sous-maxillaires cervicaux.

La varicelle peut provoquer une varicelle dans la gorge, mais uniquement si des bulles se forment sur la muqueuse de la gorge. Dans ce cas, le tableau clinique suivant peut être présent:

  • maux de gorge graves, aggravés par la déglutition;
  • température corporelle élevée;
  • transpiration excessive, surtout la nuit, il est donc recommandé de ne pas surchauffer;
  • prurit;
  • la faiblesse;
  • enrouement;
  • toux sans expectoration.

Quelle que soit la situation clinique, vous devez consulter un médecin et ne pas effectuer le traitement vous-même.

Diagnostics

Comment éliminer le gonflement de la gorge et la manifestation de quelle maladie est ce symptôme ne peut être annoncé par le médecin que lorsque toutes les mesures de diagnostic nécessaires ont été prises. La base est un examen physique et une collection d’historique général, après quoi ils peuvent effectuer de telles mesures de laboratoire et de diagnostic:

  • test sanguin clinique et biochimique général;
  • écouvillon de gorge;
  • tests d'allergie;
  • bronchoscopie;
  • laryngoscopie directe ou indirecte;
  • examen aux rayons x;
  • endoscopie.

Sur la base des résultats de l'étude, le médecin peut déterminer le facteur provoquant et prescrire un traitement efficace.

Traitement

La tactique des interventions thérapeutiques dépendra de la maladie provoquante. La pharmacothérapie inclura la prise de tels médicaments:

  • antiallergique;
  • des antibiotiques;
  • NSWP;
  • antipyrétique;
  • expectorant;
  • mucolytiques;
  • antispasmodiques.

Le traitement de l'œdème de la gorge pendant la grossesse implique une quantité minimale de médicaments et, si possible, leur exclusion complète.

En plus du traitement médicamenteux, le patient doit suivre un régime alimentaire spécial:

  • bouillie muqueuse;
  • velouté;
  • plats mijotés de légumes ou de caillés;
  • exclusion des aliments épicés, gras et grossiers.

En général, la nutrition du patient devrait être basée sur un liquide et une nourriture en purée, la nourriture ne devant être que chaude.

Si le traitement est instauré à temps, des complications importantes peuvent être évitées, quelle que soit la maladie en cause.

Prévention

Dans ce cas, il est impossible d'isoler des mesures préventives spécifiques, car il s'agit d'un symptôme et non d'une maladie distincte. Par conséquent, il est conseillé de procéder à la prévention des maladies figurant sur la liste étiologique.

"Gonflement de la gorge" est observé dans les maladies:

Le streptocoque hémolytique est une bactérie gram-positive de forme spécifique. Appartient à la famille des lactobacilles. Souvent, il coexiste simultanément avec Staphylococcus aureus. La bactérie peut infecter le corps de toute personne, adulte ou petit.

La gonorrhée chez les femmes est une maladie transmise sexuellement ou par voie transplacentaire. L'agent causal est l'organisme pathogène gonocoque. Avec les relations sexuelles vaginales, le risque d'infection est de 100%, un peu moins avec les contacts sexuels oraux, mais uniquement en raison des propriétés antibactériennes du liquide salivaire.

Le vrai croup est un syndrome grave qui accompagne les lésions infectieuses et inflammatoires des voies respiratoires. La cause est un gonflement, ce qui rétrécit la lumière du larynx. Le vrai croup est la conséquence d'une lésion inflammatoire du larynx, qui provoque une sténose grave. C'est pourquoi la pathologie est souvent appelée laryngite sténosante.

La laryngite chez les enfants est un processus inflammatoire du larynx, dans lequel se produit presque immédiatement un œdème. La laryngite est particulièrement dangereuse pour les nouveau-nés et les enfants de moins de trois ans, car l'évolution de la maladie s'accompagne d'une insuffisance d'air dans les voies respiratoires. Cela peut provoquer un étouffement si les parents ne garantissent pas une hospitalisation précoce.

La listériose - une maladie de nature infectieuse, causée par le type pathogène de Listeria L. Monocytogenes. Ce micro-organisme est très stable et peut survivre même dans des conditions environnementales défavorables. Ainsi, toute personne qui n’est pas à la hauteur de ses responsabilités face au problème de son hygiène peut être infectée.

L'œdème laryngé n'est pas une pathologie indépendante, mais un symptôme caractéristique de divers processus infectieux et non infectieux dans le corps. Cet état pathologique se caractérise par un rétrécissement brutal ou progressif de la lumière laryngée avec une augmentation des symptômes d'insuffisance respiratoire. Le plus souvent, cet état pathologique survient chez les enfants, ainsi que chez les hommes âgés de 19 à 35 ans. Les femmes sont moins susceptibles de développer ce symptôme. Le traitement de l'état pathologique devrait être opportun, car sans intervention le symptôme peut provoquer le développement de l'asphyxie et la mort du patient.

La pharyngite chez les enfants est une maladie inflammatoire qui affecte les membranes muqueuses et les structures lymphoïdes de la paroi arrière de la gorge. Il convient de noter que la manifestation d'une telle maladie est typique chez les enfants et les adultes, mais chez les enfants, elle est plus fréquente en raison d'un système immunitaire affaibli.

Avec l'exercice et la tempérance, la plupart des gens peuvent se passer de médicaments.

Gonflement de la gorge

L'œdème de la gorge est une affection pathologique qui survient dans de nombreuses maladies. Considérez les causes principales de ce symptôme, types, méthodes de diagnostic et traitement. La boursouflure apparaît dans les maladies inflammatoires et allergiques, le choc anaphylactique, la diphtérie et d'autres maux. Pour commencer le traitement, il est nécessaire de connaître la raison de son apparition.

Si le trouble survient avec des lésions de l’oropharynx, du SRAS et de maladies inflammatoires, le pronostic est favorable. Un œdème grave, apparaissant dans l'angine de poitrine et se manifestant dans le cou, les tissus adipeux sous-cutanés et le visage présentant des signes d'intoxication, est traité pendant longtemps et nécessite des soins médicaux urgents. Laissé sans attention, le gonflement peut entraîner l'asphyxie et la mort.

Code CIM-10

Causes de gonflement de la gorge

De nombreux facteurs déclenchent le gonflement. Considérez les principales causes de gonflement de la gorge:

  • Dommages mécaniques au larynx dus à des blessures, à l'ingestion de corps étrangers, à des opérations chirurgicales.
  • Brûlure et inflammation dues à la consommation de liquides chauds.
  • Examens radiologiques et radiothérapie des organes cervicaux.
  • Processus purulents et inflammatoires dans l'espace circulatoire.
  • Exacerbation d'une infection chronique, telle que la tuberculose ou la syphilis.
  • Rougeole, grippe, typhoïde, scarlatine.
  • Divers néoplasmes du larynx.
  • Laryngite phlegmoneuse.
  • Violation de la circulation sanguine due à une compression des veines, des vaisseaux lymphatiques.
  • Réactions allergiques aux médicaments, aux aliments ou aux irritants externes.
  • Inflammation du perchondre ou du cartilage du larynx.
  • Maladies du système cardiovasculaire, des reins, du foie.

La boursouflure ne se développe pas d'elle-même, si elle apparaît, alors certains changements se produisent dans le corps. Mais le plus souvent, ce symptôme se produit en raison du processus inflammatoire dans les tissus de la gorge. Si le malaise survient lors de rhumes ou de maladies infectieuses, il est associé à une inflammation des amygdales, du larynx. Dans les allergies, les poches sont prononcées, accompagnées d'une augmentation des larmoiements et des rougeurs de la peau du visage.

Pathogenèse

Le mécanisme de développement de l'œdème dépend de la raison qui l'a provoqué. La pathogenèse peut être associée à des infections inflammatoires ou infectieuses, à des lésions mécaniques.

  • L'enflure se produit sur la muqueuse pharyngée, avant de passer dans l'œsophage. Ce site est innervé par les récepteurs de la douleur, a un apport sanguin riche, par conséquent, l'action des stimuli inflammatoires et de tout autre stimulus apparaît enflée. Le plus souvent, cela se produit avec l'angine, les changements locaux dans les amygdales. Dans ce cas, l'œdème est asymétrique, c'est-à-dire qu'il se manifeste d'une part et affecte une partie du visage en raison des abcès formés.
  • Dans le second cas, le gonflement apparaît dans la partie supérieure des voies respiratoires, c'est-à-dire dans le larynx. En cours de déglutition, l'épiglotte ferme l'entrée du larynx mais gonfle pendant l'inflammation (laryngite, pharyngite, amygdalite). Très souvent, cela se produit lors de réactions allergiques. Par exemple, quand une guêpe ou une abeille pique, une enflure grave du cou peut se développer, ce qui peut entraîner un œdème de Quincke ou un choc anaphylactique.

Symptômes de gonflement de la gorge

Divers irritants affectant le corps peuvent provoquer un gonflement du système respiratoire. Les symptômes de gonflement de la gorge dépendent de la cause qui l’a provoquée. Au stade initial, il y a un peu d'inconfort, il devient difficile de respirer. Les sensations de douleur sont aggravées par la déglutition, car la lumière du larynx se gonfle et se rétrécit. À ce stade, une attaque d'étouffement peut commencer, ce qui met la vie en danger.

  • Douleur lors de la déglutition dans la région de la membrane muqueuse, semblables aux premiers signes de l’angine de poitrine.
  • Sensations douloureuses dans le cou (apparaissent en tournant la tête).
  • Symptômes d'intoxication: maux de tête, aggravation du bien-être général, fièvre.
  • Enrouement et changement de voix.
  • Gonflement du cou et d'une partie du visage.
  • Hyperémie, granularité et gonflement de la membrane muqueuse de la paroi postérieure du pharynx.
  • Sensation de corps étranger.
  • Bouffées de chaleur
  • Gonflement des genoux (se produit rarement).

Les symptômes ci-dessus peuvent indiquer des processus inflammatoires, allergiques et autres processus pathologiques qui ont provoqué une gêne. Pour déterminer la cause des symptômes désagréables, le médecin procède à une inspection visuelle et à une palpation du larynx. Si la déglutition est difficile, une laryngoscopie, une bronchoscopie et une radiographie pulmonaire avec le larynx sont effectuées.

Dès que les poches sont transférées à la membrane muqueuse des cordes vocales, les symptômes s'intensifient. L'enflure peut s'accumuler sur plusieurs heures ou plusieurs jours, selon l'agent pathogène. De tels symptômes nécessitent des soins médicaux. Si les signes pathologiques persistent pendant plusieurs jours, cela peut entraîner de graves complications.

Premiers signes

Les symptômes de l'état pathologique, qui s'accompagne d'une compression des voies respiratoires, dépendent des facteurs qui l'ont provoqué. Les premiers signes sont basés sur la nature du stimulus, considérez-les:

  • Sensation de corps étranger.
  • Douleur en avalant.
  • Intoxication: fièvre, frissons, fièvre.
  • Toux sèche, maux de gorge.
  • Enrouement, aphonie.
  • Essoufflement, pâleur de la peau.
  • Palpitations cardiaques.
  • Sueur froide

En raison du gonflement de la gorge, l’état général s’aggrave, une acrocyanose est possible (cyanose de la peau). Il est difficile et pénible de respirer, il manque d'oxygène. Si, à ce stade, le gonflement progresse, il en résulte un chevauchement des voies respiratoires et une asphyxie. À la suite de la suffocation, une hypoxie du cerveau se développe, dont les conséquences sont irréversibles. Aux premiers signes d’indisposition, il est nécessaire de consulter un médecin. Le médecin déterminera la cause de la maladie et prescrira son traitement.

Enflure grave de la gorge

Gonflement de la gorge est un symptôme nécessitant un traitement urgent. Un gonflement grave de la gorge est caractérisé par un gonflement marqué de la membrane muqueuse et un rétrécissement de la lumière du larynx, ce qui rend la respiration difficile. Le plus souvent, cela est observé dans les réactions allergiques et la laryngite.

Considérez les principaux degrés de gonflement:

  • Essoufflement et bruit en cas de respiration en état de repos, d'effort physique léger ou de stress émotionnel.
  • Puffiness et rougeur de la membrane muqueuse du larynx, le ciel.
  • Signes d'hypoxie.
  • Engagement sternal pendant l'inhalation.
  • Arythmie, respiration superficielle, convulsions.

En cas de gonflement grave dû à un agent pathogène allergique, un gonflement du cou et du visage, des démangeaisons aux oreilles, une augmentation des yeux larmoyants et un écoulement nasal sont possibles. Lorsque l'inflammation aggrave l'état de santé général, la température et d'autres signes d'intoxication augmentent.

Toux avec gonflement de la gorge

Les chatouilles et la toux sont des symptômes causés par divers irritants. Une toux avec gonflement de la gorge peut indiquer une réaction allergique. L'inhalation ou l'ingestion d'un allergène provoque un gonflement du larynx, un enrouement, un nez qui coule, des démangeaisons au nez, des éternuements, des rougeurs au visage et au cou et des battements de coeur rapides.

  • La toux allergique, contrairement au rhume, est paroxystique et n’est pas accompagnée de fièvre. L'utilisation de médicaments dans ce cas peut provoquer un spasme des voies respiratoires et un gonflement de la membrane muqueuse des bronches.
  • Le gonflement de la gorge et la toux sont caractéristiques des maladies respiratoires et inflammatoires aiguës des voies respiratoires. Des poches se développent dans le larynx et les sinus, rendant la respiration plus difficile. Il y a une fièvre, une toux longue et rugueuse. Dans ce contexte, il devient difficile de respirer, car la membrane muqueuse du larynx est gonflée et rétrécit la lumière pour une entrée et une sortie d'air normales.

Une carence en oxygène provoque une pâleur ou une cyanose de la peau. Les muscles de la paroi abdominale antérieure et du cou sont tendus, le rythme cardiaque rapide. Dans ce cas, un traitement complexe est utilisé pour le traitement. On prescrit au patient des décongestionnants, des fortifiants et des antibiotiques.

Gonflement de la gorge dans le mal de gorge

Une des complications les plus dangereuses d'une maladie infectieuse est le gonflement de la gorge. En règle générale, cela est dû à une amygdalite folliculaire-lacunaire ou à sa forme nécrotique. La boursouflure ne va pas au-delà de l'entrée du larynx, mais peut s'étendre aux cordes vocales et à la région située en dessous. Le processus pathologique affecte le tissu conjonctif du cartilage ressemblant à une écharpe, des plis épiglottiques creusés et de l'épiglotte, provoquant les symptômes suivants:

  • Difficulté respiratoire
  • Palpitations cardiaques
  • Incapacité à avaler
  • Maux de gorge et oreilles
  • Toux et enrouement
  • Peau bleue

Afin de diagnostiquer un œdème laryngé dans le mal de gorge, le médecin examine soigneusement la manifestation des symptômes, la localisation du gonflement et la vitesse de son propagation.

Les poches apparues peuvent entraîner une asphyxie. Par conséquent, dès les premiers signes d'angine, vous devez consulter un médecin. Des poches sévères provoquent un abcès paratonsaire. Pour le traitement prescrit des préparations antihistaminiques, anti-inflammatoires et diurétiques, un complexe de physiothérapie. Pour éliminer l'œdème, vous devez agir rapidement car cela peut avoir des conséquences irréversibles. Dans les cas graves, faites une trachéotomie.

Gonflement de la gorge avec laryngite

La laryngite est une maladie inflammatoire qui affecte le larynx muqueux. La maladie survient chez des patients d'âges différents, mais chez les enfants sous une forme plus sévère. Gonflement de la gorge dans la laryngite est l'un des symptômes pathologiques. Chez les patients avec voix perdue, il y a une toux, douleur, fièvre.

La symptomatologie est classiquement divisée en plusieurs étapes. Au premier apparition enrouement et toux sèche, gonflement du larynx. Lors de la dernière étape, l'espace intercostal est supprimé lors de l'inhalation et le triangle nasolabial est bleu. Les poches sont aggravées la nuit, causant des difficultés à s'endormir et de fréquents réveils nocturnes dus à des problèmes respiratoires.

Le traitement ne peut pas être différé, donc quand les premiers symptômes de la laryngite sont nécessaires pour demander de l'aide médicale. Pour adoucir la toux sèche, il est recommandé de procéder à l'inhalation et d'augmenter l'humidité dans la pièce. Pour faciliter la respiration, vous devez prendre une position verticale et boire plus de liquide chaud.

Si le gonflement est devenu la cause de l'arrêt de la respiration, un réflexe nauséeux est alors provoqué. Pour ce faire, à l'aide d'une cuillère ou d'un doigt, appuyez sur la base de la langue. Parmi les médicaments utilisés, les antihistaminiques sont prescrits, en règle générale, contre les œdèmes provoqués par divers allergènes. Mais même après un traitement complet, une laryngite aiguë peut se reproduire.

Gonflement de la gorge en pharyngite

La pharyngite est une maladie inflammatoire du pharynx. La maladie se caractérise par des lésions de la membrane muqueuse et des ganglions lymphatiques. En règle générale, agit dans le contexte d'inflammation des voies respiratoires supérieures. Le plus souvent, la pharyngite est diagnostiquée chez des patients âgés de plus de 30 ans. Selon les statistiques médicales, les hommes sont plus souvent malades que les femmes. La symptomatologie est semblable à d'autres conditions pathologiques, de sorte que la maladie est détectée aux stades avancés.

Gonflement de la gorge dans la pharyngite est l'un des nombreux symptômes différents:

  • Au stade initial, il y a des sensations désagréables en avalant, de la sécheresse, des chatouilles, des sensations de brûlure et des sensations de corps étranger dans le golf.
  • La membrane muqueuse est enflammée, recouverte d'un film ou d'un écoulement purulent.
  • Le patient se plaint d'une faiblesse générale et de maux de tête, ainsi que d'une faible fièvre.
  • Les ganglions lymphatiques occipitaux et maxillaires sont hypertrophiés et douloureux.

En termes de symptômes, la pharyngite est similaire à la laryngite, car dans les deux maladies se produisent un gonflement du larynx et des difficultés respiratoires. L'évolution de la maladie et la gravité des symptômes dépendent de l'agent pathogène. L'œdème peut apparaître dans toutes les formes de pharyngite. Si la pathologie a un caractère allergique, les antihistaminiques sont utilisés pour éliminer les poches.

Si le traitement médicamenteux n'apporte pas le résultat escompté, le traitement est alors opéré. Dans la forme hypertrophique, les zones touchées de la membrane muqueuse sont cautérisées par coagulation au laser et cryodestruction. Sans traitement approprié, la maladie entraîne un certain nombre de complications. Le plus souvent, il s'agit de maux de gorge purulents, d'abcès pharyngé, de trachéite, de bronchite, de cellulite, de laryngite, d'otite moyenne, de lymphadénite cervicale.

Gonflement de la gorge allergique

L'inhalation ou l'ingestion de divers irritants provoque des réactions allergiques. Ils se manifestent par de nombreux organes et systèmes. Mais le plus souvent, il s'agit d'un gonflement, d'une rougeur ou d'un gonflement de la peau, d'un essoufflement. Il y a augmentation de la salivation et du larmoiement, ainsi que de la congestion nasale.

L'œdème allergique est caractérisé par une sténose de l'épiglotte et des tissus de la gorge. Des cartilages écailleux peuvent tomber sous le champ d'application. Le désordre est dangereux car il est de nature fulgurante et s'accompagne d'une perte de voix. Un gonflement peut entraîner une asphyxie, une privation d'oxygène du cerveau et la mort.

Pour éliminer les symptômes pathologiques, il est nécessaire d'éliminer l'allergène et de rétablir une respiration normale. Pour ces objectifs, des injections intraveineuses d'antihistaminiques sont utilisées, par exemple de l'atropine ou du sulfate de magnésium. Les examens et les traitements sont à l’hôpital.

Gonflement de la gorge et du nez

Diverses maladies inflammatoires sont la principale cause de gonflement du nez. La membrane muqueuse des sinus nasaux est enflammée, ce qui entraîne une séparation accrue du mucus et des difficultés respiratoires nasales. La laryngite, la pharyngite, la sinusite, la rhinite, les ARVI et les réactions allergiques provoquent un gonflement de la gorge et du nez. Toutes ces maladies sont caractérisées par le fait que le processus pathologique se déroule dans les voies respiratoires supérieures et touche le larynx.

La cause de la maladie peut être une hypothermie banale, des infections virales et bactériennes, l’effet de stimuli mécaniques ou chimiques sur les muqueuses. Le traitement dépend du type d'agent pathogène. Sur la base de l'étiologie de la maladie, le médecin prescrit un traitement local, symptomatique ou systémique. Pour faciliter le bien-être et retrouver une respiration normale, il est recommandé de laver la cavité nasale avec des solutions antiseptiques, d'instiller des gouttes vasoconstricteurs et antibactériennes.

Gonflement du fond de la gorge

Les maladies de la gorge apparaissent tout au long de la vie. Le plus souvent, cela se produit pendant la saison froide, lorsque les virus et les bactéries sont particulièrement actifs. Gonflement de l'arrière de la gorge se produit dans la pharyngite aiguë, divers rhumes, les allergies. Mais le plus souvent, c'est la pharyngite latérale qui provoque ce symptôme.

  • Malaise dans l'inflammation et l'épaississement des rouleaux pharyngés latéraux. Les tissus lymphoïdes affectés ont des propriétés protectrices: ils ne permettent pas aux virus et aux bactéries de pénétrer à l'intérieur des systèmes et des organes. Les processus inflammatoires et infectieux fréquents changent de structure, ce qui provoque un gonflement et d'autres symptômes pathologiques.
  • L'œdème de la paroi postérieure du larynx accompagne les démangeaisons, rend la respiration et la déglutition difficiles. Sa cause peut être l’abus de médicaments vasoconstricteurs (gouttes, sprays). Dans ce cas, le médicament qui traverse le larynx, blesse la muqueuse et provoque un gonflement entre les vaisseaux enflammés et gonflés.
  • Le symptôme pathologique se produit souvent chez les fumeurs. Une toux sèche et toux apparaît, accompagnant l'œdème de la gorge et pouvant entraîner une asphyxie. Aux premiers signes de désordre, il faut abandonner l'habitude.

Pour le traitement utilisant des antibiotiques et des antihistaminiques, des pulvérisations. Si le gonflement est devenu la cause de l'essoufflement, vous pouvez utiliser un moyen d'irrigation de la gorge en cas d'urgence: un flacon de novocaïne, glucose et hydrocortisone mélangés dans une seringue sans aiguille et répartis lentement sur les tissus enflammés. Si le malaise a un caractère purulent, alors pour l’éliminer, recourez à une réorganisation complète du pharynx.

Gonflement et rougeur de la gorge

De nombreuses maladies respiratoires présentent des symptômes similaires. Tout d’abord, il s’agit d’un gonflement et d’une rougeur de la gorge, d’une congestion nasale, d’une fièvre, d’une détérioration du bien-être général. Des rhumes, des bronchospasmes et des douleurs thoraciques apparaissent. Hyperémie de la membrane muqueuse provoquée par le processus inflammatoire dû à l'action de virus et de bactéries. Ces symptômes peuvent être de nature allergique. Cela est dû à l'inhalation ou à l'ingestion d'irritants. L'enflure est accompagnée d'une toux sèche, de larmoiement, de rougeurs de la peau du visage et du cou.

Le trouble peut survenir avec une sensation de chaleur dans la gorge, une bouche sèche, un enrouement et une douleur lors de la déglutition. Ces symptômes sont caractéristiques de la pharyngite allergique. Muqueuse hyperémique et œdémateuse, provoque une température subfébrile, une difficulté à avaler la salive. Dans ce contexte, une insuffisance respiratoire survient, pouvant être fatale.

Les poches et les rougeurs peuvent être accompagnées de la sensation de corps étranger lors de la respiration et de la déglutition. Dans ce cas, la déglutition est perturbée, un essoufflement, un enrouement ou une perte complète de la voix se produisent. Dans les cas graves - angioedema. Les veines du cou gonflent, le visage acquiert une teinte bleuâtre, la zone de gonflement est douloureuse, la peur et l’anxiété apparaissent. Au stade de la décompensation, le gonflement est si important que la suffocation provoque des convulsions et une perte de conscience.

Gorge et température enflées

Les maux de gorge et la fièvre surviennent généralement avec le rhume. L'angine, la pharyngite, la laryngite et d'autres maladies infectieuses et inflammatoires sont accompagnées de ces symptômes. Ceci est possible avec de fortes réactions allergiques.

Considérez les causes courantes de l'état pathologique:

  • La pharyngite aiguë est une maladie infectieuse. Les principaux symptômes: sécheresse et gonflement, faible fièvre, douleurs musculaires et autres signes d'intoxication. Les ganglions lymphatiques sont hypertrophiés et douloureux à la palpation. La gorge muqueuse est hyperémique, un gonflement des amygdales, un palais dur et mou est possible.
  • L'angine est une maladie bactérienne qui se développe le plus souvent dans le contexte de conditions catarrhal avancées. Avec cette pathologie, une température élevée apparaît, il y a des superpositions purulentes sur le pharynx et les amygdales.
  • La pharyngomycose est une infection fongique du pharynx par Candida albicans. Contrairement à l'inflammation, la maladie provoque des brûlures, une sécheresse, des maux de gorge et un gonflement. Les douleurs sont aggravées en essayant d'avaler de la nourriture ou de la salive. La température est élevée, il y a des signes d'intoxication.
  • Abcès de Zagotny - apparaît avec des dommages profonds à la muqueuse pharyngée. En raison de la pénétration de l'infection dans l'espace pharyngien, le gonflement des tissus commence. Le plus souvent, cela se produit avec des coups de couteau et des corps étrangers dans la gorge. Il s'accumule sur plusieurs jours et provoque des crises d'asthme. Douleurs lors de la déglutition, troubles respiratoires, lymphadénite régionale, fièvre.

Pour le traitement des états pathologiques décrits ci-dessus, on utilise un traitement symptomatique visant à faciliter la respiration. Utiliser des sprays vasoconstricteurs, l'irrigation, le rinçage. Après cela, des antibiotiques, des antifongiques, des antihistaminiques et d’autres médicaments sont prescrits au patient.

Œdème de la gorge sans température

Souvent, les maux de gorge se produisent sans symptômes pathologiques supplémentaires. Un œdème de la gorge sans fièvre peut être causé par une pharyngite de forme allergique ou toxique. La maladie cause de la douleur en avalant sans fièvre ni chaleur. Pour provoquer un trouble, il suffit de fumer une cigarette. L'allergène provoquera un gonflement, une rougeur des muqueuses, une toux et une bouche sèche. La pharyngite chronique présente des symptômes similaires.

Oedème sans fièvre avec blessures. Divers dommages à la muqueuse pharyngée provoquent des douleurs en avalant. Le gonflement se produit avec des défauts chimiques (alcools, vinaigre et autres acides), mécaniques (coupures, corps étrangers, plaies) et thermiques (brûlures):

  1. Brûlure chimique - la blessure la plus dangereuse et la plus grave du pharynx. Plus l'irritant agit longtemps sur la membrane muqueuse, plus l'érosion, les risques d'infection et de saignement sont importants. Il y a une douleur prononcée dans la gorge et un gonflement. Si la brûlure s'est produite avec des alcalis ou du vinaigre, alors la gale blanche, avec une lésion d'acide sulfurique ou chlorhydrique, la croûte est grise. Après de telles blessures, il reste de graves cicatrices qui entraînent un rétrécissement de l'œsophage et du pharynx.
  2. Les brûlures thermiques - surviennent généralement par négligence en mangeant des aliments chauds ou du thé, en travaillant à la vapeur et au gaz. Tout d'abord, la cavité buccale et le larynx sont brûlés, provoquant des blessures à des degrés divers.
    • Au premier degré, l'épithélium endommagé est exfolié, le pharynx est hyperémique et œdémateux. Sensation de brûlure dans l'œsophage et le larynx lors de l'ingestion.
    • Le deuxième degré est caractérisé par des modifications locales de la membrane muqueuse (croûte, surfaces saignantes) et par une dégradation du bien-être général. Après la guérison, de petites cicatrices restent sur la membrane muqueuse.
    • Le troisième degré est profondément endommagé par les croûtes, l'érosion et les ulcères. Les changements pathologiques guérissent lentement, entraînant un rétrécissement de la lumière du pharynx et des problèmes respiratoires.
  3. Les blessures mécaniques - sont causées par des corps étrangers tombant dans le pharynx. Des petits objets et des morceaux de nourriture peuvent rester coincés entre les amygdales, les arches et les rouleaux situés à l'arrière de l'oropharynx. Si des corps étrangers se trouvent dans les parties supérieures du pharynx, ils peuvent être retirés car ils sont clairement visibles. Avec la défaite des sections inférieures et moyennes de procéder à une inspection visuelle est difficile. Dans ce cas, l’objet étranger s’enflamme, provoquant des poches et une douleur intense. Avec la défaite de l'hypopharynx, les crises d'asthme sont possibles. Pour éliminer la pathologie, une radiographie ou une rétropharyngoscopie est effectuée.

Gonflement de la gorge et de la langue

Des ballonnements désagréables, c'est-à-dire un gonflement, sont douloureux et nécessitent un traitement urgent. L'œdème de la gorge et de la langue est particulièrement difficile. Le plus souvent, l'état pathologique survient lors de maladies allergiques et inflammatoires. Elle peut être causée par un rhume, la rougeole, la grippe ou une blessure. Les violations des processus métaboliques, le cancer de la bouche, les anomalies génétiques, la présence de piercing, peuvent également entraîner des symptômes désagréables.

Considérez les causes les plus dangereuses d'œdème:

  • Des symptômes désagréables peuvent survenir à la suite de réactions allergiques. Cela se produit lorsque vous prenez certains médicaments, certains aliments ou l'inhalation d'allergènes.
  • Angioedema - a des racines allergiques et un développement rapide. Sans soins médicaux rapides, il provoque l'asphyxie et l'asphyxie. Pour le traitement, prenez des antihistaminiques, nettoyez le larynx pour rétablir la respiration.
  • Des poches de langue et de luette du palais mou apparaissent lors de réactions allergiques. Les symptômes apparaissent avec angine, allergies, inflammation infectieuse, blessures diverses.

Quelle que soit la cause de l’état pathologique, le patient a besoin d’un traitement urgent.

Gonflement de la gorge pour le froid

Les maladies respiratoires provoquent de nombreux symptômes douloureux, qui se manifestent par tous les organes et systèmes. L'enflure de la gorge causée par le rhume s'accompagne généralement de toux, d'écoulement nasal, de larmoiement, de fièvre et d'autres signes d'intoxication.

  • Si le gonflement apparaît simultanément avec des symptômes plus graves: expectoration de mucus épais, fièvre, cela indique une complication du rhume - pneumonie commune.
  • Souvent, le gonflement apparaît en raison du gonflement du palais supérieur, ce qui exerce une pression sur le nasopharynx enflammé. En règle générale, ces complications sont inhérentes au rhume avec sinusite, sinusite ou rhinite.
  • Le malaise peut être causé par des végétations adénoïdes. La luette descend et irrite le larynx si elle est avalée. Il en va de même pour la laryngite, la pharyngite et les fumeurs expérimentés.

Le traitement de l'enflure de la gorge due au rhume vise à éliminer la maladie sous-jacente. Les patients sont prescrits des préparations anti-inflammatoires et vitaminées. Les agents vasoconstricteurs, les aérosols pour le lavage du nez avec une solution saline, les inhalations alcalines, les compresses de rinçage et de réchauffement ont des propriétés thérapeutiques.

Gonflement de la gorge avec ARVI

Les infections virales respiratoires aiguës sont un groupe de maladies qui présentent des symptômes similaires - des lésions du système respiratoire. L'enflure de la gorge causée par les ARVI est provoquée par des stimuli infectieux et viraux, qui affectent négativement la muqueuse non protégée. Vous pouvez être infecté par un virus par des gouttelettes en suspension dans l'air, en raison du non-respect des règles d'hygiène personnelle et d'un système immunitaire affaibli.

La maladie se caractérise par un syndrome infectieux général: douleurs musculaires et frissons, faiblesse, fièvre, rougeur et sensation de brûlure de la gorge, démangeaisons aux oreilles, ganglions lymphatiques enflés. Les signes catarraux, à savoir gonflement des muqueuses, congestion nasale, nez qui coule, douleurs aux yeux, toux avec expectorations ont un caractère paroxystique.

La grippe, contrairement aux autres infections virales respiratoires aiguës, présente des symptômes prononcés. Par conséquent, un gonflement et une rougeur apparaissent dès les premiers jours de la maladie. La parainfluenza, c'est-à-dire la laryngite (inflammation du larynx) et la pharyngite (inflammation du pharynx) s'accompagnent d'une conjonctivite, de douleurs thoraciques et de problèmes respiratoires. En règle générale, les symptômes d'Orvi disparaissent dans les 7 à 10 jours. Mais si la maladie progresse et entraîne des complications, des soins médicaux d'urgence sont nécessaires.

Gonflement des ligaments de la gorge

Les cordes vocales, comme les autres organes du système respiratoire, sont sensibles à diverses maladies. Ils sont situés des deux côtés du larynx et sont des structures élastiques du tissu musculaire. Le gonflement des ligaments de la gorge est dû à la pénétration d'une infection ou d'un allergène dans la glotte, située entre eux. Cet organe protège les bronches et les poumons des microorganismes nuisibles et des corps étrangers.

  • Toute maladie inflammatoire aiguë du larynx implique les cordes vocales dans le processus pathologique. Cela conduit à leur gonflement et à la réduction de la glotte. Cela est possible avec les allergies, dues à une tension excessive de la voix ou à des maladies virales. Les symptômes apparaissent lors de processus purulents dans la cavité buccale et à la racine de la langue. Et aussi pour la scarlatine, le typhus, la syphilis, la tuberculose, la rougeole.
  • Si une infection rejoint l'inflammation, une infiltration et un épanchement séreux se forment. Le processus pathologique se développe dans la couche sous-muqueuse, provoque une douleur lors de la déglutition, des troubles de la voix et une sensation de corps étranger dans le pharynx. Les épanchements séreux peuvent également toucher les couches de tissu conjonctif intermusculaires. Dans ce cas, la lumière de la glotte est rétrécie et provoque un étouffement. Pour le traitement, une opération est effectuée pour ouvrir l'abcès et nettoyer la région du larynx.
  • Des gonflements de nature non inflammatoire surviennent lors de maladies des reins, du foie, du système cardiovasculaire et de troubles circulatoires des vaisseaux et des veines lymphatiques dans la région cervicale. Les tissus affectés deviennent épaissis et douloureux à la palpation.

Le traitement dépend de la cause du gonflement. Si le malaise est causé par des maladies du système cardiovasculaire, des médicaments pour le cœur, des maladies du rein ou du foie, des médicaments diurétiques et anti-inflammatoires, et des allergies, des antihistaminiques, sont également utilisés.

Si le gonflement persiste pendant longtemps, il en résulte un enrouement et un changement de timbre de la couleur de la voix. Les poumons cessent de respirer, ce qui peut entraîner des problèmes respiratoires et la suffocation. Les poches chroniques peuvent causer le cancer. Le traitement doit avoir lieu dans un hôpital. Le médecin détermine la cause de la pathologie et prescrit des médicaments pour rétablir la taille normale du corps.

Gonflement de la gorge après l'alcool

La consommation d'alcool entraîne une augmentation du stress sur tous les organes et systèmes. Même de légers signes d'intoxication ne passent pas sans laisser de traces. Gonflement de la gorge après l'alcool est un symptôme auquel de nombreuses personnes sont confrontées. Il peut apparaître simultanément avec un gonflement du visage, des bras et des jambes. Naturellement, une telle réaction ne se produit pas du tout, mais une utilisation prolongée de l'alcool augmente le risque de son développement.

Un gonflement du larynx après une boisson enivrante indique une accumulation de liquide dans les tissus, des perturbations dans le fonctionnement du système d'approvisionnement en sang et du système excréteur. La stagnation est due à un déséquilibre de l'équilibre acide-sel et de l'équilibre ionique. La déshydratation provoquée par l’action de l’alcool éthylique provoque une intoxication à l’alcool qui se manifeste par des niveaux de régulation nerveux et humoraux.

Pour éliminer la condition pathologique, il est nécessaire de détoxifier le corps:

  • L'utilisation d'eau purifiée supprimera la déshydratation et accélérera le processus de production des produits de désintégration de l'alcool éthylique. Cela aidera à éliminer les poches des organes respiratoires et minimisera la gueule de bois.
  • Le thé vert et les décoctions médicinales de camomille, de calendula et de millepertuis possèdent des propriétés cicatrisantes. Versez une cuillerée d'herbe avec un verre d'eau bouillante et laissez infuser. Il est recommandé d’utiliser cet outil par petites gorgées tout au long de la journée.
  • Assurez-vous de consulter le médecin. Si l'alcool provoque constamment un gonflement, provoquant la suffocation, vous devez être examiné et commencer le traitement. Parmi les médicaments, vous pouvez prendre des diurétiques, mais uniquement à des fins médicales.

La rapidité avec laquelle l'enflure diminue dépend d'un certain nombre de facteurs. Tout d’abord, il s’agit de la présence d’une allergie à l’alcool éthylique, de l’âge et du poids du patient, de l’état des vaisseaux sanguins, du foie et des reins, d’une prédisposition héréditaire. Un autre facteur est l'expérience de l'alcool, plus il est élevé, plus le gonflement est prononcé et plus il durera longtemps.

Gonflement de la gorge dans la myosite

La myosite cervicale est une maladie inflammatoire à laquelle chaque personne est confrontée au moins une fois dans sa vie. La maladie est curable, mais elle s'accompagne de symptômes douloureux qui causent beaucoup d'inconvénients. Gonflement de la gorge dans la myosite se réfère à des signes pathologiques de la maladie.

La myosite est dangereuse pour les muscles du pharynx, du larynx et de l'œsophage, car elle perturbe la respiration, provoque une toux et un essoufflement. Le malaise survient quand:

  • Maladies infectieuses (grippe, mal de gorge, rhumatismes).
  • Lésions toxiques.
  • Troubles endocriniens.
  • Infections et blessures parasitaires.

Un sur-refroidissement excessif ou une tension musculaire prolongée peuvent également provoquer un défaut. Les premiers symptômes apparaissent comme un gonflement de la muqueuse de la gorge. En raison de l'inflammation, les fibres musculaires gonflent, provoquant des spasmes réflexes. Il en résulte une irritation des terminaisons nerveuses et une douleur intense. Les sensations douloureuses sont asymétriques et se manifestent dans la région frontale, dans les tempes, les oreilles et même dans les épaules.

Le diagnostic de la maladie n'est pas difficile car on soupçonne une myosite par un œdème, une faiblesse musculaire et une douleur. Avec un traitement approprié, 70% de tous les cas de la maladie disparaissent en 2-3 semaines. Sans traitement approprié, la pathologie entraîne des complications graves, dont l'une est une atrophie complète des muscles du cou.

Gonflement du miel

Le miel est un délice sain, savoureux et vitaminé, qui peut provoquer la plus forte réaction allergique. Les symptômes indésirables se manifestent avec une intolérance individuelle aux produits apicoles. Le gonflement de la gorge dû au miel est la réaction la plus courante à un liquide sucré.

Les principales causes de gonflement du larynx dû au miel:

  • Le produit apicole est mal traité et contient beaucoup de pollen allergène.
  • Avant de récolter du miel, les abeilles étaient traitées avec des médicaments, ce qui provoquait une réaction allergique.
  • Abus de miel. Vous pouvez consommer au maximum 100 g de bonbons par jour.
  • Le produit contient des enzymes, du fructose et du glucose, qui provoquent des symptômes indésirables.

Les réactions indésirables se produisent très souvent chez les personnes souffrant d'asthme, de rhinite allergique, de système immunitaire faible, de violations du tube digestif et de scories du corps.

Un gonflement de la gorge et d’autres signes d’allergie au miel apparaissent 10 à 30 minutes après la consommation du produit. Réactions cutanées possibles: éruption cutanée, vésicules, œdème, dermatite. Les problèmes du système respiratoire sont progressifs. Premièrement, il commence à picoter dans la gorge, des spasmes dans les bronches et les poumons, des éternuements, de la toux, un excès de mucus nasal, un essoufflement et de la fièvre.

En plus de la gorge, la langue, les lèvres et les paupières peuvent gonfler. Les problèmes intestinaux commencent: vomissements, nausées, diarrhée, douleurs à l'abdomen. Le miel peut provoquer un choc anaphylactique et une suffocation. La pression artérielle diminue progressivement, la peau est hyperémique, la transpiration excessive commence, une soif forte et une insuffisance respiratoire. Pour éliminer les symptômes désagréables en utilisant des antihistaminiques, des décoctions de médicaments, des sprays, des compresses et des gouttes. Avant d'utiliser le médicament, vous devriez consulter votre médecin.

Gorge enflée pendant la grossesse

Beaucoup de futures mères sont confrontées à diverses maladies et symptômes douloureux, qui sont dans la plupart des cas causés par des changements hormonaux dans le corps. Si une femme a la gorge enflée pendant la grossesse, la région laryngée se rétrécit, ce qui provoque une douleur lors de la déglutition et des problèmes respiratoires. L'état pathologique peut être provoqué par la présence d'infection dans le corps, de processus inflammatoires ou bactériens.

Les principales causes de gonflement de la gorge chez les femmes enceintes sont les suivantes:

  • Complications de radiothérapie ou de radiothérapie dirigées vers le cou.
  • Intubation prolongée du larynx et de ses blessures.
  • Maladies infectieuses aiguës et chroniques.
  • Réactions allergiques.
  • Processus inflammatoires purulents au niveau de la colonne cervicale, du pharynx, de la langue, des amygdales palatines et de l’espace péripharyal.
  • Maladies du système cardiovasculaire, du foie et des reins.

Un gonflement de la gorge peut être accompagné d'un gonflement du cou et du visage. Douleur, sensation de corps étranger dans la gorge, voix enrouée, respiration bruyante et difficile. Le traitement dépend de la cause de la pathologie, il nécessite donc une assistance médicale. Si le traitement médicamenteux est inefficace, la chirurgie est indiquée.

En Savoir Plus Sur Les Maux De Gorge

Angine de poitrine

Toux

Angine de poitrine (amygdalite) de lat. "Angere" (serrer, comprimer) - une maladie infectieuse aiguë pouvant être causée par une bactérie, un champignon ou un virus, caractérisée par une lésion des amygdales ou souvent appelée "glandes".

Gouttes nasales antivirales pour enfants, adultes et femmes enceintes

Laryngite

Les maladies virales sont considérées comme les plus courantes sur la planète. La plupart des gens souffrent d'infections respiratoires plusieurs fois par an.