Principal / Nez qui coule

Amygdalite et comment la surmonter

Nez qui coule

Une augmentation de la température corporelle est un signe de la lutte du corps contre un agent pathogène étranger. L'amygdalite augmente lorsque vous essayez de vaincre:

  1. adénovirus, virus de la grippe, herpès;
  2. streptocoques, staphylocoques, chlamydia, pneumocoques.

En fonction des indicateurs, l'augmentation du degré du corps est divisée en:

  1. marque inférieure - moins de 35ºС;
  2. normal - 35-37ºС;
  3. faible teneur - 37-38ºС;
  4. fébrile - 38-39ºС;
  5. pyrétique - 39-41ºС;
  6. hyperpyrétique - plus de 41ºС.

À cet égard, il existe les conditions de patient suivantes:

  1. hypothermie - lorsque la colonne de mercure tombe en dessous de 35 ° C;
  2. état normal - quand il est dans 35-37 ºС;
  3. hyperthermie - si le thermomètre dépasse la marque de 37ºС;
  4. fièvre - augmentation de plus de 38ºС.

La température corporelle varie en fonction de l'heure de la journée, de l'emploi et du moral de la personne. La note la plus basse peut être tôt le matin et la plus haute le soir.

Comment mesurer la température?

La température est mesurée avec un thermomètre à mercure, souvent dans l'aisselle. Il est préférable de mesurer le thermomètre électronique dans la bouche, sous la langue, mais l'utilisation d'un thermomètre moderne à "l'aisselle" peut être envisagée. En passant, le thermomètre électronique ne doit pas être retiré immédiatement après la première édition du signal sonore, mais attendez que la valeur sur le moniteur cesse de croître.

Pour mesurer correctement, procédez comme suit:

  1. De manière stable et confortable mettre un thermomètre.
  2. Étant donné le cadre de l'état normal, inclus dans les numéros du thermomètre, tirez des conclusions sur l'état de santé.
  3. Prenez un antipyrétique si le thermomètre indique une température supérieure à 38,6 ° C.

Combien fait la température dans l'angine?

Un mal de gorge commence par une augmentation du degré du corps et peut ne pas être accompagné de la température dès le 5ème jour de traitement lorsque le traitement est démarré à temps. Sa réduction est douce, progressive au début et continue en fonction de la période d'action de l'agent antipyrétique. Les travaux spéciaux devraient faire baisser les taux élevés d’amygdalite purulente, ils atteignent souvent les 40 ° C et ne répondent pas à la réception du paracétamol habituel. Dans ce cas, si la colonne de mercure ne tombe pas après une demi-heure - 40 minutes, mais que de plus en plus près atteint 40 ° C, vous devez appeler une ambulance.

Si la température ne revient pas à la normale dans les 7 jours, cela signifie que vous avez besoin de:

  1. demandez à votre médecin de poursuivre le traitement à l'hôpital s'il ne prend pas cette décision;
  2. changez l’antibiotique en série de céphalosporines, le plus souvent il s’agit d’injections de ceftriaxone

Amygdalite sans fièvre

Sans doute, il y a des cas où l'amygdalite passe sans température. Mais c'est un phénomène alarmant, indiquant l'incapacité du corps à combattre les microorganismes provocateurs de la maladie. Ceci est particulièrement typique chez les personnes atteintes du syndrome d'immunodéficience.

La température dans les amygdalites chroniques a tendance à être élevée pendant les périodes de rechute ou à augmenter légèrement, mais pendant longtemps, l’amygdalite chronique, accompagnée d’une fièvre légère, est caractérisée par une faiblesse constante et une fatigue rapide.

Antipyrétiques

Le paracétamol est prescrit pour une utilisation symptomatique, par exemple, pour soulager une douleur modérée à modérée ou pour abaisser la marque du thermomètre. Il existe pour chaque âge une forme de libération individuelle, confortable à utiliser, sous forme de comprimés, de gélules, de sirop et de suppositoires rectaux.

Une seule dose pour un adulte - 0,35-0,5 g, le maximum adulte, pour une réception sûre, vous pouvez boire 1,5 g de Paracétamol à la fois. Les enfants de 9 à 12 ans ont besoin de 2 g répartis en 3 ou 4 doses et un enfant de 3 à 6 ans ne doit pas dépasser la dose quotidienne de 1,5 g divisée en 3 fois par jour.

Il est préférable d'appliquer après la nourriture, en buvant une quantité confortable d'eau propre et non gazeuse.

Autres noms de pharmacie pour le paracétamol:

Qu'est-ce que la température pendant l'amygdalite

La température corporelle d'un malade atteint d'une amygdalite chronique peut être maintenue à 37 ° C pendant plusieurs mois. Cependant, il ne ressent aucun autre symptôme pathologique de la maladie. Une telle réaction de l'organisme dans l'évolution chronique d'une maladie infectieuse est due à la résistance des cellules du système immunitaire vis-à-vis des bactéries qui ont tendance à dépasser les tissus des amygdales et à la propagation du sang dans le corps de son porteur. L'amygdalite aiguë est différente en ce que la température monte à 38 degrés Celsius et plus. Tout dépend du type de germes qui a provoqué le développement de la maladie et de la capacité du corps à y résister.

Quelle est la température pour l'amygdalite et que signifie-t-elle?

L’augmentation de la température corporelle d’une personne atteinte d’une amygdalite aiguë ou chronique dépend de la rapidité avec laquelle la maladie se multiplie, ainsi que de la force de son système immunitaire. Il existe les types de température suivants en présence de cette maladie bactérienne.

Normal 37,0 - 37,2

La forme chronique de cette maladie se caractérise par le développement lent du processus inflammatoire dans les amygdales. Lorsque les bactéries progressent dans leur développement, elles affectent tous les nouveaux tissus des glandes, mais le foyer de l’infection n’est pas assez étendu pour causer une maladie grave au patient. Par conséquent, dans de tels cas, la température atteint des indicateurs ne dépassant pas 37,0-37,2 degrés Celsius. Parfois, une personne ne sent même pas qu’elle a chaud et continue de mener une vie normale.

Un tel état de métabolisme thermique du corps peut durer de quelques jours à 2-3 mois et ne disparaît qu'après que le corps a fait face à l'augmentation croissante de la population de microorganismes bactériens ou ait subi un traitement médical avec de puissants médicaments antibactériens. Sinon, l'état du processus inflammatoire dans les amygdales ne fera qu'empirer, le système immunitaire faiblira et, avec le temps, il y aura un risque d'exacerbation de la maladie.

Haut 38 - 39 et plus

Dans la forme aiguë de l’angine, la température corporelle est toujours élevée, elle augmente fortement et proportionnellement au taux de croissance du processus inflammatoire dans les amygdales. Dans la plupart des cas, la personne commence à ressentir une douleur intense à la gorge, les glandes enflent, rougissent et gonflent. Ensuite, il y a une fièvre et la température corporelle atteint 38-39 degrés Celsius. Les symptômes généraux ressemblent au tableau clinique de l'évolution de l'amygdalite bactérienne, mais seul le foyer de l'infection est localisé exclusivement dans les amygdales et les dépasse rarement.

La raison même de la chaleur intense est qu’une partie du cerveau appelée hypothalamus, responsable du contrôle de l’échange de chaleur du corps humain, reçoit des informations sur la croissance de la microflore bactérienne dans la gorge et envoie un signal signalant une augmentation de la température corporelle. Plus la fièvre est élevée, plus les agents pathogènes infectieux deviennent difficiles à diviser. En conséquence, les microbes se trouvent dans des conditions défavorables, ce qui exclut toute possibilité de développement stable.

Cela permet aux cellules du système immunitaire de gagner un avantage face aux bactéries et d'accélérer leur processus de destruction, car la chaleur du système immunitaire n'a pas d'effet pathologique. Le corps réussit donc en quelques jours à traduire le stade d'exacerbation de l'amygdalite en une forme chronique ou, si des mesures thérapeutiques adéquates sont prises, à se débarrasser complètement de cette maladie infectieuse.

Amygdalite: combien de jours la fièvre de bas grade reste-t-elle?

La durée de conservation de la température élevée dépend de la forme d'amygdalite diagnostiquée chez un patient donné. La température sous-fébrile dans le cas où le patient a cette maladie infectieuse persiste pendant la période suivante et est déclenchée par une amygdalite.

Chronique

La forme même de la maladie implique la présence d'une inflammation lente dans les amygdales, par conséquent, se poursuit lentement et sur une longue période de temps. En conséquence, la température corporelle sous-fébrile peut également persister plusieurs semaines à plusieurs mois. La fièvre de faible intensité n’est que rarement supérieure à 37,0-37,5 degrés Celsius, mais sa présence affecte tous les organes internes de la personne, perturbe le métabolisme stable des protéines et de l’eau, le patient perd beaucoup de poids. Dans de telles conditions, le système immunitaire est épuisé et d'autres maladies d'origine infectieuse associées peuvent survenir. Il est tout à fait possible de se débarrasser de la température sous-fébrile dans l'amygdalite chronique, mais il est nécessaire pour cela de traiter les amygdales enflammées et de réduire la population de microflore bactérienne.

Ostrom

Dans le cas où la forme aiguë de l'amygdalite se développe dans le corps du patient, la manifestation de la chaleur devient si aiguë qu'il est tout simplement impossible de ne pas la remarquer. Chez l'homme, la fièvre commence, la température du corps dépasse le subfebrile et atteint 39 degrés. Chez les patients confrontés à une invasion bactérienne de l'infection des amygdales telle que Staphylococcus aureus, la chaleur peut atteindre 40 degrés. Une telle température ne dure pas plus de 7 jours et l’état du patient se stabilise rapidement. Si le traitement médicamenteux avec l'utilisation d'antibactériens n'est pas commencé, l'exacerbation de l'amygdalite se manifestera à nouveau et le patient sera confronté aux mêmes problèmes.

Que faire avec de la fièvre chez les enfants et les adultes?

La chaleur chez les enfants et les adultes nécessite sans aucun doute un traitement, mais uniquement en cas d'urgence, lorsque sur un thermomètre les indicateurs atteignent 38 degrés Celsius et plus. C'est déjà une situation dangereuse, quand le corps d'un adulte et celui d'un enfant peuvent vraiment être en danger. Surtout si le patient a des maladies concomitantes du système cardiovasculaire. Si sur une période de temps prolongée, la température est maintenue à moins de 37 degrés. Bien sûr, cela n’a aucun sens de la renverser, car elle va chuter pendant un court instant, puis la chaleur va revenir. Dans ce cas, il est nécessaire de traiter les amygdales enflammées.

Pour ce faire, l’otolaryngologiste traitant établit un diagnostic de l’état de santé de la gorge en sélectionnant des frottis à la surface des glandes, détermine la composition de la microflore bactérienne de la gorge, puis sélectionne un médicament antibactérien qui sera réellement efficace dans un cas clinique particulier. Il est formellement interdit de boire ou d’injecter un antibiotique à la maison sans consulter un spécialiste.

Après que le médecin ait rédigé une ordonnance pour l'achat d'un médicament, il est nécessaire de suivre un traitement antibactérien et la température corporelle reviendra immédiatement à la normale, car la plupart des germes seront détruits, ce qui sera à l'origine de la température subfébrile du patient. Ces recommandations pour se débarrasser de la chaleur s'appliquent aussi bien aux adultes qu'aux enfants atteints d'amygdalite.

Des températures plus élevées, atteignant 38 degrés et plus, nécessitent l'utilisation urgente d'antipyrétiques. Surtout si nous parlons du corps d'un enfant sensible, alors que son système immunitaire est encore plutôt faible et que ses organes internes sont vulnérables sous l'influence de facteurs pathologiques, notamment de la chaleur. Dans ce cas, il est recommandé de prendre les médicaments suivants:

Ces médicaments sont excellents, comme pour le corps de l'enfant, et applicables aux adultes. L'essentiel est d'utiliser le bon dosage et de suivre les instructions du médecin traitant ou celles prescrites par le fabricant du médicament. En outre, nous ne devons pas oublier le traitement antibactérien conservateur, qui, comme dans l'amygdalite chronique, nécessite également un traitement urgent aux antibiotiques. Dans ce cas, la principale condition pour leur utilisation est la sélection du médicament, pour lequel l’infection n’a pas d’immunité naturelle. Sinon, il ne sera pas possible de se débarrasser de la température élevée et les microbes pathogènes poursuivront leur activité pathogène, détruisant les tissus épithéliaux des amygdales et provoquant simultanément une inflammation dans d'autres parties du corps.

Qu'advient-il si vous ne battez pas la température pendant l'amygdalite?

Dans le cas où une personne souffrant d'une amygdalite ignore la présence d'une température subfébrile et ne prend pas de mesures pour l'éliminer pendant une longue période, elle développe un certain nombre de complications pathologiques, à savoir:

  • rhumatismes du genou, des coudes et des vertèbres qui, selon le principe des liens, relient la colonne vertébrale en un tout (ce type de rhumatisme a la nature de l'origine, qui est associée exclusivement à une violation du métabolisme de la chaleur dans le corps du patient);
  • maladie cardiaque (sous l'influence de la chaleur chronique, les fibres musculaires du cœur s'usent, deviennent flasques, perdent leur élasticité et la personne développe rapidement la pathologie de cet organe vital);
  • glomérulonéphrite (l'apparition de cette maladie dépend directement du fait que le corps du patient est soumis à un stress dû à la température corporelle élevée et à une inflammation du tissu rénal);
  • la déshydratation (la fièvre chronique est souvent accompagnée d'une forte fièvre et d'une transpiration abondante, au cours de laquelle le patient perd une grande quantité d'humidité, source de vie).

Selon la durée de la fièvre, d'autres complications non moins dangereuses pour la santé peuvent exister.

Amygdalite 37

09 avril 20:26, 2011

Bonjour J'ai 27 ans, une amygdalite chronique. Tout le temps, la température est de 37, et cela rend la maladie très souvent, juste un peu grave tout de suite! Comment tout a commencé: il y a un an, j'étais malade, probablement une sorte de maladie virale. La température atteignait 37,5 ° C, un battement de coeur, un essoufflement, un mal de gorge. Elle a été traitée avec des antibiotiques, mais la température est restée. Ensuite, ils ont trouvé des nodules dans la glande thyroïde. Je pensais que tout était à propos de la thyroïde, mais peut-être que la réaction à la thyroïde est l'opposé de l'amygdalite? Elle a reçu un traitement avec l'hormone thyroxine, la température a d'abord diminué, puis est redevenue 37,1 périodes et a parfois chuté à 36,6. En août, la mer est redevenue malade et a presque perdu la voix. Depuis l'été, les températures sont presque toujours de 37,1. Amygdalite chronique récemment découverte. J'ai passé le semis de la gorge, trouvé Staphylococcus 10 à 4 degrés. J'ai subi un traitement: j'ai rincé le chlorofillipt pendant 10 jours, suivi la procédure ovni 7 fois, puis j'ai bu du chloramphénicol pendant 5 jours et le médecin a administré 3 glandes. Après le lavage, le pus a disparu, mais au bout d'une semaine, un autre médecin l'a de nouveau remarqué. Avant le traitement, il n'y avait pas de température, mais au cours du traitement, il atteignait 37,2%. Je suis allé voir un autre médecin, j'ai refait l'analyse de la gorge dans un autre laboratoire et j'ai montré un staphylocoque de 10 à 5 degrés. On m'a dit de retirer les amygdales, ce qui n'est pas déjà guérir.
Dis-moi, il y a peut-être encore des moyens de traitement conservateur? Je ne veux pas d'opération. J'ai entendu dire que sans glandes, les infections continueront généralement à pénétrer dans le corps sans difficulté, ainsi que d'autres effets secondaires tels que les allergies.
Maintenant, une semaine, je me rince la gorge avec de l’hypericum, de la sauge, de la camomille et de la propolis. Je fais des inhalations d'eucalyptus, de sapin, de spray Stopangin et de sucettes Angisept. En outre, boire de l'hypericum et de la propolis. Il n'y a pas de pus comme lors du rinçage, mais la température est maintenue. Je veux réussir le test d'immunité et les tests rhumatismaux.
Dis-moi, est-ce que je fais tout bien et puis-je récupérer complètement?
Je suis allé voir un couple de Lorov, mais personne ne peut vraiment rien dire.
Veuillez indiquer ce que vous pouvez faire d'autre, comment augmenter l'immunité, quels médicaments pouvez-vous prendre en dehors de la médecine traditionnelle? et suis-je contagieux pour les membres de la famille?

Merci d'avance!
Anna

10 avril 12h20, 2011

Vous devez vraiment consulter un immunologiste et faire un don de sang pour les tests rhumatismaux et ASL-O. Le traitement de l'amygdalite chronique est prolongé par des procédures physiques et l'utilisation de médicaments qui augmentent l'immunité. Un cycle de lavage des lacunes est également nécessaire. Tous les traitements doivent être effectués sous la surveillance d'un médecin spécialiste. Il est également nécessaire de passer l’analyse des infections à Chlamydia et à Mycoplasmal.

21 juillet 03:21, 2011

Bonjour J'ai 23 ans. Le fond de ma maladie est comme suit.
Il y a 5 ans, j'ai contracté la grippe, qui s'est transformée en pneumonie bilatérale et, comme je le savais déjà, la pneumonie était d'origine virale, comme plusieurs de mes camarades l'avaient en même temps. Après un traitement antibiotique, je me suis débarrassé de la pneumonie, mais j'ai trouvé un autre problème. Depuis 5 ans déjà, j'ai une température de 37,0 à 37,2 (surtout le soir), fatigue constante, indisposition, palpitations, essoufflement, mal de gorge. Fait un grand nombre d'enquêtes. Antistreptolysin O = 420 et staphylocoques et streptocoques 10 à 7 degrés dans la gorge + prolapsus et tachycardie de la valve mitrale Le résultat est: Tonzelitis chronique. Après de nombreuses consultations, les LOR ont décidé de couper les amygdales, car ils se sont atrophiés après avoir souffert d'un grand nombre d'angor dans leur enfance et sont une source d'infection. L’opération a entraîné une augmentation du nombre d’ASLO jusqu’à 820. Après divers rinçages, l’indicateur a baissé et se situe actuellement à 500. L’état de santé reste le même: fatigue et température 37.1.
Je voudrais entendre des experts. Merci d'avance.

21 juillet 20h49, 2011

Dans ce cas, il est nécessaire de procéder à un traitement antibactérien en tenant compte de la distance de tir bactérienne obtenue lors de la circulation bactérienne à partir du pharynx. Il est également recommandé de consulter un médecin spécialiste en rhumatologie et de passer le test de recherche de la protéine CEC, séromucoïde, protéine C-réactive. Il est également nécessaire de réussir une analyse sur les infections: chlamydia, mycoplasmes et ureaplasma, ainsi que sur les parasites (toxocarose, giardiase, ascariose). Après avoir reçu les résultats de l'examen, le médecin vous prescrira le traitement approprié et établira un diagnostic précis.

En savoir plus sur ce sujet:

Température 37-38 pour amygdalite chronique

Le tableau clinique des amygdalites chroniques est caractérisé par une inflammation des amygdales. Les complications, la forme négligée, les rechutes font monter la température à des niveaux critiques (de 37 au stade initial). Un traitement tardif peut entraîner le développement de pathologies.

Causes de l'amygdalite: comment prévenir une élévation de la température?

Amygdalite chronique - processus inflammatoires dans les amygdales. Réduire la capacité de résistance à l'infection peut entraîner la pénétration d'agents infectieux dangereux dans les tissus. Le développement des abcès des amygdales, pharyngite, bronchite. La production active d'anticorps ajuste le corps à combattre avec lui-même, ce qui crée toutes les conditions pour une augmentation précoce de la température.

Le développement de l'amygdalite est provoqué par les agents infectieux suivants:

  • bactéries (streptocoques, staphylocoques et autres);
  • virus (herpès, grippe, adénovirus);
  • Champignons d'espèce Candida.

L'angine d'étiologie complexe est inclinée par tout le monde. Les formes virales peuvent donner lieu à des complications chez les enfants de moins de 15 ans. Chez les adultes, une évolution bactérienne est observée avec maintien de la température de 37 ° C pendant plusieurs jours. Parmi les principaux facteurs contribuant à l’augmentation de la température, il convient de noter l’hypothermie fréquente, l’affaiblissement de l’immunité, la présence de mauvaises habitudes, la conséquence d’une infection de masse ou la présence de maladies chroniques.

Important à savoir! Un traitement inapproprié, un abaissement retardé de la température ou l’abus d’antibiotiques sont des facteurs pouvant conduire à l’apparition de réactions pathologiques.

Les spécificités du problème: le mécanisme d'occurrence d'exacerbations

Parmi les complications probables de l'amygdalite chronique, il y a le mal de gorge et les abcès paratonaires. Une augmentation de la température peut donner une fonction protectrice du système immunitaire. C'est une sorte de réponse à la reproduction active de pathogènes (bactéries et virus).

Pour référence! La particularité du corps humain - la production active d'anticorps avec une augmentation de la température corporelle. Cela garantit un contrôle efficace de la source d'infection.

Dans l'amygdalite chronique, l'exacerbation sous la forme d'un mal de gorge passe par plusieurs étapes:

  • recevoir un ordre de l'organisme de réglementation - l'hypothalamus;
  • le mouvement ultérieur du sang du derme (peau) vers les organes internes;
  • perte de chaleur et "chaleur" du corps;
  • contraction musculaire et apparition de sensations tremblantes;
  • Le sang "chauffé" (37-38,5 degrés) atteint l'hypothalamus, envoyant un signal pour atteindre la marque souhaitée;
  • La température atteinte est maintenue.

Fièvre légère: surtout avec amygdalite

La sous-espèce présentée accompagne la phase latente ou active de nombreuses maladies. Dans la plupart des cas, cette température est le seul symptôme au stade primaire. Symptômes - augmentation périodique ou permanente (permanente), à ​​long terme ou à court terme de la performance jusqu’à + 37-38 ° C.

Pour référence! Subfebrile signifie littéralement température "presque fébrile".

Dans l'amygdalite chronique, l'indicateur de température sous-fébrile ne dépasse pas 37,5 ° C (pas plus de deux semaines). Une conservation plus longue de la marque au-dessus de 37 degrés peut indiquer que la maladie est devenue une forme critique. Cela peut entraîner un risque d'intoxication des tissus du système cardiovasculaire, la survenue d'une endocardite infectieuse, des lésions du tissu rénal.

Amygdalite sans température - mythe ou réalité?

La véracité de cette situation est confirmée dans la pratique quotidienne des médecins traitants. La rémission de la maladie peut se produire sans développement de complications sous la forme d'indicateurs d'augmentation de la température. Les signes caractéristiques d’exacerbation de la maladie - mal de gorge, difficulté à avaler, plaque sur la muqueuse buccale.

Important à savoir! La présence ou l'absence d'angine est causée par un système immunitaire affaibli. Pour activer les fonctions de protection, il est important de bien manger.

Seul le médecin traitant peut en déterminer la cause et prescrire un traitement. Demandez de l'aide rapidement et minimisez le risque de conséquences négatives. Les principales méthodes de traitement de l'amygdalite sont les gargarismes réguliers, les interventions de chauffage et de réchauffement, les inhalations.

Etapes de la maladie: déterminer le diagnostic et les complications possibles

  1. Stade initial ou forme compensée dans une maladie chronique. Travail actif du système immunitaire, diminution du nombre de lymphocytes, diminution de l'activité de l'activité hématopoïétique et phagocytaire. Les complications n'apparaissent pas, les ganglions lymphatiques ne sont pas élargis.
  2. Au deuxième stade (sous-compensé), l'excitation congestive se produit dans le système nerveux. Les analyses indiquent le début de processus pathologiques, les ganglions lymphatiques gonflent. Peut être accompagné d'une douleur dans les articulations.
  3. L'étape finale (décompensation) réduit considérablement l'immunité et le niveau de résistance. Les exacerbations sévères se manifestent par des endocardites, des rhumatismes, des néphrites, des pathologies dermatologiques.

Bon à savoir! L'amygdalite chronique comporte un risque d'infection de masse uniquement au stade de la rechute.

Si une personne a des signes dans une famille (température inférieure ou égale à 37 ° C, faiblesse), tous les membres de la famille doivent suivre un traitement.

Examen initial: comment détecter la maladie?

Le principal signe du développement de la maladie est une augmentation de la taille des amygdales due à une longue inflammation. Le tableau clinique permettant d'établir le diagnostic à l'examen se manifeste par les symptômes suivants:

  • teinte rouge et consolidation de la cavité palatine;
  • tissu inhabituel d'amygdales (forme détachée ou épaissie);
  • la présence de pus;
  • l'apparition d'embouteillages caséeux;
  • sceaux de ganglions lymphatiques (ganglions régionaux).

Le patient se plaint de fatigue rapide et de fatigue, le corps est affaibli, il y a une odeur désagréable venant de la bouche, un inconfort dans la gorge peut provoquer une toux sèche qui aboie. Un trait caractéristique est une température stable à basse teneur supérieure à 37 ° C. Pour confirmer le diagnostic, des tests de laboratoire connexes sont effectués. Indicateurs indiquant la présence d'une pathologie - modification du nombre d'immunoglobulines, augmentation de la teneur en protéines.

Diagnostic en pathologie: caractérisation des méthodes

L'otolaryngologue détermine le diagnostic en fonction des plaintes du patient. Des informations supplémentaires peuvent fournir différentes méthodes.

  1. L’inspection visuelle des organes (pharyngoscopie) implique l’étude de l’état des lacunes et de leur contenu. Ensuite, des empreintes de glandes sont réalisées pour l'analyse et la détection des troubles de la microflore.
  2. L'analyse clinique des fluides corporels vous permet de déterminer avec précision les symptômes du processus inflammatoire. Les indicateurs parlent du contenu des leucocytes et des monocytes, de l’augmentation du taux de sédimentation des érythrocytes.
  3. Test sanguin biochimique pour déterminer le nombre d'antigènes par rapport au nombre de streptocoques.

Faits sur la température et méthodes de lutte de base

La température est le premier signe d'aggravation. Le traitement implique l’utilisation d’antibiotiques pour un prompt rétablissement. Le traitement avec ces médicaments est un must pour l'amygdalite chronique.

Information importante! La prescription d'antibiotiques est la prérogative des spécialistes. L’intolérance individuelle et la résistance de certains organismes aux effets thérapeutiques nécessitent une approche différente et la sélection d’outils basés sur les analyses. Le médecin peut choisir le meilleur remède contre la maladie.

En plus des agents puissants, des préparations antiseptiques sont également prescrites. Leur particularité est l'application locale pour renforcer l'effet anti-inflammatoire. Une telle thérapie consiste à se gargariser et à laver les amygdales. La procédure correcte ne tolère pas les mouvements rapides et actifs. Un rinçage rapide provoque des ulcères et une propagation de liquide à l'intérieur des amygdales.

Si vous faites de la fièvre lors d’une amygdalite chronique, augmentez votre consommation d’eau potable. L'aspirine et d'autres médicaments à effet antipyrétique ne peuvent avoir d'effet que lorsque la température a atteint 39 degrés (il n'est pas recommandé de les baisser à 37 ° C).

Informations importantes à retenir

  1. Ne pas baisser la température à 38 ° C - des taux plus bas indiquent une lutte active de l'organisme contre le virus.
  2. Utilisez les méthodes de la thérapie populaire, mais ne les abusez pas. Rappelez-vous que ces recettes - seulement un supplément à la médecine alternative. Un thé non chaud avec du citron, du miel et du lait améliorera la condition et fera baisser la température.
  3. Après avoir pris un médicament, vous êtes au lit. Enveloppez-vous dans une couverture et attendez que la transpiration soit active (signe que la température baisse).
  4. Assurez-vous de suivre un cours de fortification. Pour le renforcement général de l'immunité, buvez de la vitamine C, remplissez votre alimentation quotidienne d'agrumes (citrons, oranges).

Médicaments à administration orale - Panadol, Nurofen, Theraflu, Ibuklin et autres. Spectre d'action - améliorer le bien-être général, réduire l'inconfort et la douleur.

La physiothérapie permet d’obtenir un effet positif sur l’élimination des conséquences d’une amygdalite chronique.

L'ultraviolet et les ultrasons, la magnétothérapie, l'électrophorèse et le chauffage sont des assistants fiables et éprouvés dans la lutte contre la pathologie.

Intervention chirurgicale: description des mesures extrêmes

La durée de persistance des symptômes dans le traitement prescrit est un signe que le corps nécessite une intervention chirurgicale urgente. La portée et le type de traitement sont déterminés en fonction des caractéristiques de chaque cas spécifique. L'opération est réalisée sous anesthésie locale dans un hôpital de jour.

  • radiographie des poumons;
  • analyses de fluides cliniques;
  • découvrir le travail du cœur (électrocardiogramme);
  • tests de réactions allergiques.

L'opération implique l'enlèvement des glandes de deux manières. La première est une amygdalotomie ou un retrait partiel. Deuxième amygdalectomie ou élimination complète de l'organe.

Prévention: comment protéger le corps

Pour prévenir le développement de formes chroniques, suivez scrupuleusement toutes les recommandations du médecin traitant. En cas de violation du régime, le patient peut développer une rhinite, une adénoïdite, une pharyngite et d'autres maladies dangereuses. Les mesures de prévention comprennent des actions correctives (hygiène personnelle, procédures de nettoyage).

Le résultat apporte un durcissement raisonnable et modéré. Cela peut être l’habitude d’être aspergé d’eau froide ou d’utiliser systématiquement des glaces. La membrane muqueuse de la gorge se durcit, le patient devient immunisé contre l'air froid.

L’observance d’un régime spécial, l’élaboration d’un régime quotidien, joue un rôle important. L'aération doit être effectuée régulièrement dans une zone résidentielle. Cela réduira le développement de facteurs négatifs - allergiques et bactériens. Le nettoyage des glandes est une procédure qui doit être effectuée par un médecin au moins 2 fois par an. L'otolaryngologue, si nécessaire, exercera un effet thérapeutique et conseillera des mesures thérapeutiques pour prévenir le développement d'une amygdalite.

Intéressant à savoir! Près de la moitié des problèmes des voies respiratoires provoquent une infection parasitaire. Le système immunitaire est d'abord à risque. Un nettoyage régulier de la muqueuse buccale est une mesure importante pour la prévention de la pathologie.

Une combinaison organique de mesures préventives et d'un traitement de qualité en temps voulu est la clé d'une santé à long terme sans l'apparition de pathologies dangereuses. Faites attention à votre santé, car c'est la plus grande valeur.

© 2016—2017, OOO "Groupe Stadi"

Toute utilisation du contenu du site n'est autorisée qu'avec l'accord des éditeurs du portail et l'installation d'un lien actif vers la source.

Les informations publiées sur le site sont uniquement destinées à des fins d'information et ne nécessitent en aucun cas un diagnostic et un traitement indépendants. Pour prendre des décisions éclairées sur le traitement et l’adoption de médicaments, il est nécessaire de consulter un médecin qualifié. Informations publiées sur le site, obtenues de sources publiques. Pour sa précision, les éditeurs du portail ne sont pas responsables.

Enseignement médical supérieur, anesthésiste.

Médecin de la plus haute catégorie, pédiatre.

Température à quinsy

La température dans l’angine de poitrine est un phénomène courant, c’est ce symptôme non spécifique qui indique que le corps commence un processus inflammatoire. Dans diverses formes de la maladie, l'indicateur de température a ses propres caractéristiques. Par exemple, avec le mal de gorge catarrhal (la forme la plus facile), les marques du thermomètre ne dépassent pas 37,5 degrés, tandis qu'avec l'amygdalite purulente, la température peut dépasser les 38 degrés.

Performance normale

La température du corps varie entre 36,5 et 37,2 degrés. Pendant la journée, caractérisée par de légères fluctuations. Les facteurs suivants affectent le niveau:

  • l'âge;
  • heure de la journée;
  • la grossesse
  • environnement externe;
  • maladies infectieuses.

Dans d'autres cas, une augmentation de la température corporelle suggère que l'organisme combat des infections. Ce sont: les bactéries, les virus, les effets d’une exposition physique (brûlures, gelures).

Variations de température

Il y a les types de températures suivants:

  1. Réduit - l'indicateur est inférieur à 35 ° C.
  2. Normal - varie de 36,5 ° C à 37,2 ° C
  3. Bas grade - caractérisé par 37 ° C à 38 ° C
  4. Fébrile - 38 ° C - 39 ° C
  5. Pyrétique - correspond à 39 ° С - 41 ° С.
  6. Hyperpyrétique - dégage une température supérieure à 41 ° C

Combien fait la température dans l'angine

En cas de mal de gorge, la température peut durer 3-4 jours.

Maux de gorge - une cause claire de la température corporelle élevée. Une maladie infectieuse aiguë se caractérise par une forte augmentation de la température qui persiste pendant une courte période. Symptômes visibles du mal de gorge - mal de gorge, plaque sur les amygdales, faiblesse générale. La fièvre dure en moyenne jusqu'à 5 jours. La durée de la maladie dépend de la nature de l'angine:

  • catarrhal - la durée est de 1-2 jours;
  • folliculaire - 3 à 4 jours;
  • Lacunaire - 4 à 5 jours;
  • Maux de gorge (herpangine) - 1 à 3 jours;
  • angina Simanovsky-Plaut-Vincent - 1 - 2 jours ou passe sans température.

Vous devez prendre en compte les modifications naturelles des indicateurs dues aux caractéristiques individuelles de l'organisme, notamment l'immunité et la susceptibilité générale aux virus. Différents types d'angine de poitrine présentent des signes similaires de la maladie, se différenciant par la position des zones purulentes. L'absence de température en cas d'amygdalite indique une diminution des fonctions de protection de l'organisme, l'incapacité de résister seule à la maladie.

Température chez les enfants

L'adénovirus peut causer des maux de gorge.

Une augmentation significative de la température corporelle chez un enfant indique la présence d'un processus inflammatoire. La récupération dépend de la rapidité de la réaction des parents aux symptômes, de la nomination du traitement approprié. À une température ambiante, les fonctions vitales des microbes sont ralenties; il est donc déconseillé de prendre des médicaments antipyrétiques jusqu'à la température de 38 ° C. Grâce à une thérapie précise, la température élevée dans l'amygdalite aiguë dure jusqu'à trois jours, puis diminue progressivement pour atteindre 37 - 36,5 ° C. En raison du manque de traitement approprié pendant longtemps, le processus inflammatoire se transforme en une forme chronique ou en des complications locales. Comment faire baisser la température dans les maux de gorge - le médecin compétent vous le dira, car un processus inflammatoire prolongé est particulièrement dangereux pour les enfants.

Selon le nombre de jours pendant lesquels la température se maintient sur le mal de gorge, on distingue une cause bactérienne ou virale de la maladie. Les principales sources de la maladie sont:

Manifestations à la température

Une augmentation de la température corporelle au-dessus de 37 degrés est appelée fièvre. Symptômes de température:

  • mal de tête;
  • transpiration intense;
  • diminution de l'appétit;
  • des frissons;
  • palpitations cardiaques;
  • douleurs dans les os.

Lorsque le thermomètre à mercure atteint 38 ° C et plus, il est urgent d'agir. Il est nécessaire de réduire la chaleur correctement, régulièrement, car une chute brutale conduit à des défaillances du système vasculaire.

Comment faire baisser la température?

Pour réduire la température, vous devez boire beaucoup de liquide.

Lorsque les amygdalites réduire la température aidera les étapes suivantes:

  1. Utilisation d'antipyrétiques: paracétamol, ibuprofène, analgine.
  2. L'utilisation d'antibiotiques. Utilisé sous forme de sprays et d'injections. L'efficacité de la lutte contre l'infection est obtenue grâce au traitement de pulvérisation de gorge muqueuse. Cependant, vous devez suivre scrupuleusement les instructions. L'utilisation d'un spray pendant plus de 7 jours oblige le corps à s'habituer au médicament. Les injections sont prescrites le plus souvent au stade initial de la maladie. Après la prise d'antibiotiques, pour prévenir la dysbactériose, il est obligatoire d'utiliser des médicaments, notamment les bifidobactéries.
  3. Procédures de rinçage de la gorge - décoction d’herbes, mélanges antiseptiques.
  4. Buvez beaucoup d'eau. Toutes les deux heures, utilisez du bouillon de hanches, du thé chaud aux framboises et du jus de canneberges. Les boissons renforcent le système immunitaire, favorisent l'élimination des toxines du corps.
  5. Repos au lit Dans les premiers stades de la maladie, il est interdit de sortir et de prendre une douche.

Lorsque la température atteint un point critique, appelez immédiatement une ambulance. Le médecin procédera à l’injection antipyrétique nécessaire en utilisant Dimedrol ou rédigera des suppositoires antipyrétiques.

Pour la récupération rapide, appliquez des méthodes auxiliaires de réduction de la température:

  1. Essuyer le corps du patient avec de l'eau à la température ambiante, dilué avec du vinaigre. La procédure a un effet antipyrétique.
  2. Tissus naturels dans les vêtements. Pour éviter les perturbations du transfert de chaleur, il est préférable de porter des vêtements légers permettant au corps de respirer.

Actions à température stable

Si le traitement ne fonctionne pas, vous devriez appeler un médecin.

La présence de plaque ou de congestion purulente sur les glandes contribue à la durée de la température élevée. Lors de la prise d'antibiotiques, l'utilisation de solutions pharmaceutiques ne donne pas d'effet thérapeutique et le thermomètre ne montre pas de diminution du niveau critique, vous devez donc contacter un médecin. En prenant des antibiotiques, la température des maux de gorge baisse en un à deux jours. L'absence de résultat positif suggère que vous devez changer de médicament ou commencer à utiliser des injections plutôt que des comprimés. Il est nécessaire de traiter un mal de gorge avec une extrême prudence, en tenant compte des caractéristiques individuelles du corps.

Des complications

S'il n'y a pas de normalisation de la température après un mal de gorge, la maladie se transforme en phase chronique. Il est nécessaire de consulter un médecin ORL qui établira la véritable cause de la maladie.

Le traitement de l’amygdalite chronique nécessite les actions suivantes:

  • lavage des amygdales;
  • gargarisme avec des mélanges antiseptiques, décoctions à base de plantes;
  • physiothérapie;
  • échographie.

Mesures nécessaires après le traitement

Les amygdales enflammées exposent le corps aux infections, aident à réduire l'immunité. Par conséquent, après avoir souffert de la maladie, il faut être protégé de l'hypothermie, des maladies respiratoires aiguës, utiliser des complexes de vitamines et suivre un régime alimentaire équilibré. Il n'est pas superflu de procéder à un examen approfondi des organes internes: électrocardiogramme, échographie des organes abdominaux, tests sanguins et urinaires.

Prévention

Le durcissement est une bonne méthode pour la prévention de diverses maladies, notamment l’angine de poitrine.

Prévention de la maladie de l'angine comprend les points suivants:

  1. Hygiène personnelle. La présence de serviettes individuelles, vaisselle, etc.
  2. Durcissement du corps. Douche de contraste, essuyage, douche.
  3. Renforcement de l'immunité locale et générale. Réception d’agents immunostimulants, élimination de l’air sec à l’aide d’humidificateurs.
  4. Bonne nutrition. Utilisation suffisante et rationnelle de tous les oligo-éléments.
  5. Détection et traitement rapides des sources d’infection: caries, sinusite, furonculose.

La possibilité de complications avec l'angine est très élevée. Le plus souvent, les exacerbations proviennent de l'automédication. Par conséquent, pour éviter une aggravation de la situation, une consultation auprès d'un spécialiste est nécessaire. Le médecin vous prescrira des anti-inflammatoires, des probiotiques et un complexe vitaminique. Il est plus sûr de confier votre santé à un médecin compétent, qui sait non seulement comment calmer le mal de gorge, mais aussi comment normaliser le bien-être et éliminer la maladie.

Fièvre de bas grade

Qu'est-ce qu'une fièvre de bas grade? Le préfixe latin sub a les significations «sous, autour» (pensez à des mots tels que sous-marin, abats ou subtropiques). Et febris en latin signifie "fièvre". La température subfébrile est donc définie comme «presque fébrile».

La température du corps humain est un indicateur complexe du thermique, c'est-à-dire de l'état thermique du corps. Le mécanisme de notre thermorégulation est «automatiquement» réglé sur un indicateur normal de + 36,6 ° C et permet ses modifications physiologiques à plus ou moins 0,5-1 ° C. Dans ce cas, la plage de température totale est comprise entre 36 et 39 ° C. Quand le thermomètre monte à + 38-39 ° C, les médecins disent à propos de la température fébrile et au dessus de + 39 ° C - à propos de la température pyrétique. Et quelle température est basse température?

La température corporelle classique de bas grade est + 37-37,5 ° C, mais les experts indiquent un taux plus élevé - 37,5-38 ° C. Ainsi, à juste titre, la plupart des médecins russes considèrent que la fièvre «presque fébrile» correspond à une fièvre basse de 37 degrés et jusqu’à + 38 ° C. Selon leurs collègues occidentaux, il s’agit d’une température allant de 37,5 à 38,3 ° C (99,5 à 100,9 ° F).

Causes de fièvre légère

Les causes de la température sous-fébrile, ainsi que des causes fébrile et pyrétique, sont associées à des modifications du travail du système limbique-hypothalamo-réticulaire du corps. En termes simples, la température est régulée dans l'hypothalamus, qui agit comme un thermostat. Les pyrogènes endogènes ou exogènes provoquent la libération de prostaglandines (médiateurs inflammatoires), qui agissent sur les neurones responsables de la thermorégulation situés dans l'hypothalamus. Et l'hypothalamus génère une réponse systémique et, par conséquent, le corps reçoit un nouveau niveau de température.

Quelles maladies provoquent une faible fièvre pendant un certain temps? La liste de ces maladies est longue et comprend:

  • maladies infectieuses - grippe, ARVI, tuberculose, typhoïde, brucellose, paludisme, ornithose, mononucléose, herpevirus Epstein-Barr, cytomégalovirus, gastro-entérite à rotavirus et gastro-entérocolite, borréliose à tiques (maladie de Lyme), VIH, infections urogénitales, etc.
  • maladies parasitaires (invasions helminthiques, giardiase, leishmaniose, toxoplasmose);
  • processus inflammatoires lents dans la rhinite chronique, la sinusite, la sinusite ou l'amygdalite; inflammation des tissus mous (furoncles, abcès); avec pneumonie focale et abcès du poumon; cholécystite chronique, pancréatite, cystite, prostatite, pyélonéphrite et autres;
  • dysfonctionnement de la thyroïde (hyperthyroïdie, hypothyroïdie, thyréotoxicose);
  • maladies immunologiques systémiques - lupus érythémateux disséminé, sarcoïdose, artérite temporale ressemblant à une cellule géante (maladie de Horton), polyarthrite rhumatoïde, entérite granulomateuse (maladie de Crohn), granulomatose de Wegener, maladie de Bechterew, syndrome de Sjogren;
  • nécrose des tissus, pouvant résulter de la destruction des globules rouges (hémolyse) lors d'hémorragies cérébrales, d'infarctus du myocarde, après une intervention chirurgicale, dans un syndrome de compression, etc.
  • réactions allergiques d'étiologies diverses;
  • troubles métaboliques (goutte, porphyrie, etc.);
  • processus thromboemboliques (thrombose veineuse profonde, embolie pulmonaire, etc.).

Signes de température subfébrile

La température corporelle sous-fébrile accompagne un certain nombre de maladies, constituant parfois leur seul symptôme enregistré au stade initial du développement. En plus de la température élevée, cet état peut ne montrer aucun autre signe de lui-même, ce qui constitue une menace potentielle pour la santé.

Les principaux signes de la température sous-fébrile sont donc des augmentations de température périodiques ou permanentes (constantes), à court terme ou à long terme jusqu’à + 37-38 ° C.

Fièvre basse comme symptôme

Fièvre légère - signe d'une pathologie particulière. Une faible fièvre et une toux, une faible fièvre et des maux de tête, ainsi qu'une faiblesse et une faible fièvre sont des symptômes typiques non seulement du SRAS ou de la grippe, mais aussi d'une pneumonie focale et de la tuberculose pulmonaire. En particulier, en cas de tuberculose focale ou infiltrante, une température subfébrile est observée le soir, qui augmente de 3-4 heures à + 37,3-37,5 ° C.

La température subfébrile après des infections virales respiratoires aiguës est le résultat d'une récupération incomplète, d'une immunité affaiblie ou de l'action de médicaments.

Dans la plupart des cas, la température sous-fébrile avec bronchite ne dépasse pas + 37,7 ° C et la température sous-fébrile après l'inflammation des poumons est à peu près la même gamme. Souvent, les médecins ne peuvent déterminer la cause exacte de ce phénomène et l’appeler maladie subfébrile post-infectieuse.

L'amygdalite se situe entre 37 et 37,5 ° C, et peut rester au même niveau pendant une à deux semaines après un mal de gorge. Une affection subfébrile plus longue devrait être alarmante, car, comme vous le savez, l'amygdalite se décompose rapidement et l'infection streptococcique avec angor fréquente a un effet pathologique en intoxiquant le tissu cardiaque, provoquant une endocardite infectieuse et infectant les reins, entraînant une glomérulonéphrite.

Une fièvre basse associée à une cystite, accompagnée d'autres symptômes de cette maladie, passe après un traitement médicamenteux approprié. Cependant, lorsque la température sous-fébrile est maintenue entre 37,5 et 37,8 ° C après la fin du traitement, il y a de bonnes raisons de penser que l'inflammation de la vessie a atteint les reins et menace de la pyélonéphrite.

Une fièvre légère après une extraction dentaire, ainsi qu'une fièvre légère après une intervention chirurgicale sur des tissus et des organes, peut avoir une liste distincte des causes, parmi lesquelles la réponse du corps à un facteur dommageable et à une infection (par exemple, infection du sang - Pyémie) est à la base. Les médicaments pris avant et après la chirurgie contribuent également à leur contribution.

La température sous-fébrile en oncologie est le plus souvent observée dans les leucémies myéloïde et lymphocytaire, les lymphomes, les lymphosarcomes et les lésions rénales cancéreuses. Comme l'ont noté les oncologues, une longue température sous-fébrile - pendant six mois et plus - est l'un des symptômes des premiers stades de ces maladies. Pour les patients oncologiques après radiothérapie et chimiothérapie également, une affection sous-fébrile neutropénique, associée à un affaiblissement du système immunitaire, est caractéristique.

La nausée et la température sous-fébrile d’un gastro-entérologue suggéreront une idée de la dysbactériose intestinale. Cependant, la fièvre nocturne de faible intensité baisse habituellement à un niveau physiologiquement normal ou légèrement inférieur, bien qu'elle puisse se maintenir, par exemple, en cas d'infection latente à herpevirus, d'inflammation des voies biliaires ou d'hépatite C.

Il convient de garder à l'esprit que la température constante de basse température, qui reste supérieure à la norme tout au long de la journée et fluctue de plus d'un degré au cours de la journée, est un symptôme de l'endocardite infectieuse. Une fièvre basse et prolongée, qui survient toutes les 24 à 48 heures, est une manifestation typique du paludisme plasmodique.

Le virus de l'immunodéficience humaine agissant lentement, la température basse du VIH, en l'absence d'autres signes chez les porteurs de l'infection, est un indicateur de la diminution totale des forces de protection. La prochaine étape peut être la défaite de l'organisme par toute infection avec le développement de diverses maladies à médiation immunitaire.

Température subfébrile avec VSD

La thermorégulation corporelle - en tant qu'activité de tous les organes internes, glandes et vaisseaux sécréteurs - est coordonnée par le système nerveux autonome, ce qui assure la stabilité de l'environnement interne et les réactions d'adaptation du corps. Par conséquent, les violations dans son travail peuvent se manifester par une température sous-fébrile dans le TRI, c'est-à-dire une dystonie végétative-vasculaire.

En plus d'une fièvre diurne spontanée atteignant 37-37,3 ° C, il peut exister des troubles neurocirculatoires tels que des modifications de la pression artérielle et du pouls, une diminution du tonus musculaire ainsi qu'une hyperhidrose (transpiration accrue).

Selon la cause de la GVD en médecine clinique, il existe des dystonies vasculaires génétiques, allergiques infectieuses, traumatiques et psychogènes.

Jusqu'à récemment, l'élévation de la température dans de telles conditions, c'est-à-dire sans raison apparente, était définie comme une température subfébrile d'étiologie inconnue. On sait déjà qu'il y a violation du processus de thermorégulation en raison du syndrome diencéphalique - dysfonctionnement congénital ou acquis de l'hypothalamus (notre principal «thermostat»).

Les causes congénitales de cette pathologie incluent des troubles somatiques fonctionnels tels que le TRI, et parmi ceux acquis, on peut citer une altération de la circulation sanguine dans le cerveau dans la région de l'hypothalamus, des blessures à la tête, une encéphalite, une intoxication, etc.

Anémie et température subfébrile

L'anémie et la température sous-fébrile sont étroitement liées au niveau biochimique. L'anémie ferriprive entraîne une diminution de la production d'hémoglobine et une diminution de sa teneur en globules rouges qui transportent l'oxygène aux cellules. Et avec un manque d'oxygène dans toutes les cellules du corps et, tout d'abord, le cerveau décompose le processus métabolique. Par conséquent, mis à part tous les autres signes de carence en fer dans le corps, il se produit souvent une légère augmentation de la température corporelle. La plupart des personnes sujettes à l'anémie ferriprive, enfants et adolescents en pleine puberté. En plus des symptômes subfébriles, ils ont souvent un rhume, leur appétit et leur poids peuvent être réduits.

De plus, une mauvaise absorption du fer est associée à un manque de vitamine B9 (acide folique) et de vitamine B12 (cyanocobalamine), qui régulent la synthèse de l'hémoglobine dans la moelle osseuse. Et cette anémie est appelée pernicieuse.

L'anémie de précision et la température sous-fébrile - si vous n'y faites pas attention - peuvent provoquer une inflammation et une atrophie des muqueuses du tractus gastro-intestinal.

Température subfébrile chez les femmes

La température sous-fébrile avant les règles chez la femme fait référence à des modifications physiologiques périodiques de la thermorégulation (moins de 0,5 degré) et est associée à un flux accru d'œstrogènes et d'œstradiol dans le sang et les produits de leur métabolisme: hydroxyestrone, éthiocholanolone, méthoxyestradiol, etc.

Une faible fièvre pendant la grossesse (jusqu'à + 37,5 ° C) peut être observée aux stades précoces, au cours des 12 premières semaines, en augmentant le niveau de progestérone produite par le corps jaune et ses effets sur l'hypothalamus. Les indicateurs de température ultérieurs sont normalisés.

Cependant, une température insignifiante, mais constante, chez les femmes enceintes est tout à fait possible lorsque, dans le contexte d’une diminution naturelle de l’immunité, les symptômes des soi-disant infections à TORCH sont flous: toxoplasmose, hépatite B, varicelle-zona, rubéole, cytomégalovirus et virus de l’herpès simplex. Étant donné que toutes ces infections peuvent causer des anomalies congénitales du fœtus, il est important d'être vigilant à une température sous-fébrile et de subir un test sanguin pour l'infection à TORCH.

Et, enfin, la température subfébrile chez les femmes est très souvent pendant la ménopause, ce qui est à nouveau dû à des changements dans leur contexte hormonal.

Température subfébrile chez un enfant

Les troubles du contrôle thermique détectés dans l’enfance dans au moins 2% des cas sont un syndrome diencéphalique congénital, c’est-à-dire un problème d’hypothalamus, dont il a été question précédemment.

La température sous-fébrile chez un enfant accompagne souvent des infections des voies respiratoires supérieures, du nasopharynx et des oreilles. Ainsi, la température subfébrile et la toux peuvent être associées à un ARVI, une amygdalite chronique, une bronchite, une pneumonie. La température est donnée par la dentition et le greffage. L'activité physique, l'agitation, la surchauffe lors du port de vêtements épais, l'anémie, etc. peuvent provoquer une affection subfébrile.

La température sous-fébrile chez les adolescents est associée à une période de développement sexuel, mais les pathologies possibles ne peuvent être ignorées. Outre ceux énumérés ci-dessus (voir la section Causes de la baisse de température), les pédiatres accordent une attention particulière à la thermonévrose chez les enfants et les adolescents, qui est provoquée par le syndrome diencéphalique, les hémopathies malignes, les anomalies de la thyroïde et les maladies auto-immunes. Par exemple, chez les enfants de moins de 16 ans, la maladie de Still ou l'arthrite systémique idiopathique juvénile peuvent se développer, caractérisée par une faiblesse et une fièvre légère.

Il peut également s'agir d'un effet secondaire de l'utilisation à long terme de certains médicaments, tels que l'atropine, les diurétiques, les anticonvulsivants, les antipsychotiques et les antibactériens. Ainsi, la température peu élevée associée aux antibiotiques provient du fait que leur utilisation efface les signes de certaines maladies. Il ne reste alors qu'un symptôme: une augmentation des lectures au thermomètre.

En Savoir Plus Sur Les Maux De Gorge

L'herpès dans la gorge: les principaux symptômes d'une infection virale

Angine de poitrine

L'herpès est une maladie virale qui affecte le corps humain. Elle se manifeste à la surface des muqueuses par un groupe de petites bulles remplies d'un contenu jaunâtre et aqueux.

Que faire - glandes enflammées: causes, méthodes de traitement et complications possibles

Pharyngite

L'inflammation des glandes est un processus inflammatoire qui se produit dans la bouche. Cela peut se produire chez les adultes et les enfants.