Principal / Pharyngite

Crampes de la gorge

Pharyngite

Les contractions spasmodiques des muscles pharyngés sont communément appelées spasmes dans la gorge. Elles sont plus susceptibles de ne pas faire référence à une pathologie vasculaire mais à une violation de l'innervation du pharynx. L'anneau pharyngé est formé par les deux branches du système nerveux autonome:

  • Processus nerveux sympathiques des ganglions cervicaux de la tige de la moelle épinière;
  • Parasympathique - la deuxième paire du nerf trijumeau (maxillaire), du nerf glossopharyngé et de la branche supérieure du nerf vague.

Les fibres nerveuses parasympathiques jouent un rôle dans la sensibilité et l'activité motrice, tandis que les branches du système nerveux sympathique sont «responsables» des réactions générales du corps.

L'innervation nerveuse fournit le tonus vasculaire dont dépend la nutrition des cellules de l'anneau pharyngé - c'est essentiellement la fonction principale du système nerveux. Le compartiment parasympathique vise à fournir des nutriments et le système nerveux sympathique mobilise des réserves d'énergie pour les interventions d'urgence. Ce genre de pouvoir des deux politiques: positif et négatif. Avec un "circuit court", il y a des spasmes dans la gorge, dans lesquels une nutrition normale et une respiration adéquate deviennent impossibles.

Spasmes dans la gorge, provoque

La condition la plus dangereuse se produit lorsque, en contact avec de l'eau froide (moins de 20 ° C), il s'agit de la "noyade à sec". Les parties supérieures des voies respiratoires, lorsqu'elles heurtent le liquide, s'accompagnent d'une forte irritation transcendantale du tronc du système sympathique. Le résultat est une réaction éclair du nerf vertébral, ce qui provoque un spasme des cordes vocales. Il s'agit d'une réaction protectrice visant à empêcher l'eau de pénétrer dans les voies respiratoires. Lorsque les cordes vocales se ferment étroitement, presque «étroitement», il se produit un arrêt cardiaque réflexe. Cette condition mène à la mort. Un homme meurt sans avoir le temps de "s'étouffer".

Fondamentalement, il existe des spasmes moins dangereux dans la gorge, dont les causes peuvent être diverses maladies et pathologies de nature organique:

  • Abcès des amygdales de l'anneau pharyngé de Pirogov-Valdeer, inflammation aiguë purulente accompagnée de violentes impulsions des voies nerveuses, entraînant des sensations désagréables dans la gorge accompagnée de douleurs aiguës;
  • Trisisme des muscles masticateurs. Leur innervation est également fournie par le nerf trijumeau; par conséquent, avec son inflammation (névrite), une contraction convulsive se produit non seulement sur l'anneau pharyngé, mais également sur les mâchoires. Un spasme dans la gorge s'accompagne d'une forte contraction de la bouche;
  • La défaite du nerf glossopharyngé conduit à un étouffement non seulement avec la salive, mais aussi avec l'air en raison d'une irritation de l'épiglotte. Ces affections, accompagnées de toux et de spasmes dans la gorge, sont observées lors de lésions du système nerveux central: maladies diméliénisantes, effets résiduels après un AVC;
  • Maladies du système endocrinien. La cause mécanique d'un spasme dans la gorge lors de la déglutition est la pression exercée sur le larynx de la glande thyroïde agrandie. Et avec les tumeurs surrénales (phéochromocytome), il se produit une formation accrue d'adrénaline, qui empêche la formation de salive. Dans de tels cas, les spasmes dans la gorge lors de la déglutition sont causés par une «gorge sèche», c’est-à-dire une irritation active des terminaisons nerveuses avec de la nourriture, y compris des liquides;
  • Maladies du tractus gastro-intestinal, accompagnées d'un oesophagite par reflux (transfert du contenu de l'estomac dans l'œsophage). La membrane muqueuse de l'œsophage n'est pas adaptée à l'action de l'acide chlorhydrique. En cas d'irritation, il se produit un spasme dans la gorge, ce qui est une réaction de défense.

Outre les causes causées par les lésions musculaires, nerveuses et vasculaires, il existe des facteurs fonctionnels pouvant causer des spasmes dans la gorge, qui sont de nature non permanente, mais qui ne peuvent pas toujours disparaître sans une intervention médicale active. L'exemple le plus simple de pathologie fonctionnelle est l'ingestion d'un corps étranger dans le pharynx. L'os du poisson irrite les fibres nerveuses intactes, ce qui provoque la contraction des muscles pharyngés, renforcée par la déglutition. Ou, au contraire, après avoir avalé un morceau solide de nourriture ou une pilule, une personne ressent un long spasme dans la gorge, comme si l'objet avalé "ne tombe pas, mais reste dans la gorge". La consommation d'eau ne permet pas toujours de soulager la sensation de nausée dans la gorge. Une condition similaire est associée à une petite quantité de salive lors de la déglutition, ce qui a pour effet d'irriter les récepteurs de l'anneau pharyngé. Dans certains cas, le «bloc échoue» seulement après quelques heures.

Spasme nerveux dans la gorge

Bien entendu, chaque contraction convulsive du pharynx s'accompagne d'une irritation du système nerveux périphérique, mais une telle définition, telle qu'un spasme nerveux dans la gorge, caractérise uniquement la réponse au stress. Le système nerveux parasympathique est déprimé par le stress, si peu de salive est sécrétée, elle «se dessèche» dans la gorge.

La manifestation la plus frappante d'un tel spasme dans la gorge est la "boule hystérique". Chez les personnes sujettes aux réactions hystériques, lors d’une attaque de quelque part à l’intérieur du corps, une valve sphérique semble remonter à la gorge, bloquant non seulement l’œsophage, mais aussi les voies respiratoires. Diagnostiquer une crise d'hystérie n'est pas difficile: cela se produit toujours en présence de personnes et est déclenché par une situation psycho-traumatique.

Spasmes dans la gorge, traitement

En cas de spasmes dans la gorge, le traitement est effectué par des spécialistes, en fonction des causes de cette affection. Violation de l'innervation dans la compétence d'un neurologue. Lorsque pathologie hormonale besoin d'aide endocrinologue. Gastro-entérologue traite des maladies du système digestif. Manifestations hystériques administrées par un psychiatre.

Spasmes dans la gorge et suffocation - causes et diagnostic de la pathologie

L’apparition d’un spasme dans la gorge est l’un des phénomènes les plus courants qui suscitent beaucoup d’anxiété et de malaise. Un tel état pathologique du corps humain s'accompagne d'un développement aigu de la contraction des muscles du larynx ou du pharynx, ce qui entraîne un rétrécissement important, voire un chevauchement complet de leur lumière. Si des spasmes dans la gorge provoquent une dyspnée inspiratoire, cela peut entraîner la fermeture complète de la glotte et même la mort.

Causes de spasmes et d'étouffement dans la gorge

Spasmes dans la gorge et étouffement

Les spasmes dans la gorge sont souvent de nature situationnelle, c'est-à-dire que leur apparition est déclenchée par l'exposition de certains facteurs externes au corps humain. Dans certains cas, les spasmes dans la gorge sont la réponse du corps à toute irritation ou blessure de nature différente.

L'apparition de contractions convulsives de la musculature du pharynx ou du larynx, associée à la progression de toute pathologie du corps humain, est considérée comme un phénomène courant.

Certains facteurs peuvent être distingués, dont l’effet sur une personne peut entraîner une réaction sous la forme d’un spasme de la gorge:

  1. Un phénomène assez courant est le développement d'un spasme de la gorge après avoir touché de trop gros morceaux de nourriture ou des os de poisson.
  2. L'utilisation de certains médicaments utilisés pour la lubrification ou l'irrigation du pharynx.
  3. Inhalation d'air pollué, qui contient de grandes quantités de divers irritants.
  4. Effets permanents sur le corps humain de divers allergènes.
  5. Fort stress émotionnel ou stress nerveux.
  6. Grande fatigue, ce qui a entraîné une augmentation du stress physique.

Les spasmes de la gorge sont accompagnés de difficultés à respirer et à avaler, mais dans certains cas, ils peuvent être neurogènes.

L'état spasmodique des muscles du larynx résulte de l'irritation intense de certains groupes de nerfs localisés dans la région du larynx.

Il est nécessaire de traiter soigneusement les patients qui se plaignent de la survenue périodique d'attaques de spasmes de la gorge, car cela pourrait indiquer le développement d'un infarctus aigu du myocarde dans le corps.

Symptômes de la maladie

Les crampes de la gorge sont accompagnées des symptômes suivants:

  • L'apparence de difficulté à respirer, ce qui provoque un léger bruit.
  • Les muscles du cou deviennent tendus, ce qui provoque des douleurs.
  • Le patient a des problèmes avec le processus d'ingestion de nourriture.
  • Il y a un sentiment de coma dans la gorge.
  • La peau devient pâle et, dans le cas d'une longue maladie spasmodique, devient bleue.
  • Le patient a des sueurs froides.

Au cas où un léger spasme se produirait, il disparaîtra en quelques minutes, tandis que la fonction de respiration et de déglutition est rétablie.

Dans les états spasmodiques graves du larynx, si aucune assistance médicale n'est fournie en temps utile, des symptômes supplémentaires peuvent apparaître:

  • Convulsions générales
  • Mousse de la bouche
  • Perte de conscience aiguë

Tout cela conduit au fait que le travail du système cardiovasculaire est perturbé et que même une issue fatale peut résulter d'un tel état pathologique de la gorge. Bien sûr, il est plus facile d'identifier le spasme pharyngé qui se développe suite à la pénétration de stimuli externes dans le corps sous forme d'aliments, de liquides, d'air ou de médicaments.

Toutefois, si les spasmes à la gorge résultent de la progression d’une pathologie quelconque dans le corps humain, une analyse des symptômes émergents aidera à identifier la cause spécifique de cette affection:

  1. Les maux de gorge, la laryngite et la pharyngite s'accompagnent de sensations douloureuses lors de la déglutition d'aliments et d'une voix enrouée, mais le symptôme le plus prononcé est l'apparition de douleurs et de maux de gorge.
  2. Dans le cas où un spasme de la gorge est une réponse aux effets d'un allergène, les signes pathologiques suivants peuvent être observés: chatouillement dans la gorge, toux sévère et prolongée, nez qui coule (accompagné de l'apparition de mucus clair du nez), éternuement prolongé, douleur intense dans les yeux et les larmes.
  3. Pour les maladies qui provoquent une violation du tractus gastro-intestinal, il existe des symptômes supplémentaires tels que des brûlures d'estomac et une sensation de coma dans la gorge.
  4. Des spasmes dans la gorge peuvent survenir avec un grossissement de la glande thyroïde, le plus souvent observé avec une pathologie modérée à grave.
  5. L'apparition de spasmes fréquents à la gorge, associés à des difficultés pour avaler des aliments et ne causant pas une perte de poids rapide, peut signaler une maladie aussi dangereuse qu'un gonflement de l'œsophage.

Laryngospasme chez les enfants

Spasmes dans la gorge d'un enfant

Le laryngospasme est la forme la plus courante de spasme, c'est-à-dire une contraction des muscles du larynx de nature involontaire qui peut survenir soudainement et s'accompagner d'une dyspnée inspiratoire.

Le spasme laryngé dans le corps humain peut être à des degrés divers, mais dans la forme sévère de son évolution, la suffocation se développe à la suite de la fermeture complète de la glotte, ce qui peut être fatal.

Le laryngospasme est souvent diagnostiqué chez les enfants et les causes de cet état pathologique peuvent être:

  1. Progression dans le corps de l'enfant des maladies de nature infectieuse.
  2. Effets sur le corps de divers allergènes ou irritants dans l'air.
  3. Acceptation pendant longtemps médicaments de certains groupes.
  4. Teneur insuffisante en calcium et en vitamine D dans le corps de l'enfant

Contrairement aux adultes, chez les enfants, le laryngospasme est accompagné de symptômes vifs, et l'attaque elle-même peut se développer pendant

Les signes suivants peuvent être identifiés: spasme de la gorge chez les enfants

  • Souffle bruyant et sifflant
  • Toux sonore et aboyante
  • Peau pâle
  • Enfant effrayé et pleurant

Dans le cas d’un pharynx léger et spasmodique, cette attaque disparaît d'elle-même en quelques minutes. Cependant, de graves spasmes surviennent souvent qui peuvent menacer la vie du bébé. C’est pour cette raison que l’apparition soudaine et inattendue de spasmes du pharynx chez le bébé devrait être la raison d’un appel urgent à une aide médicale.

Crampes de gorge dans les troubles psychogènes

L'une des causes d'un spasme dans la gorge est la névrose, qui doit nous permettre de comprendre l'ensemble du système de troubles nerveux ayant un caractère réversible. Les symptômes de la pathologie dans la névrose commencent à se manifester sous l'influence de situations de conflit, de tensions émotionnelles à long terme et de circonstances pouvant causer un traumatisme mental.

Il n’est pas tout à fait clair que certaines personnes commencent à développer une névrose sous l’influence de facteurs négatifs et qu’elle contourne d’autres patients. Il a été prouvé que les spasmes dans la gorge surviennent sous l'influence de facteurs psychologiques et biologiques. Cela signifie qu'une telle condition pathologique peut se développer à la fois dans le processus de relations difficiles entre le patient dans la société et en raison des caractéristiques individuelles de l'organisme et de la prédisposition génétique.

Les crampes de la gorge, l'asphyxie et les problèmes respiratoires sont des manifestations physiques de la névrose qui se développe sous l'influence de troubles mentaux.

Une anxiété et une anxiété graves conduisent à une attaque de peur, appelée attaque de panique. Une crise d'angoisse peut avoir les signes de manifestation suivants:

  • L’apparition de douleurs dans la gorge et la formation d’un coma nerveux.
  • Une sensation de manque de souffle et de lourdeur.
  • L'attaque peut reprendre votre souffle et le résultat est un développement de suffocation.
  • Le cœur commence à travailler avec une force accrue, ce qui conduit au diagnostic de pouls rapide.
  • L'apparition de douleurs dans le coeur ou l'abdomen.
  • Grand tremblement des membres et de l'intérieur du corps.

Les spasmes pharyngés, qui résultent d'une névrose, nécessitent un traitement spécifique. Pour les éliminer, il faudra une approche intégrée associée à des travaux sur la maladie sous-jacente.

Diagnostic de pathologie

Le moyen de détecter la maladie

Si des spasmes du pharynx ou du larynx se produisent assez souvent et que les raisons de leur apparition n’ont rien à voir avec les effets d’irritants mécaniques et chimiques, consultez un spécialiste. Le médecin a procédé à l'examen de diagnostic nécessaire pour identifier les causes d'un tel état pathologique du corps du patient et donner des recommandations sur la manière de traiter cette pathologie.

L'état convulsif de la gorge est un symptôme qui peut accompagner le développement de diverses maladies dans le corps humain et c'est ce facteur qui ne permet pas d'établir indépendamment le bon diagnostic.

Parmi ces maladies, il y a celles qui sont particulièrement dangereuses pour la santé humaine et qui nécessitent un traitement immédiat.

Tout d'abord, le patient doit solliciter l'aide d'un thérapeute ou d'un oto-rhino-laryngologiste qui, après une inspection visuelle et plusieurs études, si nécessaire, dirigera le patient vers d'autres spécialistes.

Les principales méthodes de diagnostic des pathologies, accompagnées par le développement d'un spasme de la gorge, sont:

  1. La pharyngoscopie est une méthode de recherche qui consiste à inspecter visuellement la gorge d’un patient à l’aide d’une spatule.
  2. Prendre un écouvillon dans la gorge.
  3. Effectuer des tests sanguins généraux et biochimiques.
  4. Endoscopie.
  5. Fibroesophagogastroduodenoscopy.
  6. Échographie.
  7. Analyses pour la détermination des niveaux hormonaux.

Telle ou telle méthode de recherche est choisie en fonction de la pathologie qui évolue dans le corps humain et a conduit au développement de l'état spasmodique du larynx ou du pharynx.

Traitement de pathologie

Façons de traiter les spasmes dans la gorge

Si vous ressentez une sensation désagréable de spasme dans la gorge, vous pouvez appliquer des conseils vous permettant de vous débarrasser rapidement et efficacement de cet état pathologique.

Débarrassez-vous de l'état spasmodique de l'aide de la gorge:

  • Assurer au patient un repos complet et un apport suffisant d'air frais dans la pièce.
  • L'utilisation d'ammoniac.
  • Offre de boire un verre d'eau.

Dans ce cas, si ces méthodes n'aboutissent pas au résultat souhaité, vous devez retenir légèrement votre souffle ou demander à quelqu'un de faire des applaudissements lâches sur le dos. Une autre méthode pour éliminer les spasmes dans la gorge consiste à provoquer artificiellement une attaque de vomissements et à prendre un bain chaud avec une attaque prolongée.

Dans le cas où la cause du développement d'une affection spasmodique de la gorge est un os coincé, une intervention chirurgicale sera probablement nécessaire dans ce cas.

En raison de la fréquence des crises convulsives dans le pharynx et le larynx, vous devriez faire appel à un spécialiste, car cette affection peut souvent être provoquée par une maladie dangereuse.

Dans le cas où le développement d'un spasme de gorge se produit en raison d'une névrose, les principales méthodes de traitement dans ce cas sont les suivantes:

  1. Psychothérapie.
  2. Traitement médicamenteux avec l'utilisation de: antidépresseurs et tranquillisants.

Vous trouverez plus d'informations sur les crampes respiratoires dans la vidéo.

Dans le cas où un spasme de la gorge et une crise d'asphyxie se développent à la suite d'un œdème allergique, le plus souvent, les médecins prescrivent un traitement avec l'utilisation de médicaments tels que:

La condition spasmodique de la gorge, qui s'accompagne d'une crise d'asphyxie, peut être un signe d'asthme. Dans ce cas, le traitement consiste à prendre des médicaments pour normaliser les bronches.

Le plus souvent utilisé à ces fins:

Prévention de la pathologie

Afin de prévenir le développement de spasmodiques graves de la gorge, il est recommandé de prendre certaines mesures préventives:

  • En mode jour, il est nécessaire d'allouer de l'espace pour les procédures de relaxation.
  • Devrait être correctement organisé alternance de travail et de loisirs.
  • Il est nécessaire de dormir au moins 8 heures par jour.
  • La principale garantie de santé est une nutrition adéquate et complète.
  • Ne pas oublier un mode de vie sain et se promener au grand air.

Les spasmes de la gorge et du larynx constituent un état pathologique désagréable et dangereux du corps humain, pouvant dans certains cas entraîner la mort du patient. C’est pour cette raison qu’il est important, lorsque vous observez les premiers signes de pathologie, de faire appel à des spécialistes pour éviter le développement de complications graves.

Remarqué une erreur? Sélectionnez-le et appuyez sur Ctrl + Entrée pour nous le dire.

Pourquoi y a-t-il un spasme dans la gorge et à quel point cette condition est-elle dangereuse?

Symptômes majeurs et concomitants

Les spasmes dans la gorge peuvent se manifester sous la forme des principaux symptômes suivants:

  1. Respiration altérée Le degré peut aller d'une légère difficulté à respirer (essoufflement inspiratoire) à une sensation d'étouffement. L'inhalation d'air est accompagnée de bruits, parfois d'un léger sifflement et d'une toux aboyante (chez un enfant).
  2. La sensation d'une bosse, un corps étranger dans la gorge. Le patient ne parvient pas à se débarrasser rapidement de lui, n’aide pas toujours à recevoir de l’eau. Les crampes dans la gorge peuvent être plus graves lors de la déglutition.
  3. Syndrome de douleur En raison de la tension pathologique des muscles du cou. Avec une légère pression sur la gorge, le spasme et la douleur peuvent augmenter.

Symptômes supplémentaires possibles:

  • Décoloration de la peau (pâleur, cyanose due au manque d'air).
  • Sueur froide
  • Anxiété, peur.
  • Mal de tête
  • Perte de conscience
  • L'apparition de mousse de la bouche.
  • Crampe

Tous ces signes peuvent apparaître ensemble et séparément. L'intensité des manifestations, la combinaison des symptômes dépendent directement de la cause du spasme. Parfois, les plaintes peuvent être tellement prononcées que le patient a besoin d'une aide d'urgence.

Crampes alimentaires

L'utilisation de certains aliments provoque une forte contraction des muscles du pharynx et de l'œsophage. Un gros morceau de nourriture solide et sèche peut causer des spasmes dans la gorge. L'ingestion accidentelle d'os pointus entraîne également une altération de la perméabilité de l'œsophage.

Les erreurs nutritionnelles jouent un rôle médiateur dans la maladie de reflux: l'utilisation d'aliments épicés et gras est un facteur d'augmentation de l'acidité du suc gastrique. Chez un patient atteint de cette maladie, l'acide chlorhydrique est partiellement injecté dans l'œsophage. Le contenu de l'estomac irrite les parois du corps et provoque leur forte réduction, ce qui donne l'impression d'une sensation de grosseur au moment d'avaler. Comment supprimer les crampes désagréables dans la gorge avec l'oesophagite par reflux, décide un gastro-entérologue.

Pathologie endocrinienne

La sensation de pincement de la gorge et de manque d'air est parfois causée par la pathologie de la glande thyroïde. Cela est dû à la croissance pathologique du tissu d'organe - goitre. La gorge est comprimée avec une maladie modérée à grave. Alors la douleur peut rejoindre.

De forts spasmes musculaires dans la gorge sont également provoqués par une lésion parathyroïdienne. La réduction du niveau de l'hormone parathyroïdienne entraîne un manque prononcé de calcium, un excès de phosphates dans le sang. Un tel déséquilibre dans le corps - la cause de convulsions douloureuses. La douleur couvre presque tous les groupes musculaires, y compris l'œsophage.

Psychoneurologie

Un certain nombre de maladies mentales se manifestent par un sentiment de suffocation, une boule dans la gorge. Les plaintes, en règle générale, sont émotionnellement exprimées chez les patients: elles peuvent indiquer une douleur, un sentiment de peur de la mort, une incapacité à avaler des aliments et à respirer. Le moindre irritant peut provoquer une dépression nerveuse. Les résultats d'un examen objectif indiquent l'absence de modifications pathologiques prononcées de la part du corps. Le spasme nerveux dans une gorge en bonne santé se produit avec la névrose, la dépression.

Laryngisme

C'est une forte contraction involontaire des muscles du larynx. Le degré de spasme varie d’un léger manque d’air à un étouffement. La forme sévère du symptôme s'accompagne de la fermeture complète de la glotte et fait référence à des conditions mettant la vie en danger. En raison des caractéristiques anatomiques, des crampes de la gorge similaires se produisent plus souvent chez les enfants de moins de 3 ans que chez les adultes.

Causes:

  • La progression rapide des maladies ORL, par exemple la laryngite.
  • Contact avec des allergènes ou inhalation de substances irritantes.
  • Manque prononcé de calcium, de vitamine D (à risque pour les enfants souffrant de rachitisme).

Manifestations:

  • difficulté à respirer, accompagnée de bruit et de sifflement;
  • propension à une transition rapide vers l'asphyxie;
  • enrouement.

Le tableau clinique classique du laryngospasme chez les enfants est plus lumineux que chez les adultes: les spasmes dans la gorge provoquent également une toux aboyante et sifflante.

Diagnostics

La recherche de la pathologie qui a provoqué le syndrome est difficile. Cela est dû au spasme polyétiologique (multi-causatif) de la gorge. Que faire en cas de plainte, déterminera correctement le médecin traitant. Le premier médecin à aborder le problème est le thérapeute. Compte tenu de la localisation de la plainte, le patient doit être examiné par un oto-rhino-laryngologiste. Si nécessaire, des consultations sont organisées oncologue, gastro-entérologue, autres spécialistes.

S'il n'y a aucun signe de pathologie physique persistante, la recherche de diagnostic commence par l'exclusion des causes externes pouvant provoquer un spasme de la gorge et ses symptômes associés. Par exemple, le médecin peut demander si le patient est allergique à une substance ou si le stress ne précède pas un spasme de la gorge.

Méthodes de recherche fondamentales:

  1. Pharyngoscopie. La recherche de la cause commence par un examen direct du pharynx à la spatule.
  2. Tests sanguins de laboratoire. Aide à identifier les signes communs d'inflammation. Si une tumeur est suspectée, les marqueurs tumoraux sont contrôlés. Dans certains cas, les hormones sont examinées.
  3. Laryngoscopie. Outil de diagnostic instrumental permettant d’évaluer l’état général de la muqueuse laryngée, la glotte.
  4. EGD (fibroesophagogastroduodenoscopy). Méthode visant à trouver la cause d'une pathologie le long du tube digestif.
  5. Échographie. Utilisé pour exclure les maladies de la thyroïde.

La liste des études est complétée lors de la recherche de diagnostic pour déterminer la raison pour laquelle le patient souffre de spasmes musculaires dans la gorge.

Traitement

Que devez-vous faire en cas de spasme aigu de la gorge? Tout d’abord, vous ne devriez pas vous laisser aller à la panique.

Mesures:

  • Fournir de l'air frais en ouvrant la fenêtre.
  • Donnez de l'eau à température ambiante. Un liquide chaud ou trop froid peut aggraver la situation.
  • Desserrez les vêtements serrés, enlevez la cravate et le col de chemise en débouton.
  • Si un spasme du muscle lisse dans la gorge est déclenché par l'inhalation d'irritants, arrêtez immédiatement leur flux ou emmenez le patient dans un endroit sûr.
  • Il est commode de poser le patient.

Dans certains cas, une provocation artificielle de vomissements peut aider. Par exemple, il est efficace lorsque vous avalez un aliment trop gros qui n’est pas capable de se déplacer plus loin dans l’œsophage. Si un os est coincé dans la gorge, le chirurgien peut avoir besoin de son aide pour le retirer.

Le traitement de base dépend du facteur qui a provoqué le spasme de la gorge. Par conséquent, il existe de nombreuses façons de traiter un symptôme.

  1. Une attaque allergique est stoppée à l'aide d'antihistaminiques, par exemple, Suprastin.
  2. Si les crises d'asthme sont dues à l'asthme, des bronchodilatateurs sont prescrits. Berodual sous forme d'inhalation a un effet rapide.
  3. Lorsque pathologie endocrinienne prescrit des hormones. Résection possible de la glande thyroïde envahie.
  4. Les troubles psychosomatiques peuvent être corrigés à l'aide d'antidépresseurs, de tranquillisants. Il y a beaucoup de préparations de ces groupes, tous diffèrent par leur mécanisme d'action. Le psychiatre lui-même décide comment soulager un spasme dans la gorge avec névrose, dépression.
  5. Les tumeurs qui compriment les organes du cou doivent être enlevées par voie chirurgicale. Pour les tumeurs malignes, le traitement est complété par une radiothérapie et une chimiothérapie.
  6. Les médicaments pour les maladies infectieuses sont sélectionnés en fonction de l'agent pathogène. Ce peut être des antibiotiques, des antiviraux.
  7. Un spasme de l'œsophage dans l'œsophagite par reflux aide à éliminer les médicaments qui réduisent l'acidité du suc gastrique. Des inhibiteurs de la pompe à protons sont utilisés (oméprazole, Pariet).

Prévention

Pour éviter des symptômes tels que spasmes dans la gorge, douleur et suffocation, il est recommandé:

  • Respect du régime de travail et de repos.
  • Éviter les situations stressantes.
  • Une bonne nutrition, l'utilisation d'aliments suffisamment écrasés, une mastication complète.
  • Absence de contact avec les allergènes déjà connus.
  • Traitement en temps opportun des maladies concomitantes.

Si un patient a étudié de nombreuses sources d’information et sait théoriquement comment se débarrasser d’un spasme de la gorge, cela n’élimine pas le besoin de soins médicaux qualifiés. Au mieux, l'automédication illettrée entraînera une perte de temps, au pire, elle sera la cause du décès. Seul le médecin déterminera correctement comment traiter un spasme dans la gorge du patient. Le traitement dépend de la cause de cette affection, et il y en a beaucoup.

Spasme d'anneau musculaire pharyngien

Les contractions spasmodiques des muscles du larynx se produisent brusquement et provoquent souvent une panique. Il est très difficile de respirer pendant une attaque, et si vous succombez également à la peur, vous risquez de mourir de suffocation. Ceux qui ont connu à plusieurs reprises de tels états nous disent que cela ressemble à une masse qui bloque l'accès à l'air. Quelles sont les causes des spasmes dans la gorge et comment se comporter si cela se produit?

Causes des spasmes dans la gorge

Les facteurs qui déclenchent les contractions des muscles du pharynx varient du physique au psychologique. Le patient peut souffrir d'une maladie grave ou simplement être pris en otage par des attaques de panique fréquentes et répétées. Les causes de spasmes dans la gorge sont les suivantes:

  1. L'asthme ou une réaction allergique grave conduit souvent à une contraction spasmodique des muscles de la gorge. Dans le premier cas, les crises sont constamment répétées et dans le second cas, un tel phénomène peut être une réaction inattendue au contact avec l'agent pathogène.
  2. Abcès des amygdales. Avec cette maladie, la personne ressent une douleur spasmodique paroxystique dans la gorge, qui disparaît après la guérison.
  3. Inflammation du nerf trijumeau. Cette maladie s'accompagne de la fermeture des muscles de la mâchoire et du larynx, ce qui provoque une sensation de pression dans la région de l'anneau pharyngé.
  4. Les spasmes dans la gorge et la suffocation peuvent être le résultat de lésions au système nerveux central. Accident vasculaire cérébral, encéphalopathie et autres maladies graves conduisent souvent à la défaite du nerf glossopharyngé. Il en résulte des spasmes, le patient s'étouffe constamment avec de la salive, tousse, avale de l'air et les étouffe.
  5. Maladies gastro-intestinales. L'œsophagite est l'un des phénomènes provoquant un spasme du larynx. La nourriture revient de l'estomac avec l'acide chlorhydrique, mais l'œsophage n'est pas adapté à l'environnement acide. Les muscles de l'anneau pharyngé se contractent et le protègent. Cela est dû à la faiblesse du sphincter entre l'estomac et l'œsophage.
  6. Maladies de la glande thyroïde. Le corps élargi appuie sur les parois du larynx, ce qui entraîne leur spasme et leur difficulté à respirer. En outre, l'oncologie peut également provoquer une telle réaction.
  7. Névrose et états obsessifs, tels que dystonie végétative, dépression et autres troubles mentaux, accompagnés d'épisodes de peur et de panique.

Quoi d'autre peut causer un spasme

Mais ce ne sont pas toutes les raisons pour lesquelles ils sont essoufflés dans la gorge. L'un des facteurs contribuant à la formation de ce phénomène est l'eau de source. Quiconque se baignait une fois dans un étang froid pouvait se sentir «plongé dans l'eau». Mais ce n'est pas juste un sentiment. Quand même une petite quantité de liquide pénètre dans le nasopharynx, les sections des voies aériennes supérieures bloquent immédiatement son accès. Cela provoque un spasme des cordes vocales, entraînant un arrêt cardiaque. C'est ce qu'on appelle "la noyade à sec", une personne meurt sans s'étouffer. En eau chaude (plus de 20 ° C), cela ne peut pas arriver.

De plus, la cause des contractions spasmodiques du larynx peut être un corps étranger qui y est tombé, par exemple un os de poisson. Dans certains cas, il est impossible de se passer de soins médicaux, puisqu'un objet étranger coincé dans la gorge provoque une irritation des fibres nerveuses et provoque une gêne. Ces facteurs fonctionnels ne peuvent pas être attribués à une pathologie. Cependant, dans certains cas, non seulement des os, mais aussi des fragments de coquilles de moules ou des objets tranchants, s’ils étaient avalés, se déplaçaient plus loin dans l’œsophage et l’estomac, endommageant les parois de ces organes.

Il faut ajouter que l'ingestion d'aliments ou de médicaments peut être accompagnée du sentiment qu'ils ne se sont pas déplacés plus loin dans l'œsophage et sont coincés dans le larynx. Bien sûr, cela n’est pas possible et les produits sont transportés immédiatement après une gorgée.

Cela est dû à la réduction de la production de salive: les fibres nerveuses de l'anneau pharyngé sont endommagées et il existe un spasme léger mais durable dans la gorge pendant la déglutition, qui peut durer plusieurs heures.

Si vous ressentez souvent un pincement du larynx et ressentez un essoufflement, et non des symptômes ponctuels, consultez immédiatement un médecin et identifiez la cause de sa manifestation.

Laryngisme

Le plus souvent, la cause principale des spasmes musculaires du larynx est le laryngisme. Il s'agit d'une contraction soudaine de l'anneau pharyngien, dans laquelle le souffle est perdu et le souffle est très difficile à faire. Qu'est-ce qui mène à ce phénomène?

Chez les enfants

L'attaque du laryngospasme est observée chez les enfants âgés de six mois à 5 ans. Cela se produit généralement en raison des maladies et affections suivantes:

  • infections respiratoires aiguës: maux de gorge, scarlatine, coqueluche, etc.
  • allergie aux médicaments, aux aliments, réactions aux émissions;
  • avec un manque de calcium et de vitamine D.

Un spasme dans la gorge d'un enfant se produit lors d'un grand rire ou d'une grande frayeur, mais le plus souvent, ce phénomène est provoqué par une toux paroxystique. La respiration devient intermittente et sifflante, et le bébé peut éclater en sanglots de peur.

Un léger spasme dans la gorge et la toux disparaît en quelques minutes, mais il existe des précédents qui aboutissent à la mort. D'une manière ou d'une autre, même si cela est arrivé à l'enfant une fois et qu'il est décédé rapidement, c'est aussi une raison pour consulter un médecin.

Chez les adultes

Les adultes sont également soumis à ce phénomène. Les spasmes de la gorge sont une réaction protectrice du corps contre les effets d'un allergène puissant ou de substances volatiles nocives. À travers le laryngisme, le corps tente de se protéger de l'agent responsable de l'intoxication. Les affections les plus graves sont l’œdème de Quincke et l’anaphylaxie. Dans de tels cas, le spasme peut entraîner la suffocation et la mort.

En fait, comprendre ce qui a provoqué une telle réaction n’est pas du tout difficile. Il apparaît immédiatement après le contact avec l'agent pathogène. Des arômes floraux, des émissions d'usine ou des substances toxiques à forte odeur chimique peuvent, avec une intolérance individuelle ou une inhalation en grande quantité, provoquer un spasme de la gorge. En plus de la "masse" dans le pharynx, les patients se plaignent des symptômes suivants du spasme laryngé chez l'adulte:

  • phénomènes catarrhales sous forme de rhinite et gonflement des voies nasales;
  • tousser et éternuer;
  • maux de gorge;
  • larmoiement, douleur coupante dans les yeux.

Si l'agent pathogène est identifié et éliminé et que les spasmes ne se reproduisent pas, la visite chez le médecin peut être différée. Si les symptômes ne disparaissent pas et que les crises se reproduisent, s'aggravent et s'accompagnent d'un essoufflement grave et d'une constriction du larynx, vous devriez alors consulter immédiatement un spécialiste.

Diagnostics

Dans la plupart des cas, la personne est incapable de déterminer pourquoi elle s’inquiète des malaises et des crampes dans la gorge. Comme mentionné ci-dessus, les raisons de ce phénomène sont plus que suffisantes, de sorte que leur véritable étiologie ne peut être identifiée qu'à l'aide de diagnostics spéciaux:

  1. Si une maladie de la thyroïde est suspectée, une échographie est effectuée et un test sanguin est effectué pour les hormones.
  2. Dans les maladies infectieuses des amygdales, un écouvillon est prélevé sur le pharynx et une pharyngoscopie est réalisée.
  3. Lorsqu'un corps étranger pénètre dans le pharynx, il est souvent impossible de se passer d'une intervention chirurgicale.
  4. L'imagerie par résonance magnétique et l'examen électromagnétique des vaisseaux du cou permettent de détecter une tumeur.
  5. Une pathologie gastro-entérologique, telle que l'œsophagite par reflux, peut être déterminée par endoscopie ou par examen radiologique.

Après avoir trouvé la cause, le médecin responsable de la maladie identifiée prescrit le traitement approprié. Cependant, il arrive qu'une personne ait réussi tous les examens ci-dessus, mais rien n'a été trouvé. Le patient est en parfaite santé, mais malgré cela, les spasmes laryngés reviennent encore et encore. Tout cela à cause du facteur psychogène, ce qui n'est pas rare.

Facteur psychogène

Pour beaucoup, ce n'est pas un secret et quelqu'un a même ressenti ce sentiment de manque d'air au cours d'une émotion forte. De plus, un tel sentiment apparaît, pas seulement lorsqu'une personne éprouve des émotions positives. La peur, l'état de choc et le stress sont parfois accompagnés d'un spasme de la gorge. Pourquoi est-ce que cela se passe?

Dans notre corps, l'adrénaline est produite par les glandes surrénales et, lors de l'effroi ou de l'excitation, elle est libérée, ce qui accélère le rythme cardiaque. Cependant, lorsqu'un stress se succède, il en résulte une névrose et, par conséquent, une libération incontrôlée de cette hormone. Tout cela dépend du degré d'émotivité de l'individu, et même le facteur héréditaire joue un rôle important.

Symptômes associés

La personne ne comprend pas immédiatement ce qui lui arrive, car le choc est derrière et elle n'associe pas de spasme dans la gorge et une grosseur qui empêche de respirer pleinement, avec une dépression nerveuse. Souvent, pendant une attaque, vous pouvez observer de nombreux autres symptômes, par exemple:

  • une forte augmentation ou, à l'inverse, une diminution de la pression artérielle;
  • problèmes de selles (constipation ou diarrhée);
  • refus de manger par peur de s'étouffer;
  • troubles du sommeil, léthargie et somnolence;
  • apathie et hypocondrie;
  • tension nerveuse constante et peur de la mort;
  • tachycardie et pulsation dans la région du plexus solaire;
  • maux de tête et vertiges;
  • spasmes de l'hébergement et déficience visuelle temporaire;
  • rougeur du visage et transpiration lors d'une attaque;
  • fièvre légère et si vous la mesurez dans les deux cavités axillaires, les indicateurs seront très différents l'un de l'autre (par exemple, 36,2 et 37,5);
  • triangle nasolabial pâle;
  • poches asymétriques sous les yeux;
  • tremblement de la main.

Diagnostics

En règle générale, de telles réactions surviennent pour la première fois chez les jeunes de moins de 25 ans ayant un physique asthénique. Le patient s'empresse immédiatement de passer en revue tous les examens possibles, puis il s'avère qu'il n'est pas du tout malade et que, dans la ligne du diagnostic, se trouve la fameuse dystonie vasculaire. Le fait est qu’à ce jour, les médecins ne peuvent pas expliquer l’origine des troubles respiratoires et de la déglutition de la «motte» nerveuse dans la gorge et d’autres symptômes associés.

Des psychiatres expérimentés affirment que le corps s'éloigne ainsi du stress vécu, par exemple après avoir perdu un être cher. C’est ainsi que se manifeste la dépression prolongée habituelle - résultat d’une longue suppression des émotions négatives qui cherchent une issue de cette façon. Ces processus sont réversibles, mais la névrose expérimentée se rappelle tout au long de la vie. Les attaques peuvent se produire lorsque le temps change, revivre le stress, la fatigue.

Thérapie

Le rétablissement survient quand une personne se rend compte qu'elle n'a pas de maladie grave et met fin à sa peur lors d'une attaque. Pour revenir à la normale, les spasmes de la gorge et les attaques de panique ont cessé, il faut du temps et une compréhension de la situation. Un conseil pratique peut donc être considéré comme un changement d’environnement, de mode de vie, de passion pour toute activité.

En outre, en cas de névrose, il n’est pas gênant de lire des ouvrages à ce sujet. Ainsi, le psychothérapeute russe Andrei Kurpatov a rédigé de nombreux ouvrages sur ce sujet, notamment «Remedy for Fear» et «Dystonia végétovasculaire», dans lesquels il décrit l’étiologie psychogène des spasmes laryngés. Une contraction du muscle spastique mortel dans la névrose n'a pas été observée dans la pratique médicale.

Les attaques de panique ou les crises sympatho-surrénaliennes ne durent que quelques minutes et vous vous sentez ensuite normal. Habituellement, on prescrit au patient un traitement par des tranquillisants, des sédatifs et des vitamines pour renforcer le système nerveux, par exemple, le gidazépam, le sedasen et le magnésium B6. Si des maux de tête et des sauts de tension artérielle sont observés, un traitement de massage des services cervicaux et thoraciques, ainsi que le médicament Tonginal, sont prescrits.

Premiers secours en cas de spasme du larynx

Pour traiter le phénomène de contraction spasmodique des muscles du larynx, vous devez connaître la nature de son apparence. Cependant, lorsqu'une personne commence soudainement à étouffer, il n'y a certainement pas de temps pour le diagnostic, et avant l'arrivée de l'ambulance, il est nécessaire d'arrêter l'attaque et de sauver des vies:

  1. D'abord il faut mettre l'étouffement dans une position confortable, c'est mieux du côté droit, pour qu'il ne s'étouffe pas avec la salive.
  2. Après cela, la pièce doit être bien ventilée, en particulier si elle contient des plantes d'intérieur ou des produits chimiques en train de s'évaporer qui pourraient provoquer une réaction allergique. L'afflux d'air frais contribuera à atténuer l'attaque jusqu'à l'arrivée d'une ambulance.
  3. Si le patient a perdu connaissance, il est impératif de vérifier si la langue a bloqué les voies respiratoires et de le laisser sentir l'odeur d'ammoniac.
  4. Un spasme de la gorge disparaîtra plus rapidement si vous tapotez le patient dans le dos.
  5. De plus, vous devez vous assurer que les gens ne paniquent pas et essayer de respirer plus lentement et plus uniformément en retenant l'air.
  6. Il est parfois possible d’empêcher l’arrêt de la crise en libérant du vomi artificiel. Lorsqu'il ne résout pas le spasme dans la gorge et que l'attaque continue de s'intensifier, vous devez proposer à la personne de prendre un bain chaud.

N'oubliez pas que l'attaque d'étouffement peut survenir en cas de maladie grave. Par conséquent, si ce n'est pas la première fois, une personne devrait avoir un médicament pour arrêter le spasme. Par exemple, s'il s'agit d'asthme, le patient dans ce cas a toujours un inhalateur avec lui. S'il s'agit d'une attaque de panique, il est alors nécessaire de lui donner un tranquillisant.

Traitement

Le traitement des affections sévères commence par la réanimation et c'est seulement à ce moment-là que la cause de la suffocation est détectée. En règle générale, il s’agit d’une asphyxie et d’un angioedème causés par une forte réaction allergique individuelle.

Les spasmes du larynx dus à l'ingestion d'un corps étranger et à l'élimination de l'œsophagite nécessitent souvent une intervention chirurgicale. Les infections respiratoires et les abcès des amygdales sont traités avec des antibiotiques. Les problèmes de glande thyroïde et la présence de tumeurs impliquent une hormonothérapie et une chimiothérapie. Dans chaque cas, l'approche sera individuelle.

Les spasmes dans la gorge peuvent se produire pour un certain nombre de raisons très diverses et totalement indépendantes. Il peut s'agir de maladies ORL, de maladies gastro-entérologiques, d'oncologie, de maladies de la thyroïde et même de troubles nerveux. Quoi qu’il en soit, c’est arrivé une fois ou, de temps en temps, on ressent des contractions spasmodiques de l’anneau pharyngé - c’est une raison sérieuse de penser à votre santé.

Causes des spasmes dans la gorge

Un des rares, mais en même temps, des désordres dangereux du larynx sont des spasmes dans la gorge. Les raisons de cette violation ne sont pas toujours claires. Ainsi, les personnes qui ont eu des spasmes dans la gorge appellent cet état soudain, sans cause. Il devient difficile pour une personne de respirer, il est presque incapable de parler. Souvent, de telles attaques se produisent au milieu de la nuit. Sans surprise, cela provoque la peur et parfois la panique.

Contenu de l'article

Quel est le danger d'un spasme dans la gorge? Quelles sont les causes de ce phénomène? Une personne a-t-elle besoin d'un traitement si elle a parfois des crampes? Nous allons parler de tout cela dans cet article.

Qu'est-ce qu'un spasme?

Un spasme, ou crampe, est une contraction musculaire aiguë, douloureuse et involontaire. Beaucoup de gens connaissent les crampes des membres - les muscles des jambes ou des bras. Quant aux spasmes de la gorge, ils sont beaucoup moins fréquents. Les crampes peuvent affecter les muscles du cou, ainsi que les cordes vocales (qui sont aussi essentiellement des faisceaux musculaires).

Un spasme des muscles du larynx, y compris les cordes vocales, est appelé laryngospasme.

Lorsque les cordes vocales sont fortement réduites, elles bloquent le larynx, bloquant le flux d'air. En conséquence, une personne ne peut ni inspirer ni expirer. Il est également impossible de parler dans cet état, car les cordes vocales "n'obéissent pas" - ne réagissent tout simplement pas aux signaux nerveux provenant du cerveau.

Heureusement, dans la plupart des cas, le laryngospasme ne dure pas plus d'une minute. Lorsque les cordes vocales se relâchent, la lumière du larynx se dilate et l’air commence à s’écouler. Quand une personne respire enfin le premier souffle après le laryngisme, un stridor se produit - respiration bruyante. La raison de stridor est que les cordes vocales ne sont pas complètement relâchées et que l'air traversant le larynx lors de la respiration se heurte à eux comme un obstacle et les fait vibrer. En quelques minutes, les cordes vocales se relâchent et la respiration de la personne est rétablie.

Le laryngisme peut survenir chez une personne de tout âge, mais le plus souvent chez des enfants de moins de 2 ans.

Les symptômes

Les personnes qui ont rencontré le laryngospasme pour la première fois vivent une expérience vraiment terrifiante. Lors d'une attaque, la respiration est bloquée, il semble à une personne qu'il est sur le point de suffoquer. L'incapacité de dire quelque chose ne fait qu'aggraver la frayeur. Mais comment comprendre qu'il s'agit exactement d'un laryngospasme?

Au cours d'un spasme des muscles du larynx, une personne remarque les symptômes suivants:

  • douleur à la poitrine et à la gorge;
  • incapacité à avaler et à parler;
  • sensation de coma dans la gorge;
  • difficulté à respirer;
  • sueurs froides;
  • au stade terminal de l'attaque - respiration bruyante (stridor), qui se normalise progressivement.

Dans les cas graves, les spasmes du larynx sont accompagnés de crampes dans les muscles du corps, de la formation d'écume de la bouche, d'un visage bleu et d'une perte de conscience. Le laryngospasme sévère peut entraîner la mort.

Causes du laryngospasme

Il est évident que les spasmes dans la gorge d'une personne en bonne santé ne doivent pas apparaître. Pourquoi certaines personnes ont-elles des muscles laryngés incontrôlables? Les raisons peuvent être nombreuses. Dans tous les cas, le laryngisme est toujours une conséquence de problèmes de santé systémiques.

Le laryngospasme n'est pas une maladie distincte, mais un symptôme, une partie du tableau clinique d'une certaine pathologie systémique évoluant chez un patient. L'apparition de spasmes est un signe que quelque chose ne se passe pas dans le corps comme il se doit. Parmi les processus pathologiques courants dans lesquels les patients se plaignent de spasmes récurrents dans la gorge, on peut identifier les suivants:

  1. Reflux gastro-oesophagien - la frappe inverse de la masse de nourriture de l'estomac dans l'œsophage. La cause du reflux est la faiblesse des muscles du sphincter situés entre l'œsophage et l'estomac. Le reflux peut survenir chez une personne en bonne santé, surtout en cas de suralimentation. Chez les nourrissons, on observe un reflux physiologique. Bien que de rares épisodes de reflux ne menacent pas la santé humaine, l'ingestion régulière d'aliments imbibés de suc gastrique dans l'œsophage peut provoquer une inflammation. Si le suc gastrique atteint le larynx, le spasme musculaire se produit immédiatement - laryngisme.
  2. Maladies infectieuses des voies respiratoires supérieures et inférieures, y compris le larynx (laryngite), en particulier chronique, bronchite, pneumonie, tuberculose, etc.
  3. Tétanie - une maladie caractérisée par des accès périodiques de spasmes de différents muscles. La cause de la tétanie est un manque de calcium, qui peut être dû à une carence en vitamine D. Dans le cas de la tétanie, le patient est inquiet non seulement des spasmes des cordes vocales, mais également des autres muscles - bras, jambes, paupières, etc.
  4. La carence en oligo-éléments - magnésium, potassium, sodium.
  5. Hypersensibilisation du corps - sensibilité accrue à certaines substances. L'hypersensibilisation est à la base des réactions allergiques et de l'asthme. Dans ce cas, une attaque de laryngospasme provoque l'inhalation / la consommation d'un irritant ou d'un allergène.
  6. Pathologies de la thyroïde - goitre, kystes, etc. De telles tumeurs peuvent comprimer le nerf vague innervant les muscles du larynx. En conséquence, des spasmes laryngés peuvent se développer, ainsi que des parésies et autres troubles.
  7. Les tumeurs oncologiques et non malignes du cou peuvent également comprimer le nerf vague et perturber son fonctionnement.
  8. Les maladies neurologiques, ainsi que les troubles mentaux, le stress, les attaques de panique (des causes psychogéniques du laryngisme sont possibles).
  9. Toxicose de la grossesse.
  10. La spasmophilie (tétanie infantile) est une maladie qui se développe chez les enfants de moins de 2 ans souffrant de rachitisme.

L'attaque du laryngospasme se produit dans certaines conditions. Les spasmes provocateurs peuvent être:

  • inhalation de poussières, air pollué, allergènes;
  • l'utilisation de sprays pour la gorge et le nez (principalement pour les nourrissons);
  • maculage des amygdales;
  • forte peur et chez les enfants - autres émotions vives, accompagnées de rires, de pleurs, de pleurs, etc.
  • inhalation d'air froid;
  • avaler des liquides très froids.

De plus, le laryngospasme peut être une complication de l'intervention chirurgicale. Ainsi, l'anesthésie utilisée dans les opérations peut entraîner une réduction des cordes vocales, en particulier chez les enfants. Dans certains cas, le laryngospasme survient sans raison apparente, par exemple au milieu de la nuit, lorsque le patient dort paisiblement.

Comment traite-t-on le laryngospasme?

Le traitement du laryngospasme comprend 2 domaines principaux. Le premier consiste à arrêter le déclenchement d'une attaque et le second à traiter la maladie sous-jacente qui perturbe le fonctionnement normal du larynx.

Comment supprimer un spasme dans la gorge, s'il a déjà commencé? Tout d'abord, vous devez appeler une ambulance. Le patient doit essayer de se calmer, de s’asseoir. Il est nécessaire de respirer lentement, sans faire de fortes inspirations. Mieux vaut prendre l'air ou ouvrir une fenêtre. Vous pouvez pulvériser votre visage avec de l'eau. Parfois, une attaque supprime un léger picotement du cou ou un appel à un réflexe nauséeux (pression sur la racine de la langue). Si le spasme est associé à une réaction allergique, un antihistaminique doit être pris.

Si l'attaque ne disparaît pas d'elle-même, une assistance médicale sera nécessaire. Une injection de relaxants musculaires aidera à soulager les spasmes. On utilise également 0,5% de bromure de potassium, ce qui réduit la transmission de l'influx nerveux.

Après la première crise de laryngisme, il est nécessaire de consulter un médecin et de subir un examen complet du corps.

Il est recommandé de subir une laryngoscopie, de subir un test sanguin de calcium, de magnésium et de sodium, de procéder à une échographie de la glande thyroïde, à un examen du tractus gastro-intestinal. Après ce traitement est prescrit, qui dépend du type de maladie sous-jacente.

Prévention

Est-il possible de réduire le risque de développer un laryngisme? Il s'avère que vous pouvez. Nous énumérons les principales mesures préventives:

  • limiter l'utilisation de jus de fruits concentrés, de café, d'aliments gras et d'autres aliments provoquant des brûlures d'estomac et le reflux;
  • ne pas trop manger, surtout avant le coucher (si l'estomac est plein, la probabilité de reflux est plus élevée);
  • refuser l'alcool et le tabac, ou du moins limiter l'utilisation de ces substances;
  • si vous êtes sujet aux brûlures d'estomac, dormez sur un oreiller haut;
  • consommez suffisamment de lait, de fromage cottage et d'autres aliments riches en calcium; Il est également important d'enrichir le régime alimentaire avec des œufs, du poisson gras, du foie - ces aliments contiennent de grandes quantités de vitamine D;
  • pratiquer des exercices de respiration.

Ainsi, la prévention de cette violation consiste à éviter les principaux provocateurs du spasme, ainsi qu’à maintenir un équilibre en oligo-éléments qui assurent une innervation normale des muscles. En outre, une attention particulière est accordée à la prévention des principales maladies dans lesquelles se développe le laryngospasme.

En Savoir Plus Sur Les Maux De Gorge

Comment se débarrasser des expectorations dans la gorge à la maison

Laryngite

Les mucosités s'accumulent-elles régulièrement dans la gorge? Un morceau de mucus empêche-t-il d'avaler et cause-t-il une gêne? Décharge transparente ou verdâtre est juste un symptôme.

Puis-je fumer pendant que je traite des maux de gorge?

Toux

Aujourd'hui, les problèmes liés aux méfaits et aux avantages du tabagisme sont abordés dans la littérature scientifique et sur des sites de divers domaines.